Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La gloire des clandestins

La gloire des clandestins

Les bonnes âmes se sont encore épanchées. La résistance a eu lieu. Justes parmi les justes, rédempteurs parmi tous, les sans-papiers deviennent le symbole du combat par excellence. Un lieu commun. En Belgique, la circulaire de la Ministre Turtelboom se fait attendre, ou est rejetée quand elle ne plait pas ; pour donner un peu plus de poids, certaines universités se sont mobilisées. Et encore.

L’hypocrisie a gagné toutes les couches de la population, la raison n’est plus. C’est s’investir d’une mission qui serait de prêcher la bonne nouvelle au nom des sans-papiers comme jadis les déportés en 45 se sont investis d’un devoir de mémoire au nom des disparus. Comparaison hasardeuse mais pas anodine. La comparaison entre immigrés et deuxième guerre mondiale - plus particulièrement les Juifs - est un standard de la lutte antiraciste. SOS Racisme inventa une petite main de même couleur que l’étoile jaune. Les Juifs étaient envoyés en camps de concentration ; les immigrés rapatriés dans leurs pays. Un détail.

Mais la différence est notoire : la population belge n’est pas victime, c’est la solidarité avec les sans-papiers qui jouent une substitution de façade. Dans un cas l’enjeu historique était incontournable ; dans l’autre, l’enjeu est encore à mûrir : la loterie du coeur a gagné.

La gauche ne l’a toujours pas compris, les associations pour une immigration (massive) aussi. En vantant l’immigration, la déflation salariale et la promotion des patrons d’entreprises se font à visage caché. La mondialisation bat son plein. Les hommes sont un marché économique énorme pour répondre aux besoins des capitaux et des marchandises. C’est l’éloge non-voulue de la main-d’oeuvre bon marché.

Ainsi l’immigré a un bel avenir. La population culpabilisée, il ne manque plus qu’à l’insérer dans la culture, comme pour mieux légitimer l’engagement "citoyen". Le 7ème art s’en est chargé. Les clandestins deviennent les protégés du cinéma français. "Eden à l’Ouest" et "Welcome" en sont les derniers exemples. Manichéisme incessant : l’immigré est beau, intelligent, honnête, poignant ; le pays est irresponsable, dictatorial, l’homme blanc est méchant, mangeur d’enfant. Propagande.

Le manichéisme est encore bien de notre époque. Hier, l’idéologie marxiste réduisait la réalité à la lutte des classes : tout était ramené à l’exploitation. Aujourd’hui, l’idéologie antiraciste réduit la réalité à la grande antithèse de la discrimination et des droits de l’homme : tout est ramené à l’exclusion. De la pluralité humaine et de la complexité du monde, il ne reste que deux camps : les oppresseurs et les opprimés*.

La relève du politiquement correct est lancée. L’aveuglement bien-pensant s’est immiscé chez les plus jeunes aux plus vieux. Sans doute il y aura une circulaire, sans doute sera-t-elle trop floue pour satisfaire à une majorité de partis et d’ associations. Tel est le drame du diktat des passions.


* L’antiracisme est l’idéologie de notre temps, Alain Finkielkraut, 30/08/2004, http://wwww.lexpress.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Massaliote 24 mars 2009 13:49

    Bon article ça fait du bien l’absence de langue de bois ! Mort au politiquement correct !

    Y en a marre des donneurs de leçons. Tout immigré qui entre clandestinement sur notre sol se condamne à la clandestinité permanente et a vivre en marge de la société avec toutes les dérives délinquantes que cela implique. NON CE NE SONT PAS DES ANGES.

    En général ceux qui quittent leur pays natal y sont déjà des marginaux. Nous avons le devoir de protéger les notres avant de tenter de secourir toute la misère du monde. Je sais : nous, Français, sommes coupables, forcément coupables.

    De tous les péchés de la colonisation par exemple ! Comme si nous étions les seuls a avoir eu des colonies. Mais dans les autres pays il n’y a pas ce masochisme orchestré par les merdias. Pas de repentance pour eux.


    • Norpois Norpois 25 mars 2009 08:36

      J’ai plutôt lu que l’idée n’était pas de condamner le clandestin, mais bien de stigmatiser la bien-pensance générale rongée de culpabilité et de suffisance. Là, vous avez un réflexe égoïste tout bonnement insupportable.


    • Antoine Diederick 24 mars 2009 14:38

      Rien à dire de plus, tout est dit....je rejoins votre propos.


      • Antoine Diederick 24 mars 2009 15:14

        c’est une forme d’idéologie ce que vous montrez ds votre texte de la part des militants pour les sans papiers, alors que pas grand monde ne connait, ou que personne ne fait la publicité du mode légal de la naturalisation (il y a des règles) et alors que les personnes naturalisées voient leur statut de citoyens belges annoncé via le Moniteur belge.

        pourquoi ce deni des règles existantes légales au nom de "l’idéologie humanitaire" , serait-ce que la loi belge est injuste , discriminatoire. A lire le Moniteur qui annonce les naturalisations beaucoup de personnes sont acceptées et ils ne portent pas des noms européens tous....il y aurait-il alors du racisme que la loi ignorerait ?


      • Antoine Diederick 24 mars 2009 19:01

        a P. Renève,

        Il me semble que ce n’est pas de la traque aux clandestins et aux sans papiers qui sont évoqués dans ce texte.


      • Yohan Yohan 24 mars 2009 19:10

        Si encore cette glorification allait de pair avec une politique d’accueil et d’insertion sociale et professionnelle, mais on est là comme toujours loin du compte. En fait, tout le monde s’en fout, les uns se mettant en bonne conscience avec leur idéaux et leur doctrine philosophique ou politique, les autres avec leur libéralisme débridé à courte vue et leur portefeuille. Qui sont les cocus de l’affaire ?


        • fouadraiden fouadraiden 24 mars 2009 19:17


           Toi. Et ça nous arrange smiley


        • fouadraiden fouadraiden 24 mars 2009 19:32

          Manichéisme incessant : l’immigré est beau, intelligent, honnête, poignant ; le pays est irresponsable, dictatorial, l’homme blanc est méchant, mangeur d’enfant. Propagande.



          Mais qui vous a laissé croire ça !


          Je dis moi , l’ ’immigré est moche, malhonnête, pathétique et l’homme occidental méchant , raciste , mangeur des ressources des enfants des immigrés et le pays responsable de les accueillir.

           Voilà une propagande moins fausse smiley smiley smiley


          • Antoine Diederick 24 mars 2009 22:02

            Baudelaire a peut-être écrit cela mais il aimait les brunes smiley


          • Antoine Diederick 24 mars 2009 22:03

            euh c’était pour Jojo plus bas....


          • Jojo 25 mars 2009 06:52

            Antoine Diederick Bonjour,
            Les brunes ça compte … Mais confiez le au MLF et je ne donne pas cher de sa peau, pas la moindre prune… Ou alors celle d’un Magnum 45 là ou je pense, ça peut être très cruel une femme qui tient à sa vengeance, souvenez vous de Kill Bill smiley


          • Jojo 24 mars 2009 20:01

            Petit hors- sujet si vous permettez le temps de m’étonner qu’aucune femme n’ait réagi au fait que vous citiez Baudelaire dans votre CV. Vu que ce chantre de la modernité de son époque est aussi l’auteur de : 

            • Aimer les femmes intelligentes est un plaisir de pédéraste.
            • Il n’y a que deux endroits où l’on paye pour avoir le droit de dépenser, les latrines publiques et les femmes.
            Et enfin, un monument donnant vraiment la mesure du chemin parcouru depuis :
            • J’ai toujours été étonné qu’on laissât les femmes entrer dans les églises. Quelle conversation peuvent-elles tenir avec Dieu ? smiley
            http://www.dicocitations.com/auteur/343/Charles_Baudelaire/100.php

            • paul 24 mars 2009 20:58

              Si aucune politique européenne sur l’immigration n’existe, c’est bien parce qu’il est intéressant de disposer
              d’une main d’oeuvre à bon marché qui ne peut réclamer des droits sociaux.
              Les bien-pensants font le jeu de ceux ,qui ,dans l’Europe de Barroso,favorisent le dumping social.
              Mais la question humanitaire pour ceux qui échouent en Europe reste posée.


              • bluelight 25 mars 2009 07:52

                Excellente mise au point .

                J’ajouterai qu’accepter l’immigration clandestine c’est du recel d’irresponsabilité démographique .

                L’explosion démographique conditionnée par l’asservissement des femmes dans certaines ’cultures’ est une des causes principales, avec le consumérisme, de prédation environnementale .

                Ainsi, tous les bien pensants stigmatisés dans cet article qui sont les avocats de l’immigration clandestine, je les traite de collabos de l’asservissement des femmes et de prédation écologique .

                L’irresponsabilité démographique, ça suffit .


                • Eve 25 mars 2009 10:19

                  S’il y a de l’hypocrisie quelque part c’est chez l’auteur qui, à l’instar des dames patronnesses et grenouilles de bénitier d’antan, voudrait donner mauvaise conscience ; et de brandir le spectre de l’immigration massive, classique du discours lepeniste - sarkozyste ; le premier en rêvait ouvertement, le second le fait avec l’hypocrisie qui le caractérise : dans l’ancien pays des droits de l’homme, quotas d’expulsion, flicage et fichage tous azimuts, gardes à vue, poursuites judiciaires (amendes, prison), mais dépénalisation de la délinquance en col blanc & magouilles transparentes (faire sous notre nez ce qu’il reproche à ses prédécesseurs), etc.


                  • Le pirate des caraibes 25 mars 2009 11:59

                    Ras le bol des desiratas des immigrés et des "sans papiers" !

                    Du balai et c’est tout ! Ici c’est notre pays, pas le leur, et on ne s’y invite pas comme cela . smiley


                    • JONAS JONAS 27 mars 2009 22:13

                      AGORAVOX, LE SITE DU JOURNALISME DE LA LIBRE CENSURE ! 

                      Allez donc voir l’article :

                      " Le danger islamiste et l’Europe ",

                      sur Tribune Libre…… !  smiley

                      TRIBUNE LIBRE : POUR LA CENSURE……  smiley  

                      IL FERA DE LA MAJORITÉ D’ENTRE VOUS, DES COCUS ! ! !

                      Bons cauchemars !


                      • Charlesmartel 3 avril 2009 16:38

                        Excellent et lucide ! L’immigration-invasion bénéficie d’une gigantesque complicité. Jusqu’à quand ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès