Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La révision des politiques publiques appliquée à la gendarmerie et la (...)

La révision des politiques publiques appliquée à la gendarmerie et la police : la quadrature du cercle

Depuis plusieurs années, syndicats de police, associations gendarmerie et nombre d'acteurs d'un célèbre forum tenu par des gendarmes tentent d'alerter les pouvoirs publics sur les méfaits qu'engendrera à terme la révision générale des politiques publiques, sans qu'aucune oreille attentive n'y prête attention.

Le premier flic de France, monsieur PECHENARD et le directeur général de la gendarmerie, le général MIGNAUX, sous l'égide du ministère de l'intérieur, ont mis en oeuvre cette réforme avec le zèle qui caractérise les grands serviteurs de l'Etat.

Auditionnés par la commission des finances le 22 juin dernier, ce sont maintenant monsieur PECHENARD et le général MIGNAUX qui tirent la sonnette d'alarme. http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-cfiab/10-11/c1011090.asp

On peut ainsi lire dans ce compte rendu d'audition  :

"""...
monsieur PECHANARD : .... je n’ai pu renouveler en 2011 que 1 000 véhicules sur les 28 000 de la Police nationale. À ce rythme, la durée de vie d’un véhicule sera de 28 ans, ce qui est impossible pour des voitures qui tournent 24 heures sur 24. Cette situation implique des choix drastiques. La nécessité de maintenir la capacité opérationnelle de la police a conduit à une baisse de l’investissement logistique, technologique et immobilier. Mais cette situation n’est pas durable.

Général MIGNAUX : ... Le départ des gendarmes adjoints volontaires s’est accéléré alors que nous avons eu du mal à en recruter de nouveaux, ainsi que des personnels civils primordiaux pour nos performances opérationnelles.

... Concrètement, je ne suis pas en capacité de lancer de grand programme immobilier alors que le parc domanial vieillit, ni de procéder au renouvellement naturel des véhicules dont l’âge moyen est de 6 ans. De même, le renouvellement et la mise à niveau du parc informatique prennent du retard.

... En définitive, si les perspectives budgétaires ne s’améliorent pas, la baisse de mon budget d’investissement constituera ma principale préoccupation.

... Les départs à la retraite ont été plus importants que prévu dans la gendarmerie en 2010, alors que traditionnellement, les deux tiers des gendarmes partent avant la limite d’âge et un tiers à la limite d’âge. On peut penser que le débat sur la réforme des retraites en 2010 a pu peser sur la décision des personnels concernés. En 2011, le flux de retraités est un peu plus élevé que prévu, mais il est prématuré d’en tirer des conclusions sur l’ensemble de l’année. Je déplore dans ces départs une perte d’expérience et de maturité professionnelle qui est préjudiciable au fonctionnement de l’arme. Ces écarts par rapport aux prévisions posent quelques problèmes pour l’organisation des recrutements, en particulier pour les officiers.

... Le chiffrage des besoins qu’exige la réforme (de la garde à vue) n’est pas encore certain même si les moyens dont nous disposons ne suffisent pas tout à fait. La mise en œuvre de la réforme est préoccupante, on peut craindre la prolifération des questions préalables de constitutionnalité et des interventions de l’avocat qui pourtant devrait rester « taisant ». Si un même avocat assiste simultanément plusieurs gardés à vue sur une même affaire, il est évident que l’efficacité des entretiens en sera diminuée.

... """


La RGPP semble bel et bien rencontrer de sérieuses difficultés quant à son application aux forces de sécurité de l'Etat.

Elle est censée servir trois objectifs prioritaires tendant à :

 * adapter les services de sécurité aux besoins de la population,
 * valoriser le travail et la disponibilité de ces services,
 * réduire les dépenses publiques.

Aujourd'hui, après 4 ans de mise en oeuvre de cette politique, force est de constater qu'aucun des objectifs visés n'est en passe d'être atteint, et il apparaît de plus en plus clairement qu'aucun des buts n'est réalisable.

Quand le citoyen se sera rendu compte qu'il a confié sa sécurité (issue des droits naturels et imprescriptibles de l'homme, tel que le définit l'article 2 de la déclaration de 1789) à des comptables qui ne raisonnent qu'en terme de réductions de dépenses, le réveil sera douloureux, et l'insécurité aura encore gagné du terrain.

Michel Munier pour La Grogne dans la Gendarmerie


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Nanar M Nanar M 5 juillet 2011 10:08

    La RGPP est à l’œuvre dans tous les services publics avec les mêmes conséquences néfastes que vous décrivez.
    C’est la destruction de notre société, du vivre ensemble qui est en marche.


    • Robert GIL ROBERT GIL 5 juillet 2011 10:10

      voici un PPS qui explique de maniere humoristique la RGPP, humoristique mais reel :
      http://2ccr.unblog.fr/2011/05/25/pps-la-rgpp-pour-les-nuls/


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 juillet 2011 11:19

        « Quand le citoyen se sera rendu compte qu’il a confié sa sécurité » pour le moment, on a rien demandé au citoyen et depuis qu’il a dit non au traité de Lisbonne et que les autorités sont passées outre, le citoyen se rend bien compte qu’il est de son intérêt d’assurer bonne part de sa sécurité tout seul. il a en somme privatisé. 


        • Ronny Ronny 5 juillet 2011 12:12


          Et oui....

          Tout cela est pensé, programmé, et réfléchi. Il ne s’agit pas que de déstructurer l’école et la santé, mais tout se qui est « vendable », monnayable. Or la sécurité est éminemment monnayable ....

          Je me permets de citer un de mes papiers en parfait accord avec votre article :
          http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/quels-buts-a-la-revision-generale-88526


          • Dzan 5 juillet 2011 14:16

            Et le Karcher, hein, avec quoi, vous voulez, qu’j’l’achète hein ( torsion du cou, haussement des épaules ) les caisses sont vides !


            • non666 non666 5 juillet 2011 15:56

              Il faut comprendre ce qui est en jeu.

              Sous pretexte d’une « meilleure gestion » , il faut avoir enfanter une mauvaise gestion avant...
              Il faut des privilégiés montrés du doigts en ces temps difficiles et de préférence des privilégiés employés et salariés.

              Alors, il est vrai que depuis des années, alors que le train de vie des salariés du privé s’effondrait, le maintien de ceux du public commencait a choquer.
              Il est vrai que dans ces corps constitués et hyper protégés, certaines professions avaient des privilèges qui ne se justifiaient plus du tout a qui a coup de « droit acquis » commencait a enerver un peu « ceux du privé ».
              Mais ces injustices et ces diffrences de traitement n’etaient la , maintenu que pour nous enerver a l’heure de la mondialisation.


              Un fonctionnaire est forcement un Français alors qu’un agent d’une entreprise privée accomplissant un service public ne peut, dans son recrutement est victime d’une « discimination nationale »....
              Les privilèges exhibés des uns ne sont maintenau que pour nous faire valider ce que EUX veulent : la privatisation generale de TOUTES les fonctions de l’etat.


              La monnaie est tombée a MASSTRICHT.
              La Diplomatie et la Defense sont tombées sous ’linfame Sarkozy grace a un mensonge aux electeurs qui les a fait voter sur des thématiques economiques et sociale alors que ce ne sont PAS des dommaines du chef de l’etat, selon la constitution et que ce qui etait en jeu, n’a fait l’objet d’AUCUN debat devant les electeurs....
              Depuis LOOPSI a été voté et desormais les services de renseignement privés sont legaux.
              Demain, par decret on etendra leurs taches aux fonctions de securité pour que les collectivités territoriales « aient le choix ».
              Deja a Orleans Bouyghes controle des prisons.
              La distribution des eaux, de la telephonie, celle de l’electricité sont deja passée sous le regime dit de la « concurrence » qui n’en est pas une puisque cela est gerée par des elus deja largement corrompus et achetés par ces prestataires de service.
              Petit a petit, toutes les taches de securité, tous les reseaux sont en leurs mains.

              Est ce un hasard si les entreprises qui controlent ces services sont aussi celles qui tiemnnent la democratie en otage via le controle des médias en France ?

              Vivendi controle Canal +, Bouyghes controle TF1...

              En quoi la gendarmerie les gene elle ?
              C’est simple, ce sont des militaire et ils operent dans les premières zones a mettre en concurrence pour installer le nouveau systeme : les zones rurales.
              Moins sous les vues de la population genrale, les zones urbaines n’ont pas les moyens d’avoir des polices municipales concequantes pour amortir la diminution des depenses de securité « publiques ».
              Les communautés de communes ou plutot de villages vont donc etre obligé de « sous-traiter »’.

              car avoir des flics, cela signifie recruter, entrainer, gerer des carrieres et des permanences .
              7/7 jours, 24h00 /24 , 365 jours par an avec 1500h de travail par an , il faut 7 agents pour un avoir toujours un de present (8760 h par an...)
              Si on tient compte du fait qu’il faut une equipe complete pour une intervention, qu’il faut gerer les remplacements, les carrieres : ce n’est pas à la portée d’une petite commune
              Et je ne parle meme pas de la gestion des armes et l’entrainement au feu.
              La ou une gendarmerie centralisée existe, le marché est a prendre.

              On demùande juste aux gendarmes de disparaitre en silence , en leur rappelant leur devoir de reserve s’il le faut...
              Soyez digne !
              Que la Bète meurt pour que nos benefices se fassent !

              Les prisons a Bouyghes, qui veut les zones rurales pour ses mercenaires ?

              A oui, on demande les idiots utiles de gauche pour pleurnicher sur la discrimination a l’embauche qui empeche les gentils patrons de recruter des africains fraichements debarqués pour nous remplacer , sur notre sol, dans nos casernes.
              Faute de legitimités sur un peuple, la presence de mercenaires permet a ceux qui controlent bourse d’imposer finalement leur volonté.



              • jymb 5 juillet 2011 19:21

                On comprend encore mieux, si cela était nécessaire , pourquoi sont installés à la chaîne des boites à sous sur le bord des routes.

                Une équipe en patrouille qui à force de temps et de ténacité mettrait la main sur un excité slalomeur, shooté et monté sur pneus lisses, cela n’a aucune rentabilité économique
                 


                • foufouille foufouille 5 juillet 2011 19:30

                  on s’en faout
                  a part mettre des PV, ca fait longtemps qu’ils font plus rien
                   ha ! si ! proteger le bourgeois
                  les gendarmes devront payer un loyer comme beaucoup


                  • hacheii 5 juillet 2011 19:33

                    Vous n’êtes pas crédible, vous gendarmes et policiers, vous ne vous mobilisez que pour vos propres intérêts, les gendarmeries qui ferment, le trop de travail, vous vous comportez comme les salariés de n’importe quelle entreprise.
                     Et puis vous vous la pétez lorsque vous nous arrêtez, on n’a plus l’impression d’être chez nous, mais chez vous, comme si on était dans votre propriété privée. Et puis jouer à impressionner les gens, leur faire peur, leur parler de haut, donner des ordres, et j’en passe ; Sans oublier les PV à 90 euros pour des broutilles, bref, il y a beaucoup à faire.


                    • ravachol 6 juillet 2011 06:46

                      Moi je biche car je les adore sous la forme de m...........


                      • ravachol 6 juillet 2011 06:49

                        Brassens ?

                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès