Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La « votation citoyenne », grosse blague du week-end !

La « votation citoyenne », grosse blague du week-end !

"Sauvons la Poste de la privatisation !" Voilà en gros à quoi se résumait la parodie de démocratie organisée samedi 3 octobre dans près de 10 000 "bureaux de vote", un peu partout en France.

On pourrait presque en rire si la situation n’était pas aussi grave et préoccupante...

Le projet de réforme de La Poste visant à faire de l’entreprise une entité à 100% publique qui pourra accueillir des capitaux extérieurs, afin de réorganiser ce grand corps malade, est pourtant plus que nécessaire !

Oui mais voilà, la gauche s’est dit que l’occasion était trop belle pour tenter de se refaire une santé sur le dos de l’entreprise publique en organisant cette "votation militante citoyenne" (sic) dont le succès a été annoncé avant même le début du pseudo-vote !

Anne Hildago, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg et tous les camarades n’ont cessé d’inonder le web et les médias de communiqués de presse d’auto-satisfaction devant ce "grand succès populaire", rien que ça !

Mais au fond, cette "votation" qui n’est ni démocratique, ni légitime, ni même juridiquement fondée, est une énorme blague !

Quelle légitimité donner à un bourrage d’urne, certes savamment orchestré ?

Si le livre polémique "Hold Up au PS" ne suffit pas à éclairer les Français sur les pratiques plus que douteuses qui sont monnaie-courante au sein de la gauche et plus particulièrement au PS, il suffisait de se rendre sur le terrain samedi 3 octobre pour mesurer l’ampleur de cette mascarade.

Affichage sauvage, tracts par milliers dénonçant la prétendue privatisation de la Poste et des militants appelés à la rescousse pour voter (plusieurs fois) et faire voter les passants. Oui, vous ne rêvez pas, ce n’est pas la fête de l’Huma, mais un bureau de vote, tenu à n’en pas douter par des observateurs objectifs et impartiaux !

Une fois le décor planté, il est très facile de tester le "dispositif électoral"... Echaudé par les 200 militants de l’UNEF qui chantaient l’Internationale dans la rue (oui, oui, ça existe encore), je me suis rendu dans deux "bureaux de vote" où j’ai pu voter deux fois "oui" au changement de statut de la poste, et ce en toute impunité. Bulletins qui, s’ils ne sont pas "égarés ou invalidés" apportent la preuve que cette votation est une mascarade où la triche est légion...

Dimanche, alors que certains bureaux étaient encore curieusement ouverts, on nous annonçait déjà 2 millions de votants ! Tous à nos calculettes :

200 000 militants socialistes
+ 134 000 militants communistes
+ 711 000 militants CGTistes
+ 10 000 militants du NPA
+ 10 000 militants au Parti de Gauche
+ les militants des verts
+ les militants de LO
etc, etc, etc.

Vous multipliez le tout par deux, histoire de donner un peu de poids au scrutin et voilà comment vous réussissez à faire passer dans les médias un bourrage d’urnes généralisé par un plébicite populaire !

Facile non ?

Pendant ce temps, les colis n’arrivent toujours pas au 4e étage des immeubles, les lettres mettent une semaine pour arriver, les queues ne cessent de grossir et de s’allonger devant les guichets à la Poste, mais ça, la gauche s’en fout !


Mathieu SOLIVERES


Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (88 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • UnGeko 6 octobre 2009 11:06

    Certes c’est une grosse blague ! Et Louis de Funès à la présidence c’est quoi un vaudeville ?

    Blortch ! C’est le bruit de mon vomi sur tous les politicards parasites et profiteurs du système qu’ils soient de gauche comme de droite !

    Au héros Soliveres, n’hésitez pas à publier sur les mascarades de l’IUMM ou les sondages foireux que votre gouvernement nous pond régulièrement ! J’espère que vous serez justement rémunéré pour votre bravoure de salon ! 


    • Alpo47 Alpo47 6 octobre 2009 11:10

      « ... Quelle légitimité donner à un bourrage d’urne, certes savamment orchestré ... »
      Voilà qui relève tout simplement de la calomnie. Suffrait-il d’affirmer quelque chose, sans aucune preuve, pour le rendre légitime ? Etonnant pour quelqu’un qui se dit juriste...

      Je suggère à l’auteur simplement d’engager la conversation autour de lui, et au dehors du cercle de militants, pour remarquer que quasi tout le monde est contre la modification des statuts de la poste. Laquelle mènera, comme d’habitude en Sarkozie et dans cette europe libérale, à sa privatisation progressive.

      Toutes les opinions sont respectables, certaines sont juste outrancières...


      • K K 6 octobre 2009 17:41

        L’auteur revendique le fait d’avoir « bourré les urnes » en votant deux fois et se plaint du « bourrage... ». Il me semble que le monsieur aux chaussettes pleines était aussi de votre bord politique... ah vous êtes juriste... elle promet la justice de demain LOL

        Une autre farce s’il vous plait monsieur de l’UNI !


      • Fergus Fergus 6 octobre 2009 11:17

        Votre article pro-libéral est confondant de duplicité.

        Jamais les orgnisateurs de cette votation n’ont prétendu faire un acte ayant la moindre valeur juridique. Ils voulaient attirer l’attention des Français sur les risques de privatisation de La Poste et ils y sont largement parvenus.

        Et c’est cela qui gratte Sarkzoy, ses amis du gouvernement et vous-même, au point de qualifier de « manipulation » (discours Ump pur jus) un évènement qui n’avait qu’une valeur symbolique appelant à une véritable consultation sur l’avenir de ce service public auquel les Français sont particulièrement attachés.

        Rien dans les directives de Bruxelles n’oblige l’Etat français à modifier le statut de La Poste dès lors qu’elle accepte la mise en concurrence qui existe déjà, de fait, pour 70% de ses activités. Vous savez pertinemment que ce changement de statut ne vise qu’à ouvrir très rapidement le capital de La Poste aux investisseurs privés jusqu’au seuil des 51% dont il n’est pas douteux qu’il serait atteint en moins de 10 ans.

        J’ajoute que vous êtes d’une parfaite mauvaise foi en pointant du doigt les seuls militants de gauche comme votants de cette consultation. Certes, ils ont été nombreux à y participer, mais pas seulement eux. Mon épouse et moi avons voté au marché de Rennes et les gens qui votaient avec nous n’étaient, comme nous, militants d’aucun parti.

        En outre, vous oubliez que dans de nombreux villages de France, la presque totalité des habitants a voté NON alors que la plupart de ces villages ruraux, où il n’y a pas l’ombre d’un militant politique, vote généralement Ump lors de sélections nationales. Des élus Ump de la France rurale sont eux-mêmes montés au créneau pour soutenir cette initiative.

        Essayez la prochaine fois d’être plus objectif si vous voulez être convaincant !


        • Eleutheros 6 octobre 2009 11:31

          « On pourrait presque en rire si la situation n’était pas aussi grave et préoccupante... »

          Un peu comme les interventions de inénarrable Frédérique Lefebvre, les bons mots de Patrick Devedjian, les crises hystériques de Nadine Morano, les articles foireux de Matthieu Soliveres ou les bonnes blagues « entre nous » de Brice Hortefeux  ?

          « Mais au fond, cette « votation » qui n’est ni démocratique, ni légitime, ni même juridiquement fondée, est une énorme blague ! »

          Ce n’est tout de même pas à un juriste en droit franco-anglais le sens du mot « démocratique » ? Non franchement, j’ai arrêté de lire à ce moment précis.


          • Patapom Patapom 7 octobre 2009 02:54

            Surtout que les votes à l’assemblée nationale, c’est pas du tout une énorme blague qu’on nous ressort tous les jours...

            Comment peut-on écrire des articles pareils ? Vous avez encore confiance en les valeurs de la république ? Sérieusement ? Vous sortez de chez vous des fois pour voir ce qu’il se passe un peu partout dans le monde ? Tout barre en couilles au cas où vous auriez pas remarqué ! Alors pour une fois que les citoyens peuvent s’exprimer et qu’on les entend haut et fort, vous, vous écrivez un articles pour leur taper dessus ??

            Mais allez mourir, ’spèce de crétin ! Plantez-vous dans un platane avec votre beau 4x4 de bourgeois ! Et n’oubliez surtout pas de re-voter Sarkozy en 2012...


          • Eleutheros 7 octobre 2009 10:12

            Tiens Soliveres, je vais poursuivre votre phrase : « Voilà en gros à quoi se résumait la parodie de démocratie » ; elle consistait à désigner régulièrement des boucs-émissaires à la vindicte populaire afin de dissimuler les divers petits arrangements « entre amis » ; elle consistait à faire passer par voie parlementaire ce qui avait été rejeté par référendum ; elle consistait à faire voter une loi liberticide afin de protéger une industrie de loisir sclérosée, dotée de puissant lobbies, sous couvert de bons sentiments (sauvons les [5% de revenu des] artistes [mais ne parlons pas des 95% restants]) ; elle consistait à proposer des contrats de travail pour employés jetables (CPE, CNE) sans contreparties avec pour objectif un mensonge (plein emploi, incompatible avec la politique de lutte contre l’inflation) ; elle consistait à faire régner l’autocensure dans les média en faisant jouer des amitiés ; elle consistait à « simplifier » le code du travail en ôtant tout ce qui avait pour objet de pénaliser les employeurs délinquants ; elle consistait à voter une loi sans relecture, permettant à la scientologie d’être encore active, coïncidence, après visite d’un membre éminent au chef de l’Etat... Endlose


          • HELIOS HELIOS 6 octobre 2009 11:57

            Ce qui est grave, c’est que les citoyens en soient arriver a creer une democratie parallele, puisque la democratie normale ne fonctionne plus

            Ce qui est grave c’est que le gouvernement français s’exonere de la responsabilité de la privatisation en pretendant que c’est l’Europe qui le veut, ce qui est faux maintenant et apres 2011...

            Ce qui est grave, c’est qu’on fasse croire que pour acheter la poste neerlandaise ou sud-africaine il faille etre un organisme privé.. et même qu’il est necessaire d’acheter ces postes là...

            Ce qui est grave, c’est que des citoyens puissent penser que payer la marge à une entreprise privée, donc a des actionnaires, c’est mieux que faire l’economie de cette marge dans le cadre d’un service public, ce qui revient a dire que l’entreprise privée rançonne le peuple (sur ce secteur)

            Ce qui est grave, mais alors la encore plus grave, c’est que des citoyens, petris d’egoïsme sortent des raisonnements vantant le « juste prix » des choses (la lettre pour le trou du cul du monde doit payer plus, puisque c’est loin et qu’il n’y a personne)... en oubliant que pour un service public, la perequation est la solidarité...

            Bref, ce qui est grave c’est que toute notre construction societale soit detruite par des gens qui veulent revenir a la loi de la jungle, la loi du plus fort, parcequ’ils se sentent aujourd’hui forts mais qu’ils esperent quand même demain profiter de la solidarité nationale...

            Bref des citoyens dont certains ont un QI d’huitre ou de petoncle, ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez et veulent faire la leçon a des années d’intelligence.


            Qu’est-ce qu’on attend pour les foutre dehors ? helas, nous avons, nous, plus de respect pour les autres qu’eux en ont, même pour eux-même !

            LAMENTABLE cet article


            • ASINUS 6 octobre 2009 12:00

              je ne sais moi l interet de cette votation , mais ce que je sais c est que le rappel gouvernemental a été battu pour trouver des plumitifs sur ce theme, au fait
              vous qui evoluez dans un monde oou tout ce marchande ça rapporte ?

              vous n etes ni jeune ni populaire vous etes juriste de droits quoi ?
              vous n’etes rien que quantité infime la seule chose prouvant votre
              non virtualité c est la boursouflure qui vous sert d ego si imbus de votre personne que vous soyez mon cher juriste en droit du vol et de la prevarication vous n etes assis que sur votre cul !
              juriste pfff foutriquet oui !!!!


              • Tonio Tonio 6 octobre 2009 12:30

                « Responsable UNI » Les seuls sur le campus qui pouvaient avoir un discours encore plus formaté que celui de l’UNEF ID. Je vais t’apprendre un vieux truc de métier d’avocat qui pourra t’être utile : on peut raconter à peu près n’importe quoi, mais il ne faut jamais soutenir une thèse ouvertement invraisemblable. On est certain d’être banané par le juge.


                • Alpo47 Alpo47 6 octobre 2009 12:45

                  Je réponds à la place de notre auteur-militant libéral : « Avant de noyer son chien, il faut l’accuser d’avoir la rage »


                  • Le péripate Le péripate 6 octobre 2009 13:05

                    Le déni et la manipulation des élections est un trait culturel ancien de la gauche. Déjà les Jacobins.

                    Les Etats généraux de1789 est pour une longue période la seule ou presque élection réellement démocratique. Elle est organisée par la royauté. La Convention n’est déjà plus démocratique, tout ce ci est abondamment documenté.
                    En Belgique, les clubs jacobins organisaient des votations qui demandaient le rattachement à la France, sous la surveillance des soldats de l’An II. Déjà.


                    • UnGeko 6 octobre 2009 13:40

                      C’est vrai péripathétique , mais chez vous le déni de manipulation relève l’inné, complexe de supériorité oblige !


                    • ASINUS 6 octobre 2009 13:55

                      on pourrait mettre en pendant le vote censitaire non ? voir l absence de vote tout court en remontant au siecle précedent 1789 peripate puis je vous rappeler que le vote de 1789
                      a eté arraché et non accordé par les puissant de l époque , puis vous rappeler que toutes les avancées n’ont étés concedées par les puissants que sous la menace jamais de leur plein grés ce qui prouve entre autre que la capitalisme ne s autoregule pas c est sa contestation qui le regule . Jadore la contestation de cette votation par des elus qui eu s assoient gaiement sur des votes du genre « non » .Il n y a pas de main divine qui régule
                      les rapports entres les hommes seul le rapport de force déséquilibre ou régule tour a tour.


                    • JL JL 6 octobre 2009 13:58

                      « L’histoire nous a inlassablement appris que le pouvoir n’a jamais rien cédé et ne cèdera jamais rien si ce n’est par la force. » (Normand Baillargeon, professeur en sciences de l’éducation à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), essayiste, ...)


                    • JL JL 6 octobre 2009 14:01

                      « Je maintiendrai  » est la devise nationale du royaume des Pays-Bas. C’était la devise de Guillaume Ier d’Orange-Nassau, stadhouder (gouverneur) des provinces de Hollande, Zélande et Utrecht.


                    • Le péripate Le péripate 6 octobre 2009 14:04

                      Le vote censitaire. La bonne blague. Savez vous pourquoi la France a été une des dernières nations modernes à accorder le droit de votes aux femmes ? Parce que la gauche pensait que les femmes allaient voter catholique. smiley

                      Alors, le catéchisme de l’Église de Gauche commence à être connu, et ça ne prend plus.


                    • Le péripate Le péripate 6 octobre 2009 14:42

                      Non, pas franchement. smiley Juste un bon étatiste partisan du socialisme pour lui et ses copains. smiley

                      Les traits culturels, comme les idées, si ils voyagent, ont toujours une origine, une terre d’élection.


                    • ASINUS 6 octobre 2009 15:13

                      @le peripate peu de gout pour les cathechismes perso je m interroge en permanence,
                       je met en parallele les arguments
                       si vous vous placez dans un contexte historique vous ne pouvez vous comporter en borgne , attendez vous a des contre exemples de votre argumentaire , je persiste
                      avec le vote censitaire puisque l individualisme est votre leivmotiv rien de plus individualiste que le droit de vote reduit a la « surface financiere »




                    • Le péripate Le péripate 6 octobre 2009 18:03

                      Le vote censitaire trouve sa justification dans le fait que vote celui qui paye l’impôt. Bien sûr, aujourd’hui, tous payons des impôts (surtout indirects), ce qui n’était pas le cas l’époque. La question ne se pose donc plus, mais il y avait un point de vue moral dans le vote censitaire.


                    • Tonio Tonio 6 octobre 2009 13:29

                      Je prends comme un compliment d’être comparé à un soldat de l’an II !!


                      • Le péripate Le péripate 6 octobre 2009 14:24

                        @Chancre Clerc. Si je suis chiant, c’est que je vous emmerde.

                        Bonjour à Madame.


                      • pierrix 6 octobre 2009 14:22

                        Si l’Etat organisait un référendum sur la question suivante (la vraie) :

                        Etes-vous favorable à une ouverture partielle du capital de la poste afin de récolter les fonds nécessaires au financement de son développement

                        en y conviant l’ensemble du corps électoral (et pas seulement les cocos, leurs frères ennemis trotskystes), il est fort douteux que 90% des électeurs y répondent par la négative.


                        • frédéric lyon 6 octobre 2009 14:24

                          Cette « votation » n’est qu’un pétard mouillé, un coup foireux.


                          Dans 48 heures on n’en parlera plus (je dis ça pour qu’un militant de la CGT nous écrive un « article » publié par Agoravox dans 72 heures).

                          C’est bien ça l"aspect le plus intéressant : les manoeuvres de basse propagande de la gauche ne fonctionnent plus aussi bien qu’avant. C’est la faute à internet.

                          La gauche controle la plupart des médias traditionnels en France, et la baisse d’influence de ces médias traditionnels lui est donc préjudiciable.

                          • Eleutheros 6 octobre 2009 14:47

                            « La gauche contrôle la plupart des médias traditionnels en France »

                            Il est vrai que le Yacht de Largardère s’appelle « Potemkine » et Serge Dassault est connu pour ses positions mencheviks. Que notre très socialiste Président est obligé de batailler pour obtenir quelques minutes d’antenne, que son groupe a énormément de difficultés à trouver une visibilité sur les média traditionnels.

                            Au moins vous avez quelque chose en commun - à peu de choses prés - avec cette votation, Herr Lyon : pétard foireux et coup mouillé.


                          • Gazi BORAT 6 octobre 2009 14:31

                            « La gauche controle la plupart des médias traditionnels en France »

                            wAOw !

                            Quelle révélation !

                            TF1 serait un repaire de Bolcheviks ?

                            PPDA, qui officia pendant des années la grand’messe du 20 h00, une taupe installée par Brejnev ?

                            Heureusement que Mr Lyon est là pour débusquer le Rouge tapi là où on ne l’attendait pas !

                            Une question Mr Lyon : Mr Bouygues, qui a su capter l’amitié et la confiance de notre trop naïf président, serait-il un trotskyste sanguinaire ?

                            gAZi bORAt


                            • Le péripate Le péripate 6 octobre 2009 15:07

                              Effectivement, la formulation de Lyon est imprécise.

                              C’est l’ensemble du dispositif communicationnel qui est dominé par la gauche. Écoles, Universités, médias hors internet. Cela est obtenu par la main mise sur l’instruction.
                              Certes, il y a une bonne minorité de journalistes de droite, comme d’intellectuels. Ils ne sont toléré qu’à condition de ne jamais aborder certains thèmes,et sont aussi pour partie des Jacobins.
                              C’est exactement le schéma de l’Ancien Régime, où le pouvoir spirituel s’oppose au pouvoir politique. Église maitre de l’École, elle influence plus qu’elle ne dirige, parfait exemple de gramscisme appliqué. Non pas que ses intellectuels soient fameux (Badiou, Bourdieu, bof), mais que chaque petit professeur et journaliste est une estafette de cette Église de Gauche.


                            • ASINUS 6 octobre 2009 15:21

                              mawouarff il y aurait une 5e colonne pfff ? Le peripate
                              j avais cru que le discour liberal ambiant sur de lui et dominateur ,serait il a ce
                              point vacillant qu il revienne a de vieilles antienes


                            • JL JL 6 octobre 2009 15:27

                              @ Asinus, naturellement il n’y a ici qu’une proximité fortuite entre « discours libéral ambiant » et « sûr de lui et dominateur », n’est-ce pas ?

                              Je suppose que ces messieurs Lyon et Péripate confirment ?


                            • ASINUS 6 octobre 2009 16:19

                              @JL

                              heu j avoue ne pas comprendre ?????


                            • Le péripate Le péripate 6 octobre 2009 17:58

                              Asinus, si je vais chercher la comparaison avec le fonctionnement de l’Église sous l’Ancien Régime, ce n’est pas pour théoriser une 5eme colonne. Il ne s’agit pas d’espions qui agissent en secret, mais de menées idéologiques que chacun peut constater, comme était constatable le magistère catholique.


                            • TSS 6 octobre 2009 18:49

                              je conseillerai au peripate de chercher du travail au lieu de se laisser vivre grace aux subsides

                               de l’etat comme un vulgaire socialo !! il est sur la mauvaise pente ! bientôt on le retrouvera

                               defilant au coté de Besancenot ... !!


                            • JL JL 6 octobre 2009 19:46

                              Asinus, comme je déteste l’ambiguïté, je me vois obligé de répondre.

                              C’est De Gaulle qui a employé ces mots « Sûr de lui et dominateur » pour désigner le « peuple » juif.


                            • ASINUS 6 octobre 2009 20:13


                              bon les pro sioniste m enguelent les pro palestiniens m’engueulent mais la c est une 
                              premiere on me taxe d antisemite , j’use d un vocabulaire certes restreint
                              mais je persiste
                              je vois le discour liberal ambiant et donc de l argent roi
                              comme sur de lui et dominateur


                              pffffff je vais pas demander qu on me delivre un certificat de non antisemite

                              merde au secour !!!!!!!!!!!!!


                            • Le péripate Le péripate 6 octobre 2009 22:58

                              Mais où veut en venir JL ?


                            • oncle archibald 6 octobre 2009 14:52

                              Bien sur que ca ne ressemble enrien à une consultation, bien sur la question était piégée, il n’en reste pas moins que cette « grosse blague » ne peut pas être balayée d’un revers de main et qu’au minimum on pourrait assimiler cela à un sondage portant sur un échantillonage important ...


                              Comme le dit Asinus « ils » se sont bien assis sur le résultat non contestable d’un véritable referendum, et donc « ils » vont également traiter par le mépris le résultat de ce sondage d’opinion, mais pour autant ils ne peuvent pas ignorer ce que pensent une majorité de Français qui sont devenusméfiants car « chat échaudé craint l’eau froide » .

                              • oncle archibald 6 octobre 2009 14:54

                                Bien sur que ca ne ressemble enrien à une consultation, bien sur la question était piégée, il n’en reste pas moins que cette « grosse blague » ne peut pas être balayée d’un revers de main et qu’au minimum on pourrait assimiler cela à un sondage portant sur un échantillonage important ...

                                Comme le dit très exactement Asinus « ils » se sont bien assis sur le résultat incontestable d’un véritable referendum, et donc « ils » vont également traiter par le mépris le résultat de ce sondage d’opinion, mais pour autant ils ne peuvent pas ignorer ce que pensent une majorité de Français qui sont devenus méfiants car « chat échaudé craint l’eau froide » .Attendons la suite !

                                • frédéric lyon 6 octobre 2009 15:06

                                  Si j’étais vous, Léon, je ne demanderais pas le référendum d’initiative populaire, car les sujets qu’on pourrait y débattre ne seraient probablement pas tous à votre goût.


                                  En attendant, le bourrage des urnes à la votation de la Poste fait rigoler tout le monde et le coup a foiré. Il est sans doute même contre-productif et on aura remarqué que les oranisateurs de ce simulacre de démocratie n’ont pas osé donner les résultats.

                                  Il est vrai qu’annoncer que 95% des votants sont « contre » la « privatisation » d’une Poste que personne ne songe à privatiser, c’est un peu ridicule quand même, non ?

                                  Nous attendons avec impatience la même « votation » à la SNCF, puisque le transport par chemins de fer va être lui aussi ouvert à la concurrence. On verra bientôt des rames de la Deutsche Bahn à la Gare de l’Est.

                                  Décidément la gauche a bien du mal à être autre chose qu’un syndicat de défense des intérêts des fonctionnaires et des monopoles, c’est l’une des causes de son déclin. 

                                  Fort heureusement, voici les Verts qui arrivent, avec un discours qui semble nouveau, je serais assez curieux de voir quand ils vont dépasser les socialistes dans les urnes.



                                  • Emile Red Emile Red 6 octobre 2009 15:23

                                    Ce qui est pathétique avec cette putritude que sont les mouvements comme l’UMP ou l’UNI et autre officine d’extrème droite est qu’il parle sans cesse de démocratie.

                                    Quand on voit un Foccard comme parain de cette boufiole qu’est l’UNI et comme secrétaire générale depuis 40 ans une néo-Américaine, on conçoit très bien ce que le mot démocratie peut signifier pour cette jungle plus à son aise au milieu des truands du SAC que face à la votation populaire.

                                    Les Longuet, Devedjian, Madelin, Goasguen, Novelli et tous les amis du libéralisme façon Chili de pinochet, voilà comment s’entend la démocratie pour Monsieur Soliveres ou son mentor de président qui lorsque l’issue d’un référendum ne lui plait pas passe outre ou fait revoter jusqu’à ce que la réponse lui convienne...


                                    Et ça vient nous parler de démocratie.... Tous bons à pendre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès