Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le mérite bientôt inscrit dans la loi comme un principe fondamental de (...)

Le mérite bientôt inscrit dans la loi comme un principe fondamental de l’éducation ?

Ce n’est pas parce que les vacances arrivent pour de nombreuses personnes que les parlementaires se reposent, relâchent un peu la pression et profitent du beau temps...

Bien au contraire, ils ont plein d’idées et rêvent qu’au moins une d’entre elles finisse par être inscrite dans un texte de loi. Parmi les différents travaux des députés, j’ai repéré rien que pour vous une proposition de loi qui risque de diviser encore un peu l’opinion puisqu’elle vise à promouvoir le mérite comme principe fondamental de l’éducation.

Travaux de recherches et exemples étrangers (notamment la tradition américaine) à l’appui, l’exposé des motifs n’est là que pour nous expliquer à quel point le mérite est "une valeur imprescriptible de notre République", nous dire que les cérémonies de remises de prix "véhiculent deux messages importants : le respect de l’éducation et le culte de l’excellence", nous faire remarquer que la suppression en 1968 de ces manifestations a été une grande erreur et que cela manque cruellement.

Les auteurs de la proposition nous rassurent tout de même un peu en nous expliquant que des initiatives sont heureusement prises au niveau local pour redonner un petit peu de place au mérite à l’école mais "de nombreuses disparités existent entre les politiques menées par les collectivités, créant ainsi une inégalité de fait dans la valorisation du mérite."

Ils notent également que rien n’est prévu concernant le mérite dans les articles L.111-1 à L.11-5 du code de l’éducation qui fixent les principes fondamentaux de l’éducation en France. Mais, heureusement, certains sont là pour réparer cette erreur ; tel est l’objectif de cette proposition de loi.

Mais comment faire pour promouvoir le mérite comme un principe fondamental de l’éducation ? A la vue du texte, la réponse semble très simple : agrandir un peu le chapitre du code l’éducation contenant les dispositions générales relatives aux principes fondamentaux de l’éducation.

Un seul article suffit pour cela.

Les rédacteurs de la proposition envisagent donc de créer un article L.111-6 ainsi rédigé :

Chaque année, une cérémonie académique de remise de diplômes et de prix est organisée dans les établissements de l’enseignement secondaire et supérieur.

Lors de cette cérémonie, les élèves et les étudiants les plus méritants se voient attribuer des prix symboliques sans valeur matérielle.

Les modalités d’organisation de la cérémonie et d’attribution des prix sont précisées par décret.

Et voilà comment est ce que l’on fait la promotion du mérite dans l’éducation... Pas bien compliqué ; il suffisait d’instaurer une cérémonie académique de remise de diplômes et l’attribution de prix purement symboliques ; fallait juste y penser... Mais de là à dire que, hormis en raison de la place que ce nouvel article occupe dans le code, le mérite deviendrait un principe fondamental de l’éducation, il y a encore quelques pas à accomplir.

Et d’ailleurs le mérite doit-il vraiment être reconnu comme l’un des principes fondamentaux de l’éducation ? Et, si certains veulent en faire la promotion, un texte supplémentaire est il véritablement nécessaire, le principe même du mérite doit il effectivement être inscrit dans la loi ? doit on en arriver à imposer à tous ces cérémonies académiques comme un premier pas visant à promouvoir le mérite dans l’éducation ?


Cet article est initialement publié là : http://0z.fr/0VK-g


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • anty 22 juillet 2010 10:43

    Qu’on fasse des lois pour bouster les élèves et les enseignants vers des meilleurs résultats ne me dérange pas vraiment

    Par contre ce qui me dérange c’est l’inégalité qui règne dans nos école entre les élèves défavorisés et les autres

    Depuis des lustres on sait que si on applique le raisonnement élitiste les bons élèves s’en sortiront sans problème alors que les enfants défavorisés ’s’enfonceront dans l’échec

    Peut on encore promouvoir des politiques élitistes dans cette perspective peu rejouissante
    Peut être à condition que dans cette politique l’intérêt des élèves les plus faibles soit pris en compte ce qui à mon avis est possible


    • bakounine 22 juillet 2010 10:46

      A gouvernement elitiste, raisonnement elitiste.


      • voxagora voxagora 22 juillet 2010 11:10

        C’est une blague ? un poisson de juillet ?


        • vuparmwa vuparmwa 22 juillet 2010 23:07

          nan, pas du tout...
          mais ce n’est qu’une proposition de loi parmi tant d’autres pour le moment...


        • ELCHETORIX 22 juillet 2010 12:50

          On inculque la «  compète » dès l’école en écrasant ou dominant son prochain, comment voulez-vous que la société fonctionne bien ?
          Non il faut penser et créer une autre éducation plus saine et plus juste , vous avez dit la faillite de l’éducation ! oui , c’est le cas !
          RA .


          • King Al Batar King Al Batar 22 juillet 2010 14:15

            Dans l’absolu ca me dérenge un peu, quand même, d’inscire les gosses dans la demarche compétitive trop jeune....

            Cependant, dans le monde dnas lequel on vit, une petite piqure de rappel sur le mérite serait quand même la bienvenue. Dommage que ceux qui suggèrent de telles idées ne méritent pas de pouvoir les exprimer mais bon.

            Dans la société actuelle, il y a quelquechose qui me dérange (encore !!!!), et que l’on voit de plus en plus avec le developpement de la téléréalité. C’est l’idée du « Buzz ». Vous savez cette connerie de business juteux qui rapporte d’un coup avant de plonger dnas l’oubli. Comme si finalement la boite à merde (eh pardon la télévision) voulait inculquer à nos enfants que le talent ce n’est rien, on peut réussir en créent un « buzz ». Demandez à une gamine comment faire pour devenir chanteur, il vous répondra la Star Ac.

            Quand je vois ces foireux looser, ex barmaid ou barman, devenir star d’un mois avant de plonger dans l’oublie, et de se noyer dans le porno (par exemple), et me dire que ma gosse elle pourrait s’imginer prendre l’autre radasse comme exemple ca me fait flipper.
            Nous le savons bien ces gens la ne sont pas des symboles de réussite, mais plutot des foireux complet (3 pièces).
            Réapprendre aux gosses, que ce qui paye c’est le travail et le talent, bien plus que le buzz, et la surexposition temporaire, n’est pas un moindre mal.
            Je préfère malgrè tout que mes gosses vivent intelligement dnas un monde rendu brutal par l’exces de compet, plutot que vivent comme des brutis, a avoir des exemples qui n’en sont pas....

            Mais bon je peux me tromper.


            • chatzen chatzen 22 juillet 2010 15:24

              bien vu king al batar, trouver des modèles pour les enfants c’est important, le tout c’est de leur en proposer des vrais ! Dans cette société bling bling, ou on vous fait avaler de la « soupe » par la lucarne.. du coup où aller ?
              Et bien il faut sortir de chez soi, regarder sur internet qui propose quoi et y aller voir, parler avec les gens... et vous vous rendrez compte que la vertu de l’exemple n’a pas perdu de sa force. L’excellence oui, mais celle du coeur !
              Mais bon.... je peux me tromper
               smiley


              • anty 22 juillet 2010 16:07

                La politique du mérite a aussi une valeur d’exemple non négligeable dans un milieux scolaire traditionaliste et tantinet ennuyeux pour les élèves.
                Crée des synergies et des pôles d’investissement pédagogique peut-être bénéfique pour les élèves et les enseignants à condition peut-être que le mérite ou les mérites concernent la totalité des élèves
                Càd qu’on devrait prendre en compte plusieurs types de mérites et pas seulement les acquisitions scolaires importantes certes mais qui ne concernent qu’une partie des élèves


                • Kakapo Calimero 22 juillet 2010 16:10

                  Le système scolaire a toujours ressembler à une vulgaire compétition sportive.

                  Comme en formule 1, Il y a des « concurrents » (pilotes), répartis entre différentes écuries. Seuls marqueront des points, les très,très bons pilotes et les membres des meilleures écuries (indépendamment du niveau du pilote). Le but du jeu étant de finir, en fin de saison, très bien classé au championnat. .


                  • Kakapo Calimero 22 juillet 2010 16:39

                    j’ajouterai qu’en F1, seules les écuries suffisamment bien classées au championnat, se verront rembourser une partie des frais engagés.

                    L’école, c’est bien de ça qu’il s’agit.


                  • Fergus Fergus 23 juillet 2010 09:57

                    Une initiative complètement stupide qui consiste à remettre en lumière ce qui existait déjà naguère dans les écoles privées avec remise de prix par des personnalités lors d’un pince-fesses. Un rituel inutile qui ne concernait qu’une poignée d’élèves plus ou moins faillots ou poussés par des parents élitistes.

                    Bonne journée à tous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vuparmwa

vuparmwa
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès