Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le lobby de l’alcool emporte une victoire

Le lobby de l’alcool emporte une victoire

Alors que la campagne de l’INPES, du 02 au 16 octobre, bat son plein au travers d’un affichage qui utilise comme slogan « Alcool, lutter contre les idées reçues », il y a lieu de se demander si le gouvernement ne manie pas le double langage en matière de lutte contre l’alcoolisme, et s’il ne fait pas la part belle au lobby de l’alcool. Pendant ce temps, nos enfants trinquent ...

En effet, par décret, le gouvernement vient de créer un Conseil de la modération et de la prévention du vin. A la lecture du libellé de cette énième instance consultative, on pourrait a priori se réjouir, et penser qu’il s’agit d’une décision entrant dans la perspective de la lutte contre l’alcoolisme, dont la campagne de l’INPES constitue le point d’orgue. Détrompez-vous, l’objet de ce Conseil de la modération est tout autre, à tel point que d’aucuns estiment que la lutte contre l’alcoolisme est mise à mal.


Et on le comprend, en analysant les réactions des parties concernées. D’un côté, la filière française viti-vinicole salue la création de cet organisme, dont le rôle sera en fait d’apaiser les tensions entre professionnels de la santé publique et viticulteurs. De l’autre, la Société française de santé publique - SFSP - dénonce un détournement de la Loi EVIN.


D’un côté, on défend l’idée qu’en vingt ans, la consommation de vin en France a chuté de 50% en raison notamment des campagnes contre l’alcoolisme et de la concurrence des vins étrangers. D’un autre, la SFSP critique la composition du conseil qui compte parmi ses membres notamment des représentants des organismes oeuvrant pour la prévention de l’alcoolisme, mais aussi des producteurs et des distributeurs de boissons alcoolisées.


On comprend donc mal comment cette nouvelle instance, créée par le ministère de l’agriculture, avec une tutelle partagée avec le ministère de la santé, pourra assister sereinement les pouvoirs publics dans l’élaboration et la mise en place des politiques de prévention relatives aux usages et aux risques liés aux boissons alcooliques. A ce titre, la SFSP estime que le ministère de l’agriculture "défend les intérêts des producteurs de boissons alcoolisées".


C’est donc, selon cette association, existant depuis 1877 et reconnue d’utilité publique depuis 1900, une mise en cause frontale de la politique de prévention contre l’alcoolisme et pourtant menée par des instances publiques voire interministérielles telles l’INPES, la Mission interministérielle à la lutte contre les drogues et la toxicomanie (MILDT) et la Délégation interministérielle à la sécurité routière (DISR).


Il faut reconnaître que la notion très ambiguë de modération, défendue par le biais de ce nouveau conseil, reste avant tout un moyen de favoriser la consommation par voie de publicité, alors que les acteurs de la prévention préconisent de donner des repères précis en termes de consommation en distinguant les notions « d’usage », « d’abus » ou de « dépendance », complètement occultées par le nouveau discours. Au lieu de défendre la modération, ne vaudrait-il pas mieux sensibiliser aux dommages causés par l’alcoolisme, qu’ils soient sanitaires ou sociaux, immédiats
une étude récente montre qu’il y a deux fois plus de risques d’avoir un accident de la route après avoir bu un verre d’alcool qu’après avoir fumé un joint - ou à long terme.


Que les choses soient claires, il s’agit de défendre les impératifs commerciaux d’une filière viticole en crise, qui a cru pendant nombre d’années être à l’abri de la concurrence des autres pays - chauvinisme oblige - et constate aujourd’hui amèrement que les efforts de marketing de leurs concurrents ont fini par payer, et non pas comme le laisserait penser le nom de ce Conseil de la modération, de renforcer la lutte contre l’alcoolisme.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

citoyen

citoyen

 


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès