Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le multiculturalisme canadien flirte avec la charia

Le multiculturalisme canadien flirte avec la charia

Les Canadiens ont inventé un mot pour justifier l’antithèse du nationalisme : le multiculturalisme. Depuis quelque temps, la plus peuplée parmi les provinces canadiennes est aux prises avec un débat moral justement causé par le multiculturalisme : doit-on ou non tolérer les tribunaux islamistes ? Après une valse hésitation, le premier ministre de l’Ontario a tranché : c’est non. Partie remise pour les partisans de la charia ?

Azam Kamguian, écrivaine iranienne et activiste luttant pour les droits des femmes, est formelle : « l’islamisme et le multiculturalisme travaillent de conserve (sic) contre les droits humains universels au Canada ».

Dans l’article Islamisme et multiculturalisme publié sur le site d’ISIS (The Institute for the Secularisation of Islamic Society), Kamguian voit dans le multiculturalisme « une politique qui provoque la fragmentation des citoyens, un système juridique fondé sur la ségrégation et le racisme [qui] convient parfaitement aux islamistes. »

Pour comprendre ces paroles très dures de Kamguian, il faut avoir entendu l’avocat musulman de Toronto Mumtaz Ali, président de la Société canadienne des musulmans, dire d’un même souffle que « le tribunal islamique montre le véritable esprit de notre société multiculturelle » et que « sur le plan religieux, le musulman qui choisirait de renier sa foi (...) serait coupable (...) de blasphème ou d’apostasie » (parmi les pires crimes pour l’islam et punis de mort dans de nombreux pays fait remarquer Azam Kamguian).

Ainsi donc, le multiculturalisme canadien serait rien de moins que la cinquième colonne de l’islamisme au Canada.

Depuis le temps que l’on nous casse les oreilles au Québec avec le multiculturalisme, une attitude d’ouverture qui contrasterait avec la fermeture du nationalisme québécois, dit-on, il est rafraichissant de voir l’arroseur arrosé.

Dans une motion acheminée à toutes les législatures du Canada, l’Assemblée nationale du Québec a, le 21 juin 2005, mis un frein immédiat sans aucune équivoque à une tentative semblable de faire reconnaître des tribunaux islamistes.

La tolérance ne veut pas dire tolérer l’intolérance. Un point c’est tout.

La société canadienne multiculturelle est-elle en passe de devenir une véritable auberge espagnole du droit de tous les systèmes de justice du monde, y compris les systèmes religieux, avec en prime ce qu’ils ont de pire ?

En tout cas, c’est en prétextant « que le Canada est un pays multiculturel où chacun devrait pouvoir vivre selon ses propres règles » que Mumtaz Ali a voulu établir un tribunal islamique basé sur la charia.

Pour Pascale Fournier, spécialiste de la question de l’intégration des femmes musulmanes dans les sociétés occidentales et doctorante en droit à l’Université Harvard, « en favorisant l’arbitrage religieux, on crée des ghettos et des inégalités ». (La Charia au Canada ?)

Pascale Fournier cite le cas d’une musulmane ontarienne qui n’a pu faire respecter son contrat de mariage prévoyant le versement de 30 000 $ par le mari, il y a quelques années. Son mari a plaidé qu’en voulant divorcer sa femme avait perdu tous ses droits.

Après avoir consulté des imams, le juge d’un tribunal pourtant bel et bien canadien a décidé qu’il ne pouvait rendre exécutoire un contrat de mariage passé en vertu du droit islamique.

En tout cas, en songeant à autoriser les arbitrages religieux basés sur la charia le Canada multiculturel a eu l’air fou sur la scène mondiale.

Remarquez que cela ne semble guère mieux en France.

On peut lire le rapport officiel qui a légitimé la charia en Ontario sur le site de l’Observatoire du communautarisme.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • eaglestorm (---.---.226.119) 13 septembre 2005 13:18

    mais où on va là ?!!!!


    • Michel Monette (---.---.193.21) 13 septembre 2005 15:09

      Je ne comprends pas le sens de votre réaction.

      MM


      • Mathieu (---.---.212.160) 13 septembre 2005 16:37

        Et oui, on a beau être au XXIème siècle, les religions ont toujours autant (trop) de pouvoir dans notre société. Et pas seulement l’Islam

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès