Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le marché Halal oui, mais…

Le marché Halal oui, mais…

En cette période de Ramadan qui anime les 5 à 6 millions de musulman de France. Il est intéressant de s’y intéresser par un vecteur bien français… la sacro-sainte bouffe ! Dans mon cas, des pâtisseries au miel totalement anti-régime offertes par un ami marocain de ma classe de 6ème furent mon premier contact avec cette tradition religieuse. 

Actuellement, on assiste plus que jamais à une croissance du halal dans l’hexagone. On parle d’un marché 5 milliard d’euro par an, non négligeable puisque c’est plus que l’alimentation bio qui doit tourner entre 3 et 4 milliards.
Donc oui il y a un marché halal économiquement intéressant qui répond à une demande. De plus cela pourrait être une filière de valorisation à l’exportation de notre industrie agro-alimentaire. Voilà pour ce qui concerne la partie purement business.

 

Comme je l’annonce dans le titre, il y a un mais même deux… Qui ne sont en rien en rapport avec une question religieuse comme certains ont tendance à le faire.

Le premier « mais » est dans l’information du consommateur en matière de viande halal mais aussi casher. La chose agite le milieu boucher depuis quelque temps déjà, il y a un sérieux souci dans la séparation des viandes. En résumé vous consommer halal sans forcément le savoir. En effet les musulmans consomment avant tout l’avant des animaux alors que les français de culture chrétienne préfèrent l’arrière plus charnu ainsi que les abats. En résumé, on abat selon le rite halal, mais aussi casher, et on réparti les morceaux en fonction des modes de consommation.

Le second mais est lui éthique vis-à-vis de l’abattage par égorgement de l’animal qui met de longue minutes à mourir en se vidant. On peut se souvenir de la lutte des mouvements de protection des animaux concernant les conditions d’abattage avec la généralisation de l’électrocution, plus éthique, rapide et propre, je vous avouerai que je préfère la méthode minimisant le stress de l’animal. Les process halal et casher eux l’interdisent.

Donc hormis cela, qui est déjà beaucoup selon votre sensibilité à la cause animale, se pose surtout le souci de l’information du consommateur qui indirectement paye le coût de la certification. Je doute qu’un militant de la laïcité désire financer une certification religieuse.

Autre chose, l’avant d’un animal est moins cher. La valorisation des arrières halals via une vente dissimuler sous une désignation traditionnelle permet un coût de la viande halal plus bas et dans un sens provoque une sorte de distorsion de concurrence ? Sachez aussi que de plus en plus d’abattoir ne pratique plus que l’abattage halal donc ce système se généralise.

De la « viande de vache laitière » vendue sous l’appellation « Charolaise » est une violation de la loi. Que devons nous donc penser de cette pratique ?

Alors oui au développement du marché halal si il peut créer emploi et croissance.Mais il faut mettre en place une bonne information du consommateur qui a le droit de savoir ce qu’il mange et puisse choisir de manière transparente.Pour cela, il faut une séparation des modes de production et la garantie du respect de cette séparation dans la préparation et la vente. Comme tout marché nouveau, le halal doit être organisé et soumis aux lois de la République Française.


Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

181 réactions à cet article    


  • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 13 août 2010 10:42

     smiley faut être maso pour poster ici quand on a un cv comme le vôtre !


    • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 août 2010 10:57

      L’auteur :

      « Mais il faut mettre en place une bonne information du consommateur qui a le droit de savoir ce qu’il mange et puisse choisir de manière transparente »

      ____

      Oui, c’est ce qu’il faut chercher à obtenir, mais les religieux se battent bec et ongles pour l’éviter, car les filières halal et casher verraient leurs prix exploser si une partie des coûts n’était pas répercutée sur le consommateur laïc.


      • Gabriel Gabriel 13 août 2010 10:57

        Vachement intéressant ton article le d’jeun POP. Non franchement, ça vol pas haut ! Halal, casher etc… Cela n’a aucune espèce d’importance. Ce qui l’est en revanche, c’est la qualité des produits et  leurs origines. Exemple : « Comment sont élevés et nourris les animaux ? Le produit comporte il des OGM, avec quel engrais, quel insecticide ? etc… » Il est vrai qu’à l’UMP vous n’avez pas la capacité de traiter les véritables problèmes alors vous faites dans le superficiel …


        • Grégory Sansoz Grégory Sansoz 13 août 2010 11:06

          La manière dont ils sont abattu ??? Non ?


        • foufouille foufouille 13 août 2010 11:52

          va visiter un abatoir industriel le djeun « pop »
          oublie pas ton garde du corps
          y a pas de zone securise avec gardien comme ton quartier


        • sisyphe sisyphe 13 août 2010 14:06

          On l’a dit et répété, l’abattage halal (ou kasher) ne fait, en rien, souffrir plus l’animal que l’abattage traditionnel ; puisque la section des jugulaires plonge le cerveau dans une anoxie immédiate, qui empêche d’éprouver la douleur. 


          On l’a dit aussi ; allez dans nos vertes campagnes, et vous verrez comment on tue le cochon ; ça n’a strictement rien à envier à la méthode halal ou kasher. 

          Par ailleurs, pour ceux qui se soucient VRAIMENT des animaux ; plutôt que se pencher sur la façon dont on les tue, ils feraient bien de se préoccuper de la façon dont ils VIVENT ; qu’ils aillent faire un tour dans les élevages industriels de vaches, veaux, poulets, etc : où l’élevage en batterie est le traitement le plus « inhumain » qui soit, et à ce qu’on leur donne à manger ; farines animales (pour des animaux végétariens, très fort), maïs OGM, etc.... 

          Bref, cette histoire de l’abattage n’est qu’un très mauvais prétexte, puisque, sur le plan de la santé, il est bien préférable de consommer de la viande vidée de son sang et de ses mauvaises humeurs.

          En revanche, entièrement d’accord sur l’étiquetage obligatoire ; les consommateurs doivent pouvoir connaître la provenance, le mode d’élevage, de nourriture, et d’abattage des animaux.

        • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 août 2010 16:17

          Sisyphe :
          « On l’a dit et répété, l’abattage halal (ou kasher) ne fait, en rien, souffrir plus l’animal que l’abattage traditionnel  »
          ___

          Nous ne sommes pas spécialistes et nous ne pouvons que nous en remettre à l’avis des vétérinaires qui, eux, connaissent ce sujet et nous mettent en garde contre le surcroit de souffrance généré par l’abattage halal.


        • foufouille foufouille 13 août 2010 18:02

          quand on creve on a mal
          le cerveau met un 1/4h a crever


        • sisyphe sisyphe 13 août 2010 20:37

          @ catherine segurane 


          n’insistez pas ; il est prouvé que ce que vous dites est FAUX. 

          Par ailleurs, je ne vous ai pas lu répondre au problème des conditions de L’ÉLEVAGE des animaux ; industriel, en batterie, etc....

          Vous ne vous intéressez aux animaux que pour leur mort ? 
          Ou bien est-ce une occasion, de plus, pour venir répandre votre sale petite propagande contre les musulmans ? 

          Pas la peine de répondre ; la réponse est dans la question.

        • birdy 13 août 2010 20:46

          Et vous lui ferez quoi si elle vient quand même répandre sa propagande anti-islam ?


          Lui coller une fatwa au cul ?

           smiley smiley smiley

        • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 13 août 2010 20:52

          sisyphe, extra-lucide empathique de la souffrance animal...

          rien n’est prouvé de ce que vous dites, les travaux de deux scientifiques qui défendent cette théorie sont faussés... par pur lobbyisme ! achetés qu’ils sont par la cause musulmane radicale qui ne peut manger de viande tuée façon « de chez nous », donc tout les moyens sont bons pour justifier un égorgement à vif halal.
           
          Suisse, Autriche, la Suède, la Norvège, l’Islande rendent obligatoire l’étourdissement lors de l’abattage halal, au Royaume Uni, malgré une législation permissive, la plupart des animaux abattus selon le rite halal sont étourdis avant la saignée, avec l’aval de la communauté musulmane.
          Sa fait du monde quand même qui s’oppose à cette forme de barbarie, pourquoi pas en France ? Pas les couilles !

          Et ce n’est pas la peine de me répondre sur les conditions d’élevage en batterie, la mise à mort en abattoir traditionnelle... etc, ce serait noyer le poisson, et là on parle de viande.


        • sisyphe sisyphe 13 août 2010 21:09

          ... si on « ne parle que de viande », qu’est-ce que vous venez faire chier avec la façon d’abattre les animaux ? 


          Un minimum de cohérence, c’est trop demander aux petits propagandistes, hein ? 
           smiley

        • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 13 août 2010 22:02

           
            ?
           on parle d’égorgement halal !!!


        • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 13 août 2010 22:25

          On peut voir la mort comme une délivrance lorsque l’on est un cochon de 100 kg qui a vécu dans 1m² toute sa vie, a mangé des farines animales, n’a jamais pu courir, etc... Peut importe la mort de l’animal.


        • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 13 août 2010 22:27

          J’ai pris l’exemple du cochon parce qu’il est plus connu, mais les volailles c’est dans le même genre.


        • sisyphe sisyphe 13 août 2010 22:29

          Je ne défends que la dignité humaine.


          Ça laisse suffisamment à faire, face aux attaques dont elle est l’objet, sous tous les prétextes, par les racistes de tout poil. 

        • Waldgänger 13 août 2010 22:39

          Et c’est l’autre qui parle de dignité humaine, quand on voit comment il se comporte avec les autres. Tu vas croire que j’en ai après toi, mais même pas, quoique odieux, tu es trop insignifiant, c’est juste que si je vais faire un tour sur les fils, il n’y a plus rien ou presque, alors que je me souviens que la situation n’était pas la même lors de mon arrivée il y a à peu près un an, où on pouvait trouver un fil de commentaires jusque tard au fond de la nuit, mais il est difficile d’oublier qui est responsable de cette situation, les types dans ton genre qui n’ont de cesse de tout pourrir, leur incapacité à apporter une pierre à l’édifice, loin de les pousser à s’améliorer, les amenant au contraire à tout démolir, tout salir ce devant quoi ils se sentent en situation d’infériorité.


        • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 13 août 2010 22:50

          tergiversons, tergiversons, il en restera toujours quelques chose !

          Qu’est-ce que ça peut vous faire, vous qui ne mangez pas de viande sacrifiée halal, que celle-ci ne soit pas tuée ici, en France ?

          qu’est-ce que vous défendez au juste !

          Et les importations, c’est pour les cochons ! Ca règle deux problèmes d’ethique en un coup : la dîme perçue par les patrons de la secte est annulée pour la France, la mise en conformité avec nos lois d’abattage d’animaux de boucherie est respectée.

          un cochon de 100kg dans un enclos d’un M2... il est en boîte de pâté !


        • sisyphe sisyphe 13 août 2010 22:54

          Pauvre gros naze ....


          Et c’est moi que tu accuses de pourrir les fils, alors que toi et ta meute de trolls n’arrêtent pas de baver sur AVox, là bas, chez les chevaliers de la pensée ronde, que tu n’arrêtes pas de me coller au cul, comme un vulgaire roquet, et que chacune de tes interventions n’est qu’une des manifestations de ton indignité constante, , que tu te la joues pseudo de gauche, alors que tu ne cesses d’ apporter ton eau au moulin de tous les racismes...

          Pauvre mec ; tu n’es qu’un troll nuisible et néfaste ; j’ai cessé de répondre à tes provocs minables ; dégage

        • Waldgänger 13 août 2010 23:09

          Dégager, peut-être un jour, mais pas avant d’avoir foutu à la porte les rebuts, hein Sysy. Et parle pas de la gauche, celle que des types que Zalka ou Marsu défendaient, je n’ai beau plus avoir que des rapports idéologiques lointains avec, je n’arrive pas à m’y faire quand je vois des types dans ton genre la souiller en l’invoquant, à grands coups d’humanisme facile et de tirades ampoulées, Sysyphe quittant la France dans ses anaphores grotesques qui font que là où il se rêvait tragédien, il n’est qu’un Polichinelle sinistre.


        • Mohamed 13 août 2010 11:09

          @ Gregory Sanso :

          Dans cette phrase y a une belle-belle boulette (il y a confusion avec une autres traditions religieuses) :

          « En résumé vous consommer halal sans forcément le savoir. En effet les musulmans consomment avant tout l’avant des animaux alors que les français de culture chrétienne préfèrent l’arrière plus charnu ainsi que les abats »

          Pour nuancer vos propos, le probléme se pose aussi à l’inverse : il y a de la viande, vendu comme Halal, qui en realité ne l’est pas...


          • Grégory Sansoz Grégory Sansoz 13 août 2010 11:28

            @Mohammed : Visiblement, c’est aussi en cours dans certaines certifications Halal pas que pour le Casher du fait de la présence de beaucoup plus de vaisseaux capillaires (muscle) dans les arrières train et donc de sang résiduel...

            Ensuite, vous ne nuancer pas mes propos, vous les appuyer, il est nécessaire de mieux encadrer le marché, de la viande non halal vendu en tant que tel c’est une tromperie du consommateur.


          • Mohamed 13 août 2010 11:41

            @ Gregory

            Je les appuyais en les nuançants... (sic)

            Vaisseaux sanguins ou pas, les musulmans peuvent (s’ ils le desirent) consommer toutes les parties d’un animal Halal :
             
            - la tete
            - le devant,
            - le milieu,
            - les abats (Meme smiley ....),
            - l’arriére,
            - la queue

            (Vous avez vu, j’ai fait un peu dans l’ordre, sic)

            Vous confondez de traditions religieuses.

             


          • birdy 13 août 2010 13:42

            « Pour nuancer vos propos, le probléme se pose aussi à l’inverse : il y a de la viande, vendu comme Halal, qui en realité ne l’est pas... »


            Mohamed je vous attendais sur ce terrain, ce qu’il faut savoir à propos du halal, où la bête doit être égorgé par un sacrificateur halal et les contrôles de conformité sont fait par des contrôleurs halal  : 

            1) Les sacrificateurs halal sont tous musulmans et agrées par une mosquée et employé par l’abbatoir.
            2) Les contrôleurs halal sont tous musulmans et agrées par une mosquée et employés par la mosquée.
            3) Le surcout de main d’oeuvre représenté par sacrificateurs et contrôleurs sont répercutés sur le coût de la viande faisant que tous les français payent ce surcoût.
            4) Les mosquées déjà financées par l’état, en tant qu’employeuses des contrôleurs perçoivent des bénéfices dus à cette activité.

            Nous pouvons ainsi voir l’immense scandale d’un marché doublement juteux pour la communauté qui se fait payer son halal et les bénéfices liés par l’ensemble des français.

            Mais ce n’est pas fini, puisque les musulmans comme ici Mohamed viennent reprocher aux français « la viande, vendu comme Halal, qui en realité ne l’est pas... », alors que si fraude il y a, elle ne peut venir que de leur communauté qui contrôle la chaine de production halal d’un bout à l’autre de la chaine !

            Voilà donc comment les français payent pour des gens qui par dessus le marché ne les remercient qu’avec des fausses accusations.



          • Mohamed 13 août 2010 14:26

            @ Birdy

            Malgrés que vous ayez tapé plusieurs lignes, vos arguments sont toujours bas de gamme.


            Herta et Fleury michon font du Halal et de la viande de porc. Vous voyez qu’une meme sociéte peut produire du « Halal » et du « non-Halal ». 


          • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 août 2010 15:28

            Birdy :

            Mais ce n’est pas fini, puisque les musulmans comme ici Mohamed viennent reprocher aux français « la viande, vendu comme Halal, qui en realité ne l’est pas... », alors que si fraude il y a, elle ne peut venir que de leur communauté qui contrôle la chaine de production halal d’un bout à l’autre de la chaine !

            Voilà donc comment les français payent pour des gens qui par dessus le marché ne les remercient qu’avec des fausses accusations.
            _____
             
            Je vais surenchérir sur vos propos, Birdy, en faisant observer une fois de plus qu’une certification ne peut être fausse que par rapport à une norme.
             
            La question est donc : quelles sont les normes du halal ?
             
            Réponse : elles varient d’un théologien, à l’autre, si bien que les grands cris « Cette viande est du faux halal » signifient en réalité : « Cette viande a été certifiée par quelqu’un qui ne définit pas le halal exactement comme moi ».

            Si nous nous mettons à accepter d’entre ce discours, nous finirons toujours par favoriser les plus intégristes, car qui peut le plus que le moins. Certains théologiens acceptent comme halal la viande assommée, d’autres non. Par construction, ce sont les plus intégristes qui accusent les plus libéraux de faux halal. Le reproche ne marche pas dans l’autre sens, car qui peut le plus peut le moins, et un libéral ne va pas hurler au faux halal pour excès de rites.

            Donc, ces hurlements au faux halal favorisent les plus intégristes (ceux qui ne veulent pas qu’on assomme la bête) et rendent complètement sans effet les déclarations de Dalil Boubakeur à Brigitte Bardot comme quoi il accepte qu’on assomme la bête.

            Une question qui serait à se poser serait : quelles sont les normes minimales du halal.

            Réponse : d’après le Coran, les musulmans peuvent manger toute la nourriture des chrétiens sauf le porc.

            Donc, ils ont déjà le droit de manger à peu près ce qu’ils veulent sans avoir besoin d’enquiquiner le monde.



          • Mohamed 13 août 2010 15:49

            @ Birdy

            100% francophile...100% produit de l’ecole de notre république française.... et fiére de l’etre...


          • sisyphe sisyphe 13 août 2010 15:50

            Une question qui serait à se poser serait : quelles sont les normes minimales du halal.

            Réponse : d’après le Coran, les musulmans peuvent manger toute la nourriture des chrétiens sauf le porc.

            Donc, ils ont déjà le droit de manger à peu près ce qu’ils veulent sans avoir besoin d’enquiquiner le monde.


            Mais qui enquiquine qui ? 

            Vous ne voulez pas manger de viande halal ; qui vous y oblige ? 

            Et qu’est-ce que vous venez emmerder les gens qui en mangent ? 

            On vient regarder dans votre assiette ? 

            Mangez ce que vous voulez, et foutez la paix aux gens, en les laissant manger ce qu’ils veulent 

            Point barre.

          • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 août 2010 16:23

            Sisyphe :
            « Vous ne voulez pas manger de viande halal ; qui vous y oblige ? »
            ____

            La viande halal, ou abattue rituellement, est largement vendue dans les circuits commerciaux ordinaires à des consommateurs non informés, si bien qu’il peut tout à fait se produire que je mange halal sans le savoir.

            Il y a même des cantines où le gestionnaire impose le halal à tout le monde sous prétexte que c’est plus simple que de gérer deux circuits.

            C’est bien de cela que je me plains.


          • birdy 13 août 2010 17:58

            Sysiphe,


            Moi je m’en branle qu’ils bouffent leur merde, mais je refuse de payer la taxe islamique répercutée sur le coût de la viande.

          • sisyphe sisyphe 13 août 2010 20:40

            @ catherine segurane 


            arrêtez de prendre les gens pour des cons. 

            Vous n’en avez strictement rien à foutre de la viande halal ou non. 

            La seule chose que vous cherchez, c’est, constamment, à venir fustiger les musulmans ; sous tous les prétextes, pour n’importe quelle raison ; 

            Vous êtes une sale raciste, et ne trompez personne ; allez vous faire voir ; vous êtes beaucoup plus néfaste que n’importe quelle viande halal ou pas ; de l’air...

          • vilistia 13 août 2010 11:40

            Gillou Mon TITI
            il serait temps que l’europe se bouge sur ces questions plutôt que de nous amuser avec la forme des petits pois

            C’est très important l’élasticité du petit pois selon la loi Poincaré !


          • Mohamed 13 août 2010 12:05

            Etes-vous francophobe ??? :

            « il parait que l’on juge le degré de civilisation d’une nation à la manière dont il traite les animaux »

            Desolé, monsieur, nous en France, nous gavons nos oies et pratiquons la vénerie....


          • Mohamed 13 août 2010 15:42

            @ Gillou


            Eh beinh bravo...Vos 2 derniére contributions sont incohérents, dans l’une vous parlez de la condition des animaux et dans l’autres vous vous lachez sur les animaux...c’est le double language (sic)....


          • amipb amipb 14 août 2010 09:29

            Pourquoi toujours ces réactions d’adolescents ici, Mohammed a des réponses pertinentes et sans injures.

            Un débat, c’est un échange d’idées en respectant l’avis de chacun, fut-il extrême.

            Quant à la consommation de viande, Halal ou pas, elle est, comme le dit Catherine dont je ne rejoins pas la haine de l’Islam, basée sur une souffrance animale, soit industrielle, soit à l’abattage. Être végétarien me semble donc la condition sine qua non pour commencer à respecter la condition animale.


          • vilistia 13 août 2010 11:32

            Grégory

            C’est presque du « copie coller » du texte de Catherine Ségurane.

            Pour savoir s’il existe un scandale du faux halal, il importerait d’abord d’avoir une définition précise de ce qu’est le halal, car une certification ne peut être fausse que par rapport à une norme. On ne peut pas dire que le (...)

            Télé Rabâche.... Ago Rabâche.

            Ça va bien sinon à l’UMP ?

            Une chose est sûre ; Frédéric Lefebvre a mangé de la vache enragé !

            Notre Frédéric a t-il pris des cours d’informatique depuis Hadopi ?

             


            • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 13 août 2010 11:52

              je vous avait prévenu G. Sensoz, ils débarqueront en masse le couteau entre les dents et l’haleine avinée, la face rougie de colère et les yeux fous de ceux qui ne reculent devant rien... brrrrr !


            • Pierre de Vienne Pierre de Vienne 13 août 2010 11:32

               Une seule solution, mangeons du cochon.

              ps : êtes vous parent avec un certain Henri Sansoz, boucher à Moulinsart ?

              • Catherine Segurane Catherine Segurane 13 août 2010 11:44

                « Une seule solution, mangeons du cochon »
                _____

                Oui, c’est ce que je fais ; ou alors, végétarien.

                Brigitte Bardot évalue à 80 % de la viande vendue sans indication particulière la part du halal ou du kasher dissimulé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès