Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La France est en train de mourir et elle tend le couteau pour qu’on (...)

La France est en train de mourir et elle tend le couteau pour qu’on l’achève

Ma France se meurt chaque jour un peu plus sans s’en apercevoir et je reconnais de moins en moins le pays où je suis né, où j’ai grandi et appris une langue et une culture. Ce qu’il est devenu m’afflige de plus en plus et j’appréhende le jour prochain où je vais rentrer chez moi voir ce qui me reste de famille et visiter les quelques amis que je connais encore en France. Si j’avais la malhonnêteté intellectuelle d’un Yannick Noah, je dirais d’un ton prétentieux et péremptoire que je suis parti à cause de Sarkozy. Il n’en est rien. Je me suis expatrié bien avant pour des raisons professionnelles et par choix personnel sans pour autant renier ma patrie. Et pourtant, malgré mes origines diverses et variées, je ne veux et je ne peux me considérer autre que citoyen français. La France que j’aime, elle a commencé à mourir dès 1982, juste après les premières mesures libertaires de Mitterrand, quand toute une jeunesse applaudissait l’homme à la rose quand il autorisa les radios libres. On a tous constaté ensuite le virage à 180 degrés de ce leader se disant socialiste.
 
La démocratie à la française a tué la liberté au nom de celle-ci. Sarkozy ne fait qu’achever un travail commencé par Mitterrand et continué par Chirac. Et la répression actuelle n’est plus d’ordre politique, où si peu, elle est d’ordre sociétal et moral, même si je n’aime pas trop employer ce dernier terme. La répression politique, c’était l’affaire du général de Gaulle, du SAC et des barbouzes. La France est devenu un ramassis de geignards tant de droite que de gauche qui ont accepté pour ne pas dire plébiscité des mesures liberticides au nom de l’intérêt commun. La lâcheté de mes compatriotes me désole quand je les voie avoir peur à la fois des jeunes, des émigrés, des OGM, des composants des biberons, des jouets chinois, du réchauffement climatique des fumeurs et de la consommation d’alcool. En entendant les messages de prévention routière et surtout en constatant la traque fiscale des automobilistes à coup de contraventions et de radars, j’en arrive presqu’à regretter les 20.000 morts sur les routes des années 70, époque où l’on mourait encore de façon festive, (Je sais, c’est de la provocation, mais elle est nécessaire pour réveiller les consciences). Mes concitoyens en demandent toujours plus au niveau protection et sécurité, ils tendent les bras pour qu’on les enchaine et ils en réclament encore plus au nom d’un soi-disant bien être dans une prison doré et règlementariste.
 
Je me souviens d’avoir longtemps gardé chez moi un cendrier de l’Assistance Publique. Un immonde objet en plastique blanc, siglé des initiales de couleur bleue de l’institution. Aujourd’hui au nom de la santé des autres, on ne fume plus nulle part, et encore moins dans les hôpitaux. Pour chaque phénomène de société, on applique le principe de précaution, on recherche le risque zéro comme jadis les conquistadors partaient à la recherche de l’Eldorado mythique. La peur du réchauffement climatique, des pédophiles des pesticides rejoint celles venues de la nuit des temps. Je pensais que la science et la modernité allait nous débarrasser des vieilles lunes, or les Français se comportent de plus en plus comme du temps où les Gaulois avaient peur que le ciel leur tombe sur la tête et où leurs descendants craignaient les invasions barbares.
 
On a critiqué Georges Frêche pour de soi-disant « dérapages », chaque mot de travers fait monter les glapissements. Car la précaution ne concerne plus uniquement le tabagisme passif, l’alcoolisation des jeunes, la violence des cités et les émissions de carbone, elle concerne désormais le langage. Il faut se comporter civilement, c’est-à-dire ne rien dire ou ne rien faire qui puisse incommoder les autres.
 
Laurent Fabius ayant déclaré il y a quelques années qu’il aimait les carottes râpées, celui qui oserait dire qu’il les déteste serait immanquablement qualifié d’antisémite en tenant ce genre de propos « pas très catholiques ». Nous vivons dans l’ère du syllogisme et quand, pour rester dans le domaine alimentaire, un historien chercheurdécouvrira dans des archives inexplorées qu’Adolf Hitler aimait les coquillettes et le reblochon, il faudra les bannir des menus et des cantines scolaires pour ne pas encourager une dérive fascisante intolérable.
La Libération avait vu fleurir les libertés avec les zazous, le jazz, les existentialistes, Puis apparurent le rock’n’roll, les fesses de Polnareff sur les affiches, Gainsbourg, les films pornos, la contraception et l’avortement. Et malgré le Général de Gaulle qui voulait nous maintenir dans une morale du XIXème siècle, la société française évoluait doucement vers plus de liberté individuelle.
 
Mais les périodes d’indépendance et de libre arbitre sont rares dans l’histoire d’un pays. Les forces de pouvoir qui ne sont plus désormais d’ordre politique mais financier et médiatique ont toujours aimé dominer les consciences. Jadis ce rôle était dévolu à la religion et au pouvoir monarchique, il s’est déplacé dans les mains des faiseurs d’opinion. Et cette opinion est désormais écologiste et sécuritaire. L’histoire de France, si chère à Eric Zemmour n’a connu que de brèves périodes de liberté et encore, elles ont été imparfaites, que ce soit la Régence, le Directoire, la Commune ou les Années Folles. Pour l’époque la plus récente, la liberté des consciences s’est installée dans l’après-guerre et est devenue moribonde dès le milieu du premier septennat de Mitterrand, concomitant avec l’arrivée du sida et des aphorismes de fin de course du catholicisme agonisant malgré le « n’ayez pas peur » de Jean-Paul II adressé à un monde occidental mort de trouille.
 
La semaine dernière, je suis passé voir une amie ougandaise qui avait eu un accident de la circulation. J’étais avec un ami venu de Paris pour me rendre visite. A notre arrivée, la fille de la blessée de deux ans et demi m’a tendu les bras bien que je la connaisse à peine. Je l’ai prise sur mes genoux et je l’ai embrassé. Et puis j’ai fait remarquer à mon ami que j’avais de la chance d’être en Ouganda, car dans certains milieux hystériques en France, mon geste aurait pu être mal interprété. Quand j’ai appris qu’Air France faisait voyager les enfants non accompagnés sur des sièges isolés pour les protéger des attouchements éventuels de passagers adultes et qu’un photographe amateur qui avait pris des clichés de enfants dans la rue avait failli être lynché dans un village, je me suis dit qu’il fallait être véritablement inconscient pour prendre une gamine sur ses genoux. Et pourtant, il ne me serait jamais venu à l’idée d’ouvrir ma braguette ou d’introduire le moindre doigt sous la petite culotte. Ce sont les moralistes qui ont des pensées malsaines. Ces laïcs reprennent à leur compte les interrogations perverses des confesseurs de jadis qui traquaient le masturbateur, ces défenseurs de l’enfance sont ceux qui développent le plus les pensées abjectes dans la société.
 
J’ai pris cet anecdote pour mettre l’accent sur la dérive morale, hygiéniste et sécuritaire de la société actuelle. Mais j’aurais pu aussi parler des furieux qui vous agressent verbalement ou maugréent en haussant les épaules quand vous fumez dans la rue ou en attendant le bus. J’aurais pu évoquer les cinq légumes, l’alcool qu’il faut consommer avec modération ou les cris d’orfraies et anathèmes lancés à ceux qui ne pensent pas droit ou écologiquement correct.
 
Paradoxalement, cette France frileuse qui a peur de tout et de tout le monde, qui demande protection, sécurité et assainissement, n’a pas conscience qu’elle vit entourée de civilisations et sociétés qui n’ont pas autant la peur au ventre et qui créent, investissent et essaient de s’imposer au niveau mondial. Les délires écolos, la recherche du moindre mal, ne résisteront pas longtemps à l’agressivité économique de la Chine, de l’Inde et de la Russie qui n’ont pas encore été contaminées par notre culture de Bisounours pleutres. Et aller donc expliquer à des jihadistes armés jusqu’aux dents qu’il faut trier les ordures, interdire la corrida et porter des sous-vêtements en coton équitable !
 
Et pourtant, la France est un pays où il serait encore possible d’être heureux malgré Sarkozy. Ce président de pacotille ne fait la pluie et le beau temps que parce qu’une immense majorité de nos concitoyens veut bien le subir. Je rêve d’un pays redonnant goût aux plaisirs, à l’effort, aux sacrifices et à la dignité. Un pays de buveurs, fumeurs, baiseurs et jouisseurs, capable de travailler dur et défendre ses valeurs quitte à se battre, ce pays qui est le mien s’éloigne de ces objectifs et j’en souffre.
 
Une civilisation disparait uniquement quand ses dirigeants mais surtout son peuple sont faibles. Dans ma jeunesse on apprenait à l’école le sacrifice des deux Joseph, Bara et Viala, morts pour la République, aujourd’hui on les considérerait comme des enfants soldats victimes ! Alors j’avais envie de vous dire : réveillez vous tant qu’il est encore temps !
 
En rappel, ce couplet du Chant du Départ :
De Barra, de Viala le sort nous fait envie ;
Ils sont morts, mais ils ont vaincu.
Le lâche, accablé d’ans n’a point connu la vie :
Qui meurt pour le peuple a vécu !
Vous êtes vaillants, nous le sommes ;
Guidez-nous contre les tyrans :
Les républicains sont des hommes,
Les esclaves sont des enfants.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 18 novembre 2010 10:04

    « j’en arrive presqu’à regretter les 20.000 morts sur les routes des années 70, époque où l’on mourait encore de façon festive... »

    Ah oui ! je m’en souviens
    C’était le bon temps !.. smiley
    Ce billet d’humeur est un petite merveille d’amalgames et de ressentiments
    Nietzsche aurait fait mieux...


    • Georges Yang 18 novembre 2010 10:13

      Zen
      Cet aphorisme est de l’humour et de la provocation, il faut reveiller les gens a coup de marteau aurait dit Nietzsche


    • LeGus LeGus 18 novembre 2010 10:54

      Nietzsche qui a lui même fini complètement marteau du reste.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Friedrich_Nietzsche_%28biographie%29


    • sisyphe sisyphe 18 novembre 2010 13:21

      Par Popu (xxx.xxx.xxx.109) 18 novembre 11:39
      Mon but à moi, mon irrépressible credo, l’inconscient désir qui me taraude : me faire virer de ces forums foireux !

      J’y arrive pas, j’essaie pourtant... c’est bien la première fois que j’ai une panne, moi le turgescent.

      Oh, oui, ne plus y lire ces gens qui n’y disent rien, ces mous du gland, ces handicapés de la vie, sans rires, sans humour, sans rien !



      Eh, le priapique, t’as une solution ; tu n’y viens plus ; tu bandes à part ! 
       smiley 



    • nightflight nightflight 18 novembre 2010 20:15

      « Pour un véritable chercheur, le résultat de la recherche n’est-il pas indifférent ? Dans notre effort que cherchons-nous ? le repos, le bonheur ? Non, rien que la vérité, tout effrayante et mauvaise qu’elle puisse être. » (Lettre à sa sœur).


    • ZEN ZEN 18 novembre 2010 10:19

      Aïe, ma tête ! smiley


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2010 10:22

         La France est devenu un ramassis de geignards tant de droite que de gauche qui ont accepté pour ne pas dire plébiscité des mesures liberticides au nom de l’intérêt général.


        Exact des pleureuses au pétard mouillé , des théoriciens du suicide collectif , des combattants de l’ écran plat . 

        On le constate sur Agoravox , l’ état d’ esprit de tout le monde c ’est « regarde moi l’ autre ce connard  » 

        Pendant ce temps les quelques uns qui entreprennent seront montrés du doigt  quand fortune faite  ils transmettront à leurs enfants le fruit de leur travail , il se trouvera toujours et encore les mêmes théoriciens du verbe pour dire leur avis , positif ou négatif , mais juste leur avis . 

        On est dans un monde d’ imbéciles heureux ( enfin presque ) 

        • JL JL 18 novembre 2010 10:30

          Amalgame et ressentiment, oui, je suis d’accord avec Zen.

          Je lis : « Ce sont les moralistes qui ont des pensées malsaines. Ces laïcs reprennent à leur compte les interrogations perverses des confesseurs de jadis qui traquaient le masturbateur, ces défenseurs de l’enfance sont ceux qui développent le plus les pensées abjectes dans la société. »

          Qui sont ces laïcs que désigne ainsi évasivement l’auteur ? D’autre part, l’article laisse entendre, c’est son fil rouge, que cela serait spécifique à la France. Je ne crois pas me tromper en disant que cela serait plutôt typiquement étasunien, je dirai même évangélique si je ne confonds pas trop les différentes chapelles !


          • Georges Yang 18 novembre 2010 10:50

            Non JL la France n’est pas les USA
            lA BAS, ILS ONT DES ARMES ET PRIENT TOUT LE TEMPS DEVANT UN DRAPEAU
            C’est aussi mediocre, mais moins lache


          • LeGus LeGus 18 novembre 2010 11:00

            Moins lâche...

            Vous confondez abrutit armé donc dangereux avec abrutit non armé donc moins nuisible.


          • JL JL 18 novembre 2010 12:51

            Popu, il faut croire que pour Yang, porter une arme c’est courageux.

            @ Yang : je note que vous auriez dû vous abstenir de me répondre, vu que ce n’était qu’un lamentable bottage en touche.


          • JL JL 18 novembre 2010 12:51

            Post ci-dessus, adressé à LeGus et non pas Popu.


          • Jimmy 18 novembre 2010 13:16

            qui sont les moralistes ?
            ce sont les mêmes que de tous temps, ceux qui ne peuvent plus et voudraient tout interdire aux autres
            les vieux
            seulement de nos jours ils sont majoritaires


          • Georges Yang 18 novembre 2010 14:32

            A une epoque ou le grec etait au programme des lycees, Achille etait un heros positif, et l’on passait pudiquement sur le sacrifice de sa fille par Agammenon

            Aujourd’hui le heros, c’est Djamel Deux Bouses
            Pas de ressentiment, tout juste des regrets


          • sisyphe sisyphe 18 novembre 2010 15:18

            Par Georges Yang (xxx.xxx.xxx.65) 18 novembre 10:50

            Non JL la France n’est pas les USA
            lA BAS, ILS ONT DES ARMES ET PRIENT TOUT LE TEMPS DEVANT UN DRAPEAU
            C’est aussi mediocre, mais moins lache

             smiley smiley 

            Jamais lu un truc aussi con.. 

            Quand tu as une arme, tu es moins lâche... le plus courageux, c’est çui qui a la bombe atomique ! 

             smiley 


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2010 10:35

            Voilà un exemplaire de théoricien des mots .


            JL le mec qui fait semblant d’ être intelligent , alors qu’ il est tombé dans une circonvolutionneuse quand il était petit . 

            Son post suivant il va nous expliquer comment créer de l’ emploi en parlant de la génération spontanée de ’l’ argent à travers différents épisodes ayant eu lieu au Groenland du Nord .
            La physique des patates à l’ eau ...

            • JL JL 18 novembre 2010 12:46

              Rocla, admettez que si j’étais celui que vous dites, vous seriez du même coup méprisable à harceler comme vous le faites un si insignifiant personnage.

              Si vous avez un brin d’intelligence et une once d’amour propre : ça ne vous gêne pas de me faire aussi souvent ce qu’il est convenu d’appeler des hommages du vice à la vertu ?

              Alors, entre méprisable et vicieux, que choisissez vous ? Notez, c’est un peu redondant.


            • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2010 13:02

              elles sont bonnes les lentilles JLésaü de chez Pionce-Pilate  ?


            • JL JL 18 novembre 2010 13:05

              Hypocrite et calomniateur en plus ?

               smiley


            • Prosper Prosper 18 novembre 2010 10:37

              c’est ce qui s’appelle cracher sa valda !!!
              z’etes sur que c’est pas parce que vous prenez un serieux coup de chaud/froid lorsque vous debarquez depuis l’Ouganda ?
              et pis c’est pas si pire que ca : on a toujours le droit de peter dans son bain...


              • Massaliote 18 novembre 2010 10:38

                Yang, qu’Air France fasse voyager les enfants non accompagnés sur des sièges isolés pour les protéger des attouchements éventuels de passagers adultes me semble absolument NORMAL. Où est l’atteinte à la liberté ?


                • Georges Yang 18 novembre 2010 10:42

                  Donc pour vous, celui qui est assis pres d’un gosse a obligatoirement envie de le tripoter
                  Vous faites parti de ce clan obscene adepte du principe de precaution


                • Massaliote 18 novembre 2010 13:54

                  Donc, pour vous, protéger un enfant d’une éventuelle agression est obscène ? Tous les pédophiles défenseurs de Polanski seront d’accord avec vous. smiley et ils ne manquent pas sur Avox


                • Heil Cartman Heil Cartman 18 novembre 2010 14:10

                  On finira par avoir peur des enfants, le moindre regard ou le simple fait d’être à proximité et ce sera le lynchage.

                  Dans le même registre j’avais voulu aider à se relever une vieille dame qui était tombé dans le métro, elle a crut que je voulais lui piquer son sac et s’est limite mise à crier (bon, elle a finit par s’excuser). Pourtant j’étais pas du tout dans le look « grunge » qui était d’actualité à ce moment là.

                  Depuis je peux vous dire qu’on ne m’y reprendra plus.


                • Krokodilo Krokodilo 18 novembre 2010 14:38

                  Non, mais cet été un type qui photographiait sa femme sur la plage en cadrant surtout les enfants près ou derrière elle s’est fait repérer par les gens, et arrêter, et son disque dur a bel et bien montré que c’était une technique pour filmer en douce les gosses sur la plage...
                  Je préfère encore nos excès que la laxité, l’hypocrisie et la complicité active ou tacite de la Thaïlande, voire des pays d’origine du tourisme sexuel pédophile ou « jeunophile ».
                  D’ailleurs, notre ministre de la culture n’a pas démissionné, ni été viré, preuve que le principe de précaution est très très loin d’être appliqué chez nous...

                  Pour tous ceux qui veulent vivre le grand frisson de l’aventure à la Jack London, il reste l’humanitaire, ou des tas de coins charmants comme les mines d’or de Colombie, l’Amazonie et ses fleuves au mercure, les régions polluées de Chine, les guerres civiles d’Afrique, le Pakistan, l’engagement dans la légion, y en a pour tous les goûts sur cette terre.


                • Georges Yang 18 novembre 2010 14:47

                  Faux, l’humanitaire n’est plus une aventure Kouchner et les Nations Unies l’ont tue, c’est deevnu un ramassis de bureaucrates qui pensent a leur carriere, j’en ai fait plus de 30 ans, je n’en peut plus


                • Heil Cartman Heil Cartman 18 novembre 2010 14:57

                  D’ailleurs, notre ministre de la culture n’a pas démissionné, ni été viré, preuve que le principe de précaution est très très loin d’être appliqué chez nous...

                  Hummmm, NAN ! Cet épisode est à mettre en parallèle avec celui de l’affaire Roman Polanski et toutes deux prouvent que les élites sont à l’abri de la justice même dans les cas les plus odieux. Revenez en France après avoir été publiquement reconnu (dans le sens populaire) comme étant pédophile, vous me direz si vous avez eu droit à la même indulgence que Fredo le pointeur.


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2010 10:45

                  Je connais pas ce Yang , mais je sais par expérience que ceux qui ont voyagé , qui sont sortis de leur étable , qui ont vécu ailleurs que dans les jupes de leur mère ou dans le pantalon de l’ état ont très certainement un avis éclairé sur la comparaison de ce qui se passe ailleurs que devant le plat miroir du journal télévisé blablatant des infos arrangées sauce dégueulé du personnel avec visionj panoramique sur les défileurs-pancartiers dont personne ne dit jamais qu’ ils emmerdent les autres avec leurs innénarrables  histoires de cocus marchant l’ un derrière l’ autre .


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2010 12:02

                    Salut Popu , 



                    ils viennent pas dire leur avisse , ils moinssent comme ils chient  de façon automatique ....

                  • sisyphe sisyphe 18 novembre 2010 13:31

                    Trop fort, le duo des clowns rocla-popu ; et que je te passe la rhubarbe, et que je t’enduis de séné, pour se conforter dans le dégueulis sur tous ceux qui ne se la pètent pas, comme eux... 


                    Des boursouflés de l’égo qui se prennent pour des mâles dominants, dans la basse cour des moi-je pompeux.. 

                    des coqs au vain... 



                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2010 13:41

                    crête sans testicules ce  Sysiphe ...


                    triste pendule .....

                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2010 10:58

                    Les français sont atteints de cellulite sycologique , d’ allo-mamam-boboïsme . 


                    Enfin une partie considérable .

                    • sisyphe sisyphe 18 novembre 2010 13:12

                      Ils sont surtout, comme toi, atteints de chacunsagueulisme, de boursouflure égologique , et du syndrome d’aprèsmoiledéluge 


                    • psain psain 18 novembre 2010 11:51

                      ALORS MON PETIT TU PRENDS TON CAS POUR UNE GENERALITE


                    • psain psain 18 novembre 2010 12:31

                      T’es vraiment trop mignon un ptit bisou pour la route et surtout ne m’oublie pas je pense très fort à toi.


                    • psain psain 18 novembre 2010 13:02

                      Pour un mec comme toi ? aviné avec son gros bide qui dégueule sa hargne sur tout ce qui ne lui ressemble pas ! Essuie toi le coin des lèvres t’as la haine qui déborde !
                       Tu te permets de m’imaginer maigrelet et tout faible je me marre à l’idée de ta tronche si tu me voyais. Tu m’as cherché ! tu m’as trouvé !
                       C’est pas tous les jours rose pour toi mais tu le cherches bien.


                    • sisyphe sisyphe 18 novembre 2010 13:07

                      Par Popu (xxx.xxx.xxx.109) 18 novembre 12:22

                      Moi, je travaille chez moi !... 
                      -alors, parfois je m’ennuie un peu, tu vois !

                      Et m’amuse sur ces forums de rien, 
                      -ces drolatiques machins.

                      Je tue le temps et m’y défoule un peu, me marre à l’occasion, 
                      -y débusque le crétin, celui qui est franchement con ! 


                      Si tu tiens vraiment à en voir 
                      T’as qu’à mater dans ton miroir...
                       smiley 

                    • sisyphe sisyphe 18 novembre 2010 17:03

                      Ben quoi, je n’ai fait que continuer le texte en vers... 

                       smiley

                    • Krokodilo Krokodilo 18 novembre 2010 11:18

                      Billet d’humeur comme toujours intéressant, mais toujours aussi contestable, car comme remarqué plus haut, c’est un amalgame.
                      Personnellement, je ne me sens pas agressé par les limitations de vitesse : pourquoi ne pas les considérer comme un pacte social, auquel on adhère volontairement ? A vous lire, si on se sent agressé par un stop ou un feu rouge, il faut passer outre ! Chacun sa propre loi, le flingue au côté selon la vielle loi de l’ouest américain...
                      Et si nous sommes trop mous et décadents pour résister aux hordes des pays émergents, que vous décrivez comme pleins de force, de jeunesse et d’agressivité, quel malheur, on va se soumettre plutôt que de lancer la troisième guerre mondiale ! Et s’ils apprenaient plutôt de nos erreurs passées, et sautaient l’étape de la colonisation agressive et militairement conquérante ? massacrer allègrement les baleines, possiblement un des animaux les plus intelligents, acheter à prix d’or de la bite de tigre, ou de la poudre de rhinocéros en croyant lutter contre le temps, ça me paraît tout aussi décadent et stupide que notre principe de précaution. Nous n’avons pas à rougir devant des pays émergents qui font bosser leurs enfants comme des esclaves ou ferment les yeux devant leur prostitution.


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 novembre 2010 11:27

                        Ce qui résume tout  c ’est qu’ autrefois on avait des clochards sublimes litron à la main , insultant généreusement le passant avec des mots recherchés , maintenant on a des SDF qui délèguent aux chiens de faire la manche . 


                        Demain on verra les chiens tenant des chats en laisse faisant à leur tour le coup du t’ as pas cent balles ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès