Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le monde de la pornographie vu de l’intérieur

Le monde de la pornographie vu de l’intérieur

La PORNOGRAPHIE est aujourd’hui un marché florissant avec la production en masse de livres, de revues, de vidéocassettes, même de messages téléphoniques obscènes. Aux Etats-Unis, on estime que le revenu annuel tiré de la pornographie est compris entre 20 et 30 milliards d’euros.

Il y a quelques années, Burton Wohl, un ex-pornographe, rédigea dans la revue « Harper’s » une description frappante de cette industrie sordide. Qualifiant l’endroit où il travaillait d’usine porno, Wohl révéla qu’il s’agissait d’une véritable usine qui produisait chaque mois des tonnes, des wagons entiers d’obscénités. Il a souligné que c’était une industrie énorme, tentaculaire, établie sur plusieurs hectares, abritée de nombreux immeubles, certains étant contigus, d’autres éparpillés dans un rayon de 500 mètres, tous implantés dans une zone industrielle.

Et quel type de personnes servaient de modèles dans cette « usine porno » ? Voici la façon dont B. Wohl les a dépeintes : « La plupart de celles qui apparaissaient dans les pages des revues (ce n’était pas le service dont je m’occupais) étaient des âmes en peine. Non seulement elles s’adonnaient à une ou plusieurs drogues, mais elles ressemblaient à ces jeunes personnes aux yeux caves, victimes d’illusions et à l’air éternellement absent, que l’on voyait et que l’on voit encore « planer » en Californie, beaucoup d’entre elles cherchant inexorablement un ultime moyen de s’étourdir. »

« La pornographie, ce sont des conditions sordides, a reconnu cet homme ; c’est une tache indélébile, ineffaçable », cachée par ce qui lui sert de paravent, qu’il s’agisse « d’art, d’anthropologie, de sociologie, de religion ou de psychologie ». Vu de l’intérieur, B Wohl a reconnu que « la pornographie, de même que les eaux d’égout, déteint sur tout ce qu’elle touche et le souille de sang. On ne peut en douter, car l’effusion de sang et la violence constituent le fond même de la pornographie, un seuil que l’insatiable marquis (de Sade qui prenait plaisir à la violence) ne pouvait franchir. La puissance repose sur la violence et l’effusion de sang. Et la puissance, c’est ce que célèbre la pornographie, ce qu’elle encense et ce qu’elle sublime. »

Burton Wohl a renoncé à cette activité révoltante au bout d’un an, parce qu’il a reconnu qu’il ne pouvait plus continuer. « J’ai estimé, a-t-il confié, que la pornographie était une entreprise méprisable et sordide et que nos bénéfices provenaient de la faiblesse humaine, de la maladie et même de situations tragiques. » Il a conclu en ces termes : « J’ai appris que le prix payé en échange de ce salaire devenait de plus en plus élevé. Merci, mais je ne marche pas. »

Ce portrait du monde de la pornographie reflète le monde et la dépravation dans lesquels nous vivons actuellement. Revenons à des choses plus simples et surtout plus saines.


Moyenne des avis sur cet article :  1.88/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • diogène diogène 19 août 2014 18:44

    Vade retro Satanas !


    • Primum non nocere Primum non nocere 20 août 2014 11:53

      Haha, bien tenté Gros macho, mais je crains que ce ne soit moins de la misandrie que de bêtes réminiscences moyenâgeuses diabolisantes (ça ne l’empêche pas de la rendre malheureuse, hein).

      Pis bon, le public visé par le marketing est peut-être bien masculin, mais écoutez n’importe quelle interview d’actrice, elles vous diront que dans la pratique, c’est bien moins misogyne que dans l’image sociale diffusée. C’est pas tant l’acteur que l’actrice qui est mise en avant, par exemple. Qui se souvient des noms d’acteurs après tout ? Alors que les noms d’actrices, même sans connaissance du milieu, sont connus de bon nombre.


    • pergolese 20 août 2014 15:44

      Ce qui est au demeurant est faux...

      Beaucoup de ces films sont réalisés par des femmes...


    • Jipé Jipé 22 août 2014 09:19
      Vu qu’il s’agit de pornographie, « Vade Rectum Satanus » semble plus approprié.

    • sylvie 19 août 2014 19:06

      Hum !!! la porno vue de l’intérieur cela doit être très excitant non ?


      • diogène diogène 19 août 2014 19:14

        C’est ce qu’on appelle des plans subjectifs : on se met à la place du héros !


      • BABAYAYA BABAYAYA 21 août 2014 14:02

        on peut donc sans problème dire que ce sont des plans « in-utéro »......

        OK JE SORS.....

      • Jipé Jipé 22 août 2014 09:21

        Vive la GoPro-Mini !


      • foufouille foufouille 19 août 2014 19:28

        si le traitement de ton ami est pas pris en charge, c’est qu’il est pas reconnu comme fiable.

        c’est quoi ce traitement ?


        • Nithy91 Nithy91 19 août 2014 19:44

          Bonjour, le traitement consiste à faire des perfusions de vitamine C ainsi que de la vitamine B17 (laetrile).
          Les perfusions de vitamine C se faisaient ici en France mais comme cette vitamine n’a pas de brevet déposé, elle ne rapporte rien par rapport à des traitements comme la radiothérapie et la chimiothérapie.
          J’ai envoyé un mail au centre en Allemagne qui dispense ce traitement et, à titre d’exemple, la perfusion coûte de 300 à 500 euros sans compter qu’il n’en faut pas qu’une et que l’hébergement n’est pas pris en charge.
          Merci à ceux qui voudront bien donner un tant soit peu et merci pour votre message.
          Nathalie

          http://www.gofundme.com/sauvez-le


        • foufouille foufouille 19 août 2014 20:22

          le laetril a été testé sans succès, il y a longtemps. peu de médecins travaillent pour rien mais une bonne partie utiliserait ce traitement si ça marchait. des vis vis ou un fil de fer ça coûte rien, pourtant c’est beaucoup utilisé en orthopédie. 


        • foufouille foufouille 19 août 2014 20:31

          http://www.charlatans.info/cancer.shtml

          mais si tu veut essayer, il y a le net pour moins cher. il suffit de l’avaler.

          le plus important est le moral.


        • Nithy91 Nithy91 19 août 2014 20:40

          Bonjour, le traitement consiste à faire des perfusions de vitamine C ainsi que de la vitamine B17 (laetrile).
          Les perfusions de vitamine C se faisaient ici en France mais comme cette vitamine n’a pas de brevet déposé, elle ne rapporte rien par rapport à des traitements comme la radiothérapie et la chimiothérapie.
          J’ai envoyé un mail au centre en Allemagne qui dispense ce traitement et, à titre d’exemple, la perfusion coûte de 300 à 500 euros sans compter qu’il n’en faut pas qu’une et que l’hébergement n’est pas pris en charge.
          Merci à ceux qui voudront bien donner un tant soit peu et merci pour votre message.
          Nathalie

          http://www.gofundme.com/sauvez-le

          Je sais que le laétrile est controversé comme beaucoup de choses sur le net, on trouve de tout et son contraire, mais j’y crois d’autant que pour la vitamine C, Linus Pauling, en son temps, a fait des recherches mais qui n’ont jamais été vraiment acceptées dans le monde médical.
          Que dire de l’hypnose, qui fut longtemps décriée, mais qui est finalement utilisée dans certains hôpitaux pour éviter l’anesthésie. Bien sûr il faut que les mentalités changent et que le monde médical regarde un peu ce qui se passe au niveau des traitements alternatifs sans les décrier et les nier sans même savoir de quoi il s’agit. Dans un monde mercantile cela n’est pas étrange mais une réalité. Dans le Serment d’Hyppoccrate, il est dit qu’il faut, par tous les moyens, soigner les malades. Aujourd’hui, on soigne certes, mais quand il y a une alternative, on ne veut surtout pas se remettre en cause pour, tout au moins, l’essayer en dernier ressort et je trouve cela bien regrettable.
          Merci pour vos commentaires et votre lien.


        • foufouille foufouille 19 août 2014 21:03

          300 à 500 euros, c’est un peu cher. ça sent l’escroc qui profite des malades. surtout vu le prix sur amazon


        • chantecler chantecler 20 août 2014 11:58

          Bonjour,

          Je pense qu’il y a d’excellents médecins cancérologues dans les CHU .
          Et beaucoup de charlatans qui font payer très cher des traitements inefficaces voire dangereux .

          C’est comme pour la pornographie qui exploite une certaine forme de misère humaine .
          Cela dit cette pornograpgie est vielle comme le monde : existait déjà dans l’antiquité . ET puis il y a des degrés : du sale , du dégueulasse mais aussi du bon enfant (rare).

          Cela dit si nous n’étions pas dans des sociétés si rigoristes , moralisatrices avec une église et un pape rétrogrades ,et des assocs qui prosélytent , les gens se porteraient globalement mieux .

          Les névroses s’épanouissent . Le refoulement , les déviances etc etc ...L’agressivité et la violence aussi .

          Le VIH a détruit l’espoir d’une libération sexuelle nécessaire et attendue , même si parfois c’était un peu foutraque : le sexe fait peur aujourd’hui , certains jouent à la loterie ou pire , en n’utilisant pas des protections et en contaminant d’autres personnes ....

          Il faut tout de même se protéger , rester lucide , s’en remettre à des rencontres et à des relations de confiance et pas au hasard .


        • diogène diogène 20 août 2014 12:47

           « un pape rétrogrades »

          merci de respecter les accords et d’éviter les pléonasmes !

        • chantecler chantecler 20 août 2014 16:53

          Une église et un pape ça fait pluriel , donc rétrogrades .
          Merci de ne pas polluer les débats avec des conneries .


        • Parrhesia Parrhesia 19 août 2014 19:49

          La pornographie est un marché florissant...

          Toute société n’a que la croissance quelle peut !!!


          • Montdragon Montdragon 19 août 2014 20:36

            Alors que dans mes films de baston, on se marre bien !


            • foufouille foufouille 19 août 2014 21:04

              vu les trucages ............


            • devphil30 devphil30 20 août 2014 07:07

              Surement pas une industrie très reluisante mais il ne faut pas généraliser.

              Certains acteurs semblent y trouver un avantage financier sinon ils auraient fait autre chose.

              Quelle différence avec un esclavage journalier ?

              Philippe


              • caillou40 caillou40 20 août 2014 08:14

                « La pornographie, ce sont des conditions sordides »...comme la politique.. ?
                Notre société est sordide donc tout le reste suit.. !


                • zygzornifle zygzornifle 20 août 2014 09:16
                  « Le monde de la pornographie vu de l’intérieur » Interview exclusif d’un spermatozoïde et d’un ovule ....

                  • tobor tobor 20 août 2014 15:48

                    Tu viens nous parler « reproduction », à ne pas amalgamer avec la pornographie svp


                  • bibou1324 bibou1324 20 août 2014 09:42

                    99% des acteurs sont drogués, dans la pornographie comme ailleurs. C’est une industrie florissante, certes, qui permet à des jeunes filles, effectivement souvent droguées, de payer leur came. Une industrie sans aucune morale, comme absolument toutes les industries du monde, qui broie les êtres humains, comme toutes les grandes entreprises de ce monde.


                    Si cette industrie n’existait pas, que feraient ces filles perdues ? Probablement, elles se prostitueraient, dans des conditions bien pires que celles d’actrices. Ou elle finiraient à la rue. Et le consommateur de pornographie, que ferait-il ? Regardez en Suède, ce qu’à donné la marginalisation de la prostitution : un des pays où le taux de viols est le plus fort au monde ...

                    La pornographie, c’est un mal nécessaire qui broie des junkies qui auraient fini broyées de toute façon, pour assouvir une population qui a besoin d’être assouvie, et épargne ainsi une grande partie de la population féminine des pulsions sexuelles masculines.

                    Bon et puis il ne faut pas généraliser, il y a un certain nombre de filles qui font de la pornographie parce qu’elles aiment ça, parce que c’est plus commode, que ça rapporte mieux et que ça amoche moins le corps que l’usine.

                    • docdory docdory 21 août 2014 13:39

                      @bibou 1234

                      Vous dites, je vous cite : «  Regardez en Suède, ce qu’à donné la marginalisation de la prostitution : un des pays où le taux de viols est le plus fort au monde ... » . En réalité, cette épidémie de viols dans les pays scandinaves n’a rien à voir avec la marginalisation de la prostitution, mais est due essentiellement à l’afflux incontrôlé d’immigrés dont les valeurs culturelles et morales n’ont strictement rien à voir avec les nôtres, comme le démontre cet article .


                    • Jeff Parrot Jeff Parrot 20 août 2014 10:39

                      pornographie, drogues, armement/guerres, big-pharma, malbouffe, merdias

                      Un poil d’harmonie et de mieux être des âmes occidentales conduirait au crack économique et à la bankroute du système smiley


                      • wesson wesson 20 août 2014 10:48

                        Bonjour l’auteur, 

                        je suis toujours un peu gêné avec ce genre d’article, pas seulement sur la pornographie d’ailleurs, mais aussi sur la drogue, ou tout autre moyen qui concours à son auto-destruction.

                        Le problème fondamental est que en toute chose, dès lors qu’il existe une demande et une clientèle prête à payer, il y aura une offre, quoi que l’on puisse en faire pour l’interdire.

                        Le raisonnement peut d’ailleurs être étendue sur une autorisation des maisons closes. Les autoriser permettrait une prise en charge médicale et d’éviter les problèmes de santé les plus gênants. Mais l’expérience et l’histoire on montré que les maisons closes n’étaient rien d’autre que des cloaques ou l’on enfermait de pauvres filles sans aucun espoir de retour à une vie civile normale. Celles qui y rentraient ne pouvaient en ressortir que les pieds devant, avec d’ailleurs la complicité active de la police.

                        Votre article aurait énormément gagné à évoquer l’évolution qui est en train de se produire justement en Californie sur le porno : l’état a décidé de n’autoriser les tournages que avec préservatif - comme la France l’as imposé notamment à Canal+.

                        Et cela est mine de rien en train de faire fuir toute l’industrie porno Américaine qui effectivement était concentrée en Californie vers des états plus « compréhensions », à savoir le Nevada ou à Las Vegas la législation permet de tourner un porno sans capotes. 

                        ça illustre en tout cas le problème et le fond de mon propos : interdire le porno à un endroit ne va pas le supprimer, mais il va juste le déplacer pour un endroit ou il sera encore plus sordide, encore plus immonde. Cette approche par l’obscénité me parait toujours mauvaise.

                        Est-ce un mal nécessaire ? Je ne le sais pas. Mais ce n’est pas en évoquant son coté objectivement sordide qu’il sera possible de le faire disparaître, ni même d’en diminuer l’attrait que certains en ont. 

                        • diogène diogène 20 août 2014 12:58

                          Les principales ressources du Nevada sont les spectacles à Las Vegas et le jeu à Reno.

                          L’état fédéral a passé un pacte avec la mafia quand elle a perdu Cuba en lui cédant ce territoire désertique dont les lois permettent de constituer un exutoire à la société puritaine et hypocrite étasunienne.
                          Le porno est effectivement une industrie juteuse...

                        • heliogabale heliogabale 20 août 2014 11:06

                          L’industrie pornographique florissante ?

                          J’avais pu comprendre que les maisons de production pornographiques standard (celles qui produisent des moyens ou longs métrage) étaient quelque peu en perte de vitesse face aux plateformes de vidéos gratuites (où fleurissent les vidéos « amateurs » et de courte durée).


                          • Primum non nocere Primum non nocere 20 août 2014 11:41

                            Besoin de s’appuyer sur l’expérience d’un type quelconque qui sévissait entre les 60’s et les 80’s pour écrire un petit coup de gueule moralisateur moyenâgeux et visiblement perclus de préjugés ? Parlez moi donc de toutes ces industries auréolées de noblesse d’âme, de pureté transcendantale et où le vice jamais n’a existé des 60’s-70’s-80’s.

                            Seriously, j’ai beau n’avoir aucune sympathie pour l’industrie du porno, j’ai au moins la décence de ne pas y accoler ma petite morale mal placée. Peut-être devriez vous en faire de même smiley


                            • rocla+ rocla+ 20 août 2014 11:44

                              l’ industrie  pornographique est en train de se redresser .


                              R.Siffrédi .

                              • credohumanisme credohumanisme 20 août 2014 16:26

                                C’est ce que l’on appelle le redressement productif. Il existe, parait-il, un pays qui dispose d’un ministre pour ça.....


                              • rocla+ rocla+ 20 août 2014 11:55

                                si  c’ est un transcendantale il devrait mettre d’ autres chaussures ,

                                car en sandales il ira pas loin .

                                • L'enfoiré L’enfoiré 20 août 2014 12:58

                                  Avez-vous vu Secrets d’Histoire, hier soir ?

                                  Les courtisanes, les reines de Paris, étaient à l’honneur.
                                  Des noms qu’on a oublié comme Otero, Liane de Pougy, Castiglione... des amazones de l’amour qui dilapidaient des fortunes et ruinaient leurs amants.
                                  Est-ce que ce sont les hommes ou les femmes qui étaient victimes ? 
                                  La pornographie qui la crée et l’a presque industrialisée ?

                                  • Xenozoid Xenozoid 20 août 2014 13:17

                                    la pornographie n’est qu’une industrie, les casinos de même, tout est líes au fric, et le fric est le dieux qui prévaut , c’est tout, le mot fuck vien d’une loi angaise du 16 eme siecle, qui exemptait les sus dit fuck, de ne pas être bruler,Fornicate Under Consent of The King, c’était une loi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès