Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le plus grand salon européen du cannabis se tiendra sous les fenêtres du (...)

Le plus grand salon européen du cannabis se tiendra sous les fenêtres du commissariat d’Hendaye

Alors qu'en France l'état dépense plusieurs centaines de millions d'euro chaque années à tenter de freiner le trafic de cannabis, en Espagne la légalisation partielle de cette plante permet de faire fleurir une économie nouvelle, celle du cannabusiness. Un business devenu tellement florissant dans le pays que cette année le plus grand salon européen dédié au cannabis se tiendra en Espagne dans la ville frontalière d'Irun à une centaine de mètre du commissariat français d'Hendaye. Un salon qui generera plusieurs centaines de milliers d'euro de chiffre d'affaires sur lequel le fisc espagnol prelevera sa part !

Cette année les organisateurs de l'Expogrow ont vue les choses en grand et ont décidé de faire dans le gigantisme en organisant le plus grand salon dédié au cannabis jamais organisé en Europe le 13, 14 et 15 septembre prochain une fois encore à Irun à quelques pas de la frontière française et du commissariat d'Hendaye. Un choix de lieu interprété par certain comme un pied de nez à la politique prohibitionniste française, interprétation démentie par les organisateurs qui eux insistent sur la situation géographique idéale du lieu à proximité immédiate de la gare, de l'aéroport, de l'autoroute et accessoirement de la frontière française.

Selon les organisateurs c'est l'affluence record de visiteurs de l'édition 2012 de l'Expogrow, avec plus de 15 000 participants dont près de la moitié de français, qui les a poussé à faire cette année dans la démesure en multipliant les activités proposées dans l'enceinte de leur salon d'une superficie totale de 12 000 mètre carré.

En effet, les cannabinophiles pourront accéder à une foire du cannabis ou tous les principaux acteurs du secteur présenteront et vendront leurs nouveautés à des prix très attractif, ils pourront également assister à un forum social ou interviendront plusieurs experts mondiaux du cannabis tel que le hollandais Ben Dronkers fondateur d'une des plus célèbres marque de semences de cannabis thérapeutique, Steve de Angello emblématique activiste du cannabis thérapeutique aux états unis et créateur du centre de distribution de cannabis thérapeutique Harbore Side en Californie, ou encore Arceli Manjon-Cabeza ex numéro 1 de la lutte anti-drogue en Espagne devenue ambassadrice de la légalisation. Seront abordés entre autres thèmes lors de ce forum l'arrivée aussi tardive que timide du cannabis thérapeutique en France et la légalisation du cannabis récréatif en Uruguay. Les visiteurs auront également accès à une zone ludique ou ils pourront se détendre, découvrir les sports locaux, profiter du skate park construit pour l'occasion et assister à des compétitions, se faire catapulter ou encore s’essayer à la chute libre dans un tunnel de vent, sûrement pour se rafraîchir les idées ! Ils pourront aussi assister à des concerts de Lee Scratch Perry, Sinsemillia, et de groupes locaux comme Berri Txarrak et évidement assister à l’événement principal de ce festival la coupe Expogrow qui décernera les prix des meilleures herbes du cru 2013.

Si coté français la tenue de l'Expogrow fait encore grincer des dents, il n'en est pas de même coté espagnol ou il est légal de cultiver du cannabis pour son usage personnel et donc hôteliers comme restaurateurs et commerçants voient d'un très bon œil la tenue de ce salon qui leur permettra le temps d'un week-end d’accroître leur chiffre d'affaire, chose aussi rare qu'appréciée en cette période de profonde crise économique.


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • lulupipistrelle 6 septembre 2013 15:23

    Pas de panique, la concurrence s’organise... de l’herbe locale, cultivée en jardinière sur les terrasses des immeubles chics ...et une clientèle acquise, qui ne veut plus se fournir chez les racailles. 


    • reprendrelamain reprendrelamain 6 septembre 2013 18:48

      Prévoyez des miradors sur les belles terrasses du 16ème (que vous semblez fréquenter) pour contenir les racailles !


    • lulupipistrelle 6 septembre 2013 19:30

      Euh, non, je parlais de Monaco.


    • ecophilopat 6 septembre 2013 16:56

      Ben oui, les fumeurs de joints dorment et mangent aussi, d’ailleurs un bon joint donne de l’appétit.


    • Deneb Deneb 7 septembre 2013 07:04

      ecophilopat : le cannabis fait , dans la plupart des cas, grossir. La perte d’appétit juste après le joint est remplacée quelques dizaines de minutes plus tard par une fringale à la limite de la panique. Sans mentionner que le THC se dépose dans les tissus graisseux et peut y rester des mois, d’où parfois l’impression de « high » sans avoir fumé, le « flashback ». La prise de poids est d’ailleurs un des effets secondaires les plus dérangeants dans la consommation récréative des dérivées du chanvre.


    • ecophilopat 7 septembre 2013 11:56

      Bonjour deneb

      je ne sais pas d’où vous tenez ce genre de bêtises mais vous m’avez bien fait rire.
      Je consomme régulièrement depuis 30 ans et je pèse 62 Kg pour 1,76 m et de tous mes amis fumeurs aucun n’est en « surcharge pondérale ».

      Comme je l’ai dit, un bon joint ouvre l’appétit, le cannabis est d’ailleurs à ce titre utilisé pour traiter l’anorexie mais il ne rend pas boulimique pour autant, et aucune panique dans la fringale.

      Des traces de THC peuvent effectivement rester présente dans les tissus graisseux et dans les cheveux, mais justement il s’agit de traces, donc rien qui ne puisse provoquer des « flashback » cela n’existe pas avec le cannabis.


    • Rincevent Rincevent 6 septembre 2013 16:05

      Plus près, on ne peut pas : le hall du Ficoba est juste après le pont d’Irun à droite. Il va y avoir de l’ambiance au retour et des bouchons à prévoir, on va marcher sur les douaniers…


      • Rincevent Rincevent 6 septembre 2013 17:01

        « On imagine aisément que le fumeur de joints est une providence pour l’hôtellerie et la restauration… » Bien sûr, pourquoi pas ? Je suis même sûr qu’il y aura des difficultés à trouver une chambre dans le coin, c’est évident.

        Vous vous faites peut-être une image un peu caricaturale du fumeur, non ? De bons bourgeois de 63 ans aujourd’hui avaient 18 ans en 68…


        • foufouille foufouille 6 septembre 2013 18:41

          donc en hollande, il y a que des macdo ?


        • joman 7 septembre 2013 02:43

          lool des pouilleux.. l’homme consomme du cannabis depuis des millénaires parce qu’il aime ça, pour se nourrir, s’évader, aiguiser sa sensibilité, se soigner, s’habiller, traverser les océans,, la reine Victoria l’utilisait pour ses règles douloureuses et des ignares viennent poser leur petite crotte de commentaire sans savoir de quoi ils parlent, juste à répéter la propagande que les donneurs d’ordre des dealeurs leur ont apprise par l’intermédiaire des médias, on croit rêver.. à qui profite la prohibition monsieur schweitzer, vous êtes vous déjà posé la question ? 

          le papi "arrivé dans la vidéo suivante en tous cas il vous m**** ou il vous f**** comme vous le sentez : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=f3Uurh0Z7SU

        • 6ber 6ber 7 septembre 2013 08:33

          Absolument ...


        • Rincevent Rincevent 6 septembre 2013 18:04

          Décidément, le sens de la mesure (et des réalités) c’est pas votre truc. Sortez un peu de votre canton et ouvrez les yeux !

          Pour 68, les plus déjantés que j’ai connu étaient des jeunes Suisse qui fuyaient leur pays pour pouvoir respirer. Ça a changé ?


          • reprendrelamain reprendrelamain 6 septembre 2013 18:55

            @Schweizer.ch
            j’imagine que vous auriez écrit exactement la même chose s’il s’était agi d’une foire au vin !


            • Rincevent Rincevent 6 septembre 2013 20:01

              C’étaient eux qui étouffaient le suisse moyen ? Ce n’est pas ce qu’ils m’ont raconté. Maintenant, respirer entre soi, à la même cadence, sans faire de bruit, ça doit être… bien. A condition de pouvoir supporter ça toute une vie, bien sûr.


              • joelim joelim 7 septembre 2013 12:54

                Vous êtes courageux de vous encanailler sur un site non-suisse donc non-javelisé, où il y a des traces de vie non contrôlée, etc. smiley 


              • Rincevent Rincevent 6 septembre 2013 23:03

                Bon, on va peut-être s’arrêter là. Vous avez une vision complètement négative et méprisante de tout ce qui ne vous ressemble pas, en fait. Une (mauvaise) caricature de Suisse.

                Je passe.


                • 6ber 6ber 7 septembre 2013 08:24

                  Encore une avalanche de commentaires à coté de la plaque, comme chaque fois que ce sujet est abordé.
                  La Beu fait grossir ? La bonne blague, on aura tout entendu !!!
                  Quant aux flashs vous confondez avec l’acide Deneb, jamais un pet n’a provoqué ça.
                  Parlez de ce vous connaissez.
                  Il faudrait aussi considérer que l’ exploitation du chanvre pourrait redonner du tonus à notre agriculture et à notre économie en général.


                  • ecophilopat 7 septembre 2013 12:16

                    Bonjour schweizer

                    vous êtes vraiment une caricature dans votre genre, qui a réussie certes, mais une caricature tout de même.

                    A la fin du siècle dernier il y avait 180 000 ha de culture de chanvre en France, il devait certainement y en avoir en Suisse aussi.

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Chanvre

                    Il s’agit simplement d’une variété très pauvre en THC.


                  • joelim joelim 7 septembre 2013 12:58

                    Dès la légalisation de l’herbette, on pourra reprendre tous les arguments tels quels en faveur de la culture et du monopole d’Etat pour le Papaver somniferum et l’Erythroxylum coca


                    On a déjà fait la tragique erreur de légaliser une autre drogue douce : le chocolat (suisse). smiley 

                  • chmoll chmoll 7 septembre 2013 08:48

                    ou alors faut le faire a la casquet , tu respire la fumée et hop un coup droit direct au cerveau


                    • Bilou32 Bilou32 7 septembre 2013 09:05

                      Beaucoup de propagande pour l’usage du canabis par ici... Les agoravoxiens seraient ils tous des dépressifs choisissant la phytothérapie ?
                      La légalisation du canabis ne permet-elle pas d’anesthésier la population et les chomeurs un peu trop nombreux en Espagne ? L’Etat a finalement tout interêt à la légalisation ! Hollande devrait y penser, c’est un excellent moyen de contenter pas mal de monde (vu ce que je lis...), et ramasser un peu de taxes.
                      On peut donc le considérer comme un traitement alternatif, certes, mais pourquoi ne pas chercher les causes au mal être des individus ? A titre personnel, je préfère m’abstenir, de toute façon, toutes les fumées sont nocives !
                      A part çà, quel type de sol faut-il pour cultiver le chanvre ? Quel rendement peut-on espérer ? Je me lancerais bien sur 1 hectare pour commencer...


                      • foufouille foufouille 7 septembre 2013 10:28

                        le chanvre est une mauvaise herbe, il pousse partout et très bien. on peut aussi faire des cordes avec la fibre


                      • joelim joelim 7 septembre 2013 13:02

                        La légalisation du canabis ne permet-elle pas d’anesthésier la population et les chomeurs un peu trop nombreux en Espagne ? 


                        C’est vrai aussi pour le chocolat, le pinard et autres tranquillisants. Est-ce un service à nous rendre de nous les autoriser, je pose la question...

                      • 6ber 6ber 7 septembre 2013 09:57

                        Malheureusement l’image du « drogué » que nous ont servi les tf1 et consort depuis des dizaines d’années a toujours été négative et à juste titre puisqu’il s’agissait toujours de drogues dures liées à une forte dépendance.
                        Il est évident que cette dépendance est a bannir et que ces substances sont un véritable fléau.
                        Sachez cependant que l’on peut rester actif après avoir consommer du cannabis et ce, sans aucune agressivité contrairement à certaines substances licites qui sont employés régulièrement et souvent sans discernement par la plupart de nos contemporains.
                        Chacun est libre de son choix mais je préférerais largement vivre dans une société « cool » plutôt que celle de loups dans laquelle nous vivons aujourd’hui.


                        • joelim joelim 7 septembre 2013 13:09

                          Etant donné la dégradation catastrophique de la morale politique et ses conséquences pour la France je ne serais pas étonné que l’activité économique autour de la culture de cette plante soit le seul levier de croissance qui nous reste...


                          • BisonHeureux BisonHeureux 7 septembre 2013 14:40

                            Voilà deux années que cette étude de l’institut national du cancer américain a été publié :

                            le National Cancer Institute reconnaît les bénéfices potentiels du cannabis médicinal pour les personnes atteintes de cancer

                            IACM-Bulletin du 1 avril 2011 (extraits)

                            Etats-Unis : le National Cancer Institute reconnaît les bénéfices potentiels du cannabis médicinal pour les personnes atteintes de cancer

                            Dans la section « Médecine complémentaire et alternative » de son site, l´Institut National sur le Cancer, pour la première fois, donne des informations sur le cannabis et les cannabinoïdes. Dans la section « Informations générales », le texte dit : « les bénéfices potentiels du cannabis médicinal pour les personnes atteintes de cancer sont multiples : effet anti émétique, stimulation de l´appétit, soulagement de la douleur, et amélioration du sommeil.

                            Dans le cas d´une pratique intégrative oncologique, le médecin pourra recommander le cannabis médicinal, non pas seulement pour le traitement des symptômes de bien-être, mais aussi pour son effet antitumoral. »

                            Dans la section « Attestations relatives au cannabis et aux cannabinoïdes », le texte dit : « actuellement, il n´y a pas suffisamment de preuves pour traiter les symptômes liés au cancer, ou ceux liés aux effets secondaires, en dehors du contexte déterminé des essais cliniques. » Dans la section « Effets contraires », le textedit : « les cannabinoïdes ont un profil de sécurité favorable.

                            Contrairement aux récepteurs opiacés, les récepteurs aux cannabinoïdes ne se situent pas dans la zone des terminaisons cervicales qui contrôlent la respiration. Ainsi, les overdoses mortelles dues à la suppression de la respiration ne peuvent pas se produire. Parce que les récepteurs aux cannabinoïdes sont présents dans tous les tissus du corps, et non pas seulement dans le système nerveux central, les effets contraires qui peuvent être rencontés sont la tachycardie, l´hypotension, l´injection conjonctivale, la bronchodilatation, le relâchement musculaire, et la baisse de la motilité gastro-intestinale. Bien que les cannabinoïdes soient considérés par certains comme une drogue, son potentiel de dépendance est considérablement plus faible que celui d´autres produits prescrits ou d´autres substances dont l´abus est néfaste ».


                            • Crab2 8 septembre 2013 17:00

                              Marseille et le reste du monde


                              À la ville de Marseille et au monde

                              C’est à se demander quand la France montrera sa volonté de mettre fin aux économies souterraines ( dont le trafic des drogues ), de porter un coup fatal à la fraude fiscale, à la criminalité ’’ ordinaire ’’, ce qui suppose, de mettre fin à la circulation des espèces en rendant obligatoire le porte monnaie électronique en complément des cartes bancaires ou du carnet de chèques ( donc plus d’espèces en circulation )

                              L’ Europe sera t-elle en capacité de suivre ? ( sans exclure, pour autant, de tout mettre en œuvre, pour éradiquer les paradis fiscaux )


                              Suite :

                              http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2013/09/08/marseille-et-le-reste-du-monde-5159163.html


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

PGL


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès