Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La France : une « gérontocratie » de rentiers ?

La France : une « gérontocratie » de rentiers ?

Il est courant de fustiger l'incivisme des "jeunes". Beaucoup moins celui pourtant réel des "vieux"... pardon, il faut dire les "seniors" (terme plus proche de "seigneur" que de "ancien" dans sa prononciation). On oublie un peu vite que l'éducation des jeunes est le fruit des exemples donnés et transmis par leurs prédecesseurs. Exemples et valeurs morales dont la génération du "baby-boom" a appris à se passer pour mieux affirmer son confort de petit-bourgeois individualiste replié sur lui-même ; mai 68 est passé par là...

Ainsi ce sont les "seniors" qui ont le plus fort potentiel fiscal, les meilleures retraites et qui possèdent l'essentiel du patrimoine immobilier... vous connaissez beaucoup de "proprios" de moins de soixante ans ? Ce sont surtout des gens qui n'investiront jamais dans l'économie active, la "pierre" sera toujours une valeur sûre... âge oblige plus on vieillit plus on est près de ses sous, cela ne favorise pas la consommation... l'exemple de la difficile réforme des retraites résume tout. Des assemblées de députés et surtout de sénateurs qui vu leur âge ne prendront jamais les mesures qui permettraient aux jeunes générations de mieux respirer économiquement. Plutôt que de taxer les salariés taxons les retraites de plus de 2000 euros par mois, mieux : mettons les retraites sous condition de ressources... on peut toujours rêver vu l'ancienneté grabataire de nos élus du peuple, plus soucieux de leurs intérêts de vieux rentiers que de celui du peuple...

La sous-représentation des "jeunes" dans les instances du pouvoir n'est pas une spécificité française... mais tout de même, dans un pays réputé ouvert et moderne comme le notre cette situation est-elle acceptable ? A quand des sénateurs de 30 ans ? Cela se faisait bien du temps des romains !

Revenons enfin à l'incivisme. Il suffit de parcourir les différents forums du net pour constater l'égoisme et la médiocrité culturelle de la génération des "papy-boomers"... forums orange.fr, des magazines ou ceux d'agora vox sont très fréquentés par les plus de 65 ans qui manient parfaitement les outils numériques. Cette tranche d'âge est rarement révolutionnaire mais elle se mèle de tout, en particulier de ce qui ne la regarde pas : mariage gay, rythmes scolaires, chômage des jeunes... sur un ton qui ne transpire jamais l'amour de son prochain. Je comprends que l'ennui des "seniors" les poussent à s'occuper comme ils le peuvent mais ces gens seraient plus utiles dans des associations d'aide aux SDF ou de soutien scolaire plutôt qu'à baver sur leur ordinateur. Ca critique l'école par exemple : Ah ce bon vieux temps où on savait lire et écrire à sept ans ! Un bon vieux temps imaginaire d'ailleurs vu la piètre qualité de l'orthographe de certains papys. Allez j'exagère, il y en a des papys et des mamies dans les associations caritatives, tous ne sont pas des Picsous de la ligue des contribuables (au fait quelle est la moyenne d'âge des adhérents de ce lobby ?).

Quant aux exemples à transmettre aux jeunes : politesse, respect d'autrui, altruisme, maitrise de soi... vous repasserez. On ne peut pas dire que dans les grandes villes les "seniors" soient des modèles de civisme, je ne parle même pas de la délinquance routière de nos anciens qui vaut souvent celle de leurs cadets. 

Bon. Je ne suis pas plus gérontophobe que cela. J'aime beaucoup Charles Aznavour par exemple ainsi que ma mère et mes oncles. Mais il faut bien comprendre le rôle des ainés dans toute société constituée et que toutes les critiques qu'ils formuleront sur leurs enfants se retourneront toujours contre eux-mêmes... qui a fait mai 68 ? élu Giscard puis Mitterrand ? promu le libéralisme radical contre le social dans les années 90 : votre génération messieurs dames de plus de 65 piges ! Alors avant de critiquer faites d'abord votre mea culpa... et soyez plus modérés dans vos critiques des jeunes.

A présent je vous laisse commenter... et vous délucter des commentaires philanthropiques de nos ainés...


Moyenne des avis sur cet article :  2.48/5   (73 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 8 juillet 2013 14:22

    « vous connaissez beaucoup de »proprios« de moins de soixante ans ? »


    En 2007, 57,5 % des ménages sont propriétaires. Vous allez me dire qu’il y a 57% de retraités en France ? J’ai des tas d’amis, autour de 25 ans, qui sont propriétaires. Bon, d’accord, ils ont fait des écoles d’ingé (pas des grandes).

    Puis honnêtement, on s’en fout de la croissance et de l’économie. Faites un sondage autour de vous : l’immense majorité des gens n’aime pas le travail, n’aime pas cette vie assujettie à cette société surexploitatrice de la personne. Les séniors veulent vivre de leurs acquis et travailler moins ? Les jeunes aussi ...

    • Pere Plexe Pere Plexe 8 juillet 2013 18:33

      Proprio à 25 ans...en commençant le Taf au mieux à 23 !

      Un ingé débute souvent à 2500 €/mois.
      Si pas d’héritage ou de don de papa peu de risque qu’il soit proprio avant 50 ans... 

    • iris 8 juillet 2013 14:46

      Je veux bien que les jeunes travaillent moins mais fasse la révolution alors pour que leurs chers parents ou arrières grands parent ne crèvent pas dans des mouraoirs à 2200 euros minimum par mois -ou alors les laisser mourir-
      c’est bien de se faire aider par parents grand parents mais un jour ils ne seront plus là pour donner argent nourritures garder bébés etc..
      alors peut etre ces gentils enfant se révolterons t ils et comprendront que leurs parents ouvrier ou employés n’ont pas déméritées et que leurs petite retraites -parfois 1000 euros /mois-avec travail depuis 14ans et heures supp ils e l’ont pas volées
      mème si le chomage et la précarité et le travail loin de chez soi est très pénible à vivre
      les vieux retraités ne sont pas la cause de cet état de fait
      il faut toujours se battre et etre informés -nos vieux n’avaient pas internet-
      et certains-jeunes comme vieux -ne sont pas prèts à cela -
      ils attendent ou espèrent que cela changera tout seul en laissant faire le choses..et par peur

       


      • ZenZoe ZenZoe 8 juillet 2013 14:49

        Ben, vous êtes pas péremptoire vous !
        Et si vous vous basiez sur autre chose que l’âge seul pour juger les gens ?


        • Bubble Bubble 8 juillet 2013 17:52

          D’accord sur le principe avec vous. Une question cependant, dans « tout travail mérite salaire », qu’est ce que le salaire ? Mon expérience comme bénévole me dit que ce que j’en retiens, personnellement, de mon travail, c’est une formation à la prise de responsabilités, à la pédagogie, aux premiers soins, à la cuisine, à la débrouillardise en général que je n’aurais jamais eu ailleurs, parce qu’un travail en entreprise aujourd’hui ne se focalise souvent que sur une seule activité et ne développe pas systématiquement cette débrouillardise. Ceci, et aussi une vie sociale riche. Si je devais convertir ces acquis en coûts de formation où en dépenses pour avoir la même vie sociale avec des potes, est ce que justement je ne pourrais pas appeler ça, d’une certaine façon, un salaire ? Même si évidemment, cette activité n’a pas rempli mon assiette.
          Alors oui, le bénévolat est une aberration dans une société avec chômage élevé, mais ça vaut largement mieux, j’imagine (je n’ai jamais été chômeur) que de rester chez soi en attendant de trouver un poste.


        • nicolas_d nicolas_d 9 juillet 2013 14:09

          « Une question cependant, dans « tout travail mérite salaire », qu’est ce que le salaire ? »

          Autre question, qu’est ce que le « travail »... ?


        • nicolas_d nicolas_d 9 juillet 2013 14:26

           "Dans un monde où il n’y a plus de travail et où il n’y aura plus jamais de travail, le bénévolat est une aberration.« 

          Votre phrase est contradictoire avec ce qui est dit dans votre lien... je cite : »Ce salaire à vie donnerait immédiatement plus de légitimité au bénévolat.« 

          Une critique cependant sur le »revenu de base« , si nous parlons de la même chose, il est »financé« par la TVA. C’est un système qui repose sur le capitalisme et la société de consommation. On voit où ça mène... probablement à un revenu insuffisant.
          Je préfère la notion de »salaire universel" (détails ici), qui repose sur un principe de cotisation. Comme les retraites et la sécurité sociale. Ces systèmes ont fait leur preuve, ne dépendent ni du capital ni de la consommation. 


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 8 juillet 2013 15:32

          TOUT A FAIT JUSTE..........

          DANS NOTRE CANTON de bord mer DE 15000 HABITANTS 70 % DES PLACEMENTS FAITS EN BANQUE sont l’oeuvre de retraités moins du cru que des « retraités parvenus » qui achètent des biens pour le rtaper dont beaucoup d’allemands avec 2 bonnes retraites

          de plus ces gens ne sont pas intéressants seulement intéressés....
          et ne supportent rien des jeunes et moins jeunes locaux

          SUR LES ILES COTIERES IL Y A UN GOUFFRE ENTRE LES RETRAITES DES LOCAUX ET DES NOUVEAUX ARRIVANTS.....................RICHES


          • alain_àààé 8 juillet 2013 15:39

            bel article mais dont vous parlez des seniors riches voir tres riche vous etes a coté de la plaque c est vrai que j ai élevé mes deux enfants a la dure mais je du leur explqué aussi pourquoi les politicens étaient tous des ordures. pourquoi le 1er responsable ps n as pas été en prison pour ses magouilles c est vrai que c était des socialistes. pourquoi papa toi qui a eu des déportés dans la famille ces politiciens veulent nous dirigé etc..avec les casserolles qu ils trainent

            comment voulez vous leurs répondre alors qu ils étaient collégiens ? lorsque nous parlions de politique méme encore aujourdhui vu les déballages sur internet ou dansles journaux ils sont plus informés ils se posent des questions.pourquoi le parti socialiste qui ne fait que 25/00 que les gens de l ump ne font que 22/00 que les verts ne font que 2/00 on des politiciens et pourquoi le FN qui fait 20/00 et n ont pas de parlementaire ?

             


            • HELIOS HELIOS 8 juillet 2013 16:17

              ... moi qui ait « fait » 68, comme dit l’auteur qui ne supporte pas,... et qui ne suis pas encore a la retraite, car je dois travailler encore 2 ans pour avoir mes annuités, je laisse volontier ma place a des jeunes lorsqu’ils veulent bosser. Il y en a plein. Ils sont comme j’etais a leur age, avide de la vie...

              Il y a juste une petite difference, c’est qu’a cette epoque, je voulais changer le monde, non pas en eliminant les vieux, mais en les protegeant plus, les faire partir en pre-retraite, surtout ceux qui etaient fatigués, justement pour qu’ils puissent profiter aussi de la vie.

              Lorsque j’ai eu moi-même des enfants, j’ai été heureux qu’ils puissent aussi s’en occuper (mes vieux), cela m’a retiré de grosses epines...

              Lorsqu’ils sont partis definitivement, on ne peut pas dire que j’ai été heureux, mais leur heritage m’a donné plus de responsabilité, encore plus de serieux, et m’a aidé a installer mes enfants qui avaient grandi et s’essayer a la vie active.

              Aujourd’hui, c’est moi qui suis vieux. Tout au long de ma vie professionnelle bien remplie, j’ai payé une vraie fortune en cotisation chomage, en secu, vieillesse, etc... je ne me plains pas, j’ai payé.
              J’aurai pu faire la revolution pour passer d’un systeme de solidarité par repartition a un systeme egoiste par capitalisation... j’aurai probablement une meilleure retraite lorsque celle ci arrivera... mais ce ne fut pas mon choix.

              en tout cas, si cela avait été le cas personne ne pourais me reprocher de toucher une « bonne retraite »

              Alors, lorsqu’un trou du cul qui a la vie devant lui, vient me dire que le pays va mal a cause d’une « gerontocratie », je lui repete qu’il n’a qu’a prendre ses responsabilités pour son avenir, car un jour il sera comme moi, incapable de remonter le temps pour refaire sa vie et modifier les choix, et comme moi, il n’acceptera pas qu’on lui retire ce qu’il a construit, au jour le jour, en se levant l’ame pour bosser.. et se faire reprocher de prendre la place des autres, le fric des autres et meme... le soleil des autres.

              Il n’y a que les animaux qui sont capables de faire cela, les humains eux, savent construire une societe avec des jeunes qu’on torche depuis leur naissance jusqu’a leur entrée dans la vie active, en payant de sa personne, sans regretter son temps, ses efforts, ses douleurs et ses sacrifices pour s’entendre dire une fois la faiblesse venue, qu’on est inutile et qu’on respire leur air.

              L’auteur a surement eu de drole de parents, ou alors, et je suppose que c’est plutot cela, il a simplement oublié ce que c’est que l’humanité... pauvre type !


              • cevennevive cevennevive 8 juillet 2013 16:58

                Bien parlé HELIOS ! Bravo !


              • spartacus spartacus 8 juillet 2013 17:16
                Le cerveau dûment lavé - et même lessivé - 

                Les Français s’imaginent pour la plupart que l’argent de leur retraite existe quelque part. Ils sont persuadés d’avoir, leur vie durant, cotisé pour eux-mêmes. Profonde erreur

                Ils ont cotisé pour les autres, et leur argent a disparu. Ils ne sont riches que de l’espoir de voir l’État parvenir à contraindre les générations suivantes à cotiser pour eux. 
                Pour la contrainte l’État est capable. Mais si les générations suivantes ont disparu, c’est-à-dire ne sont plus assez nombreuses, comme c’est le cas en France, que peut l’État ? 

                Rien, strictement rien. Sauf mettre le système en faillite. 
                C’est exactement ce qui va arriver.....C’est indubitable !

              • Plus robert que Redford 8 juillet 2013 17:39

                Tu as raison Hélios, hélas !

                Moi aussi, qui arrive dans le clan des soixantudinaires, j’ai versé des sommes colossales en cotisations de tous genre (je continue, d’ailleurs) dont je ne récupérerai peut-être pas un Kopeck, mais je les regrette pas, et je suis toujours chaud partisan des systèmes de répartition !

                Moi aussi, jeune, j’aurais bien dézingué queques croutons bien établis pour prende leur place, mais pas du tout en les considérant comme des parasites, plutôt façon de montrer que moi aussi j’en avais dans le slip, et que mes compétences valaient bien les leurs, la Force de travail en plus !!!

                J’ai jamais considéré le succès comme un dû, mais plutôt une récompense au meilleur bosseur.

                Moi aussi j’ai une fille, bientôt 30 ans, Doctorat d’Université en poche, et qui émarge à 1200 € nets en CDD ! Je considère tout à fait normal de lui verser un coup de pouce financier, tant que mes moyens me le permettront, pour qu’elle n’ait pas des fins de mois misérables...

                Ca fait 35 ans que je suis un bon petit soldat du système, comme tu dis, et que je me lève la peau tous les matins pour bosser, et la nuit aussi, souvent ! Et le dimanche, même !!!

                Alors, vrai ! se faire traiter de déchet nocif par un petit T.d.C. que si on lui presse le nez, il en sort encore du lait !!!

                Comme disait JL Fournier :

                « -J’vais t’apprendre la politesse, p’tit con !

                 -Boh, pourqoi tu m’traites de pticon ?

                 - C’est de l’affection ! »

                 


              • REFLEX 8 juillet 2013 18:41

                C’est un vrai coup de gueule, Helios, et je n’ai rien à ajouter...., si, peut-être :
                Les retraités , que l’auteur identifie sous le terme de rentiers, non seulement ont construit toute leur vie quelque chose qui leur permettre de vivre décemment, mais, et ceci est fondamental, ils ont contribué et parfois contribuent encore à une aide dédiée à leurs enfants, même après l’ entrée de ces derniers dans la vie active.
                Non seulement par affection, mais par nécessité, devant les difficultés grandissantes qu’ils éprouvent ( salaires / logement / nourriture )
                Quand je pense qu’un parlementaire suggérait il y a peu, de ponctionner un peu plus les retraités propriétaires de leur résidence principale !
                il mériterait qu’on lui casse la gueule..


              • Jimmy 9 juillet 2013 11:28

                pas du tout d’accord avec helios, les vieux de la génération dont je fait parti n’ont jamais eu à se prendre la tête pour chercher un travail, car le travail était abondant, ils profitent maintenant d’une retraite abondante ou se préparent à y entrer estimant que cela leur est du quel que soit l’effort demandé aux générations plus jeunes pour les financer

                de plus helios se permet d’insulter l’auteur, les vieux de ma génération ont en effet l’insulte facile envers les jeunes, cela leur sans doute également du

                et puis dire nous on a bossé et de ce fait on est méritant c’est prendre les gens pour des idiots, les jeunes ne demandent qu’a travailler


              • tf1Goupie 9 juillet 2013 12:36

                Ah le bon vieux discours éculé : « j’ai cotisé donc j’ai droit à ceci ou cela ... »

                Ce qu’il n’a toujours pas compris Mr Helios c’est que ceux qui cotisent pour lui et sa génération n’auront pas grand chose en retour, eux.

                Il a bien cotisé oui ; et il a également bien consommé, petrole pas cher et autres ressources, il a bien pollué, bien profité de la dette.
                ça doit être cela qu’il appelle « changer le monde ».
                Parce que pour le reste : moins de guerres, moins d’égoïsme, plus de solidarité ? Bof, bof !

                Ah oui : beaucoup plus de pornos, merci.

                Alors l’euthanasie, certes non.
                Mais un peu d’autocritique, ça changerait ...


              • nicolas_d nicolas_d 9 juillet 2013 14:37

                Spartacus, et si, avec une retraite par capitalisation, il y a une crise financière, que reste-t-il ?

                Rien, strictement rien. Demandez aux grecs

                Or, les crises financières semblent arriver plus souvent que les disparitions de générations entières...


              • tf1Goupie 9 juillet 2013 14:45

                Ben non pas strictement rien, sauf à dire qu’aujourd’hui les actions sont à zero et les obligations à zero, ce qui est loin, très loin, d’être le cas.


              • nicolas_d nicolas_d 9 juillet 2013 15:54

                Et dans le cas de spartacus, la population à zero, ce qui est loin d’être le cas aussi convenez-en


              • macha macha 10 juillet 2013 13:57

                Oups, vous êtes vexé Monsieur, mais moi, même quand je suis vexée, je n’emploie pas des termes grossiers comme vous le faites. 


                Apprenez à garder votre sang froid et exprimez-vous avec politesse.

                Vous ne semblez pas être devenu sage avec l’âge. Je vous plains.

              • gogoRat gogoRat 11 juillet 2013 22:40

                Bien dit Jimmy !

                Moi ce retiens cette phrase :
                « Cette tranche d’âge est rarement révolutionnaire mais elle se mèle de tout, en particulier de ce qui ne la regarde pas : mariage gay, rythmes scolaires, chômage des jeunes... sur un ton qui ne transpire jamais l’amour de son prochain. »

                 Pourtant, on se tromperait fort si l’on me soupçonnait de verser dans le jeunisme.
                 Pire, on a pu entendre de doctes tempes grisonnantes, venues des hautes sphères de l’UNESCO, conférencer sur un « juvénilisme » de leur invention ( en gros : les plus jeunes - et eux seulement - devraient être acclamés comme de géniaux mutants ... ) : cela ne respirait que l’hypocrisie, mâtinée d"un rien de cynisme ...
                 Un chose à constater en tout cas : le conflit des génération se complique de problématiques nouvelles en regard de l’Histoire avec un grand H : 
                 - allogement de l’espérance de vie 
                 - l’Homme atteint pour la première fois un stade où les perspectives d’évolution matérielle des jeunes ne coulent plus de source, indépendamment de leurs efforts ou mérite.
                ...
                 Il serait bon d’en parler calmement sans esquiver le débat par des guerres de tranchées entre vieux et moins vieux ! 

              • France Europe République FabienBonaparte 12 juillet 2013 23:25

                Insultes gratuites et erreurs de conjugaison et d’orthographe : votre réaction est une bonne illustration de ce que je dénonce dans cet article d’opinion... vous n’êtes pas un exemple pour les jeunes. Moi je n’insulte personne, vous si... vos parents ont sans doute oublié de vous enseigner quelques règles de courtoisie. De plus le nombre surprenant de « plus » indique que les « gérontocrates » sont bien présents sur le forum... vous confirmez donc mes propos. Je vous salue bien riche monsieur !


              • escartefigue 8 juillet 2013 16:35

                j’ trouve qu’ il a raison Buonaparte . 


                Les vieux déjà , ça sent mauvais , ils respirent fort 
                et roulent lentement dans les rues en pentes inclinées .

                Faudrait , comme a fait ce cher Adolf les mettre dans des convois qu’ on voit passer le long des chemins de fer et 
                les envoyer à Dachau .

                On confisquerait leurs biens et comme ça les jeunes 
                branleurs 35 heures auraient directement le beurre 
                et l’ argent du beurre et le cul de la crémière .

                Allez ouste , salopards de vieux !


                • escartefigue 8 juillet 2013 17:07

                  J’ ajoute que j’ ai pas fait 68 .


                  J’ ai fait 69 .

                • Jimmy 9 juillet 2013 11:29

                  propos de vieux


                • Richard Schneider Richard Schneider 8 juillet 2013 17:03

                  Ce qui me gêne dans ce texte, ce n’est tant le constat (assez pertinent) de la désespérance de la jeunesse que l’appel à la haine des vieux ! On dirait que tous les seniors roulent sur l’or : certes, il y a des vieux qui touchent de belles retraites, mais ils ne représentent qu’un modeste % de l’ensemble ; en réalité, quel est le montant médian d’une retraite ? 1200 Euros/mois et encore ; et je connais pas mal de vieilles mamies qui se débrouillent avec moins de 800€ mensuels - même chez nous dans la riche Alsace.

                  L’auteur a raison de soulever ce scandale qui bloque l’entrée de notre jeunesse dans la vie active ! Attendre jusqu’à 23-24 ans avant de trouver du travail (en CDD, la plupart du temps), attendre 28-30 ans pour décrocher par chance un CDI - et en même temps reculer de plusieurs années la possibilité de prendre sa retraite - tout cela empêche les jeunes de s’insérer dans la vie active. Aussi ne doit-on pas s’étonner que le nombre de Tanguy ne cesse d’augmenter ... D’ailleurs que deviendraient-ils si « leurs vieux » n’étaient pas là ?
                  Plutôt d’opposer les légitimes revendications des jeunes aux non moins légitimes aspirations à une certaine sécurité financière des vieux - comme le font certains économistes libéraux « distingués » , comme Fiorentino - eût-il été plus judicieux de dénoncer, à côté d’un certain égoïsme dû à l’âge, les reculs sociaux que l’Europe libérale exige des peuples ... Ainsi quand Barroso exige que « la France règle le déficit des caisses des retraites », Hollande se précipite une semaine plus tard d’obtempérer !
                  N’est-ce pas plus choquant que la prétendue « gérontocratie des rentiers » ?

                  • REFLEX 9 juillet 2013 12:20

                    1/ Le « distingué » M. Fiorentino ferait mieux de s’occuper de son jardin. C’est un nul, et un nocif.
                    2/ bravo à vous, RS, enfin quelqu’un qui s’exprime en terme de « médiane » , et non en« moyenne ».


                  • foufouille foufouille 8 juillet 2013 17:11

                    faudrait qu’il aille ramasser les betteraves à la main. comme en 50
                    plus récent : va bruler les sarments


                    • Dwaabala Dwaabala 8 juillet 2013 17:36

                      Ce genre d’article est là pour permettre aux opinions sensées de s’exprimer dans les commentaires.


                      • lulupipistrelle 8 juillet 2013 18:03

                        IL fallait s’en douter... à laisser un lumpen proletariat se reproduire sans restriction,sur notre sol , on aurait des problèmes ...

                        La plupart des parents français s’investissent dans le futur de leurs progéniture et donc leurs enfants, leurs héritiers ne se sentent pas lésés ... En revanche toute cette marmaille, élevée avec l’aide des aides sociales,pour laquelle les parents n’on rien prévu, peut devenir un vrai danger ... 

                        • Mr Dupont 8 juillet 2013 18:42

                          L’Auteur

                          Un petit cadeau pour que votre article soit un peu plus pertinent

                          http://www.dailymotion.com/video/x3coe1_le-complot-des-vieux_fun?search_algo=2#.UdrrPW0mj-s

                          Vous êtes-t-y content avec ça, petit galopin ?


                          • bernard29 bernard29 8 juillet 2013 19:36

                            très bon .


                          • Pitchoune 9 juillet 2013 13:08

                            Exellent !! Très drôle !! Merci, je partage ! Bonne retraite !!



                          • soi même 8 juillet 2013 19:13
                            géronrentiertocratie, et bien c’est la mort du pays !

                            • Rincevent Rincevent 8 juillet 2013 19:58

                              Opposer deux classes d’âge comme si c’était deux classes sociales antagonistes, sans lien entre elles est complètement nul. Si l’auteur a des problèmes familiaux, qu’il les règle autrement que par ce genre d’article qui est insignifiant.

                              Les « vieux », en tout cas ceux que je connais, ont parmi leurs soucis principaux celui d’aider leurs enfants et petits-enfants quand ils le peuvent. Je ne vois pas en quoi ils seraient responsables de la crise actuelle de l’emploi. Il s’agit bien d’une volonté politico-financière de précariser les gens au maximum, pour le plus grand bien des 1 % (voire des 0,1 %), rien d’autre.


                              • soi même 8 juillet 2013 20:21

                                @ Rincevent et bien t’es bien naïf, je connais pas plus égoïste que les vieux !


                              • escartefigue 8 juillet 2013 20:29

                                Le truc Soi-même est de naitre dans des familles où les gens sont moins cons .

                                Il est des familles en France qui se préoccupent non seulement de leurs 
                                parents , mais aussi de leurs enfants . 

                                Si vous voyez comme vous le dites vous avez simplement pas eu de chance . 

                                Des gens sympa et qui AIMENT leur entourage ça existe . 

                                Généraliser d’ après son cas est partial .

                                • soi même 8 juillet 2013 20:40

                                  @ escartefigue, j’en connaissais, comme par hasard, ils sont d’une autre génération que les vieux d’aujourd’hui !


                                • escartefigue 8 juillet 2013 20:42

                                  Soi-même , 


                                  Je connais un bon tuyau pour améliorer le monde  :

                                  commencer par s’ améliorer soi-même .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès