Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le football amateur reflet de la société

Le football amateur reflet de la société

L’Observatoire national de la délinquance ( OND ) révèle, dans une étude réalisée récemment avec l’ aide de la Fédération Française de Football, une augmentation de la violence et des incivilités sur les terrains de foot amateurs.
En fait sur 680 000 matchs joués 12 000 ont posé des problèmes c’est-à-dire 1,8% des rencontres.
Pour être plus précis, 48,3% d’agressions verbales et l’arbitre est le plus souvent visé et 46,7% d’agressions physiques surtout entre joueurs.
Plus inquiétant la violence des jeunes joueurs est en augmentation dans la tranche d’ âge des 16/18 ans et les spectateurs donnent le mauvais exemple car ils n’hésitent plus à insulter l’arbitre et à pénétrer sur l’ aire de jeu pour laisser éclater leur colère.

Mais assez de chiffres, d’ailleurs le manque de fiabilité de cette enquête est évidente, l’ OND ne surveille le comportement des footballeurs que depuis peu de temps, et les chiffres annoncés sont probablement très inférieurs à la vérité.
Ce sport qui compte quand même prêt de deux millions de licenciés dans l’hexagone n’ est que le miroir de la société moderne ; il suffit d’ observer un joueur sur le terrain, il aura exactement la même attitude dans la vie que balle au pied, tous les anciens joueurs le savent.
Évidemment que toutes les altercations, les paroles déplacées, les coups échangés ne sont pas signalés sur la feuille de match, alors vouloir établir des statistiques est illusoire et aléatoire.
 
Mais nier que l’agressivité, dans le mauvais sens du terme, augmente globalement serait une erreur et d’avantage d’après les observateurs chez les 16/18 ans, les juniors disait - on avant.
Ces jeunes qui ont les qualités et aussi les défauts de leur âge, qui se battent le dimanche pour l’amour d’un sport, du maillot et du club, mais également pour épater les copains et la copine, ne sont-ils pas excusables quand quelquefois ils dérapent, même si un nécessaire travail d’éducation de pédagogie et l’application d’ une sanction juste s’impose.
Comment s’étonner qu’un phénomène de mimétisme puisse exister entre le football et la société actuelle, violente,égoïste et obsédée par l’argent.
 
L’ exemple vient d’en haut, du foot professionnel qui est complètement gangrené et corrompu par le fric. Le montant des salaires et des transferts des joueurs de haut niveau sont faramineux et même si le talent des stars du ballon rond comme Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Kaka et bien d’autres est exceptionnel, débourser de telles sommes d’argent pour des sportifs à peines plus âgés que les jeunes amateurs semble déraisonnable.
Être aussi jeune, riche adulé et encensé par les fans et les médias est certainement déstabilisant, ces vedettes vivent dans un autre monde, rien d’ étonnant alors que certains d’entre eux prennent la grosse tête et se comportent sur la pelouse comme des enfants gâtés.
 
Retour chez les amateurs vers un football plus sain même s’ il n’est pas irréprochable, pour parler d’un sujet qui fâche, le souffre douleur, l’arbitre du match.
sans aucun doute l’homme le plus important sur l’aire de jeu et pourtant avant tout un être humain qui se met au service des autres, car sans lui point de match.
Un personnage qui a bien du courage pour s’exposer ainsi aux critiques, aux incivilités et quelquefois à des actes de violences physiques inadmissibles, impardonnables et indignes.
Un homme seul parfois mal formé qui a la lourde charge de faire respecter les lois du jeu avec autorité, mais aussi pédagogie et qui mérite le respect même s’il commet parfois des erreurs de jugement.
 
Le foot business plus encore que les autres sports est vraiment le révélateur de la société ; les stades sont souvent des défouloirs ou le racisme et l’intolérance ainsi que le fanatisme et l’extrémisme s’expriment pleinement.
Souvenez - vous du drame du Heysel le 29 mai 1985 à Bruxelles ; la finale de la Coupe d’Europe des clubs champions entre la juventus de Michel Platini et Liverpool.
39 morts et plus de 600 blessés et le match a été joué quand même pour éviter d’autres débordements de haine paraît - il, en attendant des gens sont morts simplement parce qu’ils voulaient assister à un match de football.
Michel Platini a toujours refusé de retourner sur les lieux de la catastrophe, mais n’aurait - il pas été préférable qu’il refuse de jouer ce jour là ?
 
Ne soyons pas trop défaitistes, il y a encore de la joie et de l’enthousiasme dans les tribunes des clubs de la ligue professionnelle et un public de connaisseurs.
Mais surtout essayons de préserver l’ état d’esprit de l’amateurisme vrai, pour que le football amateur reste l’école du plaisir partagé et de la passion, mais surtout du respect de l’autre.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • rantanplan 18 juillet 2009 12:19

    je vote non.

     D’un rapport, par ailleurs plus que partiellement reproduit, on part d’une réalité pour un article partisan.

     C’est le genre d’article fait pour rassembler les mêmes que l’auteur veut dénoncer.


    • gruni gruni 18 juillet 2009 19:14

      les chiffres et les noms sont reproduits évidement, comment faire autrement ?
      Quand à l’article partisan, je parle simplement de ce que je connais, c’est - à - dire d’un football plus sain mais pas irréprochable.


    • c.d.g. 18 juillet 2009 16:49

      le foot ne fait que traduire la gangrene qui pourrit toute la societe
      Si tu veux gagner, tous les coups sont bon, et tu n obtiens rien sans violence
      C est vrai pour les paysans (champion de l attaque de sous prefecture), les employes de continental et autre, ou notre nanard national et son prejudice moral
      Pourquoi voulez vous que les match de foot soient epargnes

      Ayant un amis qui jouaient au foot dans un club, il faut aussi signaler un phenomene passe sous silence : l argent
      meme dans les petits clubs, il y a prime de match (et dans certains cas tentative de corruption de l equipe adverse. J ai ete surpris d apprendre que les enveloppe pour perdre c etait pas reserve a OM-VA mais d actualite dans des rencontres regionales)
      Quand vous avez des joueurs qui gagnent (au mieux) 800-1000 e par mois, 200 e de prime de match c est important, et donc il faut gagner, quelque soit le moyen


      • gruni gruni 18 juillet 2009 18:54

        @ c.d.g.

        J’ ai joué plus de 15 ans dans un petit club, niveau promotion de 1er division, sans jamais toucher un centime.
        je parle dans cet article de l’ amateurisme vrai, mais de toute façon un joueur qui casse la jambe d’ un adversaire pour 200 euros n’ a rien à faire sur un terrain de foot.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès