Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La liberté de conscience d’un libertaire libéral

La liberté de conscience d’un libertaire libéral

Non, cette déclaration du président n'est pas " une énorme bourde politique ". François Hollande, en la circonstance, s'est montré tel qu'il l'a déjà montré : il a la volonté de remettre en cause la hiérarchie des normes.

Il a ses raisons, Hollande de rassurer les maires, qui même tous différents ont le droit de choisir les principes, les idées qui gouverneront leur vie. La liberté de conscience, pourquoi un maire, citoyen comme un autre, ne pourrait il pas l'invoquer ? C'est un libertaire...

Imaginez le maire refusant de se plier à des normes jugées contraires aux exigences de son for intérieur. Un drame, une contradiction à résoudre entre la norme morale qui est la sienne, et celle juridique imposée par l'extérieur, la Loi.

Voilà notre ami le maire tiraillé entre sa conscience et le droit, entre l'auto-gouvernance et la contrainte externe. Un combat titanesque...

Mettez-vous à sa place, il va devoir livrer un combat contre une contrainte qui ne vient pas de lui, une norme contre laquelle il n'est pas d'accord. Vous me direz que c'est peut-être le même qui, avec ses amis, fit emprisonner des objecteurs de conscience qui refusaient avant lui de se soumettre à une norme édictée par l’État...

François Hollande, d'une intelligence vive, a compris qu'une douloureuse bataille entre le maire et sa liberté de conscience allait s'engager. Que cette situation ne pouvait pas être ignorée et qu'il convenait d'imaginer des modalités d'articulation entre entre les exigences du droit étatique et celles de la conscience. Manquerait plus que cela que des maires ne conforment pas leur comportement à leurs convictions ! 

Évidemment, le problème c'est qu'il va falloir un pouvoir central fort pour éviter que des comportements de maires risquent de remettre en cause certaines règles qui régissent la vie en collectivité et reflètent l'adhésion de la majorité de la population à des valeurs communes...

Ce qui serait bien – et c'est l'idée à Hollande – c'est qu'il faut faire silence sur les règles les plus chiantes, celles qui ne font pas consensus. On peut ainsi prévoir des dispositions dérogatoires à des lois impératives. Bien entendu, ceci s'applique aussi aux promesses qu'il avait faites pour être élu... Pour durer, il faut plaire à tous, surtout à ceux que vous étiez censé combattre. Alors, le devenu Président nous dit avec d'autres mots qu'il faut donner de l'air aux institutions, donner plus d'autonomie, faire un minimum de Lois pour laisser le for intérieur et la négociation prendre le pas sur la norme.

En l'espèce, pour faire passer sa loi sur le mariage, le Président la possible évocation de la liberté de conscience en raison de la difficulté morale que peut éprouver un maire à s'y soumettre. 

Mais alors, François, ça ne va pas l'encontre du principe qui veut qu'un individu ne peut s'affranchir de ses obligations juridiques en invoquant un impératif de conscience ?

C'est un révolutionnaire, notre Président. 

Il sait qu'il vient de mettre le pied dans un nid de futures entorses aux règles de droit : après l'objection de conscience, après la dispense au profit des médecins refusant pour des motifs de conscience de pratiquer des interruptions volontaires de grossesse, après la possibilité pour les journalistes leur permettant de « démissionner tout en bénéficiant d'indemnités de licenciement en cas de "changement notable dans le caractère ou l'orientation du journal ou périodique si ce changement crée, pour la personne employée une situation de nature à porter atteinte à son honneur, à sa réputation ou, d'une manière générale, à ses intérêts moraux", d'autres dispositions sonnent à la porte.

François Hollande, dans sa course effrénée de mamours avec la droite, est égal à lui-même. Il continue de penser que l'arrangement, la négociation entre « partenaires » est aujourd'hui préférable à la Loi. On en voit l'exemple sur la recherche d'un « accord » fébrile entre syndicats patronaux et ouvriers sur la « compétitivité », grâce auquel l’État se tirerait les flûtes sans légiférer et imposer "ses" vues : ensemble, en toute harmonie, patrons et syndicats se mettraient seuls d'accord sur le choix des salariés à choisir la corde pour qu'on les pende.

Une longue période s'ouvre (sur quatre ans encore) où l'on verra au nom de la « synthèse » se rédiger le roman d'une République qui n'aurait «  pour seule finalité (que) de gérer le relatif induit par la pluralité et qui s'interdirait de produire elle même des valeurs spécifiques. » 

François Hollande en lâchera d'autres et transigera sans limites sur ce qu'il disait qu'il ferait. Aujourd'hui, pris isolement, on peut convenir que «  Même un gros con de droite peut avoir une conscience et la liberté d’en user #mariagepourtous  ».

Il y aura obligatoirement un chapitre qui nous expliquera quelles seront les valeurs fondamentales sur lesquelles l’État démocratique et libéral sous sa présidence ne pourra transiger, et qui détient le pouvoir légitime de les identifier.

De ces lignes découleront le bonheur.

 

Léon

 

Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 22 novembre 2012 09:55

    je suis d’accord avec vous et ce que propose Hollande est intelligents, dommage que les associations LGBT se braquent sur ce détail.
    1 Parce que les maires pourront toujours trouver une excuse pour déléguer
    2 parce que perso, je n’aimerai pas devoir être marié par quelqu’un qui n’aime pas ce que je suis.

    Je n’aurais pas envie que ça gâche mon mariage.

    Imaginons deux noirs ou deux arabes, voir deux juifs, pire un couple d’homos, juif, noir et arabe devoir se marier par Marine LePen !!!!!!

    Non non non , ce serait pire que de ne pas pouvoir se marier ;


    • Romain Desbois 22 novembre 2012 10:15

      Vous avez raison mais j’ai cherché un élu de FN et n’en ai pas trouvé. bon i aurait été plus juste de mettre Mégret, je suis d’accord.


    • Crab2 22 novembre 2012 10:23

      Homophobie ?

      Femme de droite - Homme de gauche


      «  Elle aurait aimé être psychiatre ou actrice », ni l’un ni l’autre n’est devenue ; du coup les homos l’ont échappé belle et le cinéma français n’a pas perdu un seul oscar


      Suite :

      http://laicite.over-blog.com/article-femme-de-droite-homme-de-gauche-112535179.html



      • jef88 jef88 22 novembre 2012 12:20

        il a la volonté de remettre en cause la hiérarchie des normes.
         
        a tel point qu’il se contredit un jour sur deux
        bravo(?)


        • jymb 22 novembre 2012 13:32

          Aucun médecin n’est effectivement obligé de pratique une IVG qui pourrait le heurter ou le révulser.
          Quand à des mariages célébrés a contre coeur, j’imagine déjà les ampoules grillées et le chauffage en panne, l’élu arrivant avec 45 minutes de retard, le téléscopage des mariages drag queens et fondamentalistes aggressifs...


          • epicure 22 novembre 2012 15:38

            En fait un maire n’est pas obligé de faire célébrer un mariage en sa personne même, mais par contre la mairie a l’obligation de le célébrer, cela peut être un conseiller municipal, ou un agent de la mairie.
            Si la loi passe, aucune mairie ne pourra refuser le mariage, mais le maire pourra passer la patate chaude à quelqu’un d’autre. Dans ce cadre là on restera dans la légalité.


            • Loacoon 22 novembre 2012 15:54

              Il n’a aucune volonté il s’étale, une vrai carpette. Cet article est tellement ridicule que j’ai d’abord cru qu’il était rédigé au second degré... Ben nan...
              Donc je vais invoquer ma liberté de conscience et cesser immédiatement de payer toute forme d’impôt et de taxes qui ne servent qu’à engraisser les banques, les oligarques et a financer des guerres que je ne cautionne pas.


              • jacques lemiere 22 novembre 2012 18:01

                bof , pour moi il a surtout dit une connerie , en pensant dire un truc intelligent...

                L’idée c’est toujours de faire passer une loi à la con contre la majorité des gens, en se disant que vu que c’est une loi à la con, les gens s’en foutront par la suite..

                Bon sang...

                bien sur en ce moment, la priorité c’est le droit au mariage pour tout le monde...Il ne faut pas qu’il donne l’impression d’y consacrer trop de temps car ça deviendrait pitoyable..on a aussi des peits problèmes économiques françois..

                • spartacus spartacus 22 novembre 2012 18:56

                  Hollande c’est une girouette.

                  Elle indique toujours à  celui qui est en face ce qu’il veut entendre.
                  C’est pour cela qu’il s’appelle« Flamby ».....Tout ce qu’il dit c’est du flan !

                  En face de maires, ils dit vous êtes « vous avez liberté de consciences ».
                  En communiqué l’inverse. « Il n’y aura pas de liberté de conscience dans le projet »
                  En face de ces sympatisants, « mon ennemi c’est la finance »
                  En face des anglais du gardian il dit «  les socialistes libéralisent l’économie »,


                  • Crab2 28 novembre 2012 12:00

                    Mariages contraints et +


                    Les droits de l’Humain sont universels

                    En dehors du fait que dans une société démocratique vivre en couple n’impose pas l’obligation de se marier, en ce qui concerne l’institution du mariage nul ne peut accepter que le mariage soit réduit à une violation des droits humains dans notre pays


                    Aujourd’hui, les unions forcées [ mariages contraints ] sont interdites par la loi dans les pays occidentaux. Mais elles n’ont pas disparu pour autant puisqu’en 2005, le Conseil de l’Europe adoptait une résolution contre les mariages forcés


                    Suite :

                    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/11/mariages-contraints-et.html


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès