Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le « meilleur des mondes » est pour demain ?!

Le « meilleur des mondes » est pour demain ?!

 Des familles entières meurent de faim, des enfants, abandonnés n'ont plus qu'à essayer de survivre...

Assez loin de là vivent de riches oisifs habitant dans des quartiers sécurisés... Ce sont deux mondes différents qui ne se côtoient pas ….

Imaginons maintenant le pire, encore c'est à dire la généralisation de cette situation avec dans les mêmes villes, des espaces protégés par des vigiles veillant à la sécurité des lieux et de l'autre une zone où règnent la misère et le non droit....

Dans certaines villes des Etats Unis , on en est pas encore là mais il ne faudrait pas beaucoup « d'efforts » pour parvenir à ce « meilleur » des mondes....

Si la logique marchande implacable se poursuit et si les peuples ne réussissent pas à inverser la situation et à faire la révolution, les romans de science fiction les plus noirs écrits aujourd'hui deviendront de simples reportages de l'existant.

 

« Bienvenue

dans la Zone »

roman de Jean-Marc Borie

Editions Amalthée

496 pages

24 \

décembre 2010


 

Le lecteur en a froid dans le dos !

 

Ce n'est plus de la science fiction mais de l'anticipation....Cette « nouvelle » société décrite est le fruit d'une mutation de notre bonne vieille terre, ayant perdu sa végétation luxuriante d'hier et sa faune .

C'est peut être le sort que réservent à nos descendants ceux qui exploitent les hommes et la nature sans limite, n'hésitant pas à menacer l'avenir de notre planète.

Allen est un de ces privilégiés qui vit et travaille dans un lieu protégé et surveillé par des vigiles.

Il reste quand même comme chaque être humain susceptible de tomber et de se retrouver licencié et éjecté dans l'envers du décor. C'est ainsi qu'il échoue dans la zone dont il découvre très vite la réalité « ….un paysage apocalyptique composé essentiellement d'immeubles éventrés, de baraquements de fortune branlants et suintants, d'amoncellements de tôles, de gravats et de détritus de toutes tailles et de toutes formes. Et grouillant parmi tout ça : des hommes, des hommes et encore des hommes » et quels hommes ! :des victimes, laissés pour compte qui sont prêts à tout pour manger et rester en vie. Les plus chanceux trouvent des squats dans des wagons ou des alvéoles pour dormir !

Les bandes d'enfants dépouillent les adultes vulnérables rencontrés et un macabre marché se met en place....

La haine, la cruauté et le chacun pour soi sont le lot quotidien de « l'humanité » et ses différentes classes sociales et sous-classes que forment les zonards hagards et oisifs, les hordes de travailleurs stressés et pressés et les nantis ..

L'auteur n'a pas tout inventé. Il lui a suffi de s'inspirer des trafics d'organes qui ont lieu en Amérique latine et ailleurs pour les transposer dans cet univers torride à plus d'un titre.

Certaines vies humaines n'ont pas de prix et Allien apprend vite la leçon . Il faut absolument qu'il s'en sorte personnellement....

Quand il entrevoit la possibilité de se venger de ses employeurs implacables , il n'hésite pas d'autant plus qu'il peut obtenir ce qui compte le plus : les fameux crédits !qui ouvrent la porte des paradis parfois artificiels et pour combien de temps...

L'auteur, ingénieur en informatique nous « dévoile » un avenir de désolation où les « mieux « éduqués sont prêts à toutes les bassesses et crimes possibles pour maintenir leur domination sur des milliards et milliards de damnés de la terre.

Ce roman bien noir ne nous laisse aucun répit...Il mérite plus qu'un détour.


 

Jean-François Chalot


 


 


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • yoananda 23 mai 2011 10:49

    Dans le même style, il y a aussi Globalia, qui apporte des clés de comprehension.


    • Cocasse Cocasse 23 mai 2011 14:14

      Sinon, il y a l’indémodable « Prisonnier », qui avait tout compris et plus, dès les années 60.


      • UMP_POUR_ RICHES_DE_FRANCE 23 mai 2011 14:35

        Bonjour

        Je reste extrêmement touché par votre article qui me rassure beaucoup. La vrai peur qui me tue lentement tous les jours, c’est quand des gens qui savent comme vous se taisent. Les capitalistes vont tuer nos sociétés. Nous ne deviendrons des incultes. Nous courrons derrière des Iphone ou Facebook , tout ce qu’on veut , des produits capitalistes peints comme des solutions miracles pour nous rapprocher, alors qu’ils nous manipulent, nous divisent. Ces capitalistes ont détruit nos universités. Alors que des suicides, il ya en a France Telecom, à Renault, mais aussi il y en a dans les universités où des professeurs se suicident, on ne le dit pas. Ils nous cachent tout et préfèrent fomenter les complots dans des pays arabes pour nous dire voila nos systèmes sont bons, mêmes les autres veulent devenir comme nous.

        Ce qui me fait peur, c’est surtout la décadence intellectuelle. Il n’y a pas une plus grande perte dans une société que la régression des intellectuelle. Nous avons les mêmes visages dans toutes les chaines de TV qui nous mentent tous les jours.

         J’ai même une théorie personnelle pour expliquer le problème. En effet, ayant lu des auteurs du 18eme et du 19eme siècle, j’ai l’impression que l’intelligentsia de l’humanité s’est arrêté au 19eme siècle. Pourtant même si ce siècle été un temps de la barbarie capitaliste avec les guerres mondiales capitalistes, au moins des génies intellectuels avaient réfléchi pour nous préparer à l’avenir. Seulement l’avenir, c’est les capitalistes qui le façonnent indépendamment de nos volontés


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès