Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le cœur a ses raisons...

Le cœur a ses raisons...

Que la raison ignore. Hélas lorsqu’un mariage devient une affaire politique, l’émotion et les approximations mènent à des contresens fâcheux. Tout feu tout flamme, le petit monde politique s’enflamme contre la décision d’un juge. A raison ? Non.

Seigneur, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ! L’annulation d’un mariage par le tribunal de Lille a plongé l’ensemble de la classe politique dans l’émotion et la surenchère sentimentale, au point d’en oublier les règles les plus élémentaires du droit et de la philosophie politique.

D’un point de vue légal, en effet, le mariage est un contrat, dont l’élément fondamental est la volonté de contracter des deux fiancés. Toute tromperie dont l’influence est importante dans la volonté de l’une des parties entraîne logiquement l’annulation du contrat, le caractère essentiel de la tromperie s’appréciant in concreto, c’est-à-dire par rapport à son importance aux yeux des futurs époux et non par rapport à une norme morale quelle qu’elle soit.

C’est une des sagesses de la loi telle qu’elle est écrite de ne reconnaître aucune morale, fût-elle moderne et libérale ou traditionnelle et rigide, athée ou religieuse. Seul le mensonge et son influence sur la volonté ont une existence aux yeux du juge. Ce que, dans leur précipitation, l’ensemble de nos politiques propose avec une unanimité qui est toujours inquiétante, est de revenir sur ce sain aveuglement de la loi aux religions et aux morales, qui est le véritable sens de la laïcité, et de confier au magistrat le pouvoir de juger des motifs personnels du mariage au nom d’une morale d’Etat.

Si demain un couple dont l’un des membres, végétarien passionné, s’estime trompé par le goût dissimulé de son conjoint pour le tartare de bœuf, faudra-t-il donc convoquer un concile de cette nouvelle religion d’Etat pour déterminer la compatibilité de la carnophobie avec les hadiths de la morale républicaine ?

La République ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte… fût-il celui de la Raison.

Les opposants politiques à cette décision judiciaire au nom de la laïcité se placent bien plus proches d’un Combes dont l’objectif était le remplacement du catholicisme par un athéisme d’Etat que du compromis de Briand qui finalement prévalut, celui d’une tolérante indifférence aux croyances de chacun, quand bien même celles-ci seraient médiévales.

La laïcité est l’acceptation des traditions, religions et morales que nous ne partageons pas ; la lutte démagogique contre les opinions minoritaires porte un autre nom.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • LOISEAU 3 juin 2008 15:52

    Je pense pareil, et n’aurais su mieux dire.

     


    • jondegre jondegre 4 juin 2008 11:05

      Tout pareil, ca fait du bien de voir des gens senses sur cette affaire, qui aura seulement eu le merite de faire vendre la presse payante et de faire tourner les compteurs de forums.

       

       


    • faxtronic faxtronic 3 juin 2008 17:01

      Il y en a marre des articles sur ce mariage, c’est le millieme en 2 jours !


      • Damien Vidal Damien Vidal 3 juin 2008 17:10

        Je peux le comprendre ! Ceci est d’ailleurs plus un article à propos de la polémique. C’est récursif en quelque sorte, peut être la semaine prochaine un article à propos de la polémique sur la polémique.

        Plus sérieusement le point de vue juridique est en ce moment répété par tous les avocats des barreaux de France et de Navarre mais l’ouverture ( présentée ici de façon polémique et volontairement rapide ) sur les conséquences en terme de conception de la loi dans une démocratie libérale et laïque est à mon avis trop rarement exprimé.

        Le sujet en lui même est tout à fait secondaire mais il révèle des clivages intéressants autant au sein de la classe politique que chez les journalistes. Un thème révélateur en quelque sorte, dont l’intérêt est dans ce qu’il découvre.


      • Serpico Serpico 3 juin 2008 19:24

        Faxtronic

         

        Un de plus mais il est rafraîchissant

         

        On est en train de constater malheureusement que la plupart de ceux qui interviennent sur le sujet prennent la laïcité pour une idéologie ennemie de la morale et de la religion (voir plus bas, le commentaire de ce taré de JACOB) En fait, la même définition que lui donnent les intégristes


      • claude claude 3 juin 2008 20:12

        bonsoir,

         

        concernant la laïcité, j’avais mis cette définition sur un autre fil, trouvée sur le site : atheisme.free.fr/Contributions/Definition_laicite.htm

        je l’aime bien car elle est respectueuse des croyances d’autrui :

        • "La laïcité n’est pas antireligieuse, elle est neutre. Anticlérical ne veut pas dire antireligieux, mais opposé au projet de domination temporelle des religieux. Pour la même raison, la laïcité n’est pas non plus antiathéisme. Les athées comme les croyants ont un droit égal à l’existence dans une société laïque. La laïcité transcende les options spirituelles en définissant les conditions de leur libre affirmation et de leur coexistence pacifique. A ce titre, elle est un facteur essentiel et indispensable de la paix civile. (...) Yves Pialot "

      • Serpico Serpico 3 juin 2008 19:28

        JACOB : "La laïcité est l’acceptation des traditions, religions et morales que nous ne partageons pas

        La laïcité accepterait l’excision, la lapidation...

        La laïcité reconnaitrait cela ? "

         

        **********************

         

        Tu es sur une voie sans issue : la laïcité ne nie ni ne reconnaît tout ça.

         

        C’est le domaine de la loi.

         

        La laïcité n’a rien à voir.

         

        La laïcité a pour principe central de laisser chacun vivre selon sa conscience.

         

        Ce n’est pas une idéologie ou une nouvelle religion.


      • miwari miwari 3 juin 2008 19:35

        Jacob tu prends ton pied pour chaque article qui parle de ce sujet tu es là a vomir tes idées.
        Calme toi, tu en deviens finalement risible
         


      • RilaX RilaX 4 juin 2008 07:38

        La lapidation et l’excision sont interdit par la loir ... pas la virginité !!!!


      • 5A3N5D 3 juin 2008 20:35

        @ l’auteur,

        Article concis, clair, bien articulé. Pas un mot à y ajouter ni à en retrancher. Désolé qu’il n’ait pas été aussi fréquenté que les autres traitant du même sujet.

         

         


        • ZEN ZEN 4 juin 2008 11:16

          Sur cette affaire, je crois que Catherine Kintzler a dit ce qu’il fallait et sous la forme qu’il fallait :

           

          www.marianne2.fr/Cachez-cette-virginite-que-je-ne-saurais-voir- !_a87883.html


          • Iren-Nao 4 juin 2008 11:18

            @ Damien,

            Bravo, bien reflechi et bien torche !!

            Mais zaufait qui fit l’expertise de la non virginite de la dame ?

            Iren-Nao


            • fonzibrain fonzibrain 6 juin 2008 00:51

              c’est quand même délirant de voir certain géné par cette décision de justice.

               

              un homme veut épouser une femme vierge.

               

              remettre en cause ce jugement revient à quoi ?

               

              à dire qu’il ne peut annuler ce mariage.

               

              et cela revient à dire que l’on lui interdit légalement de pouvoir se marrier avec une viege,puisque si la femme lui ment,il n’aurai aucun recourt,(jurisprudence).

               

              je pense que vouloir se marrier avec une vierge peut etre consideré comme une orientation sexuelle spécifique,outre le domaine religieux,des raisons ayant attrait à la santé comme une peur de maladie,ou psychologique en mettant en avant la volonté de creer une relation intense ,à égalité et voulant découvir le sexe en étant vierge tous les deux,une femme peut trés bien vouloir faire l’amour(pour la premiere fois) et se marrier avec la même personne,comme ces nouveaux chrétiens aux usa ou les adolescents font voeux de chasteté jusqu’au mariage.

               

              même si cela n’ a rien à voir je me souviens d’une fête des vierges dans une tribu sud africaine,bien entendu cette fête revet une importance capital avec l’épidémie de sida.

               

              enfin bref :

               

              vouloir revenir sur cette annulation revient à stigmatiser une frange de la population pour leurs orientations sexuelles.

               

              ce serai un triste retour en arriere en ce qui concerne pour libertés individuelles


              • vinvin 7 juin 2008 08:26

                Bonjour.

                 

                Le Coeur a ses raisons.........

                 

                Oui mais souvent les raisons du coeur ne sont pas les bonnes.......

                 

                J’ en ai fait personnellement l’ experiance !

                 

                 

                Bien cordialement.

                 

                 

                VINVIN.


                • Gül 8 juin 2008 00:03

                  Merci à l’auteur pour ce texte concis, précis, et surtout mettant en avant la bonne question à se poser dans tout ce bazar. La question essentielle de ce qu’est la laïcité et du danger qu’elle coure une fois de plus !

                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Damien Vidal

Damien Vidal
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès