Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La femme est l’avenir de l’homme

La femme est l’avenir de l’homme

Les femmes, en politique du moins, ont le vent en poupe. De Michelle Bachelet, première présidente élue d’une Amérique latine machiste, à Angela Merkel, première chancelière au pays de Goethe, en passant par notre Ségolène Royal, qui pulvérise chez nous les sondages, « les moitiés de l’homme » entendent, justement, occuper l’autre place qui leur revient.

Juste retour des choses, car elles n’en constituent pas moins la moitié de l’humanité, et cette dernière avait eu une très fâcheuse habitude de les cantonner dans des tâches subalternes. Elles n’avaient pas droit de cité dans les affaires de la Cité.

Qu’elles puissent prétendre aux prérogatives des hommes n’est que justice. L’idée n’est, pourtant, pas nouvelle, ni révolutionnaire d’ailleurs. A Claire Lacombe, qui assistait aux débats de la Convention, Chaumette, procureur de la Commune de Paris, eut cette réplique : « Depuis quand est-il d’usage de voir les femmes abandonner les soins pieux de leur ménage, le berceau de leurs enfants, pour venir sur la place publique, dans la tribune, aux harangues ? » De Robespierre à Saint-Just, la misogynie était de mise.

Pourtant, au XVIIe siècle, déjà, François Poulain de la Barre, qui sera suivi, bien plus tard, par Condorcet, rappelait l’absurde inégalité des sexes, fruit de nos préjugés. Et si en France, au XIXe siècle, Portalis, l’un des rédacteurs du Code civil, justifiait « par la pudeur de leur sexe » l’interdiction faite aux femmes d’ester en justice, Walter Besant publiait, en Angleterre, une nouvelle d’anticipation dans laquelle l’an 2000 verrait les femmes gouverner le monde.

L’évolution paraît, fort heureusement, irréversible. Mais cet engouement de l’opinion pour la promotion des femmes en politique traduit, aussi, une volonté de changement et de renouveau d’une classe dirigeante, masculine, minée par la gérontocratie. Il est désolant de constater combien la carte vermeil est le sésame obligé pour tout candidat à la magistrature suprême, et il y a du pathétique désolant à voir un Christian Poncelet réélu président du Sénat à 76 ans, ou un Michel Rocard rempiler, à 74 ans, pour un nouveau mandat européen.

Il n’est pas indifférent de souligner que l’avènement d’un féminisme politique survient au moment où les partis politiques ont renoncé à être le relais privilégié entre le peuple et ses dirigeants. Ils sont devenus de simples écuries électorales, laissant aux médias le soin de véhiculer ce qui reste d’idéologie, faisant de la presse un pouvoir à part entière.

A court d’idées sur le devenir du monde, nos hommes politiques se réfugient dans l’émotion. Ainsi nous voyons un Nicolas Sarkozy pousser la chansonnette en compagnie d’un Pascal Sevran, mitterrandolâtre sarkophile, et d’une ancienne gloire des années seventies, chez Michel Drucker. Les magazines people couchent ministres et députés sur papier glacé. Pour un peu, le Parlement serait en passe de rejoindre la Star Academy.

C’est dire combien est ardue la tâche qui attend nos nouvelles élues. Elles devront relever le flambeau, là où leurs coreligionnaires masculins ont failli. A moins qu’elles ne prennent, elles aussi, le pli du renoncement à changer le monde en se coulant savamment dans l’évidence médiatique et dans le moule d’une mondialisation aux relents libéraux. Mais « la femme est tout ce que l’homme appelle et tout ce qu’il n’atteint pas », nous prévenait Simone de Beauvoir.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Céline (---.---.226.45) 24 janvier 2006 13:25

    Voyez-vous je n’aime pas ce genre de titre « raccoleur » La femme est l’avenir de l’homme. Et puis prouvez-moi que les femmes politiques que vous citez sont l’avenir de l’Homme peut etre parcequ’elles ne sont pas dérangeantes, effectivement, elles pratiques les manières et les idées de nos Messieurs politicards alors un avenir dans la continuité mais en plus jeune car je remarque dans votre article ce n’est pas la Femme que vous espérez mais tout simplement un rajeunissement de nos élites.


    • (---.---.15.221) 24 janvier 2006 14:52

      Les abominations d’Abou Graïb, celles de Guantanamo ( un prisonnier musulman a porté plainte pour traitements dégradants parce qu’une soldate US l’aurait, menotté, enfourché, sali de sang mesntruel, etc, etc. ), le comportement pédophile de certaines femmes (il semble qu’il y a eu de notoires condamnations récemment) prouvent bien que l’idéalisation d’un sexe ou d’un autre est une belle connerie. Pas étonnant cet article venant d’un soixante huitard sartrardé : faute de renoncer à ses fantasmes, toujours à la recherche d’une autre utopie. Voir un bon article dans le Point d’un « philosophe » sur le délire utopique.


      • (---.---.102.65) 24 janvier 2006 22:39

        J’allais rajouter quelque chose, mais les deux réponses précédentes ont exprimées ma pensée.

        Encore un adepte d’un faux féminisme facile et pas dérangeant.


        • mélodie (---.---.102.13) 25 janvier 2006 18:30

          l’avenir de l’homme est l’humain. voilà ce qui manque au monde. Pourquoi les femmes semblent être élues en ce moment ? Peut être parce qu’il y a plus de femmes électrices, c’est une question de nombre. Flatter la femme me fait penser aux personnes agées qui disent « il est gentil finalement ce noir » hum hum !ca fait mal. Mélodie


          • Vrett (---.---.148.3) 26 janvier 2006 01:49

            C’est bien ce que je pensais... tous des machistes.

            Et pourtant...

            Peut-être que l’année prochaine Cindy Lee et son Parti du plaisir se présentera ?


            • Antoine (---.---.170.158) 8 mars 2006 18:04

              Disons, que l’avenir de l’homme est incertain smiley)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès