Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le PRCF soutient les travailleurs d’Alstom : nationalisons Alstom et (...)

Le PRCF soutient les travailleurs d’Alstom : nationalisons Alstom et créons un pôle public de l’industrie en sortant de l’UE

Dans un courrier adressé aux syndicalistes d’Alstom le PRCF a tenu à témoigner de son soutien aux travailleurs d’Alstom et rappeler son appel à la nationalisation et à la création d’un pôle public de l’industrie en sortant de l’UE.
Appel qui rejoint largement l’analyse et les revendications des syndicalistes d’Alstom.

Ci-après la lettre adressée par la Commission Lutte du PRCF aux syndicalistes CGT d’Alstom, ainsi que le communiqué de la CGT d’Alstom.

Nationalisons Alstom

Le 2 juin, le comité ad-hoc, nommé par les représentants des actionnaires et composé d’administrateurs « indépendants », rendra son verdict sur le démembrement d’Alstom après l’examen des offres des groupes allemand et américain Siemens et General Electric.

L’on ne peut que regretter que, depuis que le gouvernement a été informé dès la première heure de la vente de cette entreprise, il n’y ait pas eu une grande concertation publique pour la nationalisation pleine et entière de ce fleuron industriel français si décisif pour l’emploi, la maîtrise technologique, la souveraineté populaire et le développement juste et écologique du pays.

Le dépeçage du groupe et le départ à l’étranger des technologies et des richesses créées, sont si importants que, sous la pression et la colère exprimées par les salariés et leurs syndicats, le gouvernement, a pris dans la précipitation un décret élargissant à l’énergie et aux transports, le champ de l’obligation d’une autorisation préalable de l’État pour des prises de contrôle étrangères d’entreprises françaises.

Ce décret est de la poudre aux yeux ! Rappelez-vous, alors que le PDG Patrick Kron, annonçait la suppression d’une centaine d’emploi dans l’activité transport, Arnaud Montebourg remerciait Alstom d’avoir « épargné la France »

L’importante déclaration des 4 fédérations CGT des Cheminots, des Transports, de la Métallurgie et de l’énergie souligne : les deux voies proposées par Siemens et General Electric conduisent à une découpe pure et simple d’Alstom par activités, avec des conséquences importantes sur le plan social. D’ailleurs ces deux mêmes groupes, chacun le sait, restructurent et suppriment des emplois.

Le PRCF solidaire des travailleurs d’Alstom a depuis des mois proposé la nationalisation de cette industrie – les différentes déclarations ci-dessous en témoignent – et ce conformément à son programme demandant la nationalisation des grandes entreprises, la création d’un pôle public de l’énergie, d’un pôle public de l’industrie pour réindustrialiser le pays.

Le PRCF à au cours des derniers mois pris très régulièrement positions au sujet des nationalisations :

Par ailleurs, contrairement à d’autres organisations, nous ne fermons pas les yeux sur le fait que la création d’un pôle public de l’énergie, d’un pôle public de l’industrie, et plus largement la défense de nos services publics et de ce qu’il reste des entreprises publiques nationalisées par exemple au sortir de la guerre en application du programme du conseil national de la résistance est impossible en restant dans l’Union Européenne. Oui pour nationaliser, pour réindustrialiser le pays avec un grand pôle public de l’industrie, à commencer par Alstom, par la sidérurgie, par la pétrochimie etc… oui il faut sortir de l’UE du capital. Car nous sommes convaincu comme vous qu’il n’y a pas d’autres issue que celle de la nationalisation, car nous sommes convaincus que c’est les travailleurs et non l’oligarchie capitaliste qui doivent décider de façon souveraine nous devons tous ensemble agir pour briser les chaines de l’Union Européenne. C’est pourquoi le PRCF, tout en témoignant de sa pleine solidarité, de son total soutien aux travailleurs d’Alstom ainsi qu’à tous ceux qui luttent contre le démantèlements de ce qu’il reste de l’industrie construite par les travailleurs de notre pays, Le PRCF appelle les travailleuses et travailleurs du groupe Alstom à agir avec leur organisations pour sortir de ce carcan qu’est l’Union Européenne du capital et son outil d’exploitation massive, de guerre aux salaires qu’est l’Euro.

La commission lutte du PRCF

Alstom : nationalisation !

 
CGT Nord

Déclaration CGT Cheminots- Energie- Métallurgie- Transports

ALSTOM : Choix entre l’intérêt général et l’intérêt particulier !

Le conseil d’administration d’ALSTOM vient de réaffirmer sa préférence pour une découpe de l’entreprise avec une vente de la branche Energie à GENERAL ELECTRIC.

Ce choix confirme une volonté de « vente à la découpe » du groupe pleinement assumée par le PDG du groupe, Patrick KRON, dans une interview au journal LE MONDE. Ce choix est d’abord financier et permet notamment au principal actionnaire, M.BOUYGUES de faire une plus-value juteuse d’environ 2,5 milliards d’euros. De quoi peut être le consoler de son échec avec SFR et lui permettre de se relancer dans le domaine des télécommunications.

Malgré les déclarations et les promesses du PDG de General Electric notamment lors d’un passage à la télévision publique française, sa politique sociale en France n’est pas celle qu’il décrit. Les salariés de General Electric en France peuvent en témoigner. Les plans de restructuration s’y succèdent, avec 658 suppressions d’emplois dans la division médicale comme de l’énergie. Et le management à l’américaine a de graves conséquences sur la vie et la santé du personnel concerné.

L’option SIEMENS conduirait aux mêmes conséquences industrielles et sociales. L’entreprise allemande est engagée dans un vaste plan de restructuration et de suppressions d’emplois depuis plusieurs mois. Les déclarations consistant à comparer cette prise de participation dans ALSTOM au programme AIRBUS sont un leurre. A la veille des élections européennes, il y a besoin d’un changement de cap et de décisions qui sortent les populations de l’austérité, du dumping social et du chômage.

Dans les 2 cas, les conséquences sociales seraient lourdes notamment en matière d’emplois. Les promesses des uns ou des autres se heurtent à la réalité de ce type d’opération et les exemples de rachats ne manquent pas en la matière.

Nous refusons de nous laisser enfermer dans ces deux seuls choix essentiellement capitalistiques. Nous refusons l’image caricaturale de la nationalisation temporaire de 2004 où le Ministre de l’économie de l’époque a fait « le ménage » des dettes et a engagé un vaste plan de 11 000 suppressions d’emplois pour livrer « propre » un des fleurons industriels de la France à son ami.

Depuis plusieurs mois, nos fédérations travaillent ensemble dans les 2 filières d’avenir que sont les transports et l’énergie.

Il y a besoin de reconstruire des synergies entre ces différentes entreprises et faire converger les technologies ou les savoir-faire des salariés concernés. Coopérer, travailler ensemble pour la réussite de nouveaux projets plutôt que de s’opposer dans une concurrence inutile et improductive.

Nous ne partons pas de rien. Des coopérations ont eu lieu par le passé comme par exemple :

A la SNCF : Dans les chemins de fer, il faut rendre compatibles les infrastructures, l’alimentation électrique avec le matériel. Développer de la grande vitesse, des trains Fret à très lourdes charges ou du train régional de nouvelle génération nécessite d’adapter le matériel aux besoins spécifiques. Toutes les innovations technologiques qui ont fait de la France un modèle mondial en matière de transport ferroviaire sont le fruit d’un travail coopératif entre les cheminots de la SNCF et les salariés d’Alstom, tant sur les cahiers des charges, la conception que les essais. Livrer Alstom à l’appétit des marchés financiers et des groupes étrangers nous ferait perdre cet atout industriel technologique national essentiel.

A la RATP : Depuis 40 ans, ALSTOM fournit le matériel ferroviaire en coopération avec Bombardier, soit les RER, métros et tramways. Il en est le plus gros poste d’investissement avec des marchés de plusieurs milliards d’euros. L’intervention du FSI et l’aide de la RATP ont permis à ALSTOM d’acquérir TRANSLHOR assurant ainsi le développement et la commercialisation du tramway sur pneu en service par exemple à Clermont Ferrand ou Padoue en Italie. Cette coopération s’est également traduite par la mise en place d’une filiale commune d’ingénierie créée en 2011 pour développer le métro de demain sur la base des savoir-faire des 2 entreprises.

Concernant la filière énergétique, en particulier au moment de la transition énergétique, il est indispensable de mettre en cohérence les compétences des entreprises du secteur (EDF, CEA, ALSTOM, AREVA), afin de ne pas dilapider les atouts de la France. Part de l’Etat dans les entreprises : EDF : 85%, CEA : 100%, AREVA : 100%.

Ces coopérations entre salariés se sont souvent heurtées à des rivalités de pouvoir ou à des enjeux capitalistiques, comme lors du rachat de la branche Transports et Distribution d’AREVA imposé par le gouvernement de Sarkozy pour plus de 2 Milliards d’euros pour Alstom.

Faire coopérer des entreprises françaises d’une même filière au service de l’industrie, de l’innovation et de l’emploi, n’est-ce-pas un vrai projet pour un état stratège ?

Nous considérons que le gouvernement doit se servir du délai d’un mois supplémentaire pour travailler la seule solution industrielle et sociale viable, c’est-à-dire la prise de participation majoritaire de l’Etat dans un groupe ALSTOM consolidé et cohérent sur l’ensemble de ces activités. C’est d’autant plus justifié que l’immense majorité des commandes provient des entreprises publiques ou des collectivités territoriales.

La CGT à partir de son expérience et de sa place dans l’ensemble des filières concernées, demande à être entendue par les pouvoirs publics. Pourquoi ne pas mettre en place un groupe de réflexions et de propositions avec la présence des syndicats afin de définir une stratégie de redéploiement ?

Après des exemples comme ARCELOR Florange et PCA Aulnay, le gouvernement doit prendre ses responsabilités et rompre avec les logiques de financiarisation de l’industrie et des services. LE VRAI CHANGEMENT, C’EST CA.

La CGT continuera à oeuvrer pour que les salariés interviennent et qu’ils se mêlent de leurs affaires. Les sondages montrent qu’une majorité de citoyens souhaitent que l’Etat nationalise ALSTOM dans l’intérêt général, au service d’une politique de développement de l’industrie et d’emploi dans le pays.

Les prochains rendez-vous d’actions les 15 et 22 mai sont une opportunité à saisir pour se faire entendre en nombre.

CGT

Retrouvez le PRCF sur les réseaux sociaux :


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 28 mai 2014 13:46

    Sortir de l’UE ? Mais faut demander l’ autorisation à Mr Hollande et à l’UMP mais je ne crois pas qu’ils soient daccord .....


    • lsga lsga 28 mai 2014 14:25

      mais oui, c’est ça, donnons le statut de fonctionnaire aux bourgeois qui dirigent Alstom, ce sera forcément mieux...

       
      Hey : ABOLITION DE LA PROPRIÉTÉ PRIVÉE DES MOYENS DE PRODUCTION !
       
      ça vous dit un truc au PCRF ? 

      • taktak 28 mai 2014 15:07

        tu sais lire ISGA ? visiblement non, tu sais que troller

        Déjà c’est PRCF
        Ensuite le PRCF propose la nationalisation, c’est à dire l’abolition de la propriété privée d’alstom.
        Et la création d’un pole public de l’industrie. Ce qui veut dire qu’il faudra aller au delà d’alstom. Pour commencer.


      • scylax 28 mai 2014 22:34

        Reconstituons l’URSS en France : ça ira mieux.


      • alinea alinea 28 mai 2014 14:30

        Les actions ne servent à rien !!
        Vous devez le savoir : combien faut-il être pour demander un référendum ?
        Désobéir à l’Europe, cela devrait plaire à beaucoup, parce que la France entière pourrait bien être dans la rue que Hollande jamais ne désobéira ; on ne lui a pas inculqué la désobéissance à l’ENA !! tandis qu’exiger un référendum, qui l’obligerait à désobéir, ça ça aurait de la gueule !!


        • Ouallonsnous ? 29 mai 2014 10:25

          Vous avez raison Alinéa, il faut forcer Hollande à désobéir à l’UE, et non l’Europe !

          François Hollande a confirmé lundi soir ne rien changer à sa politique austéritaire et sa soumission à l’UE et l’Empire anglo-yankee, que les Français et les électeurs de gauche viennent de désavouer par deux reprises aux élections municipales et européennes, ceci après le non à l’UE du référendum du 29 mai 2005, foulé aux pieds par les représentants de l’oligarchie en place l

          1) il prend la victoire du FN comme un encouragement à continuer sa politique.

          2) Il veut que le FN monte encore.

          En Ukraine on envoie au peuple les néo-fascistes de Svoboda et Pravy sektor.

          En Grèce on envoie les fascistes de Aube Dorée ...

          En Syrie, on a envoyé les djihadistes entraînés par l’OTAN et l’Arabie Saoudite

          En France, on nous envoie le FN.

          On ; c’est le grand patronat et la finance internationale  qui veut continuer la même politique que celle mise en œuvre par l’UE.

          Nous c’est le peuple qu’on veut mater.

          Si ça continue, le FN au nom de l’Empire anglo-USraélien va lui donner un susucre . ( Valls en temps que sayanim inféodé au sionisme a déjà eu son kilo de susucre).

          Les français doivent en conclure qu’ils ont mis au pouvoir des gens travaillant pour l’étranger, et ne sont plus gouvernés pour eux-mêmes  et pour la France,  mais pour les intérêts de l’UE et de la banque internationale anglo-yankee, exit donc ce gouvernement, ce président et ce parlement incapables et corrompus !

          Sortons de cette cinquième république qui est devenue une oligarchie politique gouvernée par l’UE/OTAN de Bruxelles, rompons tous les traités qui nous lient à l’UE/OTAN anglo-yankee, rétablissons nos frontières et retrouvons notre espace national  !

          Abrogeons les lois dictées par Bruxelles, refondons notre législation françaises sur le modèle élaboré au cours des phases de notre histoire, ancien régime et république, et du programme du Conseil National de la Résistance de 1944, appliquant son modèle social, laïc et solidaire, sortons de l’Euro et retournons au Franc et à notre souveraineté monétaire et nationale pleine et entière !

          Ce dernier épisode parmi toutes les trahisons de la classe politique nous autorise, nous, le peuple français à, des maintenant, démettre les gouvernants actuels et les remplacer par un gouvernement provisoire de la République jusqu’à ce qu’une assemblée constituante ait été réunie pour doter notre pays d’une nouvelle constitution lui permettant de poursuivre son développement !


        • Ouallonsnous ? 31 mai 2014 16:46

          Ouhlàlà, -1 à ce qui n’est que l’expression de la réalité, les trolls du système européiste et de l’UMPS réunis sont vraiment à l’ouvrage sur Avox !
           2 votes moins, ce n’est qu’un début, mais un début qui révéle la justesse du billet !


        • eric 28 mai 2014 20:08

          Faut il voler au secour d’Alsthom ? Un peu tôt pour le dire. Cependant, il est bien sur inquiétant qu’un PC, même groupusculaire, s’intéresse a leur sort.

          Les partis dans le communistes dans le monde, ont été au mieux inutiles. Les pays ou les acquis sociaux sont les plus important, en Europe et dans le monde, sont aussi ceux ou il n’y a jamais eu de PC digne de ce nom.
          En général ils sont nuisibles. On connait le rôle de syndicats communistes plus ou moins mafieux dans l’effondrement de nos ports, des lignes maritimes Corses et bien d’autres exemples.
          Au pire, ils sont meurtrier et destructeurs. C’est le cas de tous les pays ou des minorités communistes se sont imposees par la terreur.

          Mais au stade actuel et compte tenu de ce qu’il en reste en france, leurs elucubrations ne constituent sans doute pas la principale menace pour notre appareil industriel en général et Alsthom en particulier. Aujourd’hui, leurs grands freres socialistes sont beaucoup plus dangereux...


          • PRCF PRCF 30 mai 2014 00:59

            faux. donnez donc des exemples on va rire.
            en france la totalité des acquis sociaux l ont ete par la lute des communistes avfc le front populaire le cnr etc.
            nationalisation retraites secu à la libération c est les ministres pcf.


          • Le Gaspésien 28 mai 2014 21:07
            « ..nationalisons Alstom… »
            Pas bêtes comme truc, mais l’Europe nous l’interdit.
            Envoyer ou faire envoyer des députés à Bruxelles pour ruer dans les brancards c’est interdit aussi.
            Vous vous êtes associés avec Nikonoff pour prôner l’abstention et bien j’espère que vous aller en crever !


            • claude-michel claude-michel 29 mai 2014 08:07

              Oui..mais voila..le gouvernement actuel (comme le précédent) sont au pouvoir pour casser notre machine industrielle...et surtout la vendre aux étrangers..Vous devez le savoir.. ?


              • Spartacus Spartacus 29 mai 2014 09:08

                Ah oui la CGT.

                Au fait faire chier l’investisseur étranger Maurice Taylor pour Goodyear, ça a donné combien d’emplois ? 
                ZÉRO ?

                Que c’est beau l’industrie des communistes, la production sans le capital.
                Des Traban versus des Volswagen.

                Peut être n’avez vous pas lu les journaux à la CGT et au PRCF, les recettes des impôts sont plus basses que les dépenses. 

                Question toute bête. Avec quel argent l’état pourrait nationaliser ? 
                Vous êtes prêt à renoncer à vos privilèges sociaux pour payer ? 

                Ca vous fait quoi de voir qu’au PRCF d’avoir comme seule idéologie que la servitude à l’état ? 

                • zygzornifle zygzornifle 29 mai 2014 09:20

                  J’ai travaillé 8 ans dans l’amiante à l’Altom et à l’époque le Borloo ministre des affaires sociales à tout fait pour casser le jugement en faveur des ouvriers contaminés .....Alstom était une boite de négriers se torchant le cul avec la peau de ses employés.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès