Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le Dakar, événement sportif d’un autre temps ?

Le Dakar, événement sportif d’un autre temps ?

Plus besoin de présenter le rallye Dakar autrefois baptisé Paris-Dakar. En trente ans l’épreuve s’est constituée une solide notoriété. Ce rallye-raid organisé par Amaury Sport Organisation et aidé financièrement par le pétrolier Total se dispute chaque année au mois de janvier, principalement sur le continent africain. Pourtant, alors que se déroule la 29e édition, on peut légitimement s’interroger sur le maintien d’une épreuve sportive qui incarne de plus en plus un comportement écologique jugé irresponsable.

Le Dakar 2007, ce sont 527 concurrents (dont 30% de Français) partis de Lisbonne pour relier Dakar le 21 janvier, après un rallye de 8696 kilomètres, dont 5026 kilomètres chronométrés, répartis en quinze étapes à travers le Portugal, le Maroc, la Mauritanie, le Mali et le Sénégal. Ce sont aussi 250 motos, 187 voitures, 87 camions, des traversés de dunes, des chemins tortueux, des pistes en latérite, de la navigation dans des espaces vierges sans oublier les accidents inévitables et la pollution.

Depuis le début du Dakar en 1979, 53 personnes ont perdu la vie. L’année dernière, le motard australien Andy Caldecott et deux enfants de dix et douze ans, il y a quelques jours, un motard sud-africain. La sécurité est ainsi devenue une source de polémique récurrente.

Pour les opposants, le Dakar, c’est avant tout un rituel absurde et des hordes de tout-terrain à l’assaut des terres d’Afrique, une mascarade d’aventure pour riches en mal de sensations qui ne fait que polluer l’air et les esprits, et exalter la société de surconsommation. Mais, au fil des années, les critiques évoluent. Elles se font moins passionnelles et plus percutantes.

Premier reproche : exalter les comportements dangereux. La vitesse automobile et la conduite dite sportive sont des facteurs majeurs de dangerosité automobile. Magnifiant la performance de conduite et la puissance mécanique, les sports automobiles hors circuit contribueraient à l’insécurité routière et à la demande de véhicules inutilement rapides, dangereux et polluants. Le Dakar irait donc à l’encontre des mesures incitatives, éducatives et répressives prises par les pouvoirs publics et la Prévention routière.

Second reproche, et sans doute le plus porteur dans l’opinion, les répercussions sur l’environnement. Erreur stratégique en termes de communication ou inévitable renvoi d’ascenseur à l’égard du pétrolier Total, le site d’ASO n’hésite pas à annoncer fièrement que le Dakar en chiffres, ce sont aussi 600 000 litres de Jet A1 pour les avions, 250 000 litres d’Avgas, 500 000 litres de gazoil et 140 000 litres pour les hélicoptères. Soit, en langage écologique, 3500 tonnes de CO².

En ces temps de prise de conscience environnementale et de difficultés à respecter les quotas de CO² fixés par le protocole de Kyoto, ce n’est pas du meilleur effet. C’est surtout un bien mauvais message adressé aux télespectateurs des pays riches et aux populations africaines. Les efforts, oui, mais pour les autres, pas pour soi.

Dans ce contexte, ce n’est pas tout à fait un hasar si la course a été dépaysée. Le départ de l’épreuve n’a plus lieu à Paris mais désormais à Lisbonne. Officiellement, ce choix a été dicté par les relations nouées avec le partenaire portugais Euromilhoes. L’occasion, en fait, d’échapper à la polémique française et de se replier vers la péninsule ibérique, où le sport mécanique est roi, car si le pays de Nicolas Hulot semble se désintéresser de l’épreuve, l’étranger célèbre l’événement avec une retransmission TV dans plus de 178 pays, notamment aux Etats-Unis et au Japon.


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (124 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • seb (---.---.12.18) 12 janvier 2007 09:58

    Cinq cents connards sur la ligne de départ Cinq cents blaireaux sur leurs motos Ça fait un max de blairs Aux portes du désert Un paquet d’enfoirés Au vent du Ténéré

    Paroles de RENAUD SECHAN..

    Il a bien raison l’ami


    • LE CHAT LE CHAT 12 janvier 2007 10:07

      @seb les grands esprits se rencontrent sur avox , on y a pensé en même temps ; j’étais au concert de Renaud y’a 2 ans à Martigues et cette chanson sonne bien juste smiley

      UN CHAT qui miaule.......


    • (---.---.250.97) 14 janvier 2007 10:18

      Cinq cents connards sur la ligne de départ Cinq cents blaireaux sur leurs motos Ça fait un max de blairs Aux portes du désert Un paquet d’enfoirés Au vent du Ténéré Paroles de RENAUD SECHAN..

      en réponce à cette ANNE de RENAUD SECHAN il et bon d’avoir en mémoire qu’à chaque vacance des millions de connards et de blairreux donc fait partie cette ANNE partes en vacances.


    • Roswell (---.---.1.42) 16 janvier 2007 15:53

      Completement hors sujet mon pauvre ami... N’allez pas comparez le paris Dakar et les départs en vacances...

      Risible comme réaction, argument le plus bas que l’on puisse trouvé je pense.


    • LE CHAT LE CHAT 12 janvier 2007 10:04

      @Henry

      cinq cent connards sur la ligne de départ , cinq cent blaireaux sur leurs motos.... comme dit Renaud

      il est toujours là lui , mais on y a perdu Ballavoine smiley c’est surtout un jackpot pour l’industrie automobile et les sponsors comme les grands prix de f1 et pour moi , une grand messe de la beaufitude smiley ( j’aime bien me marrer avec les nouveaux beaufs de Cabu)


      • pierrarnard (---.---.86.85) 12 janvier 2007 10:09

        Quand les agences de voyage nous propulsent à Marackech ou Djerba pour le prix d’un Paris Lyon en TGV tout le monde appelle cela la démocratisation des loisirs.Et en poids écologique sur un an ce genre de navette futile cela pollue autrement plus qu’un Dakar. Depuis Paris un trecking au Népal consomme en CO2 par personne l’equivalent de 25 ans (300 mois) de camping a Chamonix. Et je ne parles pas du kilo de mouton qui passe en camion d’Italie en Allemagne pour etre vendu en Espagne pour des questions de taxes... Alors commençons à reflechir à l’impact de nos propres comportements sur la planète au lieu de s’attaquer à un faux probleme tres marginal. Quand a la violence routière, l’irresponsabilité de certains n’a pas été inventée par Thierry Sabine. De grace, laissez les enfants faire quelques betises, meme si ceux ci sont un peu grands....


        • T.B. T.B. 12 janvier 2007 17:12

          Pierrarnard, je partage l’analyse de la 1ère moitié de ton commentaire. Par contre, je ne pense pas que le Rally Dakar soit « un faux probleme tres marginal » . Et les pilotes et organisateurs grands enfants dont tu parles sont comme l’écrivent Seb et LE CHAT « cinq cent connards sur la ligne de départ , cinq cent blaireaux sur leurs motos ».

          Source Wikipédia : Ce rallye est actuellement aidé financièrement par Total et organisé par A.S.O. (l’organisation de perforator). Groupe Amaury (Amaury Sport Organisation) . Le Groupe Amaury est un groupe de presse français qui est détenu (en janvier 2004) à 75 % par la famille Amaury et à 25 % par Hachette Filipacchi Médias filiale du groupe français Lagardère spécialisé dans l’armement et les médias. ASO est une des principales sociétés organisatrices d’événements sportifs en France tels le Tour de France, le Paris-Roubaix, le Paris-Dakar, l’Enduro du Touquet, le Marathon de Paris et l’Open de France.

          Ce rallye est très contesté, tout d’abord en raison des cinquante décès qui ont eu lieu pendant son déroulement depuis 1979, dont celle de nombreux enfants, heurtés par des concurrents.

          Thierry Desmarest, né le 18 décembre 1945 à Paris actuellement PDG et président du comité exécutif du groupe Total S.A..a désigné Christophe de Margerie (actuellement directeur général de la branche Exploration-Production du groupe) comme successeur à la fonction de directeur général du groupe à la mi-février 2007, lui-même conservant ses fonctions de président du conseil d’administration de Total.

          Dans le volet français de l’affaire Pétrole contre nourriture, Christophe de Margerie a été mis en examen le 19 octobre 2006 par le juge Philippe Courroye, pour complicité d’abus de biens sociaux et complicité de corruption d’agents publics étrangers. Suite à un signalement de Tracfin en août 2002, le juge Philippe Courroye a été saisi d’une information judiciaire pour abus de biens sociaux. . Un autre dirigeant de Total qui a quitté le groupe fin 2001, Bernard de Combret (ancien directeur général trading gaz-électricité de TotalFinaElf.) a également été mis en examen.

          Conseil d’administration du groupe TOTAL SA :
          - Thierry Desmarest, président ;
          - Daniel Boeuf,
          - Daniel Bouton,
          - Bertrand Collomb,
          - Paul Desmarais Jr.,
          - Bertrand Jacquillat,
          - Antoine Jeancourt Galignani,
          - Anne Lauvergeon (présidente du directoire d’Areva : Secteurs d’activité : fourniture d’énergie et de réacteurs nucléaires, recyclage de déchets radioactifs, Principaux produits : EPR),
          - Peter Levene of Portsoken,
          - Maurice Lippens,
          - Christophe de Margerie,
          - Michel Pébereau,
          - Thierry de Rudder,
          - Serge Tchuruk et
          - Pierre Vaillaud.


        • T.B. T.B. 12 janvier 2007 17:23

          http://209.85.135.104/search?q=cache:H6NgUH3kh7cJ:alterinfo.net/Nicolas-Hulot,-le-pacte-mediatique_a4783.html+Rally+Dakar+Nicolas+Hulot&hl=fr&gl=fr&ct=clnk&cd=2

          Faire de la politique, proposer des lois, mettre des limites à l’appétit des multinationales ou des consommateurs est un langage étranger à Nicolas Hulot, l’animateur de TF1. Ancien photographe du Paris-Dakar reconverti dans l’édition de luxe, Yann Arthus-Bertrand fait partie du réseau Hulot. Il résume l’attitude politique du clan Hulot : « Ce qui me plaît, c’est qu’il n’attaque pas. Moi qui ai toujours voté pour les Verts, cette fois-ci je ne voterai pas pour eux. Par leur idéologie antilibérale, antinucléaire, ils ont tout gâché. » « Il n’attaque pas », il ne fait pas de politique. Le journaliste du Figaro (magazine dirigé depuis octobre 2004 par Nicolas Beytout membre de la Commission Trilatérale et du Groupe Bilderberg), note que « le philosophe Pierre-André Taguieff (...) applaudit lui aussi la démarche “dépolitisée” de Hulot : “Il ne répond pas seulement à un mouvement d’opinion, mais à un phénomène moral. La prise de conscience écologique, c’est aussi un retour du sacré, et la fin d’un appauvrissement spirituel” ». Tout est dit : l’écologie reste dans une dimension uniquement morale et personnelle, donc hors de la sphère d’action politique.

          Des sponsors polluants.

          Comment se fait-il qu’un homme à l’origine d’un tel business bénéficie d’une image positive dans l’opinion ? Cela vient en partie de la mission qu’il s’est lui-même octroyée. Porté par l’audimat, il ne se veut plus un simple animateur de télévision. Nicolas Hulot veut « mettre sa notoriété au service d’une cause d’intérêt général. » En 1990, il crée la Fondation Ushuaïa, qui prendra son propre nom cinq ans plus tard. Pour créer cette structure, forte d’une quinzaine de salariés, il faut de l’argent. Les premiers donateurs sont TF1, L’Oréal et EDF. Mais d’autres entreprises vont s’associer à Nicolas Hulot et faire un don : les Autoroutes du Sud de la France, Bouygues Telecom, Valorplast, Apple, Décathlon, Énergie Système, ETT, Eurotherm, Giordano Industries, Grohe, Knauf, Lafarge, Saint-Gobain Isover, Siplast Icopal, Tetra Pak France, UGAP, Weber et Broutin, Yprema... (...)


        • pierrarnard (---.---.86.85) 13 janvier 2007 00:54

          cher T.B., si je parle ici d’un faux probleme sommes toutes marginal c’est que je considère que les quelques allumés du Dakar dont je connais quelques éléments ne sont finalement que quelques ados attardés qui se font plaisir avec un budget certe éhonté pour le SDF référent mais dans la plupart des cas gagné honnètement à la sueur de leurs fronts et dépensé gaminement dans un loisir à risque dont le budget annuel n’est guère éloigné de la cotisation académique du golfeur clodoaldien. Mélanger à ces grands gamins qui osent encore rever d’espace, de liberté, d’Afrique, de vitesse et de dépassement de soi les magouilleurs multinationnaux de pétrole contre nourriture qui n’ont pas hésité à sacrifier des millions d’irakiens sur l’autel du marché me parait un peu cavalier. Du reste, au regard de TFE et de ses milliard d’euro de bénéfice net, l’opération Dakar semble plus de l’ordre de la danseuse que du sponsoring offensif.... Ce serait un peu comme de dire qu’il faut arreter le tour de France cycliste parce que nestlé l’a sponsorisé et qu’il ont fait campagne contre le lait maternel en Afrique et que donc les cyclistes sont tous des assassins.... Mais ta diatribe rejoint en fait mon propos :

          attaquons nous aux vrais problemes et non à une poignée de couillons (dont je reve de faire partie). Le Dakar, comme les 4X4 ou les centrales nucléaires sont posés commes tant d’autres sur le doigt du philosophe. Attaquons nous donc d’abord à la lune pendant que l’imbécile reste focalisé sur le doigt.


        • Bill Bill 12 janvier 2007 10:09

          Mouais... ! Si ça leur fait plaisir ! Et personnellement je les comprends très bien !

          A notre époque, il ne faudrait rien faire ! Attendre la mort tout doucement, manger bio et sans beurre, pas de café, ça excite, pas d’alcool, ça provoque le cancer, laisser tomber le cigare Havane, cancérigène aussi ! Et puis surtout, ne pas prendre sa voiture !

          S’il y a des problèmes de sécurité, il est surement possible d’y remédier. Pour la pollution, je ne sais pas si le Dakar est ce qui pollue le plus sur notre planète !

          N’empèche ! Je connais des gens qui se rendaient en Afrique par la route, c’est magnifique ! Alors j’envie un peu ceux qui font cette course, moins que les premiers, mais tout de mème...

          Bill


          • Depi Depi 12 janvier 2007 10:39

            Bienvenue dans le nouveau monde aseptisé Bill.

            Je pense que bientôt nous pourrons vive en Equilibrium car l’uniformisation est de bon ton et la notion de plaisir est totalement en train de disparaïtre.

            Amen !


          • Thierry C (---.---.2.8) 12 janvier 2007 15:07

            Triste monde où pour se divertir, il faut se réfugier dans la consommation de substances (alcool, cigarette) ou s’abrutir devant la télé devant une horde de fans de la mécanique ne cherchant qu’un seul objectif, celui d’arriver le plus vite possible d’un point A à un point B, au mépris de la beauté des paysages et des populations qu’ils croisent.

            A quand le Paris Dakar en randonnée cyclo, sans notion de vitesse ? Il y aura moins de stars en mal d’existence et plus d’aventure...


          • Depi Depi 12 janvier 2007 15:12

            Chacun trouve son plaisir où bon lui sied.

            Je trouve cela beaucoup plus triste d’essayer d’uniformiser le monde et ses consciences selon le bon vouloir de certains qui trouvent que laisser les gens vivre leur vie est un signe d’abrutissement profond.

            Laissez les autres en paix, ils ne vous empêchent pas de faire ce qu’il vous plait.


          • clairette (---.---.17.86) 12 janvier 2007 20:56

            Tout à fait Thierry ! bien dit !


          • activista/// Activista 12 janvier 2007 21:57

            ...les automobilstes m’empêchent indéniablement de circuler en securité à vélo ou à pied dans ma ville. impossible pour les enfants de jouer dehors tant le trafic est important et dangerux pour eux...


          • luisito 15 janvier 2007 13:27

            Et bien il y a une enorme difference entre fumer, boire, etc etc et le dakar ! Lorsque tu fume, tu te pollue toi meme et que toi (enfin j’ose espere que tu n’impose pas ta fumee aux autre...), quand tu bois, tu te soule et te pourri que ta santee, quand tu mange du beurre, tu te bourre de cholesterol et c’est ton probleme, ca te regarde ! On est d’accord. Chacun prend les risques qu’il a envie de prendre, ca s’appelle la liberte.

            Le pb avec le dakar c’est que cela ne concerne pas QUE les concurrents et telespectateur. Lorsqu’un concurrent prend des risques et percute un gosse, le gosse il a rien demande !!! Quand le dakar pollue l’atmosphere, ca ne concerne pas que le dakar, mais la planete entiere !

            Voila la difference.

            Faire passer sa liberte et son plaisir au mepris des autres, ca s’appelle juste « etre con »


          • Ploum (---.---.235.82) 12 janvier 2007 10:23

            Je me suis toujours demandé comment nous français nous réagirions si des africains organisaient chaque année un rallye traversant la France, avec 500 véhicules passant à toute bérzingue en plein milieu de nos villages campagnards, nous jettant au passage quelques casquettes de marque, et fauchant chaque année 1 ou 2 gamins.

            Je parierai bien quelques kopek sur le fait que si ça arrivait on considérerait ça comme un scandale ignoble et que cela ferait un tollé, mais là comme c’est nous qui le faisons aux autres, très curieusement, ça ne nous gène pas.


            • Bill Bill 12 janvier 2007 11:52

              @ Ploum

              « des africains organisaient chaque année un rallye traversant la France, avec 500 véhicules passant à toute bérzingue en plein milieu de nos villages campagnards, nous jettant au passage quelques casquettes de marque, et fauchant chaque année 1 ou 2 gamins. »

              En même temps le trajet ne pourrait pas être le même, il y a peu de dunes dans nos pays, mais on organise quand même des petits tournois, comme en Corse par exemple.

              Pour ce qui est des casquettes, je suis persuadé que les gamins sont heureux et courent après les voitures. Ce sont des gamins futés et plein de vie, loin du mépris un peu intellectuel que vous semblez leur préter.

              Bill


            • Julien (---.---.227.52) 12 janvier 2007 12:09

              « Je me suis toujours demandé comment nous français nous réagirions si des africains organisaient chaque année un rallye traversant la France »

              @Ploum : le monde du rally ne se limite pas au WRC et au Paris/Dakar. Il y a des dizaines de courses type « Rally » (amateurs ou professionnels) qui ont lieu chaque semaines aux quatres coins de la France et lors des spéciales, les concurrents traversent des villages à plus de 200km/h... Les accidents arrivent (comme dans tout sport) mais sont relativement rares.

              Mais il faut bien reconnaitre qu’une course sur une route de campagne, ça n’est pas exactement la même chose qu’en plein désert.


            • incompritude (---.---.79.162) 12 janvier 2007 13:21

              Mais ils organisent déjà leurs propres rallyes dans nos banlieues. Avec quelques effets pyrotechniques pour augmenter l’aspect artistique, en rapport avec leurs propres valeurs de dépassement de soi.

              C’est ça que nous n’avons pas compris en novembre 2005, ces « émeutes » n’étaient qu’une manifestation sportive exotique se déroulant chez nous.


            • Ploum (---.---.235.82) 12 janvier 2007 14:04

              Oooh les braves petits sauvages, regardez comme ils sont futés et comme ils sont heureux quand on leur lance des casquettes et courent partout pour les ramasser.

              Ma foi, mon mépris je l’adresse à ceux qui lancent les casquettes, et il n’est pas intellectuel, il est réel.


            • Bill Bill 12 janvier 2007 14:12

              Ploum

              Je ne sais pas si vous avez voyagé dans des pays dit du « tiers monde ». Quand je dis que ces mômes sont futés, je le dis très affectueusement, pour en avoir rencontré durant mes voyages... Je ne leur ai jamais jeté de casquettes ou quoi que ce soit d’autre !

              Mais je crois que pour eux c’est un peu une fête de voir passer ces voitures... parce que pour moi ils curieux de tout et toujours enthousiastes.

              Mais je ne prétends pas à tous prix avoir raison, voila !

              Bill


            • Ploum (---.---.235.82) 12 janvier 2007 14:42

              Sans entrer dans un débat sur les qualités des gamains de là bas, mon propos est que leur vie vaut autant que la vie de nos enfants, et que si un rallye tel que le Dakar faisait chez nous autant de victimes que chez eux, il y a belle lurette qu’il eut été stoppé.

              On dira ce qu’on voudra, mais la vie des enfants qui sont morts dans le cadre du Dakar ne vaut pas tout ce que nous, privilégiés avons pu en tirer, et quand je vois certains ici parler de leur plaisir sans se soucier de ça, je pense que l’on est en plein dans le sujet.


            • Anto (---.---.178.10) 12 janvier 2007 14:44

              y a une courses comme ça en france ou des voitures de courses traverse nos villages à 200km/h sauf que ce ne sont pas des africains mais des millionaires qui doivent rallier Londres à monaco en porshe, ferrari ... : LE CANONBALL 8000. Pour le coup c’est nous qui avons le role des petits africains. Les gars se font arréter de tous les cotés avec des amendes de 2000 euros (une paille !) qu’ils paient cash et ils repartent même des fois ! en tout cas ils sont inculper pour « mise en danger de la vie d’autrui » mais ils s’en foutent.

              Comme tu l’a deviné on crie au scandale. Et eux de nous dire « cause toujours, tu m’interesse ».

              Je trouve ça plutôt ironique. smiley


            • Bill Bill 12 janvier 2007 15:09

              @ Ploum

              Il se peut que je ne sois pas assez informé du déroulement du Paris-Dakar qui ne m’intéresse pas vraiment, je dois l’avouer ! Je n’ai pas compté les morts...

              Mon propos n’est pas de discuter de « la qualité des mômes » de là-bas, loin de moi cette idée !

              Et dans mon premier post, je parlais de régler les problèmes de sécurité d’abord...

              Je vous comprends donc...

              Cordialement

              Bill


            • Bill Bill 12 janvier 2007 16:54

              Renève...

              Ca m’étonnerait qu’un humaniste de salon (pas ceux du 18ème !) comme toi ait déjà pris un sac sur le dos pour aller dans les villages voir tout ça, la misère tu le regardes le soir derrière ton poste de télé, bien repu. Ca s’appelle une posture...

              Bill


            • Reinette (---.---.28.151) 12 janvier 2007 17:12

              GIGANTESQUE ET UBUESQUE FOIRE A QUINCAILLERIE, des centaines de voitures, de motos, de caméras, de Blancs convaincus d’apporter du rêve, de l’aventure « humaine ».

              Absence totale de respect et d’intérêt pour l’Afrique et ses habitants,

              pollutions et nuisances sonores, destruction de la rare flore du désert,

              perturbation de la faune,

              gaspillage de millions d’euros sous les yeux ébahis et envieux de personnes qui, dans une écrasante majorité, peinent à assurer leur survie chaque jour,

              (les mêmes que l’Union européenne extermine aujourd’hui sans pitié sur ses frontières Sud pour qu’ils n’accèdent pas à ces richesses...)


            • Citoyen ordinaire 12 janvier 2007 21:03

              Les aseptisés se lachent sur ce fil. Décidemment, le lavage de cerveau (ou ce qui fait fonction) fonctionne bien.


            • Citoyen ordinaire 12 janvier 2007 10:42

              A l’auteur,

              L’èvenement du Rallye Dakar présente donc trois caractèristiques : C’est un sport de riches, donc il est dangereux, et il est polluant.

              Dans notre société du prêt à penser socialo-communiste, on hait les riches car ils nous rendent jaloux et envieux, on deteste les riches aventuriers qui exposent leur sécurité, et on condamne les pollueurs surtout quand ce sont de riches particuliers qui en sont les auteurs...

              Et puis, surtout, l’ensemble nous donne l’occasion de nous défouler par des aboiements qui font oublier la morosité de notre condition.

              On veut oublier que la machinerie sécuritaire qui a été lancée après une vaste campagne de conditionnement médiatique des esprits, est surtout une énorme machine à fric destinée à ponctionner les citoyens pour alimenter les caisses de l’Etat sans avoir recours à un complément de mesures fiscales impopulaires.

              Une « machine à sous » si rentable que les collectivités locales envieuses de cette manne récoltée au bord de leurs routes mais se déversant entièrement dans la bourse Etatique en réclament maintenant leur part.

              On veut ignorer que l’essentiel de la pollution vient de l’industrialisation anarchique, incontrolée des Etats ainsi que du cumul des habitudes de consommation d’énergie de chacun d’entre nous, au niveau planétaire.

              Mais, peu importe, le rallye Dakar est un jeu de riches, il faut par conséquent le supprimer, tout comme d’ailleurs les belles autos qui peuvent aller trop vite et sont dangereuses, le golf dont les terrains sont des emprises inadmissibles sur notre espace vital, l’aviation privée inadmissible au plan de la pollution. Et puis d’abord les riches ç’a ne devrait pas exister comme ç’a on serait tranquille. Qu’ils s’en aillent ailleurs, et si ils restent qu’on les dépouille !

              Et que tout le monde se mette au foot ! Au moins c’est sain, on reste entre nous, on peut se défoncer à la bière et on peut même se taper dessus pour se défouler et faire notre sport dans les gradins. Génial !


              • Ploum (---.---.235.82) 12 janvier 2007 14:34

                Que ce soit un sport de riche ou de pauvre on s’en fout, le tarif est le même et c’est les africains qui passent à la caisse. Comme je l’ai dit, si jamais un rallye en France faisait 1 ou 2 morts chaque année, il y a longtemps qu’il aurait été arrêté, et que la responsabilité au niveau sécurité se serait retrouvée devant les tribunaux.

                Néanmoins si déjà vous hurlez à la mort qu’on s’insurge contre les « sports de riche », que pensez vous des jeunes fous fortunés qui se font des courses sur les routes françaises avec des bolides montant à plus de 300, et dont le but est de traverser l’Europe le plus vite possible pour « s’amuser » ?


              • Roues Libres Claude DP 12 janvier 2007 15:19

                @Ploum Inutile de monter en épingle une excentricité qui n’intéresse que quelques britanniques déjantés et qui relève chez eux d’une longue tradition. (née avec le Beaujolais Nouveau une invention bien française celle-là, qu’il convenait de ramener à Londres le plus vite possible)

                Dans la réalité les compétiteurs des Canonball (que je n’approuve absolument pas) roulent à des vitesses tout à fait acceptées en Allemagne. Ils encourent des sanctions justifiées sur les autoroutes françaises qu’ils ne quittent jamais. Il ne s’agit donc pas pour ces « dangereux criminels » de traverser des villages à 200km/h.


              • Ploum (---.---.235.82) 12 janvier 2007 16:38

                J’illustre par là même l’absolue bétise humaine qui veut que chez certains individus fortunés, la recherche de leur propre et égoiste petit plaisir passe avant le respect le plus élémentaire droit à la vie des autres individus.

                Qu’ils quittent ou non les autoroutes on s’en fout, quelqu’un à 250 sur un autoroute fait prendre de grands risques aux autres automobilistes qui eux roulent à allure normale, et le fait que ces gens s’en foutent montre à quel niveau de dedain ils en sont arrivés. C’est sans doute un peu moins vrai pour le Dakar, je ne pense pas que les concurrents soient tous indifférents, mais franchement ce coté grande aventure et humanitaire est surfait, et quand le soir on annonce le nom du vainqueur de la spécial et le nom du gamain qui est mort, les gens retiennent le nom du vainqueur de la spéciale, alors que si ça se passait chez nous les choses en seraient autrement.


              • Ariel Sharon (---.---.129.229) 12 janvier 2007 21:45

                Comme si on se preoccupait du nombre de gamins morts en Afrique, lorsqu’on se recure les dents apres un dejeuner bien copieux... Je suis desole de vous blaisser dans votre amour propre ou celui des Francais, mais au fond comme disais Pierre Desproges : des gens qu’on connait pas il peut s’en genocider des milliers on s’en fout...

                Et les Africains pommes dans leurs desert inhospitalier et leurs famines recurrentes je suis desole de vous le dire, cynique ou pas, le gaullois s’en fout... De temps en temps si une photo lui tombe sous les yeux il enverra un petit sac de rez avec une petite larme... Il rouspettera contre « Jonny » qui en as ecrase un par megarde sur son 4x4... mais il applaudira les murs de Ceuta et Milia car faut pas deconner non plus on « en veut pas chez nous »...

                Autant dire que votre argument est une goutte d’eau dans la mer... La mortalite induite par la course du Dakkar n’est meme pas une pouilleme de ce qui meurt en Afrique du bouquet maladies-famine-guerres en une minute...


              • Ariel Sharon (---.---.129.229) 12 janvier 2007 21:52

                Vous allez conspuer ma reponse, c’est bormal les gens de bon ton ne disent pas des choses pareilles... Mais avant d’appuyer sur commentaire impertinant reflechissez vous memes combien de secondes par jour vous passez a penser aux petits africains morts et comparez le au temps passe a parler de la politique francaise ou du prix de la baguette...

                De meme combien d’argent consacrez vous pour faire plaisir a votre ventre compare a ce que vous allez donner pour les oeuvres humanitaires en Afrique...

                Je dis ca pour vous mais c’est vrai pour nous tous... moi compris. Je ne suis pas vertueux je le sais, mais combien le sont vraiment ? Mes doigts suffiront a les compter en France...


              • ninofar (---.---.70.129) 23 janvier 2007 22:45

                J’abonde dans ce sens. Toutes ces prises de position occidentales anti dakar c’est plus de la jalousie et de la frustration transposé à l’afrique qu’autre chose...


              • jojo (---.---.101.8) 12 janvier 2007 10:54

                ceux qui critiquent ce rallye Dakar sont en réalité des jaloux qui meurent d’envie d’y participer mais ne peuvent pas car il coûte trop cher.

                on fait bien des rallyes en Corse, en Europe (Monte Carlo) ou ailleurs, pourquoi pas en Afrique ?

                quel est le problème ?


                • Depi Depi 12 janvier 2007 10:57

                  Le problème pour certains et que cela rappelle trop les valeurs occidentales en Afrique où l’on va pour les étaler, comme compétition, individualisme et pollution. Et puis on a bien arrêté l’enduro du Touquet pour préserver les dunes, alors pourquoi ne pas arrêter le Paris-Dakar se demandent certains.

                  Comme s’il manquait de dunes dans le Sahara.


                • clairette (---.---.17.86) 12 janvier 2007 21:08

                  Pauvre Jojo ! Combien de gamins morts sur le dernier circuit de Monaco ? ...

                  Et puis je me demande pourquoi discuter avec vous si vous ne faites pas la différence entre Nouakchott et Monte-Carle... (attention quand même pour placer vos économies !)


                • Anto (---.---.178.10) 12 janvier 2007 11:05

                  Faut quand même admettre que le coté aventure humaine du Dakar est dépassé. Les bonhommes sont équipé de GPS donc l’aspect navigation est quasi nul.ils ont 3 hélicos au dessus d’eux. Et l’orga du rallye... Leur campagne de prévention dans les villages qu’ils traverse à 100km/h me fait penser au message « fumer tue » sur les paquets de cigarette : c’est du foutage de gueule.

                  Faut donc pas s’étonner que ça n’interesse plus personne le Dakar et qu’on en parle uniquement qd y a un mort ou qd woooptic 2000iiille va s’y amuser.

                  PS : Le scandale de la consommation de carburant mis en avt ici est faux jeton. Pourquoi on a pas d’article de ce style à chaque GP de F1.


                  • maxim maxim 12 janvier 2007 11:11

                    dommage que se soit devenu trop aseptisé,les premieres versions donnaient la vraie place à la selection naturelle...

                    au talent,à la chance,une des dernieres grandes aventures humaine où l’on prend des risques.......

                    il y a les inconvenients multiples que l’on connait,mais pour le passionné c’est un choix ....

                    on peut aussi preferer une petite vie pepere et sans risque....l’humain a besoin de competition,de surpassement,ce qui manque dans une societé où l’on voudrait faire de chaque citoyen un mouton docile.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès