Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le mythe de la « réindustrialisation » face à une génération privée (...)

Le mythe de la « réindustrialisation » face à une génération privée d’avenir !

Occulté volontairement par l’Elysée et sa majorité présidentielle au profit des thèmes sécuritaires, le débat sur l’avenir industriel du pays piétine. C’est d’autant plus navrant qu’il n’existe quasiment aucune solution pour reconvertir les licenciés ou proposer un avenir aux jeunes générations.

Les politiques qui nous gouvernent, ont validé et défendu les thèses du libre échange et de l’ouverture des marchés. Or, ceux-ci se retournent contre eux ... et les salariés. Le constat est simple : les emplois industriels partis ailleurs, ne reviendront pas !

La mondialisation "heureuse" a permis aux industriels de déplacer leurs centres de production dans l’Union européenne au gré de ses élargissements à de nouveaux pays (ce qui n’est pas considéré comme une délocalisation). Puis vers la Chine qui représente aujourd’hui, de par ses coûts de production et son régime militaro policier, un havre de paix capitalistique pour les industriels du monde entier.


Contrairement aux allégations du gouvernement et de sa majorité, les "nouveaux" emplois de service ne peuvent pallier à la désindustrialisation et sont le plus souvent synonymes de petits boulots très mal rémunérés et ... de précarité pour les salariés.


Le gouvernement et ses soutiens, le savent et craignent que les français ne les sanctionnent pour incapacité, lors des prochaines élections !


C’est pourquoi, le Président qui ne cesse de répéter que qu’il : "
croit aux usines, c’est son truc
" essaye ces derniers temps de faire croire aux français que l’état dispose de moyens "infaillibles", pour faire revenir de façon durable, les entreprises qui ont délocalisé leur production, hors de l’hexagone.


L’un des moyens "infaillibles" porte le joli nom de "relocalisation"


Le première tentative a été la "très médiatique" tentative de Laurent Wauquiez qui se proposait de "relocaliser" les centres d’appels.


Effet de manche visiblement car, comme l’expliquait
Laureline Dupont
dans Marianne2 : "
Alors que Laurent Wauquiez vient d’annoncer l’organisation d’« Assises des centres d’appels » afin de lutter contre la délocalisation outre-Méditerranée de ces plateformes téléphoniques, SFR persiste et signe en annonçant l’implantation d’un nouveau centre d’appel en Algérie
... / ... " et comme
nous l’évoquions
sur Slovar les Nouvelles, la Tunisie et le Maroc ont, très vite, fait savoir au gouvernement français qu’une action de relocalisation serait très mal venue, pour l’avenir des échanges économiques, avec la France !


La dernière tentative en cours est celle de Chritian Estrosi qui : "
a décidé mercredi d’attribuer une première aide publique de 6,48 millions d’euros à la fonderie Loiselet, située à Nogent-le-Roi (Eure-et-Loir), pour l’aider à relocaliser en France une partie de sa production
... / ... " Nous explique
Le Point

Loiselet, une entreprise familiale qui fabrique des pièces de fonte diverses, prévoit de rapatrier près de Dreux (Eure-et-Loir) la fabrication de produits actuellement faits en Chine et en Inde.

De quelle façon se présente cette aide ?


" ... / ...
Il s’agit d’une "aide remboursable de 6,48 millions d’euros pour un projet qui représente un investissement de plus de 12 millions d’euros
"


Pour combien d’emplois ?


Cette aide : "
devrait permettre la création d’une centaine d’emplois d’ici à trois ans
"


Bien maigre direz-vous ! Et quels sont les objectifs que se fixe Christian Estrosi ?


" ... / ...
L’objectif est de soutenir une quarantaine de projets au total et la création de 2.000 emplois ... / .... Les entreprises susceptibles de recevoir ces aides doivent compter moins de 5.000 employés et projeter un investissement d’au moins 5 millions d’euros, créant ... 25 emplois
... / ... "


Vous avez bien lu :
25 emplois
 !


Néanmoins, le toujours enthousiaste : " ... / ...
Nicolas Sarkozy avait fixé comme objectif l’augmentation de 25% en volume de la production industrielle française d’ici 2015 et la pérennisation de l’emploi industriel sur le long terme
... / ... " -
Le Point

Bien loin du côté pitoyable des chiffres annoncés, pointe une réalité qu’aucun discours ou campagne de communication ne peut occulter : Le chômage des moins de 25 ans !


C’est le BIT qui tire la sonnette d’alarme : "
Le chômage des jeunes, qui a atteint l’année dernière un niveau record dans le monde, avec 81 millions de personnes âgées de 15 à 24 ans sans emploi, risque de créer une « génération perdue », a averti jeudi le Bureau international du travail (BIT)
... / ... " - Source
20Minutes

Et en France ?


Le Parisien
en parlait
en mars 2010 " ... / ...
Fin 2009, un quart des jeunes ayant terminé ou quitté les études était au chômage (25,3%, contre environ 20% lors de la récession de 1993-94 et 5 à 6% après le premier choc pétrolier), selon un chiffre provisoire Insee ... / ... Il atteignait ainsi en ZUS 18,8% au troisième trimestre 2009 contre 9,1% au plan national ... / ... Ce qui représenterait près de 50% pour les jeunes, un chiffre digne du tiers-monde
... / ... "


Le chômage masculin, étant plus élevé que le féminin, nos experts proposaient une solution inédite :
Parmi les solutions avancées : une mixité qui permettrait d’orienter les hommes vers des métiers féminins (aide à domicile, assistante maternelle)
"


Face à la gravité du problème, vous avouerez, qu’une action qui consiste à verser des aides aux : "
entreprises qui doivent compter moins de 5.000 employés et projeter un investissement d’au moins 5 millions d’euros, créant ... 25 emplois
" est au choix : Naïve, indécente ou ... cynique !


Crédit photo

Chateauroux photos

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 13 août 2010 13:11

    Très bon article, pour rappel à ceux qui n’auraient pas encore compris..
    Est-ce qu’un trentenaire comme moi peut escompter toucher une retraite, genre fin 2045 ???... hahahahaha
    ---------------------------------------------------------------
    LA PERMACULTURE - UN INTÉRÊT ECONOMIQUE - Cliquez pour télécharger.


    • paul mohad dhib 13 août 2010 17:22

      Merci de ce super lien
      amicalement...


    • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 13 août 2010 23:14

      De rien amigo.. à transmettre !


    • xray 13 août 2010 15:57


      La misère est le fondement de la société de l’argent. 

      Cela ne date pas d’aujourd’hui. Depuis des dizaines d’années, l’Education nationale distribue des diplômes bidons pour l’image. 
      Les jeunes (et moins jeunes) qui sortent de l’école ne possède aucun métier. Ils ne sont pas aptes à en apprendre un. Ils ne possède aucune vraie connaissance. À trente ans, certains n’ont encore jamais travaillé. Dans ces conditions, travailler pour faire quoi ? 

      La mécanique du système 
      http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/28/la-mecanique-du-systeme/ 

      Menteur comme un journaliste 
      http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2010/05/03/menteur-comme-un-journaliste.html 



      • Traroth Traroth 13 août 2010 17:11

        Pour les égoïstes : la « génération perdue » en question, c’est celle qui devra payer les retraites des actuels quadras et quinquas. Vos retraites, vous voyez où vous pouvez vous les mettre, je pense...


        • ZenZoe ZenZoe 13 août 2010 19:11

          "Les politiques qui nous gouvernent, ont validé et défendu les thèses du libre échange et de l’ouverture des marchés".

          Il faut dire qu’ils n’ont pas trop eu le choix face à des multinationales organisées en lobbies implacables et puissants - alors que dans le même temps, salariés et consommateurs optaient pour une démarche de plus en plus individualiste et de moins en moins solidaire.

          Je suis persuadée que l’âge d’or - du à la reconstruction des pays après la 2ème guerre mondiale - est terminé et qu’un nouveau cycle a commencé.
          C’est à présent aux jeunes générations d’inventer un nouveau monde et de choisir la direction dans laquelle elles veulent aller. En attendant, c’est vrai, la transition est dificile.


          • spartacus spartacus 13 août 2010 19:33

            Embaucher des salariés en France ? autant se tirer une balle dans le pied.

            Allez on commence :
            L’embauche :
            Remplir la feuille de paye en France : 17 lignes minimum la feuille. Les charges indirectes se calculent comme la conception d’une usine à gaz.

            Pour un salarié il faut que l’employeur suive juridiquement, le contrat de travail, plus le code du travail plus la convention collective plus le suivi des dernières jurisprudences. Parce que attention ils des droits, plus que des obligations. Il est mieux de rester chez lui

            La reconnaissance sociale de l’employeur :
            Si le salarié a un copain, une relation qui travaille à la sécu, la SNCF ou aux impôts, l’employeur est traité d’esclavagiste, il ne donne que 5 semaines. Le voisin à l’EDF il paye pas l’électricité.
            Regarde les forums « Agoravox » les patrons sont traités de « patrons voyous » à longueur de textes. Il y a une mentalité déplorable en France.

            L’outil de travail :

            Créer un emploi c’est aussi la fourniture d’un outil de travail. Les aides ? T’es jamais dans la bonne case. De toute façon c’est réservé à l« innovation » Quid des 99% de projets non-innovants qui créent des emplois ? Un emprunt ? On te prête sur du matériel, mais attention faut avoir de bons bilans et pas de prêt sur l’immatériel.

            Le local ou l’usine :
            Architecte, eaux et foret réglementations, nuisances, refus d’implantation. Loyers disproportionnés.

            La concurrence inter-nations :
            Acheter à l’étranger c’est mieux tu ne fait pas d’avance de TVA. Les impôts, tu peux faire toute l’Allemagne sans voir un seul péage. Un coût de transport plus faible. C’est moins cher d’envoyer un colis de Singapour en France, que de France à Singapour.

            Crois tu que ça donne envie de créer ici quand tu sais comment ça se passe ailleurs ?


            • sonearlia sonearlia 13 août 2010 23:07

              Remplir la feuille de paye en France : 17 lignes minimum la feuille. Les charges indirectes se calculent comme la conception d’une usine à gaz.

              Il y a des logiciels pour imprimer les fiche de payes déjà remplis.

              Pour un salarié il faut que l’employeur suive juridiquement, le contrat de travail, plus le code du travail plus la convention collective plus le suivi des dernières jurisprudences. Parce que attention ils des droits, plus que des obligations. Il est mieux de rester chez lui.
              Quand on voit la mentalité de certains employeur on comprend pourquoi il faut des lois pour protéger les salariés. (quoique, en fait, pas pire que certains salariés, mais eux peuvent pas virer le patron)

              Le local ou l’usine :
              Architecte, eaux et foret réglementations, nuisances, refus d’implantation. Loyers disproportionnés.
              Dans quel région ? parce que dans de nombreuses régions, ce sont pas les friches industrielles qui manquent pour s’installer.

              La concurrence inter-nations :
              Acheter à l’étranger c’est mieux tu ne fait pas d’avance de TVA. Les impôts, tu peux faire toute l’Allemagne sans voir un seul péage. Un coût de transport plus faible. C’est moins cher d’envoyer un colis de Singapour en France, que de France à Singapour.
              La privatisation des autoroutes de sarko a ses amis... il va vraiment falloir les re-nationaliser.
              Pour le coup du colis, c’est due au taxe a l’importation de singapour, et je vais pas leur donner tord, c’est le vrais problème des pays européens, l’absence de protectionnisme.


              • spartacus spartacus 15 août 2010 10:26

                Remplir la feuille de paye en France :

                A l’étranger c’est 3 lignes

                Pour un salarié il faut que l’employeur suive juridiquement, le contrat de travail, plus le code du travail plus la convention collective plus le suivi des dernières jurisprudences. Parce que attention ils des droits, plus que des obligations. Il est mieux de rester chez lui.
                Quand on voit la mentalité de certains employeur on comprend pourquoi il faut des lois pour protéger les salariés. (quoique, en fait, pas pire que certains salariés, mais eux peuvent pas virer le patron)
                Parce que tout ce bordel ça protège les salariés ? Rappelle moi le nombre de chômeurs ?

                Le local ou l’usine :
                Architecte, eaux et foret réglementations, nuisances, refus d’implantation. Loyers disproportionnés.
                Dans quel région ? parce que dans de nombreuses régions, ce sont pas les friches industrielles qui manquent pour s’installer.
                En région parisienne, près d’un aéroport ? Dans certaines régions y’a personne de qualifié.


                La concurrence inter-nations :
                Acheter à l’étranger c’est mieux tu ne fait pas d’avance de TVA. Les impôts, tu peux faire toute l’Allemagne sans voir un seul péage. Un coût de transport plus faible. C’est moins cher d’envoyer un colis de Singapour en France, que de France à Singapour.
                La privatisation des autoroutes de sarko a ses amis... il va vraiment falloir les re-nationaliser.
                Pour le coup du colis, c’est due au taxe a l’importation de singapour, et je vais pas leur donner tord, c’est le vrais problème des pays européens, l’absence de protectionnisme
                Mais l’exemple est pareil avec l’Allemagne.

                Curieisement pas de réponse sur la reconnaissance sociale. Pas d’avis ?

              • sonearlia sonearlia 15 août 2010 12:34

                A l’étranger c’est 3 lignes

                Oui et ? quelle importance puisque le logiciel imprime les feuilles déjà remplies ?

                Parce que tout ce bordel ça protège les salariés ? Rappelle moi le nombre de chômeurs ?
                Rien a voir, le chômage est causer par l’absence de protectionnisme, le droit du salarié c’est pas seulement le droit de garder son emploi.

                En région parisienne, près d’un aéroport ? Dans certaines régions y’a personne de qualifié.
                Forcement quelqu’un avec 10 ans d’éxpérience dans un domaine précis sans coupure, c’est pas simple a trouver, c’est le problème des employeurs en France, très peu veulent prendre un jeune sans expérience.
                Près d’un aéroport, encore un qui veut se lancer dans la restauration/hostellerie ?

                Mais l’exemple est pareil avec l’Allemagne.
                Ça n’enléve rien de ce que j’ai dit, le manque de protectionnisme nous envois droit dans le mur.

                Pour le social, si le chômage était faible, je suis sur que ça irais tout de suite mieux.

                • spartacus spartacus 16 août 2010 17:53

                  Oui et ? quelle importance puisque le logiciel imprime les feuilles déjà remplies ?
                  Le cout administratif de l’employé. Plus cher.
                  Rien a voir, le chômage est causer par l’absence de protectionnisme, le droit du salarié c’est pas seulement le droit de garder son emploi.
                  Si tu fais du protectionnisme ton voisin en fera. Tu ne vendra plus rien. Ca s’appelle l’économie de marché. Le protectionnisme ça s’appelle la « Corée du Sud ».
                  Pour le social, si le chômage était faible, je suis sur que ça irais tout de suite mieux ;
                  Pour baisser le chômage il faut des employeurs. En France les employeurs sont des percepteurs. Ils collectent la TVA, L’URSSAF, les assedics, les Impôts directs et Indirects, la caisse de retraite, la mutuelle d’entreprise, les fonds de la formation pro, les taxes d’apprentissage, et j’en passe.
                  On a juste oublié qu’il fallait les laisser entreprendre. Quite à avoir de l’argent il vaut mieux l’investir dans l’immobilier, c’’est plus simple, moins contraignant, subventionné. On décourage tout simplement.


                • spartacus spartacus 16 août 2010 17:58

                  PS : Désolé pas de projets dans l’hôtellerie. Juste besoin d’être auprès des flux logistiques.

                  Quand aux jeunes, l’alternance est un bon moyen de rentrer dans la vie active. Les petites structures en recherchent beaucoup.


                • sonearlia sonearlia 17 août 2010 12:23

                  Le cout administratif de l’employé. Plus cher.

                  Pour l’utilisation d’un PC au lieu d’écrire trois ligne avec un stylo.
                  (Si c’est le prix du logiciel, il y en a des libres qui font l’affaire.)

                  Après on en revient au fait que si il n’ya avait pas de charge sociale, on le paierait encore plus cher en assurance maladie, en crédit pour les études...

                  Pour le protectionnisme voir avec ce que j’ai dit ici.

                • spartacus spartacus 18 août 2010 10:37

                  Derrière les lignes il y a des relations administratives, des couts indirects liés à l’embauche.

                  Un coût administratif. Je suis capable de faire une feuille de paye Anglaise avec une feuille et un stylo. Et c’est pas ma langue naturelle.
                  Personne n’est capable de faire une feuille de paye française sans ordinateur et relations administratives, juridiques et comptables. Avant même d’employer un salarié français, il coute plus cher. 
                  Payé moins en net, il est plus cher en brut sans compter le brut de brut avec les charges indirectes...

                  Ton exemple est intéressant, et méprise la valorisation des coûts réels. Entre un stylo et un cout comptable. L’ordinateur, le logiciel il faut l’amortir. 

                  Désolé mais penons l’exemple de la suisse, charges sociales plus faibles n’égale pas moindre protection. Et moins bon salaire.

                  • sonearlia sonearlia 18 août 2010 12:12
                    Pour les feuille de paye un simple fichier excel ou open office suffit, trouvable avec google.

                    Monter une entreprise sans avoir les moyens d’un pc et d’une imprimante, j’arrive pas a comprendre comment c’est possible...


                  • spartacus spartacus 18 août 2010 14:00

                    C’est un coût parmi tant d’autres qu’il n’y a pas ailleurs, c’est pas une question de moyens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès