Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La politique de l’émotion tourne le dos à la réalité

La politique de l’émotion tourne le dos à la réalité

La Chancellerie vient de sortir ses dernières statistiques. On y découvre que le nombre de crimes est relativement stable depuis plusieurs années et est de 3810 pour cette dernière livraison.

Je rappelle que l’appellation de crimes en France désigne non seulement les meurtres et les viols, mais tous les actes qui relèvent de la Cour d’Assises (vols avec violence, trafics aggravés, …). Toutes choses désagréables à subir si l’on en est victime et entre lesquelles je ne ferai ici aucune différence même si mon propos final concerne davantage les meurtres et les viols puisque je veux parler des risques d’être victimes de récidivistes.

3810 crimes par an et une espérance de vie de 81,5 ans vous fait le contemporain de 310 515 crimes. Compte tenu de la population française, vous avez donc statistiquement un risque sur 209 d’être victime d’un crime au cours de votre vie ou dit autrement pour avoir la quasi certitude d’être victime d’un crime, il vous faut vivre 209 vies ; La vie est si intéressante, je signe tout de suite !

Le taux de récidivistes est de 3,9% ; là encore, je ne fais aucune distinction bien que le taux varie selon le crime (9,5% pour les vols aggravés, 2,7% pour les viols). Il vous faudrait vivre 5369 vies pour être la victime d’un crime de récidiviste. Admettons qu’un criminel puisse faire plusieurs victimes et arrêtons ce chiffre à 2000 vies (là, je sens que je commencerai à me lasser, je ne sais pas si je suis candidat à l’expérience !).

Faut-il céder à l’émotion médiatique entretenue lors d’un fait divers qui met en cause un récidiviste ? Faut-il durcir indéfiniment un arsenal de lois répressives qui vont contraindre des vraies vies pour en préserver d’hypothétiques ?

Par ailleurs, en 2000 vies, combien de kg de médicaments dangereux inventés pour le profit aurez-vous avalés ? Combien de kg de polluants autorisés pour le profit aurez-vous inhalés ? Combien de tonnes de ressources naturelles la publicité et l’obsolescence programmée vous auront-elles fait détruire ? Combien de licenciements boursiers ou de délocalisations vous auront plongés dans la déprime ou la misère ? Combien … ?

Si on parlait plutôt des vraies questions ? 


 


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • epapel epapel 2 avril 2011 17:02

    Votre présentation est tronquée, vous ne présentez que ce qui est jugé en assises or une partie importante des agressions (dont la plupart des viols) est jugée en correctionnelle, officiellement il y a été constaté en 2010 en France métropolitaine par la police et la gendarmerie (http://www.inhesj.org/fichiers/ondrp/crimes_et_delits_2010/FM.pdf) :
    - 192.000 agressions avec coups et blessures non mortels
    - 22000 agressions sexuelles (dont 8500 viols sous-déclarés d’un facteur 8)
    - environ 800 homicides

    Soit bien plus d’une chance sur 4 de subir une agression physique dans une vie.

    Quant à votre focus sur les crimes et viols le nombre réel déclaré est d’environ 10.000 par an (et non 3.800), tandis que le nombre de viols réel est estimé à 70.000 par an, ce qui fait que votre raisonnement s’effondre.
     


    • jmv59 2 avril 2011 21:57

      Je ne tronque rien ; j’appelle crime un crime (qui relève des assises) et délit un délit (qui relève de la correctionnelle) et j’en déduis que l’émotion entretenue par les médias lors d’un CRIME commis par un récidiviste (et éventuellement le prurit législatif démagogique qui l’accompagne) ne s’intéresse qu’à l’événementiel. La réalité des risques encourus par chacun de nous est ailleurs et les médias et la politique (telle qu’elle est menée actuellement) feraient bien mieux de s’occuper d’abord des problèmes les plus importants, c’est-à-dire de ceux dont la résolution améliorerait le sort du plus grand nombre : j’en ai cité quelques-uns ; libre à vous d’en lister d’autres. Pourvu que nos élus se mettent à notre service et priorisent selon leur volonté (nous les avons élus pour cela) mais avec le souci d’être efficients dans l’intérêt général et non pas démagogiques (dans le seul intérêt de leur réélection). 


    • Laurent_K 3 avril 2011 15:16

      D’accord sur votre commentaire sur les médias mais epapel a un point en indiquant que les risques d’agressions (pas de crime) sont plus importants.

      En effet, ce n’est pas la peine de connaître la victime d’un crime pour ressentir l’insécurité : si vous avez été attaqué pour prendre votre portable, si votre domicile a fait l’objet d’un cambriolage ou si vous vous êtes fait voler votre voiture, croyez moi, vous devenez sensible à l’insécurité. Encore une fois, le mot important est « ressentir ».

      Il me semble par ailleurs que votre formule de calcul demande à être revue : s’il y a 3810 crimes par an pour une population de 65 000 000 d’habitants, cela veut dire que nous avons chaque année de notre vie 3810 / 65 000 000 = 0,0059% risque d’être victime d’un crime ou à l’inverse 99,9941% chance de ne pas être victime d’un crime cette année. Comme nous « rejouons » cette probabilité chaque année, la probabilité sur une vie de 81,5 ans est de 99,9941% puissance 81,5 soit 99,52% de ne jamais être victime de crime. Comme vous le dîtes, il y a peu de chance d’être concerné. Par contre, le risque d’agression avec la même formule et les chiffres de epapel fait tomber le risque de ne pas être agressé à 76,42%. 

      C’est pour cela que des démagogues arrivent à surfer sur le sentiment d’insécurité. Ils montent en épingle des crimes -qui concernent peu de monde, vous avez entièrement raison- mais utilisent un terreau « fertilisé » par l’ensemble des délits. 


    • BOBW BOBW 2 avril 2011 20:58

      C’est trés curieux vous en voulez à « la justice qui abandonne le terrain ».

      Les juges et les magistrats, approuvés par la majorité des français manifestent, contre le gouvernement qui supprime des postes , mais vous n’en dites rien ?
      « Les forces de l’ordre font du bon travail » en relevant souvent l’ADN des manifestants !!,( à la botte du Président) :Précisez :....

    • Antar Ibn Chaddad 2 avril 2011 23:50

      salut, j’ajouterai juste que le vrai pourcentage de la criminalité ne sera « jamais exact »compte tenu des plaintes non enregistrés (pour faire baisser les chiffres de la délinquances) et des particuliers qui ne déposent pas plaintes et certaines plainte sont juste inscrite seulement en main courante _ ce qui ne vaut rien ! et les forces de l’ordre et la justice font à peine 15% de rendement réel quant à solutionner les les crimes_ par contre pour les amendes et le rakett, pas de soucis « Les forces de l’ordre font du bon travail » 


      • oncle archibald 3 avril 2011 12:43

        Les statistiques sont une chose, éminemment manipulables à mon avis ... un peu comme les sondages .. Mais « dans la varie vie » dites moi, braves gens, qui n’a pas eu un de ses amis victime d’un vol à l’arraché ou d’un cambriolage ?? Il fut un temps pas si lointain où l’on disait qu’un électeur de Le Pen était un électeur du RPR qui avait été cambriolé trois fois ... Vu le pourcentage atteint par le FN actuellement on peut se faire une idée de l’augmentation de la criminalité ... 


        Ce qui n’empêche que l’insécurité est instrumentée par les politiques à fins électorales, ce qui évite d’aborder les autres questions de fond de notre société en dérive, comme le dit in fine l’auteur.

        • oncle archibald 3 avril 2011 12:43

          « la vraie vie », excusez moi.


        • xray 4 avril 2011 10:07


          Dans les moyens mis en œuvre par l’Europe pour asservir les foules on reconnaît les méthodes de curés : 

          - « Générer l’incompréhension, les désordres, la délinquance,  la criminalité, l’injustice, la misère,  les maladies, les épidémies, les conflits,  les guerres, les famines, etc. » 
          Le tout reposant sur l’ignorance permanente et des flots de mensonges dans lesquels les médias noient les individus. 

          L’Europe est soumise au dictat de l’axe CIA-Vatican. 
          Seule la géographie distingue la CIA du Vatican. Pour le reste, c’est pareil. 

          - Les mêmes intérêts, les mêmes méthodes, les mêmes moyens, les mêmes personnes ! 

          - Les curés manipulent. Ils contrôlent le premier et le plus grand réseau de renseignement. Ils vivent de la misère qu’ils produisent. Ils gagnent à pourrir la vie du plus grand nombre. 

          - Les américains manipulent. Ils imposent aux pays européens tout ce qu’ils ne veulent pas chez eux. Etc. 

          Mais qu’en font-ils de tous ces vieux ? (La liste Charlton)
          http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2009/06/09/qu-en-font-ils-de-tous-ces-vieux.html 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

jmv59


Voir ses articles







Palmarès