Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le feu couve sous la cendre

Le feu couve sous la cendre

A 25 mois de la fin de son mandat, Nicolas Sarkozy a créé les conditions d’une rupture sociale profonde qui pourrait mal se terminer.

 

CONSTAT :

Le chômage explose

Le cap des 10% de chômeurs vient donc d’être passé, et plus d’un million de français vont perdre cette année tous leurs droits.

Si l’on y ajoute à ça les personnes qui exercent une activité réduite, cela porte le chiffre de français en difficulté à 3,5 millions de personnes.

23,5 millions de personnes exercent encore une activité salariée, mais combien de ceux-là vont perdre leur travail en 2010 ?

Si l’on applique le pourcentage de l’augmentation connue sur 2009 (24,6%) à l’année 2010, on peut estimer qu’à la fin 2010, 500 000 français de plus se retrouveront sans emploi. lien

Les inégalités se creusent

Le président Ford prétendait qu’un écart de salaire de 30 était le seuil à ne pas dépasser.

Le programme commun de la gauche, avait proposé un écart maximum de 7.

Or aujourd’hui, le salaire le plus haut équivaut à 540 fois le RMI. lien

Les inégalités salariales continuent de se creuser. lien

Celui entre les femmes et les hommes reste d’actualité. (19,2% en moyenne)

Dans les années 80, l’augmentation du salaire net médian était d’après l’INSEE de 3,1 et elle est aujourd’hui de -0,1. lien

Alors le gouvernement a créé un « observatoire des inégalités ».

A défaut de les changer, on peut toujours s’inscrire à ce colloque  le 23 mars prochain.

Le service public passe à la trappe

Depuis le 1èr mars, La Poste a changé de statut.

Elle est devenue une société anonyme.

«  les activités de service public qui ne rapportent plus, comme le courrier, vont disparaitre ; et les activités qui dégagent du profit comme la Banque Postale, vont être privatisées  » déclarent des militants. lien

Pourtant 2 millions de votants se sont exprimés à 98,5% contre ce changement de statut.

Question éducation nationale, contrairement à une idée reçue, il faudrait recruter plus d’enseignants, ainsi que le démontre cette étude : lien

C’est déjà ce que demandait en 2007 Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU. lien

Or le gouvernement diminue le nombre de postes, et favorise la mise en place d’heures supplémentaires, privant du même coup, les enseignants de travail.

Les prisons sont surchargées, et sont dans des conditions si déplorables que des ex-prisonniers viennent d’obtenir réparation, pour avoir souffert dans les prisons de Rouen. lien

Les hôpitaux sont en sous effectifs, et les soins fatalement de moindre qualité, malgré le dévouement du personnel soignant. lien

Quant à France Telecom, depuis qu’elle est tombée dans le privé, la compétition et la concurrence à généré déprime et suicides. (25 suicides en 20 mois)

Le monde agricole est en larmes.

Bien sûr les gros céréaliers tirent leur épingle du jeu grâce à de généreuses subventions européennes, mais le monde paysan souffre.

Il faut se remettre en mémoire le témoignage poignant de Pierre Priolet. lien

La misère s’installe

Le nombre des sans abri ne cesse d’augmenter, (lire ici la charte du sdf).

Selon une étude de l’INSEE, 800 000 personnes ont vécu dans la rue à un moment de leur existence en France.

Aujourd’hui, les SDF seraient au nombre de 200 000. Lien

Les français fouillent dans les poubelles pour subvenir à leurs besoins. lien et ils sont 2 millions à avoir recours à l’aide alimentaire.

100 millions de repas ont été servis aux restos du cœur à 800 000 personnes en 2009 (100 000 personnes de plus qu’en 2008)

Le gouvernement donne le mauvais exemple

Qui a oublié le fameux repas offert par notre gouvernement aux convives du sommet de la méditerranée, à 5050 euros par personne ?

Qui a oublié le bouclier fiscal, cadeau de 15 milliards fait aux nantis ?

Qui a oublié le doublement de salaire que s’est généreusement octroyé Nicolas Sarkozy.

Il touche actuellement 19 508,21 euros net mensuel.

Puis, on a découvert le népotisme présidentiel avec l’affaire Jean Sarkozy, et l’intervention personnelle de l’Elysée pour que Pierre Sarkozy obtienne une subvention. lien

Le budget du gouvernement a explosé.

En juillet 2008, on apprenait que le SIG (service d’information du gouvernement) avait augmenté son budget de 292%, passant de 5,7 millions à 22,4 millions. lien

Pour 2010, il y aura 21,9 millions d’euros pour la communication politique du chef de l’état. lien

Le budget annuel de l’Elysée est passé de 32 millions d’euros à 130 millions d’euros. lien

Avec un déficit record de 138 milliards, on pourrait attendre du gouvernement un peu plus de rigueur.

Rappelons que nous sommes très loin de la limite fixée par les traités européens (3% du PIB), puisqu’en début 2010 nous en sommes à plus du double (8,5% du PIB).

La France s’est donné jusqu’en 2014 pour revenir aux 3%.

A bien y réfléchir, nous ne sommes guère mieux lotis que la Grèce qui veut passer de ses 12,7 % de 2009 à 8,7% en 2010, et arriver à 2,8% en 2012.

Alors pour compenser ces déficits, et contrairement à ce qui est affirmé, les impôts des français ont augmenté : les taxes sur les ménages ont fait rentrer dans les caisses de l’état 3,85 milliards d’euros (TIPP, forfait hospitalier, déremboursement des médicaments, tabac, redevance télé, taxe carbone…). lien

Les français dépriment

Comme le drapeau de l’insécurité est brandi régulièrement, les français ont peur les uns des autres, malgré le nombre croissant et inutile de caméras de surveillance. lien

En effet, on y renonce partout sauf en France, et le gouvernement est prêt à dépenser 555 millions d’euros pour en tripler le nombre.

Une enquête menée par le CCOMS (centre collaborateur de l’organisation mondiale de la santé de Lille) conjointement avec la DREES (direction de la recherche des études, de l’évaluation et des statistiques) pendant 4 ans, en interrogeant 36 000 personnes nous apprend que la dépression devient quasi épidémique en France. lien

11% des personnes interrogées ont connu un épisode dépressif.

Selon cette enquête 9,1% des femmes, et 6,4% des hommes (en priorité chômeurs ou divorcés) ont déclaré avoir déjà fait une tentative de suicide au cours de leur vie.

Çà va mal finir

Ce titre prémonitoire du livre de François Léotard (Grasset/mars 2008) dédié à son ancien ami, Nicolas Sarkozy, décrit en moins de cent pages une situation apocalyptique.

Ecrit d’un jet, quelques mois après l’élection, Léotard voyait déjà le pire arriver. Extraits

« Sarkozy ne parle pas de la police, il est la police. Il est l’ordre. L’ordre seulement, mais l’ordre complètement. Sa doctrine est faite : les loubards des banlieues n’ont pas de problèmes sociaux, ni de logement, ni de culture, ni d’emploi. Les pédophiles n’entrent pas dans la catégorie de l’acquis, mais dans celle de l’inné, les récidivistes que la prison a largement amochés doivent y retourner le plus vite possible. Ils ont été jugés ? Aucune importance. Pour le même délit, déjà purgé, on va inventer un suivi » en milieu fermé, c’est-à-dire une deuxième prison qui s’ajoute à la première, mais sans jugement)… (Il semble que la séparation des pouvoirs lui soit une énigme)… (Je lis dans un journal que désormais la police française arrête des enfants)… (Il parait que tu n’écoutes plus ceux qui t’entourent ». Etc.

Certains gardent quand même l’espoir, et comme la maman de Napoléon pensent peut-être « pourvu que çà dure », mais ils risquent d’être déçus, car comme disait mon vieil ami africain : « ce n’est pas parce que l’escargot n’a pas de dents qu’il faut s’amuser à le mettre dans sa culotte »


Moyenne des avis sur cet article :  4.42/5   (76 votes)




Réagissez à l'article

132 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 8 mars 2010 10:28

    Evidemment, les différents gouvernements, et en particulier celui en place, ne nous ont jamais dit où ils nous emmenaient, sinon ...
    Je pense qu’il est assez simple de deviner en analysant ce qui a déjà été fait :
    Privatisation de GDF ... augmentation des tarifs... gros bénéficies pour les actionnaires .
    Privatisation à prix d’ami des autoroutes... grosse augmentation des tarifs .. gros bénéfices des actionnaires.
    Chacun continuera ... en regardant l’évolution du système de santé, de l’enseignement, la sécurité ... toutes taches pourtant régaliennes de l’Etat, qu’on laisse se fragiliser ... pour les vendre aux amis du CAC40
    .
    Première conclusion : l’objectif est, clairement, de vendre les entreprises publiques rentables aux amis du « haut de la pyramide sociale » , afin de leur permettre de s’enrichir davantage, donc de renforcer leur mainmise sur la société.
    Parallèlement, on a constaté que l’Etat , donc le contribuable, était mis à contribution pour éviter l’effondrement du système financier (donc de leurs actionnaires), lequel système revigoré s’attaque actuellement aux Etats, affaiblis par cette aide. Cherchez l’erreur.

    On retrouve le dogme : Privatiser les profits et nationaliser les pertes ou l’esclavage moderne.

    L’objectif apparait donc évident et seule l’apathie du plus grand nombre, largement provoqué par le controle des médias et des esprits empêche la grande majorité d’aller dans la rue pour réagir vigoureusement.
    A ce sujet, les Islandais et leur « bras d’honneur » et Grecs dans la rue, nous montrent peut être bien la voie à suivre. Enfin, pour ceux qui veulent survivre et préserver leurs libertés.


    • le naif le naif 8 mars 2010 11:04

      @ Alpo47

      "Evidemment, les différents gouvernements, et en particulier celui en place, ne nous ont jamais dit où ils nous emmenaient, sinon ...« 

      Savoir où ils nous emmènent, n’est pas difficile à voir, Nous faisons du Tatchérisme mâtiné de Blairisme avec 20 ans de retard, il suffit de regarder la Grande Bretagne, le plus curieux étant qu’au moment où le »modèle« s’effondre, Sarko mais les bouchées doubles pour rattraper le »retard" !!! Une chance qu’il y ait eu la crise des subprimes, sinon il aurait instauré des subprimes à la française......

      @ Merci Olivier pour cet état des lieux.

      Ce que je trouve le plus déplorable, ce n’est pas que Sarkozy fasse une politique de droite, Mais que la gauche dans cette situation, ne soit au mieux capable que de lui opposer une sociale démocratie qui a déjà largement démontrée ses limites.
      Hier j’entendais Mélenchon, parler de souveraineté avec des accents gaulistes, bien, mais comment retrouvrer la souveraineté dans le cadre de l’Europe, là, mystère, pas un mot..... C’est pourtant la question essentielle, car comment appliquer un programme anti-capitaliste au sein d’une Europe libérale, où nous n’avons même plus le pouvoir régalien de battre monnaie....... personne ne répond à cette question !!!

      Slts


    • Alpo47 Alpo47 8 mars 2010 11:14

      Personne ne répond à cette question, parce que tous les partis ET SYNDICATS font partie du « système » en place. Quels changements en remplaçant Sarkozy par Strauss Kahn, Royal, Fabius ??? Aucun.
      Un million de chomeurs en fin de droit, la remise en cause des acquis sociaux, la paupérisation des salariés ... Où sont les syndicats ?
      Trente quatre pour cent (34%) de baisse moyenne de revenus pour les agriculteurs. Où est la FNSEA ?
      Le système, largement mis en place par l’Europe et le Traité de Lisbonne s’impose à nos lois et règlements et la marge de manoeuvre des politiques nationaux est vraiment très étroite. Qui nous avait prévenu de cette évolution ?

      Il est évident, selon moi, que tous font partie du « système » qui consiste, in fine, par la captation des richesse par quelques dizaines de familles.
      L’exemple américain nous montre clairement le but recherché.

      La seule réaction appartient au peuple, et non à ses représentants qui ont largement démontré leur collusion.


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 11:19

      Alpo47,
      bonne analyse de la situation, et de ce qui se prépare,
      sauf que l’Islande a perdu 10 000 de ses citoyens, qui se sont exilés pour ne plus subir leur intenable situation, ce qui est un pourcentage énorme.
      320 000 habitants, et 10 000 qui s’en vont !
      à l’échelle de la France, çà ferait du monde !
      et puis la Grèce :
      quelles têtes feraient les français si on leur proposait de diminuer leurs salaires et leurs retraites par deux !
      àlors à part sortir de l’Europe, ou sortir dans la rue, les possibilités sont limitées...
      mais est-ce que le gouvernement l’a bien compris ?


    • boris boris 8 mars 2010 12:21

      Le gouvernement n’a pas encore compris à mon avis Olivier, il en est au stade je devrais dire plutôt au symptome « Marie Antoinette » .

      Tu connais la fameuse phrase : « Le peuple n’a plus de pain ! Qu’on leur donne de la brioche ».


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 13:53

      Alpo 47,
      certains pays imposent aux travailleurs d’adhérer à un syndicat,
      c’est une solution un peu radicale , mais qui a le mérite de l’efficacité.
      combien sont ceux qui n’adhèrent que lorsqu’un problème les concerne particulièrement.
      avec dans chaque entreprise des syndicats puissants, et l’obligation pour les citoyens de voter, (a condition que le vote blanc soit pris en compte), on pourrait arriver à des solutions de changement étonnantes.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 mars 2010 14:06

      @ OC :


      Vous êtes bien optimiste. Si le Gouvernement ne comprenait pas, on pourrait souhaiter qu’il comprenne. Mais je pense qu’on n’en est plus là. La situation actuelle est une équation qui n’a pas de solution et on le sait très bien. La situation actuelle, dont vous donnez les principaux indicateurs, ne peut simplement pas continuer.

      S’il existait une solution révolutionnaire crédible, c’est celle qu’il faudrait choisir, mais il n’y a rien qui laisse prévoir un coup d’État, encore moins un soulèvement populaire. Pas de Bonaparte, pas de De Gaulle....

      Alors c’est Sarkozy qui deviendra le "pouvoir musclé ? L’Insurrection qui vient qui donnera le pouvoir à la rue ? Tout ça semble tellement invraisemblable...


      Pierre JC Allard







    • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 14:13

      Boris,
      à une époque, c’était du pain et des jeux,
      mais les français voudraient pouvoir mettre un peu de beurre sur le pain,
      et gagner tous au loto,
      c’est malheureusement pour eux assez hasardeux.
      d’où la logique développée par Léotard.
      « ca va mal finir »
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 14:55

      Pierre JC Allard,
      oui, mes amis me disent que je suis un optimiste indécrottable,
      et je n’ai pas peur de me tromper,
      au contraire çà me rassure.
      ceci dit je ne vois pas trop d’alternatives :
      une armée prendre le pouvoir ?
      une gendarmerie qui défendrait l’indéfendable ?
      une droite qui sent bien qu’elle part dans le mur avec sarkozy,
      non, franchement, je ne vois pas autre chose qu’un profond changement, rapide, et surprenant,
      parce que l’histoire a prouvé que nous avions dans notre coeur, profondément, l’envie de vivre dans un monde citoyen, et respectable.
      oui, optimiste, je le sens bien.
      mais, çà fait du bien de rêver.
       smiley


    • goc goc 8 mars 2010 19:21

      Evidemment, les différents gouvernements, et en particulier celui en place, ne nous ont jamais dit où ils nous emmenaient, sinon ...

      il faut aussi signaler la dernier du nabot

      c’est la création d’un « organisme international de l’énergie nucléaire », ou d’après le petit-monier « des ingénieurs français pourront mettre leur compétences au service de l’institution »
      il ne lui suffisait pas de privatiser EDF, maintenant il veut aussi fournir la R&D française aux intérêts étrangers.

      il faut quand même imaginer que ce nain n’a rien trouver de mieux que de donner le contrôle de notre énergie aux intérêts internationaux, et vous pouvez être tranquille, ces intérêts-là ne seront pas iraniens, regardez ce qu’il se passe en ce moment à l’AIEA


    • caleb irri 8 mars 2010 23:57

      @ olivier cabanel

      et si le gouvernement ne voulait pas que ça s’arrange, et qu’il crée lui-même les conditions d’un désordre social grave ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2010 07:15

      caleb iri
      tous est toujours possible, mais je crois plus à de l’incompétence qu’à la volonté de déclencher une guerre sociale,
      qu’aurait-il a y gagner ?


    • iruos iruos 10 mars 2010 15:41

      Tout cela on le sait maintenant !!

       Il ne nous reste qu’à contacter nos élus locaux !! Nous nous devons en tant que citoyens conscients et informés, d’agir, d’agir pour que ce qui à commencé en Islande, en Grèce et en Californie ne se répande comme une trainé de poudre...La violence ne nous mènera pas loin...Prenons acte de ce que nous ont fait nos dirigeants en nous vendant aux bankster, et demandons réparation du préjudice.Cette dette est illégal, mais aussi une preuve flagrante du corporatisme de nos dirigeants(gauche ou droite)...

      L’usure devrait être bannie !! Comment pouvons nous accepter que l’on nous prête notre argent à des taux faramineux ?? Alors que cette argent est le notre !!! Comment accepté que nos impôts sur le revenu paient pour ces même taux d’intérêts ??Une dette peut-elle rembourser une autre dette ? La vérité c’est qu’elle ne pourra jamais être remboursée...

      Je vais même pas commencé à parler du prix de l’eau, je penses que plus personne n’est dupe...
      Non,nous ne devons pas accepté cela,comportons nous comme si nous étions nous même président,faisons l’impossible avant qu’il ne soit trop tard !! La colère qui vient ne présage rien de bon !!


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 mars 2010 10:40

      Slu Olivier,

      excuse moi de te mettre en doute, mais tu ferais un mauvais spéculateur. En effet, quand tu dis : « A 25 mois de la fin de son mandat,  » Je ne parierais pas un kopeck sur cette affirmation, en effet ce n’est pas possible, ça va péter avant, y va sauter ou faire une dissolution ou quelque autre connerie dont il a le secret, il n’a pas d’autre alternative !

      Déjà deux choses à faire tout de suite pour mettre fin à l’hémorragie :

      _Le rachat de la dette publique avec intérêts par avance(s) du trésor pour transformer cette dette en dette sans intérêts., pour la bonne raison que le l’intérêt sur la dette correspond approximativement au déficit annuel.

      _Si l’exemple de la Grèce nous pend au nez, commencer dès aujourd’hui pour trouver les quelques millards qui manquent, à commencer par le manque à gagner des charges non payées par le cac 40...

      Point terminé, on n’en parle plus et tout va bien, et tchao Berluskozy...enfin je veux dire, Sarkosiris...heu, non, Cauceskozy...

      Enfin merde quoi ! 


      • Bardamu 8 mars 2010 10:57

        Tu as raison !
        Il finit son mandat !... et nous sommes alors en quasi dictature !

        Ou il part, valises en main, voir si c’est mieux chez les Ricains !
        Et la Carla, n’en parlons pas... plus une seule prestation vocale en public ! 


      • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 11:21

        Lisa sion2
        c’est ce que je dis à mes amis depuis de nombreux mois,
        il ne finira pas son mandat,
        heureux d’avoir fait la même analyse que toi.


      • Bélial Bélial 8 mars 2010 19:51

        Il va faire une overdose de coke avant la fin de son mandat,

        mais le problème ne vient pas de sa seule personne, il vient de la corruption omniprésente, de ceux qui l’ont amené là : bouygues lagardère bolloré dassault..., du diviser pour mieux règner qui marche super bien, de la création monétaire confisquée par les banques, de la fuite du pouvoir vers les institutions européennes, de la société de consommation qui est une impasse (tout y est contradiction : besoin de moins en moins d’humains pour faire le même travail, salaires trop bas pour pouvoir consommer sauf à crédit ce qui enrichit les banques et boucle la boucle finalement c’est cohérent si on est du bon côté de la barrière, surproduction de trucs inutiles, pollution...), du copiage de la société anglosaxonne qui est dans l’impasse, où on constate qu’au fur et à mesure que monte la contestation (qui vient un peu tard pour la majorité, c’est quand les moutons sont tondus qu’ils veulent mordre le berger, quand ils ne se bouffent pas entre eux) et l’instabilité chronique, se met en place une société du « tout sécuritaire ». 


      • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 20:54

        Belial,
        çà expliquerait les mouvements convulsifs des épaules, et l’agitation perpétuelle,
        çà serait le bouquet si c’était vrai !
        et c’est vrai que parfois, on est amené à se poser la question...
        merci de ton commentaire,
         smiley


      • LE CHAT LE CHAT 8 mars 2010 10:43

        franchement Olivier , tu déprimes ! smiley tu n’est donc pas au courant que notre
         pouvoir d’achat a augmenté l’an passé grâce aux efforts titanesque de notre président bien aimé qui a arraché les points de croissance avec les dents ?  smiley

        Bon c’est vrai , il faut avoir descendu 3 ou 4 bouteilles de Jenlain pour commencer à y croire .....


        • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 11:22

          au Chat,
          tu as raison,
          boire ou souffrir,
          c’est notre alternative.
          allez garçon, remettez la tournée, c’est moi qui régale.
           smiley


        • Bardamu 8 mars 2010 10:52

          Merci pour pareil article si bien documenté et talentueux !

          Les gens ont renoncé au combat social, se sont embourgeoisés... du moins, par l’esprit.

          Ils sont encore prisonniers de tout cela !... de ce fatras illusoire fait de fêtes stupides, de consommation débilitante, de nouvelles technologies ludiques, de toute-puissance moderne.
          Aucun, je dis bien aucun, parmi ces bipolaires -hésitant entre l’extase d’un samedi et la déprime d’un lundi-, n’imagine la suite, ces lendemains qui vont déchanter !

          Et pourtant, avant une guerre, on peut tout aussi bien danser ; jouer de la musique avant un naufrage -celui d’un Titanic !

          Le marxisme, la lutte des classes reviendront inéluctablement, comme seuls moyens de ne pas sombrer !... je le prédis !

          Ce que l’homme ne veut pas, à lui s’imposera !

          Je reviens de Rome : tant de belles choses à voir !... mais, à dix mètres du sol, entre les arches externes du Colisée, campaient des sans-abri, déployant des banderoles revendicatives.

          Et, pendant ce temps, des cons de touristes -quasi pléonasme !- se faisaient photographier auprès de gladiateurs de pacotille prenant des poses ridicules !

          Il était le monde présent !... là, au bord du Colisée !


          • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 11:23

            Bardamu,
            merci de ton commentaire, et du compliment,
            et encore, j’ai du sarcler dans le texte,
            il y avait tant à dire au point qu’en relisant le tout, j’ai hésité à l’envoyer à la publication !
            (je plaisante !)
             smiley


          • Bardamu 8 mars 2010 13:23

            Un plaisir d’encourager qui aime la vie !


          • Massaliote 8 mars 2010 14:09

            « Le marxisme, la lutte des classes reviendront inéluctablement » Où tomber Charybde en Scylla.On a déjà donné. Non merci.


          • Bardamu 8 mars 2010 14:35

            Communisme et marxisme : pas la même chose !
            Tout comme le surhomme nietzschéen et son avatar nazi !


          • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 14:50

            à Massaliote et Bardamu,
            et si nous allions au delà des références « communisme/marxisme »
            ils sont tous les deux entachés,
            pourtant l’idée « communiste » ne peut pas être rejetée pour la seule raison qu’elle a été dévoyée, et récupérée par des dictateurs « de gauche »,
            la pensée marxiste, lorsqu’elle explique que « le capitalisme ne peut pas être moralisé » n’est pas contestable,
            mais au delà des courants de pensée, si nous essayions plutôt d’évoquer la citoyenneté ?
            la justice, la fraternité, l’égalité, la solidarité,
            même si ces mots sont souvent caricaturés.
            et prêtent à sourire.


          • xbrossard 8 mars 2010 17:08

            @Massaliote

            on a pas choisi l’ultra-libéralisme, on ne choisira pas non plus la lutte des classes, elle s’imposera d’elle-même.

            « il n’y a pas d’alternative »


          • gimo 8 mars 2010 20:45

            bonjour olivier
            bon article et utile

            je vois que tu es sur ta lancée je ne peut que t’approuvé

            je pense comme toi (pas de toit) !!!!.....je rigole

            bref  sérieux oui il faut se bouger 
            et envoyer  des signaux trés forts a ces malades 
             et à sa clique et
             tout les politiques (Animaux de la famille des hirudinées,(sangsue)
            avant que cela soit inévitable  pour le bien des citoyens
            tu sais ma position sur ce sujet
            je ne peut que te remercier et  t’encourager pour ton travail
            cordialement





          • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 20:57

            Gimo,
            une émission récente sur france culture soulevait une étrange question,
            il était question de la maffia, de l’argent sale, de la drogue etc...
            il semblerait que cet argent là aurait servi à sauver des banques ! des entreprises...
            çà vaudrait la peine d’enquêter, car je ne serais pas autrement surpris que par ces temps de crise, l’argent sale circule plus facilement...


          • gimo 9 mars 2010 01:16

            olivier

            oui j’ai écouter cette émission car je bose avec la radio  !! sans trop !!
            à 6m de moi Tu sais la mafia et les politiques
            sont comme l ’eris et le cristalin de’un seul oeil
             la mafia ce n’est plus el capone image d’epinal que ceci
            c’est ce que nous vivon 
             cette pieuvre céphalopode 
            la finance et banque politique industrie cac 40 et gros commerce
            infiltrée dans présque tout même les déchets de NAPOLI
             C’EST LE CANCER de société 
            l
            e mot mafia est remplacer aujourd’hui
            par collusion d’ intérêts
            Dans le langage général, entente secrète entre deux ou plusieurs parties, pour faire préjudice ou simplement pour tromper dans tout les domaines
            de la finance et banque vaticano politique industrie cac 40 et gros commerce
            des personnes bicéphales
            il y a un filme italien enNB du titre «  » el prefeto«  »
            il explique tout

            je ne peux que te faire confiance pour nous faire un bon article sur ce sujet
            tu es plus  à même que moi pour des investigations
            courage je ne peux que de souhaiter bonne chance
            cordialement


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 mars 2010 07:17

            ok Gimmo,
            j’ai déjà commencé à écrire, mais il me faut des preuves...
            j’ai de bons relais en Italie,
            on verra bien,
            merci de tes encouragements,
             smiley


          • Defrance Defrance 9 mars 2010 19:34

            Il est évident qu« une partie de l’argent »sale" sert le politique et la finance, sinon, il y a bien longtemps qu’il ne pourrait plus échaper au contrôle .
            Personnellement j’ai même remarqué que les holdup up connaissent toujours une recrudescence en période pré électorale ?


          • dominique 8 mars 2010 11:07

            Bonjour Olivier

            La fille d’un maire que je connais, qui faisait un stage à la mairie, disait « il faut bien en profiter » Les Français sont des vaches à lait et notre monarque en profite sans vergogne. De l’agriculture en passant par l’hopital il finira pas saigner le pays. Mais je crois que le phénomène ne se limite pas au chef de l’état il est général. Que penser en effet de ces élus locaux qui cumulent les fonctions électorales avec des emplois dans la fonction publique par exemple. Je vois mal un président de conseil général pouvoir assumer un poste de proviseur de lycee et de tels exemples il doit y en avoir plus d’un. Et ce qui me désole le plus c’est le fatalisme de nos concitoyens. Combien ruent dans les brancards ? Com,bien prennent consience du désastre ? Combien pensent à l’avenir de nos enfants ?
            Heuresement que nous avons les citations de votre viel ami africain. Un bonhomme plein de bon sens


            • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 11:24

              Dominique,
              c’est vrai que les élus (pas tous heureusement) sont nombreux à appliquer le régime sarkozyste,
              mais jusqu’à quand ?


            • goc goc 8 mars 2010 11:08

              Il est clair que l’exemple de l’Islande et surtout de la Grèce avec ses manifs nous montrent la voie

              il ne faudra pas grand chose pour tout faire péter même chez nous, surtout avec le mépris et l’arrogance de nos gouvernants

              N’oubliez pas Mai 68 avait commencé en Mars et les premières manifs venaient non de France mais de l’étranger.

              Surtout si, comme on peut l’imaginez, la droite perd ces élections, nabot1er va vouloir faire payer tres cher leurs votes aux français. Retraite, impôts, privatisations, etc... Mais rassurez-vous les riches eux ne seront pas « punis »


              • olivier cabanel olivier cabanel 8 mars 2010 11:26

                goc,
                je partage ton avis,
                le jour ou toutes les luttes engagées vont se regrouper, et que les français seront vraiment lassés des promesses de notre nimpérial président, çà va faire mal dans la rue.


              • LE CHAT LE CHAT 8 mars 2010 11:37

                OUI bravo aux islandais qui ont fait un bras d’honneur à 93% seuls 1,7 % de cons ( ou de millionnaires) sont d’accord pour payer 42 000 de dettes qu’ils n’avaient pas demandé aux banques !


              • Defrance Defrance 9 mars 2010 19:37

                En fait il faudrait mieux que ca pète maintenant, car plus la pression monte, plus l’éclat sera violent et malheureusement, comme a chaque fois, un bon nombre d’innocents en feront les frais  ?


              • foufouille foufouille 8 mars 2010 11:15

                 5 000 000 de chomeurs
                800 000 handicapes
                plus les sans papiers
                les retraites au minimum

                ca fait beaucoup plus

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès