Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Lait, blé : les agriculteurs abandonnés au tout marché

Lait, blé : les agriculteurs abandonnés au tout marché

Ce sont malheureusement les nouveaux épisodes d’un feuilleton interminable, dont je traite régulièrement sur le blog, sans que rien ne soit entrepris pour corriger les problèmes fondamentaux face auxquels sont placés les agriculteurs. Les producteurs laitiers affrontent une nouvelle baisse des prix et les céréaliers Français sont pris entre le feu d’une mauvaise récolte et de prix en baisse.

 
La loi de la jungle appliquée à l’agriculture
 
Les chiffres sont proprement effarants. Déjà, il y a trois ans, je rapportais déjà le désespoir des producteurs de lait, dont la production était achetée 30 centimes le litre (contre 31 en 2001) et demandaient une hausse de 3 à 4 centimes. Quel stupeur d’apprendre qu’en 2016, Lactalis l’achète 25 centimes le litre et Danone 27 centimes ! Malgré les tables rondes et les engagements, la situation des producteurs de lait ne semble pas avoir changé d’un iota : ils sont encore et toujours soumis aux fluctuations du marché, la consommation en baisse de la Chine pouvant les ruiner du jour au lendemain  ! Quelle plaisanterie d’oser parler d’un prix de 34 centimes le litre (moins de 10% de hausse en 15 ans). Il est logique que les agriculteurs en soient réduits à organiser des actions coup de poing contre Lactalis.
 
La situation des céréaliers sera extrêmement difficile cette année, car ils sont pris sous le coup d’une double mauvaise fortune. D’abord, du fait des aléas climatiques, la production de blé devrait être en recul d’un quart cette année  : la production serait au plus bas depuis 13 ans ! Malheureusement, la production mondiale est au plus haut et devrait égaler le record de l’an dernier, ce qui pousse les prix mondiaux à la baisse, proches des plus bas depuis 10 ans. Comme d’habitude, le gouvernement devrait annoncer des aides temporaires, des baisses exceptionnelles de taxes ou des aides bancaires (choses réclamées par l’opposition, comme vient de le faire François Fillon, qui parle de « plan d’urgence ») mais tout ceci ce ne sont que des solutions conjoncturelles à des problèmes profondément structurels.
 
Pourtant, les solutions aux difficultés des agriculteurs sont connues. Ce sont les piliers de la PAC originelle : protection des marchés européens, prix plancher protégeant les agriculteurs. Ce modèle est aussi à la base du modèle de développement des pays asiatiques, qui protègent fortement leur agriculture, le Japon ayant des droits de douane de plus de 300% sur le riz (plus de 200% pour la Corée du Sud). Au contraire, l’UE a levé les quotas laitiers en 2015 et l’on sait à quels points cela peut déstabiliser les marchés étant donnée l’agressivité commerciale de certains de nos partenaires. Il est rageant de voir que nos dirigeants continuent de fermer les yeux sur ces solutions, par dogmatisme et conformisme alors que les pays montrés en exemples économiques continuent de les appliquer
 

Voilà pourquoi nous devons absolument soutenir nos agriculteurs, en tirant toutes les conséquences des pratiques de certains groupes pour agir et faire pression, outre la pression politique. Il est inadmissible que ceux qui nous nourrissent soient traités comme des variables d’ajustement des marchés.

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • fred.foyn fred.foyn 16 août 10:44
     Vos agriculteurs ont voté pour le libre échange et la mondialisation..Des parasites polluants qui touchent des milliards de l’UE et nous vendent des produits empoisonnés en polluant les sols de votre pays.

    • Fergus Fergus 16 août 11:17

      Bonjour, fred.foyn

      100 % d’accord avec vous, à cette petite différence près que ce ne sont pas tous les agriculteurs (je pense notamment à ceux de la Confédération paysanne à qui ce reproche ne peut être fait).

      Cela précisé, lorsque Laurent Herblay écrit « Voilà pourquoi nous devons absolument soutenir nos agriculteurs, en tirant toutes les conséquences des pratiques de certains groupes », il en vient à défendre ceux - majoritaires - qui, au sein de la FNSEA, ont précisément mis en place depuis les années 50 le système qui les risque de les broyer.

      C’est en effet la FNSEA qui a imposé à l’Union Européenne le modèle productiviste délirant qui est en train de tuer notre agriculture. C’est pourquoi l’on ne peut en aucune manière se ranger au côté de ceux (y compris des exploitants agricoles de ma propre famille) qui continuent de soutenir des fossoyeurs comme Xavier Beulin, tout à la fois gros producteur agricole et président d’une multinationale agro-alimentaire.


    • Sozenz 16 août 14:19

      @fred.foyn
      ce n est pas tout de taper comme celà aussi facilement sur les agriculteurs . personne ne fait d erreur ?
      Vous avez les gros excploitants qui se croient encore à l abri , mais ne vont plus l être pour longtemps ; il va falloir qu ils s en rendent compte très vite .
      Puis il y a ces moyens et petits agriculteurs qui se sont fait avoir et se font encore avoir .
      J ai croisé des « connards » en agriculture , des têtus , des bornés etc , tout ce que vous voudrez comme dénominateur négatifs . mais le fait est c est que ce sont des agriculteurs qui nourrissent les gens même s ils le font mal . mauvais formation , mauvaises informations mauvais échanges ect...
      le fait est c est qu à force de se taper les uns contre les autres , connards contre moins connards , mais connards quand même, on va tous finir par se faire étrangler et ne plus rien pouvoir bouffer .

      vous savez ce que c est que de ne plus rien bouffer ?
      ce sera le plus grand génocide de tous les temps qui se prépare , alors stop sur c est la faute à...
       nous sommes tous fautifs . et nous allons l être encore dès 2017 avec les elections , et il n y aura pas que les agriculteurs qui iront voter connement .
      bon on fait quoi , car il ne reste plus beaucoup de temps . tic tac , tic tac ...


    • Sozenz 16 août 15:16

      @Sozenz
      je me suis laissée un peu aller sur les mots , mais il le fallait , c est volontaire et sans aucune haine ^^


    • Alren Alren 16 août 17:24

      @fred.foyn

      Il semble que les agriculteurs bio, notamment ceux qui développent d’étonnantes techniques culturales alternatives, gagnent leur vie correctement.

      Pourquoi les autres, les productivistes fous, ne les copient-ils pas ?

      Ah ! oui ! Il faudrait déjà que chacun puisse utiliser les semences de son gré. Ce qu’interdit l’UE à la botte des lobbys de l’agro-alimentaire.


    • Lemaïsjekiff Neo 16 août 22:24

      Fred.fion,

      « Des parasites polluants qui touchent des milliards de l’UE et nous vendent des produits empoisonnés en polluant les sols de votre pays »

      Facile l’insulte gratos ... petit charlot le simplet de mes deux on dirait du Claude et Michèle les abrutis à l’IP fixe... Tes contributions sont toujours des critiques sans avancer quoi que ce soit ... On ressent bien l’odeur de l’abrutit du premier rang, qui dés qu’une poule a pondu un article est le premier sur les lieux pour donner son avis négatif sur l’œuf sans avancer quoi que ce soit de positif ...

      « Vos agriculteurs .... les sols de votre pays »

      Si demain tous les paysans décidaient de vivre en autarcie les blaireaux comme toi seraient les premiers à devenir des voleurs et des criminels pour trouver à bouffer ... Ou les premiers à chialer pour qu’ils reproduisent et vendent ... En attendant pauvre naze continu et entraine toi à ce que tu sais le mieux faire ... Manger ta merde !

      C’est comme ça mais la vérité est là ...

       


    • fred.foyn fred.foyn 17 août 08:01

      @Neo....BOUFFON !


    • lsga lsga 18 août 13:48

      @fred.foyn

      Tout à fait. Que ces merdes de petits bourgeois réactionnaires fassent faillite. C’est un spectacle réjouissant.


    • Vipère Vipère 18 août 22:36

      @fred.foyn



      D’accord avec vous 

    • périscope 16 août 10:50

      Autre anomalie de la politique agricole française (et européenne) la répartition des aides, qui méprise les petits et les moyens mais permet à par exemple en France , car il y a sûrement pire, une ferme de 180 hectares en 1992, et 1.000 aujourd’hui (avec une section départementale cumuls Fnsea fort compréhensive !) de toucher 5 fois ce auquel elle avait « droit » alors !

       Avec cette « manne » ce type d’entreprises rafle toutes les terres sur le marché, aux dépens des petits et des jeunes


      • Fergus Fergus 16 août 11:25

        Bonjour, périscope

        Eh oui ! Un grand merci à la FNSEA qui, dès les années 50, a initié le modèle productiviste repris ensuite par l’UE dans le cadre de la PAC. Grâce à ce syndicat agricole vendu aux grandes entreprises de l’agro-alimentaire, tout a été fait pour favoriser les gros producteurs et faire disparaitre les petits exploitants. Le système de subventions européennes a été l’un des outils de cette politique dévastatrice pour nos campagnes.

        Toutes nos félicitations à la FNSEA et à son président multi-casquettes Xavier Beulin pour leur action destructrice et irresponsable ! smiley


      • Nicaillou (---.---.17.120) 17 août 00:33

        @Fergus

        Bonsoir fergus, N’étant pour aucun syndicat, moi même agriculteur et producteur de lait en bovins depuis deux décennies mais contraint d’arrêter pour des raisons de santé (nombreuses opérations du dos), je vois chaque semaine autour de moi de grosses exploitations de 1 million ou même 2 millions litres, cesser leur activité !! Ce sont pourtant des producteurs très techniques, qui savent ce qu’est un coup de production raisonné, qui ont travaillé dur pour en arriver là !!! Aujourd’hui, petit ou gros producteurs en vaches laitières c’est le même combat !! Il faut sortir de ce système productiviste, l’agriculture ce n’est pas de l’industrie bordel !!! On nourrit aujourd’hui les gens qui creveront de faim demain !!! Car d’ici là on aura décimé cette si riche et qualitative agriculture française que pourtant beaucoup nous envient.....


      • chantecler chantecler 17 août 08:59

        @Nicaillou
        Bonjour,
        Oui ,dans la démesure il n’y a pas de limites .
        C’est ce qui fait le charme du néolibéralisme .
        La liberté qu’il revendique : pas de règles , pas de contrôles , la loi des transnationales ...
        Le fric qui vient d’on ne sait où et qui peut tout acheter ...
        Surtout avec la corruption endémique , les mafias ,
        « la ferme des mille vaches » ?
        Aujourd’hui dépassée : des consortium vont nous imposer des centres industriels d’élevage , de production laitière , à 10 000 têtes ....
        C’est pas pour demain , c’est pour après demain ...
        Je repense à certaines périodes du capitalisme où il y avait des lois antitrusts par exemple , pour ne pas laisser un marché aux mains d’une seule et même entité , qui s’appliquaient avec rigueur ...
        Pff !
        Et bien nous en sommes loin .


      • Doume65 17 août 22:32

        @Nicaillou
        « Ce sont pourtant des producteurs très techniques, qui savent ce qu’est un coup de production raisonné »
        En espérant qu’ils sache aussi ce qu’est un coût de production smiley


      • bibou1324 bibou1324 16 août 11:27
        3 solutions : 

        1/ Soit les agriculteurs acceptent d’être pauvres et de crever car il faut se caler sur le concurrent roumain. 

        2/ Soit on légifère pour limiter les marges de la grande distribution (inacceptable, on n’est pas des communistes)

        3/ Soit on taxe ce qui vient de l’étranger. Donc on sort de l’Europe.

        Conclusion, une seule issue est possible (pour les politiciens) : les agriculteurs doivent crever.

        Perso, je vote en faveur de la solution 3/. Comme en Norvège, un des pays les plus riches d’Europe, taxons tout ce qui vient de l’étranger.

        • Fergus Fergus 16 août 11:48

          Bonjour, bibou1324

          Il y a une autre voie : celle de la qualité des produits et des circuits courts. Certains agriculteurs s’en sortent très bien, et cela sans subvention, en écoulant leur production dans des magasins coopératifs. C’est cette voie qu’il faut encourager.


        • Sozenz 16 août 14:49

          @bibou1324
          la 3 eme c est une très bonne solution et combinée avec la seconde ( mais ça ne sera pas fait car , le GD ce sont les lobbies et les lobbies sont ceux qui font la politique de l’Europe ...et qui « nourrissent » les politiques"
          De plus , l étau se ressert , avec les codex alimentarus ....mettant en avant ,avec force , le brevetage des graines ....
          il va falloir s ’opposer aussi à ces formes d oppression .


        • zygzornifle zygzornifle 16 août 15:11

          @Fergus


           Bruxelles serait capable de faire interdire les coopératives qui concurrencent déloyalement les lobbys et le gouvernement vice chancelier Hollande en tète se ferait un plaisir d’appliquer les directives de l’EU .....

        • Rmanal 16 août 11:28

          Je rejoins Fred.Joyn et Fergus : le plus gros problèmes des agriculteurs, ce sont les agriculteurs. D’un côté ils ont voulu un accès libre à tous les marchés en pensant productivisme en retirant toutes protections sanitaires et autres « delirium » lié au développement durable, de l’autre dès que cela ne va pas c’est la faute de l’état ou d’untel. Et au final qui paye, notamment la pollution aux nitrates : le contribuable.
          Je suis aussi pour défendre la PAC car l’agriculture est et sera un domaine clé qu’il faut protéger. Mais pour cela il faut arrêter de suivre la FNSEA et l’Europe.


          • Odin Odin 16 août 13:13

            « Quel stupeur d’apprendre qu’en 2016,Lactalis l’achète 25 centimes le litre et Danone 27 centimes ! »

            Mais c’est exactement cela l’U.E., toujours plus pour la finance. Pensez-vous, une seule minute, que les actionnaires se préoccupent de notre agriculture nationale ?

            Avec ce paradigme économique de Bruxelles, si nous restons dans l’U.E., l’intégralité de nos petits agriculteurs vont crever,

            2 suicides / jour et peu de personnes se posent la question du pourquoi de cette hécatombe et le plus ignoble est que cette politique est soutenue par la FNSEA à la solde de ces Lactalis, Danone etc… Nous devons reprendre notre souveraineté nationale et surtout alimentaire.

            L’eau, l’alimentation donc l’agriculture, devrait être comme notre dissuasion nucléaire, totalement INDÉPENDANTE.

            De plus, pour arrêter cette dépendance à des empoisonneurs mondiaux comme Monsanto, mettre une TVA réduite sur l’intégralité des produits BIO (5 %), ce qui aurait des répercussions positives sur la santé de l’ensemble des français ainsi que sur les caisses de la sécurité sociale. Oui, malheureusement je rêve, mais ils nous restent plus que cela. 

             


            • Fergus Fergus 16 août 15:33

              Bonjour, Odin

              « Avec ce paradigme économique de Bruxelles, si nous restons dans l’U.E., l’intégralité de nos petits agriculteurs vont crever »

              Je rêve ! C’est la France, sous la pression de la FNSEA, qui a imposé ce modèle agricole à l’Union Européenne !!!

              Et compte tenu de la puissance de ce syndicat, cul et chemise avec les politiques LR et, à un degré moindre, PS, que croyez-vous qu’il se passerait hors UR ; nous aurions très exactement la même politique agricole !


            • Rmanal 16 août 16:24

              @Fergus
              On lui a dit que c’était la faute de l’Europe : il répète.


            • aimable 16 août 17:26

              @Rmanal
              la f n s e a instrumente et l’Europe fait exécuter , comme elle le fait pour tous les lobbys  !


            • tonimarus45 16 août 23:30

              @Fergus__bonjour— il semblerait que tous les posteurs ici mais meme les paysans quand ils s’expriment a la tele oublient les mesures de retorsions contre la russie auxquelles ont repondu les russes en faisant un contre embargo sur les produits europeens ??


            • chantecler chantecler 17 août 09:05

              @Fergus
              Oui, mais il ne faut pas faire de contresens historique :
              La PAC se justifiait probablement au moment de la création du marché commun un peu après la fin de la guerre , puis a été pervertie probablement par le néolibéralisme .
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Politique_agricole_commune


            • Odin Odin 17 août 16:42

              @Fergus

              Je partage votre opinion sur la PAC et la FNSEA, mais cela c’était pour une période antérieure. Nous avons depuis l’U.E. des directives complètement absurdes, qui ne sont applicables que pour les « sociétés agricoles » de la FNSEA.

              Pour les petites et moyennes exploitations ce sont des contraintes permanentes avec à chaque fois un coût supplémentaire que de plus en plus d’agriculteurs ne peuvent supporter et ils mettent la clé sous la porte pour ne pas être dans l’illégalité sachant que c’est le pot de terre contre le pot de fer.

              Savez-vous par exemple, que cette U.E, avec ses directives encadrent par exemple la vitesse minimum des essuie-glaces des tracteurs ? Des directives comme celle-ci sont légion et font crever les petites et moyennes exploitations.

              Pour ce qui est des politiques, LR ou PS, je peux vous citer :

              Ronald Reagan, «  le gouvernement n’est pas la solution à vos problèmes ; le gouvernement est le problème ».

               

              @ Rmanal : « On lui a dit que c’était la faute de l’Europe : il répète. »

              J’ai assez de vécu avec un esprit d’analyse pour être capable de penser par moi-même, fonction de votre commentaire, je doute que vous soyez dans le même cas. 


            • Fergus Fergus 17 août 19:24

              Bonjour, Odin

              Le problème est que beaucoup de petits et moyens agriculteurs sont membres de la FNSEA ! Ils servent donc les intérêts des groupes agro-alimentaires qui les saignent ! Aberrant, non ? Et pourtant vrai.

              Pour ce qui est des essuie-glace, « c’est un bobard », m’assurent en rigolant mes cousins paysans. smiley


            • Odin Odin 17 août 20:43

              @Fergus

              « Pour ce qui est des essuie-glace, « c’est un bobard », m’assurent en rigolant mes cousins paysans. »

               https://www.senat.fr/rap/r96-46/r96-4617.html

               


            • Doume65 17 août 22:37

              @tonimarus45
              En effet, les russes sont devenus les premiers exportateurs de blé. L’embargo les incite à devenir autosuffisants sur tous les produits... et L’UE prolonge l’embargo.


            • Nérée (---.---.107.91) 16 août 13:23

              Ce qui est grave, c’est qu’en plus de siphonner les capitaux du pays, en cas de conflit avec l’oncle Sam, nous auront droit à ses bombes ( nous sommes déjà habitués ) mais aussi à crever de faim car nos producteurs auront été éliminés.


              • zygzornifle zygzornifle 16 août 15:07

                Si le traité transatlantique est signé par les crapules Bruxelloises l’EU fournira des cordes pour que les agriculteurs puissent se pendre bien entendu le prix de la corde sera déduite du prix de la vente de leurs bien suite a la saisie.....


                • mariestan 16 août 16:27

                  relocaliser l’agriculture ! l’agriculture n’est pas une industrie ! vous me copierez cette idée 1000 fois !


                  • mariestan 16 août 16:35

                    ce genre d’incidents.....arrive très souvent ! aujourdhui 16 aout : Près de deux cents cochons se sont échappés du camion les transportant à Biard (Vienne), près de Poitiers, rapporte aujourd’hui France Bleu Poitou. Le véhicule s’est renversé sur le côté sur l’autoroute A10 entre Paris et Bordeaux. Certaines bêtes n’ont pas survécu à l’accident, d’autres se sont échappées du camion qui se dirigeait vers un abattoir. 

                    on pense à la chair stressée de ces pauvres créatures ! une bete au surplus intelligente

                    Selon la radio locale, le conducteur est légèrement blessé. L’accident a créé un embouteillage sur environ sept kilomètres mais les automobilistes ont pu être évacués depuis grâce à une déviation. Les services vétérinaires tentent actuellement de sauver les cochons encore coincés.

                    dans quel horreur concentrationnaire nous fait vivre cette agriculture dévoyée ? il y a aussi les 1000 taurillons les vaches de la somme ; bref ces hommes d’affaires n’hésitent devant rien ! 

                    je ne souhaite qu’une chose à cette industrie agricole : qu’elle CREVE ! et vite !



                    • tonimarus45 16 août 18:42

                      bonjour- les pauvres riches et les riches pauvres certain posteur ne doutent de rien.moi qui croyez que les riches c’etait les riches et les pauvres les pauvres et bien non, ben voyons

                      Toutefois pourquoi ne pas delirer un peu plus ; les pauvres sont plus riches que si ils etaient plus pauvre et d’autre part les pauvres sont plus pauvres que si ils etaient plus riches et encore les riches sont plus riches que si ils etaient moins riches et les riches sont moins riches que si ils etaient plus riches..ECT...
                      Comme disait audiard«  ».................... c’est d’ailleurs a cela qu’on les reconnait«  »
                      Par contre une verite ennonces par plusieurs « medias » independants c’est que en france et en europe« les riches sont toujours plus riches et plus nombreux pendant que les pauvres sont toujours plus pauvres et plus nombreux »" ;;c’est la theorie du ruissellement mais a l’envers

                      • tonimarus45 16 août 23:23

                        @tonimarus45-oups !! je me suis trompe d’article


                      • fcpgismo fcpgismo 16 août 18:54

                        Souveraineté alimentaire sur ce concept l’agriculture doit redevenir une agriculture paysanne qui nous assure de nourrir convenablement la population française. Sortir du marché ce secteur de l’économie. Comme l’indique un député souverainiste du parlement Européen après un procès « libre et non faussé » pendre les dirigeants de l’UE


                        • aimable 16 août 21:20

                          @fcpgismo
                          en les faisant monter sur un tabouret hydraulique puis en diminuant doucement la hauteur , il ne faut pas que cela soit trop rapide !!


                        • goc goc 16 août 22:54

                          Curieusement personne ne parle de l’embargo contre la Russie, qu’a instauré notre gouvernement imbécile et servile. Il est d’autant plus imbécile que cet embargo a permis aux russes de (re)développer leur agriculture, et donc de ne plus jamais revenir sur le marché français. Même du temps de Petain/Vichy aucun gouvernement collaborationniste n’avait autant poussé ses agriculteurs au suicide, pour défendre les seul intérêts de ses maitres.

                          Sinon il existe une solution simple et peu couteuse : il suffit de faire un moratoire de 5 ans, sur les crédits des agriculteurs (suspension des remboursements avec paiement des intérêts par l’État), en échange du passage au tout bio (plus de semences stériles, plus de produit chimiques, etc..).
                          En plus de cela, on devra imposer à la grande distribution l’interdiction à la vente (à échéance de 5 ans aussi), des produits non bio, y compris pour les produits « préparés », afin de protéger notre agriculture


                          • tonimarus45 16 août 23:28

                            @goc-bonjour— il semblerait que tous les posteurs ici mais meme les paysans quand ils s’expriment a la tele oublie des mesures de retorsions contre la russie auxquelles ont repondu les russes en faisant un contre embargo sur les produits europeens ??


                          • Guidouri (---.---.21.70) 17 août 07:49

                            L agriculture est la mère nourricière des autres arts... De celle-ci nous y trouvons un large choix de produits indispensables au bon développement de nos vies et un plaisir simple qui nous donne a tous l energie d’avancé. C est aussi la cause d une bonne moitier des maladies rencontré au fil de nos vie. Je pense qu il faut vite arreté de jouer avec la nourriture et stoper la manipultion qu on nous fait subir . Les géants industriels de l agroalimentaire veulent tuer l élevage en france car ce qu’ il reste de notre model agricole ne leur rapporte rien. Il faut regler les problemes a la racine et vite ! Aujourd’hui,en majorité, que voulons nous : argent bonne santé bonheur Que font nos états pour nous aider : -nous faire payer moin d impôts ?... -boucher le troup de la sécu ? (Moin de remboursement, inégalité accrue de l acces au soin, nous faire bouffer une alilmentation industrielle chimique et souvent intracable ...)
                            - ... ..... .......
                            - soutenir par des aides européennes les grosses exploitations agricole, intégrateur...donc souvent au final les banquier et quelques individus future seigneurie riche en terres mais malheureusement au detriment des petites exploitations agri familial qui n on que quelques miettes du gâteau . Pourtant elles sont issu directement d une révolution française pas si lointaine...

                            Alors comment être juste pour améliorer notre quotidien a tous ? On n’entend parler de revenu universel ou citoyens ...J propose une autre idee en lien mais beaucoup plus utile et innovante. Creer un nouveau revenu pour tous( monnaie social) parallele a l euro (revenu du travail) l objectif n est pas d abandonner l euro mais de donner à notre etat un outils juste pour orienter notre consommation vers des achats de qualité, issue de notre pays(pour l alimentaire) en contre parti arreté de donner des milliard au grosses entreprises sous forme de subvention donc le donner directement a nous tous consommateur . Cette monnaie sans doute électronique serait utilisable uniquement pour les produits de première nécessité donc essentiellement l alimentation ! On peut de ce nouveau revenu trouver de tres nombreux effets bénéfiques pour tous à très court terme et long terme : -bien manger ne soit plus etre un luxe mais un droit accessible à tous ! -économie réel pour la sécu bien mangé et de qualité c est tres bon pour la santé... -suppression de bon nombre de minima sociaux complexes et souvent mal utiliser par les bénéficiaires. -enfin que nos agriculteurs vive de leur travail et plus de ces aides européens inegalement répartis qui coute tres chère à nous tous et profite à peu de personnes. - ....... j ai pas trouvé de contre arguments percutant... C une simple idée mais j ai envie de la partager et de la voir germer . Guillaume (agriculteur « exilé en suisse car trop révolté pour suporter les réalités françaises »)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès