Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La journée mondiale de l’enfance, le 20 novembre !

La journée mondiale de l’enfance, le 20 novembre !

Le 20 novembre, célébrons et protégeons l’enfance ! Engageons-nous, mais pas juste pour cette seule journée !
La journée mondiale de l’enfance est l’occasion de sensibiliser l’opinion publique à la cause de la protection de l’enfance. Mais c’est également une journée festive où des animations dans de nombreux pays visent à faire se rencontrer les enfants.
La date du 20 novembre a une portée symbolique puisqu’il s’agit de la date anniversaire de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies de la Déclaration des droits de l’enfant le 20 novembre 1959 et de la Convention relative aux droits de l’enfant le 20 novembre 1989.

Par delà la volonté d’affirmer le droit des enfants à grandir dans un climat serein et protecteur, cette Déclaration pose également les bases d’une société plus fraternelle et solidaire.
En effet, un des postulats qui fonde la Déclaration des droits de l’enfant est que "l’humanité se doit de donner à l’enfant le meilleur d’elle-même". L’enfant représente l’avenir de l’humanité, et de l’éducation qu’il reçoit dépend notre futur à tous : "Il doit être élevé dans un esprit de compréhension, de tolérance, d’amitié entre les peuples, de paix et de fraternité universelle, et dans le sentiment qu’il lui appartient de consacrer son énergie et ses talents au service de ses semblables".

La Convention est une promesse faite il y a 20 ans aux enfants d’un monde plus respectueux de leurs droits par les pays qui l’ont ratifiée. Tenir cette promesse, tel est toujours l’enjeu 20 ans après, car malgré de réelles avancées, les droits des enfants sont encore trop souvent bafoués.
. Ce traité qui fixe les droits des enfants du monde entier a été approuvé par tous les pays (sauf les E-U et la Somalie) et est donc le traité le plus ratifié du monde.

· Pourtant des constats insupportables perdurent
Des millions d’enfances sont détruites à travers le monde mais aussi en France :
>> C’est l’exploitation sexuelle des enfants comme en Belgique ou en Indonésie à travers le tourisme sexuel,
>> C’est la famine, la maladie et les guerres qui tuent chaque jour des milliers d’enfants à travers le monde,
>> C’est l’analphabétisme qui enferme des milliers d’êtres humains dans le sous développement,
>> C’est le trafic d’enfants et leur mutilation, parfois leur mort pour la vente d’organes,
>> C’est la misère et le chômage qui détruisent des familles et laissent combien d’enfants dans la détresse,
>> C’est le harcèlement par la drogue à la sortie de I’école et dans les quartiers,
>> C’est l’inceste et la violence de certains parents, d’adultes bourreaux et tortionnaires,
>> C’est aussi le désœuvrement d’une jeunesse sans perspective d’avenir.

Et aussi :
· Un tiers des enfants ne sont pas enregistrés à la naissance. Leurs droits à une identité n’est donc pas respecté. (source : Plan International).
· Des millions d’enfant dans le monde ne vont toujours pas à l’école.
· On estime à 200 millions le nombre d’enfants impliqués dans des formes nuisibles de travail des enfants (OIT).
· Quotidiennement, des enfants sont victimes de violence partout dans le monde (Source : Étude des Nations Unies sur la Violence Contre les Enfants).
· 2 millions d’enfants sont infectés par le VIH/SIDA (Source : Plan International)

La situation des enfants dans le monde a-t-elle suffisamment évolué ?
Chaque enfant bénéficie-t-il aujourd’hui de ses droits élémentaires ?

La réponse est malheureusement non.

Alors à quoi bon ce texte reconnu par tous s’il n’est pas un levier pour changer la vie des enfants du monde ?

Il reste encore beaucoup à faire pour que les droits de l’enfant deviennent une réalité, partout.
Le chemin est encore long, très long.
La défense des droits de l’enfant doit demeurer un combat quotidien.
Le cri des enfants du monde continue de résonner. Il doit se faire entendre de plus en plus fort. Il faut le porter toujours plus loin.
Un défi, un engagement, un combat, pour tous les états et pour tous les adultes, à chaque instant, chaque jour : pas seulement le temps d’une journée anniversaire !
Cette journée doit permettre de faire encore évoluer les mentalités et de réveiller les consciences …
Pour que cette convention ne reste pas un simple morceau de papier, mais devienne une réalité grâce à l’engagement de chacun …
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • King Al Batar Albatar 20 novembre 2009 17:04

    Un petit hommage à Ikbal Massih, mort à 12 ans après avoir plus apporter contre l’esclavage moderne des enfants que n’importe quel politicien ou president.

    Rest in Peace !


    • FLORILEGE1975 FLORILEGE1975 20 novembre 2009 19:03

      Merci à toi Albatar, pour cet hommage.
      Peu de gens connaissent l’histoire de cet enfant d’un courage héroïque, et je me permets donc de mettre en commentaire son histoire : pour compléter ton hommage Albatar, pour que ceux qui passeront sur cette page sachent et n’oublient pas :

       Iqbal Masih (1983 - 1995) , enfant pakistanais ,n’a que quatre ans lorsque ses parents le négocient pour quelques roupies. Appartenant désormais à un fabriquant de tapis, il rejoint les huit millions d’enfants honteusement exploités dans son pays pour la finesse de leurs doigts aptes à réaliser les fameux tapis d’Orient. Pendant six ans, il travaille comme un esclave, les chevilles blessées par de lourdes chaînes et les mains déformées pour avoir noué des millions de petits nœuds.
      Mais à dix ans, le nœud de son cauchemar se dénoue enfin par les mains de son libérateur : Eshan Kahn, président de la Ligue contre le travail des enfants au Pakistan. Lors d’une réunion qu’il organise dans le village d’Iqbal, Eshan découvre le jeune enfant blotti dans un coin de la salle, littéralement effrayé. « Il était émacié et ressemblait à un vieil homme » dira Eshan qui n’a désormais qu’une seule envie : montrer à cet enfant-esclave le chemin de la liberté.

      Très vite, Iqbal rejoint le Front de Libération du travail des enfants et participe à leur campagne devenant bientôt le porte-parole de l’enfance exploitée.
       
      Orateur de talent, il parcourt le monde pour alerter l’opinion internationale sur les conditions de travail inhumaines imposées à des millions d’enfants du Pakistan, de l’Inde, du Bangladesh et d’ailleurs. « Nous nous levons à 4 heures du matin et travaillons enchaînés durant 12 heures… n’achetez pas le sang des enfants ! » s’écrie lqbal dont l’appel bouleverse les consciences. Il reçoit notamment une importante somme d’argent de la firme américaine Reebok, déclarant vouloir l’utiliser pour suivre des études d’avocat. Sous la pression internationale, le gouvernement pakistanais ferme plusieurs dizaines de fabriques de tapis et trois mille petits esclaves sortent ainsi de l’oubli. « Je n’ai plus peur de mon patron, déclare Iqbal qui se rend désormais à l’école de son village, maintenant c’est lui qui a peur de moi » …
      Mais l’enfant n’aura pas le temps de goûter à sa liberté. Alors qu’il n’a que 12 ans, Iqbal Masih est assassiné par la « conspiration de la mafia du tapis ».


      (Collectif Iqbal Masih
      Pour le droit des enfants
      3, rue Pont des Nauves
      88 380 ARCHES)


    • Stupeur Stupeur 20 novembre 2009 23:03


      Salut FLO

      Je suis en train de lire L’humanité disparaitra, bon débarras ! d’Yves Paccalet, et j’en suis notamment au passage où il parle d’un « raz-de-marée de nouveau-nés » :

      « Prononcez le mot »population« . Cela vous prend une seconde. Dans le même temps, trois bébés ont quitté le ventre de leur mère... Dites : »Oh ! la la !« et trois nouveaux mouflets ont paru. Ajoutez : »Pas possible !« et trois de plus réclament la becquée ! A chaque battement de votre coeur, encore trois. Pensez-y : vous aurez vite à l’oeil l’image d’un Niagara ou d’une marée de nourrissons braillards... Seule consolation : pour que trois bébés naissent chaque seconde, il faut que trois orgasmes à but reproducteur se soient produits dans le même laps de temps. La terre n’est qu’une orgie [...]
      Trois bébés par seconde font cent quatre-vingts par minute. Deux cent soixante mille par jour. Quatre-vingt-quinze millions par an... »

      Impressionnant !
      Ça donne une idée du défi à relever pour qu’un maximum d’enfants échappent aux privations de nourriture, de soins, aux mauvais traitements, à l’exploitation sous toutes ses formes, etc, etc.


      • FLORILEGE1975 FLORILEGE1975 20 novembre 2009 23:27

        hello Stupeur
        En effet, le défi est gigantesque, mais il va bien falloir que les états se bougent aussi !
        Les associations se multiplient, les ONG agissent, mais faute de moyens et de priorité donnée par les dirigeants de ce monde, les enfants innocents, qui n’ont pas demandé à venir, restent les oubliés des adultes égoïstes et les sacrifiés au nom d’autres intérêts plus productifs !!!
        Qui les défendra, si nous, on ne le fait pas ?
        Une convention a été signée il y a 20 ans, mais ceux qui l’ont signé ont bien vite oublié leurs engagements ! A nous de leur rappeler.
        Cordialement, Flo


      • ELCHETORIX 21 novembre 2009 12:51

        bonjour FLO , quel bon article , merci pour ta générosité , dans « ce monde de brutes » !
        Ce n’est que maintenant que j’ai lu ta chronique pleine de justesse , il n’y a rien à y ajouter , sauf que les « adultes » devraient « raison garder » , avant de décider de mettre au monde un enfant , surtout dans ce monde incertain pour ne « pas dire : ce monde de merde »...pour la majorité de la population !
        bonne fin de semaine !
        y hasta luego !
        RA .


        • hans lefebvre hans lefebvre 21 novembre 2009 13:17

          Merci beaucoup Flo pour ce message chaleureux. Je viens de lire ton article et ton engagement représente une belle lueur d’espoir ! Il ne faut rien lâcher, par delà les préjugés !!!!!
          Bien à toi.
          http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-convention-relative-aux-droits-65313?debut_forums=0#forum2317323

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès