Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La grève, trois petits tours et puis s’en vont...

La grève, trois petits tours et puis s’en vont...

Trois petits tours, enfin, deux pour l’instant, c’est quand le troisième ? On m’a dit qu’il ne faisait pas encore suffisamment chaud en cette fin d’hiver, donc au premier mai en misant sur le fait que le temps sera plus serein, il serait bon alors que l’on revendiquât profitant de ne pas être incommodé par des intempéries intempestives. Il y aurait semble-t-il un espoir pour que l’on émette à cette occasion quelques récriminations à l’encontre de la politique du gouvernement, néanmoins on n’y ira pas trop fort du fait qu’il est un peu bloqué par la crise. Alors vous comprenez, si on augmente les salaires, les entreprises qui sont déjà exsangues vont disparaître. Et puis Madame Parisot l’a dit, la grève ça coûte je ne sais combien de milliards au patron, et faudrait donc pas que ça dure top longtemps car ces pauvres exploiteurs n’auront plus les moyens pour mettre du carburant dans leurs yachts. Il serait regrettable d’en arriver à de telles extrémités. Bien, avec ce genre de raisonnement, on est pas prêt de faire la Révolution !

 

 Malheureusement, c’est le premier constat que l’on peut faire après la journée du 29. J’entends pourtant de partout monter un satisfecit simpliste du genre, vous avez vu le nombre qu’on était dans la rue, plus que le 29 janvier, super, hein ! D’accord, c’était beau, et lorsque un tel déferlement humain déambule il y a de quoi se sentir satisfait, ça prend aux tripes et l’on se dit, voilà enfin, le peuple est en marche. Mais le seul problème qu’il y a, c’est que l’on ne sait pas vers quoi il est en marche. Parce que si c’est comme cela qu’il a l’intention d’impressionner les patrons et le gouvernement, à mon avis, c’est un coup d’épée dans l’eau. D’ailleurs la bourse ne s’y est pas trompée car pendant que les syndicats crient une victoire d’apparence, elle, elle monte, ce qui en général n’est pas bon signe pour l’ouvrier.

 Finalement, les gouvernants vont faire semblant d’être impressionnés, vont dire qu’ils ont conscience du mal-vivre, vont invoquer la crise comme bouc émissaire, peut-être que Sarkozy va encore se fendre d’un discours, et après…. Après il ne faut pas rêver ça va être tergiversations, la réunionite va de nouveau revenir à la mode, et tout cela pour quelques « mesurettes », sortes de cache misère. Portant c’est Parisot qui a donné la solution en gueulant déjà qu’une journée de grève coûtait une fortune. Mais en fait de grève ce fut plutôt un raté.

 Déjà le 19 on avait pas trop insisté sur ce sujet comme si la manif avait seule été suffisante pour faire vaciller le pouvoir. Pourtant le nombre de grévistes n’avait pas été très significatif et le pire c’est que cette fois c’est presque catastrophique….

 Je ne voudrais pas passer pour un censeur car je sais que la critique est facile mais l’art reste difficile. Néanmoins, à la première analyse il semblerait que l’on peut mettre cette désaffection vis-à-vis de la grève sur une certaine apathie des syndicats. Pour leur rendre un peu de justice, ce mal vient du fait aussi qu’ils maitrisent de moins en moins une masse salariale plus dispersée qu’à l’époque où il y avait encore de grand secteur industriel. Les entreprises de service par exemple étant plus difficiles à fédérer dans la revendication. Toutefois, il y a un problème quand on voit la mobilisation dans les transports, les profs et l’hôpital, où je suis allé faire une tour dans celle de ma région, cet après midi du 19, qui n’était nullement agité par la grève et les revendications. Pour tout dire je suis à peine surpris puisque j’avais reçu plusieurs courriels me signalant que la mobilisation était difficile. Cela c’est confirmé, que faire pour motiver les troupes ?

 Car il ne faut pas rêver, le seul résultat patent sera quand la grève générale aura bloqué l’économie que Sarkozy et le Medef commenceront à s’intéresser aux revendications des travailleurs.

 Ceci était une réflexion à chaud, je n’espère qu’une chose, c’est que je me suis trompé et que je n’attendrai pas de nouveau le mois de mai pour assister à un nouveau défilé inutile, servant simplement à donner bonne conscience à un monde endormi !

 Ce n’est pas après demain, c’est demain, c’est tout de suite……

 Sinon ce sera donner raison à Sarkozy : la grève on ne s’en aperçoit même pas !

http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

116 réactions à cet article    


  • Frabri 19 mars 2009 23:07

    A l’ère industrielle quand les syndicats organissaient des grèves, des manifestations c’était pour conquérir des nouveaux droits, pour le progrés social. Ils ont fait gréve pour conquérir quels nouveaux droits ???? pour quel progrés social ??? pour quel nouveau projet de société ??? pour quel nouveau monde ??? On ne le saura jamais.

    Avec des gréves de un jour et des revendications catégorielles, corporatistes, défensives le pouvoir n’a pas beaucoup de soucis a se faire.


    • sisyphe sisyphe 20 mars 2009 04:47

      - Ben vrai, mame Michu : tous ces grevistes, c’est rien que des feignasses et des privilegies : j’te les mettrai au boulot, moi....

      - Ben... y en a de moins en mois, de boulot....

      - Y zont qu’ a rester chez eux, a pas emmerder les bonnes gens, alors... ; est-ce qu’on fait greve, nous ? Et pourtant dieu sait qu’y aurait de quoi....

       smiley


    • tonton17 19 mars 2009 23:22

      En économie libérale tout peut créer une entreprise et s’offrir ...un yacht


      • tonton17 19 mars 2009 23:25

        petit recticatif :
         en économie libérale tout le monde peut créer ....


        • foufouille foufouille 20 mars 2009 09:07

          et tout le monde peut rever en crevant de faim


        • Montagnais Montagnais 19 mars 2009 23:49

          Trop beau le dessin sur le site du Ragondin ! Trop belle la lettre à Besson..Trop bon l’auteur.

          Au risque de passer au violon, au risque de déclencher la ire des sbires et la rage des idolâtres, je ne resiste pas au désir de livrer la transcription :

          Décret n°1301 du 6 juin 1942 réglementant, en ce qui concerne les sans-papiers, les professions d’artiste dramatique, cinématographique ou lyrique.

           Nous, Empereur des intérêts financiers, en charge de la mise au pas des Français, investi de tous les pouvoirs au nom du Dieu Dollar, plénipotentiaire pour les questions planétaires,

           Sur le rapport du chef du Gouvernement et du ministre secrétaire d’Etat à l’éducation nationale,

           Vu la loi n°2332 du 2 juin 1941 portant statut des Sans-papiers et notamment son article 4 ;

           Vu la loi n°1450 du 29 mars 1941 créant un commissariat général aux questions des sans-papiers, modifiée par la loi n°2169 du 19 mai 1941, par la loi n°3591 du 1er septembre 1941 et par la loi n°545 du 6 mai 1942 ;

           Le Conseil d’Etat (commission représentant les sections de législation, de l’intérieur, des finances et de l’agriculture) entendu,

           Décrétons :

           Art. 1er- Les Sans-papiers ne peuvent tenir un emploi artistique dans des représentations théâtrales, dans des films cinématographiques ou dans des spectacles quelconques, ou donner des concerts vocaux ou instrumentaux ou y participer que s’ils satisfont à l’une des dispositions prévues à l’article 3 de la loi du 2 juin 1941 ou s’ils y ont été autorisés en raison de leurs mérites artistiques ou professionnels par un arrêté motivé du secrétaire d’Etat intéressé pris sur proposition du commissaire général aux questions des sans-papiers et, en outre, dans le cas où le ministre secrétaire d’Etat à l’éducation nationale n’est pas compétent pour donner lui-même l’autorisation d’exercer la profession, sur l’avis dudit secrétaire d’Etat.

           Art. 2- Les Sans-papiers atteints par l’interdiction résultant de l’article précédent devront, dans le délai de deux mois à partir de la publication du présent décret, cesser d’exercer la profession qui leur est interdite.

           Une prolongation de délai peut être accordée par le secrétaire d’Etat intéressé, sur la proposition du commissaire général aux questions des sans-papiers, en vue de permettre d’achever une série de représentations commencée avant la publication du présent décret, une œuvre cinématographique entreprise avant la même publication.

           Art. 3- Le présent décret est applicable en Algérie, aux territoires relevant du secrétariat d’Etat aux affaires étrangères ou du secrétariat d’Etat aux colonies et territoires d’outremer.

           Art. 4- Le Chef du Gouvernement et le ministre secrétaire d’Etat à l’éducation nationale sont chargés, chacun en ce qui les concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal Officiel de l’oligarchie et de la mediacratie.

          Autres temps, mêmes ignominies.



          • souklaye souklaye 20 mars 2009 00:40

             La plus grande grève depuis 20 ans titrait la version numérique de mon marchand d’information. Soit, en même temps la grève est le type d’argument évènementiel plébiscité par les foules et les actionnaires, alors autant profiter quitte à la travestir.

             

            Marie Georges Buffet comme égérie de la grève contre le plan de relance, ça ne me provoque pas de montée de sève, bien au contraire.
Il est vrai que je ne suis pas à une méchanceté près, mais des manifestations pour quelqu’un ou quelque chose, ça n’intéresserait personne. Il faut un bouc émissaire, un logo, une mascotte, une cible, mais cela fait bien longtemps que les manifestants tirent à blanc.

            J’entends déjà les pro de la liberté d’expression convenue et les idéologues des luttes, peu importe les luttes pourvu qu’il y en ait une.

             

            http://souklaye.wordpress.com/2009/01/29/docteur-est-ce-grave-si-je-n’ai-pas-la-greve-dans-le-sang-non-mais-ca-vous-fera-21-euros/


            • morice morice 20 mars 2009 00:41

              "Néanmoins, à la première analyse il semblerait que l’on peut mettre cette désaffection vis-à-vis de la grève sur une certaine apathie des syndicats. "



              AUX SOUS BON SANG : les français n’ont plus un rond et n’ont plus les MOYENS de faire grêve ! et les syndicats n’existent plus dans un monde d’égoïste, c’est EVIDENT.. 

              • Axior 20 mars 2009 11:03

                Si l’on décidait unanimement de jeter aux ordures les obligations de tous ceux qui se sont fait avoir en souscrivant des crédits escrovolving, il y a déjà beaucoup plus de français qui auraient les moyens de tenir une grève de deux mois, voire plus.


              • Marc Bruxman 20 mars 2009 01:27

                Le Karnaval a en tout cas eu lieu cet aprem’. 

                La CGT a vendu ses autocollants, le loueur a loué ses camions, le merguezeur a vendu ses merguez. Le Biérier a certainement vendu plus de Bières. Et y’a même eu des cars pour monter à Paris. C’est GrêveBizness as usual. 

                Le public en délire devant Bernard Thibault, Besancenot and co a geulé "Sarkozy Demission". A la fin, petite démonstration de combat de rue entre la police et quelques casseurs avec effets pyrotechnique exclusif fumilacrimo (TM). C’est chaud dans les bermudas !

                L’opération a généré un bon CA pour CGT SA. Et maintenant c’est fini, allez les gars, on se disperse, il faut qu’on démonte !

                Et comme on dit à la fin de chaque événement réussi : "Merci d’être venu ! A l’année prochaine !". Puis les grosses lampes se rallumes, le public s’en va. On recommencera surement. Avec le même public, les mêmes acteurs, les mêmes artistes. 

                Et tout ca recommencera ailleurs, pour une autre cause, avec d’autres artistes. Comme on dit dans le monde des musiques electroniques : when a beat stop somewhere it starts elsewhere on the planet :)


                • sisyphe sisyphe 20 mars 2009 04:53

                  Attends, Bruxman : tu vas moins faire le malin quand il va y avoir la greve generale illimitee : on te verra alors ressortir ton aigreur rance et ton fiel nauseeux....
                  Profites en tant que tu es abrite derriere ton petit clavier , a vivre virtuellement ; dans la vraie vie, tu dois souvent la ravaler, ta morgue cynique : fais gaffe, ca cree des ulceres d’estomac...

                  La greve ponctuelle n’est qu’une etape : on va passer aux choses serieuses bientot ; trouve toi une planque...
                   smiley


                • Jean-paul 20 mars 2009 06:57

                  Ca y est Sysiphe l’adorateur du dictateur Castro a commente .Il ne sait pas quela crise est mondiale et une greve generale illimitee ,il s’en fout il bosse a son compte a ecrire des histoires pour enfants .


                • morice morice 20 mars 2009 09:09

                   ignoble commentaire.


                • morice morice 20 mars 2009 09:10

                   c’est pour Bruxman


                • foufouille foufouille 20 mars 2009 09:12

                  @ bruxman
                  sur que 6k€ t’as besoin de faire greve
                  en plus le salaire de type 6000 est tellement peu courant que c’est en dessous de 5%, les 95% ont moins de 2500€


                • Axior 20 mars 2009 11:16

                  Je ne connais pas ce Bruxman. A lire vos réactions je suppose que son post a été édité dans un but de nuisance, mais lu hors contexte je dois honnêtement reconnaître qu’il contient une part de vérité.
                  Je ne suis pas confiant dans l’avenir, et je trouve aussi que la journée d’hier n’a servi qu’à sauver la face aux syndicats qui se sont plantés en beauté lors des pseudos négociations, alors que le rapport de force était en leur faveur.
                  Ce que je constate aujourd’hui, c’est que tout le monde a repris le travail heureux d’avoir bien exprimé son mécontentement, et ce malgré les insultes de Fillon et de Sarkozy consécutives à cet événement qui, finalement, n’en est peut-être pas un.


                • sisyphe sisyphe 20 mars 2009 13:15

                  Ca y est ; le pavlovien jean paul a lu le pseudo "sisyphe" et son synapse n’a fait qu’un tour : = Castro !

                  C’est bien, jean paul, c’est bien ; tu as droit à ton nonosse...

                  Quant à Seraphin Lampion, il est en pleine forme de dyslexie : c’est l’âge ...

                  Allez, bonne bourre les aminches, et...en avant vers LA GREVE GENERALE ILLIMITEE, comme nos compatriotes antillais : on va y arriver
                   smiley


                • Axior 20 mars 2009 13:35

                  Tout se passe comme je l’imaginais : au journal de 13 heures on apprend que les syndicats se sont réunis ce matin et n’ont pris aucune décision. Ils se donnent rendez-vous à la fin du mois et réfléchissent ...
                  Quand on dit : "je vais réfléchir" , on sait ce que ça signifie.
                  Est-il nécessaire de préciser à quel endroit de notre physionomie nous pouvons nous fourrer le résultat de tout ça ?


                • fhefhe fhefhe 20 mars 2009 03:28


                  J eudi ( 19 Mars 2009)
                  A ction
                  U nifiéé (des)
                  R incés (de l’)
                  E tat ...
                  S arkossaucissonné !!!

                  Jaurés....que font "Tes" enfants... ????

                  En métropole....nous n’avons pas au PS de..."Demota".... ???

                  Aprés le 19 ....il est -il "Vain" de poursuivre ...pour mieux vivre ce "XXIéme" Siécle.... ???.........22 Voilà les Sarkozivores...qui dévorent encore nos "Acquis"....

                  Au secours....Jaurés Revient... !!!


                  • Bigre Bigre 20 mars 2009 06:57

                    Plus trop de sous dans les poches, oui, ... des syndicats affaiblis par des années de travail de sape des gouvernements, toujours la télé qui endort les cerveaux .... s’ajoutent peur et propagande d’état ....

                    La situation doit devenir bien plus grave pour réveiller le grand nombre. Et cela malgré les communications lénifiantes du gouvernement. C’est pas gagné du tout pour l’instant.

                    Mais.

                    Les citoyens peuvent emmerder ces politiciens :

                    -  écrire à son député popur lui dire tout le bien qu’on pense de lui et son intention de vote

                    - publier et faire circuler la liste des députés (avec adresses) ayant voté pour la révision de la constitution et esuite le traité de Lisbonne

                    - publier et partager la liste des députés ayant voté la loi HADOPI

                    - (re) publier les avantages de ces élus qui parlent de serrer les ceintures des autres

                    un travail de sape, au quotidien, ... qui prend juste un peu de temps ....



                    • fhefhe fhefhe 20 mars 2009 07:09

                      19 (Jour)
                       3 (Mois)
                      .....
                      "193Si"....nous recommencions.... ???!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                      • Le péripate Le péripate 20 mars 2009 07:42

                         C’était quoi cette grève ? On ne s’en est à peine aperçu ! Ca ne va pas du tout. Il faut vraiment que toute la fonction publique descende dans la rue.
                        Pourquoi ? Parce que Sarkozy a été élu pour réformer ce pays, et que jusqu’à présent, harcelé par tous les lobbies, il n’a quasiment rien fait. Il faut donc, puisque la rue ne comprend que le langage de la force, que tous les fonctionnaires s’arrêtent de bosser, que Sarkozy ne cède pas, et d’ajouter la légitimité symbolique à la légitimité électorale. 

                        Allons, encore un effort.





                        • foufouille foufouille 20 mars 2009 09:14

                          @ peripate
                          comme ca on pourra accrocher les bourgeois aux lampadaires


                        • frédéric lyon 20 mars 2009 08:28

                          Cette nième grève des fonctionnaires n’a évidemment rien à voir avec Charlie Chaplin, l’ouvrier des "Temps Modernes".

                          Il s’agit d’une grève des petites mains de la fonction publique que les hauts fonctionnaires envoient dans les rues pour réclamer (au choix) une augmentation des impôts, ou une augmentation des déficits publics.

                          En effet il n’y a pas d’autres alternatives pour financer de nouvelles dépenses de l’Etat. 

                          Un peu comme si les petits Marquis de l’Ancien Régime avaient envoyé leurs domestiques et leurs palefreniers manifester dans la rue pour la défense des privilèges de la Noblesse.
                           
                          Mais comme tous les contribuables sont partis, ou se sont fait portés pâle, une augmentation éventuelle des impôts entrainera une augmentation de l’absentéisme, et non une augmentation des recettes fiscales.

                          Donc la seule alternative est une augmentation des déficits, qui provoquera, elle aussi, une agravation du sauve-qui-peut général !

                          Nous voilà proche de la phase terminale. 

                          Dans cette attente, les commercants ont descendu les volets, les bistrotiers ont retiré les tables et les caises des terrasses, les ouvriers et employés du secteur privé ont attendu les trains, les métros et les autobus.

                          Et voilà tout.

                          La croyance ancestrale en la puissance des incantations, celles qui font danser en psalmodiant les Sioux autour du totem, comme on marche en braillant de la République à la Bastille.

                          Le degré zéro du syndicalisme. Le seul degré qui semble réellement à la portée du syndicalisme Français, qui est en pleine déconfiture. Comme le reste du pays.

                          Et à son image.


                          • morice morice 20 mars 2009 09:12

                             Le degré zéro du syndicalisme.

                            le degré zéro du post, et une extrême droite jalouse de ne pouvoir y participer...


                          • foufouille foufouille 20 mars 2009 09:16

                            lyon est pas content, ses domestiques ont fait greve
                            il a du rechauffe un plat cuisine au micro ondes. horreur ! plus de caviar !


                          • abdelkader17 20 mars 2009 09:39

                            @lyon
                            La phase terminale, ce sont les forces du capitalisme de predation qu’il l’ont provoqué, en provenance directe des états unis fabrique du mal par excellence, dont tu ne cesses à longueur de journée d’apporter ta caution maorle et intellectuelle, à une entreprise de destruction massive.



                          • Triodus Triodus 20 mars 2009 10:28

                            ..pas bon le caviar au micro-ondes !


                          • Kalki Kalki 20 mars 2009 08:59

                            Si la grêve n’a plus d’efficacité, et si les revendications du peuple ne sont pas écouté, et sont de plus en plus grande

                            Alors il est temps de changer de forme d’organisation et de combat.

                            Il faut creer la force révolutionnaire, organisé en cellule en réseau, dans un pouvoir et une communication horizontale, pour un meme but.


                            • morice morice 20 mars 2009 09:15

                               c’est mal barré : ils ont tous les outils, mon vieux... vous êtes déjà gaulé.

                              Pour pousser un peu plus loin l’excavation des données glanées, Hérisson permet « la détection et classification d’objets contenus dans une image (personne, véhicule, meuble...). Cette fonctionnalité sera évaluée avec les méthodologies utilisées dans les évaluations Techno-Vision/ImagEval, tâche n°4, PASCAL VOC (Visual Object Classes challenge), et CLEAR (tâche « 2D Face détection »)  ». Sur les vidéos, HÉRISSON « permet la détection et l’identification de personne dans une vidéo. Cette fonctionnalité sera évaluée avec la méthodologie utilisée dans l’évaluation CLEAR (tâche « person identification ») »
                               
                              Exemple piquant, « Le système offre la possibilité de reconnaître l’entité elle-même de plusieurs manières différentes : Soit par mention explicite. Exemple : « Nicolas Sarkozy », Par mention relative (« le nouveau président français »), par mention partielle (« Monsieur Sarkozy », « le Président »), par anaphore (« il », « celui-ci »), par surnom (« Sarko »)  ».


                            • foufouille foufouille 20 mars 2009 09:18

                              @ morice
                              il faut passer en darknet


                            • Kalki Kalki 20 mars 2009 20:01

                              On est tous fichés et j’ai un sceptiscime assez fort concernant l’anonymat meme derriere des données cryptés.

                              A votre avis pourquoi les niveaux d’encryptage sont limités, c’est décidés par les états ... (pour pouvoir tout décrypté en un temps record si besoin est), tout est déchiffrable.. . question de puissance et de temps

                              Et puis tout ce qui est figé et pas face a face cela permet l’infiltration encore plus facile du "reseau" (ici informatique) mais en fait nous parlons du reseau humain.

                              Donc prudence meme si je vous conseille de vous mettre à freenet ou darknet ou autre

                              D’ailleur on peut en parler.


                            • fredleborgne fredleborgne 20 mars 2009 09:02

                              Le travail de sape : exactement.
                              Sinon qu’il reste encore trois ans, et que les socialistes font partie de la même clique de parvenus carrièristes. La démocratie est morte, et tandis que sur la piste les clowns font leur numéro, les financiers pillent la planète et asservissent les population à l’argent. Espoir de gagner plus, peur de gagner moins, précarité permanente. La grève coute trop cher à celui qui finit à 0 en fin de mois. Si au moins tous les chomeurs avaient fait partie des défilés...
                              D’ailleurs, ce serait peut-être à faire ça, des défilés de chomeurs, tous les jours, pour qu’on les voit bien...


                              • foufouille foufouille 20 mars 2009 09:20

                                @ fred
                                et comme ca le pole emploi aura un pretexte pour les virer
                                tout manifestant est fiche grace aux cameras


                              • morice morice 20 mars 2009 09:15

                                 . La démocratie est morte, tuée par un Hérisson...


                                • fouadraiden fouadraiden 20 mars 2009 09:20


                                   Tony Montana en pleine crise du capitalisme financier c’est pas bon !


                                  • abdelkader17 20 mars 2009 09:28

                                    C’est pas la grève qu’il faut remettre en cause, ce sont les felons et renegats genre Chereque star adulé des médias symbôle de callobaration active avec les forces du capitalisme triomphant.
                                    Dans Lqr La propagande du quotidien Eric Hazan avait analysé ce nouveau discours tendant à vider les mots de leur substance.
                                    Mouvement sociale remplacant grève, partenaire sociaux remplacant syndicats et dans le même temps en dit long sur le processus de démission voir de collaboration des dirigeants syndicaux.
                                    Etre syndicaliste ce n’est pas être partenaire c’est faire parti du camp d’en face, une certaine idée de l’opposition, morte avec le triomphe du syndicalisme du consensus.
                                    Patrons n’existent plus remplacé par entrepreneurs , bénéfice à disparu au profit de retour sur investissement ect , la novlangue tentent de travestir la réalité sociale à l’aide de doux euphémismes,le mouvement syndicale n’est devenu qu’un agent actif du maintien de l’ordre social .
                                    Contraste saisissant entre un Domota et un Chéreque qui en dit long sur l’inexistance de possibilités actuelles de renversement des processus de domination.


                                    • abdelkader17 20 mars 2009 09:45

                                      @Parkway.
                                      Continuer à maintenir un tel type à la tête d’un syndicat majoritaire relève de la même irrationnalité qui à fait que des pauvres ont porté au pouvoir l’ultra libérale sarkozy, et après ca veut faire la révolution, aucune cohérence intellectuelle, symptôme de la faillite avancée de cette société.


                                    • Sambaud 20 mars 2009 09:39

                                      La colère, la révolte, c’est bien pour faire des manifestations, des émeutes et quelquefois la révolution, mais cela ne suffit pas lorsqu’il faut gérer un pays, assurer sa stabilité, sa richesse et son avenir dans la démocratie et l’intérêt de tous, surtout dans un pays comme la France qui croule déjà sous l’impôt et la dette et n’a - pour payer les fausses promesses les illusions ou un échec économique - aucune ressource naturelle (comme l’URSS ou le Vénézuela). Elle n’a, pour combien de temps encore ? que des entreprises saines, efficaces et compétitives, gérées par des patrons un peu masochistes de s’installer en France.

                                      A droite : l’égoïsme, la cupidité, l’arrogance, l’orgueil. A gauche : L’hypocrisie, la démagogie, l’inconséquence, la légèreté, l’aveuglement. Aux extrêmes : l’obscurantisme, l’absurdité, les préjugés, la haine, seront malheureusement toujours là pour créer dans l’affrontement des catastrophes humaines et empêcher une marche tranquille et consensuelle vers le progrès.

                                      Il existe sur terre beaucoup d’hommes et de femmes de bonne volonté, mais ce ne sont pas toujours ceux que l’on croit, point n’est besoin pour eux de s’abriter derrière des idéaux factices et un peu faciles. Leur sensibilité, leur ouverture d’esprit, leur générosité naturelle les guide sur le chemin médian pour un monde meilleur et plus juste.

                                      Les révolutions sont-elles faites par des gens biens et pour des gens bien ? C’est la question que l’on peut se poser au vu des résultats de ces révolutions inutiles et meurtrières. C’est la question posée de manière surprenante dans le livre “ un monde rouge ou bleu ” qui traite de l’avènement imminent et mondial du communisme et de la place privilegiée de la France dans ce processus, grâce au pouvoir et au prestige, uniques au monde, de l’extrême gauche dans notre pays.


                                      • catastrophy catastrophy 20 mars 2009 09:52

                                        C’est soit la grève générale soit rien. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès