Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La guerre civile contre l’égalité, la liberté de pensée ? Perdue (...)

La guerre civile contre l’égalité, la liberté de pensée ? Perdue !

La laïcité n’est pas une doctrine, même pas une opinion, elle n’est que la liberté d’avoir librement l’une et l’autre. En France elle est constitutionnelle. La République est laïque, et dès lors une opinion, une religion, une philosophie, ne peuvent être imposées à tous par l’Etat, qui ne choisit pas entre des idées réputées égales à ses yeux. La devise républicaine c’est la liberté, l’égalité, la fraternité…ces trois termes se résumant dans un seul, la laïcité.

Voir en table des news :

« Laïcité travestie en laïcisme par ses détracteurs » http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=192

 Depuis quelques mois, des arbres de la laïcité plantés pour célébrer la loi de 1905 sont décapités par des activistes anonymes qui défendent une France « catholique » et ciblent la « franc-maçonnerie ».

Ces actes de vandalisme se multiplient dans toute la France. Concarneau a été l’une des premières cibles. Un site régionaliste d’extrême droite, Breiz Atao, salue ces sabotages : « En terre chouanne, il y a encore de l’honneur chez les Concarnois pour ne pas se laisser embrigader d’une façon aussi grossière par des nostalgiques de 1793. »

Des groupes qui n’acceptent pas la laïcité sont sortis du bois. C’est une déclaration de guerre à la République !

A Bordeaux, un arbre de la laïcité est scié dans la nuit du 20 au 21 décembre 2013. Les saboteurs signent d’un tag « France catholique » . A BOUSSY (91), même sabotage ré revendiqué, dans un communiqué, par un mouvement nommé « Combattre la Franc-Maçonnerie ». Daniel Keller, grand maître du Grand Orient de France, répond « Les arbres de la laïcité sont un symbole, qu’on peut d’ailleurs rattacher aux arbres de la liberté de la Révolution française. » A Angers, deux arbres sont coupés, un écriteau « Arbre à quenelle », le site le « Rouge et le noir », gazette en ligne « catholique » et de « réinformation », salue l’action de vandalisme : « La République aime les arbres. Elle a fondé sa religion, la laïcité dont nous ne voulons pas, sur cet emblème qui figure au dos des pièces d’un et de deux euros. »

Ces arbres coupés sont partout remplacés, et des mairies qui jusqu’ici n’avaient pas sauté le pas en plantent à leur tour. On n’est pas en 1940 où pour prendre un pouvoir anti laïque et anti républicain, les pétainistes de toujours avaient profité de l’invasion nazie ! Si guerre civile il y a, le nombre sera du côté des républicains , et les hordes fascistes seront vaincues, malgré leur nostalgie de l’histoire espagnole, où avec Franco, la République avait été détruite par les armes et avec l’appui nazi.

Ce qui gêne ces hordes c’est l’égalité, seule une philosophie, toujours la même, la leur, doit être imposée, quitte à recommencer l’insuisition.

« La manif pour tous » a fait tomber les masques de cette horde pétainiste en réclamant le 2 février 2014 la « suspension immédiate » de l'ABCD de l'égalité entre les garçons et les filles, les hommes et les femmes.

Consultons le site Internet officiel de l’Education nationale consacré à l’ABCD qui fixe pour objectif de « transmettre des valeurs d’égalité et de respect entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes ». Il s’agit là d’« une des missions essentielles de l’école, au fondement de la réussite de tous les élèves ». Il y est rappelé qu’il a fallu attendre a loi du 13 juillet 1965 pour que les femmes mariées puissent exercer une profession sans l’autorisation de leur mari.

Vient une partie lexicale où sont précisées les notions d’égalité, d’équité, de mixité, de parité et de… genre. « Le genre est un concept sociologique qui propose de s’appuyer sur la prise en compte et l’analyse des rapports socialement et culturellement construits entre femmes et hommes. L’approche de genre considère que parallèlement au sexe biologique, anatomique, qui est inné, il existe un sexe socialement construit, fondé sur des rôles sociaux différenciés, des stéréotypes », indique la conférencière.

Ne relève pas d’une théorie du genre mais de faits incontestables le fait que « Lorsqu’un enfant naît, il a un sexe biologique, mâle ou femelle, mais ce sexe ne dicte pas ses comportements masculins ou féminins. C’est la société tout entière, l’éducation, l’environnement en fait qui vont créer ces comportements. Par exemple, on va attendre des garçons, du masculin, que ce soient des êtres forts, robustes, courageux. Et vice versa, pour les filles, on va attendre d’elles qu’elles soient douces, gentilles, coquettes. »

Bref, rien dans l’abcd qui envisage des changements de sexe, mais tout pour l’égalité.

 600 classes réparties dans 275 écoles sont concernées par ce programme expérimental. Leurs enseignants (et leurs inspecteurs) ont pris part à une formation sur le thème de l’égalité garçons-filles. Qui plus est, chaque professeur jouit d’une liberté pédagogique et peut décliner à sa guise le programme.

 « Respecter les autres, et notamment appliquer les principes de l’égalité des filles et des garçons », fait partie des objectifs inscrits dans les programmes actuels, qui s’appliquent au public comme au privé sous contrat. Même le privé confessionnel en général catholique.

En conclusion, des catholiques ont osé en France contester l’égalité entre les garçons et les filles, égalité qui n’est pas du tout l’indifférenciation (La déclaration des droits de l’homme et du citoyen dit qu’il s’agit d’égalité en droits). Ce faisant ils font front commun avec les intégristes musulmans qui continuent dans maints états à inférioriser la femme, à l’asservir, tout en imposant à tous leur croyance.

Bref, ils ont joué perdants en se croyant en 1939 ! Sans les nazis pour les imposer, ils ne sont pas dangereux. Et les avancées des femmes, qui se concrétisent avec la parité aux élections municipales, vont continuer, surtout si les s’engagent de plus en plus et deviennent le fer de lance de la riposte. Voir en table des news :

Femmes : Conquêtes, responsabilités nouvelles. Prenez votre part de pouvoir http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=228


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • paulau 4 mars 2014 09:06

    La théorie du genre influence l’enseignement en maternelle :



    • JL JL 4 mars 2014 09:11

      ’On n’est pas en 1940 où pour prendre un pouvoir anti laïque et anti républicain, les pétainistes de toujours avaient profité de l’invasion nazie !’’

      Vous croyez ? Vous n’ignorez pas que la plus grande ruse du diable c’est de nous faire croire qu’il n’existe pas. 

      « Le démantèlement des acquis sociaux, le fait que les riches paient moins d’impôts, qu’on privatise de façon rampante l’université, qu’on donne les coudées franches aux affairistes. Cette façon de déguiser une soumission au capitalisme mondialisé en révolution nationale relève en soi du « pétainisme », au sens formel. » ( Alain Badiou )


      • chapoutier 4 mars 2014 09:13

        réaction sur toute la ligne :

        les lois de la république autorisent la liberté de faire la promotion de religions prônant ouvertement l’abaissement du statut de la femme


        • Scual 4 mars 2014 13:58

          Mensonge : en France le prosélytisme est interdit.


        • Crab2 4 mars 2014 09:49

          Laïcité et Concordat


          Détournement des deniers publics

          Interrogée directement par le sénateur ( bas-Rhin) A. Reichardt sur l’extension de la laïcité visant à étendre la loi 1905 en Alsace-Moselle, la Ministre déléguée Mme Anne-Marie ESCOFFIER lui a répondu :

          Suites :

          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/03/laicite-et-concordat.html


          ou sur :

          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/03/04/laicite-et-concordat-5313719.html



          • Aldous Aldous 4 mars 2014 12:40

            mélimélo indigeste et incohérent comme la pseudo idéologie qu’il promeut.


            Boileau a écrit ceci pour l’auteur :

            Il est certains Esprits, dont les sombres pensées 

            Sont d’un nuage épais toûjours embarrassées.

            Le jour de la raison ne le sçauroit percer.

            Avant donc que d’écrire, apprenez à penser. 

            Selon que nôtre idée est plus ou moins obscure, 

            L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure. 

            Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,

            Et les mots pour le dire arrivent aisément. 


            • Scual 4 mars 2014 13:59

              Rien de concret ?

              Vous donnez raison à cet article alors.


            • Aldous Aldous 4 mars 2014 15:25

              Boileau aurait dût ajouter un couplet pour les lecteurs farfelus qui inventent des mots qu’ils n’ont pas lu. smiley


              Ou avez vous vu le mot concret ?

              J’ai écris indigeste et incohérent. Achetez un dico. 

            • hauteville 4 mars 2014 17:59

              Moi je vois du concret dans l’article ! des dates, des citations de rétrogrades représentatifs. Chez vous aussi il y a du concret rabâché, Boileau...Il s’agit de judicieuses remarques de style..mais si vous n’avez à dire que sur le style ce n’est pas beaucoup, on n’est pas dans un café littéraire..qui ne plait pas forcément à tout le monde...


            • Bubble Bubble 4 mars 2014 20:15

              Bonsoir,

              Difficile de faire du concret sur cet article qui ne dit lui même quasiment rien de concret. La première chose qu’on se demande, c’est quelles tranches d’âge sont concernées ? Quelles activités sont mises en place ? Quelles informations sont données aux familles cobayes ? Comment mesure t’on les conséquences de ces activités ? 
              Enfin, les questions basiques qu’on se pose lorsqu’on construit un projet pédagogique, un projet tout court d’ailleurs.

              Non, ici nous n’avons que les objectifs, et encore pas très clairs. Après quelques articles et réactions à nous parler seulement de « l’égalité », nous avons enfin une précision : « l’égalité en droits » des filles et des garçons.

              Bon. Objectif réfuté en une phrase : le droit, c’est l’affaire du ministère de la justice, pas de celui de l’éducation. L’égalité en droit ne changera donc pas.

              Ce dont est responsable l’éducation nationale, c’est de favoriser l’égalité des chances. Une approche de la notion donnée par wikipedia : « L’égalité des chances est une exigence qui veut que le statut social des individus d’une génération ne dépende plus des caractéristiques morales, ethniques, religieuses, financières et sociales des générations précédentes. »
              Remarquez qu’on peut mesurer le respect de cette exigence en observant directement le statut social de la génération sortant de l’école par rapport à celui de la génération de leurs parents. Il s’agit donc de faire en sorte que les enfants s’orientent vers « ce qui est fait pour eux » plutôt que ce vers quoi ils se dirigent naturellement par mimétisme.
              Là dessus, un constat : ces programmes de promotion de l’égalité ne réfèrent à l’orientation que lors d’activités de groupe (par exemple pour raconter les success-story de George Sand, de Marie Curie ou de pilote féminin) alors que l’orientation est individuelle, ne donnent pas la parole aux conseillers d’orientation, ne tiennent pas compte des parents (qui jouent quand même un rôle majeur dans l’orientation, ne serait ce que pour payer les études). L’égalité des chances n’est donc pas concernée non plus.

              Comme le blabla officiel est rempli de phrases creuses et polémiques à l’image de celles de l’auteur, il faut chercher du coté des fiches pratiques proposées aux professeurs et les mémoires de fin d’étude qui concernent le sujet pour se faire une idée du type d’égalité qui est promue. 

              Par exemple, dans ce mémoire sur les inégalités filles/garçons en sport à l’école primaire (qui est sur le site de l’ABCD de l’égalité), on constate que les garçons sont favorisés selon deux indicateurs 1) les sports pratiqués sont « des sports de garçons », ce qui n’a aucun sens d’après les postulats de l’auteur ; 2) les professeurs parlent plus aux garçons, ce qui dans le texte s’explique par le fait que les garçons sont plus agités en sport et nécessitent d’être canalisés.
              L’égalité recherchée sera atteinte, j’imagine, avec l’égalité de ces indicateurs, c’est à dire lorsque les sports pratiqués seront des sports non-stéréotypés (lol) et lorsque le professeur choisira de ne plus canaliser les garçons au risque de foutre le bordel dans son cours ou bien de gronder plus souvent les filles qui sont calmes.

              Autre exemple, les 17 fiches méthodes d’apprentissage de la mixité disponibles elles aussi sur le site de l’ABCD de l’égalité, où je constate différents types d’égalités promues :
              -> Egalité de la surface de jeu dans la cour de récré. (En pratique, suppression du foot pour les garçons ?)
              -> Egalité entre le professeur et l’élève, vu que des activités se terminent en demandant aux enfant ce qu’ils attendent que le professeur fasse. Pour un plus juste partage de l’autorité en cours, je suppose.
              -> Egalité plus égale pour les filles à propos de la victimisation. Certaines fiches introduisent le sujet du genre en faisant prendre conscience aux jeunes qu’ils sont victimes. Victimes, des stéréotypes. Mais beaucoup plus de fiches accentuent la victimisation sur les filles en rappelant toute la misère des femmes il y a plus de 50 ans (comme si c’était le combat des filles aujourd’hui). D’un point de vue pédagogique, dire à un enfant qu’il est victime c’est parfait pour qu’il ne prenne pas ses responsabilités bien sur.

              Le tout s’ajoute à des clichés tellement énormes et inconsistants (aucun rapport avec la réalité, regardez les BD sur les fiches et reconnaissez que c’est grotesque) sur les rapports filles/garçons que les collégiens et même probablement les cycles 3 se rendront compte qu’il y a anguille sous roche.
              Bref, de mon point de vue, les conséquences concrètes c’est que si le programme marche on aura une guerre des sexes au collège, et sinon les profs perdront encore un peu de leur autorité et de leur crédibilité auprès des élèves.

            • François-xavier 4 mars 2014 13:46

              @ l’auteur, où est la laicité quand un ministre de l’Education National dit je cite : « la religion catholique doit disparaitre », les gens ont le droit de conscience religieuse quand même, qui est il pour nous dire cela ? Ne vous étonnez pas si les catholiques remuent dans les brancards, ils ne font que se défendre finalement... La laicité tel qu’elle se présente dans la constitution est là pour préserver la liberté de toute les croyances ( chrétienne, musulmane, hindouiste, etc etc etc... et athée !!!), pour « LE VIVRE ENSEMBLE »


              •  C BARRATIER C BARRATIER 4 mars 2014 16:02

                François Xavier quel est ce ministre ? Qu’un sénateur ou un député dise cela, pourquoi pas, s’il en a le mandat de ses électeurs. Mais un Ministre de la République laïque a le devoir de défendre tout citoyen ayant une idéologie politique ou religieuse, car la laïcité de la république est la liberté de penser, même de penser qu’il faut revenir à la royauté.
                Un ministre a un pouvoir exécutif, à la différence d’un élu fait pour légiférer. Un Ministre dans l’exercice de ses fonctions n’a pas le droit de souhaiter la disparition d’une religion ou de toute autre idéologie.
                Bien sûr, à la maison, dans son association privée, il reste libre de penser, mais avec un devoir de réserve imposé par le pouvoir qui lui est accordé !
                Voilà mon avis


              • Neymare Neymare 4 mars 2014 15:46

                Tant qu’on se battra entre citoyens pour des broutilles, ceux qui souhaitent notre division profiteront de la situation pour nous dépouiller de tout ce qui nous reste.

                En temps de crise il y a toujours une poignée d’extremistes imbéciles pour regretter le(s) bon(s) temps ou l’on avait pas besoin de penser car il y a avait un pouvoir ou une idéologie forte. Comme ces gens ne peuvent penser par eux memes il leur faut des références, dont ils ne comprennent rien, mais qui leur donne un semblant de pensée. On peut repérer la betise en ce qu’elle a toujours besoin de cataloguer les choses en bien, pas bien, normal, pas normal, bien pesants, mal pensants etc...
                Plus la situation est grave (et ça va devenir de pire en pire), plus ils vont paniquer (faut les comprendre ils sont pas très futés, et ils ont peur de tout et de rien), et devenir extremistes, et vouloir imposer leurs vues (comme disait l’autre, les c.ns, ça ose tout).

                N’oublions pas qu’ils ne sont qu’une minorité, que la majorité d’entre nous n’est pas dupe de ce qui se trame, et que seul notre unité pourra nous sortir d’affaire.


                • hauteville 6 mars 2014 14:26

                  Les dizaines d’arbres de la laïcité actuellement coupés avec des signatures catholiques intégristes catholiques démontrent que ceux-ci ignorent ce qu’est la laïcité, surtout pas une doctrine, même pas une opinion, c’est la liberté d’en avoir une et de pouvoir en changer. La République laïque protège donc la liberté de pensée, et les intégristes catholiques ne tarderont pas à avoir besoin de cette protection.

                  Ce que je crains, c’est que d’autres anti laïques croient combattre la laïcité en combattant une religion (par exemple en détruisant les calvaires).


                • spartacus spartacus 4 mars 2014 16:14

                  Quand des « laics » se comportent en intégristes de la laïcité cela devient grave....


                  Lorsqu’un enfant naît, il a un sexe biologique, mâle ou femelle, mais ce sexe ne dicte pas ses comportements masculins ou féminins....
                  Cette phrase est une connerie fumeuse de gauchistes intégristes laïcs remplis de certitudes imbéciles ! 
                  De la part de profs de l’éducation nationale c’est encore plus désespérant. On comprend les résultats « PISA ».....

                  L’expérience des « bonbobos » prouve à 100% le contraire.
                  L’expérience consiste a présenter a des singes les plus proches de l’homme (ADN presque identique à 1 ou 2%) des jouets. 
                  Dans une caisse on propose des jouets poupées et des camions à roulette.
                  Dans tous les cas les femelles prennent les poupées et les malles les camions. Et ces singes ne savent pas lire et n’ont eu « aucune influence sociologique » de qui que ce soit...

                  L’ocytocine, plus importante dans le cerveau des femmes aussi appelée « hormone de tendresse » est responsable du sentiment de compassion plus fort chez les femmes. Jeunes elles sont moins sujettes au bégaiement.

                  L’ocytocrine moins importante dans le cerveau masculin implique que l’homme résout plus facilement les problèmes géométrique et trouve plus rapidement les solutions aux problèmes. 

                  • hauteville 4 mars 2014 18:07

                    confusion Spartacus...on présente à des (hélas devenus très rares) bonobos, mais pas à tous.Les êtres humains de tout âge sont loin des bonobos..l’ADN n’est pas la psychologie , et en plus il n’est pas le même. Je ne sais pas si la mouche n’a pas un ADN encore plus proche...bref, cela ne prouve rien.
                    Les écoles MONTESSORI laissent le libre choix des jouets et des activités...et on a alors des surprises...si on ne « normalise » pas l’enfant au nom de ses propres normes car chacun les siennes ! un petit garçon peut choisir un nounou, une petite fille un camion...Le petit garçon restera un garçon, la petite fille une fille ! Vérifié des milliers de fois..Voilà des faits qui n’ont rien de simiesque...
                    L’important n’est pas là, mais dans le fait que les filles avancent vers l’égalité, la France étant en retard par rapport à une dizaine de pays, en avance apr rapport aux autres, de ce point de vue que quiconque a le droit d ’avoir


                  • epicure 5 mars 2014 01:45

                    D’un autre côté il y a des variations individuelles au niveau production d’hormone, ce qui fait qu’il n’y a pas de loi binaire entre les individus de sexe différents.

                    Si par exemple des femmes ont un visage fortement marqué par la production de testostérone, ou autrement dit avec des traits masculins, c’’est donc qu’elle a produit/reçu plus d’hormone masculine, et pourquoi cela serait différent pour le visage du cerveau ?
                    Donc il faut admettre que tous les individus d’un même sexe ne sont pas égaux au niveau hormonal, et donc sur les influences de celles ci sur le comportement.
                    Donc au final, la seule vérité c’est que tu aura une majorité de files qui seront comme ceci, et une majorité de garçons qui seront comme cela, mais on ne peut pas affirmer avec certitude au niveau d’un individu spécifique s’il sera beaucoup ceci ou cela.

                    Par conséquent, la phrase critiquée n’est pas une connerie, mais un constat scientifique. Parce que les êtres biologiques ne sont pas des ordinateurs.


                  • Neymare Neymare 4 mars 2014 16:37

                    "Lorsqu’un enfant naît, il a un sexe biologique, mâle ou femelle, mais ce sexe ne dicte pas ses comportements masculins ou féminins....

                    Cette phrase est une connerie fumeuse de gauchistes intégristes laïcs remplis de certitudes imbéciles ! « 
                    Pour une fois je suis d’accord avec vous Spartacus (meme si vous avez oublié de les traiter de bolchévics)
                    Evidemment, les comportements sont, en général, dictés par le sexe biologique de l’enfant. C’est néanmoins par forcément valable pour tous : combien de petits garçons sont ridiculisés ou »remis sur le droit chemin« par leur famille, ou leur camarade à l’école, parce qu’ils ne rentrent pas dans la »norme"
                    Idem pour certaines filles. Le probleme ne vient pas tant de la façon dont ils sont éduqués, que le fait que la société érige le comportement majoritaire comme une norme, et le comportement différent comme déviant, anormal, à combattre, comme on le faisait il y a encore peu pour les gauchers.
                    Si les homo étaient majoritaires dans la population (et que la bible avait été écrite par eux), alors ondirait que l’hétérosexualité est anormale ?
                    Il n’y a pas de norme, rien n’est normal ni anormal, les choses sont, un point c’est tout, elles peuvent etre positives, ou négatives ou neutres, mais pas anormales, ni antinaturelles
                    L’homosexualité par exemple est dans la nature, c’est donc qu’elle est naturelle, en revanche les OGM ne sont pas naturels puisqu’ils ne se trouvent pas à l’état naturel
                    L’homosexualité est naturelle, et pas dommageable puisqu’elle se fait entre adultes consentants, en revanche, la pédophilie, bien que naturelle (puisqu’elle existe dans la nature à l’état naturel) est dommageable : c’est sur ce dernier aspect que les choses doivent etre jugées et non sur de prétendus livres révélés, qui ne sont qu’une supercherie

                    • Crab2 4 mars 2014 16:57

                      L’homosexualité n’est ni plus ni moins « normale » que l’hétérosexualité


                    • Neymare Neymare 4 mars 2014 16:58

                      Oui tout à fait, c’est ce que je disais


                    • spartacus spartacus 6 mars 2014 10:32

                      Mais si je peux appeler les baratiers et consorts socialistes de « bolchéviques » et dirigistes dangereux qui font de notre pays un pays de moins en moins libre et sous servitude étatiste.

                      La France devient l’un der derniers pays communistes de la terre, c’est la vision partagée du monde occidental tout entier quand elle regarde la France actuellement...

                    •  C BARRATIER C BARRATIER 6 mars 2014 11:38

                      France dernbier pays communiste, Spartacus ? Sarko communiste ? Il est vrai qu’il ne saurait représenter la France vu ses origines étrangères et aristos.
                      La France peut parfaitement devenir communiste, pourquoi pas si c’est le souhait des Français. Car la France n’est rien d’autre que ses habitants qui ont leur liberté de pensée et de changer d’avis, puisque la République française est laïque et garntit à la fois la pensée libre et la liberté d’en changer. Ceci dit, je n’ai pas entendu dire que le nombre d’adhérents du parti communiste français augmentait. Merci pour l’info donc, mais c’est peut être du n’importe quoi...


                    • Crab2 4 mars 2014 16:50

                      Il n’y a pas de laïcs intégristes - il n’y a que des laïcs -
                      Il n’y a pas de laïcité fermée ni ouverte, ni positive ( et j’en passe ) - il n’y a que la laïcité

                      Genre
                      - c’est mon genre

                      Suite :

                      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2013/11/genre-cest-mon-genre.html



                      • hauteville 4 mars 2014 18:10

                        Bien sûr, être intégriste ne permet pas d’être laïque, car un intégriste ne reconnait pas la liberté de pensée de gens différents de lui...Un intégriste est totalitaire.


                      • spartacus spartacus 6 mars 2014 10:26
                        Le fait que beaucoup de libéraux soient laïcs, ne fait pas que les laïcs soient libéraux.
                        Un libéral reconnait la liberté de pensée. Un libéral peut être laïc ou croyant.
                        Un laïc intégriste veut imposer la laïcité par la coercition ou le dirigisme. 
                        Par exemple l’état.


                      •  C BARRATIER C BARRATIER 6 mars 2014 11:32

                        @ Spartacus Imposer la liberté de pensée est du dirigisme ? On peut diriger en laissant libre ? ça ne tient pas debour Spartacus. La laïcité n’est rien d’autre que la garantie de la liberté de pensée ! Il n’y a rien de mieux !


                      • spartacus spartacus 6 mars 2014 19:46

                        Vous êtes qui pour décréter ce qui est « le mieux » ? Dieu ? Un type qui a toutes les réponses aux questions existentielles ? Que vous êtes imbus !


                        Certain croient que le monde a été créé par un dieu, s"ils choisissent d’y croire volontairement en liberté de penser, ils n’ont pas moins que vous le sens du savoir de ce qu’est le mieux. 

                        Vous êtes un intégriste de la laïcité. La liberté de penser c’est le contraire d’imposer au autres sa manière de penser ! 

                        Oui on peut diriger en laissant libre. C’est même une obligation dans un monde libéral.

                      •  C BARRATIER C BARRATIER 6 mars 2014 20:06

                        Je suis tout simplement moi et je dis librement ce que je pense ! Pour les Français qui veulent leur République laïque et la garder, c’est effectivement ce qu’il y a de mieux, il se trouve que je suis ok avec la majorité, et cela n’a rien à voir avec les religions...rien du tout même.
                        Je conçois que tout le monde ne comprenne pas cela et même que l’on puisse avoir une compréhension suffisante de la langue française pour communiquer. Disons que ce fut la faute de l’école, c’est moins humilant qu’une incapacité congénitale...
                        Comment faites vous pour être secoué par la simplette mais sincère expression de la pensée d’un citoyen libre ?
                        Est ce que je caricature si je dis que vous croyez (vous le dites), et que moi je sais et j’ai le droit de savoir, et donc pas besoin de croire quoi que ce soit ! Mais là on sort du sujet....
                        Bref soyez vous même (vous ne pouvez pas faire autrement d’aileurs) et ne vous souciez pas des autres eux mêmes qui ne vous ressemblent pas du tout mais qui sont indiférents et cools par rapport à cette différence..


                      • spartacus spartacus 7 mars 2014 10:09
                        Je suis Laïc et je ne suis pas croyant, mais en aucun cas je ne « décrète » que c’est mieux. 
                        Barratier en aucun cas vous êtes « libre », ni pouvez prétendre l’être. 
                        Dans notre monde la liberté se gagne par l’émancipation. La liberté comporte le « risque » de la faillite et il faut le courage de la prendre. 

                        Vous avez toujours été sous tutelle de l’état et dépendez de l’état pour tout. De cette dépendance découle tous vos raisonnements car vous n’imaginez pas que la société puisse fonctionner autrement par ignorance.

                        L’état n’a pas à imposer ou coerciser la laïcité, mais au contraire garantir les libertés.

                      •  C BARRATIER C BARRATIER 7 mars 2014 10:39

                        Etre croyant n’empêche pas du tout d’être laïque, au contraire. Je ne suis pas d’accord avec l’expression libre penseur utilisée à la place d’athée. Un croyant est libre, il choisit sa religion et peut en changer s’il est dans un pays laïque (ailleurs non, car la religion est d’état).
                        Comme nous ne sommes plus au temps des rois, l’Etat n’est pas le patron, c’est nous les patrons, chaque citoyen réuni aux autres. Certes, des lois votées par une majorité peuvent ne pas nous convenir, et nous les appliquons quand même, mais librement, parce que fondamentalement nous faisons totalement notre la démocratie, et pensons profondément que les autres ont autant raison que nous. Il n’y a pas de vérité universelle, chaque persone a la sienne, sauf bien sûr sur des sujets comme le soleil existe, la terre tourne autour, il y a des galaxies, ...vérités que la religion catholique a interdites longtemps (on faisait griller vivants ceux qui les professaient). Aujourd’hui les catholiques sont majoritairements laïques.
                        Laïc et laïque n’est pas le même mot. Laïc ne veut pas dire tenant de la laïcité comme liberté de pensée et de changer sa pensée. Le mot laïque s’est imposé peu à peu et est arrivé dans le dictionnaire. Mais la devise républicaine liberté égalité fraternité suffirait, c’est la même chose mais c’est plus long.


                      • Dany romantique 4 mars 2014 20:03

                        Je trouve que cet article a le mérite de rappeler que la France, terre d’accueil ou pas, doit réaffirmer les principes de sa Constitution et que ceux-ci ne sont pas négociables, ni pour certains nostalgiques catholiques de l’ancien régime (à base de chouans) ou d’islamistes militants souhaitant promouvoir les oripeaux des traditions exotiques communautaristes. De même, un « front » supra religieux ne serait que pur opportunisme, les religions se détestant entre elles au demeurant. Par exemple, le combat méritoire -mais maladroit- de Farida Belgoud ou de « Fils de France » véhicules de façon subliminale du prosélytisme religieux. Etre vigilant contre la théorie du genre (et le cortège de la religion du « progrès »sociétal) doit -être un combat démocratique à mener contre le PS sans déstabiliser les valeurs républicaines qui incluent les bases de la Laïcité. Ces questions sont transversales, ni de droite, ni de gauche, l’école comme l’entreprise, étant des sanctuaires. 

                        Les vraies valeurs républicaines françaises sont laïques. Les religions doivent s’y soumettre dans la sphère publique.
                        Il n’y a pas à chercher de nouveaux arbitrages en prétexte aux postures d’un Vincent Peillon lequel ne représente que lui même. Comme il n’y a pas à amalgamer l’ABCD de l’école, la théorie du genre ou les loges maçonniques pour contrer la Laïcité issue de 1905 et du combat de Jaurès. Celle -ci est au dessus des contingences et des chapelles de toutes obédiences. On ne va pas refaire le match. 
                        Le début du match à démarrer en 1792 et a pris fin en 1905. C’est assez. 
                        Le débat politique menant au pouvoir se passe dans les urnes, la liberté de la presse, la justice, la voie syndicale et dans le militantisme. Non pas sous la pression de lobbies identitaires ou spirituels d’aucune manière. 
                         

                        •  C BARRATIER C BARRATIER 4 mars 2014 20:40

                          Je partage totalement. PEILLON brade la laïcité et l’école toute entière avec ses cadeaux aux écoles privées, mais aussi avce son gadget sur les tythmes scolaires.
                          J’ai écrit à ce bradeur...il ne m’a même pas répondu.
                          En table des news :

                          Nouveau gouvernement : stop au gaspi et aux illégalités

                           http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=214


                          • Gandalf Claude Simon 7 mars 2014 21:44

                            La théorie du genre est symptomatique d’un mal français profond.


                            La lutte contre les discriminations n’ayant pas fonctionnée, car au final seule l’idéologie intéresse un français peu pragmatique, on invente une autre théorie, cette fois-çi perverse et désocialisante. 

                            Mais la France n’a pas le monopole de l’idéologie, et une idéologie à la mode en chasse une autre.

                            Le communisme privilégiait l’enfant né orphelin car il souhaitait un être sans racine, apte à intégrer et incarner une idéologie, antagoniste de tout conservatisme.

                            Il s’agit du même procédé dans la France hollandiste.

                            Mais, ne nous attardons pas trop sur ce type de fumigène, c’est tellement inepte que cela sent le piège à gogos à plein gaz.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès