Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le pouvoir en déliquescence

Le pouvoir en déliquescence

L'homme fort de l'Eurovision
La course au pouvoir d'une partie de l'élite politique du pays a quelque chose de dérisoire et de pathétique. La gesticulation continue accompagnée de mots sans contenance et d'assertions sans poids, transforment les prétendants aux responsabilités en marionnettes de papier froissé, sans consistances. Portés par une ambition démesurée qui leur tient lieu de programme, les hallucinés s'épuisent à mouliner, sabre en l'air, dans la jungle des déçus. Les promesses de lendemains qui chantent ont fait long feu. Ils parlent, implorent ou menacent... refusant toute responsabilité d'un passé dont ils sont responsables, se moquent du présent qu'ils ne maîtrisent pas en tirant des plans sur l'avenir dont ils ignorent tout.

Ils sont juste là pour nous dire que le jour où ils seront aux affaires, ils nous ferons rêver de changement...le leur !

La situation vaudevillesque ne manque pas d'être dramatique. La plupart des saltimbanques de la politique courent derrière des formules éculées. A défaut de prendre des risques en vue de prochaines élections, ils adoptent des stratégies consistant à appliquer des idées d'un autre temps aux nécessités d'aujourd'hui. Ne rien changer qui puisse contrarier l'évolution d'une carrière. Cela engendre un manque de vision et une totale ignorance de l'histoire et de la géopolitique en mouvement. Cette impéritie leur fait gravir des montagnes d'invraisemblances.

Les acrobates de l'inutile ne réalisent pas qu'ils dansent sur un volcan en phase éruptive. Une partie des responsables de la planète, faute d'une diplomatie maîtrisée et d'une vision à long terme, se fourvoie dans le bricolage d'un autre temps, mettant un nombre croissant de populations en danger. Beaucoup de caciques ne savent que faire mais s'accrochent désespérément à leurs prérogatives.

La terre brûle en Ukraine, en Palestine, en Libye, en Syrie, en Irak, en Afrique, en Afghanistan, etc. -

 
Club Med Ukraine
des conflits évitables si le simple bon sens l'avait emporté. « Qui trop embrasse mal étreint », ce qui a été le cas dans la plupart des démarches effectuées par l'occident. Armer les talibans pour chasser les Russes d'Afghanistan en est une preuve flagrante, qui plus est, doublée d'une méconnaissance historique. A croire que l'occident a une préférence pour l'action...avant la réflexion et une mise en perspective. Les mêmes causes engendrent les mêmes effets pour...la Palestine. A force de composer avec des sentiments de culpabilités, en faisant preuve d'une certaine paresse intellectuelle et une volonté de plaire aux États-Unis, la situation Israélienne est devenue inextricable. Grâce ou à cause des Sionistes, le temps des persécutions fait peau neuve.


Ce n'est plus un revival de la solution finale envers les juifs, mais la solution finale du Sionisme envers les palestiniens. Prôner la paix pour faire la guerre, le paradoxe qui met le Moyen-Orient à feu et à sang. Il est inimaginable que cette guerre et ses exactions, financée par l'occident, puisse engendrer une paix durable.

 
Révolte Chinoise
Le monde change à grande vitesse, les rapports de force se mobilisent ailleurs avec comme résultat une Europe qui s'affaiblit faute d’imagination et de volonté politique. La carte du monde se redessine autour de la Chine, des pays de l'Asean, de l'Australie et de l'Amérique du nord et du sud. Il ne sert à rien de verser des larmes de crocodiles sur la présente médiocrité de l'Europe. La lutte des ego, des petits chefs et des ambitions contrariées sont autant de preuves patentes quant à l'incompétence du petit personnel politique dans sa déplorable gestion. Le compte à rebours est commencé. Le rêve d'une Europe riche et puissante est, pour l'instant, à l'agonie. Une incompétence généralisée balaye les idées et les espoirs mis dans la grandeur du continent. L'Europe est tout sauf un accident de l'histoire mais il est impératif qu'elle se reprenne, sous peine d'atteindre rapidement un point de non retour. A l'ère des conquêtes spatiales il n'est pas possible d'en revenir au temps des diligences. Même si la route vers le futur est pavée d'inconnus, c'est le seul chemin capable d'ouvrir sur un avenir à portée humaine. Ronronner, comme la plupart des politiciens, les fesses dans le velours en attendant une retraite (imméritée) n'est plus de mise.

Les mentalités, ainsi que les frontières de la planète artificiellement établies lors des siècles de guerres et de colonisations, se modifient. Des ethnies, des peuples et des pays tendent, en toute logique, à se regrouper par affinités. Ces modifications politiques et territoriales ne se feront pas sans heurts, ni douleurs. Pour faire face aux désordres actuels et ceux à venir il est nécessaire que le continent Européen se libère de la tutelle américaine.

Il serait temps pour l'union de s'occuper de sa défense en créant sa propre armée dans le cadre d'une défense fédérale. Ne plus conditionner sa protection aux impératifs de l'OTAN, donc des États-Unis, rendrait à moyen terme, l'union plus crédible. Une armée pour un continent afin de gagner son indépendance. Le même problème se pose pour l'économie, pour la diplomatie et l'industrie. Pour obtenir les moyens de ses ambitions, l'ensemble des états de l'union, doivent parler d'une voix. Éviter les cacophonies stériles et mettre fin aux démarches en ordre dispersé vers les futurs défis de la planète.
 
Enfin un citoyen Européen !
Qui plus est, si l'Europe veut se doter d'un poids réel en fonction de sa puissance, actuellement théorique, une certaine perte de souveraineté est inévitable. Partir les mains vides, avec le verbe comme seule arme vers la conquête du futur, est voué à l'échec. C'est s'infliger un autogoal et revient à soumettre le continent au dépeçage. L'Europe a des choix à faire, impliquant une vision d'avenir et engageant la totale responsabilité de ses politiciens à court et à long terme. Le jeu des demi mesures a fait long feu. Il faut inventer des nouveaux outils pour aborder les challenges du vingt et unième siècle. C'est cela ou disparaître en tant que puissance. Le bon sens populaire, les réseaux sociaux aidant, progresse partout et fait preuve d'une toujours plus importante perception politique.


Les communautés comprennent vite et se forgent sans difficulté ni complexe une image précise de ce que devrait être une justice équitable. Ce sont eux qui auront le dernier mot...



NB. l'Homme, de tous temps, s'est évertué à dépouiller ses semblables. Toutes les fortunes du monde sont issus de vols. Nord, sud, est ou ouest la problématique est la même. Qu'il s'agisse des barbares déboulant sur le sol des Amériques après la découverte du continent par Christophe Colomb, tous n'ont cessés de commettre vols, meurtres et assassinats pour s'emparer des terres et mines des autochtones.

Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Tillia Tillia 12 décembre 2014 17:52

    Si on sait déjà sur quelles bases repose la naissance de la république française, de longues périodes d’exactions, de sang et de barbarie, alors à l’échelle planétaire, je vous laisse y réfléchir.


    • La mouche du coche La mouche du coche 13 décembre 2014 12:28

      Article vicieux. Au lieu de nous demander de sortir de l’Europe, il veut la renforcer en lui donnant plus de pouvoirs de police. L’auteur doit être un nouvel euro-troll. L’empire nous en amène un nouveau par semaine en ce moment. smiley


    • alinea alinea 12 décembre 2014 19:02

      Texte inspiré, j’aime bien ; quant au NB, je l’aurais mis au contraire au centre du texte !!
      Ceci dit, il y a quelques temps que les politiques ne sont plus nos élites d’avant garde, nos guetteurs, nos protecteurs, mais bien l’émanation de la médiocrité ambiante.
      L’ont-ils jamais été ? mais ils auraient dû l’être !!!!


      • lsga lsga 12 décembre 2014 19:06

        la terre brûle aussi en Tchétchénie... et en Côte d’Ivoire... 


        • FOHP 13 décembre 2014 00:49

          « Pour faire face aux désordres actuels et ceux à venir il est nécessaire que le continent Européen se libère de la tutelle américaine. » Absolument d’accord. Il est egalement grand temps de retablir la democracie en Europe.



          • Attilax Attilax 13 décembre 2014 12:44

            Ah bon, elle a déjà existé en Europe ces derniers siècles ?


            • Samson Samson 14 décembre 2014 23:28

              « Les acrobates de l’inutile ne réalisent pas qu’ils dansent sur un volcan en phase éruptive. »
              Je pense qu’ils le réalisent fort bien et s’en trouvent maintenant réduits, sans autre perspective, à gagner du temps pour prolonger et accélérer le pillage en cours du bien et du domaine public !

              "Pour faire face aux désordres actuels et ceux à venir il est nécessaire que le continent Européen se libère de la tutelle américaine.« 

              Avant de dénoncer une tutelle tant stratégique qu’économique »américaine« - vassalité que la signature des traités TAFTA ne peut que très considérablement renforcer et accentuer à notre détriment -, ne conviendrait-il pas de commencer par restaurer la démocratie sur le vieux continent, soit nous libérer des chaînes et du programme d’asservissement mondial actuellement mis en oeuvre par la financratie ?
              Car, tant Washington que nos »élites" €uropéennes - Commission, BC€, ... - nous soumettent aux mêmes diktats de la Pensée Unique, bêlés en choeur tant par FMI, Banque Mondiale, OMC, OCDE, ..., que nos médias, politiciens et « experts » à la botte.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès