Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Laissez les boire !

Laissez les boire !

Il fallait s’en douter, une première mort accidentelle au cours d’un apéritif géant, et les biens pensants commencent à glapir. « L’apéro de Nantes tourne au drame ! ». Une seule victime ! Alors que dire du récent accident de mine en Russie, une hécatombe, un holocauste ? Un seul décès consécutif à une beuverie, alors que des dizaines de milliers ont participé sans encombre à un tel événement depuis quelques mois, cela ne devrait faire que quelques lignes dans le journal régional. L’accident a eu lieu lors de la dislocation du cortège aurait pu dire le Préfet de police s’il s’était agi de manifestants cégétistes. Mais la société de pleutres qui ne supporte plus le moindre incident, la moindre prise de risque, va monter au créneau dans la semaine qui arrive et tout faire pour interdire l’apéro du Champs de Mars, considéré comme une pratique à haut risque. Cette lâcheté, ce comportement pusillanime vient d’aboutir cette semaine dans la même optique, au stupide concept de préjudice de l’anxiété pour des travailleurs ayant été en contact avec l’amiante qui ne présentent (pas encore ?) de pathologie, mais pourraient en développer une. Alors à quand un préjudice d’anxiété pour les militaires susceptibles de mourir sur le champ de bataille, pour les pompiers exposés aux incendies et pourquoi pas pour les prostituées risquant l’accident de préservatif face à un séropositif ?

Bis repetita, comme après l’affaire du supporter du PSG mort à la suite d’une bagarre, second cas dans la décennie, consécutif à des affrontements autour du stade. Et de prendre immédiatement des lois d’exceptions contre les groupes de supporters, et de s’époumoner à la moindre bavure comme s’il s’agissait d’un cataclysme, alors que l’on se trouve devant un simple fait divers occasionnel ! S’il faut déployer autant de police pour deux décès en dix ans, quelles forces de l’ordre faudra-t-il mobiliser le jour où le peuple descendra dans la rue pour protester contre le gouvernement ? Devra-t-on leur envoyer les chars ?

Les apéritifs géants ne sont ni à louer comme une manifestation du génie créatif de la jeunesse influencée par Facebook, ni à être diabolisés, mis au pilori de la moralité car ils peuvent éventuellement déraper. Mais dirons les bons esprits, mettez vous à la place des parents du jeune mort d’avoir bu un coup de trop ! Ce jeune, il aurait pu mourir ailleurs, lui ou un autre, lors de circonstances similaires moins médiatisées que cet apéro. Une cuite solitaire ou en comité restreint et on se casse la gueule dans l’escalier, on tombe du parapet ou tout simplement on se vomit dans les bronches et on y passe bêtement, toujours bêtement.

Pas besoin de Facebook ou de milliers de participants pour que ça tourne mal de temps à autre. Heureusement, des centaines de milliers de gens plus ou moins jeunes boivent en France sans avoir attendu les apéritifs géants. Un pourcentage non négligeable d’individus de tous âges se prend régulièrement ou occasionnellement des cuites carabinées et heureusement seul un très petit nombre arrive à en claquer.

Rien à voir avec l’alcoolisme chronique et addictif qui est une maladie invalidante et qui doit à la fois être pris au sérieux et soigné car il aboutit à la longue à la destruction de l’individu et peut faire courir des risques aux autres de façon plus récurrente que de petites fêtes non encadrées. L’idéal serait qu’il n’y ait pas de dégâts collatéraux aux beuveries, mais un mort de temps en temps est loin d’être une catastrophe à l’échelon d’une nation. Il ne s’agit pas de faire l’apologie de l’ivresse, d’inciter les jeunes à se saouler ou à consommer comme des brutes mais de revenir à la raison. Toute activité humaine est potentiellement dangereuse, certains loisirs le sont plus que d’autres, mais réprimer, interdire n’empêchera jamais les digressions. La liberté collective et individuelle a un prix. Dans un pays de plus de 60 millions d’habitants, quelques décès accidentels à la suite de beuveries, de bagarres, de comportements à risques sont certes fâcheux mais non rédhibitoires. A force de vouloir tout prévenir, on en arrive à tout interdire et en fin de compte on développe la clandestinité. A force de chercher le risque zéro, de vouloir appliquer le principe de précaution, la société française devient lâche, frileuse, craintive. La peur gagne en chaque domaine : peur des cuites des jeunes devenant peur de la jeunesse, peur des jeunes cons caillassant des bus, qui se calmeraient avec quelques gifles, se transformant en peur des musulmans sous prétextes que certains de ces abrutis sont arabes, peur de l’avenir aboutissant à une psychose du suicide en entreprise, effroi des produits phytosanitaires , frayeur des OGM, des Chinois, de leurs jouets de leurs industriels, panique face aux volcans islandais ou aux potentiels pédophiles. La liste pourrait s’allonger à l’infini tant la presse, la télévision, le discours des politiques et des psychologues sont alarmistes.

Il n’y a pas si longtemps, Jean Paul II disait en chevrotant « n’ayez pas peur ! ». De nos jours, la France crève de trouille. Qu’elle ait peur n’est pas grandiose, mais que médias et politiques se fassent les porte-paroles de cette panique inconsidérée, de cette lâcheté généralisée est encre plus malsain. La France actuelle est comparable à la France pusillanime et défaitiste de 1938, celle qui accueillait Daladier au Bourget sous les hourras à son retour des accords de Munich. Cette France vaincue bien avant le premier coup de fusil face aux nazis, vaincue plus par le défaitisme que par les armées du Troisième Reich ! Cette France de « sans couilles » se reconstitue sous nos yeux de jour en jour. Il se crée désormais le paradoxe d’être fier d’être lâche dans le pays de la Révolution.

Souvenez-vous de « l’arrache cœur » de Boris Vian ! L’héroïne du roman, craignant de façon déraisonnable qu’il survienne un malheur à ses enfants, finit par les mettre en cage pour les protéger du monde extérieur forcément dangereux et hostile. C’est toute la société française qui va bientôt se retrouver dans la cage géante que sera devenu le pays, si les hygiénistes, les moralistes, les partisans du principe de précaution arrivent à imposer en totalité la toile qu’ils sont en train de tisser inéluctablement autour des citoyens.

Et puis, boire un petit coup, c’est agréable, dit la chanson populaire. Au lieu de réprimer les jeunes à propos de l’alcool, les adultes devraient leur enseigner à boire progressivement dès l’adolescence. Leur faire prendre leur première cuite sous contrôle, pour qu’ils apprennent à connaitre leurs limites et ainsi éviter les inconvénients de l’alcool et permettre d’en apprécier le plaisir. Une sorte de « conduite accompagnée » de la bouteille sous la supervision éclairée d’un adulte. Et boire, c’est comme conduire, on ne commence pas d’emblée avec un litre de schnaps ou une Ferrari. L’alcool s’apprivoise comme l’accélérateur et le levier de vitesse. L’alcool peut être un plaisir à condition de savoir le maitriser. Et puis, même adulte, une cuite, (de préférence pas trop souvent), ça se prépare pour éviter les inconvénients majeurs de la soûlerie itérative. Etre tout le temps bourré n’apporte plus vraiment du plaisir, mais des ennuis et de la dépendance. La légitime défonce, pourquoi pas ? Mais au rythme où vont les choses, il est à craindre que les buveurs qui vont se retrouver la gueule dans le seau se mettent à porter plainte contre la municipalité si les secours médicaux ne les prennent pas en charge immédiatement au premier malaise. Il faudrait pourtant assumer les conséquences de ses excès de boissons ; c’est ce qu’on appelle la responsabilité et le libre arbitre.

Enfin, que ceux qui ne sont pas encore trop fâché avec le christianisme, se souviennent que les dernières paroles du Christ sont : « j’ai soif » et « tout est consommé » Tout un programme pour se prendre un apéro !


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Georges Yang 14 mai 2010 09:42

    Petit rappel


    • brieli67 14 mai 2010 13:00

      LE RAPPEL MAISON


      Quand le spiritueux embrume l’esprit... critique

      à lire, à déguster à savourer 

    • Yann Amare 17 mai 2010 10:11

      Combien de morts a fait le capitalisme ? Dans cette liste pêchée sur Bellaciao il n’est pas compté les morts qui se sont noyé dans l’alcool par le désespoir d’une vie de merde...

      Traite des noirs aux 17e et 18e siècles : 10 000 000
      Liquidation des indiens d’Amérique de 1500 à 1860 : 70 000 000
      Guerre de crimée : 252 000
      (Fr et Gb contre Russie) en 1854 dont
      Russes : 100 000
      Français : 93 000
      Anglais : 22 000
      Trucs : 35 000
      piémontais : 2 000
      Guerre de Sécession américaine 1860-1865 : 617 000
      Guerre de 1870 (Fr. contre Allemands) : 220 000
      Ecrasement de la Commune de Paris en 1871 : 20 000
      Colonisation de l’Algérie, par les Fr. en 1840 : 10 000
      Colonisation de l’Afrique, par les Fr au 19e siècle : 112 000
      Colonisation du Congo, par les Belges au 19e siècle : 1 000 000
      Guerre Etats-Unis - Espagne en 1898 : 100 000
      Guerre des Boers en Afrique du Sud en 1900 : 57 000
      dont Boers : 35 000
      Anglais : 22 000
      Guerre 1914-1918 : 10 000 000
      Guerre d’Espagne 1936-1939 : 410 000
      Guerre 1939-1945 : 50 000 000
      Répression de l’armée fr, à Madagascar en 1948 : 80 000
      Guerre d’Algérie : 380 000
      Dont algériens : 350 000
      Fr : 30 000
      Guerre d’indépendance du Vietnam : 3 107 000
      dont
      * contre les fr
      Vietminh : 500 000
      Fr : 100 000
      Civils : 1 000 000
      * contre les américains
      Vietcong et nord vietnamiens : 750 000
      Américains : 57 000
      Sudistes : 200 000
      Civils : 500 000
      Répression anti-communiste en Indonésie en 1965 : 500 000
      Répression mai 68 en France : 4
      Massacre d’étudiant à mexico avt J.O. de 1968 : 400
      Guerre de Biafra 1966-1969 : 1 000 000
      Dictature au Chili 1973-1990 : 3167
      Dictature en Argentine 1976-1982 : 30 000
      Escadrond de la mort : 50 000
      Guatemala et Slavador 1975 - 2000
      guerre des malouines : 1005
      Angleterre-Argentine en 1982
      Usine explosée à Bhopal (Inde) en 1984 : 2900
      Guerre du Golfe en 1991 : 160 022
      dont Irakiens : 160 000
      Alliés : 22

      Total : 147 387 051

      Liste non exhaustive bien sûr. Et pourtant on a pas encore interdit le capitalisme c’est un scandale !... smiley


    • Yann Amare 17 mai 2010 10:15

      Plus les 10 millions de morts de faim par an pour cause de non partage des richesses... 


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 14 mai 2010 09:48

      Tu vas te faire déyanger ..... smiley


      • Alpo47 Alpo47 14 mai 2010 09:53

        Non, l’alcoolisation n’est pas inéluctable, les beuveries avec pour seul objectif de « se déstroncher la gueule » ne sont pas un progrès dans l’évolution et la maturité de l’individu ...
        Alors, que la société a besoin de sa jeunesse et de sa capacité de réaction, sinon révolte, une trop importante partie de celle ci, se tourne vers une autre drogue.
        Tiens... tiens ... Qui donc a lancé cette tendance ?


        • Lorenzo extremeño 14 mai 2010 09:54

          @ l’auteur

          tout rassemblement de plus de deux personnes va devenir emminement suspect !

          á la votre ! smiley


          • Triodus Triodus 14 mai 2010 10:46

            Si c’est le flic qui voit double on est mal..


          • King Al Batar King Al Batar 14 mai 2010 15:40

            Triodus, c’est toi le meilleur !


          • ARMINIUS ARMINIUS 16 mai 2010 14:16

            Il y a quelques années le représentant local d’une marque de pastis connu m’informait que son plus gros client était... la caserne de l’escadron de CRS . Quand j’étais militaire, le mess des sous-off faisait le plein dès 17 heures avec des Ri... heu, des pastis cinq fois moins cher que pour les civils, il n’y a pas que le mess qui était plein, à commencer par le sous off de permanence...tout ça n’explique en rien la dérive alcoolique de la jeunesse si ce n’est qu’une fois les effectifs de l’armée réduits, il a bien fallu cibler d’autres gosiers et là la grande marque de pastis à mis le paquet sur les jeunes ...et a atteint ses objectifs. Bravo à Mr Pasqua et à ses confrères...


          • Rough 14 mai 2010 10:43

            Excellent article !...Et oui il faut s’y habituer la société française devient une société d’eunuques !
            L’exemple le plus affligeant à mon avis c’est cette affaire de dédommagement pour l’anxiété qui frapperait des salariés exposés à l’amiante....Jez trouve ça absolument fabuleux ! L’on dédommage la peur de mourrir....


            • Georges Yang 17 mai 2010 20:09

              Si l’on dédommageait tous ceux qui ont la trouille de claquer, la Grèce serait un pays de rigeur budgétaire comparée à la France 


            • non666 non666 14 mai 2010 11:03

              On est visiblement en train de preparer l’opinion a un nouveau tout de vis sur le net.

              Le net, c’est le mal !
              Ce qui leur fait peur , c’est que desormais, on puisse sur une invitation flash, mobiliser 2000 personnes en quelques heures....pour un apero.

              Regardons cela du point de vue de ceux qui ont oragnisé la trahison des peuples, de Maastricht au TCE, du 11 septembre à la crise aux resolution miraculeuses.
              Si ils voient que pour un apéro, un besoin d’exister COLLECTIVEMENT , hors du monde du travail (qu’ils controlent) , hors du monde médiatique (qu’ils controlent) , hors des partis politiques et des centrales syndicales (deja vendus) , alors ils prennent peur.

              3000 , 5000 , 10000 personnes pret a se mobiliser en quelques heures pour...aller boire un coup ?


              Combien pourraient se mobiliser avec 1 ou 2 millions de chomeurs de plus, autand de « fin de droits » pour aller faire payer les responsables de cette crise, les gouvernements incompetents , les syndicats vendus ?

              Je l’ai déjà dis, la France ne compte QUE 90 Compagnies republicaines de Securité et Escadron de gendarmerie mobile. Avec un effectif maximum de 100 personnes (si on prends en compte les congés, les malades, les restrictions budgetaires.....) cela nous fait potentiellement moins de 10000 « adversaires ».
              Le reste , c’est de la pietaille de base : flics municipaux, RG, commissariats de quartier....
              Vous tenez la france avec ça ?

              Toute proportion gardée , les Yankees ont 10 fois plus de monde en Irak, pays 4 fois moins peuplé et ils n’y arrivent pas !


              Est ce que vous comprenez mieux pourquoi les Albanel, les fions, les Fillons, les porte-flingues, les boutefeux, les Hortefeux chient dans leur froc ?
              Pour sauver leur Maitre, l’homme de la trilatérale et de Bildenberg (devant qui Lagarde reserve la primauté de la présentation du budget de la France...) , ils doivent desormais compter avec une menace difuse, permanente , qui peut frapper a n’IMPORTE QUEL MOMENT.


              Les reseaux sociaux, ce n’est d’aillleurs pas que la possibilite de mobiliser, c’est aussi la possibilité de recuperer de l’info.
              Ou habitent ils ?
              Qui fait quoi ?

              Or, capacité de mobilisation + obtention d’information = insurrection possible....
              Et avec les reductions d’effectifs de l’armée, ce n’est pas avec elle qu’il faudra compter pour sauver l’austro-hongrois.

              Sans compter que ceux qui ont signé pour porter l’uniforme visaient a defendre LEUR pays et LEUR peuple.
              ...et surement pas les interets privés de quelques refugiés fiscaux au Luxembourg ou en Suisse, servis par un gouvernement de la « diversité » coloniale au service d’interets extra-europeens.

              L’apéro facebook, ce n’est pas un probleme d’alcool, c’est un probleme d’outil de mobilisation en des mains qui leurs echappent.




              • non666 non666 14 mai 2010 12:35

                Comme je suis infiniment bon, et fort courtois avec ceux qui le demandent poliment, j’accepte de t’instruire,

                Ni le PS, ni l’UMP, n’ont interet a voir se constituer des reseaux politiques qui leur echappent.
                Comme pour la presse , les médias en general, les PDG (Partis de Gouvernement auto-proclamés) ne sont plus credibles.
                Ils ne vivent plus que par leurs privilèges, leurs accès aux medias, leurs controles des 500 signatures qui empechent toute vraie alternative.

                Le PS ne comprends plus aucun socialiste depuis longtemps.
                Dans la mesure ou socialiste signifie toujours : marxiste esperant arriver a ses fins via la reforme (plutot que par la revolution)
                Le PS a au moins 50 % de responsabilité dans la longue liste des mesures de « privatisation » , de « liberalisation » de « dereglementation » qui ont aboutie a la crise que nous subissons de la part de banquiers hostiles et apatride planquant leurs gains dans des paradis fiscaux.
                Le PS participe activement au jeu de « double diabolisation » (la droite c’est le mal absolu !... et reciproquement a l’UMP) qui permet de limiter l’offre aux deux memes clans mafieux depuis 30 ans.
                Pour continuer a jouer et offrir a son « adversaire » un aussi complaisant adversaire, il lui faut avoir des « victoires morales » : «  ni putes ni soumises », « touche pas a mon pote », et désormais « touche pas a mon caniveau quand tu t’es prise une cuite facebook »
                ils sont complice car l’alternative est un monde sans eux


              • Alpo47 Alpo47 14 mai 2010 12:39

                @non666

                On peut effectivement se demander si l’outil de contrôle n’échappe pas à ses maîtres ?
                Ce qui me pousse à le croire, c’est lorsque je constate le matraquage médiatique et l’intervention des politiques de l’UMPS pour condamner ces rassemblements. Tous les arguments, y compris et surtout les plus « spécieux » sont utilisés.
                Ce qui est mauvais pour eux est forcément bon pour « nous ».

                Ce qui ne m’empêchera pas de continuer de regretter cette alcoolisation grandissante de la jeunesse.


              • Shaytan666 Shaytan666 14 mai 2010 12:55

                Mon cher Calmos, auriez vous l’amabilité d’arrêter de me faire saliver  smiley


              • Keuss 14 mai 2010 13:53

                Alpo47 :


                Vous dites : 
                « Ce qui ne m’empêchera pas de continuer de regretter cette alcoolisation grandissante de la jeunesse. »

                La jeunesse actuel a toujours bu, et boira toujours, c’est juste cette médiatisation qui vous en fait prendre conscience. :)


                non666 : J’aimerai que vous aillez raison, or, l’actualité récente nous montre bien que ce n’est pas le cas, On est dans un pays de beauf, il ne faut pas l’oublier, quand il s’agit de réunir des milliers de gens, c’est facile, quand c’est pour de l’alcool, un match de foot, ou un concert de Johnny, mais la France n’est plus capable de se réunir pour un lever de point, ou un lancé de pavé dans la tronche, j’en prend pour exemple le flop du No Sarko Day,moins recement la manifestation contre Hadopi. 2 flop flagrant montrant la lâcheté de notre mentalité de « jamais content ».

                Ceci dis, je suis d’accord sur le fait que les autorités ont peur de tout ce qu’ils ne contrôlent pas. 

              • non666 non666 14 mai 2010 14:44

                Keuss.
                Le « no-sarkozy-day » c’est un pull ou se melent quelques gauchistes, eternels agiteurs de pancartes et les « deçus du sarkozisme » qui aimeraient juste se persuader que le problème n’est QUE médiatique.

                N’oublions pas le fait qu’appeler a manifester contre sarkozy, c’est d’abord, hors de mouvement sociaux importants, un excellent moyens pour les RG de compter les opposants et de voir « qui en est » desormais.

                une inssurection « de gauche » echouera en France pour les memes raisons qu’en 1968 :
                * pas de representativité reelle de TOUTE la population
                * l’inherente inaptitude au gauchisme a se structurer en armée.
                * les « gauchistes » de 1968 s’appelent Kouchner et Cohn Bendit et vendent une opposition tres, tres mesurée...surtout au controle par les etats unis !


                Par contre la scission de la droite entre « collabos » pro-sarkozy , pro-USA , pro-Israel d’un coté et patriotes français de l’autre fournira de biens autres effectifs a une insurrection.
                Des paysans, des cadres et surtout , des cadres militaires.....
                Grace a Sarkozy, tout devient en effet possible....surtout le fait que l’armée bascule.
                Bien sur le carrierisme de certains officiers les poussera a « mettre la pression » sur leurs subordonnés pour servir Sarkozy, le CRIF et Bildenberg, mais la plupard des militaires ont une culture stratégique et economique suffisante pour comprendre les enjeux reels.

                Depuis que le petit caracteriel de l’Elysée s’est permi de parler au CEMAT comme a son chien, il est TRES mal vu chez les uniformes. Mais bon, l’arrogance des souverains austro-hongrois en terre de france n’est plus a demontrer depuis marie-antoinette !
                Humilier l’armée française en la faisant entrer comme enieme subordonnée dans l’Otan, tuer tout espoir d’avoir une vraie armée europeenne, une armée digne d’une vraie superpuissance autonome, cela n’a pas echappé a l’ensemble des cadres de l’armée française.

                Oui, dans un premier temps ils obeiront aux occupants et a leurs valets
                C’est apres le premier sang que se poseront les problèmes pour Laval et Pétain....


              • sisyphe sisyphe 14 mai 2010 17:47

                En gros, selon non666, la révolte ne viendra donc pas de ces couilles molles - vendus de gauchistes, mais ............. des bons couillus de l’armée !! smiley smiley

                On a toujours vu ce que ça donnait, les insurrections militaires ; partout, de tous temps ; des régimes autocratiques, répressifs, régressifs, avec exécutions, tortures, emprisonnements ; bref, de bonnes petites dictatures, totalement larguées sur le plan économique, et qui mettent un pays à l’agonie pour des décennies, mais il se trouve encore des individus, aujourd’hui, en 2010, pour prôner, espérer, susciter, appeler de leurs voeux des soulèvements militaires...

                Décidément, ils sont un paquet, ceux à qui « l’histoire n’apprend rien »...

                Affligeant...


              • bigpala 14 mai 2010 18:34

                Bien vu....c’est exactement ce qui va se passer ! et je crois qu’ils ont déjà compris la redoutable puissance que constituent les réseaux sociaux .

                Il serait intéressant de voir dans les semaines qui viennent les nouveaux groupes qui se crées sur les R.S.....on pourra ,ainsi, plus facilement deviner l’actualité. 

              • non666 non666 14 mai 2010 19:14

                @alchimie.
                Je ne hurlerais pas, c’est promis, le jour ou un gouvernement credible annoncera qu’il va mieux gerer l’Etat.
                Ce qui est sur, c’est que le problemme de la dette a commncé au milieu des années 70 et a augmenté sans discontinuer dans TOUS les gouvernements qui ont suivi.
                Ce qui est ENCORE plus sur, c’est que Sarkozy savait tout cela bien avant d’arriver à l’ELYSEE.
                Il est UN des ministres des finances qui a faussé les comptes en dissimulant les consequences pour notre dette des engagements qu’il avait pris sur les retraites d’EDF.
                Ce vantard a annoncé bien fort : j’ai reglé le problemme et a juste oublié de dire qu’il avait capitulé sur TOUT, engrangé le versement d’EDF dans les comptes de l’année en cours pour SE FLATTER du « mieux » budgetaire et « oublié » de rajouter à la dette l’engagement ainsi contacté....

                Il n’y a pas que lui, hein ?
                DSK et Fabius et presque tous les autres avaient fait de meme qui avec la SNCF, qui avec GDF , qui avec air France....

                Donc il savait
                Donc un type qui a un gouvernement a sa botte, un parti de Lemmings serviles comme l’UMP, ne peut pas ensuite etre credible dans une quelconque reforme reforme financiere alors qu’il est de toute evidence un des fossoyeurs du systeme.

                Quand aux socialistes, les seules fois ou ils auraient pu (et DU !) commencer a rembourser la dette, ils se sont posé la question du « partage » de l’excedent fiscal...
                Comment etre plus cretin , ou plus complice de la situation actuelle ?

                La reforme , et sa credibilité ne peut donc pas venir, ni de l’UMP, ni du PS.

                Par contre, en voyant ce qui leur fait peur, il est evident que desormais, les « partis » doivent reprendre leur sens premier : les groupes organisés participants a un conflit.
                Puisque les partis institutionels ont failli, il va falloir, a gauche comme a droite , reprendre tout a zero.
                Peut etre via les reseaux sociaux, justement.

                C’est ça la revolution qui leur fait peur.
                Une « droite internet » et une « gauche internet » qui ne reconnaitrait AUCUN attribut de legitimité au PS et a l’UMP et qui preparerait la prochaine campagne, qu’elle soit militaire ou politique, sans s’occuper d’eux...
                On pourrait meme creer une structure de base « generique » , une sorte de linux de la cellule politique commune, pourquoi pas. !

                Tu es quoi toi ?
                Moi je suis Parti generique, courant marxiste et toi ?
                Moi Parti generique aussi, mais courant souverainiste.
                Facho !
                Coco !
                bon, apero maintenant ?






              • curieux curieux 14 mai 2010 20:53

                Le gvt et les politicards chient dans leur froc quand ils voient ces rassemblements. Je pense finalement qu’un de ces apéro-party pourrait être le départ de manifs qui pourraient mal tourner ensuite.


              • ratminagrobis 14 mai 2010 22:34

                Bravo c’est exactement cela c’est la perte du pouvoir via les réseaux qui inquiète ,
                pas le taux d’alcolémie de la jeunesse 
                Avec la crise de conscience il va y avoir la prise de conscience de ce nouveau pouvoir 
                cet hiver il y a tout à parier qu’il se produira via les réseaux 
                des « Pillages Geants d’hypermarché  » ......no control 
                 pour redistribuer un peu les richesses ou toute autre motivation 
                et nous allons connaitre plein de surprises de ce nouveau contre pouvoir tout neuf qui émerge de l’alcool mais qui semble aussi plein de promesses 


              • wesson wesson 16 mai 2010 11:34

                Bonjour non666,

                "L’apéro facebook, ce n’est pas un probleme d’alcool, c’est un probleme d’outil de mobilisation en des mains qui leurs echappent"

                On ne saurait mieux le dire !


              • brieli67 14 mai 2010 11:05

                A comme assassins

                « Vous devez être ceux qui menacent, pas ceux qui sont menacés. Vos dents doivent rayer le parquet. L’indulgence est comme la pitié, elle vous déshonore et elle déshonore aussi ceux qui en bénéficient. La société a besoin de durs, pas de mous. L’ennui, c’est qu’il y en a beaucoup, des mous, beaucoup trop. Il faut arrêter de reculer le moment de l’effort. Ne soyez pas indulgents avec vos salariés. Il y a tout plein de bac + 12 qui sont infoutus de travailler, ils ne sont même pas capables de trouver un balai pour faire le ménage. Quand on doit licencier quelqu’un, il ne faut pas cacher la vérité. Vous savez, c’est aussi difficile pour celui qui coupe que pour celui qui est coupé. Moi, je préfère les assassins aux escrocs : les escrocs, les gens les trouvent sympas. Les assassins, non, évidemment ; mais pourtant, ils ont un grand mérite, c’est de ne pas être hypocrites. » André Daguin s’y connaît en la matière. Le 14 décembre 2003, par voie de presse, le président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) avait, à mots fort peu couverts, menacé le gouvernement d’un vote massif au FN pour les régionales en cas de report de la baisse de la TVA.

                Tout est dit sur les partenaires dealers....




                • brieli67 14 mai 2010 11:13

                  A noter cette alcoolisation « festive » et rituelle est chère et rapporte gros aux taverniers et à l’Etat.

                  Sous prétexte de meilleure qualité, de meilleure tradition, de meilleur terroir, tout est bon pour crever le budget des jeunes. C’est une prohibition par le fric.

                  Exigeons la carafe d’eau, du pain, du sel, des épices ou ingrédients 
                  http://www.paris-bistro.com/conso/d...

                  Pour les services de la concurrence, l’usage de la carafe d’eau et du pain gratuits demeure, sauf si le restaurateur en a informé explicitement la clientèle, notamment par l’affichage des menus à l’intérieur comme à l’extérieur de son établissement.




                  • cathy30 cathy30 14 mai 2010 11:25

                    Que les gens du gouvernement soient trois fois bénis pour penser à la santé des jeunes. Non je rigole, car le cynisme est porté là à son plus haut point ; surtout après l’annonce de la cure d’amaigrissement qui s’abbat sur les plus pauvres.
                    Notre gouvernement est agoraphobe, n’est pas une bonne nouvelle smiley


                    • heliogabale boug14 14 mai 2010 11:35

                      C’est vrai que les gouvernants ont de quoi avoir la trouille...réunir 10 000 personnes en quelques jours...c’est vrai que le bringe drinking n’a tué qu’un nombre peu important de jeunes mais ces phénomènes encapsulent tout un malaise...s’oublier dans l’alcool le temps d’une soirée et puis une jeunesse alcoolisée est moins dangereuse qu’une jeunesse révoltée...on ne se révolte pas avec des gens ivres...et puis faut modérer, honnêtement boire une quinzaine de verres pour se réveiller titubant, avec un mal de tête, un estomac tout retourné et plus ou moins encore l’envie de vomir, ce n’est pas une expérience à faire chaque semaine...or on peut voir que certains le font très fréquemment...c’est donc à terme une question de santé publique...par ailleurs, je ne vois que très peu d’intérêt dans l’action de boire, c’est fondamentalement une fuite en avant, un truc pour s’oublier, une drogue donc. Apprécier l’alcool pour son goût c’est à mon humble avis du foutage de gueule...la bière est dégueulasse, le vin j’ai du mal à me faire à son goût, les vodka, punch,tequila,rhum et autres alcools forts sont des armes de destruction massives...


                      • hunter hunter 14 mai 2010 12:46

                        Bonjour

                        l’expression correcte est « binge drinking » en fait ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Binge_drinking

                        cordialement

                        H /


                      • heliogabale boug14 14 mai 2010 18:49

                        Je prends note !


                      • Georges Yang 14 mai 2010 11:35

                        Au bon temps de Charlie Hebdo, une autre époque on aurait eu le titre : « Bal tragique à Nantes ! Un mort ! »
                        La presse nous refait le coup du supporter du PSG


                        • Georges Yang 14 mai 2010 13:05

                          Je n’aime pas les rassemblements de moutons, mais si l’apéro géant à Paris est interdit, j’ai bien envie d’y aller pour défendre ma liberté !


                          • sisyphe sisyphe 14 mai 2010 15:40

                            Interdire ces rassemblements serait, bien entendu, une grave atteinte à la liberté, et, de plus, une énorme connerie ; qui entrainerait les adeptes de ce genre de rassemblements à les multiplier, de façon moins « annoncée » ; donc moins contrôlables.

                            Maintenant, on peut également observer que les « jeunes » qui se mobilisent ainsi aisément pour de grands rassemblements, ne le font que pour des opérations festives.
                            Il ne s’agit pas de le leur reprocher (toute occasion de « fête » est toujours bonne à prendre), mais de constater que, du point de vue des défenses de leurs simples droits, personne ne bronche.

                            Pour le 1er Mai, c’était le désert, le vide...

                            Il semble qu’il n’y ait plus ; non seulement aucune conscience politique chez les gens, mais non plus de capacité à se révolter, à se mobiliser pour des sujets autrement plus graves pour la vie quotidienne de chacun...

                            L’Europe est en train de tomber, entièrement, aux mains des mafias financières, augurant des lendemains terribles de coupes sombres dans tout le domaine social, les retraites, le niveau de vie, et.................. rien, walou, nada, nicht, niente, nothing, que dalle... chacun maugrée dans son coin, mais aucune solidarité, aucun rassemblement d’envergure, aucun mouvement collectif..

                            La société de consommation’-TF1-pub-fais-ce-qu’il-te-plait-soies-toi-même-do-it est en train de gagner définitivement la partie, ayant morcelé le corps social en des millions d’individus isolés, résignés, soumis.....
                            plus facile d’exploiter et d’oppresser des individus totalement isolés les uns des autres, que d’avoir à affronter des rassemblements de gens concernés, solidaires, combattifs...

                            Bof... allez, on se fait un apéro ?


                          • Georges Yang 14 mai 2010 15:46

                            @Sisyphe
                            Je vous trouve souvent gavant et consensuel, mais cette fois je ne peux que vous approuver
                            Il y a plus à défendre en France que le droit de picoler en groupe, mais l’interdiction de picoler peut aussi traduire une forme de répression plus sordide


                          • Lorenzo extremeño 14 mai 2010 16:44

                            @ Sisyphe

                            pour le coup tu m’a grillé ! plus rapide que moi, l’important c’est que je te rejoins
                            sur le fond. Çá fout la trouille partout ces rassemblements c’est déjá une bonne
                            chose en soi.
                            Déjá mieux dans la rue que derriére un écran, même si ce n’est pas incompatible,
                            faut bien s’organiser s’pas  ! ?
                            l’alcool délie les langues et fait tomber les inhibitions, rien de nouveau,je gage
                            qu’ils ont des trucs plus longs á se dire que sur fesse bouque, twittére,oú
                            smesse, mais bon faut voir... c’est á eux de dire et faire,leur futur non ?
                            le tien et le mien sont dérriere, mais de ce qu’on sait ils feraient bien de se reveiller !
                             et si les trucs qui sont censer les fliquer,ils le transformaient en autre chose...
                            je vais rester attentif ,comme d’hab’

                            bien á toi.


                          • sisyphe sisyphe 14 mai 2010 16:49

                            @ Yang

                            Il est clair que je suis contre toute interdiction portant atteinte à la liberté de réunion et de mouvement ; fut-ce celui de picoler ; chacun peut bien s’allumer comme il veut, si ça ne porte pas atteinte aux autres... et toute occasion de « fête » est la bienvenue, en ces temps morbides..

                            Je constatais simplement la victoire du morcellement du corps social en millions d’individus isolés, qui ne se regroupent plus que ... pour oublier le quotidien, de plus en plus sinistré... au lieu de se donner, ensemble, la force d’essayer de le changer...

                            Du coup, ces « fêtes » me semblent avoir un arrière-goût de dé-fêtes...


                          • Georges Yang 14 mai 2010 17:04

                            Quand ça ne parle pas d’écologie, on peut ne pas s’engueuler et même être d’accord sur certains points


                          • sisyphe sisyphe 14 mai 2010 17:09

                            @ Lorenzo

                            Je suis bien d’accord avec toi qu’il vaut mieux, pour eux, se rassembler, que rester isolés derrière leurs écrans, leurs casques MP3, ou leurs sms ...

                            Je regrette simplement qu’ils ne se mobilisent que pour se distraire de leur quotidien, au lieu d’essayer de le changer... en ces temps où il devient de plus en plus « isolant »...

                            Mais bon ; un apéro, c’est plutôt sympa ; ça leur permet au moins de se rencontrer ; je ne vois pas pourquoi ce serait interdit sous prétexte d’un accident, comme il s’en produit tous les jours, partout, sans que les médias ni les dirigeants ne s’en émeuvent...

                            Qu’ils les interdisent ; ça leur donnera au moins l’occasion de manifester pour protester ; ce sera ça de gagné...
                             smiley


                          • hunter hunter 14 mai 2010 13:06

                            Salut à tous,

                            Je ne pense pas que les puissants flippent de ces mouvements, car il connaissent bien l’état général de débilité des populations qu’ils dominent !

                            Ils savent très bien que via Fesse Bouc, un mougeon leader peut faire rappliquer des milliers de mougeons (je rappelle que « mougeon » est un mot valise entre « mouton » et « pigeon »), mais autour de quelle thématique ? Se pichtaver la face, et espérer pour beaucoup, pouvoir culbuter à bon compte, quelques mougeonnes bien défoncées...et potable à défoncer !
                            Car Fesse Bouc est une alternative gratuite à d’autres sites de rencontres qui eux sont payants !

                            Par contre, essayer de lancer un appel sur Fesse Bouc, avec une vraie thématique comme la décrépitude programmée de notre système socile de santé, et là, vous aurez peut-être une cinquantaine de personnes !

                            Nos « bons maîtres » savent bien tout ça ! Les populations occidentales sont complètement décérébrées, mentalement laminées par des années de TV, de pub, de consummérisme !
                            Il n’y a qu’à voir les taux de participations aux élections récemment !

                            A mon avis, le seul truc qui les emmerde, c’est que ça mobilise des poulagas, et après ça coûte de la thune pour nettoyer les cadavres de boutanches laissés par les mougeons !

                            D’ailleurs, de plus en plus, ils commencent à envoyer la facture aux organisateurs !

                            Par contre, utiliser des rassemblement de mougeons en même temps, dans plusieurs grandes villes, en leur faisant miroîter une bonne beuverie voire quelques quickies facilement négociés, mobiliserait alors dans les différents points géographiques, autant de forces de l’ordre qui ne pourraient alors pas être utilisées, dans le cas où d’autres envisageraient un certain type d’action d’envergure plus intéressante, que les préoccupations de base des mougeons de Fesse Bouc !

                            si en plus, cette action de terrain était menée en parallèle avec une action derrière les claviers....

                            C’est plutôt ce genre de scénario qui les fait flipper à mon avis !

                            Mais bon, qui en France, notre pauvre pays lobotomisé, aurait de pareilles idées...

                            Et qui pourrait travailler à leur mise en application ? Et qui suivrait ?

                            Bah, laissons donc les mougeons s’amuser...quand ils en auront marre de recevoir des factures de la mairie pour payer les dégradations, le mouvement disparaîtra de sa belle mort.....

                            Nos « bons maîtres » peuvent dormir tranquille sur leurs stock options et autres retraites chapeau : il n’y a rien à craindre...........

                            Cordialement

                            H /

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès