Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le début d’un nouveau monde

Le début d’un nouveau monde

Deux personnages qui font la différence

 

La fin de l’année 2012 et le début de l’année 2013 ont été marqués par la fin du calendrier maya et la démission du soi-disant dernier pape, Benoît XVI.

De longues études ont été réalisées pour comprendre la signification et le sens à donner à cette fin du calendrier Maya. Il en fut de même pour comprendre les fameuses prédictions de Nostradamus et de Malachie sur cette fin de la papauté. Est-ce l’annonce de la fin du monde ou de la fin d’un monde ? S’agit-il de l’avènement de temps nouveaux, d’une humanité nouvelle ?

 

Ces deux hommes se sont rencontrés le 6 septembre au matin dans la bibliothèque du pape François. Ils se sont donné l'accolade de la fraternité le président Morales lui disant, d'entrée de jeux, qu'il était pour lui comme un frère, ce à quoi le pape François lui répondit "ainsi il doit en être".

 Évo Morales, de la descendance maya, est le premier amérindien à être élu président de Bolivie et dans l’ensemble de l’Amérique latine. Il est également le premier Président à créer une nouvelle dynamique de gérer le bien commun d’un peuple aux multiples cultures amérindiennes et religieuses. Lorsqu’il fut élu pour la première fois en 2005, la Bolivie était le pays le plus pauvre de l’Amérique du Sud et, mis à part Haïti, de tout le Continent.

 

Aujourd’hui, après trois victoires présidentielles éclatantes, dont celle de 2010, le visage de la Bolivie a pris la voie de la croissance et du développement. Il a remis au cœur des préoccupations de l’État les intérêts du peuple. La côte à remonter est loin d’être franchie, mais la voie prise suit son élan en dépit des actes de sabotage et de subversion venant des adversaires internes et externes au pays.

Il a doté le pays d’une nouvelle constitution multinationale que le peuple a endossée à l’encontre de ses ennemis qui ont tout fait pour l’en empêcher. Je vous invite à lire ici ce que j’écrivais, alors, sur cette marche historique d’un peuple en appui à son président.

Il a également innové en faisant élire par le peuple les juges, de manière à leur assurer toute indépendance par rapport aux représentants politiques.

Avec Évo Morales et les autres pays émergents de l’Amérique latine, dont l’Équateur et le Venezuela, un Nouveau Monde surgit à l’aurore d’un jour nouveau.

 Le pape François, arrivé du bout monde, l’Argentine, surprend les chrétiens par son entrée complètement dépourvue de grandeur et de faste. Celui qui se présente à la fenêtre donnant sur la place St-Pierre, gonflée de croyants et de touristes, le fait en demandant à cette foule de le bénir et de prier pour lui, avant de les bénir lui-même. Ici, sur cette photo c’est un jeune brésilien, défiant tous les cordons de sécurité, qui se jette dans les bras du pape François. Selon la légende, il aurait dit au pape qu’il l’aimait et qu’il voulait être comme lui.

D’un monde enveloppé de protocoles, de personnages aux allures royales et impériales, voilà que ce nouveau pape se révèle tout autre, sans ces dispositifs, caractéristiques des royaumes terrestres. Il est dans ce nouveau milieu, qu’est le Vatican, un signe de contradiction. Sa présence n’est pas sans indisposer tous ces personnages qui se plaisent à se confondre avec les rôles qui font de chacun d’eux une autorité importante.

Plutôt conservateur dans sa pensée théologique, il a opté pour le langage de l’Évangile. Ses luttes deviennent celles des laissés pour compte de la société. Sa parole lui est dictée par ce qu’il voit et vit. En ce sens, il devient difficilement contrôlable par ceux qui ont à lui dicter ce qu’il a à dire ou à faire. Il est un homme libre au milieu d’une institution faite davantage pour contrôler que pour libérer.

Son voyage au Brésil a donné le ton de ce qu’il est et sera. Beaucoup en ont fait l’analyse. Je me permets de vous référer à ce que j’en ai dit moi-même dans un article qui a suivi cette rencontre des Journées mondiales des jeunes (JMJ).

Sa dernière grande initiative est celle de la convocation de toutes les personnes de bonne volonté à une journée de prières et de jeûne, le 7 septembre 2013, pour dire non à la guerre en Syrie et partout dans le monde, pour dire non à la violence, pour dénoncer ceux qui ne recherchent que la guerre à des fins de conquête et de domination.

Dans ce cas très précis, il ne s’en tient pas seulement à des paroles de condamnation, mais il met en mouvement toutes les ressources institutionnelles de l’Église pour mobiliser le monde et forcer les décideurs à réviser leurs plans. La paix ne saurait venir des armes, mais du dialogue fondé sur la justice.

 

CONCLUSION

Avec ces deux personnages, le mur du vieux monde se fissure pour laisser la place à un monde nouveau fondé sur autre chose que l’individualisme, le pouvoir de domination et la suffisance.

Si les États-Unis attaquent la Syrie sans l’accord des Nations Unies, défiant le droit international et la communauté internationale, il cessera d’être une référence crédible et perdra de son pouvoir impérial.

Si Obama décide de suspendre l’attaque du peuple syrien, il reconnaitra le fait que la communauté internationale et ses diverses composantes seront désormais les arbitres de toute aventure impériale.

Dans un cas comme dans l’autre, l’empire, en plein déclin, touchera les fonds de sa suffisance.

L’Humanité ne saurait être la même au lendemain de cette guerre qui peut s’étendre à tous les peuples de la terre.

Un moment ,comme jamais, qui est à la porte de notre destin.

 

Oscar Fortin

Québec, le 7 septembre 2013

http://humanisme.blogspot.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Martha 7 septembre 2013 09:49

    Très belle et puissante démarche.
    Seule manière de sortir par le haut de cette guerre immonde.


    • Tall 7 septembre 2013 09:57

      Excellente photo qui montre combien le pape aime les enfants.


      • Furax Furax 7 septembre 2013 11:54

        Enfin un l’espoir qui nous vient de Rome !
        Le Pape a adressé une lettre remarquable à Poutine. certains s’en sont étonnés. Pourquoi à lui ?
        Certainement parce que c’est certainement le seul homme d’état parmi les soi-disant « grands ». Le seul qui ne soit pas télécommandé par les sionistes ou corrompu par les états voyous pétroliers.


        • Tall 7 septembre 2013 12:14

          Sionnistes, le nouveau terme pour « juifs », ces salauds qui ont tué Jesus ...

          hé oui ... la belle époque est révolue, hein ?


        • oscar fortin oscar fortin 7 septembre 2013 14:00

          Ceux et celles qui ont tué Jésus s’appellent Caïphe, Pilate, Hérode, ainsi que les foules manipulées qui les ont suivis. Ce sont surtout la cupidité du pouvoir de dominer, de se glorifier soi-même, d’avoir toujours plus, qui ont vraiment tué Jésus et qui continuent de le tuer de nos jours. Le sionisme, le fanatisme, le capitalisme et la suffisance sont tous porteurs d’armes qui tuent.


          L’humilité, la solidarité, la compassion, le don de soi, le partage sont des armes qui font vivre et grandir. Ils sont porteurs de paix et de justice.

          En ce sens, ce ne sont pas les juifs, pas plus que les païens qui ont tué Jésus, mais ces pharisiens et ces ambitieux, craignant l’avènement d’un autre règne, celui annoncé par Jésus : « les grands, les orgueilleux et les puissants seront renversés de leur trône et les pauvres et les humbles de la terre seront élevés. »

        • Tall 7 septembre 2013 17:12

          En ce sens, ce ne sont pas les juifs .... qui ont tué Jésus, mais ces pharisiens ....


          le blabla de curé n’a pas changé .... toujours la même chose

        • Furax Furax 7 septembre 2013 18:28

          Tall
          Je vais t’apprendre un truc qui va te remuer grave : Jésus, sa Mère, sa famille, ses apôtres étaient tous JUIFS !
          Maintenant si je te dis que Kouchner conduisait la politique étrangère de Sarko, Fabius celle du divin Hollande, sous la houlette commune de notre immense philosophe national Bernard Henri Lévy, j’ai bon ? Ta sensibilité , n’est plus froissée ?
          Si tu me dis que tu déteste la religion catholique, bon, c’est ton droit.
          Si mon ministre de l’Education Nationale prétend tuer la religion catholique en France, ça me choque !
          http://www.youtube.com/watch?v=V2J_6vRFsUI
          On a retiré l’immunité parlementaire à Marine Le Pen pour moins que ça :
          "Une plainte du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), avec constitution de partie civile pour « provocation à la discrimination, à la violence et à la haine envers un groupe de personnes en raison de leur religion », avait été ensuite déposée, déclenchant une information judiciaire.
          Le Parisien » du1er juin
          Et j’apprends qu’en plus, le petit Peillon est petit fils de rabbin !
          Ca y est j’ai encore choqué ta sensibilité...


        • Tall 7 septembre 2013 23:09

          Je m’en fous de ces machin-truc-bazars de la politicaille actuelle, ce qui me fait vomir c’est l’hypocrisie crasse de la gente catholique par rapport à ses 2000 ans d’antisemitisme notoire.


        • Furax Furax 8 septembre 2013 00:59

          « Je m’en fous de ces machin-truc-bazars de la politicaille actuelle »
          Bonne nuit papy ! smiley


        • Tall 9 septembre 2013 04:24

          Quand on est assez fûté que pour croire qu’un type a marché sur l’eau il y a 2000 ans, c’est normal qu’on se prenne pour une épée smiley


        • Vipère Vipère 7 septembre 2013 14:12

          Monsieur Fortin

          Un peu de sérieux !

          Jésus est mort, une fois ! Une fois pour toute. Ne culpabilisez pas les pêcheurs, ad vitaem aeternam.

          Un tableau remarquable, à l’arrière, du Pape, un chef d’oeuvre ?

          Puis-je vous demandez si le Pape et les chrétiens défilent pour les mal logés, les non logés, les expulsés ? smiley


          • oscar fortin oscar fortin 7 septembre 2013 15:08

            Il y a un commencement à tout. Aujourd’hui c’est contre la guerre et pour en protéger les victimes et donner un coup de barre radical pour le règlement des conflits par des voies non violentes. Demain et après demain ce sera peut-être les inégalités sociales, les laissés pour compte etc... En tout, il y a toujours une première et je pense que cette mobilisation mondiale pour la paix en est une.


            Quant à Jésus, il est évidemment mort et ressuscité pour ceux qui croient en la résurrection. Selon la théologie paulinienne nous participons, dans notre quotidien et nos actions, à l’avènement du royaume de sorte que nos souffrances et notre mort font partie des souffrances et de la mort de Jésus. Il nous rend participant à l’avènement d’un monde nouveau. De là l’expression qui dit que ce qui a tué Jésus il y a 2000 ans est ce qui continue de le tuer à travers tous ceux et celles qui sont dans la mire des mêmes assassins. « Ce que vous faites au plus petit des miens, c’est à moi que vous le faites. » C’est évidemment une approche qui suppose que l’on y croit et c’est mon cas.

          • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 7 septembre 2013 16:07

            Puis-je vous demandez si le Pape et les chrétiens défilent pour les mal logés, les non logés, les expulsés ?

            Toutes les personnes qui agissent dans le secteur du mal logement connaissent l’engagement des associations chrétiennes dans ce domaine.
            Derrière l’arbre Emmaüs, une grande forêt d’associations chrétiennes s’emploie à reloger les mal logés, expulsés compris. Dans ces associations, des milliers de personnes y consacrent et leur propre temps, et leur propre argent.
            Googolisez « association chrétienne mal-logés » ; « association chrétienne logement »...


          • Vipère Vipère 7 septembre 2013 17:07

            Alaaden

            Je croirai ce que vous dites, lorsque je verrai tout ce petit monde chrétien, musulman, protestant, juif, la truelle à la main pour bâtir des maisons à ce qui n’ont pas de toit.

            Tout le temps, que tous ces religieux, y compris la papauté ont passé à prier pour les pauvres aurait été plus utile, aux démunis, s’ils l’avaient consacré pour pour leurs construire des toits. smiley

            Remarquez, on peut tout en louant le Seigneur et en chantant à la gloire de Dieu, poser une brique sur une autre, c’est stimulant pour le travail, et le moral des troupes  ! smiley


          • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 7 septembre 2013 19:06

            Je croirai ce que vous dites, lorsque je verrai tout ce petit monde chrétien, musulman, protestant, juif, la truelle à la main pour bâtir des maisons à ce qui n’ont pas de toit.

            Aider une personne en difficulté, c’est un vrai métier.

            En dehors du coup de truelle de la première pierre,ou vous verrez un chrétien,un musulman ou un juif une truelle à la main (faites vite pour la photo !) les associations s’adressent aux pros ! En cet instant, des dizaines de chantiers financés par ces associations, sont réalisés par des professionnels à travers la France. Allez voir leurs sites internet ! Ces associations possèdent dans leur staff des salariés ou des bénévoles compétents en promotion immobilière, de l’appel d’offre à la remise des travaux. Elles assurent ensuite le suivi des personnes logées, parce qu’on ne laisse pas une famille précaire dans la mouise sous prétexte qu’elle dispose d’un logement !
            Ces chantiers sont financés par des dons, pour une part, et par des subventions, pour une autre part. Sans dons, pas de subventions.
            Tout cela est complètement encadré, normé, complexifié de telle sorte que le premier bénévole surpris avec sa truelle sur son échelle se fera virer par le chef de chantier !


          • Vipère Vipère 7 septembre 2013 16:55

            Monsieur Fortin

            « Il y a un commencement à tout » ... vous êtes un homme prudent !

            « Ce qui a tué Jésus il y 2000 ans et ce qui continue à le tuer » je cite vos propos et vous donne mon sentiment :

            Ce qui tue, cet humaniste, encore et encore, c’est l’indifférence des chrétiens, de ceux qui se nomment comme tels, aux souffrances de leurs semblables qu’ils croisent dans la rue, couchés à même le trottoir.

            Croire, prêcher, prier, espérer, tout cela n’est rien aux yeux des autres humains qui observent et constatent que les actes des croyants ne sont pas en concordance avec les paroles de l’évangile et ou de tout autre support religieux auquel ils se réfèrent.

            Les communautés religieuses, laissent bel et bien, leurs frères humains coucher dehors, dans le froid et mourir pour certains d’entre eux, sans rien faire.

            Pourtant, ils devraient être en tête de ceux qui montrent la voie à suivre pour soulager la misère, pénétrés qu’ils sont de la parole divine !

            Se sont-ils acquittés de leur devoir de fraternité, en glissant une petite pièce, pour l’aumône dominicale à l’issue de la messe  ?

            Le nouveau monde, c’est aujourd’hui et maintenant, pour eux, Monsieur Fortin.


            • oscar fortin oscar fortin 7 septembre 2013 18:22

              Je pense, Vipère, que vous y allez un peu vite dans la qualification de la prière et des engagements des croyants. Pour avoir vécu en Amérique latine j’ai peu constater les changements dans les conditions de vie de milliers et centaines de milliers de personnes et de familles sans logement, sans alimentation de base dûs à des politiques inspirées par des gouvernements porteurs de la théologie de libération. C’est le cas de l’Équateur, du Venezuela, de la Bolivie, du Nicaragua et même du Brésil. Il n’est pas nécessaire de voir la personne du pape dans tout ce qui se fait, mais de constater les engagements de ceux et celles qui y mettent la main à la pâte. C’est tout de même mieux que de bombarder des populations civiles comme ce fut le cas en Irak, en Afghanistan, au Pakistan, en Libye et en Syrie ou encore de détrôner des gouvernements démocratiquement élus pour y mettre des marionnettes sans coeur et sans âmes pouvant massacrer, torturer et tuer tous ceux et celles qui ne sont pas d’accord avec eux. Il suffit de penser à Pinochet, à Stroessner et à tous les autres du Plan Condor, pour réaliser que les chrétiens n’ont pas tous été du coté des tortionnaires et des milliers y on laissé leur vie. 


              L’Église n’est pas une hiérarchie, mais un peuple engagé à la suite de Jésus de Nazareth.

              Avec tout mon respect

            • Vipère Vipère 7 septembre 2013 18:30

              Monsieur Fortin

              Tout mon respect, également  smiley


            • Vipère Vipère 7 septembre 2013 17:35

              Une journée de jeun et de prières est une journée perdue !

              pas de blabla, avec la truelle, c’est plus constructif smiley


              • oscar fortin oscar fortin 7 septembre 2013 18:32

                Votre commentaire me fait penser à quelqu’un qui dirait que ça ne donne rien de réfléchir avant d’agir, que c’est du temps perdu. Je ne vous connais pas, mais je serais bien intéressé de savoir ce que vous faites et surtout ce que vous réalisez dans le quotidien de votre vie. 


                Réfléchir, méditer et prier n’a jamais fait de mal à personne et a souvent fait beaucoup de bien à des millions de personnes.

                Tant mieux si vous pouvez atteindre les sommets du bonheur en vous passant de ces passages indispensables pour ceux et celles qui veulent grandir dans leur humanité.

                Que vos certitudes soient la source de votre bonheur et de votre solidarité humaine.

              • Hervé Hum Hervé Hum 7 septembre 2013 22:53

                Très bien écrit,

                et très juste conclusion !

                Le sens de l’histoire signe la fin des empires et de ses « empereurs, » pour voir l’avènement de la citoyenneté sans autre frontière que la culture, richesse de l’humanité.

                Et en effet, la seule chose qui puisse contrarier voir empêcher le sens de l’histoire de s’accomplir, c’est le chaos et la désolation....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès