Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le fétichisme de la montre

Le fétichisme de la montre

La société française évolue. Jadis, lorsque la France glorifiait son passé militaire et le pouvoir royal, la symbolique de la puissance politique résidait dans le sceptre, la canne, l’épée et autres instruments ou objets à connotation phallique. L’embourgeoisement a progressivement remplacé les attributs guerriers par la cravate, excroissance métaphorique du pénis arboré au cou des hommes influents et des capitaines d’industrie. Et la Ferrari rouge, judicieusement baptisée Testarossa, renvoie à une autre tête rouge totalement explicite pour ses heureux possesseurs. La société se dévirilisant progressivement, il n’est donc plus question d’afficher des signes trop évidents pour affirmer son pouvoir. Le mercantilisme roi déplace donc la symbolique vers l’objet de luxe ostentatoire et la montre de grande marque est devenue en France le nouveau signe de la puissance et de la domination.

S’agit-il d’un fétichisme ? Non, évidemment si l’on se réfère à l’analyse freudienne. Car il ne s’agit pas d’un symbole phallique incontestable, objet rond mis au poignet, la montre n’incite pas à l’érotisation des rapports humains au premier abord. S’agit-il d’une compensation à une frustration sexuelle ? Là encore, le lien ne saute pas au yeux. Si Louis XVI réparait des serrures, c’est qu’il avait une activité sexuelle plus que limitée avec Marie-Antoinette. Le rapport symbolique entre la clé et le trou de la serrure est par contre très clair et le Roi de France utilisait sûrement ce subterfuge pour compenser son manque d’ardeur avec la Reine.
Mais les deux hommes politiques qui attirent actuellement l’attention pour leur passion pour les montres de qualité ne semblent pas souffrir d’un déficit d’ordre sexuel, bien au contraire.
Que cache donc cette attirance compulsive pour les belles pièces d’horlogerie ?
 
S’il ne s’agit pas de fétichisme, on peut tout de même envisager que l’attachement aux montres de luxe tient de l’idolâtrie de l’objet de l’exhibitionnisme non corporel cependant teinté de volonté de puissance. Bref, on se retrouve encore dans le domaine allusif de la domination, mais pas forcément d’ordre sexuel.
 
Il a été noté plus haut en introduction que la symbolique du pouvoir et de la domination était passée du guerrier à l’embourgeoisement flashy et bling-bling. Initialement réservé aux stars du show-business, cette attitude a progressivement gagné le domaine du politique, sans connotation Droite Gauche. Il n’est qu’à considérer l’appartenance partisane des deux héros de l’achat de belles montres. Et puis, Berlusconi lui aussi possède quelques-unes de ces belles pièces que l’on met au poignet, Tony Blair aussi ; Il ne s’agit donc pas d’une exception française pour une fois. Cela dit, l’Italien excessif n’a rien d’un foudre de guerre et il est normal qu’il ait suivi le mouvement et ne soit resté dans la symbolique martiale.
Et puis, même une personnalité politique de haut rang ne peut désormais briller par la qualité de ses discours et de ses décisions. La montre devient l’arbre qui cache la forêt et permet de dévier l’attention sur un sujet futile et rester dans l’actualité futile des stars et des vedettes du sport et de la télévision.
 
D’autre part, exhiber à son poignet un objet de luxe et de valeur que le vulgum pecus ne peut se permettre, c’est affirmer son appartenance à une caste dominante, sans avoir recours à des effets de muscles et sans tirer l’épée. C’est aussi monter son mépris du bas peuple, celui qui s’achète des montres chinoises sur les marchés, car mêmes les Swatch sont inaccessibles à son maigre budget. Ceux qui ont déjà raté leur vie avant d’avoir atteint les cinquante ans, comprennent tout de suite que ce luxe ostentatoire, ce n’est pas pour eux et qu’ils ont intérêt à faire profil bas. Par contre, le côté cuir du bracelet ne peut que de façon très lointaine faire penser à une composante homosexuelle, il faut donc abandonner rapidement cette piste pourtant intéressante. Car si le matériau composant du bracelet a son importance pour rehausser la montre, c’est l’objet d’horlogerie qui concentre l’attention.
Les amateurs compulsifs de Rolex, Breitling, Patek Philippe, Tag Heuer et autres grandes marques ont l’embarras du choix et n’ont pas besoin de Kelton pour se changer et en changer. Il ne leur est même pas nécessaire de se faire coopter membre du célèbre et distingué Club de l’Horloge pour asseoir leur notoriété !
 
La montre est aussi le symbole du temps qui doit passer vite pour les hommes modernes et pressés, toujours impatient d’avancer et de progresser. De nos jours, du fait de l’accélération de l’histoire, un homme sans montre serait peu crédible en politique. Si François Mitterrand voulait donner du temps au temps, il serait actuellement totalement dépassé. D’ailleurs Mitterrand n’avait jamais d’argent liquide sur lui pour arborer son détachement des contraintes de la vie quotidienne et ne devait pas souvent regarder sa montre, lui préférant la pendule de son bureau feutré.
Quant aux femmes, même si certaines montres sont de véritables chef-d’œuvres d’orfèvres, coûtant des fortunes, elles ont toujours préféré les bijoux fait d’or et de pierreries pour exposer leur féminité et la richesse de leurs maris ou amants et, célèbres ou non, elles n’ont jamais atteint le haut niveau de fétichisme et d’exhibitionnisme de nos deux fameux politiciens.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • SURVEYOR 27 juin 2009 12:09

    Puisse t’elle « la montre », égrener un compte à rebours.......


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 27 juin 2009 13:15

      SALUT

      j’ai une très belle Breitling cadeau de ma femme et je vous dis bien des choses !

      C’est en gros mon seul luxe et je considère que le superflus est indispensable .
      Je roule en Renault depuis toujours .

      Ha si j’aime bien aussi les belles pompes du genre Church !

      Bien à vous et vive la république quand même .


      • ZEN ZEN 27 juin 2009 13:32

        @ Cambronne

        Breitling
        La montre des pilotes de chasse de la RAF ?
        Mazette !
        Moi, j’ai juste une Tissot bas de gamme, mais fiable...

        Oui, mais quelle Renault ? Une Twingo ?
        Je vous vois mieux en VelSatis, avec chauffeur...
        « Si M’sieur veut bien se donner la peine de monter.. ; »
        Question pompe, je suis presque toujours en Nike, pour faire d’jeun smiley


      • CAMBRONNE CAMBRONNE 27 juin 2009 13:58

        SALUT ZEN

        Perdu !

        Twingo de 1998 pour tous les jours et megane de 1998 pour les trajets plus longs comme aller récupérer mes petits enfants pour les vacances .

        Je suis bien persuadé que nos vies sont très semblables ;

        J’avais aussi un vélo mais des problèmes de prostate m’empéchent de continuer à pratiquer ce sport . Marche à pied , longues distances et natation That’s all !

        Bien à vous et vive ... ;


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 27 juin 2009 13:22

        Salut Georges,


        Dis les mecs qui comme P@py ne portent jamais de tocantes ... on les classent comment ?


        Au fait on dit grosse bagnole petit ......dis c’est pareil avé les montres !


        @+P@py


        • ZEN ZEN 27 juin 2009 13:54

          Dans les annnées45- 50, la montre(bracelet) était un objet si rare et si cher, qu’il n’était pas le privilège d’un cul-terreux comme moi
          Tout le monde à la campagne se réglait sur le carillon de la cuisine, la montre du père, soigneusement protégée dans un boitier, ou l’horloge de l’église
          Il a fallu que j’attende ma 1° communion (obligatoire !) pour me voir offrir l’objet tant désiré..en inox !
          C’était une promotion indiscutable, un grand pas franchi vers le monde des adultes, chargé de symbole : la croyance en la maîtrise du temps...
          Les Chinois n’avaient pas encore lancé leurs montres à 10 euros...


          • CAMBRONNE CAMBRONNE 27 juin 2009 14:02

            PREMIERE COMMUNION

            Tout à fait ! Mon grand père nous offrait une LIP plaquée or à cette occasion et c’était la première montre que j’ai gardé longtemps .

            Cdt


          • SANDRO FERRETTI SANDRO 27 juin 2009 14:39

            Bonjour, Doc

            Dans le fétichisme de la montre, il y a aussi les impuissants.
            Ceux dont la montre coule, dans les fameuses « structures molles » de Dali.
            Ci-joint une image de ce que devient une montre/3 avec le temps, allez, tout va bien..3
            Merci Léo.


            http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/people/article/le-silence-assourdissant-du-29-52412

            PS : ce n’est pas pour faire de la pub pour un des articles dont je suis le moins fier, mais juste pour vous passer l’image (les copiés/collés ne sont pas mon fort).


            • Georges Yang 27 juin 2009 14:48

              @ Sandro
              J’avais déjà lu et apprécié. Hélas, il y a encore ce fantasme des glaçons dans le rosé !
              Mêmes les Japonais n’osent pas ce vin dans la simulation de leurs fantasmes d’ondinisme pendant la menstruation


            • joelim joelim 27 juin 2009 18:05

              La montre ne pourrait-elle pas quand même être un symbole phallique puissant, en la considérant comme un fourreau, l’objet phallique étant alors l’avant-bras ?


              • herbe herbe 27 juin 2009 18:12

                On parle toujours des marques suisses et on oublie Seiko marque japonaise très fiable et innovante :

                http://www.businesstravel.fr/art-de-vivre/montres/seiko—a-l_heure-de-la-montre-moderne.html

                http://www.larevuedesmontres.com/seiko-la-revolution-silencieuse-a-la-conquete-de-lespace-richard-garriott-celebre-concepteur-art-1035.html

                Ce n’est pas de la pub c’est juste pour tenter de rétablir un peu l’équilibre ...


                • herbe herbe 27 juin 2009 18:37

                  Quelques liens de plus pour découvrir hors des sentiers battus très suisses ( dont la qualité indiscutable, voir liens de Zen, fait l’unanimité ) :

                  http://equationdutemps.blogspot.com/2009/05/seiko-spring-drive-phases-de-lune-2008.html

                  http://www.springdrive.fr/

                  http://www.springdrive.fr/book.html


                  • ZEN ZEN 27 juin 2009 18:22

                    Le site Rolex vaut le détour...


                    • ZEN ZEN 27 juin 2009 18:45

                      Bravo à l’auteur pour cet article bien ciselé

                      Le Club de l’Horloge , contrairement à ce que certains pourraient penser, n’est pas une confrérie horlogère suisse. La montre s’y porte à ...droite !

                      Histoire du temps : un petit livre instructif d’Attali sur l’histoire des techniques de maîtrise du temps, du clepsydre à la montre actuelle,soulignant que l’obsession du temps et le perfectionnement des techniques de mesure du temp sont nés surtout au 19° avec la notion de productivité industrielle, annonçant le fordisme
                      Des mauvaises langues disent qu’Attali aurait beaucoup pompé...


                      • SURVEYOR 27 juin 2009 19:40

                        En attendant le temps nous est compté.
                        A bientôt, j’espère.....


                        • Yvance77 27 juin 2009 20:11

                          Slt

                          Bah la meilleure et la plus belle montre restera le « soleil ». De tous temps et pour tous temps encore il ne se trompera. Il annoncera le jour ou laissera place à la nuit, et nous révèlera aussi les saisons qui passent.

                          J’ai jamais eu de montre je me fis à lui. Sans regret.

                          A peluche


                          • SURVEYOR 27 juin 2009 20:54

                            Justement, il se prend pour le roi Soleil.........


                            • Georges Yang 27 juin 2009 21:44

                              Tout le monde est sur mon article sur les Arabes, la montre devient molle ! Merci DALI !


                              • le-Joker le-joker 28 juin 2009 11:01

                                La photo de Julien Dray aurait été mieux choisie à mon goût, car au delà du fétichisme il représente ce qu’il y a de plus vil pour parvenir à son fétichisme, le mensonge aux masses populaires se faisant passer pour un apôtre des pauvres tout ça pour finir en une des journaux pour les affaires qui ne manqueront pas d’habiller le personnage autrement mieux qu’avec une montre de luxe.


                                • Georges Yang 28 juin 2009 11:04

                                  Le choix de la photo revient à Agoravox ! Bien que n’ayant pas cité le nom des deux protagonistes, j’aurais aussi apprécié une photo conjointes des deux héros et hérauts de l’horlogerie de luxe.


                                • marcel 28 juin 2009 15:54

                                  Cet ami de « jauni » a toujours eu un côté Rock and Rolex.

                                  Ayant connu son alpha politique , va -t-il bientôt vivre son Omega ?


                                  • GRL GRL 28 juin 2009 22:26

                                    La cravate , la cravate m’a toujours parue etre une allegence . La laisse , elle est ostentatoire de la subordination à l’entité patronale par excellence , et de la part du patron des patrons , de l’allégence à la cause , au fric . C’est la laisse qui relie tous les stades hiérarchiques de l’entreprise et pour tous ceux qui bossent au bureau , regardez la différence de considération entre celui qui la porte et l’autre, à experience et ancienneté égales . j’ai vu durant onze ans de boite, de parfaits incapables décider de grimper et commencer tout d’abord à arborer l chemise bleue et la cravate , puis suivre partout et tout le temps le chef , dans les couloirs et ailleurs et parler , parler , travailler moins , et parler plus ... Le temps venu de la promotion, point de valorisation sur le travail effectué mais un chef asuré d’une parfaite allégence qui fait grimper son bavard encravaté , e faire grossir un clan de managers tous encravatés , un clan d’inutiles qui sont payés plus por parler plus , se réunir et téléphoner de maniere ostentatoire dans les couloirs , black berry en main ( autre accessoire de maitrise du temps et l’espace ) . Bref , la cravate , à imaginer autour du cou du subordonné à un bout et dans les mains de son chefaillon à l’autre.

                                    La montre. Cohérence oblige , l’homme pressé n’a pas tout son temps à vous accorder . La maitrise du temps, c’est la rolex , celle qui apres un bref coup d’oeil , vous permettra d’expliquer à quiconque ce que la plus belle horloge de poignet vient de vous rappeler , que , oui , mais vous n’avez pas que çà à foutre . Moins facile à contrer qu’une swatch transparente, La maitrise du temp , c’est aussi çà , ce rapport un peu occulte qui justifie pas mal de la course aux interets . Le temps rapplle que , le temps ordonne , et l’home d’affaire surfe , de rendez vous en rendez vous , le président affiche sa mission d’affaire présidentielle en permanence, parce que c’est de celà qu’il s’agit tout simplement. Loin de là la philosophie , la sagesse , qui amèneraient peut etre d’autres artefacts . ici , le temps est compté , tout simplement.

                                    Sarkosy , exclave du temps et des profits ... aussi con que çà pour moi , la seule subtilité si l’on peut dire, est bien entendu de réaliser que les gens plein de fric et aimant celà , sont aussi de parfaits esclaves qui ont depuis bien longtemps voués leur faits et gestes à la cause ... d’où esclavage , même pour le patron des patrons ... bé voui !

                                    GRL


                                    • eric 29 juin 2009 05:57

                                      Alors là ; il me semble que vous êtes passés à côté de quelque chose d’important !

                                      La montre de luxe EST connotée politiquement

                                      Quand on est riche, il arrive que l’on possède des produits de luxe. Voitures, château, chaussures etc.. Et en général, on possède l’ensemble. La montre n’est qu’un des éléments plus ou moins démonstratif de cette richesse parmi beaucoup d’autres. Un « détail »

                                      il en va très différemment de la montre de luxe au sein de la gauche arrivée...

                                      Berlusconi est riche et il possède sans doute toute sorte d’objets de luxe. Blair ou Dray ne le sont sans doute pas particulièrement et leur luxe se concentre sur la « montre ».

                                      Et c’’est une constante de la gauche arrivée ;

                                      En URSS, la montre commémorative était le cadeau par excellence, pour les anniversaires d’appartenance au parti, mise en retraite, commémoration.


                                      Les magasins de montres de luxe sont parmi les premiers à avoir fait leur apparition quand le luxe a été autorisé aux apparatchiks enrichis enfin libérés des contraintes du socialisme théorique pour passer aux délices du capitalisme pratique dans son acception postmarxiste.

                                      Le militant trotskiste arrivé à la tête d’une mutuelle étudiante n’a de cesse de s’acheter des montres.

                                       

                                      Pourquoi ? Rapport au temps, réminiscence des premières communions, seule possibilité d’afficher sur soi en un minimum d’espace un critère de réussite matérielle ? (Malgré les bottes et autres chaussures de fonction au frais du contribuable, il y sans doute des limites aux sommes que l’on peut porter en vêtement....)

                                      Avec la montre, il n’y en a virtuellement pas…

                                      La montre est-elle le moyen le plus simple de proclamer discrètement aux initiés, voyez, je suis riche !

                                      Bien sûr la montre de luxe est un accessoire de nouveau riche, mais il n’est pas le seul.

                                      Est elle la manifestation la plus achevée du luxe, c’est-à-dire du fonctionnellement inutile mais coûteux, tant il est vrai que du point de vue fonctionnel, de l’utilité pratique, le seul avantage d’une montre coûteuse sur une montre économique c’est son prix.... ? Il existe certes une gauche Mont blanc, une gauche, caviar, une gauche Church. On change de chaussures, on n’utilise pas son stylo à chaque instant, on ne mange pas du caviar à tous les repas. La montre, elle, demeure. on peut toujours la regarder soi-même, mais on peut la montrer ou pas. Il suffit de remonter ou de baisser sa manche.

                                      Enfin, elle n’est reconnaissable que des initiés. Le bon peuple ne distingue pas facilement une Blancpain d’une Cartier et surtout ces dernières d’une imitation...

                                       

                                      Dans SAS, le héros a trouvé le comble du luxe, il porte des boutons en or massif plaqué acier....

                                       

                                      Gageons que c’est un accessoire de droite. Si nous voulions être Lacaniens, nous dirions que le nom même de la montre répond à toutes les questions.

                                       

                                      Travaux pratiques : étudier les montres de vos amis bourgeois –bohême vêtu de jean polo façon Fabius.



                                      Vous constaterez que la montre couteuse est typiquement un accessoire de la gauche arrivée. LE luxe un peu honteux que se permettent les Bobo pour justifier un des deux bo de leur appellation....

                                       

                                      Elle constitue un des plus cruels révélateurs des ambitions individuelles de beaucoup de militants qui se servent du projet collectif de la gauche pour accéder à ce qu’ils imaginent être les privilèges ’bourgeois« . Elles est une pierre de touche pour distinguer la gauche »Rastignac« de la gauche »sincère".

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès