Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le Mariage pour Tous… un débat tronqué ?

Le Mariage pour Tous… un débat tronqué ?

Difficile de ne pas « accéder » aux arguments des uns et des autres : radios, télévisions et journaux ne rendent compte que de cela. Le débat est constant, vif et pas toujours « heureux ». Parfois il peut être pitoyable tant la mauvaise fois des deux camps atteint des sommets. Les plus intelligents n’en sont pas, hélas, exemptés, comme si tout était permis pour faire passer absolument son point de vue. Je suis favorable au projet de loi, pour autant je reconnais au débat sa légitimité, à quelques limites près.

Beaucoup de choses ont été dites sur le sujet, l’émission Mot Croisé de hier soir sur France 2 a été aussi l’occasion d’avancer les arguments de parts et d’autres. Plusieurs remarques :

  • Toutes les positions sont honorables et doivent être respectées.
  • La démocratie n’autorise pas tout.
  • L’idée du référendum pour un sujet aussi « chaud » est insupportable.
  • L’Homophobie n’est jamais loin.

Toutes les positions sont honorables et doivent être respectées

Je sais bien que nous sommes un peuple latin, mais débattre amène bien souvent les uns et les autres à dire n’importe quoi pour prouver qu’ils ont raison et à prêter à l’autre camp des intentions cachées qu’ils n’ont pas nécessairement.

Entendre les arguments de ’UMP pour défendre le référendum est absolument renversant, que ne l’ont-ils fait quand ils étaient au pouvoir ? Ainsi la réforme des retraites de François Fillon… il y avait pas mal de monde aussi dans la rue, la retraite et son avenir est bien un sujet de société et il n’y a pas eu de référendum.

Nos « amis » de l’UMP sont assez disqualifiés pour réclamer un référendum. Pour en ajouter encore un peu plus, au moment du débat sur la réforme constitutionnelle Nicolas Sarkozy n’a lâché que la possibilité pour 1/10ième des électeurs soit 4,5 millions de français de présenter une proposition de loi. On voit à quel point ils sont attachés à la procédure du référendum. Et bien qu’ils partent à la collecte des 4,5 millions de signatures pour proposer un référendum sur le sujet….

J’entends bien la position de ceux qui ne veulent pas de filiation et d’adoption via le mariage pour tous…. et je ne pense pas que ce sont des fachos…. Mais j’apprécie peu que l’église catholique mette toute sa puissance pour faire barrage… ce n’est pas son rôle d’organiser des manifestations (et je suis catholique). Pour moi il est éprouvant de voir des cardinaux et des évêques défiler dans la rue… consternant.

On ne les a jamais vus descendre dans la rue pour défendre l’emploi des ouvriers ou les acquis sociaux.

La démocratie n’autorise pas tout.

L’argument « démocratie » des opposants au projet est un peu lassant, oui c’était un des 60 engagements présidentiels de François Hollande, les français ont voté, oui c’était dans le programme du PS, les français ont voté aux législatives de juin dernier. Oui la loi va être votée au parlement puisque les porteurs de cette idée y sont majoritaires, comment oser parler d’abus de pouvoir et d’absence de débat ?…Si ce n’est que pour les opposants au projet, la seule voie démocratique, ce serait de renoncer au projet ! Etonnant ?

Nous pouvons débattre du bienfondé, de l’idée que l’on se fait de la famille, du projet de société… mais pitié qu’on arrête de brandir les anathèmes et d’accuser le pouvoir de « passer en coup de force »…

L’idée du référendum pour un sujet aussi « chaud » est insupportable.

Est-ce que cela aurait été sage d’adopter par référendum l’abolition de la peine de mort, la législation sur l’avortement, le divorce etc… tous des sujets de société dans une société marquée par les religions du livre ? Bien sûr que non, les évolutions aussi fortes de notre société divisent les français, c’est au cours d’élections que le choix doit se faire. En l’occurrence deux élections en mai et en juin 2012 ont tranchées clairement et nettement.

Enfin le débat sur est-ce que le référendum sur ce sujet est conforme à l’article 11 de la constitution ? La plupart des constitutionalistes sérieux ont tranché en répondant non. Après on peut considérer que le président Hollande n’a qu’à s’assoir dessus et faire comme De Gaulle qui a organisé un référendum sur l’élection du Président de la République au suffrage universel. Ce qui lui a attiré les foudres du président du Sénat de l’époque, Gaston Monnerville, l’accusant de « forfaiture »… Ceci dit, tout cela voté, les constitutionalistes ont considéré que c’était le peuple français qui avait, au final, tranché.

L’Homophobie n’est jamais loin…

Loin de moi de traiter tous les opposants au Mariage pour Tous d’homophobes. Mais cela transpire dans tous les débats, avoué ou pas. Nombreux ceux qui prennent la précaution de dire « je respecte les homosexuels », ou encore « oui à une forme d’union civile » mais pas de mariage pour les homosexuels, ce sacrement civil doit être réservé aux hétérosexuels ainsi que le droit à la filiation pour les enfants.

Au fond c’est bien de cala qu’il s’agit d’une discrimination, nous acceptons les homosexuels, mais qu’ils ne la ramènent pas de trop. On les tolère, à point c’est tout.

L’énergie que met une partie de la société civile, celle la plus conservatrice à s’opposer à ce droit nouveau, à cette nouvelle égalité entre les citoyens est suspecte.


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 16 janvier 2013 08:40

    Ce qui est triste , c’est que  2000 ans apres les paroles d’amour de Jesus, on se retrouve avec une droite et une extrême droite « supercatho », complètement vouées au culte du néolibéralisme. La droite capitaliste et libérale a basé sa doctrine sur l’égoïsme forcené, et la recherche effrénée de la richesse par tous les moyens. Dans cette idéologie, l’absence totale d’idée de partage et cette intolerance chronique sont de toute évidence antichrétienne...

    voir : http://2ccr.unblog.fr/2012/01/30/attention-jesus-revient/


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 10:42

      @Robert gil,


      C’est exactement ce que pense toute une partie des chrétiens qui ne se reconnaissent pas dans des évêques et des cardinaux qui défilent et manifestent dans les rues.

      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • Robert GIL ROBERT GIL 16 janvier 2013 11:45

      l’eglise est un peu comme le PC, ils y a de nombreux militants qui ne se reconnaissent pas dans leur « hierarchie », mais ils ont du mal a partir...


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 12:08

      @Robert Gil,

      Il n’y a aucune raison de partir...la hiérarchie catholique, y compris le pape ne sont titulaires de rien du tout... ils sont de passage, comme nous tous.
      La foi et le message du Christ ne leur appartiennent pas.

       http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • Fergus Fergus 16 janvier 2013 13:52

      Bonjour, Robert Gil.

      Ce parallèle entre l’Eglise et le PC me semble très juste. Beaucoup, tant du côté des catholiques que du côté des militants de la gauche radicale devraient le méditer.


    • TicTac TicTac 16 janvier 2013 08:55

      Tout cela est bien beau, mais il reste la légitimité de la demande.

      Les homosexuels veulent-ils le mariage des hétérosexuels ou veulent-ils les droits que ce mariage leur a conférés ?

      Dans un cas, il s’agit de revendiquer un statut dont ils sont exclus par la nature même de leurs relations, dans l’autre, il s’agit effectivement d’une égalité pour laquelle je vote oui.

      Mais pourquoi, alors, ne pas consacrer dans notre Code civil une union spécifique, qui ne recouvrirait pas les notions attachées au mariage, mais qui accorderait autant de protection que celui-ci ?
      Le mariage n’est pas qu’un contrat. Il est une institution, fondement de notre civilisation.
      Il me paraît délicat de toucher à ce fondement sous un prétexte d’égalité de droits fallacieux.
      L’égalité n’est pas d’accorder à tous, sans distinction, des droits identiques. L’égalité, c’est assurer, à situation identique, un traitement équivalent.
      Procéder autrement, c’est dévoyer l’idée même d’égalité.

      L’amour n’est pas discutable, pas plus que l’idée que chacun a le droit de s’unir avec qui il veut.
      Ce n’est pourtant pas un jugement de valeur que de considérer que des unions différentes puissent être considérées différemment plutôt que regroupées sous un même concept.
      Surtout quand ce concept revêt un particularisme aussi fort que le mariage.

      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 09:10

        @Tic Tac,


        Oui, le fond du débat c’est de savoir si on est prêt à changer le « le logiciel » societal du mariage..c’est une évolution considérable, d’où ce face à face entre les progressistes et les conservateurs.
        Une dizaine de pays européens ont franchi le pas... Pour l’heure nous n’avons observé aucun des cataclysme annoncés par les opposants au Mariage pour tous... En particulier aucune bascule vers le mariage à 3 ou à 4 !!!!!!

      • TicTac TicTac 16 janvier 2013 09:18

        @ l’auteur,

        Je crains de me moquer un peu des arguments tels que celui que vous avancez : les cataclysmes annoncés sont de la poudre aux yeux.

        Du reste, face à cette dizaine de pays ayant voté oui et pour lesquels il n’a pas été constaté de catastrophe, il en reste de l’autre côté quelques-uns qui n’ont pas tranché et pour lesquels aucune catastrophe ne s’est annoncée.

        En revanche, il s’agit bel et bien d’une révolution à laquelle une partie de la société est contrainte par des revendications dont la légitimité n’est pas démontrée.

        Ces revendications valent-elles que l’on mette bas tout un pan historique et institutionnel de notre héritage ?

        Vous opposez progressistes à conservateurs.
        Certes, on ne va pas se chiffonner pour des termes, nonobstant le jugement de valeur que leur choix indique.
        Mais n’était-il pas possible de concilier les deux en annonçant une union homosexuelle autre que le mariage, dont les contours légaux auraient permis une protection dont les tenants du mariage pour tous font une revendication première ?

        J’appelle ça ménager la chèvre et le chou, ce qui me paraissait à la fois relever de la justice sociale, du progrès humain et, last but not least, le respect de promesses électorales !

      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 10:36

        @Tic Tac,

        Cette discussion montre clairement les positions en présence :
        - ceux en faveur d’une évolution radicale (le mariage pour tous)
        - ceux qui si portent vers le compromis (le contrat d’union civile)
        - ceux qui s’accroche au modéle actuel (mariage d’un côté et PACS de l’autre)
        Tout le monde est à peu près respectables...le débat est en cours actuellement, mais après 2 votes (présidentielle et législatives où Hollande et le PS étaient trés clairs) il revient au gouvernement de mettre en oeuvre cetet disposition.
        http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


      • TicTac TicTac 16 janvier 2013 12:13

        @ l’auteur,

        il lui appartenait peut-être plus précisément de prendre acte de la mobilisation et de choisir une voie médiane, laquelle aurait eu l’heur de plaire aux uns et aux autres et en se foutant ouvertement des homophones (les vrais).



      • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 16 janvier 2013 12:34

        « La rue doit s’exprimer, mais ce n’est pas la rue qui gouverne » (Jean-Pierre Raffarin).

         

        « Notre pays est un pays toujours prêt à se diviser, à s’enflammer. L’une de mes plus grandes fiertés, c’est en cinq ans de n’avoir reculé devant aucune réforme, de n’avoir jamais cédé à la pression de la rue » (Nicolas Sarkozy).

         

        Et aujourd’hui, alors qu’ils ne sont plus aux affaires, les ténors de l’UMP qui ont manifesté dimanche voudraient que François Hollande cède à la pression de la rue… 

         


      • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 16 janvier 2013 12:42

         

        Le Premier ministre britannique David Cameron, qui n’est pas un « gauchiste » va également légaliser le mariage pour tous dans son pays. Il avait déclaré, l’année dernière : « Oui, il s’agit d’égalité, mais il s’agit aussi d’autre chose : l’engagement. Les conservateurs croient aux liens qui nous unissent ; que la société est plus forte quand nous nous faisons des vœux et quand nous nous soutenons les uns les autres. Je ne soutiens donc pas le mariage gay en dépit de mes opinions conservatrices, je soutiens le mariage gay parce que je suis conservateur ».


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 12:51

        @Tic tac,

        Pensez ce que vous voulez, nous sommes dans un pays libre, mais je ne vois aucune raison à ce que le gouvernement renonce à ce projet : c’est un engagement politique (deux élections l’ont confirmé) et l’opinion publqiue y est majoritairement favorable.

        http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 12:52

        Merci pour ces précieux rappels d’une droite « raide dans ses bottes » et qui ne veut pas céder à la rue...


      • Fergus Fergus 16 janvier 2013 13:55

        Bonjour, Jean.

        Entièrement d’accord avec ton commentaire de 9 h10. Non seulement le mariage homosexuel n’a pas entraîné de dérives dans les pays concernés, mais il est désormais acquis qu’il ne concerne qu’une toute petite minorité de personnes dont les orientations sexuelles ne perturbent pas le moins du monde la société.

        Cordialement.


      • TicTac TicTac 16 janvier 2013 14:16

        @ l’auteur,

        Mais qui vous parle de renoncer ???

        Je vous parle au contraire de donner aux homosexuels une union qu’ils appellent de leurs voeux et son cortège de droits calqués sur ceux du mariage pour éviter d’avoir à faire face à une vague de mécontentement que je trouve personnellement légitime.

        Bon sang, je parle français ou quoi ???

        Ou alors, il vous faudra reconnaître que les homos ne veulent pas que les droits découlant du mariage mais précisément CE MARIAGE et nulle autre union.

        C’est à cette légitimité fondée sur une prétendue égalité que je récuse.
        A situation différente, cadre juridique différent, tout en assurant à chacun des conséquences identiques relatives à une union dont rien, effectivement, ne justifie qu’elle soit traitée différemment.

      • TicTac TicTac 16 janvier 2013 14:22

        J’en ai marre de me paraphraser alors je me recopie :

        « L’égalité, est-ce donner la même chose à tous ou est-ce permettre, malgré les différences, d’avoir des droits identiques ? »

        Or l’enjeu est précisément là.
        Je ne dénie à aucun homo le droit d’avoir une union dans laquelle l’administration reconnaîtrait qu’ils puissent avoir les mêmes droits que les autres.

        Mais il était parfaitement loisible au gouvernement de voter cette identité de droits dans un cadre qui ne soit pas le mariage.

        Sauf à reconnaître que les homos ne veulent pas alors d’une autre union que le mariage, tout le monde aurait été content : le mariage aux hétéros et l’union homo aux homos.

        Et de grâce, répondez à cette simple question : pourquoi revendiquer LE MARIAGE, institution consacrant l’union de deux personnes de sexe différent quand une autre forme d’union pourrait parfaitement répondre aux attentes égalitaires ?


      • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 16:58

        @Tic tac,

        je crois que vous ne comprenez pas ce que le mot EGALITE veut dire....je respecte votre point de vue, pourquoi faire pression pour faire changer le mien ?
        http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


      • TicTac TicTac 16 janvier 2013 17:22

        Mais je n’attends que vos explications sur l’égalité pour me ranger à votre point de vue.

        De grâce, expliquez-moi ce qu’il y a d’égalitaire dans les revendications des homos concernant le mariage.

      • TicTac TicTac 16 janvier 2013 17:33

        Pour moi, l’égalité n’est pas, pour une femme, d’être considérée comme étant un homme, pour un vieux d’être considéré comme étant un jeune, pour un noir d’être considéré comme étant un blanc...

        L’égalité, c’est de considérer que, malgré des différences, les droits que la Nation donne à chacun d’entre nous seront les mêmes.

        En l’occurrence, et puisqu’il est question de mariage, il n’est pas interdit à une femme d’épouser un homme, à un vieux d’épouser une jeune ou à un black d’épouser une blanche.

        la vraie atteinte à l’égalité serait là, et non à considérer qu’une union entre deux hommes ou deux femmes soit différente d’une union entre un homme et une femme.

        Le mariage est une union entre un homme et une femme et puisqu’il est un signe des temps que les unions entre hommes ou entre femmes soient socialement consacrées, qu’elles le soient. 

        Mais pourquoi obligatoirement calquer ce statut social sur un autre qui lui est par essence radicalement différent ?

      • ENFUMAGE OU PROVOCATION GROTESQUE........

        a l’époque ou 1 couple sur 2 divorce..........et font des dommages collatéraux sur les enfants....défendre le mariage est un ENFUMAGE POUR NOUS CACHER CHOMAGE...COUT DE LA VIE ET LOYERS A DES PRIX EXHORBITANTS

        IDEM POUR DEPARDIEU ET FRIGIDE BARJOT.............. QU ON LES PACSE


        • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 16 janvier 2013 12:01

          Excellent article.

          Effectivement, contrairement à ce que l’Eglise catholique voudrait nous faire croire, tous les croyants ne sont pas opposés au mariage pour tous. Le magazine « Témoignage chrétien » s’est clairement prononcé en faveur du mariage pour tous. Il faut également noter l’initiative courageuse de milliers de croyants qui ont lancé un appel en faveur de ce projet de loi. Même au sein du clergé, il commence à y avoir des prêtres qui affichent clairement leur désaccord face à la position de leur hiérarchie.

           

           


          • TicTac TicTac 16 janvier 2013 12:09

            Ce qui discrédite totalement vos derniers articles sur la question, où vous faisiez montre d’une propension à l’amalgame, et donne crédit à nombre de vos détracteurs.


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 12:09

            @Giuseppe Di Bella,

            Merci du compliment et du complément...bien sûr que nombreux sont les chrétiens qui ne se reconnaissent pas dans ces cortèges et ils le font savoir.
            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


          • Giuseppe Di Bella Giuseppe Di Bella 16 janvier 2013 12:17

            @ Tic Tac

            Les croyants favorables au mariage pour tous n’étaient pas dans la rue dimanche. Ils l’étaient le 16 décembre, tout comme ils le seront le 27 janvier.


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 12:46

            Guiseppe di bella et Tic Tac,

            je confirme les chrétiens favorables au mariage pour tous n’étaient pas dans dans la rue dimanche...
            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


          • TicTac TicTac 16 janvier 2013 14:30

            @ Di Bella,


            C’est ça...
            Et le golf n’est pas un sport de con mais tous les cons y jouent.

            Dites, vous faites exprès de répondre à côté de la plaque ?

          • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 14:36

            ]@Tic Tac,

            peut être que je suis idiot.... smiley

            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


          • TicTac TicTac 16 janvier 2013 14:43

            @ l’auteur,

            et moi donc !

          • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 12:49

            @edelweiss,

            Vous vous trompez...si « les élites parisiennes » se sont fortement mobilisées en faveur du mariage pour tous, toutes les enquêtes ont montré que l’opinion publique elle aussi a considérablement évolué jusqu’à devenir aujoiurd’hui majoritaire.
            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


          • ZenZoe ZenZoe 16 janvier 2013 13:29


            L’élection présidentielle ne sert pas à valider l’intégralité d’un programme (sinon pourquoi avoir des parlementaires au fond ?), elle sert à élire un président. Même Roland Cayrol, pourtant soutien inconditionnel des idées du PS, s’est déclaré choqué par cet argument lors de C dans l’air hier. Voudriez-vous que le peuple élise son représentant puis se taise pendant 5 ans (ah, c’était dans le programme, désolé...) ?
            En ce qui concerne l’opinion de la majorité, la vérité est que personne ne la connaît vraiment. Les sondages sont trompeurs en la matière car ils dépendent surtout de la question effectivement posée (sinon, pourquoi ne pas envisager une élection présidentielle par sondage ?). Pourtant, il me semble que les Français réclament surtout un référendum, unique moyen de les départager une fois pour toutes le plus démocratiquement possible, et surtout de les réconcilier avec la politique
            Si on veut, on peut ! La constitution indique les cas pour lesquels il est indispensable, mais pas ceux où il est interdit !


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 16 janvier 2013 13:54

              @ZenZoe,

              Vous ne poussez pas jusqu’au bout votre raisonnement. personne ne dit c’est parce que Hollande l’a inscrit à son programme prèsidentiel qu’il faut le faire, c’est qu’en plus de cela aux élections législatives la majorité socialiste a éré élue sur cet élement du programme....et ne faites pas dire à cayraol ce qu’il n’a pas dit comme cela hors du contexte.
              http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


            • ZenZoe ZenZoe 16 janvier 2013 15:39

              Personne ne dit ?
              Si, vous : "L’argument « démocratie » des opposants au projet est un peu lassant, oui c’était un des 60 engagements présidentiels de François Hollande, les français ont voté, oui c’était dans le programme du PS...

              Cayrol hors contexte ?
              Non, il répondait à une question de téléspectateur concernant ce même point - et auquel il a répondu textuellement : « non, je trouve ça choquant... »


            • bernard29 bernard29 16 janvier 2013 18:57

              votre argumentation sur le référendum n’est pas digne d’un démocrate, car c’est nier les procédures de démocratie directe.

              Et nos constitutionnalistes français sont tellement nuls qu’il suffit pour s’en convaincre de constater l’état lamentable de notre démocratie. ça c’est à 80 % de la population que ce jugement est porté.. Ce que vient de confirmer de façon définitive, la dernière étude CEVIPOF qui vient de sortir sur « les français , la politique et les élus ».

              Par ailleurs sur le référendum de De Gaulle, si on a parlé de forfaiture , c’est parce qu’il n’avait pas respecté la lettre de la constitution. l’utilisation de l’article 11 devait se faire à la demande du gouvernement pendant la session parlementaire et De Gaulle avait préparé son coup en dehors de cette période. Il n’avait donc pas respecté toutes les conditions de mise en oeuvre de l’article 11.


              • soi même 17 janvier 2013 00:44

                L’idée du référendum pour un sujet aussi « chaud » est insupportable.

                A bon, il serait plus opportun qui y est justement un référendum, quitte à qu’il soit reporté à plus tard quand vous arrêtez le forcing et que les esprits sont calmés.

                Pour un changement majeur de notre société, il est impératif que tous puisent exprimées en leurs âmes et consciences.

                Le fait de mettre sur le même plan la reforme de la peine de mort et cette loi montre bien le mélange de genre qui est opérer d’est le début.

                Cela indique tous simplement que vous refusez toute dialogue, toute compris et que vous manifesté en réalité par votre intransigeance de votre position, un position antidémocratique, rien que sur ce fait votre position est tous simplement intenable et répressible !

                Et je ne mes pas dans le lot la communauté des homosexuels, mais bien ce groupes lobbyiste qui se comporte comme des trotskistes révolutionnaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès