Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le 1er Espace « décroissant » au Forum Social Mondial !

Le 1er Espace « décroissant » au Forum Social Mondial !

Le comité décroissance conviviale annonce ses activités pour le FSM à Montréal.

Bannière « Communiqué de presse » {JPEG}

Montréal, le 1er Août 2016

Grande première dans l’histoire des Forums Sociaux Mondiaux, le premier comité « décroissance conviviale » s’est créé à Montréal à l’occasion du FSM 2016 qui aura lieu du 9 au 14 Août prochain. Celui-ci parcourra la ville dans le but de déconstruire les préjugés envers ce paradigme et le faire connaître auprès de la population.

Pour cela, le comité décroissance proposera un parcours immersif afin de

           « Faire Réfléchir, Expérimenter et Débattre ».

Pour « Faire Réfléchir », un vélo-bibliothèque disponible sur l’espace permettra aux plus curieux de découvrir, à travers ses auteurs fondateurs et ses pensées, l’histoire de ce mouvement.
Egalement, une BD a été réalisée afin d’imaginer le monde de la décroissance par l’art. Première édition sur le thème de la décroissance, celle-ci sortira dès le 10 Août prochain et sera accessible sur l’espace tout au long du FSM.
Pour « Expérimenter  », deux parcours conviviaux à vélo seront proposés, afin de promouvoir des projets alternatifs à Montréal en accord avec les valeursde la décroissance, c’est-à-dire la justice sociale, la soutenabilité et l’autonomie. 
Enfin pour « Débattre », une grande conférence-débat rassemblera 5 pointures de la décroissance à Montréal.
 
Chaque jour le grand public est convié dès 8h sur notre espace pour des rencontres, des partages de connaissances, relaxer en écoutant de la musique live, faire du yoga, tricot, etc…tout en sirotant de bons smoothies ! Déjà plus de300 personnes ont montré leur intérêt de participer à nos activités qui seront, pour chacune d’elle, traduites en Anglais et Espagnol.

Les partenaires 

En collaboration avec 4 autres comités autogérés, et dans le but d’établir des liens de convergence entre les différentes activités présentées lors du Forum, le comité décroissance se rassemblera autour de l’espace

               « Les peuples et la planète avant le profit » 

situé sur la place Pasteur (UQAM). Les comités partenaires sont les comités « Environnement », « Extractivisme », « Palestine » et « Agriculture & Alimentation ».
Pour la création de la BD, des artistes montréalais et barcelonais ont offert leur plume et leur coup de main afin de nous faire voyager au pays de la décroissance…
L’ONG Cyclo Nord Sud a rendu possible le parcours immersif à vélo par le prêt d’une dizaine de leurs vélos. Santropol RoulantCoop BiomaLa Maison d’Aurore et L’Accorderie ont également répondu présents à l’appel en nous recevant dans leurs locaux pour une présentation intime et conviviale.

Contact Presse Sarah Cacoub – 514 553 0180 – sarah.cacoub@hec.ca

                                -30-

À propos de la décroissance conviviale
La décroissance conviviale est un mouvement idéologique qui s’appuie sur trois valeurs fondamentales : produire moins, partager plus et décider vraiment.
Un projet, un plan ou une action humaine quelconque est cohérent avec l’idéologie de la décroissance quand on peut montrer qu’il/elle contribue à la conservation de la vie sur Terre, à une plus grande justice entre les êtres vivants et à l’émancipation des êtres humains.En savoir plus.
 
À propos du FSM

Le Forum social mondial (FSM) est le plus grand rassemblement de la société civile visant à trouver des solutions aux problèmes de notre temps. 
Le FSM 2016 se tiendra du 9 au 14 août prochain. Au total : Plus de 50 000 participants, près de 5 000 organisations de la société civile locale et mondiale réunies pour 5 jours de réseautage, et plus de 1500 activités autogérées sont attendus pour cette première en Amérique du Nord. Vous pouvez vous inscrire en ligne sur le site du FSM 2016 : www.fsm2016.org.

 

PNG - 127 ko
Programme du parcours immersif

Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Abou Antoun Abou Antoun 3 août 10:56

    Pas un mot sur une nécessaire décroissance de la natalité.
    La décroissance industrielle (nécessaire) non accompagnée du contrôle de la natalité, accélère la chute. Mais, allez savoir pourquoi (reste d’influence des religions) les mouvements décroissants éludent la plupart du temps le problème.


    • Croa Croa 3 août 16:18

      À Abou Antoun,
      C’est une question d’urgence. La décroissance de la natalité a un gros défaut c’est son inertie puisque 3 générations d’humains sont nécessaires pour obtenir une inflexion de la courbe. Et une qualité : Elle arrive ! Ce pas seulement grâce aux chinois, les seuls à avoir réellement agit officiellement contre la surpopulation qui vient mais aussi grâce aux autres peuples qui prennent le virage d’eux-mêmes progressivement.
      *
      Il faut donc agir sur d’autres paramètres pour nous en sortir et pour que la terre puisse nourrir la population actuelle et à venir dans le court terme. Que les « décroissants » et les autres mouvements écologistes non corrompus privilégient ces autres paramètres est tout à fait normal. De plus en ce qui concerne ces autres paramètres, notamment tout ce qui trait aux gaspillages des ressources, RIEN N’EST FAIT de sérieux et même pas par les chinois ! 


    • Monsieur Antoun,


      Je fais partie du comité décroissance conviviale du FSM. Je parlerai en mon nom en vous disant qu’il s’agit d’un communiqué de presse, pas d’un essai de 100 pages. Donc, vous ne pouvez pas conclure que nous ne parlons pas de natalité juste en lisant un communiqué de presse. Cette question sera très certainement au menu des discussions lors de la grande conférence sur la décroissance conviviale qui se tiendra dans le cadre du FSM.

      Cordialement.

      Jérémy Bouchez.


      • mmbbb 3 août 17:03

        cela a remplacé l’autogestion très en vogue dans les années 1970 1980 . Qu en reste t il ? N Hulot et Y H Bertrand seront ils là ? Arriverons ils en helico ?


        • Marc Chinal Marc Chinal 3 août 17:55

          Bravo pour toute cette organisation !

          .
          Mais il faudra aussi parler d’un système post-monétaire à un moment ou à un autre, car lorsque vous dites :
          « Les peuples et la planète avant le profit »
          tant qu’il y aura de la monnaie en circulation, il aura les conflits d’intérêts pour « obtenir de la monnaie », et la recherche de bénéfice (logique puisque c’est le principe de la monnaie : avoir moins de dépenses que de ventes).
          .
          Le combat de Notre dame des landes est un bon exemple : pas d’écologie sans civilisation de l’accès (post-monétaire / ni monnaie ni troc ni échanges)

          Informez vous ! :)


          • Croa Croa 3 août 22:29

            À Marc Chinal
            On ne peut pas imaginer une société sans échanges. Pourtant une société sobre c’est tout à fait possible.
            *
            Le problème c’est bien la monnaie et elle-seule.. Plus exactement le crédit et plus précisément l’usure.
            Une société sobre et durable peut tolérer le troc et l’échange. En fait c’est juste une question de forme. Ce n’est même pas sûr qu’il soit nécessaire d’abolir les monnaies (dans leurs formes actuelles si bien sûr !). Dans la société du futur, si un futur est encore possible, presque tout sera gratuit puisque basé sur l’échange mais tout ne sera donc pas accessible puisque la surabondance n’aura plus cours.


          • Marc Chinal Marc Chinal 4 août 12:27

            @Croa
            « ..............On ne peut pas imaginer une société sans échanges................. »
            .
            Pourtant ça existe déjà dans les services avec wikipédia, les logiciels libres, et dans les biens avec les incroyables comestibles, même si c’est modeste pour ces derniers.
            .
            « ............Plus exactement le crédit et plus précisément l’usure. ............ »
            .
            l’usure est nécessaire dans un monde monétaire, pour garder la monnaie suffisamment rare.
            Vous êtes conscient que la monnaie doit être suffisamment rare pour avoir de la valeur ?
            .
            « ............En fait c’est juste une question de forme. ............... »
            .
            Non, c’est le fond : pour pouvoir payer, il faut générer des salaires, donc produire, même s’il n’y a pas de besoin réel, il faut produire pour faire de l’activité (sinon, plus de taxes, plus de services publics, etc).
            .
            « ...............presque tout sera gratuit puisque basé sur l’échange ................ »
            .
            l’échange implique de la valeur, or la valeur est basée entre autres sur la rareté, donc on aura toujours intérêt à « faire la rareté » plutôt que l’abondance dans une société d’échange. On n’en sort pas.
            La solution est la civilisation de l’accès, et la connaissance des limites des ressources. Mais la presque totalité des choses peuvent être en abondance sans fusiller les ressources de la planète.


          • Croa Croa 4 août 14:41

            À Marc Chinal
            « On ne peut pas imaginer une société sans échanges....//....Pourtant ça existe déjà dans les services avec wikipédia, les logiciels libres »
            *
            Ah ? Wikipedia, les logiciels libres, etc... Sont des systèmes carrément basé sur l’échange !!! 
            *
            L’usure c’est juste le truc nécessaire aux banques privées et à elles seulement pour que ces prédateurs puissent vivre sans contrôle (Une banque publique ou une banque privée sous contrôle public pourrait s’en passer.) Et à propos de rareté c’est le contraire qui se passe puisque l’usure oblige à l’abondance (ce faisant la monnaie perd de la valeur mais généralement pas assez.) 


          • Marc Chinal Marc Chinal 4 août 16:22

            @Croa
            « ...................Ah ? Wikipedia, les logiciels libres, etc... Sont des systèmes carrément basé sur l’échange !!! ....................... »
            .
            Ah ? ce n’est pas basé sur le don sans « retour direct » (définition de l’échange) ?
            .
            « ........... Une banque publique ou une banque privée sous contrôle public pourrait s’en passer........... »
            .
            Se passer des intérêts qui la font vivre ? Arf. Auriez vous oublié que les banques privées actuelles détruisent autant de monnaie qu’elles n’en créent lorsque le capital (le crédit) est remboursé ?
            .
            « .............Et à propos de rareté c’est le contraire qui se passe puisque l’usure oblige à l’abondance............ »
            .
            Vous faites erreur : lorsque le taux de crédit est très bas, l’argent abonde sur le marché (exemple : subprimes). Lorsqu’il est très haut, il devient plus rare parce que plus difficile de rembourser le crédit. C’est le principe qu’applique les banques centrales pour contrôler les flux financiers avec le taux directeur : quand ça tourne trop vite elles montent le taux directeur (qui sert pour le taux d’intérêt), et lorsque ça tourne trop lentement, elles facilitent la mise sur le marché de monnaie (en mettant un taux peu élevé).


          • Croa Croa 4 août 19:59

            À Marc Chinal « Auriez vous oublié que les banques privées actuelles détruisent autant de monnaie qu’elles n’en créent lorsque le capital (le crédit) est remboursé ? »
            *
            On s’en fout, LE PROBLÈME C’EST L’ USURE (les intérêts) pas le capital !


          • Marc Chinal Marc Chinal 4 août 21:58

            @Croa
            Vous pourrez toujours essayer de vous faire prêter de l’argent si ça ne rapporte rien au préteur ou preneur de risque... smiley


            • zygzornifle zygzornifle 4 août 09:14
              « décroissant » ?? la mode est plutôt au croissant Musulman c’est plutôt lui qui a la cote en ce moment.......

              • Croa Croa 4 août 11:17

                À zygzornifle,
                Les viennois ont effectivement inventé le croissant après l’échec du siège de Vienne par les Ottomans musulmans. La tendance à s’acheter « descroissant » par 10 pour pas cher favorise la croissance et incidemment le diabète smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès