Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La Libre Pensée prend position en faveur de la Gestation pour autrui et (...)

La Libre Pensée prend position en faveur de la Gestation pour autrui et pour l’extension de la PMA au nom de l’Egalité des droits

Voici là une démarche démocratique qui mérite le respect.

La Libre pensée a organisé un débat en son sein débouchant sur la résolution suivante votée par son assemblée générale.

Ce texte n’est pas un tract de propagande, ni une suite d’affirmations mais un argumentaire et un positionnement réfléchi :

« Lors de son Congrès national de Creil (19au 22 août 2015), la Libre Pensée a fixé sa position en traitant de la Question à l’étude : « La PMA et la GPA sont-elles de nouvelles libertés à conquérir ou faut-il en rester à l’actuelle législation en France ? »

La GPA nous a paru un sujet digne d'intérêt car nous y avons reconnu les thèmes d'élection de la Libre Pensée : Liberté de conscience, liberté du droit à disposer de son corps, question sociale et philosophique. Il est important de répondre au désir d'enfant d'un certain nombre de personnes. Ceci n'a rien à voir avec un prétendu "droit à l'enfant" auquel la Libre Pensée ne souscrit pas.

En janvier 2010, une proposition de loi a été déposée au Sénat. L'exposé des motifs indiquait " la maternité pour autrui constitue probablement une pratique séculaire permettant de remédier à l'infertilité d'une femme. Longtemps tolérée parce que pratiquée de manière occulte, dans le secret des familles (...) l'article 1° modifie ainsi le Code de la santé Publique afin d'inscrire la Gestation pour autrui dans le cadre de l'assistance médicale à la procréation.

Elle deviendrait un instrument supplémentaire au service de la lutte contre l'infertilité, sans que soit reconnu pour autant un "droit à l'enfant" (...) seuls pourraient bénéficier d'une GPA les couples composés de personnes de sexes différents (...) » La Libre Pensée estime que le principe d'égalité en droit commande d'étendre à tous la possibilité d'accéder à la procréation.

La GPA s'inscrit globalement dans le cadre de la PMA. Effectivement des actes de PMA sont requis avant de mettre en œuvre une GPA. Ces actes sont actuellement interdits par la loi française, il sera donc nécessaire de mettre en place une PMA libérée du pouvoir décisionnel médical pour devenir sociétale[1], pour être effectivement un droit nouveau du citoyen. Il faut donc, qu'il y ait des règles précises qui encadrent la GPA, tout particulièrement il faut poser le principe suivant : le patrimoine génétique de l'embryon ne comporte pas celui de la mère porteuse.

Il faut modifier les conditions d'accès à la PMA

Deux avis, l’un du Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes, l’autre du Défenseur des Droits, viennent de se prononcer (2015) pour l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, considérant que le droit actuel est discriminatoire. La libre Pensée souscrit aux conclusions de ces avis[2]

Les Libres Penseurs sont convaincus qu'il est indispensable de poser un cadre législatif afin d'éviter, autant que faire se peut,

- d'une part les risques, les abus et les dérives : (principalement les pratiques marchandes, le non-respect de la santé de la gestatrice comme de l'enfant, les GPA de convenances...)

- et d'autre part, de garantir les droits et la santé de la mère porteuse, tout comme ceux de l'enfant et les droits des parents d'intention.

 

Les dispositions suivantes sont de nature à construire les bases de ce cadre législatif nécessaire. En droit français, le don des éléments du corps humain est volontaire, anonyme et gratuit, qu’il s’agisse du sang, des organes ou des gamètes. Toute convention contraire est nulle. Sur le fondement de ce principe qui paraît intangible, tentons de concevoir un dispositif qui permettrait la légalisation de la GPA.

Celle-ci ne pourrait reposer sur un contrat de gré à gré par lequel une femme, même à titre gratuit, accepterait de porter un enfant pour le compte d’un couple ou d’une personne, inaptes à conduire une grossesse. Les gestatrices répondant à divers critères (femmes en âge de procréer ayant déjà eu au moins un enfant et dont l’état de santé physique et psychique, constaté de manière régulière par des médecins, est satisfaisant) devraient au contraire être agréées puis inscrites sur un registre national par l’Agence de la biomédecine (ABM), l’organisme d’Etat compétent en matière de procréation médicalement assistée et de dons d’organe.

Les frais médicaux imputables au suivi de la grossesse et de l’accouchement seraient intégralement pris en charge par l’Assurance maladie du régime dont dépendent les demandeurs d’une GPA. Ces derniers seraient tenus de prendre à leur charge les frais induits par la grossesse. Les gestatrices bénéficieraient des dispositions habituelles en matière de retraite concernant la grossesse et la maternité.

L’ABM procéderait à la vérification des conditions à réunir pour demander le bénéfice d’une GPA. Elle désignerait deux experts psychiatres appelés à se prononcer successivement sur l’état des demandeurs et la solidité de leur projet parental. Au vu des résultats de cette vérification et de ces expertises, l’agence autoriserait le recours à la GPA et désignerait la gestatrice après avoir recueilli son consentement par écrit.

Un droit de rétractation lui serait également reconnu

Les demandeurs seraient libres de choisir le centre de PMA agréé appelé à concevoir l’embryon in vitro, avec ou sans don d’ovocyte d’une femme anonyme autre que la gestatrice. Comme celle-ci, ils feraient l’objet d’un suivi psychologique obligatoire tout au long de la grossesse et dans l’année qui suit l’accouchement. L’ensemble de ces dispositions permet d’assurer l’obligation de consentement éclairé autant pour la gestatrice que pour les parents d’intention.

L’interdiction de la GPA en France a nourri et continue de favoriser un « tourisme procréatif » à destination des pays où cette technique de procréation médicalement assistée est légale. Aujourd'hui, il naît donc des enfants dans le cadre de GPA pratiquées légalement dans divers pays étrangers ce qui pose un problème juridique relativement à l’état-civil de ces enfants. Au moins deux mille enfants, ayant été conçus légalement à l’étranger au moyen de la GPA, vivent actuellement en France sans pouvoir être inscrits à l’état civil.

Sur ce point, la CEDH, Cour européenne des Droits de l'Homme (26 juin 2014) a condamné la France ce qui l'oblige à modifier sa législation particulièrement restrictive en la matière. L’inscription à l’Etat-civil d’enfants nés de GPA à l’étranger a été validée par la Cour de Cassation le 3 juillet 2015. (Arrêt N° 620 – 15-50.002). La Libre Pensée est favorable à cette jurisprudence et à l’évolution législative qui doit s’en suivre.

Au-delà de la régularisation nécessaire au regard de leurs droits fondamentaux, la légalisation de la GPA ne saurait se concevoir sans une modification du droit de la filiation lui-même. En effet, il convient d’éviter les faiblesses de législations étrangères qui considèrent implicitement ou explicitement la GPA comme légale sans pour autant prévoir une filiation automatique entre l’enfant né au moyen de cette technique et la ou les personnes y ayant recouru conformément au Droit applicable. Ainsi, aux Pays-Bas ou en Belgique la GPA n’est pas interdite mais les bénéficiaires du geste altruiste de la gestatrice pour autrui doivent entreprendre une procédure d’adoption après la naissance.

L’enfant serait immédiatement déclaré à l’Etat-civil par les demandeurs de la GPA qui auraient seulement à justifier de la régularité de la procédure en produisant un certificat délivré par l’ABM. Cet encadrement légal devrait prémunir contre les abus et les dérives citées plus haut.

Les Libres Penseurs n'ont pas la naïveté de croire qu'une loi écartera toute infraction. Mais ils sont conscients que l'absence de loi est, dès aujourd'hui, la porte ouverte à toutes les dérives et à toutes les inégalités.

Adoptée par 2625 Pour, 20 Contre et 355 Abstentions. »

 

D’autres associations réfléchissent à cette question et vont se positionner.

Il est important qu’elles suivent la même démarche qui consiste, non à la direction de trancher mais à tous les adhérents de se saisir de la problématique, d’en discuter….

Il y a une certaine urgence car comme dit la Libre pensée, l’absence de loi conduirait à toutes les dérives et à toutes les inégalités.

J’espère que ce texte ouvrira une discussion mesurée et argumentée et que les « plaisanteries grossières » et les anathèmes ne seront pas de mise.

Personnellement, je pense que tous ceux et toutes celles qui sont opposés à la PMA, ou à la GPA ou aux deux ne sont pas des réactionnaires……mais des personnes hésitantes qui pourraient changer d’avis d’autant plus que l’absence de cadre législatif risque d’installer un système favorisant les personnes fortunées qui elles, pourraient aller à l’étranger.

Que deviendrait alors l’égalité républicaine ?

Le débat ouvert, libre et d’idées peut contribuer à faire bouger les lignes.

Je rappelle d’ailleurs pour mémoire que beaucoup de personnes qui avant-hier étaient contre le droit à l’avortement ont changé d’avis…..

 Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  1.74/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • arcadius arcadius 2 septembre 2015 15:35

    scoop planétaire....

    qu’attendre ’autre de gens atteints de sida mental au dernier degré....


    • soi même 2 septembre 2015 16:46

      @arcadius, c’est vrai c’est un scoop, bien entendue la litre pansé n’accepte pas le monnayage des marmousets.
      En aucun cas , il y a de l’argent qui circule, mis en aucun il est question de génie génétique, pas question de faire du blond aux yeux bleus, la palette est large entre d’un coté Hercule et de l’autre Kali


    • jmdest62 jmdest62 3 septembre 2015 08:20

      )__________________________________
      "....L’ABM procéderait à la vérification des conditions à réunir pour demander le bénéfice d’une GPA. Elle désignerait deux experts psychiatres appelés à se prononcer successivement sur l’état des demandeurs et la solidité de leur projet parental. Au vu des résultats de cette vérification et de ces expertises, l’agence autoriserait le recours à la GPA et désignerait la gestatrice après avoir recueilli son consentement par écrit......« 
      ________________________________________
      En extrapolant la Suite prévisible sera....=> »..L’ABM procéderait à la vérification des conditions à réunir pour procréer ....Elle désignerait deux experts psychiatres appelés à se prononcer successivement sur l’état des parents et la solidité de leur projet parental.. etc etc ......l’agence autoriserait la procréation après avoir recueilli le consentement de la mère par écrit..« 
      _______________________________________
       Bah oui quoi !!! l’égalité des droits et des devoirs ...(.tout ça tout ça )
      Pourquoi ne serait-on pas aussi exigeant envers des parents biologiques qu’envers des »GPAistes« ou GPAiens » ?
      et dans 10 ans on pourra légiférer sur la zoophilie au prétexte que Romulus , Remus et Mowgli ont été élevés par des loups   à voir

      La démarche est , à mon avis , purement mercantile ....prix pour une GPA actuellement 20 à 30 000 Euros + frais ...il faut , pour ces « libres penseurs » créer les conditions d’un marché pour faire baisser ce prix

      @+


    • philippe baron-abrioux 14 septembre 2015 09:30

      @arcadius

      BONNE NOUVELLE POUR VOUS !

      dès demain ,15 septembre 2015 , des auto-tests sanguins seront en vente libre (c’est à dire sans prescription médicale ) au prix de 28 € environ .

      le résultat s’affiche en 15 minutes seulement :une barre ,négatif , deux barres ,POSITIF !

      DISCRETION ASSUREE BIEN SUR !

      faites en provision !

      P.B.A


    • Pomme de Reinette 2 septembre 2015 15:40

      Est-ce bien raisonnable ?
      Ce ne sont pas les orphelins qui manquent dans le monde .... qui aimeraient peut être trouver une famille accueillante
      Par ex. un petit syrien ou un petit africain ?


      • eric 2 septembre 2015 16:43

        La libre pensée, en nombre de votant, représente l’assistance au culte de deux paroisses protestantes.
        http://www.porte-ouverte.com/eglise/historique/

        Voilà. Elle s’est exprimée. Pour la suite, la quasi disparition de ses sponsors, avec l’écroulement des gauches suite à l’expérience Hollande, devrait contribuer à limiter encore ses possibilité d’expression.

        L’ensemble de ces facteurs devrait interdire pour un certain temps au moins, que des lobbies hyper minoritaires imposent à nouveaux des changement de lois important sans prendre l’avis du peuple.

        Il est bon que ces excités puissent exprimer leurs opinions ; Il est et non moins bon de savoir que grâce à un retour à des processus démocratiques, cela sera sans portée.

        Et puis n’oublions pas qu’à relativement court terme, le sujet de l’heure sera l’abrogation des textes absurdes récent comme promis par l’ensemble des dirigeant des partis ayant une vocation à participera à l’alternance. ( LR, FN, )


        • Fergus Fergus 2 septembre 2015 17:16

          Bonjour, Chalot

          Se prononcer en faveur de la GPA ne peut se faire au nom de l’égalité des Droits, le recours à ce procédé relevant clairement d’une forme abominable de prostitution du corps de la mère porteuse.

          Une prostitution qui profitera, dans la grande majorité des cas, à des demandeurs fortunés et quasiment jamais à des parents modestes dans l’incapacité de mener une grossesse à son terme. 

          C’est consternant !


          • eric 2 septembre 2015 17:28

            @Fergus

            Bonjour

            Consternant oui ! Est ce étonnant ? Peut être pas. La vraie question est ailleurs...

            Qu’est ce que cela signifie sur ce qu’une bonne partie des gauches pensent de l’homme, de la femme, du prolo, de la prostitution, etc...

            Peut-on se prétendre à gauche et voter avec des gens ayant ce genre de valeur ?

            L’union de deux gauches, clairement divisées au plus profond de ce qu’elles croient respectivement sur l’humanité est sans doute le plus consternant et le plus étonnant. C’est le révélateur que ni l’une ni l’autre n’attache vraiment d’importance à ce qu’elle présentent comme des valeurs.


          • Pere Plexe Pere Plexe 3 septembre 2015 20:15

            @Fergus C’est assez peu différent me semble t il d’un don de moelle osseuse, d’un don du sang voir d’un don d’organe (cornée,rein...).

            Toutes choses qui si le législateur n’est pas vigilant pourrait donner (et donne à d’autres endroits) lieu à d’inadmissibles trafics
            Bien sur que l’aspect mercantile doit être encadré au maximum, mais affirmer d’emblée que c’est une forme de prostitution ne correspond pas à la réalité des faits.
            Votre remarque sur le fait qu’essentiellement se sont les plus fortunés qui en profiteront ne tient pas.
            En fait c’est la situation actuelle que vous décrivez ; avec de l’argent il est facile de résider quelques temps dans un pays autorisant la GPA et revenir avec un enfant.
            Le sujet est délicat qui touche à l’humain dans ce qu’il à de plus sensible.Des lors les réticences à la GPA sont parfaitement compréhensibles.Mais de grâce évitons les jugements à l’emporte pièces. 

            Il y a foule d’intervenants, trop englués dans des haines viscérales ou des croyances rigides, à qui je n’aurais même pas pris la peine de répondre,mais j’apprécie votre pondération et votre sagesse pour ne pas tenter de vous ramener à reconsidérer au moins partiellement vos propos.
            Je ne suis personnellement pas un farouche partisan de la GPA mais je considère que dans un monde ouvert le pire serait de ne rien faire, de ne pas légiférer et encadrer une pratique qui de toute façon existe.

          • Pere Plexe Pere Plexe 3 septembre 2015 20:27

            @eric
             la GPA est autorisée au Canada aux USA en Australie en Pologne aux Pays Bas au Japon...

            Pas vraiment des pays « de gauche » 

          • Fergus Fergus 4 septembre 2015 09:36

            Bonjour, Pere Plexe

            Je comprends vos arguments.

            Mais reconnaître la GPA serait, qu’on le veuille ou non, reconnaître la légalité de la prostitution des corps. Cela dit sans compter les conséquences physiologiques durables sur les mères porteuses.

            Certes, on peut comprendre l’état de détresse des couples privés d’enfant par une impossibilité physique (exemple absence de matrice), mais c’est également le sort de nombreux autres couples son confrontés non à un problème de ce genre, mais à une terrible indigence qui les contraint à abandonner un projet parental. Que fait-on pour tous ceux-là ? Or, la véritable urgence est là, pas chez les autres couples qui ont toujours la possibilité de se tourner vers l’adoption, même si les conditions ont été durcies depuis des années.


          • jmdest62 jmdest62 4 septembre 2015 10:23

            @Pere Plexe

            "...la GPA est autorisée au Canada aux USA en Australie en Pologne aux Pays Bas au Japon... Pas vraiment des pays « de gauche » ..."

            On roule à gauche en GB et Australie ...et Alors ? smiley
            @+


          • Laulau Laulau 2 septembre 2015 17:37

            Je rappelle d’ailleurs pour mémoire que beaucoup de personnes qui avant-hier étaient contre le droit à l’avortement ont changé d’avis

            C’est exact mais ça n’a rien à voir, le droit à l’avortement est un droit pour la femme de disposer de son corps. Là, il s’agit de pouvoir, moyennant finance, disposer du corps d’autrui, une nuance de taille.
             La libre pensée ferait bien de s’occuper de problèmes autrement plus important que le confort de couples en mal d’enfant. La liberté de la presse par exemple, une loi qui dépossèderait les gens qui ont le quasi monopole de l’information me paraitrait autrement plus utile.


            • Pere Plexe Pere Plexe 3 septembre 2015 20:31

              @Laulau
              C’est pourtant la preuve irréfutable que, débarrassé de préjugés, le peuple évolue sur des sujets que l’église (essentiellement) présentait comme intangible !


            • njama njama 2 septembre 2015 18:30

              la GPA est inutile, et tous les débats qui tournent autour stériles, un peu de patience Chalot, l’utérus artificiel est déjà une réalité ... Aldous Huxley imaginait déjà l’ectogenèse dans le Meilleur des mondes (1932)
              https://www.youtube.com/watch?v=AePDRTK4M2w


              • lermontov lermontov 2 septembre 2015 18:43

                « Longtemps tolérée parce que pratiquée de manière occulte, dans le secret des familles » = source, chiffres ?

                La période de la grossesse est un moment social super encadré via la médecine, les remboursements médicaux, la caf, etc. La déclaration de naissance aussi, il faut prouver avec ausweis médicaux que, etc. Ensuite, c’est pareil et tout le long de la vie.

                Donc, cela n’est possible qu’en cas de dissimulation totale de la grossesse. Donc danger médical, complications, donc naissance de malformés, etc. Donc accidents de grossesse.

                En chiffre, c’est marginal, faut être un peu givré.

                Les libres penseurs semblent prêts à bien des manipulations pour justifier leur satanisme.


                • Pere Plexe Pere Plexe 3 septembre 2015 19:45

                  @lermontov

                  Il faut être fortement de mauvaise foi pour ne pas reconnaître que jusqu’au moins le milieu des années 70 (’au moins) le suivi des grossesse était facilement contournable.Comme les avortements pourtant interdits.
                  Vous reprochez que les propos ne soit pas sourcés ou chiffrés.Les vôtres ne le sont pas plus !
                  Quant à votre évocation de Satan ,elle est diablement révélatrice d’un esprit qui sous couvert d’arguments cartésiens n’est en fait que sous l’emprises de peurs irrationnelles. 
                   

                • lermontov lermontov 3 septembre 2015 20:48

                  On s’en branle des seventies ; pourquoi ne pas remonter jusqu’à Néanderthal tant qu’on y est ? Quelle situation actuelle fait que l’on veut légiférer sur la GPA. Voilà la première bonne question. Donc, ce n’est pas parce cela existe, c’est quasi impossible. Réponse ?

                  "« Tu resteras hyène, etc…, » se récrie le démon qui me couronna de si aimables pavots. « Gagne la mort avec tous tes appétits, et ton égoïsme et tous les péchés capitaux. » Ah ! j’en ai trop pris : — Mais, cher Satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l’écrivain l’absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné."

                  C’est du Rimbaud, lequel comme l’on sait était un foutu bigot.


                • Pere Plexe Pere Plexe 3 septembre 2015 21:53

                  @lermontov
                  Ne pas légiférer c’est ce satisfaire de la situation actuelle avec une belle hypocrisie.

                  Ou sont les grands principes,les belles valeurs et la morale quand on accepte de fermer les yeux sur ce qui ce passe de l’autre coté de la frontière ?

                • lermontov lermontov 3 septembre 2015 22:27

                  @ Pere Plexe

                  La situation actuelle ? Il n’y a pas de raison de légiférer. Il n’y a aucun problème sanitaire, social ou ce que vous voulez sur le sujet. Juste une poignée d’intrigants qui veulent avoir la vie plus facile et que leur petit caprice soit assouvi. Voilà ce que dit l’interêt général.
                  Si des gens ne sont pas contents de ce qui se passe en France, s’ils n’aiment pas les valeurs françaises mais préfèrent celles anglo-saxonnes, qu’ils émigrent*. S’ils se retrouvent coincés parce qu’ils sont allés ailleurs faire de la GPA et que leur enfant est sans existence sociale, qu’ils se démerdent. Ils n’avaient qu’à penser à l’enfant justement plutôt qu’à leur petit plaisir narcissicique de possession ; un enfant, ce n’est pas un paquet, cela inclue une certaine responsabilité qui engage. Et la seule chose qu’a à faire l’Etat dans ce cas, ce n’est pas de se coucher devant l’ultimatum d’individus incivils, manipulateurs et chouineurs ; non, c’est la Dass, famille d’accueil et ça ira bien. On est quand même moins pusillanime avec des gens qui n’ont pas d’entregent, d’argent et non lobbyiste dans ce pays.

                  Il y a, je crois, 30 000 enfants sdf dans ce pays. Qui couchent dehors. C’est là une urgence sociale, qui nous concerne tous, et ce n’est pas au-delà de nos frontières, c’est à ta porte et sous ta fenêtre. Donc, va plutôt botter le cul de tes députés, qu’ils s’occupent des vrais problèmes scandaleux plutôt que faire plaisir à une poignée de pleureuses.

                  La libre pensée, la morale, les belles valeurs, je te les laisse, je n’ai pas les mêmes.

                  (*quand c’est pour des raisons fiscales, ils le font bien.)


                • jmdest62 jmdest62 4 septembre 2015 10:13

                  @Pere Plexe

                  « ...Ne pas légiférer c’est ce satisfaire de la situation actuelle avec une belle hypocrisie..... »

                  Cette phrase montre votre ignorance ...
                  _____________________________________________________
                  En France, la loi n° 94-653 du 29 juillet 1994 relative au respect du corps humain interdit explicitement la gestation pour autrui.
                  ______________________________________________________

                  il existe bien , en France, une loi qui INTERDIT la GPA il n’y a donc aucune hypocrisie.
                  Que « quelques personnes » souhaitent faire changer cette loi c’est bien leur droit mais en attendant ...
                  @+


                • Pere Plexe Pere Plexe 4 septembre 2015 20:22

                  @jmdest62
                  Avez vous connaissance de personnes condamnées à ce motif ?


                • njama njama 2 septembre 2015 18:47

                  maintenant que ces pratiques commencent à dater si une enquête était faite pour demander aux enfants élevés dans des familles monoparentales ce qu’ils en pensent, et comment ils l’ont vécu ?
                  ... troublants témoignages qui invitent à la réflexion :

                  Élevés par des homosexuels, ils confient leur souffrance à la communauté gay

                  Un témoignage désarmant pour des activistes LGBT souvent tentés par la violence et l’agressivité lorsque certains, et même leurs propres enfants, leur rappellent la souffrance immense qu’impose leur négation.

                  « Un grand nombre d’entre nous a peur de parler et de vous dire sa peine et sa souffrance parce que quelles que soient les raisons, vous n’avez jamais l’air de nous écouter. Vous ne voulez pas entendre. Si nous disons que nous souffrons d’avoir été élevés par des parents homosexuels, nous sommes ignorés ou catalogués comme haineux. Cela n’a rien à voir avec la haine du tout […] Je sais que vous avez vraiment été haïs et que vous avez réellement souffert […] J’étais là. J’ai pleuré et j’ai ressenti la colère directement dans la rue avec vous. Mais ce n’est pas moi. Ce n’est pas nous. »

                  http://www.bvoltaire.fr/charlottedornellas/...


                  • njama njama 2 septembre 2015 18:47

                    Les couturiers homosexuels Dolce et Gabbana défendent la famille traditionnelle et se mettent à dos Elton John et le lobby LGBT

                    Domenico Dolce et Stefano Gabbana, duo homosexuel célèbre dans le monde pour avoir créé la marque Dolce & Gabbana, ont surpris tout le monde en prenant la défense de la famille traditionnelle et en présentant plusieurs arguments contre l’adoption d’enfants par les homosexuels. Ils ont même réprouvé la possibilité de fécondation in vitro des enfants parce qu’à leur avis, chaque enfant a droit à un père et une mère.
                    http://www.medias-presse.info/...


                  • Pere Plexe Pere Plexe 3 septembre 2015 20:34

                    @njama
                    Quel rapport entre les familles monoparentales et la GPA ?

                    En quoi l’avis de D&G serait plus important que le mien ou celui de ma boulangère ?

                  • Pere Plexe Pere Plexe 3 septembre 2015 20:34

                    @njama
                    Quel rapport entre les familles monoparentales et la GPA ?

                    En quoi l’avis de D&G serait plus important que le mien ou celui de ma boulangère ?

                  • njama njama 2 septembre 2015 19:07

                    le principe de la PMA / GPA est finalement assez proche de ce que « fabriquaient » le Reich allemand dans les Lebensborn (fontaine de vie en français),
                    quelques 200 000 enfants y ont été « produits » avec le concours d’utérus porteurs de filles ou femmes-mères qui accouchaient anonymement et remettaient leur nouveau-né à la SS qui en assurerait la charge puis l’adoption.
                    La fabrique d’enfants n’est pas une nouveauté


                    • soi même 2 septembre 2015 19:37

                      @njama tous à fait c’est la même philosophie sans l’idéologie nazie .


                    • njama njama 2 septembre 2015 20:42

                      @soi même
                      le qualificatif « nazie » ne me paraît pas approprié, puisque je ne vois pas le lien avec le national-socialisme.
                      Par contre on peut faire des liens avec les théories eugénistes du XIX° siècle qui n’étaient pas spécifiques que à l’Allemagne ...


                    • soi même 2 septembre 2015 23:27

                      @njama, c’est à la théorie eugéniste que je fais allusion, quand au couveuse allemande les Lebensborn , c’est une réminiscence de l’état d’esprit spartiate, qui élevait leurs enfants pour la guerre.


                    • Patrcia 3 septembre 2015 03:28

                      @njama

                      Vous avez absolument raison, c’est un fait réel. 

                      Personne n’est à l’abri d’une tentation d’idées d’inspiration nazie.

                    • jacques jacques 2 septembre 2015 20:25

                      « la libre pensée » a t’elle prévue le droit à l’avortement pour les mères porteuses qui changeraient d’avis en cours de route ou seraient ’elles obligées par contrat à poursuivre la gestation. 
                      Les couples hétéros auront ils droit à gestation de confort ,les lesbiennes aussi ?


                      • njama njama 2 septembre 2015 20:46

                        @jacques
                        pour les mères porteuses à l’évidence cela s’apparente à un contrat de travail ... auquel elles peuvent mettre fin comme toutes femmes dans les délais légaux d’avortement je suppose


                      • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] 2 septembre 2015 22:46

                        Tout celà est stupide.

                        On peut être athée et respecter l’être humain en s’opposant à ce qu’il devienne une marchandise.

                        La « libre pensée » ne représente pas plus les athées que le CRIF ne représente les Juifs ou le CRAN les Noirs.

                        Tout cela relève de l’escroquerie intellectuelle.

                        Vous avez des positions qui sont ultra-minoritaires, et vous prétendez, pour vous faire valoir représenter des millions de gens qui n’ont rien à voir avec avec vos idées ! Ils partagent juste une caractéristique commune, sans lien avec ces idées !

                        Être athée ne présuppose aucune position philosophique ou politique sur la GPA.

                        C’est aussi stupide que si je créé une association censé représenter tous les mecs qui mesurent 1 mètre 75 et que je prétende parler en leur nom à propos des droits syndicaux !

                        Je vous pose la même question qu’au CRIF : quand et où les athées ont votés pour être représentés par ce ramassis d’intégristes ?

                        Non, je suis désolé, vous ne représentez pas les athées. Vous ne représentez rien, sinon vous même.

                        Parlez en votre nom, mais ne vous réclamez pas des athées et autres libres penseurs !

                         smiley


                        • Patrcia 3 septembre 2015 03:32

                          @Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL]

                          On peut être athée et avoir de la morale et être très croyant et pratiquant et n’avoir aucune morale si ce n’est qu’en façade, je viens de l’expérimenté, la 2ème version.

                        • aimable 4 septembre 2015 08:26

                          @Patrcia

                          de tous temps les « très croyant » ont démontrés qu’ils n’avaient aucune morale
                          le temps présent ne déroge pas a la règle malheureusement
                          je pense que cela relève de la psychiatrie , trop de croyance empêche de réfléchir sainement !


                        • Aristide 2 septembre 2015 22:58

                          Assez navrant de voir Mr Chalot se servir d’Agoravox comme un porte voie et seulement un porte voie. Il publie enfin « recopie » des textes, se plaint de diffamation, ... mais jamais n’a la politesse de répondre aux messages.


                          Il ne s’agit pas de l’intimer de répondre à tous les messages mais généralement une idée directrice générale, ou deux sortent facilement des débats. Il me semblerait assez naturel qu’il ne se contente de voir cela dans haut sans participer et surtout si on prend en compte le nombre de publication dont il est l’auteur. Son nombre de participation au débat est nulle, aucune réponse. Paradoxal quand on prétends ouvrir un débat.


                          Sur le fond, l’article est d’un niveau assez déplorable. Plus de 2000 personnes qui votent comme un seul homme, aucune remarque, aucunes nuances posées ici et là, ... Un sujet aussi grave ne peut se contenter d’un débat aussi ridicule. Je passe sur le rappel des actes juridiques, il n’y a rien sur la définition de la parentalité, des devoirs des parents ( ce mot « devoir » est absent du texte), il ne peut s’agir que de droits sous le seul prétexte de l’égalité. 

                          Je passe sur le financement par les salariés et le régime AM de SS. Enfin, un texte sans aucune profondeur, qui n’évoque même pas le suivi de la mère porteuse post parfum, la trop connue dépression post parfum n’est pas évoquée, le traumatisme de la rupture, pas plus, ... du blabla les frais de grossesse ? Mais il faut se pincer pour voir à quel point le débat de ces libres penseurs est au ras des pâquerettes.

                          Pas un seul retour d’expérience, et pourtant dans tous les pays ou elle est pratiquée, la GPA est presque toujours demandée par des femmes de niveau social élevé et « exécutée » par des personnes en état de faiblesse économique. Enfin, le jour où une avocate portera l’enfant d’une caissière de super marché à temps partiel n’est visiblement pas la préoccupation de ces penseurs.

                          En conclusion, juste le rappel d’une évidence, on ne donne pas un enfant à des couples stériles ou pas mais on donne des parents à un enfant. Je crois que ces grands penseurs devraient méditer dessus ... L’enfant vient et des parents l’adopte au sens strict du terme. 



                          • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] 2 septembre 2015 23:37

                            @Aristide

                            Entièrement d’accord. C’est un sujet très complexe que d’aucun instrumentalisent à, peu de frais.


                          • Pere Plexe Pere Plexe 3 septembre 2015 21:44

                            @Aristide
                            Votre amour inconditionnel pour la liberté d’expression ne va pas jusqu’à ce que d’autres expriment des idées qui ne sont pas les vôtres...


                          • Aristide 4 septembre 2015 16:07

                            @Pere Plexe


                            Vous devez vous trompez si vous percevez une seconde une quelconque contestation au droit de s’exprimer, même à ceux qui disent des bêtises. Serait ce qu’à mon tour je ne puisse avoir le droit de contester la position exprimée ici sans que vous m’accusiez d’atteinte à la liberté d’expression.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

GPA


Palmarès