Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La solidarité, alternative à la pauvreté

La solidarité, alternative à la pauvreté

Au vu de la situation actuelle, qu'elle soit économique ou sociale, j'essaye d'apporter des alternatives pratiques sur la solidarité en fournissant quelque exemple. La situation de la Grèce m'a beaucoup inspiré. Vous pouvez trouver à la fin de cette article un court audio d'une chronique intitulée "En Grèce, la crise accroît la solidarité" Cet article à une valeur pragmatique sur l'entraide.

Solidarité

 

Être solidaire peut être bénéfique pour votre bien être mais aussi pour vos finances. Je vois de nombreuses personnes de mon entourage qui ne s’en sortent pas par manque de solidarité. Et cela touche bien sûr, énormément de personnes isolées, les célibataires sont un très bon exemple. En se regroupant, d’une part la solitude est moins importante et d’autre part il y a une bouffée d’air frais dans leur finance, toutes les factures sont divisées par deux ou plus.

 

La solidarité permet de réduire ses dépenses, comme :

  • La pratique de la colocation
  • Le covoiturage
  • Le Woofing : le woofing est un réseau mondial de fermes qui se proposent d’accueillir toute personne souhaitant partager leur quotidien et leurs travaux en l’échange du gîte et du couvert. Et cela quelque que soit la durée et quelque soit l’endroit. Vous voyagez quasiment gratuitement dans le monde entier.
  • L’échange de service : Cela repose à échanger un service contre un autre, certain d'entre eux consiste à rendre service pendant 1h et vous avez le droit à 1h de service, un échange mutuel.
  • L’échange de livre : si votre bibliothèque est pleine à craquer, vous pouvez échanger vos livres. Chaque livre prêté vous apporte des points. Ces points vous permettrons d’emprunter à votre tour. Le troc de livre en quelque sorte.
  • Le don : Une forme de solidarité essentielle pour apporter une certaine prospérité dans la société actuelle. Elle peut prendre la forme d’une aide financière, d’un soutien moral ou alimentaire. « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir« 

 

Un jour, un sdf m’a raconté qu’il avait honte d’avertir sa famille concernant sa situation et de plus il connaissait peu de monde pour le soutenir. Dans les moments difficiles, l’entraide est une chose à ne pas négliger. Pour se prémunir, il est judicieux d’avoir de la famille et des amis avec lesquels ont peut leur apporter du soutien et être soutenu.

 

"Nous ramons tous sur le même bateau."
Citation de Zénobios, Grèce en proverbes - IIe s

 

http://www.rfi.fr/emission/20120623-crise-solidarite-developpe-grece


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Leo Le Sage 30 juin 2012 10:03

    Entraide : le seul moyen de survivre dans un monde hostile.
    C’est le cas des meutes pour chasser un gros gibier.

    En clair, il faut donc envisager de partager... smiley


    • Xtf17 Xtf17 30 juin 2012 10:17

      Merci à l’auteur pour cet article simple mais efficace.
      Je connaissais pas le wwoofing, je vais me renseigner un peu plus. Je viens de voir que ce n’est pas forcément pour des baroudeurs à l’étranger, mais qu’il y a plein de possibilités en France !


      • foufouille foufouille 30 juin 2012 11:47

        pour la coloc, faut avoir a peu pres la meme facon de vivre


        • jef88 jef88 30 juin 2012 15:53

          LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE
          Si on appliquait cette devise la solidarité serait reine !
          mais
          - on ne l’explique pas à l’école
          - elle emm...de les nantis


          • alinea Alinea 30 juin 2012 15:57

            C’est la nécessité qui, toujours, fait évoluer les choses : les prix exorbitants des loyers ont conduit tout naturellement à la cohabitation ; les prix exorbitants du pétrole vont faire de même, de manière plus systématique, pour le covoiturage. On va s’apercevoir, et certains s’aperçoivent déjà, que ce que l’on craint comme désavantages par rapport à notre petit confort , caprices de déplacements ou obligations d’horaire qu’on ne veut pas allonger parce que déjà lourdes, se révèlent un apport, au moins dans les rencontres. Ce ne sera pas toujours ni forcément que du plus, mais tout bien pesé, le partage, la convivialité, l’entre aide, c’est plutôt positif !


            • Frabri 30 juin 2012 22:19

              L’échange de service peut faire partie du SEL (Système d’Échange Local)

               http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_d%27%C3%A9change_local


              • Zakari Zakari 30 juin 2012 23:20

                Bonjour Frabri, merci pour cette précision que je prend en compte.
                Je pense que ce système du SEL peut être une bonne alternative pour quelques années du moins durant une transition économique difficile comme c’est le cas actuellement. Jusqu’à l’arrivé d’une monnaie plus saine et à la fin d’une économie illusoire, comptabilisant des dettes qui croient exponentiellement.


              • calimero 2 juillet 2012 05:59

                Dans nos sociétés occidentales on a perdu le sens de la solidarité à l’échelle individuelle à cause de l’idéologie qui sous-tends notre organisation économique, mettant en exergue individualisme et compétition au détriment de certaines valeurs d’entraide que n’ont pas perdu beaucoup de peuples moins favorisés.


                • lsga lsga 2 juillet 2012 09:45

                  vous confondez solidarité et système D.


                  pas besoin d’être solidaire pour faire de la coloc ou du coivoit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zakari

Zakari
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès