Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le péril jaune menace de nouveau la nation !

Le péril jaune menace de nouveau la nation !

Depuis 1987, le gouvernement provincial interdit la vente de margarine de couleur jaune au Québec, pour éviter que les consommateurs distraits que nous sommes ne se trompent en pensant que c’est du beurre. Seule la margarine blanche, d’aspect un peu dégoûtant, peut être vendue. L’objectif est, bien sûr, de protéger ce marché essentiel pour quelques milliers de vaillants agriculteurs qui produisent du beurre au Québec. Les intervenants du milieu s’entendent pour dire que si les consommateurs se mettaient par mégarde à acheter de la margarine jaune, des milliers de fermes feraient faillite, des villages entiers fermeraient, la culture rurale risquerait de disparaître, et l’occupation du territoire serait remise en question.

La compagnie Unilever, une multinationale qui n’a que mépris pour l’avenir des régions du Québec, avait perdu un appel, devant la Cour suprême du Canada, visant à faire modifier ce règlement. Un panel sur le commerce interprovincial du Conseil de la fédération a toutefois jugé, cet été, que cette barrière au commerce était illégitime, et a demandé sa levée pour le 1er septembre. Mais malgré ce qu’annonçait un peu vite notre collaborateur Paul Beaudry en août (c’est vrai qu’il est plutôt jeune et immature), il est toujours impossible d’acheter de la margarine jaune au Québec, le gouvernement Charest ayant heureusement refusé de céder aux pressions de cette multinationale qui ne vise qu’à faire du profit sur le dos de la population.

Jeudi dernier, l’un des courageux défenseurs des intérêts de notre peuple à l’Assemblée nationale a constaté avec horreur que de la margarine jaune était tout de même en vente dans un Wal-Mart de la région de Québec. Maxime Arseneau, député péquiste des Îles-de-la-Madeleine, s’est alors présenté en Chambre avec la preuve en mains et a exigé du ministre de l’Agriculture qu’il intervienne au plus vite. « Le ministre a le devoir et la responsabilité de saisir tous les contenants de margarine jaune actuellement en vente illégalement au Québec. »

Conscient que la mission fondamentale de l’État est de remplir sa fonction régalienne de protection des citoyens contre toute menace interne ou externe, le ministre a envoyé hier ses inspecteurs dans tous les magasins de la région pour saisir les contenants suspects. Soixante-douze pots de margarine jaune de marque Becel, d’une valeur de 179.28 $, ont été retirés des tablettes de quatre magasins Wal-Mart, sauvant ainsi, une fois de plus, le monde rural québécois de la disparition. La compagnie Unilever prétend qu’il s’agit simplement d’une erreur dans l’acheminement des stocks. Bande d’hypocrites !

Et dire qu’il y en a qui pensent que les gouvernements sont inutiles, et qu’ils interviennent trop dans nos vies !!!

Martin Masse


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Michel Monette 8 novembre 2005 13:17

    D’habitude, je suis plutôt critique de l’idéologie de droite du Québécois Libre, mais pour une fois je suis en accord avec eux. La défense de la couleur de la margarine est totalement ridicule. L’État a vraiment mieux à faire que de soulever les couvercles des contenants de margarine. Il faudrait que les députés aient le courage de mettre fin à cette guérilla aussi inutile qu’insultante pour les consommateurs.


    • Jeriko (---.---.234.230) 11 novembre 2005 00:32

      Pardonnez mon ignorance.. « Maxime Arseneau, député péquiste des Îles-de-la-Madeleine » Qu’est ce qu’un député péquiste ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès