Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La récidive : qui sont les responsables ?

La récidive : qui sont les responsables ?

Trop, c’est trop ! La grande délinquance et la criminalité ne font qu’augmenter. Les responsables sont nombreux. A commencer par l’Etat.

En tant que nos citoyens, nous sommes tous attachés à l’indépendance de la justice. Il est donc normal que les juges ne soient pas tributaires du pouvoir et de ce fait soumis à la haute autorité de l’Etat. Bien évidemment, malgré la séparation théorique du système judiciaire de l’appareil politique, l’institution reste encore imparfaite quand on sait que les procureurs de la République sont sous le contrôle direct du Garde des Sceaux Ministre de la Justice. Mais cela est un autre problème.

Dans le cas présent qui nous intéresse, c’est l’affaire de Pornic qui est au cœur du débat. Une affaire qui empoisonne le pouvoir politique et les magistrats. Rappelons les faits.

Dans la nuit du 18 au 19 janvier, une jeune apprentie de 18 ans Laetitia Parrais disparait près de Pornic. Son scooter est retrouvé à quelques centaines de mètres de son domicile, avec une chaussure à proximité.

L’enquête conduit à suspecter un homme de 33 ans, bien connu des services de police et de justice. Il se nomme Tony Meilhon, et son « palmarès judiciaire » ne laisse pas indifférent. Entre 1996 et 2003, il cumule huit condamnations pour vol avec destruction ou dégradation, conduites sous l’empire d’un état alcoolique, vol en réunion, violence aggravée par deux circonstances suivie d’une ITT. Le 9 mars 2001, Meilhon est condamné par la cour d’assises des mineurs de Loire-Atlantique à cinq ans de prison dont un avec sursis et mise à l’épreuve pendant trois années pour « viol, agression, sexuelle et violence avec arme ». Enfin, en juin 2005, il est à nouveau condamné à une peine de six ans de prison pour quatre vols à main armée commis le 25 août 2003. A cette époque, les experts psychiatres avaient décelé chez cet individu des « tendances psychopathiques » ainsi qu’une « agressivité mal maitrisée ».

Le 24 février 2010, Tony Meilhon sort de prison, sans aucune prise en charge par le service d’insertion et de probation (SPIP) de Loire Atlantique.

Sans commentaires …

Le cas précité est courant, et chaque fois qu’il se produit une récidive, les polémiques enflent, sans que des solutions soient apportées au problème.

Le premier responsable est l’Etat. Le Président Sarkozy s’énerve, menace, hurle parfois en désignant des boucs émissaires. Puis tout s’arrête, jusqu’au prochain crime. Aucun moyen n’est mis en place pour pallier aux lourdes situations qui éclatent régulièrement. Dans le domaine de la justice, la France ne consacre pas un budget décent pour régler la réinsertion des sociales des délinquants. La preuve : notre Pays est à « la traîne » dans ce domaine.

Le second responsable est le corps général des forces publiques, c’est-à-dire la police et la gendarmerie. Au lieu de passer le temps à poser des radars sur les routes ou à faire des contrôles souvent peu efficaces, il vaudrait mieux réserver des moments particuliers pour suivre des délinquants notoires, et notamment les criminels récidivistes qui circulent dans la rue en toute liberté. Sans aucune surveillance, ces individus recommencent leurs méfaits sur de nouvelles victimes, ce que nous constatons régulièrement en lisant la une des journaux.

Le troisième responsable est le corps judiciaire qui ne prend pas les précautions nécessaires afin que la société soit protégée des nombreux délinquants dangereux : peines trop courtes ou remises de peine trop rapides, lenteurs dans le traitement des dossiers, etc … etc …

Alors qu’attend-on des uns et des autres ? Personne ne veut assumer ses responsabilités. Et en attendant, le citoyen vit dans l’inquiétude permanente.

Il n’est pas un jour où des êtres humains ne soient pas victimes de voyous, d’individus pervers ou de malades mentaux. Des parents pleurent leurs enfants morts dans la violence d’un tueur fou ou d’un violeur. Des hommes ou des femmes sont détruits par la perte de leurs conjoints ou d’un proche. Des personnes âgées sont martyrisées, violentées, assassinées pour un simple vol d’argent.

Le monde est devenu fou, me direz-vous ? Sans doute, hélas. Mais il est temps de remettre les pendules à l’heure. Les pouvoirs publics doivent agir et ne plus tergiverser sur le sort des grands délinquants qui récidivent sans cesse. L’Etat a le devoir de protéger la société contre le crime. Qu’il agisse donc en conséquence, et qu’il se débarrasse de ceux qui sèment le malheur autour d’eux.

Pendant longtemps, j’ai été contre la peine de mort, et en 1981 j’ai approuvé son abolition.

Aujourd’hui, devant le nombre de crimes en perpétuelle augmentation, je pense sincèrement qu’il serait nécessaire de rétablir la peine capitale pour les grands criminels : ceux qui assassinent les enfants, comme ceux qui torturent leurs victimes avant de les tuer dans des conditions atroces.

Je suis donc à nouveau favorable à une peine de mort pour les individus dont l’existence sur terre ne peut apporter que drames et crimes à l’encontre des êtres humains, qu’ils soient nos enfants, nos pères et mères, nos frères et sœurs, ou simplement nos propres amis.

Pierre-Alain Reynaud


Moyenne des avis sur cet article :  2.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 9 février 2011 11:33

    "Je suis donc à nouveau favorable à une peine de mort pour les individus dont l’existence sur terre ne peut apporter que drames et crimes à l’encontre des êtres humains, qu’ils soient nos enfants, nos pères et mères, nos frères et sœurs, ou simplement nos propres amis."

    un super riche commet un crime
    on met ton code genetique a la place
    et guillotine


    • xray 10 février 2011 13:30

       


      L’affaire Laëtitia  (Une affaire en or) 


      Encore un fait divers magique. 
      À croire que le criminel a été remis en liberté pour animer l’actualité. 

      Pour les flics, c’est facile. L’image est bonne. Ils n’ont pas besoin de faire une vraie enquête. Ils ont le criminel sous la main. (Combien d’autres affaires sont ainsi oubliées et passées sous silence ?) 

      Mais qu’en font-ils de tous ces vieux ? (La liste Charlton)
      http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2009/06/09/qu-en-font-ils-de-tous-ces-vieux.html 


      La magistrature, c’est pareil. 
      Pour la justice c’est une affaire facile,  une « limace » à juger.  Les magistrats vont pouvoir s’adonner à leur grand cinéma à pas cher mais cinéma qui rapporte beaucoup. 

      Pour le criminel, ce sera soit la prison à 120 euros/jour, soit l’internement psychiatrique à 1 000 euros /jour. 
      Il n’y aura pas que des perdants. 


      LA DICTATURE DE L’IMAGE
       
      http://la-dictature-de-l-image.over-blog.com/#

      Les faits divers magiques 
      http://la-dictature-de-l-image.over-blog.com/article-les-faits-divers-magiques-60533800.html 

      L’affaire de l’Yonne 
      http://la-dictature-de-l-image.over-blog.com/article-l-affaire-de-l-yonne-60403072.html 



      Le seul problème de la justice est un problème de mobilier humain. 
      Trop d’argent va à la justice pour payer des magistrats irresponsables et incompétents. 

      De quelque façon l’on observe l’institution,  on ne voit qu’une immonde mafia animée par les pires truands. 

      Pour persécuter les victimes, la justice dispose du temps et des moyens. 

      Cette juge d’instruction incompétente en tous domaines va « glander » huit mois sur une affaire qui n’existe pas avant d’aboutir à un « non-lieu ». Tout cela dans l’espoir de s’approprier à bon compte un bien privé. 

      La juge d’instruction
      http://echofrance23.wordpress.com/2008/08/10/la-juge-d%e2%80%99instruction/ 



      En France, les magistrats n’ont d’ordre à recevoir que de l’autorité. Va sans dire de l’autorité religieuse, naturellement ! 
      Ceci explique cela ! 

      La loi 1905 (France) La première grande imposture du 20 ième siècle. 
      http://echo-athees.over-blog.com/article-moralistes-par-devant-sans-scrupule-par-derriere-55533349.html 

      L’EUROPE des CURÉS 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com 




    • juluch 9 février 2011 11:50

      Bon article sur un problème récurent.


      Les récidivistes doivent être mit hors d’état de nuire définitivement.

      Est il normal que des criminels malades mentaux soient en liberté ?
      est il normal que des juges et des médecins incompétents puissent libérer ces gens là ?
      Est il normal que des juges se réfugient derrière le manque de moyens pour justifier leurs connerie ?

      Et les victimes dans tout ça ?
      Les parents des enfants massacrés, l’Etat, le judiciaire et le médical y pensent ils ??

      Savent ils l’effet que ça peut faire à des pères et mères, la perte de leurs enfants par la faute de tarés mit en liberté ?

      Se sont des hypocrites, des incompétents qui ne savent que faire gréve par lâcheté !

      Quant aux gouvernements , prendront ils réellement la mesure des actes des criminels récidivistes ou se contenteront ils de belles paroles comme d’habitude ?


      • ddacoudre ddacoudre 9 février 2011 17:36

        bonjour juluch et narvi

        tout les commentaires sont respectables, mais les votre sont l’exemple même d’une absence de réflexion sur des sujets qui depuis que l’homme est devenue sédentaire n’ont pas trouvé de solutions, et n’en trouverons pas, car il n’y en a pas.

        même si nous mettions un policier derrières chaque citoyen ce sont les policiers qui deviendraient des agresseurs. il y a un seuil invisible de basculement, que ce soit pour changer d’opinion ou pour passer à l’acte. personne n’a jamais pu arriver à en déterminer l’instant, car ce n’est pas dans nos possibilités.
        arriver à faire cela reviendrait à dire que nous sommes des dieux.
        il me semble que vous vous le pensiez, je vous souhaite bien du courage et surtout de regarder au travers de l’histoire ce qu’on fait ce qui y croyaient.http://www.agoravox.fr/ecrire/ ?exec=articles&id_article=87843..http ://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=88485.
        ddacoudre.over-blog.com .
        cordialement.


      • juluch 9 février 2011 21:33

        Bien joli tout ça......tant que l’on est pas personnellement impliqué.


      • Romain Desbois 9 février 2011 12:01

        Vaste débat.
        La justice est-elle là pour sanctionner des actes commis où pour protéger par anticipation sur les actes que l’on pourrait commettre ?

        Curieusement et bien que ces actes soient heureusement assez rares, l’on a plus peur de ceux là alors que les voitures, les guerres, les médicaments, les produits cancérigènes font bien plus de morts, y compris parmi les enfants.

        Tant de responsables de futurs meurtres que l’on devrait enfermer à vie ?


        • FRK44 FRK44 9 février 2011 14:14

          Pire encore, c’est le matraquage médiatique, politique et social sur ces terribles voyous qui feraient régner la peur à nous pauvres gens. A la réflexion, on à la même chose à propos de l’invasion étrangère qui met en danger la république

          Il faudrait être sérieux un peu.
          Comme si le crime était une nouveauté des XXeme ou XXIeme siècle. De quand date le premier crime ? nul ne le sait, juste une maxime : l’homme est un loup pour l’homme.
          Comme si la condamnation à mort était une solution contre le crime. Elle a longtemps été pratiquée ; pourtant la criminalité existe toujours.
          Comme si se contenter de mettre ces malades ( car il faut être malade pour avoir des fantasmes pareils ) en prison sans soins étaient une solution. La prison est un lieu de réhabilitation ; elle doit préparer à la sortie du criminel dans la société.
          Comme si tous les voyous étaient des récidivistes incurables. Alors qu’il y en a des milliers qui sortent de prisons et qui deviennent de simples citoyens.
          Comme si les agents de l’état étaient des inconscients irresponsables. C’est vrai, avoir 180 criminels à suivre par conseiller d’insertion, c’est un jeu d’enfant ( 3 minutes par dossier par jour ou 2 jours par an... ).

          La barbarie est encore dans nos gènes, certains rêvent du monde des bisounours ; qu’ils remettent les pieds sur terre, ce n’est ni avec un karcher ni avec la guillotine que le crime va disparaitre.


        • Robert GIL ROBERT GIL 9 février 2011 13:19

           L’état de la justice française est le résultat du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, ainsi que des coupes budgétaires, entrainant un manque criant de moyens. Les propos de N.Sarkozy aprés chaque affaire dramatique et médiatique sont purement démagogique, car c’est lui et son gouvernement qui sont les principaux responsables de cette situation suite à des choix politiques.

          http://2ccr.unblog.fr/


          • Yobs 9 février 2011 17:14

            L’abus de TF1 nuit gravement à la santé mentale... Ou alors l’article est à prendre au 2nd degré ?
            Bon, allez, je m’y colle, même si ça revient à pisser dans un violoncelle...

            Causes de mortalité en France (INSEE) :
            - Cancers 30%
            - Maladies cardio vasculaires 28%
            - Morts violentes 7% dont 5% d’accidents et 0.25% de crimes

            Si on remet ça en perspective :
            "Le second responsable est le corps général des forces publiques, c’est-à-dire la police et la gendarmerie. Au lieu de passer le temps à poser des radars sur les routes« 
            Drôle de sens des priorités...

            Et appliquez donc votre satané peine de mort aux chauffards, histoire d’être cohérent.
            Pour les deux premières causes de mortalité, par contre, je ne vois pas de moyen pour vous de vous défouler, il ne reste que fear factor, désolé...

            Après, dans les commentaires, c’est encore plus drôle !

             »Est il normal que des criminels malades mentaux soient en liberté ?
            est il normal que des juges et des médecins incompétents puissent libérer ces gens là ?
            Est il normal que des juges se réfugient derrière le manque de moyens pour justifier leurs connerie ?« 
            Et les victimes dans tout ça ?
            Les parents des enfants massacrés, l’Etat, le judiciaire et le médical y pensent ils ?? »

            Nous avons en France un ministère de la justice... Le jour où il sera renommé en ministère de la Vengeance, on vous fera signe, promis...

            Et la monomanie du moment resurgit au prix d’un magnifique rapport choucroute/nem :
            « Sarkosy a aboli la »double peine". C’était une erreur.
            La déchéance de la nationalité Française et l’expulsion définitive du territoire, après réparation, pour les bi-nationaux condamnés s’impose. (selon le cas, évidemment)"

            Juste pour rigoler, vous pouvez préciser explicitement ce que viennent foutre les bi nationaux dans un débat sur les délinquants récidivistes ? Je sens que vos contorsions sémantiques risquent d’être assez intéressantes...


            • ddacoudre ddacoudre 9 février 2011 17:22

              bonjour pierre

              tu écoute trop les informations et tu ne lit pas assez d’études, tu vie dans une illusion qu’entretiennent des gens dont leur intérêts n’est pas le tien.
              tous les jours l’on ne se léve pas en faisant la liste des risques que nous encourons de perdre la vie, qui sont bien plus grand que de succomber sous les coup d’un récidiviste.
              a l’évidence tu n’as toujours pas compris la stratégie ni la manipulation dont tu es l’objet sur de nobles sentiments et émotions qui ne peuvent laisser personne indifférent.
              je t’invite a lire les deux articles que j’ai fait sur ce sujet. la gravité d’un crime n’emporte pas de se faire abuser. la criminalité est un sujet important qui ne mérite pas d’être traité comme un gougnafier.
              http://www.agoravox.fr/ecrire/ ?exec=articles&id_article=87843....http ://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=88485.
              ddacoudre.over-blog.com .
              cordialement.


              • Rough 9 février 2011 18:40

                @l’auteur...

                Article indigent....amalgame, approximation, mauvaise foi....

                OK le Tony est sans aucun doute un très méchant garçon....mais ce n’est ni un récidiviste et encore moins un multirécidiviste...ces termes ont une définition juridique bien précise....Vous devez pourtant connaitre l’adage selon lequel il vaut mieux se taire au risque de passer pour un con plutôt que de l’ouvrir et de confirmer à la face du monde que l’on en est bien un....Je vous bravo !

                Vous auriez dit que Tony était un mulidélinquant ou un habitué des prétoires c’était bon...mais récidiviste non...

                Ensuite sa condamnation pour viol y’a 10 ans n’a rien à voir avec le viol de sa victime qui d’ailleurs reste à confirmer ...Il a été condamné pour avoir alors qu’il était incarcéré sodomisé avec un baton un co-détenu « pointeur »...Rien de sexuel là-dedans, torture, barbarie, agression si vous voulez mais rien de sexuel juste les trucs habituels de représaille contre les pointeurs...

                Ses autres condamnations pour vol, agression et outrage à magistrat ne pouvaient bien évidemment laisser présager le type d’agression sexuelle dont il est soupçonné...Les braqueurs de banques et les voleurs de bagnoles ne terminent pas tous, loin de là, violeurs....

                Si l’on devait, comme vous, déduire que tout condamné pour vol ou violence est un violeur assassin en puissance que l’on devrait coffrer à perpétuité il y aurait des centaines de milliers de personnes en prison...Pas vraiment très sérieux votre nartic !


                • easy easy 9 février 2011 22:06


                   Ce garçon, ou un autre qui aurait sensiblement le même palmarès, montre de la dureté, de la cruauté, de l’intransigeance.

                  Mais il n’est pas cannibale.

                  Pourquoi un jeune peut-il avoir comme repères sûrs la cruauté, la sévérité mais ne pas avoir la notion de cannibalisme ?

                  Parce que constamment, mille fois par jour il a entendu des gens prôner une attitude dure, cruelle et inflexible, à tout propos. Pendant qu’il n’a jamais entendu qui que ce soit prôner ou pratiquer le cannibalisme.



                  Rien que sur cette file, que les Meilhon de tous accabits ne doivent pas manquer de lire, il ressort des fournées entières d’appel à plus de dureté, à plus de châtiment, à plus de violence, à plus de représailles., à plus de vengeance.

                  Alors ici, les intervenants vont objecter que la violence qu’ils préconisent est à réserver aux méchants. 

                  Le problème c’est que la qualification de méchant ou d’agresseur est très subjective.
                  Croisés et Mahométhans divergeaient fortement sur ce point n’est-ce pas ? Catholiques et protestants aussi sous Charles IX n’est-ce pas ? Farc et Uribe aussi n’est-ce pas ?
                  Là où ils sont d’accord ces gentils-méchants, c’est sur l’usage de la violence extrême.

                  Bien que la violence ait dominé le Monde, il n’en a pas toujours été ainsi. Il est arrivé, ici et là, que deux camps, tout en se considérant ennemis, prônassent en même temps la magnanimité. Ce n’est pas arrivé souvent mais c’est arrivé (Cf Saladin et Baudouin IV de Jérusalem). Et dans ces temps là, ceux qui pratiquaient la violence sans merci étaient alors très mal vus.


                  Quand on imagine la scène avec cette jeune fille face à un garçon sur le point de la tuer, peu importe ce qui aura amené à cette situation, ce dont on est certain c’est qu’elle a demandé pitié et qu’il est resté sourd. 
                  Il n’a pas cédé, il n’a pas pardonné (car dans son esprit, il se vengeait de quelque chose)

                  Il n’a pas pardonné. 

                  Hormis Jésus, Jean-Paul II, Mendela et quelques très rares autres, combien d’individus sur Terre auront montré que pardonner est une bonne, une très bonne chose ? Combien auront montré des attitudes permettant à ces meurtriers de prendre exemple, de pardonner aussi ? 

                  Ne serait-ce que sur le sujet des pointeurs évoqué ici, l’opinion constante qu’on peut voir s’exprimer sur tous les foras, c’est qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent s’ils se font violer en tôle. On lit même qu’on devraiet leur couper les couilles, les cuire à petit feu et j’en passe. En clair, nous avons incité, encouragé Meilhon à violer un pointeur, sans merci, sans pardon. Nous l’avons invité à se faire juge et exécuteur en même temps. Sans formation aucune.



                  • ffi ffi 9 février 2011 23:55

                    Le premier responsable, c’est l’auteur du crime...

                    Après qu’est-ce qui pourrait faire qu’il y ait moins de tarés ?

                    Il faudrait déjà savoir qu’est-ce qui pousse certains à en arriver là.


                    • vinvin 10 février 2011 02:36

                      SEUL CEUX QUI ONT DÉCIDER DE LAISSER LA GUILLOTINE SE ROUILLER DANS UN MUSE SONT RESPONSABLE DES RÉCIDIVES.


                      (LAETITIA, ainsi que toutes les autres victimes, VOUS REMERCIENT, TONTON MITTERRAND ).



                      RÉTABLISSEZ LA PEINE CAPITALE, BORDEL DE MERDE.




                      VINVIN.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès