Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le gouvernement s’apprête à geler les salaires des fonctionnaires

Le gouvernement s’apprête à geler les salaires des fonctionnaires

Rigueur vous avez dit rigueur ? Tout en le déniant officiellement, dans un exercice de style qui n’est pas sans rappeler l’épisode du nuage de Tchernobyl, le gouvernement français s’aligne discrètement sur ses homologues européens dans une course à l’austérité destinée à rassurer les marchés financiers. Contraint aux économies par une dette publique abyssale de 1162,6 Md€, l’État entend bien serrer la vis à la fonction publique qui représente l’un de ses plus importants postes de dépenses (36,7%).

Contrairement aux engagements souscrits auprès des syndicats, notamment la revalorisation du point d’indice de 0,5 % le 1er juillet, des fuites organisées dans la presse font part d’une intention de geler les salaires pour trois ans.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles expliquent en chœur George Tron et Luc Chatel . Pour calmer l’exaspération des syndicats, François Fillon indiquait en fin de semaine que la hausse de 0,5 % n’était “pas remise en cause” sans préciser toutefois… quand elle aurait lieu.

Faux suspense. La messe a été dite par “le cardinal Guéant”. Le secrétaire général de l’Elysée, souvent présenté comme le Premier ministre de fait, a annoncé lundi dans un entretien au Financial Times de nouvelles mesures budgétaires pour l’automne.

Dans ce contexte, l’ouverture des négociations salariales 2011-2013 dans la fonction publique perd tous son sens d’autant, que la Cour des Comptes a tiré mercredi le signal d’alarme sur la situation financière de l’État et invité celui-ci à prendre des mesures d’urgence pour résorber les déficits.

Le combat des syndicats pour voir compensée l’augmentation des cotisations retraites semble d’arrière-garde mais, il semblerait que le gouvernement, quitte à se mettre les fonctionnaires à dos, souhaite porter l’effort au-delà , par un gel triennal des salaires. En “off”, on considère comme suffisante dans la situation actuelle la progression mécanique des salaires liée à l’ancienneté.

Histoire de remonter le moral des fonctionnaires, ceux-ci devraient voir augmenter, au même titre que les autres français, leurs impôts prochainement. Pour la première fois vendredi, François Fillon a reconnu cette possibilité dans le cadre “d’efforts supplémentaires” à fournir.

La douche froide est venue en fait de trois grandes institutions Bruxelles, le Fonds monétaire international (FMI) et la Cour des comptes, qui ont jugé irréalistes , « optimistes » dans leur langage feutré, les prévisions de croissance du gouvernement Français (2,5% !) qui devaient, par leurs recettes fiscales, renflouer les caisses.

Autant dire que la rentrée d’automne s’annonce particulièrement délicate pour le pouvoir en place. La reprise en main de France Inter tout comme l’intérêt manifesté par l’Elysée dans la reprise du quotidien Le Monde sont les signes d’un pouvoir politique aux aguets, privé de marges de manoeuvre et surtout de crédibilité dans sa capacité à faire un partage juste des efforts.

 

Complément : quand les fonctionnaires raillent la RGPP


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 28 juin 2010 11:31

    l’austérité ne les touchera pas tous  ! pour les amis , yes , oui can !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 juin 2010 20:26

      Ça n’a plus d’importance, je crois. Le seuil a été atteint. Il s’agit de voir ce qui servira de prétexte pour que la colère éclate et qu’une fronde mette ce régime à la rue. Plus ou moins courtoisement. Apres, il faudra vraiment serrer les ceintures, mais ce sera avec un objectif réel en tête et non pour financer la corruption



      Pierre JC Allard

    • phiconvers phiconvers 29 juin 2010 02:52

      Tu vois, Pierre JC Allard, tu es communiste et je suis conservateur et nous sommes d’accord (tu me diras, je n’ai pas ouvert le lien que tu indiques...) Il faut t’en souvenir quand tu débats avec des vrais conservateurs, qui partagent plus que tu ne l’imagines certaines idées de gauche. Je l’ai expérimenté avec quelques cégétistes, qui sont devenus des potes.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 juin 2010 23:26

      @ Phiconvers


       Communiste ? Je préconise une société entrepreneuriale ! Je proteste seulement contre une mauvaise répartition de la richesse qui non seulement crée la misère mais TUE tout entrepreneuriat réel Si cette opposition Capital-entrepreneuriat vous intéresse, voyez le lien. 

      Je ne suis pas fermé au conservatisme non plus ; les « 7 du Québec » accueille des libertariens autant que des « solidariens » smiley comme moi. Nous sommes d’accord que les pouvoirs économique et politique ont fusionné en un corporatisme absolument létal et que le premier problème est de nous « défaire » d’une caste de banquiers qui gèrent l’exploitation de tous.

       Pierre JC Allard

    • clostra 28 juin 2010 13:09

      Mais non ! ils vont avoir des primes au mérite à la place !


      • njama njama 28 juin 2010 13:22

        C’est à cette France-là que je veux m’adresser ...
        Mon projet

        Ma conviction


        • njama njama 28 juin 2010 13:41

          A quoi servent vos impôts ?
          Cette information, tout contribuable la reçoit, avec sa feuille de déclaration d’impôts. (une feuille avec des jolis camemberts en couleurs pour nous expliquer à quoi servent nos impôts)

          Budget 2007 (en Milliards d’€uros)
          Dépenses : 334,7
          Recettes : 292, 7
          Déficit de l’État :42,0

          Budget 2008
          Dépenses : 341,4
          Recettes : 299.7
          Déficit de l’État :41,7

          Budget 2009
          Dépenses : 370,4 ... soit + 8,5 %
          Recettes : 266,6 ... soit - 8,9 %
          Déficit de l’État : 103,8 ... soit + 62,1 Milliards d’€ // 2008

          Budget 2010
          Dépenses : 419,7 ... soit + 13.31 %
          Recettes : 270,5
          Déficit de l’État : 149,2 !!!!!!! soit encore 45,4 M d’€ de + qu’en 2009

          Baisse des Recettes de l’État sur 4 ans, - 22,2 Milliards

          Augmentation des Dépenses Publiques sur 4 ans + 85 Milliards

          Augmentation du Déficit de l’État sur 3 ans : 107, 5 Milliards

          Comment gagner moins en dépensant plus ... quand les caisses de l’État sont vides.
          A chacun d’apprécier ... quand Martine Aubry compare Sarkosy à Madoff ... se trompe-t-elle tant ?


          • le naif le naif 28 juin 2010 20:10

            Superbe démonstration njama

            Les 176 millions d’euros pour « l’Air Force One » de Sarko sont compris dans le budget 2010 ???

            http://www.leparisien.fr/abo-politique/l-air-force-one-du-president-volera-cet-ete-27-06-2010-979213.php


          • oj 28 juin 2010 15:14

            dans le privé, on n’en parle pas mais de nombreuses boites n’augmentent pas les salaires, voir, les baissent.

            avec la crise de l’Etat et des finances, l’appareil de l’etat doit contribué aussi aux economies.

            il me semble que la solidarite nationale commence là.

            la ’surface’ de l’etat doit correspondre a l’activité du pays.


            • le naif le naif 28 juin 2010 20:31

              Bah ça y est c’est fait

              Pas de garden party et pas de concert de Johnny au 14 juillet, vous voulez quoi de plus ????


            • Michel DROUET Michel DROUET 28 juin 2010 22:50

              La solidarité par un nivellement par le bas : ce principe est désormais à l’oeuvre dans tous les domaines sauf en ce qui concerne la baisse de la TVA dans la restauration, les niches fiscales, le bouclier fiscal, la transmission des patrimoines, etc, etc,...
              Il y a bien une France d’en bas qui doit payer et une autre France qui peut continuer à s’enrichir sur le dos de la bête.


            • ZenZoe ZenZoe 28 juin 2010 16:22

              Gel des fonctionnaires - hum - je suis sceptique. Sur le fond, oui pourquoi pas, alors que dans le privé, les salaires n’augmentent plus beaucoup ou pas du tout depuis longtemps. Sur la manière dont ça va être fait par contre, c’est-à-dire « à la française », là j’ai des doutes.
              Pour les hauts salaires, on se débrouillera toujours pour leur donner des primes ou autres avantages en nature pour compenser. Bénéfice pour l’Etat : nul, voire plus de dépenses.
              Pour les bas salaires, les économies réalisées seront minimes, et leur pouvoir d’achat déclinera.
              Bref, du mécontentement pour un résultat négligeable à mon avis.


              • njama njama 28 juin 2010 17:11

                sceptique, il y a de quoi l’être !
                Le gel de ces salaires, autant dire que c’est une économie de bouts de chandelles, sans compter que le pouvoir d’achat diminuant, cela aura inévitablement des répercussions sur la consommation, donc sur les rentrées fiscales (TVA, ...) sur l’investissement ...

                Le coût annuel de ces augmentations varient de 400 à 600 millions d’€uros autant dire une paille comparer au Déficit cité plus haut (source Les Échos)

                On arrive à la même conclusion :
                Bénéfice pour l’Etat : nul, voire plus de dépenses.


              • Radis Call 29 juin 2010 01:58

                La seconde arnaque est là : ça fait belle lurette que les fonctionnaires de classe C et B et une partie de A ont leur salaire bloqué...

                Alors que signifie cette annonce ? On veut faire croire que les fonctionnaires ont vu leur pouvoir d’achat augmenter , alors que sur le papier il stagne et dans la réalité il baisse !

                Ce qui n’est pas le cas évidemment pour les hauts fonctionnaires et leur système de prime , ni des ministres ni de... !


              • Yvance77 28 juin 2010 17:04

                Salut,

                Donc si je suis bien depuis le début :

                Pour rassurer les banques, ils (les états et le notre) ont versé des tomberaux de millairds dans les coffres-forts de celles-ci.

                Pour rassurer les instances type F.M.I. (Fond Meurtrier International), les états vont faire règner les rigueurs qui étouffent

                Pour rassurer les marchés financiers ils vont étrangler les divers corps de fonctionnaires

                ... ils vont faire quoi pour rassurer les peuples ???

                A peluche
                 


                • pallas 28 juin 2010 17:09

                  La France est ruiné,

                  Nous avons donner notre technologie a la Chine, nos cerveaux si méprisé s’en vont en masse a l’étranger.

                  Notre pays est devenu, un truc il y a plein de vieux avare sur leurs sous, des individus issu de l’immigration et des fonctionnaires.

                  Ah oui, il manque les jeunes français de souche, diplômé dans l’inventaire, ils ce sont barré en masse.

                  Il est heureux que les communautés francophones se forme un peut partout dans le monde, très bien intégré dans ces pays d’accueil, préférant y vivre, fonder une famille, apportant énormément a ces pays, tel que leurs Savoirs, Richesses.

                  Ils sont plus la, la poule aux œufs d’or c’est barré et pour toujours.

                  A jouer avec le feu ont ce brule, et la il s’agit clairement la fin de notre civilisation, car notre pays devient le tiers monde.

                  Un pays comme le notre, corrompu, communautariste, fera que les individus le fuiront.

                  Le pire, c’est que les jeunes issu de l’immigration qui sont diplômé, fuient eux aussi notre pays, et la, SOS Racisme, la MRAP, le Gouvernement, se réservent bien de ne pas le crier sur tous les toits.

                  Tout ce beau petit, fuient vers la Chine, les pays d’Orients, qui voient un Boom économique, technologique, cela n’est pas un hasard.

                  Bye bye notre civilisation.

                  Il n’y a pas de probleme de natalité, il y a un probleme «  »« d’émigration massive de nos cerveaux »«  »", vers d’autres horizons.

                  Au final, notre pays est ruiné, sans aucuns avenir.


                  • Yvance77 28 juin 2010 17:19

                    Je cite l’immense pallas :

                    "Nous avons donner notre technologie a la Chine, nos cerveaux si méprisé s’en vont en masse a l’étranger.

                    Notre pays est devenu, un truc il y a plein de vieux avare sur leurs sous, des individus issu de l’immigration et des fonctionnaires.

                    Ah oui, il manque les jeunes français de souche, diplômé dans l’inventaire, ils ce sont barré en masse."

                    Visiblement cette chère France compte aussi une pelletée de crétins qui s’ignorent  smiley


                  • Radis Call 28 juin 2010 17:45

                    Ben comme il écrit : « la France est ruiné » sans complexe le Pallas !

                    J’aimerais connaître son immense contribution à notre pays pour se permettre des analyses toujours aussi pointues !


                  • Mycroft 28 juin 2010 18:24

                    Sur une partie, le pallas n’a pas tord.

                    Des cerveaux, on en manque cruellement. Pas vraiment parce qu’ils s’en vont, mais parce qu’ils n’existent tout simplement plus.

                    Les doctorants, en France, ne sont plus français, mais chinois ou arabes. Et ils n’ont nullement l’intention de rester en occident une fois leurs études finies.

                    Seul reste les spécialistes de la finance. Là, les écoles sont remplies de petits français. Qui ne savent rien faire de concret, vu que, dans ces écoles, on apprend à manager pour manager, à faire de l’économie pour l’économie, et pas à faire quelque chose d’utile. Le mirage de la croissance financière est à l’origine de ce désastre.

                    La conséquence, c’est que nous ne serons plus des moteurs de croissance réelle. Au mieux, nous pourront générer des bulles économiques, comme nous l’avons fait ces dernières années. Mais ces bulles ne reposeront sur rien de sérieux, rien de concret. De la spéculation sur un besoin que nous avons générer artificiellement et que nous ne comblons que bancalement (comme le besoin de logement, géré par l’occident de manière désastreuse, alors qu’il y a des masses de logement vide).

                    Notre avenir est sombre, on ne peut le nier. Et quand les temps sont sombre, ce serrer la ceinture progressivement évite d’avoir à le faire d’un coup. Tout ce que nous pouvons demander, c’est de ne pas être les seuls à le faire.


                  • Radis Call 28 juin 2010 18:57

                    Ben si il a tort et vous aussi !

                    Vous dites que des cerveaux on n’en n’a plus...Ensuite vous dites qu’on en a mais dédiés à la finance...

                    Donc nous ne sommes pas dépourvue en neurones et en matière grise , mais elle est mal utilisée...Enfin tout dépend du point de vue !

                    Du point de vue libéral elle est parfaitement utilisée ,par ces princes de la finance, tout occupés à se fabriquer de rapides fortunes , le cul devant un PC , sans envisager les conséquences...

                    Personnellement je suis admiratif : de telles réussites , on n’a jamais connu ça ! Nous les mojns dotés en matière grise , on nous demande de nous serrer la ceinture et de bosser jusqu’à ce que mort s’ensuive !

                    Et en plus on se fiche de notre gueule ! Tu dis : « CNR, , fraternité, solidarité » et tout ce petit monde s’esclaffe ! « Faut évoluer ! Vous connaissez pas Darwin ? »

                    Et dire qu’on critique l’école et l’enseignement supérieur ! Arriver à de tels résultats , n’est ce pas la preuve de leur perfection ?

                    Et puis ces images de traders quittant la queue basse les banques anglaises au moment du krack pour venir toucher des assedics en France de 10000 euros /mois , n’est ce pas prodigieux ?

                    Ca me fait penser à l’image de ce brave Normand , dans le film « le jour le plus long », quand il regarde de sa fenêtre l’armada du débarquement qui tire de méchants obus qui démolissent sa maison et qui s’écrit : « cest magnifique ! »...


                  • pallas 28 juin 2010 18:59

                    Je peut aller beaucoup plus que ça.

                    Il n’y a jamais eu de baisse de la natalité française de souche, elle est constante depuis la génération baby boomers 1947, ça dire deux choses.

                    Premièrement, il y a une augmentation de la population du meme niveau que la naissance des baby boomers, donc une moyenne de 800 000 naissances et une ultra faible mortalité infantile, c’est une constance depuis 1947.

                    La deuxième conclusion qui s’impose, pourtant il manque des jeunes travailleurs français de souche et c’est une réalité, ils n’ont pas été enlever par les extraterrestres n’y par le saint esprit ?.

                    Donc, nous en arrivons a l’evidence, il y a une émigration massive des français de souche du pays, qui tant a s’aggraver, la plupart des Français, sont diplômer, la diaspora française compte plus de 2 millions d’individus.

                    Nos chers têtes blondes, fuient le pays en masse.

                    Pour le cas des retraités, il y a aussi une vague d’émigration, ils s’installent ailleurs.

                    Notre pays ce vide de ses habitants de souche et avec les Cerveaux qui auraient du être les élites actuels et celle de demain.

                    Ce phénomène touche aussi La Grande Bretagne, mais ont l’entend plus au vu du comportement la diaspora anglaise créant quelques incidents.

                    Il n’y a jamais eu un seul pays étranger critiquant les français sur son sol, car les français sont parfaitement integré aux pays locaux.

                    Le Gouvernement, et les élites de notre pays, vienne de prendre conscience de se probleme, car il s’agit simplement de l’avenir du pays, et donc de son PIB et influence dans le monde.

                    Les Matières grises et les forces du vive du pays ne sont plus la.

                    Ils restent vous, les fonctionnaires, les retraités, les population d’origine étrangère.

                    Et oui, il faut insister sur ce point précis, les diplômés d’origine étrangère, retourne soit dans leurs pays d’origine, ou ailleurs, mais en tout cas, ils ne restent pas en France.

                    Ce n’est pas que dans les Banlieues il n’y a pas de jeunes issu de l’immigration diplômé, c’est en vérité que ces jeunes diplômé issu de l’immigration s’en vont de la France car il n’y pas de travail ici.

                    La situation est catastrophique et touche absolument tous les pays occidentaux, sauf, le Québec, Australie, Allemagne, Suisse.

                    Notre pays c’est le Titanic, qui a voguer 40 ans pour aller lamentablement s’écraser sur un iceberg et il coule a pic.


                  • Mycroft 28 juin 2010 19:16

                    Je dis qu’on a pas de cerveau, pour la simple et bonne raison que ceux qui se sont investie dans la finance sont perdus.

                    Définitivement.

                    On ne forme pas un scientifique technique en 2 ou 3 ans. Mais bien en une jeunesse. Jeunesse qu’ils ont gâché. Qu’on a gâché pour eux également, car n’accusons pas la jeune génération de tout les mots, quand ils ont choisie leur études, ils étaient jeune et influençables.

                    Ils ne pouvaient choisir seuls le moyen d’être le plus utile à la société. Ils n’ont fait que suivre la situations, et s’y adapter de la manière qu’ils estimaient être préférable. Qui leur a dit que la finance ne servaient, en définitive, pas vraiment, et largement moins que les scientifiques ou les ouvriers ? Qui ? Certainement pas ceux qui ont le pouvoir. Et comme on est en démocratie, certainement pas la majorité de la population.

                    Nous avons cassé nos cerveaux, ne vous en déplaise. Et vu la pyramide des âges, c’est bien la génération de 68 qui était au pouvoir (et l’est encore actuellement) qui a réalisé cette casse. 


                  • njama njama 28 juin 2010 20:26

                    @ pallas
                    "La France est ruinée, ... nos cerveaux si méprisés s’en vont en masse a l’étranger.« 

                    La faute à qui vous dites ? la fuite des cerveaux ! Mais cher pallas, nos ministères et secrétariats d’État sont over-peuplés de ces cerveaux, des énarques, des polytechniciens, des HEC, des mathématiciens, et trente-six sortes de savants ...des »responsables" quoi ! (enfin en principe). Croyez bien que dans une Entreprise, il y a longtemps qu’ils seraient virés.

                    Augmentation des Dépenses Publiques sur 4 ans + 85 Milliards. Augmentation du Déficit de l’État sur 3 ans : 107, 5 Milliards.

                    Si on voulait couler une Entreprise, on ne s’y prendrait pas mieux ... nous ne sommes vraiment pas loin de la situation qu’a connue la Grèce il y a quelques mois. Il suffira de quelques mauvaises notations de financiers pour que l’indice CDS (credit default swap) de la France finisse par couler notre crédibilité économique.


                  • Mycroft 28 juin 2010 21:22

                    Depuis quand les entreprises sont elles dirigées par des cerveaux ?

                    C’est bien beau de croire que « réussir = réfléchir », mais ça fait longtemps que ce n’est plus le cas.

                    Sur l’ensemble des entrepreneurs de France, combien innovent ? Sortent des sentiers battus ?

                    La masse d’entrepreneur que nous avons fait majoritairement de l’artisanat. Pour faire face aux problèmes auxquels nous devons faire face, ça ne va pas mener loin.

                    La France n’est pas la seule à ne plus rien valoir. C’est tout l’occident qui est en pleine décadence. Tout l’occident qui n’est plus capable de grand chose.

                    USA, Angleterre, ces pays n’ont plus une fonction publique conséquente, pourtant, leur situation n’est pas vraiment meilleur que la notre. Les USA pourront peut être faire jouer leur puissance militaire et diplomatique en leur faveur, mais c’est leur dernière carte.


                  • bo bo 28 juin 2010 17:11

                    Avez-vous entendu à la radio Europe 1 les chiffres exorbitants des primes des préfets en 10.000 d’euros d’unité de compte !!!!!!!!!!......Il faut remettre à plat et au vu de tout le monde les salaires et primes de tous les agents de la fonction publique.
                    Il y en a qui sont manifestement beaucoup trop PAYE en additionnant : salaire + primes+ avantages en nature (préfets, etc..) et qui font un tort énorme à l’ensemble des fonctionnaires..... smiley


                    • bo bo 28 juin 2010 18:43

                      prime des préfets de 14.000 à 66.000 Euros par an selon le Parisien , et cette catégorie de fonctionnaire est nourrie et logée !!!!!....


                    • Radis Call 28 juin 2010 17:55

                      La dette c’est la plus immense arnaque organisée...

                      Si au moins il s’agissait de dépenses utiles , mais non , des marchés truqués ,des fiascos gigantesques d’entreprises bancaires , des amendes de Bruxelles ou des US , pour payer les malversations de nos irremplaçables managers..

                      Et maintenant : la rigueur ! Façon FMI ..Destruction des l’état social, enseignement, santé,retraites justice,etc, etc...

                      Tout cela pour amener les privatisations et chauffer les salariés et chômeurs à blanc...

                      Tout cela pour gaver les rentiers jusqu’à plus soif !

                      La honte ! Comme cela a été bien amené...La « crise » ,le sauvetages des banques ,la Grèce , le FMI : si vous ne voulez pas vivre la même chose , il vous faut le vivre en pire pour prévenir  !

                      Du cousu main ! Chapeau les artistes ! Encore quelques havanes , et une petite louche de caviar ?


                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 28 juin 2010 17:56
                        Rappelez-moi comment avait débuté la Révolution Française ? Ah, oui, ça me revient. 

                        Les caisses du royaume étaient vides et le bon Roi Louis XVI, qui devait une montagne de fric aux créanciers, refusait obstinément de lever des impôts sur le dos de la noblesse et du clergé. Il n’était pas « élu de droit divin pour augmenter les impôts ! », disait-il en s’agitant nerveusement sur son trône. Et puis, par principe, un roi ne pouvait pas frapper les privilégiés de la maltôte ; c’est sur eux que la monarchie reposait, on se connaissait, on soupait ensemble. Des amis, quoi.

                        Las, en 1788 la situation urgeait sérieusement pour le gros Louis Capet. Une guerre lointaine aux Amériques, le faste de la Couronne, les bijoux de sa reine (une princesse étrangère dispendieuse) avaient accru la dette dans des proportions inégalées. Les créanciers s’impatientaient et menaçaient de faire un sort à la réputation de bon payeur du Roi de France. On ne parlait pas encore de « dégrader sa note » car à l’époque le langage était plus feutré. 

                        Restait donc le peuple et la bourgeoisie pour passer à la casserole. En 1789, dans l’urgence,on convoqua les États généraux pour convaincre les roturiers du Tiers état qu’il fallait absolument renflouer les caisses et, surtout, rembourser les banquiers.

                        Sauf qu’à la surprise générale, ils ne voulurent pas payer. Et le cours de l’histoire en fut changé...

                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 28 juin 2010 23:47

                          @ Django.

                          C’est justement toute l’ironie de l’Histoire. Louis Capet a voulu organiser un « Grenelle des impôts » pour imposer « la rigueur » et il s’est retrouvé avec « la Révolution » qui a balayé l’ancien régime et les monarchies absolues de droit divin dans toute l’Europe. Les Français déjà frappés par la crise agricole de 1788 ne voulaient pas que du pain, ils exigeaient aussi la liberté. Emportés par leur élan ils l’ont même imposé au monde entier à coups de batailles révolutionnaires contre les tyrans. Lien, Bataille de Valmy, film « La Révolution française ».

                          Il leur suffisait de dire non, avec ou sans Etats généraux, pour mettre à terre toute l’Europe féodale.

                          Dire non.


                        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 28 juin 2010 23:50

                          Absolue sans « s ».


                        • phiconvers phiconvers 29 juin 2010 01:48

                          Contrairement à ce que beaucoup imaginent, le pouvoir d’achat de l’immense majorité des fonctionnaires s’est considérablement érodé depuis des années déjà. L’Etat pense pouvoir continuer, les concours de la fonction publique restant prisés de nombreux jeunes à qui le privé n’offre pas d’opportunités. Mais ces mesquineries gouvernementales ont au moins une conséquence et une limite :
                          - la conséquence : elles sapent la loyauté des fonctionnaires, de plus en plus débusés, et ébranlent la motivation et les performances d’une fonction publique reconnue dans le monde qui a assuré à la France stabilité et développement depuis Colbert ;
                          - la limite : elles ne changent pas fondamentalement la situation des finances publiques, qui n’évoluera que dès lors que l’Etat aura le courage d’abandonner des missions, y compris dans le domaine social, et d’expliquer qu’il n’est pas possible de faire mieux avec moins.

                          En attendant, les vexations dont sont l’objet les fonctionnaires continuent, contribuant ainsi à rendre un peu plus délétère l’exécrable atmosphère de la France, prise en otages par des responsables pleutres, arrivistes et sans génie.

                          Et ce n’est pas ainsi que le gouvernement va emporter l’adhésion d’une fonction publique qui sait pourtant ses failles et ses marges de progression.


                          • Elsass Elsass 29 juin 2010 08:46

                            Qu’est ce qu’on attend ?


                            • mickael jakessone michel jakessone 30 juin 2010 21:32

                              c’est vrai , c’est logique de geler le salaires des fonctionnaires pendant que les élus s’engraissent .....les fonctionnaires c’est les Infirmier(es), Aides soignants de la fonction publique , des Meres et des Peres de familles qui triment pour nourrir leurs enfants , qui touchent un salaire uniquement pour payer leurs factures , pour les futilités , vous vous en passerez ...abonnés aux coups de fils du banquier , aux lettres de rappel ...mais ça , les nantis et les gouvernants s’ en cognent ....et venez pas me dire que c’ est un faux probleme ...merci au 1é bouffon de france.......


                              • jaja jaja 30 juin 2010 21:36

                                L’immense majorité des fonctionnaires sont payés entre 1200 et 1500€ par mois....

                                Sus à ces nantis nous crient les bourgeois et les bobos lèche-boules à leur service !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès