Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le double JE d’Eric Dupont-Moretti

Le double JE d’Eric Dupont-Moretti

L'avocat Eric Dupont-Moretti était jusqu'à présent connu pour être le roi de l'acquittement, pourfendeur passionné d'une justice abusive et aveugle. Pourtant, depuis quelques jours, il se montre sous un jour différent, révélant une schizophrénie médiatique qui risque de ternir durablement son image. 

Jusqu’à la semaine dernière, j’avais pour Eric Dupont Moretti l’admiration naïve du supporter bercé par un storytelling médiatiquement bien orchestré. Aquitador, comme on le surnomme (Aquitatort pour ses détracteurs), fort de ses 120 acquittements, représentait le contre-pouvoir judiciaire par excellence et remplaçait déjà feu Jacques Vergès dans ma vision de l’Avocat avec un grand A. Certes, l’ouvrage du juge Luc Frémiot (Je vous laisse juges..., Michel Lafon, 2014) dénonçaient les méthodes outrancières d’EDM. Mais je le mettais aisément sur le compte d’une rivalité égotique. Quant à la sur-médiatisation d’EDM qui ressemblait de plus en plus à du marketing, je me disais qu’elle était un juste retour, qu’on ne prête qu’aux riches et qu’EDM méritait bien sa réputation. Non, EDM était à mes yeux le meilleur, et de loin le plus télégénique avec sa gueule de nounours en colère !

Mais voici que le roi du Maroc porte plainte contre deux journalistes pour « tentative d’extorsion de fonds » et charge EDM, à tout seigneur tout honneur, d’assurer sa défense. En à peine quelques heures, les médias s’enflamment sous le coup d’une campagne savamment orchestrée où fuites des morceaux choisis (mais non vérifiables) d’éléments à charge (JDD du 30 août). En tête de gondole, EDM se fait le héraut du roi. Sollicité par BFM TV, celui que j’admirais tant va en quelques phrases, détruire mes belles illusions. Interrogé par Ruth Elkrieff, le chantre de l’acquittement déclare : « Il leur est reproché de faire chanter et racketter les autorités marocaines. Eric Laurent qui se prétend journaliste, qui a une carte de presse, contacte le cabinet du roi en disant je suis en train de préparer un livre. Il faudrait que quelqu'un me contacte, c'est très important. Un représentant est envoyé et là surprise ! Enorme ! Eric Laurent leur dit je prépare un livre avec madame Graciet et moyennant 3 millions d'euros, il n'y a pas de polémique, on retire notre bouquin ! » Plus loin, EDM n’hésite pas à traiter les deux journalistes d’aigrefins, ajoutant sans nuance, tel un avocat général : « l’argent en poche, l’argent du forfait, l’argent du crime dans les mains, ils sont interpelés par les services de police et ils sont actuellement entendus dans le cadre d’une garde à vue  ». Mais EDM ne s’arrête pas là. Emporté par son élan, il déclare, au sujet de l’ouvrage incriminé, qu’il n’a pas lu puisqu’il n’est pas encore publié : « Ce livre est une feuille de chou  ». Sur l’un des auteurs, Eric Laurent, dont il n’a visiblement pas lu les ouvrages et dont il ne connaît pas le parcours journalistique, il déclare encore : « Monsieur Laurent est passé du statut de laudateur à celui de racketteur... voilà c’est pas plus compliqué que ça  ». Oui, ce n’est pas plus compliqué que ça, le métier de défendeur du roi et de pourfendeur du journalisme indépendant. Pourtant, Eric Laurent est un journaliste d’investigation reconnu, auteur d’enquêtes remarquables et doté d’une solide réputation dans la profession. Qu’on en juge : son enquête autour des attentats du 11 septembre, qui questionne sévèrement la thèse officielle pour le plus grand bonheur des « conspirationnistes », n’a jamais été attaquée. Mais qu’importe la vérité quand l’ivresse rhétorique l’emporte !

Perdant totalement le contrôle de ses propos, EDM tombe alors dans le conspirationnisme géopolitique. L’affaire étant entendue sans qu’il soit besoin de démontrer l’accusation, il s’agit désormais de détricoter le complot : « d’abord on veut connaître les mobiles, parce que c’est peut-être la vénalité (...) mais c’est peut-être une tentative de déstabilisation. » Et d’ajouter, sans crainte du ridicule : « On a des raisons de penser (...) qu’il y a des liens entre cette affaire et le terrorisme. » Ainsi, d’une présumée affaire de racket et d’aigrefin, qu’au demeurant les deux journalistes dénoncent comme un piège qui leur aurait été tendu, EDM s’enlise dans la géopolitique de comptoir. C’est à cet instant précis que j’ai perdu toute considération pour mon héro du barreau, le coup de grâce intervenant lorsqu’il se fait moraliste et censeur au nom du Roi : « Vous savez que le Maroc est en première ligne dans la lutte anti-terrorisme, ce sont des questions qu’il faut absolument poser, parce que les conséquences géopolitiques d’une affaire comme celle-là peuvent être énormes et n’ont sans doute pas été mesurées à leur juste valeur par ces deux prétendus journalistes  ». Qu’on se le dise donc, un journaliste doit réfléchir avant d’écrire, sous peine de commettre un crime de lèse-majesté...

 

Mon trouble est immense, l’image du justicier désintéressé s’effondre, ce défenseur de la veuve et de l’orphelin pour qui j’avais laissé de côté mon esprit critique, apparaît soudain sous un jour très sombre, procureur zélé du roi du Maroc foulant d’un pied vengeur le principe de présomption d’innocence. Etait-ce seulement le même homme qui déclarait : « C’est un effort la présomption d’innocence, c’est une souffrance parce que c’est se dire que les choses ne sont peut-être pas aussi simples qu’elles n’y paraissent. C’est un désordre la présomption d’innocence. C’est contraire à la nature humaine.

Le corolaire nécessaire, la condition indispensable au respect de la présomption d’innocence, c’est le respect du contradictoire. C’est quoi la présomption d’innocence en réalité ? C’est de se dire, dans une procédure, 10 minutes, seulement 10 minutes : et si ce que cet homme suspect dit est vrai ? Et alors, on a à ce moment là une autre façon de penser. Et si ce qu’il dit est vrai ? Et si c’était possible ce qu’il raconte ? C’est ça la présomption d’innocence. » (Com1film – Présumé innocent. 2013)

Il m’avait en outre semblé qu’au nom de la présomption d’innocence, il fallait respecter le secret de l’instruction... mais comme le dit très bien EDM lorsqu’il fustige l'arrogance d'une justice abusant de son pouvoir, il y a loin entre la théorie du droit et sa pratique.

 

Merci donc, Eric Dupont-Moretti, pour cette leçon de déontologie ! Grâce à vous, un des derniers grands journalistes que compte encore ce pays sera peut-être condamné. Quant à moi, je me prête à rêver d’un procès où vous l’auriez défendu contre le roi. Quelle gueule ! Quel panache ! Vous seriez sans doute devenu le plus grand avocat de tous les temps.


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • alberto alberto 31 août 2015 15:12

    Quand on constate avec quelle unanimité les médias ont récité, tous, leur petit texte, identique à la virgule près, sur la présentation de l’affaire, je ne peux qu’émettre des doutes sur sa réalité !
    Quant aux interventions médiatiques outrancières de maître E D-M, elles ne font que renforcer mon scepticisme...
    Parions que quand on commencera à s’apercevoir que le royaume n’est pas aussi blanc qu’il le prétend, un pudique silence médiatique viendra s’étendre en douceur et laisser la place à d’autres sujets moins scabreux !


    • Fergus Fergus 31 août 2015 16:34

      Bonjour, alberto

      Un classique du genre : l’ensemble des médias reprend à l’identique les dépêches de l’AFP.

      Entre les déclarations d’EDM et l’annonce d’enregistrements délibérément tronqués par les Marocains, cette affaire devient de plus en plus nébuleuse.

      Les deux journalistes ont manifestement accepté du fric, ils le reconnaissent eux-mêmes. Mais aussi indélicat que ça puisse paraître au plan moral, cela ne relève en rien de la Justice tant que la tentative d’extorsion par chantage n’a pas été démontrée.

      En l’occurrence, c’est parole contre parole. Et la probable invalidation des enregistrements risque de ne pas arranger la thèse défendue par EDM.


    • Alex Alex 31 août 2015 20:02

      @Fergus

      Quelle que soit la décision de justice, le fait d’accepter de l’agent pour supprimer quelques passages d’un livre critique portera un grand tort aux auteurs. Leur éditeur a déjà décidé de ne pas publier le livre.
      Les profiteurs du régime de M6 ne manqueront pas d’utiliser leur aveu pour affirmer que leurs précédents livres étaient truqués.
      Le fait que Laurent n’ait pas pensé à enregistrer la conversation montre une très grande naïveté !

    • bakerstreet bakerstreet 31 août 2015 22:35

      @Alex


      A mon avis, l’éditeur a du recevoir d’autres pressions précédemment. Si une maison d’édition ose publier ce bouquin, ça prouvera qu’on est encore en France, et pas au Maroc. Le courage n’est pas la vertu la plus courante en ces temps pleutres, où l’on n’oser même pas faire respecter la loi sur une autoroute...Mais je m’égare, c’est vrai.
      Du courage il fallait en avoir pour se lancer dans un tel pari...Dommage que l’homme ne soit pas toujours semblable aux héros des livres. Je pense que les services secrets Marocains avaient du repérer les problèmes existentiels de cet homme, au bout du rouleau, et qu’ils ont alimenté ce qu’il fallait en ce sens. Je ne me permettrais pas de l’accabler, c’est dur de voir un vie tachée par une faiblesse. Une sorte de « lord Jim » journalistique...
       Effet concomitant et rigolo : Ce qui n’était pas au courant que les affaires marocaines étaient troubles sont maintenant au courant de la situation. Car qui peut croire une seconde que les journalistes n’ont pas été manipulés, et donc que l’affaire sentait assez le roussi pour que les autorité inventent un tel stratagème barbouzard ?
      Mais avant peu, édition ou non, intégralité du livre sera attendu aussi avidement que le nouveau « Harry Potter, à la cour du maroc »

    • sirocco sirocco 1er septembre 2015 00:54

      @alberto

      « Quant aux interventions médiatiques outrancières de maître E D-M, elles ne font que renforcer mon scepticisme... »

      .

      Vous semblez oublier ce qu’est un avocat : quelqu’un qui défend, devant la justice, un client qui le paye pour cela. Ce ténor du barreau ne fait rien d’autre, il est donc parfaitement dans son rôle. Même s’il lui est arrivé de plaider quelques causes gratuitement, Eric Dupond-Morettil (comme Vergès et d’autres avant lui) n’a jamais dit qu’il resterait à vie un défenseur des pauvres contre les riches.


    • alberto alberto 1er septembre 2015 14:35

      @sirocco : Oui, tu as raison !

      Mais les termes employés par E D-M devant les micros sont tellement outranciers (racketteurs, voyous, instrumentalisation terroriste...) qu’ils finissent par laisser entendre la voix du souffleur dans les coulisses !


    • alberto alberto 1er septembre 2015 14:39

      @Fergus

      Oui, dommage que des journalistes aussi sérieux aient été aussi naïfs pour se laisser piéger ainsi, en tout cas c’est ainsi que je le ressens...


    • Esprit Critique 31 août 2015 15:32

      Dans cette affaire de pseudo chantage, mais de réel corruption royale :

      La justice française « Collabore »

      activement au soutien du commandeur des croyants, 

      ça pue le nazislamisme royal marocains !

       

      Souvenez –vous , le 11 Janvier ces immenses manifestations « Je suis Charlie »,

      pour la liberté d’expression. Des millions de gogos !

      Les « Sans-dent » pourront toujours relire pour s’occuper, « Merci pour ce moment »

       


      • Fergus Fergus 31 août 2015 16:38

        Bonjour, Esprit Critique

        Désolé, mais tirer à boulets rouges sur la Justice en l’état actuel de (mé)connaissance du dossier n’est pas très sérieux.

        Un juge a été nommé, il fait normalement son boulot pour l’instant. Et l’inévitable mise en examen des deux journalistes a l’immense avantage de donner accès au dossier à eux-mêmes et leurs avocats.

        A suivre, sans préjugé...


      • non667 31 août 2015 15:41

        un roi en 2015 ?
        mais qu’attend hollande pour le kadafieser ,le husseniser ?

        ah ! c’est ce qu’essayaient de faire les 2 journalopes en faisant des livres de diaboliastion (armes de destructions massives ) !
         bien joué le roi et ses services de contre-espionnage : smiley smiley smiley


        • Alex Alex 31 août 2015 16:00
          Interview de Laurent dans Le Monde
          « Tout en reconnaissant l’existence de la transaction, Eric Laurent assure au contraire qu’elle lui a été “proposée” par un émissaire de Mohammed VI, et qu’il l’a acceptée à la fois pour des raisons personnelles, et pour ne pas “déstabiliser le Maroc”. » :
          Quelles que soient ses raisons, il est plutôt mal barré.

          • bakerstreet bakerstreet 31 août 2015 23:08

            @Alex
            C’est vrai, il est dans la merde. Mais l’affaire semble tout de même assez louche et troublante, et même carrément comique : Comment en effet adhérer à l’hypothèse d’un chantage de cet homme, sur le roi du maroc ? 

            Il faudrait qu’il soit cinglé. Il y a disproportion totale....C’est comme si j’essayais de provoquer Teddy Ryner.... 
            Hypothèse : Il se lance dans cette aventure, et dépasse le point de non retour. Mais s’aperçoit que la publication prochaine risque d’être dangereuse pour lui, en raison du contenu, peu apprécié par la cour....
            L’offre qu’on lui fait est ennuyeuse, car elle met une fin à la publication, mais lui enlève une épine du pied : Sa sécurité future. 
            De plus, quelques millions d’euros, pour la retraite, c’est cool. Façon de parler, car sa femme est très malade. Un point qui ajoute au ras le bol, et l’envie d’en finir.
            Voilà pourquoi ce qui n’aurait pas été envisageable pour lui, le devient à un moment clé de l’existence. 
            Problème, la clé s’est cassée dans la serrure

          • aimable 31 août 2015 16:03

            si le monarque de droit divin voulait torpiller la sortie de leur livre je crois que le coup est rater, par contre pour D.M il en restera des traces, pour lui c’est la mauvaise affaire parce que la défense des deux journalistes tient la route.
            D.M se serait-il reconverti dans la défense des monarchies douteuses ?


            • Fergus Fergus 31 août 2015 16:47

              Bonjour, Michel Servin

              Contrairement à vous, je n’ai jamais eu d’estime pour Dupont-Moretti. Et cela depuis l’affaire d’Outreau : que n’a-t-il, en amont du 1er procès de Saint-Omer en 2011 ameuté les grands médias pour dénoncer le scandale d’une instruction menée manifestement à charge par Burgaud ? Sauf erreur d’appréciation à l’époque, son silence a été assourdissant.


              • colere48 colere48 31 août 2015 16:55

                L’avocat est une arme à double tranchant...
                D.Moretti est un gros calibre, et dans ces affaires il faut dégainer très vite...

                Mohammed IV le tireur le plus rapide du royaume !!

                En langue nahuatl avocat se dit ahuacatl qui signifie testicule, en marocain j’ignore comment ont dit trou du culte  !  smiley


                • jeanpiètre jeanpiètre 31 août 2015 19:09

                  @colere48
                  on se souvient bien de son rôle fétide dans l’affaire outreau, ce monsieur est une sorte de super gilbert collard , et c’est avec joie que je pisse sur son audi depuis mon balcon


                • rocla+ rocla+ 31 août 2015 19:41

                  Moretti  fait son boulot d’ avocat comme un poissonnier écaille le poisson , 

                  il fait  son turbin .

                  • jeanpiètre jeanpiètre 31 août 2015 19:44

                    @rocla+
                    et ?

                    vu sa façon de régler outreau , on dirait qu’il reste quelques arêtes


                  • rocla+ rocla+ 31 août 2015 20:00

                    @jeanpiètre


                    Vous me tendez une perche ?

                  • jeanpiètre jeanpiètre 31 août 2015 20:15

                    certainement pas, vous êtes très bien dans votre eau saumatre


                    • rocla+ rocla+ 31 août 2015 20:24

                      Vous êtes en parenté avec Bourricot ?


                      • rocla+ rocla+ 31 août 2015 20:32

                        Il n’ y a que quelques idiots pour croire qu’ un avocat hésitera au moindre argument

                        pour défendre son client .

                        Ceux qui voient la vie comme un conte de fées   se trompent sur les contes 
                        et sur les fées .

                        • jeanpiètre jeanpiètre 31 août 2015 22:13

                          @rocla+
                          en extrapolant votre commentaire, bien idiot qui croit en la justice, et la dessus , pour la première fois , nous tombons d’accord


                        • Agafia Agafia 31 août 2015 22:31

                          @ l’auteur


                          (...) mon héro du barreau (...)

                          Lapsus orthographique révélateur smiley C’était vraiment une addiction alors... Je comprend que la déception en soit plus rude smiley

                          • bakerstreet bakerstreet 31 août 2015 23:25

                            Dupont moretti ou dupont lajoie, ce type est comme tant d’avocats, qui font des effets de manche plus au moins sincères, plus ou moins inventés. Tout commence par le chiffre que vous être disposé à mettre sur la table pour votre affaire ! ....Et selon la hauteur de la pile vous aurez un commis d’office, ou un de ces types qu’on nomme « grand maître », prêt à défendre n’importe quel crapule, genre Klaus Barbie. C’est normal, dit on tout le monde a le droit d’être défendu. Tout de même moi ce que j’admire, c’est justement cette qualité qu’ils ont de mettre en veilleuse leur émotion, leur parti pris, même si en leur fort intérieur ils pensent « espèce de salaud ! »....

                            Une telle schizophrénie vous laisse songeur, c’est vrai. D’autant que coté positif de la pile les voilà qui vont accabler un pauvre couillon, coupable d’avoir débusqué un lièvre sur les terres de monsieur le conte. 
                            C’est ce qu’on appelle avocat de la partie civile. Du coté civile, on est cool, enfant du bon dieu, sûr des son droit et de s’être fait avoir. Comédie....Comme disait Paolo Conte....J’adore regarder « Faites entrer l’accusé ! » Du crime mais aussi de la psychiatrie, de la sociologie, et ces gens du barreaux qui jouent aux échecs entre eux, à fleuret moucheté. Hier soir, il y avait cette affaire étonnante, qui vaut l’affaire Roman, Je résiste pas de la mettre en ligne si vous avez le temps
                            Faites entrer l’accusé - La disparition de Christophe ...

                            • TicTac TicTac 1er septembre 2015 11:47

                              @bakerstreet
                              Il ne s’agit pas de schizophrénie, il s’agit de faire un travail pour lequel l’on est payé.

                              Le cahier des charges est défini dès l’origine avec le client : que veut-il ?
                              Après, tout est question de stratégie et de mise en place de contrefeux.
                              Ici, je penche pour un désamorçage anticipé.

                              Taper fort, forger l’opinion avant que ne sortent d’éventuelles révélations troublantes.
                              Le reste relève de la théorie du clou qui chasse l’autre : qui s’intéressera dans quelques semaines à quelques entrefilets sur ce que les deux journalistes avaient l’intention de révéler et qui auraient fait sensation sans cet avant-goût fracassant ?

                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er septembre 2015 02:56

                              Comme opération de chantage, cela aura été mené avec un certain amateurisme étonnant.... La riposte ’aussi assez inattendue, puisqu’elle ébruite au lieu d’étouffer l’affaire  Je suis curieux de voir ce que seront les retombées finales..... Cui bono ?


                              PJCA

                              • fred.foyn Le p’tit Charles 1er septembre 2015 07:45

                                Les (vrais) journalistes Français connaissent toute la vérité sur ce qui se passe dans ce pays, mais par ordre des politiques un mur du silence est élevé pour cacher ces vérités...Trop de politiciens de chez nous sont impliqués dans ces turpitudes...Corruptions..sexes.pédophilie..etc..bref le quotidien de ces « gens-honorables » moralistes mais mafieux.. !


                                • rocla+ rocla+ 1er septembre 2015 08:04

                                  un avocat fait son métier d’ avocat 



                                  un roi son métier de roi 


                                  un commentateur son métier de commentateur .


                                  Chacun des trois fait comme il pense . 


                                  Comme ici .

                                  • rocla+ rocla+ 1er septembre 2015 08:07

                                    Question annexe  , 


                                    Pourquoi les sardines dans le boites sont allongées dans le sens de la longueur ? 

                                    • TicTac TicTac 1er septembre 2015 11:42

                                      Il est toujours risqué d’avoir des héros.

                                      Nous avons tous une part d’ombre et mon confrère n’échappe pas à la règle, pas plus que Laurent ou le roi du Maroc.
                                      Je reste surpris de l’apparente simplicité que l’on nous présente pour cette « affaire ».
                                      Laurent, auteur d’un précédent ouvrage sur le roi du Maroc avait-il une raison particulière de faire cette proposition ? Certainement pas, sa carrière est en jeu et je ne peux croire qu’il ait pu la risquer de la sorte.
                                      Tout doit être bien plus complexe que cela et un scandale de cette ampleur doit se lire avec précaution.
                                      Dans ce domaine, l’art médiatique est éprouvé : le premier qui tire bénéficie de l’antériorité de l’information, il forge l’opinion.
                                      Plus fort il tire, plus forte sera l’imprégnation dans l’esprit du public et il atténuera de fait les contrefeux, voire les révélations qui avaient peut-être vocation à sortir.

                                      • colere48 colere48 1er septembre 2015 12:23

                                        L’affaire du chantage du roi du Maroc par deux journalistes français a levé le voile sur une partie des agissements de la presse dans notre pays qui dit élever le droit à l’information et la liberté de la presse au plus haut niveau.
                                        Mais il n’y a pas que cela, en fait.
                                        L’affaire a provoqué une « trouille » noire à des dizaines de confrères français qui craignent de voir les largesses accordées par « des dictateurs » refaire surface. Le coup viendrait justement des deux journalistes incriminés dans le chantage fait à Mohammed VI. Une source bien au fait des travers du paysage médiatique français, annoncent que pas mal d’autres têtes vont tomber. Éric Laurent et Catherine Graciet pourraient tout dévoiler s’ils n’ont pas le soutien franc de la profession en France.


                                        • rocla+ rocla+ 1er septembre 2015 12:29

                                          Cette affaire  sent le bouchon . 


                                          Comme c’ est présenté c ’est pas crédible . 

                                          Ces journalistes ne sont pas des ânes  , et M6  est sans-doute 
                                          pas le dernier des imbéciles .

                                          • Garibaldi2 1er septembre 2015 14:08

                                            Un avocat c’est une sorte de mercenaire : ’’Un mercenaire est un combattant étranger aux parties en conflit, « spécialement recruté dans le pays ou à l’étranger »et qui « prend une part directe aux hostilités ». Ce combattant doit également avoir un « avantage personnel » à participer à ce conflit, qui doit prendre la forme d’une rémunération « nettement supérieure à celle » de ses homologues de l’armée régulière’’. Dixit Wikipédia. Qui travaille pour la gloire ?!


                                            Il faut croire que ce que voulaient publier ces 2 journalistes est extrêmement sulfureux puisqu’il semble qu’ils auraient reçu 80.000 € pour ne pas le faire. Donc, s’il y a bien eu un deal sur leur silence, l’accord ne tient plus et on va avoir droit à des révélations sur M6, car n’importe quel éditeur flairera la bonne affaire, ou au pire les infos seront mises à disposition via le net (difficile d’attaquer en diffamation un site basé en Russie !). A moins que l’avocat de M6 n’ait payé pour bloquer des infos sans intérêt, et là on serait en droit de se poser des questions !


                                            Ce que je trouve scandaleux de la part de EDM, c’est qu’il parle de pseudo journalistes au sujet d’Eric Laurent et de sa consoeur.


                                             


                                            • joletaxi 1er septembre 2015 17:28

                                              avox
                                              incontournable
                                              quel suspense
                                              l’enquête avance
                                              manque plus qu’un nartik de reopen sur le sujet

                                              mais ,mais, mais, que se passe-t-il donc sur avox ?

                                              jusqu’ici, pour ce que j’en ai lu, ici,on aime bien les hommes forts, les dictateurs, qui ne s’embarrassent pas trop de ces considérations bourgeoises décadentes, du genre démocratie, et tout ce foutoir.
                                              Ainsi, on regrette ce bon Sadam, certes un peu expéditif, mais quand on voit le bazar actuel, on ne peut qu’en vouloir aux ricains de l’avoir éliminé.
                                              Et ce bon Kadafi, en voilà un qui avait soin de son peuple. Bon, un peu égocentrique, un peu mégalo, mais quand on voit le bazar actuel...
                                              Et ce bon Moubarak, que pouvait-on lui reprocher ?Fort heureusement, il y a maintenant un régime fort en Egypte,espérons que les ricains, qui sont partout où cela foire ne vont pas encore nous bassiner avec leurs coups tordus.
                                              Et ce gentil Assad, le gamin prodige, qui continue l’oeuvre de papa, 
                                              Et tout ça, c’est la faute aux ricains ?
                                              Ou bien à ce pleutre de BenAli, qui a fui (il est où d’ailleurs) au premier cortège de manifestants,alors que la France était prête à lui donner un coup de main pour mater ces trublions.
                                              Pourtant, là les ricains...
                                              Et on faisait de bonnes affaires avec tous ces gentils dictateurs (on recommence d’ailleurs en Egypte),je vois pas pourquoi des capitalistes auraient eu le moindre avantage à s’en débarrasser
                                              ils détournaient un peu de pognon ? et alors ?
                                              Eux au moins, ils savaient comment mener un pays non ?
                                              Par contre, le Ben Ali, lui, il a ouvert la boite de pandore,
                                              Ce mauvais exemple a pu faire croire aux autres que c’était possible.
                                              Franchement, voilà une expérience à ne pas répéter hein

                                              le roi du Maroc est critiquable.Mais bien moins que ceux cités plus haut que vous regrettez
                                              Alors que l’on fasse taire ces « journalistes », cela me paraît dans le contexte généralisé de « bordel » qui a suivi la chute decertains hommes forts,une oeuvre de salubrité publique.
                                              Vous voulez un Daech à Marakech ?


                                              • h2b1 1er septembre 2015 19:20

                                                Merci pour ce texte, qui donne tout à fait mon état d’esprit : la statue se déboulonne !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès