Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le 11/09/2001 j’étais au Congo

Le 11/09/2001 j’étais au Congo

Un narrateur raconte le 11/09/2001, le jour des attentats contre les tours jumelles, il se trouvait au Congo et il fait un paralléle entre une guerre oubliée qui aurait fait plus de cinq millions de victimes et une l'attaque hyper médiatisée contre l'Amérique...

JPEG - 7.6 ko
Le 11/09/2001 Tours jumelles
Attaque du 11/09/2001

Je me souviens avoir lu cette question dans un article qui traitait des attentats du 11/09/2001 contre le World Trad. Center, "Et vous ou étiez-vous le 11/09/2001 ?"

 Je me souviens très bien ou je me trouvais ce jour-là, j'étais au Congo ! Ce jour du 11 Septembre 2001, fut un jour comme un autre au Congo avec ses centaines de cadavres. Plus de Cinq millions de morts dû aux conséquences de cette guerre, famines, épidémies, morts violentes...la camarde sous toutes ses formes, opérant de manières les plus diverses dans son boulot à temps plein. Ca fait grosso modo une moyenne de 3000 morts/jour ! Soit pour se donner une idée de l’hécatombe, un World Trade center journalier.

Cette guerre avait commencé en 1998 et s'était officiellement terminée en 2003, en réalité elle a continué surtout dans la province du Kivu, c'est là qu'était concentré un minerai très convoité par tous, le coltan ! Ingrédient indispensable pour l'électronique et l'industrie de pointe des pays qui généralement participent au G20. Il parait que le jouet électronique la Playstation 2 est sorti en retard à cause d'une pénurie de coltan, les petits enfants de riches auraient pu y jouer plus tôt ! Pourtant à part cet événement télévisuel du 11/09 qui n'a rien changé à mon quotidien, ce fut une journée ordinaire, je me vois regardant ces images mais je n'ai rien fait de spécial ce jour-là, 13 ans après je ne rattache aucun événement particulier lié à ce jour, je peux juste affirmer que j'ai regardé la télé au Congo chez un ami ou chez moi car le « spectacle » est passé s plusieurs. Je pense que j'ai suivi cet événement en même temps que le reste de la planète, presque en direct ! Pour la première fois nous étions connectés pour un cours instant avec les téléspectateurs du monde entier. Selon ce que l'on nous disait c'est l'événement charniére ou l'on peut dire que le monde a arréter de tourner rond, avant tout allait bien...

« Je dois reconnaitre que ce fut un spectacle hallucinant et jouissif de voir en boucle, encore et encore, les avions percuté et s'enfoncer dans des tours rendues molles par l'incandescence des poutres métalliques chauffées à blanc. Le monde se serait paraît-il arrêter de tourner rond ! On venait de tuer des Américains par centaines, ce n'était pas de la chair de nègres, ni celle de métèques, mais de la bonne chair blanche, de la chair impérialiste, celle qui a de la valeur, de la bonne chair bien grasse, dont on se débarrasse avec des régimes minceurs, du footing, du stretching, du houla hop ? Et non pas l'autre, de la pauvre, celle de crèves la dalle qui est maigre sans effort et sans le vouloir et qui de surcroît vaut pouic ! Les tours en flamme se sont affaissées, soulevant un nuage de poussières ou on lisait, Al-Qaïda ! Ce ne serait plus Bonzaï le cri du Kamikazes mais Allah Akbar. 2986 morts, tous Américains ! Comme des bourdons menaçants, les avions se scratchent sur leur cible... »

Cette guerre au Congo n'intéressait personne, elle n'était pas médiatique ! Pas moins de sept pays africains étaient pourtant partis prenante dans ce conflit et bien sûr ils se mettaient au cotés ou contre l'armée congolaise ou plus exactement, le R.D.C (République Démocratique du Congo) et selon les liens tribaux et les intérêts, les alliances pouvaient changer, de nombreux groupes armés pullulaient et ces pays tiraient les ficelles de ces milices paramilitaires, bien que certains de ces groupes étaient totalement incontrôlable.

Cette guerre faisait suite au génocide du Rwanda et était directement liée à lui, c’est peut-être la raison du sentiment de culpabilisation de certains pays, alors ils laissent faire... Maintenant ceux qui avaient participé au génocide œuvraient en toute impunité au Congo, Tutsi et Hutus étaient regroupés en milices et venaient eux aussi avec les autres groupes armés réclamer leur butin de guerre, le coltan ! Ce sera surtout l'Angola et le Rwanda qui s'impliqueront le plus dans cette guerre en R.D.C même après les accords signés en 2003... L'accaparation des richesses et surtout du coltan en était la véritable cause. Je crois que c'est Kissinger qui a dit quelque chose comme ça : « …que voulez-vous, Dieu n'a pas permis que le pétrole soit dans les pays démocratiques.." et de rajouter une autre fois "...le pétrole est un bien trop précieux pour être laissé aux mains des Arabes", il aurait pu rajouter la même chose pour le Coltan et le Congo. Si on en croît la science, la terre s'est formée d'un amas de météorites qui sont entrés en fusion et c'est une belle grosse de ces météorites de coltan qui a élu domicile au Congo, entre 60 et 80% de ce foutu minerai se trouve ici, c'est notre pétrole à nous...Ce lieu et cette guerre ne semblait intéresser que les belligérants et les grandes multinationales ! On ne peut pas dire que rien n’a été fait, il y a eu pas mal de résolutions de prises par l’ONU, les droits de l’Homme, les couloirs humanitaires et tout le tintouin étaient là-bas, des experts de toutes sortes il y en avait à la pelle mais ceux qui voulaient que la paix revienne, que les viols cessent, que les enfants aillent à l’école et recommence à jouer pour de faux à la guerre avec des jouets... que pouvaient ils devant ceux qui représentaient les grandes multinationales et qui en avaient un besoin pressent de coltan pour l’industrie mais en achetant le minerai ils nourrissaient la guerre, ils le savaient mais ça ne les empêchaient pas de négocier avec les divers chefs de guerres qui faisaient travailler de forces des prisonniers et des enfants...même le boycott ne les concernaient pas, ils trouvaient des parades Un kilo de coltan se négociait sur place à 50 euros et se revendait à 50 000 ! Milles fois la pirouette, tu peux pas lutter contre ça !

 Médiatiquement nous n'existions pas, on semblait vouloir nous empêcher d’exister ou alors d’exister que pour nous, comme l'arbre qui tombe dans la forêt et dont personne n'entend le bruit, nos cris, nos lamentations s’arrêtaient devant notre bouche même le vent au lieu de les porter semblait vouloir nous les faire ravaler. Ces corps inutiles de négros faméliques et superfétatoires n'intéressaient personne, dans les médias on n’entendait que les pleurs et on n'avait d'yeux que pour ces corps utiles de ricains obèses, cotisants à l'assurance vieillesse, dépensant allègrement du dollar, des euros et toutes les monnaies du monde.

JPEG - 12.4 ko
Mine de Coltan

Je me souviens du Congo et des enfants soldats, des enfants qui travaillaient pour extraire le coltan et tout un tas de minerai précieux, des enfants serpillères dont on se sert et qu’on jette tel des kleenex. Les enfants sont l’avenir d’un pays mais quand cet enfant à peine né voit devant lui un avenir mort, un avenir de guerre et de sang, quand est-il du pays !

Les massacres continuaient allégrement pendant que les experts débattaient pour savoir s’il y avait eu génocide ou non, si les viols des femmes pouvaient être considérés comme une arme de guerre ou si la pratique étaient répandus chez tous les bélligérants….au Rwanda il y avait eu génocide, le pays avait eu le label et la couverture médiatique qui va avec, environ 10 000 morts jour, pendant 100 jours.

Au RDC c’était différent les massacres étaient moins massifs, moins impressionnant, bien que sur la durée, on estime que depuis la seconde guerre mondiale, c’est l’élimination de masse la plus importante. Mais ces morts n’avaient aucun prix, ils valaient rien et je me souviens de cette ambiance presque palpable dans laquelle on voulait nous faire baigner, je me souviens avec mon cynisme habituel, avoir écrit ces mots : « L’Amérique crucifiée, à l’instar du Christ cloué sur ses deux poutres, pointant les quatre points cardinaux, crie avec rage et incompréhension : « Dieu pourquoi nous as-tu abandonné ». Tandis que sur des tonalités diverses, et dans tous les dialectes, de la noosphère, essaim d’abeilles, bourdonnent : « Tours jumelles ; Ben Laden ; Terroristes ; Arabes ; enculés ; voiles ; Islam ; Coran ; Héros ; Martyrs ; burqa ; démocratie ; intégristes ; salafistes ; croisade... guerre, guerre, guerre ». Les fils de putes qui ont attaqué l’Amérique, sont les rejetons bâtards de ces mêmes infidèles qui à dos de chameaux s’en étaient pris au tombeau du Christ, à mot couvert, un abruti décérébré l’affirmait et il vengerait Dieu qu’il l’avait élu président pour accomplir un dessein prophétique. Il le vengerait des sarrasins mécréants et de leur nouveau prophète terroriste, Oussama Ben Laden et aussi de son acolyte motocycliste, Cheik Omar. Il fallait que quelqu’un paie, il y aurait une vengeance terrible, les feux du ciel, l’arche d’alliance cracherait le tonnerre de feu, pour venger et honorer toute cette chair d’américains carbonisés, cette chair réduite en poudre dans les gravats de ces tours, cette chair qui ne connaîtra jamais le bonheur d’habiter et de grandir dans le jardin d’Eden terrestre. Cette chair promise à un bel avenir, fait de ripailles, de vacances, de voyages internationaux et nationaux avec une, deux, trois voiture, diesel ou essence, en bateau, en train, en avion, en ulm, en parachute, en rafting…elle ne connaîtra pas non plus les sports de l’extrême ou le cœur palpite, les poussées d’adrénaline. Quel gâchis ! Des vies qui méritaient d’être vécu, des vies ou la joie l’emporte sur la peine, pas de ces vies sans valeur ou on ne dépense pas le sou, ces vies misérables d’êtres faméliques, sans avenir, sans ripailles, ni rafting, ni stretching… »

Je porte encore ce dégout, il est profond car depuis tout petit, j’ai entendu dire que la vie est sacré qu’elle n’a pas de prix, c’est faux ! Des vies n’ont aucune valeur et d’autres en ont, le monde entier a été transformé en marchandise et y a de la marchandise qui est semblable à du toc qui vaut pouic…j’ai souvent éprouvé une amertume en songeant à ça, il y juste une fois, j’ai entendu la chanson d’un rappeur français Rockin'squat .qui m’a un peu réconcilié avec ce pays et cette guerre que l’on voulait cacher, qui n’était pas médiatique et qui donc n’existait pas mais certains voulaient la citer, la faire exister et ressusciter les morts pour les honorer… les paroles de cette chanson disaient : « ... Mais des deals bien cachés qui enrichissent, on a pas de pétrole mais on a des portables !

 Demande au Congo ce que veut dire Coltan

A cinquante mille euros le kilo

Des millions de morts au Congo

Orange, SFR, Bouygues ont une part dans ce chaos

Yeah on a pas de pétrole mais des putains d'idées

Pour rester une puissance mondiale sur l'échiquier ... »


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 3 septembre 2014 22:24

     Toutes les vies ont la même valeur.Des milliers d’ enfants meurent de faim chaque jour, et on n’ en a strictement rien à foutre si qq ricains meurent dans quelconque attentat. 


    • OMAR 3 septembre 2014 23:39

      Omar33

      Par contre les ricains, eux, chialent leurs morts, font une multitude de carnavals funèbres, écrivent des livres, poèmes, et nouvelles sur l’attentat, font des films, chauffent la population, puis vont détruire le pays soupçonné et massacrent sa population...

      Hiroshima, Nagashaki, Dresden, Baghdad, Kaboul, Mogadiscio, etc..., ça ne vous rappelle rien ?


      • Menouar ben Yahya 4 septembre 2014 13:27

        Il y a deux l’aspect, l’un c’est qu’on a l’impression que certaines vies ne semblent être là que pour participer à notre bien être et que plusieurs millions de vies peuvent disparaitre sans que ca n’émeuvent grand monde alors que d’autres vont faire la une pendant x temps...et l’autre c’est le « phénomène médiatique ». Si je prends l’exemple du coltan qui est indispensable pour la fabrication de portables, on comprendra par exemple que Bouygues qui a aussi des actions a TF1 ne verra pas d’un très bon œil que dans le JT du 20h l’on évoque cette guerre de maniérè récurrente sur sa chaine car inévitablement on parlera de lui dans des termes qui peuvent nuire à son image...donc dans la maniérè ou l’on nous informes les priorités économiques l’emportent sur tout les reste...j’ai pris Bouygues comme exemple mais on peut on prendre bien d’autres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès