Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La Poste devient une société anonyme

La Poste devient une société anonyme

C’est aujourd’hui qu’entre en vigueur le changement de statut de la Poste. D’EPIC, elle devient une SA à capitaux publics.

Afin de préparer l’ouverture à la concurrence du marché du courrier ordinaire (moins de 50 grammes), le nouveau statut de la société est entré en vigueur aujourd’hui. Anciennement un EPIC (Etablissement Public Industriel et Commercial), la Poste devient une société anonyme, à capitaux publics.

Un changement bienvenu, même si la privatisation n’est, malheureusement, pas encore pour demain. Pourtant, les privatisations en Europe ont un bilan largement positif, tant pour les consommateurs que pour les salariés. En interdisant toute concurrence, le monopole postal interdit au consommateur de bénéficier potentiellement de nombreuses innovations. A l’inverse, la concurrence incite à l’évolution du secteur en permettant aux meilleures initiatives d’émerger. Dans les pays où la concurrence est libre, ce sont les opérateurs privés, soumis aux impératifs de la concurrence, qui tirent le mieux leur épingle d’un jeu aux règles évoluant très rapidement. D’anciens monopoles publics comme Deutsche Post ou TNT se sont ainsi diversifiés avec succès pour tirer profit de l’augmentation du volume de colis et de livraisons expresses liés au e-commerce, tandis que la poste belge, dans laquelle a investi un fonds de capital-investissement, a fortement augmenté son efficacité. A l’inverse, la Royal Mail britannique, entièrement publique, n’a, sous la pression des syndicats, pas mené les réformes nécessaires pour s’adapter et est aujourd’hui 40% moins efficace que ses concurrents.

L’exemple du monopole postal américain est tout aussi parlant : pour 2009, les pertes estimées de l’US Post sont attendues à 7 milliards de dollars, et le même niveau pour 2010. Et pourtant, depuis 1950, le prix du timbre ne cesse d’augmenter plus vite que l’inflation. En 1950, le timbre était à trois cents. S’il avait suivi l’inflation, il serait en 2009 à 30 cents, alors qu’il est déjà à 44 cents... 14 centimes qui représentent 20 milliards $ par an pour l’économie. Cela s’explique, comme en France, par le pouvoir des syndicats qui, de grève en grève, ont réussi à obtenir l’un des meilleurs traitements de tout le pays. Les libéraux ne demandent pas la remise en cause du droit de grève mais la fin du monopole pour permettre aux acteurs d’utiliser d’autres services. Au final, 80% des revenus part aujourd’hui en frais de personnel, contre 50% chez les principaux concurrents de l’US Mail (concurrence ouverte uniquement sur certains secteurs). Les études menées aboutissent à la conclusion qu’un débutant est, à qualification égale, payé de 25 à 30% plus cher que dans le privé. Parallèlement, la qualité du service pour le consommateur n’a cessé de se dégrader : le facteur passait deux fois par jour en ville, désormais ce n’est plus qu’une et il est envisagé de supprimer le passage du samedi. C’est sur les secteurs ouverts à la concurrence que des progrès notables ont pu être accomplis, grâce à l’émulation introduite par FedEx ou UPS.

Image : Boîte murale jaune de La Poste. Auteur : JOF, image sous licence CC paternité 2.0


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 2 mars 2010 10:22

    le liberal devrait commander aux editions atlas, son colis finira a cote de la boite aux lettres
    le reseau kiala est bien, faut faire 6km pour chercher le colis
    liberal=esclavagiste


    • voxagora voxagora 2 mars 2010 17:29

      Foufouille, regardez autour de vous :
      le boulanger, le garagiste, la marchande de légumes au marché,
      la psy du coin qui travaille à domicile, le livreur de pizza etc..
      sont des libéraux puisqu’ils ne sont pas salariés,
      ou alors salariés d’une petite boite non-publique,

      des es-cla-va-gis-tes ???????????????????????


    • Gourmet 2 mars 2010 10:39

      « les privatisations en Europe ont un bilan largement positif, tant pour les consommateurs que pour les salariés »
      Ah bon ?
      La privatisation a pour effet de stresser encore plus les salariés (jusqu’au suicide comme nous l’avons constaté chez Renault et chez FT n’est ce pas ? Y a-t-il eu jamais des suicides dans le public ?) et de les virer sans ménagement.
      Faudrait peut-être arrêter d’écrire de telles conneries.

      Une entreprise bien gérée avec un personnel satisfait d’en être est une belle chose.
      Telle était la Poste jadis avant que les politiques ne décident il y a 10 ou 15 ans de « la préparer à la concurrence ».
      Le résultat a été :
      1. des investissements hasardeux ;
      2. un personnel qui ne sait plus très bien où il en est et qui est démotivé à force d’être tiraillé à droite ou à gauche :
      - puisque ça ne sert à rien, on n’est pas payé plus cher.

      Telle était également EDF au temps où elle était une entreprise publique.

      Enfin bref, la privatisation n’apporte que très rarement des bienfaits pour les 2 camps.
      Le pire exemple étant les chemins de fer anglais qui, une fois privatisés, ont rencontrés les pires catastrophes de leur histoire (à force de réduire les coûts, ça arrive !).

      db


      • Jurassix Jurassix 2 mars 2010 14:55

        Y’a du pour et du contre cette mesure.

        Dans le pour, l’efficacité. Là ou je travaillais avant, on avait arrêté de travailler avec Chronopost à cause des retard et pertes de colis. Sur 1 ans, on avait fait des stats, et de mémoire :
        - Colis perdus :
        TNT : 0%
        UPS : 0%
        Chronopost : 0.5%
        - Retards :
        TNT : 4.5%
        UPS : 0%
        Chronopost : 12 ou 15%.

        Notamment, le chrono 9h que l’on paye plus cher, pour voir le colis arriver à 13h était un désastre.
        Deuxièmement, mais la mutation à déjà commencé, un meilleur respect du client, moins d’attente, personnel mieux formé et plus efficace.

        Voilà, je suis plutôt heureux de voir La Poste qui va pouvoir peut etre s’aligner sur le niveau de qualité de TNT ou DHL, bien qu’internationalement, c’est trop tard.

        En contre, j’ai les même peurs que vous tous : disparition de postes dans les campagne (bien que les points poste les remplace tout de même assez bien dans une certaine limite) etc.
        Pour le stress, La Poste a été pas mal en mutation ces dernières années, je pense que le changement sera moins radical que pour FT. Mais celà veux aussi dire que l’on attendra mieux du personnel postal (notamment des facteurs qui déposent un avis de passage sans avoir sonné : je doute que la privatisation va aider, mais au moins, ces gars la pourront etre licenciés plus facilement, du moins je l’espère...).


      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 4 mars 2010 05:40

        Pas de suicides chez Deutsche Telekom ou Deutsche Post, pourtant privés et cotés en bourse.
        Etant donné qu il y a autant de suicides chez France Telecom que dans les tranches d’age de la population francaise correspondante, la seule conclusion qu on peut en tirer, c’est que les francais se suicident, fonctionnaires ou pas.

        Quand à l’exemple du chemin de fer britannique, un examen rigoureux et objectif des faits permet de voir qu il y a plus de morts liés au rail en France qu’au Royaume Uni, depuis 1985.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_accidents_ferroviaires_en_France
        http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/465475.stm


      • Krokodilo Krokodilo 2 mars 2010 12:06

        Pure propagande ultralibérale.
        "En interdisant toute concurrence, le monopole postal interdit au consommateur de bénéficier potentiellement de nombreuses innovations."
        La Nasa est un service public, la course à la lune fut initiée, décidée, financée, et guidée par l’Etat américain, et, comme tout le monde le sait, ils ont apporté pas mal d’innovations ! Idem pour le nucléaire français et de nombreux autres bijoux que notre gouvernement vend à la découpe aux copains. C’est la notion même de service public que cet article attaque, c’est dans l’air du temps : battez-vous au lieu de vivre ensemble.

        Personne ne conteste qu’il faille garder un espace privé où l’énergie et la créativité puissent s’exprimer avec peu de contraintes, mais il ne faut pas se leurrer : le but premier de toute grande entreprise ou multinationale est la rémunération de ses actionnaires à tout prix, pas l’intérêt public ni le bonheur sur la terre ! Au contraire, leurs décisions sont souvent contraires au bien public (amiante, durant un siècle !)
        On l’a bien vu avec la gestion de l’eau en France, les communes se sont aperçues de la surfacturation largement pratiquée sur leur dos. Quant à la concurrence, la tendance naturelle des grands groupes est à l’entente illégale sur les prix et les marchés, et les amendes qu’ils prennent de tmeps en temps ne les gênent pas du tout.


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 2 mars 2010 18:06

          bien envoyé kroko,

          prenez un bon exemple, l’ouverture au marché des renseignements...lesquels étaient gratuits des cabines téléphoniques...sont devenus une jungle incroyable et les deux derniers ( oui, définitif ) appels que j’ai passé m’ont coûté aussi cher que quatre heures en national... !

          Vive la privation !


        • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 4 mars 2010 05:41

          qui a besoin des rensignements dans un monde ou www.pagesjaunes.fr ou google maps est accessible partout et tout le temps grace aux telephones 3G ?


        • le naif le naif 2 mars 2010 12:18

          @ L’auteur

          Je suis admiratif, plus les faits sont contre vous, plus vous chantez fort l’ode au Libéralisme, comme ceux qui hurlaient à tue tête, plus près de toi seigneur sur le pont du Titanic.
          C’est l’esprit Kamikaze, plus on voit le mur plus on accélère, une fureur de vivre mal digérée ??? Je trouve cela fascinant........


          • Et hop ! Et hop ! 2 mars 2010 14:00

            Effectivement, pure propagande ultralibérale.

            "En interdisant toute concurrence, le monopole postal interdit au consommateur de bénéficier potentiellement de nombreuses innovations."

            EdF aussi était un service public. Nous avions l’électricité la moins chère d’Europe, avec un réseau de distribution extrêmement fiable et discret (tous les fils ont été cachés dans les centre ville), des équipements de production d’avant-garde et extrêmement diversifiés (barages hydro-éléctriques, centrales thermiques, usine marée-motrice, centrale solaire d’Odeilho, surgénérateurs,..), les normes d’isolation les plus sévères du monde et les mieux suivies (labels HPE, acotherm,..), des conseils compétents et désintéressés (pour aider les communes, les entreprises, les ménages à diminuer leur consommation d’éclairage), et le personnel d’Edf était très bien payé, avec la sécurité de l’emploi et pleins d’avantages.

            Donc tout le monde était content : les usagers, l’État, et les employés.

            Tout le monde était content, sauf les capitalistes et les spéculateurs de la bourses auxquels une société nationalisée qui s’approvisionne directement auprès des pays producteurs ne rapportait aucuns profits.

            Pour les PTT, toutes les parties profitables des communications ont déjà été abandonnées au secteur marchand, en particulier les télécommmunications (fax, internet, mobiles,..) et les messageries (petits colis). Il ne reste que la poste au lettres, seul secteur qui ne peut plus être rentable, mais qu’il aurait fallu conserver en déficit pour entretenir un lien entre les gens dans les zones rurales. Il y a aussi la Banque postale, qui a perdu toute ses raisons d’exister (le réseau de bureau de poste, télégraphes, téléphones), ainsi que l’utilisation par l’État pour faire ses paiements de pensions, de salaires des fonctionnaires, etc.


            • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 4 mars 2010 05:51

              Nous avions l’électricité la moins chère d’Europe car EDF ne paye pas tous ses couts et les reporte sur les generations futures.
              Combien coute le gardiennage de dechets nucleaires appelés à durer jusqu à 10 000 ans ? Ou les expedier ? En Russie http://www.greenpeace.org/france/news/la-russie-poubelle-mondiale-d&nbsp ; ou dans l’Aube http://www.liberation.fr/economie/0101576110-l-aube-des-dechets-nucleaires ? Le demantelement des centrales est bien provisionné ?

              Donc tout le monde était content : les usagers, l’État, et les employés, mais pas les fournisseurs et leurs victimes http://www.liberation.fr/economie/0101591132-les-touaregs-du-niger-deboutes-face-a-areva&nbsp ; , ni les contribuables http://www.contribuables.org/actualite/l-actualite/les-salaries-du-prive-paieront-les-retraites-dedf-et-de-la-ratp-article-extrait-du-cri-du-contribuable-n%C2%B08-chez-votre-marchand-de-journaux/


            • Jurassix Jurassix 2 mars 2010 14:56

              Augmenter les cadences, je ne sais pas. Optimiser leur travail, la paperasse, l’organisation des postes, là, c’est sur, ils peuvent beaucoup y gagner...


            • sobriquet 2 mars 2010 20:03

              Avec la libéralisation du marché, la Poste va devoir devenir compétitive, et d’ici 2012, elle prévoit fermer la moitié de ses centres de tri.


              • mambo mambo 3 mars 2010 00:48

                Arrivé à la moitié de l’article, j’ai eu la nausée et j’ai même vomi sur mon écran (bahhhhhh....)
                « Pourtant, les privatisations en Europe ont un bilan largement positif, tant pour les consommateurs que pour les salariés »
                Ah, vous l’avez rêvez où ?

                Avec cette privatisation de m..., comment vont faire ceux qui habitent les petits villages ? C’est bien évidement les actionnaires qui vont décider (sur la base de sacro-sainte concurrence, idée débile pour les débiles) lesquels quartiers, villages,... rentables ou pas.

                Détrompez-vous cher auteur naïf, si vous croyez encore au sérieux de cette politique économique, alors je vous recommande de repos dans un HP.


                • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 4 mars 2010 05:53

                  comment font ACTUELLEMENT ceux qui habitent en ville ?


                • bek 3 mars 2010 16:43

                  Et maintenant que tous est privé, il faudra bien un jour nationaliser !!!

                  et la, Sarko et ses sbires ne seront pas la pour un compte rendu.


                  • mojique mojique 6 mars 2010 08:48

                    Si un changement de politique se fait en 2012, il faudra bien à la nouvelle équipe 5 ans pour réparer ce que la droite mortifère aura cassé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès