Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le 8 Mars est discriminatoire et ridicule

Le 8 Mars est discriminatoire et ridicule

Et voilà de nouveau le 8 Mars et son cortège de manifestations, de bons sentiments, d'annonces, de beaux discours et de belles paroles.Comme si nous avions besoin d'une journée particulière pour nous rappeler toutes les discriminations et toutes les violences dont sont victimes les femmes, sous des formes multiples, dans toutes les sociétés du monde, qu'elles soient occidentales, africaines, arabes, asiatiques, américaines, etc...

Le 8 Mars, par ce raccourci dans le temps, relève plus du joujou politique, de la bonne conscience érigée en politique de développement. Par le simple fait que l'on condense les femmes en un jour de "fête" signifierait il que les autres jours tout va bien pour nous ? Ne doit il y avoir qu'un jour de prise de conscience et 364 jours de cécité ?

Doit on attendre le 8 Mars pour se rendre compte des inégalités entre femmes et hommes ?

Cette journée est ridicule car elle renvoie dans l'ombre les combats que les femmes mènent tous les jours sur le terrain, loin des médias et de l'attention des citoyens. Elle minimise les actions, les luttes, les revendications. Elle rabaisse le féminisne dans un ridicule qui frise le machisme.

Tous les poncifs sur les femmes sont de sortie en ce beau jour du 8 Mars : la femme faible, la femme enfant, la femme mère, la femme amante, la femme douceur... obligatoirement à protéger, comme une espèce exotique et fragile.Tous ces présupposés féminins qui renvoient à des prisons mentales dans lesquelles on nous enferme.

Dans nos sociétés traditionnelles et musulmanes plus qu'ailleurs.

Comme si une femme ne pouvait se construire en dehors de la maternité, du mariage...d'un homme. Comme si une femme était un enfant, infantile jusque dans ses combats.

Faut il un 8 Mars pour dire que, chez nous, être femme est difficile. Et que, pour certaines femmes, c'est encore plus difficile ! SI difficile dans nos sociétés de traditions, de codes de bonne conduite, d'honneur familial et tribal à respecter....

Même les défenseurs des femmes, à force de se complaire dans les stéréotypes, en viennent à stéréotyper ces combats quotidiens pour la dignité et l'égalité des droits !

A force de larmes de crocodiles moralisatrices et réductrices, on fait du 8 Mars une parodie de combat et on nie les souffrances.

Ces stéréotypes insultent celles et ceux qui se battent dans l'anonymat tous les jours. Insultent les victimes de violences conjugales, de viols, d'excision, de mariages forcés. Insultent les ONG qui sont sur le terrain et qui n'attendent pas le 8 Mars pour se battre et lutter dans une société patriarcale, machiste, traditionnelle, religieuse.

Il serait grand temps que l'on arrête de bafouer les droits des femmes en ce 8 mars pour, enfin, se battre de façon pragmatique et loin des clichés sur les femmes !

Il est grand temps que nos autorités fassent preuve de vrai courage ! Il est grand temps que les victimes de viol ne soient pas les accusées par exemple ! Il est grand temps que la justice fasse son travail. Que les législateurs ne se contentent pas de pondre des lois que l'on n'applique pas ! Que l'école fasse son travail ! Que nos religieux fassent leur ! ...Maispour cela il nous faut une vraie lutte et de vrais combats, ancrés dans les réalités sociales. Et non pas ce pitoyable petit 8 Mars qui détruit toutes les actions par ses clichés qui ne sont là que pour se donner bonne conscience. Un féminisme moderne, à l'image de nos sociétés et non pas copié sur l'Occident. Un féminisme du réel.

Et non pas du fantasme...

Mariem mint DERWICH,

journaliste au Calame et à Kassataya (Mauritanie) 

(paru dans le média mauritanien indépendant Kassataya le 08/03/2012)


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Constant danslayreur 10 mars 2012 11:54

    Bonjour,

    Pour le 8 Mars, mes collègues femmes ont eu une prime de 2500 DA (Une bonne paire de chaussures) et surtout leur après-midi pour aller fêter ça.

    Il s’est bien trouvé un c…ard pour râler qu’elles aient eu pareille somme faramineuse (17 euros smiley ), sur je cite : « Notre argent des œuvres sociales », mais le gros des troupes ne l’a pas suivi trop occupé à méditer sur un phénomène nouveau : Des bureaux devenus soudaincoup trois fois trop grands et infiniment plus tristes (qui eût même cru que c’était du domaine du possible), sans elles .

    Ce qui est sûr, c’est qu’elles étaient rayonnantes avant de partir et semblaient ravies de remercier tous ceux qui leur souhaitaient bonne fête. Voila pourquoi je n’aime pas du tout votre billet ni plus généralement ce genre de « coup de gueule » qui non seulement se permet de parler au nom de toutes mais surtout à cause du message excessif de base : Sous prétexte qu’il faudrait faire plus et tout le temps, tout est fait pour dépeindre le 8 Mars comme un jour noir pour les femmes, tous ceux qui osent dire une gentillesse ce jour là, des hypocrites aux larmes de crocodiles et j’en passe.


    • stereo 10 mars 2012 13:23

      Pourquoi une journée des grand-mères ( ne sont-elles pas des femmes ? ), il y a une hyprocrisie sans bornes derrière toutes ces journées de ceci, de celà... et qui n’apportent rien à qui que ce soit.
      Vous voulez être efficaces pour les populations, vous les politiques, alors faîtes-nous une journée sans taxes pour toutes et tous, là, au moins vous ferez une bonne et belle action... Bon ne soyons pas utopistes, ce n’est malheureusement pas demain la veille qu’une telle journée verra le jour !... 


      • Cassidy Sheeran Cassidy Sheeran 10 mars 2012 15:03

        Mon fils de douze an, en entendant que c’était la journée de la femme, m’a demandé : « c’est quand la journée de l’homme ? ».


        • Constant danslayreur 10 mars 2012 16:12

          Elle est un peu facile mais bon, elle s’impose quand même : les 364 jours restants mon fils.


        • Cassidy Sheeran Cassidy Sheeran 10 mars 2012 16:20

           smiley ... c’est ce que j’ai répondu !


        •  C BARRATIER C BARRATIER 10 mars 2012 16:50

          Le 8 mars agace pas mal de rétrogrades, donc il est bienvenu. Aucune religion ne discrimine l’homme aux dépens de la femme, le contraire reste assez général, et pas seulement en Occident. Les femmes se libèrent peu à peu des dogmes religieux édictés et contrôlés par des hommes. Tant pis pour les religions rétrogrades dont l’humanité se débarrassera.

          Voir dans la table des news :

          « Femmes écrasées par des dogmes religieux » 

          http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=69


          • nemotyrannus nemotyrannus 10 mars 2012 18:44

            Je suis en partie d’accord avec ce que vous dites,je n’adhère pas à l’idée de « domination masculine » en tout temps et en tout lieu comme on veut nous le faire croire mais il me paraît indéniable que les grandes religions sont clairement misogynes .

            En fait je pense que l’esprit religieux est une entrave au progrès,de toute sorte.

            Mais,non,je ne pense pas être rétrograde simplement parce que la journée de la femme ne me paraît pas franchement être égalitaire .
            La journée de l’homme,où l’on expose ses problèmes à lui,n’existe pas et ce n’est pas 364 jours par an comme il est dit plus haut et comme il se le répète stupidement un peu partout.

          • stereo 10 mars 2012 20:19

            Il ne s’agit pas d’être rétrograde en dénonçant une hypocrisie, il s’agit simplement d’ une demande d’ appliquer les lois qui garantissent l’ égalité des femmes par rapport aux hommes. Le gros problème, et j’en conviens, est surtout religieux dans de trop nombreuses sociétés, mais là, les fanatismes sont difficiles à contrer et à faire tomber.
             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès