Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le jeu : une thérapie pour les enfants handicapés

Le jeu : une thérapie pour les enfants handicapés

Il y a de plus en plus d'enfants handicapés dans le monde, mais les moyens pour les aider sont peu connus. Le jeu est l'un d'entre eux. Il peut en effet être utilisé comme une thérapie.

En 2013, il était estimé qu'environ 93 millions d'enfants étaient handicapés dans le monde. Ce handicap peut être présent sous plusieurs formes : le handicap mental (trisomie 21, retard mental, ...) ou le handicap physique dû à un accident, à un problème de naissance, tel qu'un membre en moins ou encore être en fauteuil roulant.

Le jeu, un élément important dans la vie de l'enfant

D'après la charte européenne du sport pour tous de 1987, « les enfants handicapés doivent avoir le même droit que les enfants valides de participer à des activités physiques et sportive. Le sport devrait être pour la personne handicapée un moyen efficace de rétablir le contact avec le monde extérieur  ». En effet, le jeu est utile pour l'enfant, il lui permet de se construire et de se développer car il constitue une activité fondamentale pour l'enfant, tant qu'il constitue un mode d'interaction privilégié avec son environnement physique et social.

Grâce à cet élément, l'enfant va se développer au niveau de certaines parties de son corps telles que les parties sensorielles, les parties motrices et sensori-motrices (bras, jambes, cerveau), cognitives et émotionnelles et favoriser une relation vis-à-vis des autres et construire une personnalité à l'enfant.

Le jeu est aussi « une activité de loisir d'ordre physique ou bien psychique soumise à des règles conventionnelles à laquelle on s'adonne pour se divertir, tirer du plaisir et de l'amusement  », explique Julien Perrin, psychomotricien. En plus d'être un loisir, il peut devenir source de distraction et être ludique pour l'enfant ce qui va être enrichissant pour lui et lui permettre de développer certaines parties de son corps citées ci-dessus.

Que permettent les vertus thérapeutiques du jeu ?

En règle générale, le jeu permet l’épanouissement de l'enfant et facilite sa sociabilisation avec le monde extérieur. La sociabilisation positive « permet de stimuler de façon naturelle les capacités d'attention conjointe, de jeu symbolique et d'imitation qui constituent autant d'éléments prédictifs des capacités de communication ultérieures de l'enfant », selon Julien Perrin. La démarche de sociabilisation repose sur l'intégration minimale dans les rythmes de vie de groupe ainsi que dans l'apprentissage d'un comportement adapté mesuré par le jeu pour l'intégrité.

Le jeu en tant que vertu thérapeutique peut être utilisé pour développer la motricité de l'enfant, dépasser ses craintes, le confronter à des enfants de différents milieux et lui faire gagner de la confiance en lui.

L'utilité du jeu dans les handicaps

Le jeu est utilisé pour différents handicaps tels que l'autisme, les troubles psychiques, les polyhandicaps et bien d'autres.

En ce qui concerne les enfants autistes, le moyen privilégié est les jeux sensori-moteurs qui est la méthode la plus efficace car ils vont reproduire les gestes qu'ils voient dans leur environnement familiale, le développement se fait donc en douceur.

Pour le point de vue des troubles psychiques, une expérience a été testé par une équipe de chercheurs de l’Institut Georgia Tech, dirigée par Pr. Ayanna Howard qui ont « conçu un outil permettant la rééducation d’enfants handicapés. » selon H+Magazine. Son principe est qu'« à l’aide d’une tablette tactile et de l’application Angry Birds, ils ont laissé l’enfant expliquer au robot comment jouer au jeu. ». Cette technique semble être efficace. Il faut préciser que le polyhandicap n'est pas une maladie, mais « des troubles cérébraux, de troubles du développement arrivés pendant la grossesse, à la naissance ou dans les premières années de vie » qui font que la personne est dépendante de quelqu'un pour effectuer les gestes du quotidien, précise Harmonie Menager.

Pour le polyhandicap le jeu se fait sous forme de thérapie qui « cherche à améliorer voire restaurer la qualité de vie de la personne  », raconte Harmoine Menager ancienne étuidante à l'UFR de médecine de Tours.

D'autres méthodes telles que le physio gaming sont aussi employés pour aider les enfants handicapés. Le physio gaming se fait à partir de jeux vidéo dans le but de rééduquer les enfants. Cette technique porte ses fruits et est aussi utilisée dans les EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour les Personnes Âgées Dépendantes) et les hôpitaux.

Margaux Bureau.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • chantecler chantecler 18 octobre 19:26

    Bonsoir ,
    "Il y a de plus en plus d’enfants handicapés dans le monde, mais les moyens pour les aider sont peu connus. Le jeu est l’un d’entre eux...."
    Votre introduction absurde , car vous découvrez l’eau chaude , m’a dissuadé de lire votre article .
    Dommage !
    Vous auriez pu développer : quels jeux , comment , etc ... ?
    Prenez- vous tous les gens qui s’occupent d’enfants handicapés pour des ignorants ou des brutes ?


    • OMAR 18 octobre 20:13

      Omar9

      Bonjour Margaux :"Cette technique porte ses fruits et est aussi utilisée dans les EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour les Personnes Âgées Dépendantes)...".

      Votre conclusion a précédé ce que je voulais apporter comme additif.
      Alors, je la confirme : les jeux vidéo, de cartes ; domino ou dames, par exemple, ralentissent grandement la maladie d’Alzheimer et permettent à nos vieux d’entretenir une bonne mémoire ainsi qu’un réflexe relativement rapide et logique devant certaines situations

      Merci donc pour cet article.
       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Margaux B


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès