Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La laïcité : un principe de droit politique

La laïcité : un principe de droit politique

PNG

La laïcité ce n’est ni l’anti religion, ni une conception à géométrie variable.

La laïcité ce sont des principes.

Voici une définition claire, celle défendue par le philosophe Pena Ruiz :

« La laïcité est un principe de droit politique. Elle met en jeu un idéal universaliste d’organisation de la cité et le dispositif juridique qui en rend possible la réalisation concrète. Ce dispositif est celui de la séparation, qui émancipe l’ensemble des institutions publiques, et tout d’abord l’État, des Églises, tout en libérant celles-ci de toute ingérence politique. Le mot qui désigne le principe, laïcité, fait référence à l’unité du peuple, en grec le laos, telle qu’elle se comprend dès lors qu’elle se fonde sur trois exigences indissociables : la liberté de conscience, irréductible à la seule « liberté religieuse », qui n’en est qu’une version particulière, l’égalité de traitement de tous les citoyens quelles que soient leurs convictions ou leurs options spirituelles, et la visée de l’intérêt général, du bien commun à tous, comme seule raison d’être de l’Etat. Pour donner à ces trois valeurs une garantie institutionnelle forte, la laïcité affranchit la sphère publique de toute emprise exercée au nom d’une religion ou d’une idéologie particulière. Elle la préserve ainsi de tout morcellement pluriconfessionnel ou communautariste, afin que tous les hommes puissent s’y retrouver. »

Un laïque qui défend ces principes qui sont d’ailleurs des fondements de la République s’est opposé au port de signes religieux ostensibles à l’école publique et s’oppose non aux crèches mais à leur installation dans des bâtiments publics : écoles, mairies, conseils généraux.

Même si cela dérange certains et surtout ceux qui refusent le débat contradictoire argumenté, des catholiques, des protestants, des juifs et des musulmans peuvent être aussi laïques que des athées ou des agnostiques.

D’ailleurs, la loi de séparation des églises et de l’Etat n’a été adoptée que parce que les républicains de toutes confessions ou sans confession y était favorables.

Si l’Eglise catholique, c’est-à-dire sa hiérarchie ne voulait pas de cette loi, des catholiques la demandaient car ils reprenaient à leur nom la phrase de Victor Hugo : « L’Eglise chez elle, l’Etat chez lui ».

Beaucoup oublient que le petit père Combes n’a pas été un des pères de cette loi de séparation mais l’un de ses opposants : il préférait en rester à un concordat renforcé pour contrôler l’église.

Un laïque est opposé aux prières dans la rue et aux financements de tout édifice religieux par des fonds publics.

Dans le cadre des discussions qui ont lieu sur Agoravox, certains , peu lecteurs des arguments, pointaient certaines contradictions apparentes chez moi :

Je suis contre les crèches de Noël dans les bâtiments publics et travaillent en partenariat avec le Secours catholique.

Eh bien Non, il n’y a pas de contradiction chez moi.

Quand on mène une action de solidarité concrète sur un territoire, on œuvre avec toutes les forces inscrites dans le mouvement de solidarité.

Le secours catholique ne fait pas de prosélytisme religieux dans le cadre de ces actions partenariales et d’ailleurs sur Melun, il ne le fait pas dans le cadre de ces actions propres.

Des sections du secours catholique travaillent avec des organisations laïques et n’ont pas de contact avec les AFC (Associations familiales catholiques) !?

Est-ce une contradiction chez eux ? Non, je ne le pense pas.

C’est surtout l’expression de divergences entre une association caritative et une familiale particulièrement réactionnaire.

Ai-je convaincu ?

Je l’ignore mais au moins j’ai effectué une mise au point personnelle.

La laïcité ce n’est ni l’anti religion, l’anti-foi ni les accommodements raisonnables, c’est un ensemble de principes permettant de vivre ensemble sous des lois communes faites par des hommes et des femmes.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • CHALOT CHALOT 20 décembre 2014 10:26

    La question de la place du religieux dans les Mairies et des conseils généraux sous la forme de crèche ;
    Celle relative à l’illégalité que représente le financement public de mosquée
    ne relèvent pas de l’opinion mais du droit, de la loi organique de séparation des églises et de l’Etat.
    Celles et ceux qui veulent placer le débat sous l’angle de la « tolérance », du « c’est dans notre culture » ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre que la République laïque c’est la séparation entre la sphère publique du vivre ensemble sans favoriser tel groupe ou sous groupe et de la sphère privée.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 20 décembre 2014 10:36

      La laïcité n’est qu’une nouvelle religion avec ses dogmes comme les autres...sauf qu’elle est récente...1905.. !


      • fred.foyn Le p’tit Charles 20 décembre 2014 12:27

        la preuve...les grenouilles de bénitiers sont de sortie.. !


      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 décembre 2014 23:01

        si les grenouilles sont les moins, alors vous êtes le bénitier.

        D’accord avec l’auteur :

        On ne peut pas, dans la « sphère publique », être à la fois contre le voile et pour les crêches.

        La loi de 1904 n’a pas suffit empêcher le voile, il a fallu re-kégiférer, véritable entorse, à mon sens, à l’esprit de la laïcité décrite dans le texte, et auquel j’adhère pleinement.

        Pourtant, personne ne réclame une loi contre les crêches, impliquant que celle de 1904 suffit à l’un mais pas à l’autre ?


      • Aldous Aldous 21 décembre 2014 10:48

        les idées religieuses sont des idées. Et à ce titre ont ne peut pas les réprimer du moins dans un régime democratique.


        C’est ce que garanti la convention europ. des droits de l’Homme 

        ARTICLE 9

        Liberté de pensée, de conscience et de religion

        1. Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites.

        2. La liberté de manifester sa religion ou ses convictions ne peut faire l’objet d’autres restrictions que celles qui, prévues par la loi, constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité publique, à la protection de l’ordre, de la santé ou de la morale publiques, ou à la protection des droits et libertés d’autrui. 





      • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 20 décembre 2014 12:30

        Cet article a oublié la garantie du « libre exercice des cultes », selon l’article 1 de la loi de décembre 1905.




        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 20 décembre 2014 12:36

          L’auteur ne s’est pas relu, à en juger par le nombre de fautes.


          • CRANACH 20 décembre 2014 13:00

            Senatus !

            La liberté des cultes est garantie
            il y a deux fautes d’accord car j’ai fait une fausse manoeuvre et l’article est parti
            je m’en excuse


            • CHALOT CHALOT 20 décembre 2014 13:03

              Cranach qui est venu chez moi devait me relire car j’avais une urgence sociale

              , il a fait une fausse manoeuvre, je ne lui en veux pas.
              Il m’a trouvé trop tendre mais bon......


              • CHOLAT 20 décembre 2014 13:35

                Comment se tirer une balle dans le pied...
                Enième faux-nez de CHALOT : CRANACH (avec CNAFAL, Féraud, bonnot et les autres...).
                 
                Assez incompréhensible de vous voir vous saborder comme ça sur le net (en mentant mal et en trichant mal), et ainsi gâcher tout ce que vous faites de bien dans « la vraie vie ». Incompréhensible...


              • CHALOT CHALOT 20 décembre 2014 14:34

                Pour la balle, tu repasseras Nicolas Cholat et tes complots.

                J’écris sous mon propre nom et cela me suffit grandement.
                Mais cela m’amuse beaucoup ces supputations.
                Bon, sans rancune par contre, il y en a un qui a fait mouche c’est celui qui a noté les fautes de « frappe » dans le texte et là cela m’embête beaucoup.


              • Aldous Aldous 20 décembre 2014 22:05

                 smiley smiley smiley 


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 décembre 2014 23:06

                en effet, smiley smiley smiley
                Bientôt un article de taré sur les multi indentités sur Avox... lol
                Un joli complot pour Noël, avec Chalot en nouvel avatar du NWO.


              • Spartacus Spartacus 20 décembre 2014 13:06

                Le mot laïcité vient du grec lāïkós « du peuple », entendu sous le sens de ce « qui n’est pas du clergé ».

                Il désigne, pour une institution, le fait de n’avoir ni sympathie ni antipathie à l’encontre d’une religion

                La Laïcité n’est pas un droit. C’est un principe. Le fait d’être Laïc ne donne pas de droit supérieurs ou inférieurs aux autres. 

                • Aldous Aldous 20 décembre 2014 22:35

                  La laïcité est une invention chrétienne. Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.


                  Ceci dit, l’Eglise Catholique est passe outre en acceptant les états pontificaux contre le sacre de Pépin le bref.
                  Puis en constituant ces Etats vers l’an 1000 ce qui entraina la rupture avec les Grecs pour qui l’autorité temporelle et spirituelle ne devaient rester indépendantes et égales. L’Eglise ne devait pas se corrompre au contact du pouvoir mais diriger les consciences. Celles du peuple mais aussi celle de l’empereur. Et ça a marché. Au XIIe siècle l’empereur Jean Comnène a abolit les châtiments corporels et la peine de mort. Huit siècles avant l’occident.

                  En occident, c’est la révolution et ses suites (Garibaldi) qui ont forcé Rome à se retirer des affaires politiques. Aussi on entend par laïcité l’exclusion forcée de l’Eglise du domaine politique (ce qui est une hypocrisie car depuis Robespierre les cultes maçonniques de l’être suprême sont au coeur de la cooptation de l’elite politique.) 

                  En orient et en Europe orientale, la laïcité a gardé son sens orthodoxe. La Grèce reconnait le christianisme comme religion officielle. Ce n’est pas le cas en Russie mais l’Eglise est de nouveau l’ossature culturelle et ethique du pays. La raison en est simple : les gens aiment l’Eglise car elle n’est pas identifiée avec un instrument d’oppression au service des puissants mais comme un autre nom pour le peuple uni, l’ecclesia au sens athénien. 

                  Car, à la base, l’ecclesia, ce n’est pas le clergé. c’est l’ensemble des laïcs et du clergé.

                  Cette différence de conception est rejetée par l’occident et a mené à une grandissante hostilité envers le monde orthodoxe défini comme « la carte de nos problèmes » par un éditorialiste du Journal le Monde.

                  Cette opposition ne fera que croitre à l’avenir car la spiritualité de orthodoxie chrétienne n’est pas soluble dans le matérialisme nihiliste du mondialisme.

                  De toutes le religions, c’est la seule à avoir cette caractéristique. L’islam, le catholicisme et la religion hébraïque ont tous trois accepté à un moment ou un autre de devenir des pouvoirs.

                  L’orthodoxie s’est toujours perçue comme une conscience morale collective, un contrepouvoir spirituel. Et ce quel que soit le pouvoir en place, païen, chrétien, musulman, communiste...

                  En fait pour tout dire, l’orthodoxie a toujours attendu ce moment de l’Histoire. Celui où un pouvoir mondial se dresserait. Car c’est sa raison d’être eschatologique que de se dresser devant cet hégémon universel pour témoigner du christ. Et c’est cette prophétie que nous voyons se réaliser.

                • CHALOT CHALOT 20 décembre 2014 13:07

                  Constant 


                  Je ne poste pour le CNAFAL que des textes du CNAFAL c’est une question de correction.
                  Je ne partage pas les comptes.
                  Mais vous avez raison de poser la question


                  • CHALOT CHALOT 20 décembre 2014 13:09

                    SPARTACUS !

                    relisez mon texte stp
                    Je ne confonds pas laïc et laïque

                    • njama njama 20 décembre 2014 14:58

                      Excellente définition de Pena Ruiz
                      je note ...dans l’ambiance délétère islamophobe aux tendances communautaristes actuelle, elle resservira ...


                      • Baasiste 2 20 décembre 2014 15:23

                        à quand la séparation de la maçonnerie et de l’etat ? notre ami chalot est un anti laïc en faisant de la laïcité pas une nouvelle religion d’etat.


                        • Baasiste 2 20 décembre 2014 15:24

                          notre ami chalot est un anti laïc en faisant de la laïcité pas une liberté des croyances mais en faisant d’elle une nouvelle religion d’etat.


                        • Baasiste 2 20 décembre 2014 15:26

                          notre ami chalot remplace l’emprise de la religion sur l’etat par l’emprise de la laïcité qui devient une véritable religion sur l’etat c-à-d le rejet de la religion.


                        • Baasiste 2 20 décembre 2014 16:31

                          *rejet de la religion non-maçonnique


                        •  C BARRATIER C BARRATIER 20 décembre 2014 17:43

                          La laïcité est beaucoup plus qu’une liberté des croyances, elle est la liberté de pensée et la protection garantie de cette liberté valable pour tous.

                          La liberté de croyance est fasciste puisqu’elle laisse les tenants de cette croyance l’imposer par la force aux autres.
                          A la place de la liberté de pensée, les dirigeants de l’islam et du catholicisme revendiquent la seule liberté religieuse, c’est à dire la leur, pas celle des autres.
                          Voir en table des news :

                          Liberté religieuse, oui mais

                          http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=241




                        • Baasiste 2 20 décembre 2014 21:11

                          mais tu es un fasciste mon pauvre, hitler était un occultiste déiste païen anti-chrétien comme les gens de ta loge.


                          sans liberté de religion ça veut dire entraves liberticides aux religions ça veut dire fascisme totalitaire. l’athéisme lui a 0 entrave mais les religions eux oui.

                          tu violes la liberté des autres.

                          la liberté de pensée est violé par l’etat elle endoctrine les gosses à l’école dans l’idéologie athéiste et maçonnique et veut faire avaler la théorie du genre aux gosses. la liberté de pensée a des lois liberticides « anti-racistes ».

                          ensuite la laïcité est fasciste en elle même : imposons n’importe quelle croyance idéologique : fascisme, socialisme, libéralisme SAUF celle religieuse !!!! fascisme imposant aux autres par l’etat et l’argent son idéologie.

                          fascisme maçonnique qui dit aux parents comment éduquer leurs gosses.

                          fascisme maçonnique voulant l’arrêt du financement des œuvres d’art et culturelles chrétiennes mais veut imposer le financement des oeuvres maçonniques, anti-religieuse,s non-religieuses. 0 neutralité de l’etat en religion.

                          fascisme maçonnique voulant l’arrêt des financements pour les assocs ou écoles religieuses alors que les assocs et écoles non-religieuses ou anti-religieuses sont financés. où est la neutralité de l’etat ? les religieux sont discriminés.


                        • Baasiste 2 20 décembre 2014 21:12

                          fascisme maçonnique est aussi le contrôle des médias par l’argent anti-religieux.


                        • socialistecontretouteslesgauches 20 décembre 2014 21:16

                          C.Barratier :

                          "La laïcité est beaucoup plus qu’une liberté des croyances, elle est la liberté de pensée et la protection garantie de cette liberté valable pour tous. La liberté de croyance est fasciste puisqu’elle laisse les tenants de cette croyance l’imposer par la force aux autres."

                          OMG !!! et dire que certains ont été directeur d’école publique...laïque...Le problème c’est qu’ils ont fait des petits...



                        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 20 décembre 2014 15:29

                          Laïc ou laïque ?

                          Le laïc est celui qui n’est pas clerc (religieux). La plupart des catholiques sont des laïcs.

                          Le laïque est celui qui défend la laïcité des institutions. Beaucoup de catholiques le sont, pas tous.

                          Quant aux musulmans, puisqu’ils sont souvent en question, n’ayant pas à proprement parler de clergé (les sunnites tout au moins), ils sont tous laïcs ! En revanche la notion de laïcité est étrangère à l’Islam (comme elle l’a été longtemps au catholicisme). C’est pourquoi certains voudraient que la loi islamique prime sur la loi républicaine (et que les musulmans soient jugés par des coreligionnaires et non par des magistrats d’état).


                          • njama njama 20 décembre 2014 15:52

                            très d’accord JJ MOUROT, le clergé est une sorte de cryptarchie internationale ...

                            Quant aux musulmans, puisqu’ils sont souvent en question, n’ayant pas à proprement parler de clergé (les sunnites tout au moins), ils sont tous laïcs !
                            théoriquement oui la religion musulmane est laïque selon le Coran et la doctrine.
                            En pratique dans bon nombre de pays où la religion musulmane est dominante les imams sont rémunérés par l’État ...


                          • Baasiste 2 20 décembre 2014 16:34

                            maus t’es sérieux tu te moques du monde toi tu es une blague à) toi tous seul dans ta haine extrême du catholicisme et ta défense de tous ce qui est anti catho, le califat, mle djihad et la charia qui sont dans le coran et les hadiths, c’est laïc !? ne te foutrais tu pas de la gueule du monde ?


                          • Baasiste 2 20 décembre 2014 21:50

                            la religion musulmane est bien anti-laïque : charia, califat, djihad...


                          • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 20 décembre 2014 23:09

                            Vous êtes ivre ?


                          • CHALOT CHALOT 20 décembre 2014 15:30

                            Baaiste 2 !
                            La Franc Maçonnerie n’est plus ce qu’elle a été sous la quatrième République
                            Je ne suis pas maçon mais j’estime que ce courant philosophique a beaucoup donné à la République.

                            La laïcité n’est pas une « religion » d’état mais des principes.
                            Si vous regardez la loi de séparation elle garantit de nombreux droits aux religions et notamment à la religion catholique avec les églises, lieux de culte.

                            La liberté des croyances et des non croyances est et doit être garantie.
                            Vous ai-je convaincu cher Baaiste ?


                            • njama njama 20 décembre 2014 15:58

                              La Franc Maçonnerie combien de divisions ?
                              On dit 55 000 membres environ en France soit même pas 1 maçon ‰ ... une petite secte quoi, qui plus est qui a aujourd’hui beaucoup de mal à recruter et pas qu’en France. La moyenne d’âge de ses membres vieillit terriblement à l’instar de celle du clergé catholique ...


                            • Baasiste 2 20 décembre 2014 16:57

                              la laïcité est dominante tous les candidats à la présidentielle prêtent allégeance dans les loges : https://www.youtube.com/watch?v=xHrMh_TLMFk


                              diixit raffarin "« Jamais je n’aurais pensé que les francs-maçons étaient aussi puissants ! » 
                              edf est aussi un bastion maçon comme La Poste et de France Télécom ainsi que la caisse des dépôts

                              ensuite je ne citerai pas tous les maçons qui grouillent dans les financiers, politiques et journalistes ni du skull and bones loge maçonnique us où bush et sa famille avec kerry sont entrés.franc maçons notoires : valls, mélenchon, bayrou, collard, xavier bertrand, devedjian, emmanueli, menucci, cahuzac, resbamen, placet, guigou, bartelone, le drian, François Baroin, guéant, longuet, mercier, luc chatel...



                              le mariage gay, l’adoption gay, la contraception, arrêt de la peine de mort, l’immigration, le divorce, la loi de 1905, la pilule toutes ces lois sont directement préparés et issues des loges renseignez vous dessus.

                              et il dit que laïcité=religion maçonnique

                              de plus non la laöicité est le rejet de toute valeur chrétienne porté par l’etat ça veut dire que la laïcité est une religion car elle autorise à l’etat d’appliquer une croyance idéologique (stalinisme, nazismle..., libéralisme...) mais pas une croyance spirituelle.

                              ensuite faire la chasse aux crèches et au financement de trucs religieux est une religion, on veut bien que les loges soient financés avec les sculptures en forme de pénis mais pas des choses chrétiennes surtout quand c’est dans un cadre uniquement culturel et artistique en accord avec la tradition, en effet les crèches comme les cathédrales ou peintures chrétienne ont une dimension avant tous culturelle ; historique, nationale et artistique.

                            • Baasiste 2 20 décembre 2014 17:00

                              la maçonnerie a toujours été d’accord dans son ensemble sur les « droits de l’homme » la « république » la « laïcité » « l’universalisme » net sur « liberté-égalité-fraternité » mais ils font leur propre déf de tous ça.


                            • njama njama 20 décembre 2014 18:02

                              @ baasiste2
                              la maçonnerie a toujours été d’accord dans son ensemble sur les « droits de l’homme » la « république » la « laïcité » « l’universalisme » net sur « liberté-égalité-fraternité » mais ils font leur propre déf de tous ça.

                              l’Église catholique c’est exactement l’inverse
                              Elle a honni la république, n’a jamais reconnu des droits de l’homme, et encore moins que la femme pourrait avoir les mêmes droits, elle s’est arrogée avec le Christ un universalisme contestable qui a été au service de tous les impérialismes.
                              Je veux bien entendre des arguments, mais l’Église catholique est très mal placée pour donner des leçons


                            • Baasiste 2 20 décembre 2014 21:02

                              ton mondialisme, ta colonisation, ton uniformité totalitaire, ton progressisme infini sans frein, ta négation de la nature humaine, ton satanisme, ton nouvel ordre mondial, ton ultra-libéralisme, ton capitalisme tu crois sérieusement que l’eglise doit être en accord avec ? les gens comme toi avec leurs valeurs antichristiques seront bientôt châtié et ce sont eux les gens aux valeurs perverses.


                              allez le luciférien vas retourner dans tes loges avec toute l’oligarchie ploutocrates satanique et globaliste avec vos rituels démoniaques.

                            • socialistecontretouteslesgauches 20 décembre 2014 21:11

                              baasiste,
                              Laissez tomber, c’est pourri de franc-macs ici smiley


                            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 20 décembre 2014 15:37

                              Difficile pour certains de comprendre que la laïcité n’est pas une religion mais un a priori permettant de vivre ensemble indépendamment de ses choix religieux ou philosophiques.

                              L’Etat n’a pas plus à agir contre les religions que pour elles. Mais chacun personnellement est en droit de pratiquer une religion ou de ne pas en avoir. On peut même faire du prosélytisme ou de l’athéisme militant. Mais en dehors des institutions publiques.

                              Quant à la franc-maçonnerie, ensemble de sociétés philosophiques, elle a tout d’une religion. Mais on peut être laïque sans être franc-maçon !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès