Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le poisson pourrit par la tête

Le poisson pourrit par la tête

Le doigt d'honneur de Henri Emmanuelli n'est pas l'évènement de la semaine, pas plus d'ailleurs que les tribulations des corrèziens en Corrèze. Ce geste déplacé a cependant une signification des plus péjoratives, c'est un "signe", un très mauvais exemple à une époque qui en regorge. C'est presque à la hauteur du fameux "casse-toi pauvre con" dont on parle encore aujourd'hui et dont la gauche nous rebat les oreilles. Les donneurs de leçons, les parangons du respect de l'autre devraient pourtant donner l'exemple. Ils ne cessent de répéter qu'il doit venir "d'en haut" : on mesure l'éloignement du discours et des actes !

Ce sont trop souvent ces attitudes contradictoires qui troublent au plus haut point chez ces Maîtres de la sentence.

Comment faire ensuite comprendre à des enfants chahuteurs qu'ils doivent respecter le maître d'école, que l'écoute de l'autre est importante même s'il profère des idées qui ne sont pas les vôtres ? En un mot comment promouvoir le respect quand on livre de tels exemples. Rien de nouveau à l'Assemblée Nationale, Noël Mamère avait déjà encouragé le bras d'honneur : il fut d'ailleurs sanctionné à juste titre.
Ces gestes déplacés, irrespectueux, associés aux vociférations et divers noms d'oiseaux balancés pendant les réponses gouvernementales, ces injures de bas étage livrées aux caméras de télévision, sont de véritables dénis de démocratie.
Les mêmes qui se prêtent à ces petits jeux, seront les premiers à fustiger les violences verbales à l'école, sur les stades, dans les lieux publics, à l'égard des femmes, des homosexuels ou des minorités etc. Ils ne se rendent pas compte du triste spectacle et du lamentable exemple qu'ils donnent.

Enfin que faudra-t-il pour faire comprendre aux uns et aux autres que l'époque a changé, que les micros et caméras sont partout, aussi bien à Sarran (Corrèze) qu'au Palais Bourbon et qu'il faudrait tout de même commencer à en tenir compte ?
A défaut je crains beaucoup pour l'avenir serein de nos démocraties représentatives : le poisson pourrit toujours par la tête. [proverbe Chinois]

Le blog


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 15 juin 2011 14:30

    Des enfants gatés qui continuent de faire perdurer les chamailleries de d’école sans penser une seule fois qu’ils sont en charge de défendre les Français et non pas leur place à l’asemblée.

    Leurs absences aux séances et les avantages dont ils bénéficient génére le dégout de la politique par le Français.



    • S IL N AVAIT QUE DES BRAS OU DOIGTS D HONNEUR....QUAND ILS VIOLENT..SODOMISENT DES ENFANTS.... 5AU MAROC..TUNISOIE ET AILLEURS ILS SERVENT D EXEMPLE A NOS JEUNES....UNE HONTE POUR LA FRANCE....QUI POURRIT.........PAR LA TETE(on pourrait dire par la queue ...AUSSI...°

      MAIS LE PEUPLE DES CITOYENS EST PLUS POLI QUE SES ELUS...


      nos élus sont sans morale...corrompus...toujours en conflit d’interets
      TOUSENSEMBLE


    • oncle archibald 15 juin 2011 14:30

      Sur la fin de la IV eme république les « débats » tournaient parfois au pugilat et les « journalistes parlementaires accrédités » n’hésitaient pas à descendre dans l’hémicycle sous prétexte de « séparer les antagonistes » mais en réalité pour faire le coup de poing avec leurs copains .. C’est entre autres pour faire cesser cette mascarade de démocratie que l’on est passé à autre chose ... La VI eme c’est pour quand ?


      • Bill Grodé 15 juin 2011 17:02

        Comme le chantaient les chansonniers naguère : ça parle , ça ment, ça ferait mieux de se taire, c’est un parlementaire.


        • Furax Furax 16 juin 2011 12:07

          Ca ne va pas non !
          Je regrette vivement le temps où les élus étaient encore des hommes engagés qui n’hésitaient pas à faire le coup de poing, voire à se battre en duel pour leurs IDES. On ne sait même plus ce que c’est que des idées...
          Oh, ils sont gentils et policés, bien polis comme tout vos élus qui se rendent à Versailles voter le traité de Lisbonne CONTRE LE PEUPLE. Ils murmurent à peine lorsqu’ils s’auto-augmentent en commençant par la tête justement, tout en prêchant l’austérité à la plèbe !
          J’espère qu’Henri Emmanuelli interviendra très fort dans la campagne et multipliera les « doigts » ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès