Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le Président PS de la région Limousin a-t-il perdu la raison (...)

Le Président PS de la région Limousin a-t-il perdu la raison ?


Jean-Paul Denanot, Président du Conseil Régional du Limousin, se dit membre du Parti Socialiste. Il avait intégré dans les écritures en Appel de ses avocats, déposées en juillet 2010 devant la Cour d’Appel de Bordeaux, une Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) afin de saisir le Conseil d’Etat avec le but de supprimer la laïcité en France parce que celle-ci, selon ses juristes, serait «  discriminatoire » !!!

L’affaire tourne dorénavant au désaveu massif du Président PS du Limousin et met Monsieur DENANOT dans une position de plus en plus intenable....

 

Avis de tempête sur le Conseil Régional du Limousin

Jean- Paul DENANOT avait donc interjeté Appel en juillet 2010 d’une décision du Tribunal Administratif de Limoges appliquant l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905, qui interdit aux collectivités publiques de subventionner tout culte.
Sans en informer, ni les élus de sa majorité, ni ceux des autres groupes du Conseil Régional, il avait cru intelligent d’intégrer la fameuse QPC vue dans l’article précédent dans son Appel :

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/le-president-ps-de-la-region-81790

Il apparaît que le Président PS du Conseil Régional Limousin est clairement perdu dans ce dossier, ou franchement dépassé par les évènements : il annonce en Commission Permanente du Conseil Régional du 27 septembre 2010 aux élus indignés qu’il va retirer la QPC....en conservant son Appel !!!

Visiblement, Monsieur DENANOT, à force de s’enferrer dans une situation sans issue pour lui, n’a pas compris qu’en supprimant la QPC de son Appel, il vide celui-ci de tout sens commun, mais continue à dilapider les fonds publics de la région Limousin afin de détruire la laïcité qu’il prétend défendre.

Donc, s’il respecte sa parole donnée publiquement devant les élus de sa région quant au retrait de la QPC, la logique exige qu’il retire son Appel anti-laïque.

S’il ne le fait pas, il risque une fronde plus massive au sein du Conseil Régional où déjà, des élus sont prêts à prendre sa relève....sans compter un désaveu des instances du PS, peu enclines à supporter les ignorances et erreurs de ce Président de région qui a perdu dans cette affaire beaucoup de ses plumes « socialistes » !

Ses malheurs ne s’arrêtent pas là : ses actes, déjà condamnés par le groupe « Limousin, Terre de Gauche » (PCF, PG et NPA) sont maintenant dénoncées aussi par des voix dans sa propre majorité.

Ainsi, Mme Ghislaine JEANNOT-PAGES, par lettre du 29 septembre 2010 adressée en copie à la Fédération de la Libre Pensée de Haute Vienne, et au nom du groupe Europe-Ecologie, condamne l’Appel avec la QPC, déposé par Monsieur DENANOT. Elle exige aussi le retrait de l’Appel !

En un mot, la majorité de Monsieur DENANOT commence à voler en éclats sur cette question centrale du respect de la séparation de l’Etat et des religions. Quant au PS, on attend toujours que sa direction nationale et régionale prenne des positions laïques claires et nettes....

Pour celles et ceux qui veulent connaître l’historique complet de l’affaire, ce lien fait le point et sera complété dans les heures qui viennent, suite au succès de la Conférence de presse de la Libre Pensée qui a eu lieu à Limoges, au Club de la Presse, mercredi 29 septembre 2010 à 10 heures :.

http://www.librepensee87.org/content/la%C3%AFcit%C3%A9-loi-1905-des-citoyens-la%C3%AFques-et-libre-pens%C3%A9e-haute-vienne-attaqu%C3%A9s-en-justice-defen
 

« Déraison du Président », crise interne dans le PS en Limousin et au Conseil Régional

Un fait apparaît évident : le combat des partisans de la laïcité institutionnelle et des défenseurs intransigeants de la loi du 9 décembre 1905 contre les positions illégales de Monsieur DENANOT ; lequel essaie de persévérer CONTRE la loi de la République, a généré une crise au sein du PS dans la région et une véritable prise de conscience des élus de toutes couleurs sur des dysfonctionnements au sein du Conseil Régional.

Cette crise avait trouvé une première expression avec la reconnaissance juridique et politique de l’illégalité des subventions cultuelles par le Conseil Général (PS) de Haute Vienne. Elle avait continué avec des prises de position de militants, cadres et élus locaux du PS qui désapprouvent l’Appel interjeté par Monsieur DENANOT.
Dans ce contexte actuel, la position du Président du Conseil Régional Limousin devient de plus en plus précaire et instable. La nouvelle que l’Appel interjeté contenait la fameuse QPC qualifiant la séparation de l’Etat et des religions de « discriminatoire  » a exacerbé les mécontentements, lesquels remontent aussi vers la rue de Solférino ( siège du PS national).
En résumé, Monsieur DENANOT peut choisir, soit de revenir dans le cadre des lois de la République et ainsi apaiser la crise qui secoue son poste, soit de s’enfoncer dans ses attaques contre la laïcité, au risque de provoquer des dégâts politiques (pour lui et le PS) et financiers considérables (pour le budget déjà affaibli de la région), tout ceci au détriment de tous les citoyens du Limousin et de leurs besoins matériels urgents.

Ce 29 septembre 2010, devant la colère montante, Jean-Paul DENANOT annonce sur la radio « France bleue » et sur FR3 Limousin qu’il a donné ses instructions ECRITES aux avocats qu’il avait mandatés pour tenter de détruire la laïcité.....afin de supprimer la QPC de son Appel. Il accuse dans son interview ses avocats « d’avoir été trop loin ».

Ce premier recul PUBLIC est un formidable encouragement à faire entendre totalement raison à Monsieur DENANOT dans ce dossier. Monsieur DENANOT est sur la défensive et son malaise sur la question est patent.

Par ailleurs, il semble bien que, de plus, Monsieur DENANOT soit atteint de déraison grave quand il annonce que les ostensions- des promenades d’ossements dans les rues de quelques villes tous les sept ans et des spectacles déguisés de rues dignes de films kitsch hollywoodiens- pourraient être inscrites au patrimoine culturel et naturel mondial de l’UNESCO !

Qu’il ait eu cette idée saugrenue est une chose, qu’il puisse estimer la chose possible souligne chez cet élu une forme de perte inquiétante de contact avec les réalité existantes.

Rappelons que l’UNESCO définit une liste mondiale de biens culturels et naturels qui n’inclut aucune manifestation humaine, quelles qu’elles soient, pas même les Jeux Olympiques qui ont une autre dimension historique et une autre portée culturelle universelle que des défiles d’ossements dans quelques petites cités de France :

http://whc.unesco.org/fr/list/

Monsieur DENANOT se trompe lui-même et abuse ses auditeurs et électeurs avec ses vaines prétentions qui, par contre, essaient toujours de frapper et/ou contourner la loi du 9 décembre 1905.
Pour les citoyens, les laïques et les libres penseurs, la seule issue légale, conforme à la concorde civile, nécessaire pour apporter satisfaction aux besoins sociaux innombrables de la population du Limousin, est le RETRAIT DE L’APPEL interjeté par Monsieur DENANOT, désavoué par de plus en plus de ses élus et par l’immense majorité des citoyens  !

Tous les citoyens peuvent soutenir, par des messages et des dons, la Fédération de la Libre Pensée de la Haute Vienne en s’adressant à cette adresse électronique :

librepensee87@yahoo.fr

L’actualité de ce combat pourra être suivie sur le site :

http://www.librepensee87.org/

Addendum pour information collective :
De nombreux blogs et sites ayant repris les informations contenues dans l’article précédent sur ce sujet ont évoqué, avec raison, que des subventions étaient allouées POUR la construction et/ou l’entretien des édifices religieux, en infraction à la loi du 9 décembre 1905.

Il est donc utile de rappeler à ces lecteurs, blogs et sites que leur indignation légitime devrait, contre cet état de fait, se tourner CONTRE la loi du 25 décembre 1942 votée par le parlement pétainiste de Vichy et approuvée par les autorités nazies d’occupation à l’époque.
Cette loi indique que « s’agissant des associations cultuelles, ne sont pas considérées comme subventions les sommes allouées aux édifices affectés au culte public, qu’ils soient ou non classés monuments historiques. »

Cette loi anti-laïque n’a jamais été abrogée à ce jour et, pour l’heure, seule la Fédération Nationale de la Libre Pensée et quelques associations proches de cette dernière ont exigé des députés de la République son abrogation.....

Lien de 2005 pour mémoire et pour le savoir :

http://www.fairelejour.org/spip.php?article1041

 

 

 

 

 

 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Rolles 30 septembre 2010 13:07

    Je ne comprend pas pourquoi on exige qu’il retire son appel.

    Si la laicité est effectivement inscrite dans la Constitution et dans la Loi, il n’a aucune chance, alors restez zen.

    A moins que.... ?
    Cela peut expliquer l’hystérie où baigne cet article.

    • Philippe Vassé Philippe Vassé 30 septembre 2010 13:46

      Cher Rolles,

      Certes, utiliser de l’argent public pour attaquer la séparation des religions et de l’Etat, pour un élu de la République, peut passer pour une folie, voire une perte de raison.

      Il est aussi vrai que ce type de dépenses inutiles autant que contraires à la volonté exprimée des élus et des habitants de la région peut sembler nuire à la satisfaction des vrais besoins urgents des habitants du Limousin où chômage et précarité, misère sociale et difficultés de tous ordres, accablent la population en cette période de crise.

      Comme vous le savez peut-être, en droit constitutionnel ce qui est écrit est que la « France est une République laïque » (entre autres qualités).

      Il peut donc paraître malsain qu’un élu utilise les fonds publics, d’abord pour subventionner des manifestations CULTUELLES, puis, condamné à les faire revenir l’argent mal donné, se batte CONTRE ce retour de cet argent dans les caisses de sa collectivité en dépensant encore de l’argent public.

      N’y a y-il pas, au delà du problème de la laïcité agressée ici par un élu PS désavoué de tous côtés, d’autres urgences sociales que de s’enferrer dans une telle situation sans issue pour lui ?

      Pour mesurer que cette affaire a des prolongements publics que vous ne mesurez pas bien ( sans hystérie aucune), voici quelques liens pour mesurer les réalités vivantes :

      http://www.lepopulaire.fr/editions_locales/limoges/ostensions_le_conseil_re gional_renoncerait_a_faire_appel@CARGNjFdJSsGHhoEChU-.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

      et sur FR3, cette vidéo des informations régionales :

      http://info.francetelevisions.fr/video-info/?id-video=cafe_HD_1900_limoges_jtregional_290910_42_29092010193828_F3&id-categorie=JOURNAUX_LES_EDITIONS_REGIONALES_LIMOUSIN

      Bien cordialement à vous,


      • Philippe Vassé Philippe Vassé 30 septembre 2010 13:54

        Cher Rolles,

        Suite à une erreur de clavier ; je corrige la phrase dans ma réponse à votre commentaire : « puis, condamné à les faire revenir l’argent mal donné »

        La bonne rédaction était évidemment « puis condamné à les faire revenir (ces subventions, donc cet argent mal donné) »......

        Avec toutes mes excuses car mon clavier actuel nécessite un lent apprentissage qui est parsemé parfois de fautes de ce genre.

        Bien cordialement,


      • Rolles 30 septembre 2010 21:02

        Je pense que vous devriez le laisser faire, d’autant plus que, si j’ai bien compris, il a agi sans en référer à son assemblée.

        Il n’a donc pas délégation pour acter en justice, comme il le fait.
        Il a donc agi en son nom personnel, et non pas en qualité d’élu.
        Lorsqu’il aura été débouté, ce dont vous semblé persuadé, il vous sera facile en tant que contribuable lésé par l’utilisation de fonds publics à une fin privée, pour exercice d’une procédure abusive (échec évident), d’exiger de la justice qu’il rembourse à la collectivité les sommes abusivement utilisées, en y ajoutant éventuellement une indemnité au profit de votre association de défense de la laicité.
        Tout est simple, vous avez toutes les chances de gagner, sauf si l’affaire vient devant le juge Courroye.
        Bonne soirée

      • Philippe Vassé Philippe Vassé 30 septembre 2010 14:00

        Bonjour,

        Le lien vers la liste de l’UNESCO ne fonctionnant pas sur l’article, le voici de nouveau :

        http://whc.unesco.org/fr/list/

        Espérant que le lien ainsi corrigé fonctionnera.

        Bien cordialement à toutes et tous,

        L’auteur


        • Philippe Vassé Philippe Vassé 30 septembre 2010 14:49

          Correction de lien ne fonctionnant pas dans l’article.

          Le lien vers la loi du 25 décembre 1942, rédigée par Philippe Pétain sur les demandes de la hiérarchie de l’église catholique de l’époque, approuvée par les autorités nazies d’occupation, est le suivant :

          http://www.fairelejour.org/spip.php?article1041


          • vergobret 30 septembre 2010 17:29

            Déraison, vous avez touché le fond du problème.

            Le pape a fait une déclaration il y a 2 semaines qui a été reprise par el païs, et seulement lui semble-t-il, où, désignant la France, il demande solennellement à tous les catholiques de s’attaquer ouvertement à la (philosophie de la) Raison,« véhicule de la laïcité », et juge la loi 1905 illégale.
             
            Les politiques qui n’entendent pas bien les voix venues du bas, reçoivent parfaitement les voies célestes. C’est bien le règne de la déraison qui arrive, le son ne monte plus, il descend. Vers le peuple subjugué.

            Que l’on nous rende l’étude de la religion et du catéchisme obligatoire, ce n’est qu’une question de temps.
            Ensuite on nous introduira la notion d’Amour Universel à coups de bâton.
            Au frais du contribuable obéissant.
            A qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes ?

            Le héros français n’a pas les mains trouées, il a deux trous rouges au côté droit.
            Et pour longtemps encore assurément.
            Salut à tous(es)


            • vergobret 30 septembre 2010 17:31

              les voix célestes


            • Philippe Vassé Philippe Vassé 30 septembre 2010 19:59

              Cher Vergobret,

              Que Jean-Paul DENANOT écoute plus les voix du Vatican (et d’autres toutes aussi opposées à la raison), cela ne fait aucun doute.

              Mais les citoyens sont là, encore et toujours, attachés aux principes de la République dont la laïcité dont la loi du 9 décembre 1905 est le principal fondement.

              Et ils le font savoir, en se regroupant toujours plus nombreux autour de ces principes.

              Là est l’essentiel.

              Bien cordialement,


            • jef88 jef88 30 septembre 2010 19:03

              Moi ! J’irais plus loin ....
              Il faut faire disparaitre les partis politiques.
              Ils sont discriminatoires :
              Le citoyen ne peut voter que pour des membres de partis , même si , comme moi, il ne se reconnait en aucun.
              Les personnes ne voulant que le bien du pays et non pas une forme de pouvoir partisan, sont de fait écartées de la vie politique.

              C’est intolérable !


              • Philippe Vassé Philippe Vassé 30 septembre 2010 20:07

                jef88,

                Les partis politiques, comme les syndicats, les associations de toutes sortes, sont des acquis de la démocratie. Rien n’oblige personne à y adhérer, mais nul démocrate ne peut vouloir une cité morte, une dictature qui aurait fait disparaître tout ce qui, peu ou prou, concourt à la vie démocratique des peuples du monde.

                Si aucun parti ne vous convient, rien ne vous empêche de créer le vôtre, ou de vous présenter sans étiquette aucune aux élections.

                Certains le font, avec un succès réel.

                Ceci dit, le sujet de l’article est différent, même si ici, le problème est la vindicte d’un élu de la République contre la laïcité institutionnelle, vindicte payé avec les impôts des citoyens.

                Et cela est effectivement intolérable, d’où ce combat collectif efficace mené avec les moyens qu’offre la démocratie.

                Bien cordialement,


              • vergobret 30 septembre 2010 20:14

                Heu, moi je suis un garçon très doux, pas anarchiste du tout et ne veux faire disparaitre personne, contrairement à ce que la teneur de mes commentaires pourraient laisser croire.

                Votre commentaire évoque ce problème que ns étudiions en histoire-géo (Mr L. au Lycée Français de D.) il y a + de 30 ans : la décrédibilisation progressive et inéluctable du politique, marquée par la progression de l’abstention.
                Etant entendu que l’abstention pourrait mettre un terme de fait à une pseudo démocratie.

                Cependant, avant d’en arriver là je vous suggère, très respectueusement, de voter pour ou contre le projet libéral qui nous est proposé actuellement.


              • voxpopuli 30 septembre 2010 21:08

                la laicité républicaine et non à la sauce turque islamique est un modèle de civilisation.
                le problème c’est que certains ne peuvent pas comprendre, ils sont encore au moyenâge !
                ce président de C.R est un fossile. il n’est pas le seul.
                certains ICI même chantent les louanges de certains dictateurs à longueur de journées.
                effet immigration, sans doute ...tu parles d’une chance pour la FRANCE toi...


                • Philippe Vassé Philippe Vassé 30 septembre 2010 21:20

                  Cher voxpopuli,

                  Je n’ai pas qualité pour définir Monsieur DENANOT comme un fossile car il n’a pas été retrouvé dans une couche géologique, mais est actif comme Président, certes déraisonnable, du Conseil Régional Limousin, attaquant la laïcité avec les fonds publics après avoir subventionné illégalement un culte.

                  Pour ce qui concerne l’Etat turc que je connais assez bien, il serait sage de ne pas confondre l’Etat laïque et le parti actuel au pouvoir, d’ailleurs composé de politiques professionnels et non de clercs comme c’est le cas en Iran, théocratie comme l’est en Europe par exemple la Grèce ( Etat fondé sur la religion orthodoxe).

                  L’Etat turc reste laïque malgré les pressions de certaines forces religieuses (de diverses religions), comme en France, l’Etat reste aussi laïque malgré les attaques et pressions religieuses ( de diverses religions).

                  Bien cordialement,


                • voxpopuli 30 septembre 2010 21:31

                  cher Philippe Vassé...

                  Denanot, turquie, iran...l’art d’enculer les mouches !


                  • Philippe Vassé Philippe Vassé 30 septembre 2010 23:33

                    Cher Voxpopuli,

                    On sait que la concision peut aider la clarification, mais votre commentaire précédent est à la fois trop concis et sans sens compréhensible.

                    Quant à l’art spécifique dont vous faites état, les dernières recherches scientifiques sur les mouches, de toutes espèces, tendent à indiquer qu’elles ne le pratiquent pas.

                    Par contre, elles communiquent parfaitement entre elles avec une rare efficacité, ce qui devrait servir d’exemple pour les êtres humains quand leur communication est inadéquate ou mène à un non-sens.

                    Ce qui se passe en Limousin n’a en l’occurrence que peu à voir avec la Turquie laïque et rien de commun avec la théocratie iranienne actuelle qui a des soeurs - certes un peu plus policés- en Europe, à savoir des Etats membres de l’UE qui ont des religions d’Etat.

                    Avant de regarder vers l’Est, il serait bon que certains regardent autour de la France les Etats qui ne sont pas du tout laïques au sein de l’UE Union européenne où les religions (grandes et petites) sont très infiltrées au plus haut niveau à Bruxelles et Strasbourg afin de se présenter en « partenaires » des pouvoirs politiques européens.

                    Rappelons aussi que c’est en Europe qu’existe l’Etat minuscule le moins civilisé (sans monnaie, sans élus, sans démocratie, sans partis, sans syndicats, sans gouvernement, sans citoyens et composé que de clercs) et le plus théocratique du monde : l’Etat du Vatican !

                    A côté de cet Etat archaïque à tous le sens du mot, la Turquie moderne, issue d’une grande civilisation, est un modèle de démocratie et de liberté ; quant à l’Iran, elle est dirigée par des clercs, mais elle compte aussi 100 millions de citoyens qui se battent pour leurs droits et surtout veulent en majorité un Etat laïque.

                    Au Vatican, c’est 100% de clercs , 0% de citoyens, et aucune intention d’aller vers la laïcité, bref, un exemple à ne pas suivre, mais avec lequel la France a des relations diplomatiques quand même !!!......

                    Bien cordialement,


                    • voxpopuli 30 septembre 2010 23:53

                      c’est sur...comparer le vatican à l’iran des mollahs...faut oser !
                      combien de lapidations, de condamnations à mort, d’emprisonnés...au vatican ?
                      Quelle armée, sites nucléaires, appel à la destruction d’un état membre de l’ONU ?
                      0,5 Km2, 800 habitants...un état ? une église !

                       


                    • Philippe Vassé Philippe Vassé 1er octobre 2010 09:24

                      Cher voxpopuli,

                      Quand une comparaison fondée entre Etats est faite sur leur nature commune de théocraties, il est déraisonnable d’étendre la comparaison à d’autres facteurs « incomparables » : cela s’appelle la comparaison raisonnée ou relative au problème abordé.

                      Ceci étant dit, avec tout le respect dû à votre analyse emballée, il existe d’autres points de comparaison saillants entre l’Etat (actuel) iranien et celui du Vatican :

                      Quelques exemples :

                      - tous deux sont dirigés par des clercs qui ne tolèrent aucune élection libre et démocratique.
                      - tous deux exigent l’appartenance de tous à une seule religiion
                      - tous deux haïssent les Lumières, la culture non religieuse, la pensée non dogmatique, les homosexuels (lles), la vie de couple libre, la sexualité et les charmes corporelles, les arts non religieux, la démocratie, la liberté de pensée, les sciences exactes et avérées, etc....
                      - tous deux ont des scandales financiers internes qui salissent leurs banques pieuses !

                      Certes, question de taille et de moyens, les deux Etats sont hors de comparaisons, mais l’histoire peut trouver matière à d’autres comparaisons instructives : le Vatican veut détruire la laïcité et les valeurs humanistes laïques, le Président de l’Iran actuelle pérore sur ses fantasmes politiques ) des fins électorales afin de conserver son pouvoir dictatorial, les deux Etats n’ont pas toujours eu face aux populations juives des positions très humanitaires (voir positions du Vatican face à la Shoah et le gouvernement iranien contre les derniers Juifs en Iran (souvent pendus).

                      En médecine, il existe cependant une différence : les autorités iraniennes prônent l’abstinence sexuelle avant le mariage et essaient de combattre le VIH dans leur pays, alors que le Vatican encourage aussi l’abstinence sexuelle avant le mariage pour les catholiques laïcs (non-clercs), méprise les moyens de lutte contre le VIH, mais a tout


                      • voxpopuli 1er octobre 2010 09:33

                        très cher Philippe Vassé,

                        démonstration au cordeau. RAS
                        (mais perso, je préféré avoir affaire au pape plutôt qu’aux mollahs)

                        bien à vous


                        • Philippe Vassé Philippe Vassé 1er octobre 2010 11:55

                          Cher voxpopuli,

                          mon dernier commentaire ne s’est pas correctement mis en ligne, dont acte. Ceci rend sa conclusion illisible de facto. Je vous prie de m’en excuser.

                          Quant à préférer le clergé chiite au clergé du Vatican, c’est un point de vue qui se discute ; les dizaines de milliers de victimes des clercs pédophiles protégés par les autorités du Vatican dans divers pays peuvent ne pas partager votre « préférence », et ce pour des raisons très compréhensibles. Comme d’ailleurs en leurs temps Galilée, Etienne Dolet, le Chevalier de la Barre, Voltaire et toutes les victimes, directes et indirectes, des répressions d’une hiérarchie cléricale attachée à des dogmes inhumains.

                          De leur côté, le clergé chiite (et d’autres clergés dans le monde) ne sont pas en reste : les pendaisons de poètes, de penseurs, d’écrivains, les persécutions contre la jeunesse qui pense librement et entend vivre aussi librement en Iran et ailleurs, les lapidations pour des faits relevant de la vie privée sont le pendant dogmatique de ce qui se pratiqua à l’échelle européenne AVANT que les Lumières génèrent des Etats laïques.

                          Du point de vue humaniste, tout clergé qui promeut des dogmes porte en lui la violence et l’intolérance contre celles et ceux qui ne se soumettent pas à ses dogmes soi-disant éternels, mais heureusement bien mortels à l’échelle de l’histoire humaine.

                          Paraphrasant un penseur célèbre, on peut poser comme principe qu’une croyance sans clergé est bien moins dangereuse pour l’humanité qu’une croyance avec un clergé qui tire d’une religion son pouvoir et sa richesse, donc son désir acharné de les conserver par tous les moyens !

                          Bien cordialement,

                          .


                          • voxpopuli 1er octobre 2010 15:17

                            certains sont jugés et condamnés d’autres acclamés !


                            • Magnon 1er octobre 2010 21:49

                              Ce monsieur Vassé qui ne connait rien au Limousin devrait savoir que JP Denanot est le président de Région socialiste le mieux élu de France et que dans une perspective raisonnable de plusieurs mandatures cela ne changera pas !
                              Voila le point de départ.
                              Ensuite, il existe en France des fêtes patronales, des fêtes votives, des jours fériés nationaux pour des raisons religieuses (Noël, jour de l’an, Pâques et son Lundi, Pentecôte et son lundi, le jeudi de l’ascension, le 15 aout sans compter ceux qui relèvent des coutumes locales ou issus du droit d’Alsace-Moselle).
                              Enfin, dans ma commune, il existe deux foires de très ancienne réputation, celle de la Saint-Loup et celles des Saints-Innocents. La mairie organise ces foires et encaissent les frais de place or en poussant l’argumentaire, les encaissements devraient être aussi interdits que les subventions !
                              Enfin, la réunion de 500 000 Limousins religieux ou pas (une grande partie du peuple limousin) à l’occasion d’une trentaine de manifestations locales, à caractère plutôt folklorique et historique, si elle assure de grands revenus touristiques, nécessite, une organisation d’acceuil, de sécurité, de salubrité, de parking, de régulation routière, etc...
                              C’est ce qui est subventionné.
                              La religion, elle n’a pas besoin de subvention.
                              Cette obligation de sécurité et de salubrité est assurée pour les événements extravagants que sont les raves parties.
                              Vous prétendez que le Limousin n’aura pas droit, au prétexte d’une teinture de religiosité, à ce qui est accordé, à grand frais au teufeur !
                              C’est un peu fort !
                              C’est l’argumentaire juridique développé, puisque la question relative à la loi de 1905 a été retiré du dossier de contentieux administratif.
                              Accessoirement, les libres penseurs auteurs de ce contentieux ne doivent pas être plus d’une demi-douzaine.
                              Un groupuscule d’emmerdeurs contre le peuple !


                              • Philippe Vassé Philippe Vassé 1er octobre 2010 22:57

                                Cher Magnon,

                                Votre finesse d’analyse de la situation politique au Conseil Régional du Limousin est étincelante de naïveté ou de rêverie, voire de ridicules retards sur l’actualité.

                                Quant à vos 500000 « Limousins » comptées par vos soins en divers endroits, votre don de calcul et de polyquité (don d’être en plusieurs lieux à la fois) laisse sans voix.

                                Sans moquer vos talents excellente de mathématicien compteur de citoyens, voire de spécialiste de la reconnaissance immédiate d’un habitant du Limousin d’un résident de l’Auvergne ou de Poitou-Charentes, il me faut corriger un de vos chiffres lancés à la volée dans une diatribe du plus haut comique : les plaignants en Tribunal Administratif de Limoges étaient plus que 6, à voir la liste donnée par le Tribunal concerné.

                                Certes, ils ont le soutien de nombreux élus, de la loi, des citoyens, comme en attestent les soutiens écrits et les contributions financières qu’ils ont reçus.

                                Plus drôle encore, vous confondes subventions et budgets de fonctionnement des collectivités locales ; ce qui indique que vous ne comprenez rien à ce que vous écrivez sur un sujet qui vous est inconnu.

                                Une subvention, c’est de l’argent public donné à une structure ou une association.

                                Un budget de fonctionnement assure le bon déroulement en termes de sécurité, hygiène et ordre public d’un évènement rassemblant des citoyens.

                                Pour faire clair et basique, votre confusion admirable de simplicité morale revient à mélanger le budget nourriture de votre famille et l’argent de poche donné à vos enfants.

                                Comme cependant vous ne pouvez être totalement en dehors de toute réalité, vous avez bien noté que Monsieur DENANOT a désavoué ses avocats publiquement, ordonné le retrait, si possible, de la QPC, et...que ses élus de sa majorité se sont révoltés !!!

                                Bien sûr, vous le saviez en lisant la presse et en regardant FR3 Limousin le 29 septembre ; mais je mets sur votre douceur confuse le fait que vous ayez fait semblant de voir un grand avenir à un homme politique dont le destin est désormais marquée par ses dérives non assumées.

                                D’ailleurs, vous n’êtes pas assez aveugle ou stupide pour ne pas comprendre que ses reculs incessants sont dus à son souhait de ne pas perdre sa place qui n’est jamais acquise........

                                Bien cordialement à vos capacités mathématiques et administratives, ici fort malmenées,


                              • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 2 octobre 2010 19:52

                                CHER MONSIEUR VASSE,

                                CORREZIEN D’ORIGINE, JE SUIS TRADITIONNELLEMENT TRES SENSIBLE A CE QUI SE PASSE SUR LA TERRE DE MES ANCETRES 

                                LA CORREZE ET PLUS GENERALEMENT LE LIMOUSIN ONT TOUJOURS ETE TERRES DE LAICITE ET DE TOLERANCE. CELA VA AVEC LE RESPECT DES AUTRES ET LA LIBERTE DE CHACUN

                                DE CE FAIT, LES AGISSEMENTS DE CERTAINS DES POLITIQUES QUE VOUS CITEZ SONT-IL BIEN RAISONNABLES ?

                                LES A-T-ON FOURVOYES ?

                                MAL INFORMES ?

                                ONT-ILS UN SERVICE JURIDIQUE ?

                                SAVENT-ILS QUE LE BLOC DE CONSTITUTIONALITE QUI PROTEGE LES LIBERTES PUBLIQUES EST DE NATURE A RETOQUER LEUR DECISIONS, VOIRE A LES FAIRE ANNULER AVEC SANCTIONS SI FRAUDE A LA LOI OU DETOURNEMENT DE PROCEDURE ETAIT DECOUVERTE (CONSEIL D’ETAT, JURIDICTONS ADMINISTRATIVES, JURIDICTIONS CIVILES, JURIDICTIONS PENALES, COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L’HOMME, ET BIEN D’AUTRES, DONT LA PRESSE FRANCAISE ET ETRANGERE)

                                JE SUIS AFFLIGE POUR MA TERRE

                                BRAVO EN TOUT CAS POUR VOTRE ARTICLE QUI MET EN EXERGUE UNE BIEN TRISTE (ILLEGALE) SITUATION

                                BIEN A VOUS

                                PS : J’ESPERE QUE NON, QU’IL N’Y A PAS D’ILLEGALITE CAR CE SERAIT TERRIBLE


                                • Philippe Vassé Philippe Vassé 3 octobre 2010 08:49

                                  Cher Monsieur Chazoule,

                                  Merci de votre message qui reflète bien les sentiments plus que majoritaires des citoyens et élus du Limousin sur la laïcité.

                                  A l’évidence, Monsieur DENANOT, après avoir désavoué se avocats, après avoir accusé les élus de la Commission Permanente de ses propres fautes, après avoir annoncé qu’il reniait la Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) qu’il avait soutenue depuis juillet 2010, ne cesse de reculer vers une position de respect des lois de la République.

                                  Ce que les habitants du Limousin vont retenir de cette affaire est que les positions de Monsieur DENANOT reflètent un côté girouette qui tourne dans le sens du vent, ce qui ne peut que nuire à la crédibilité publique de cet élu.

                                  Certes, il n’est pas le seul dans ce cas, mais cette affaire est révélatrice de l’absence de convictions républicaines solides et pérennes chez des élus qui pourtant vont partout en répétant que tel est le cas....

                                  Bien cordialement à vous,


                                • Magnon 2 octobre 2010 22:19

                                  6 ou 50, cela ne changera pas le rapport de force, d’un coté, des fêtes populaires à la fréquentation énorme, de l’autre un groupuscule se croyant chargé de la police de la laïcité, ayant déclaré suspect le président du conseil général, au prétexte d’un pas de clerc de ses conseils.
                                  En bonne police politique, vous veillez à son dénigrement et accessoirement vous flatter pour lui nuire, d’éventuels concurrents de sa majorité.
                                  Cela ne fonctionnera pas, mais vous avez essayé.
                                  Maintenant, il reste le peuple, et chaque individu qui le compose met un bulletin dans une urne.


                                  • Magnon 2 octobre 2010 22:25

                                    Comparaison n’est pas raison, mais dans les commentaires précédents comparer le Vatican au clergé chiite iranien !
                                    De la désinformation stalinienne de la meilleure langue de bois en chêne massif !


                                    • Philippe Vassé Philippe Vassé 3 octobre 2010 09:02

                                      Cher Magnon,

                                      N’avoir aucun argument pour faire du vent est apparemment votre activité principale sur ce site d’information citoyenne libre. C’est votre choix et votre droit.

                                      Si vous ajoutez à ce manque ennuyeux la confusion d’esprit regrettable qui vous caractérise entre droit à pratiquer son culte librement et illégalité de le faire subventionner par tous les citoyens, vous ne parvenez jamais à vous hisser à un niveau de compréhension qui ferait de votre parole un élément intéressant constructif et fécond pour le débat public.

                                      Quant à vos « oppositions » aberrantes, il convient de vous les laisser : elles ne relèvent que de vos inventions que nul n’est contraint de partager.

                                      Reste l’essentiel : les succès au nom de la laïcité qui sont le fruit du combat des citoyens attachés à la laïcité en Limousin et dans toute la France. Monsieur DENANOT recule et est obligé d’abandonner ses choix anti-laïques personnels qu’il fait passer pour la faute des autres.

                                      Bien cordialement,


                                      • Magnon 3 octobre 2010 15:36

                                        Mis à part le plaisir de faire de l’humour sur vos œillères, j’ai lancé utilisé un argument de réalité, à savoir que si les ostensions n’avaient représentées qu’un afflux modéré de population, moins de 1000 personnes par exemple, il n’y aurait eu aucun problème, qui n’est pas le même quand dans une ville de 12 000 habitants affluent 100 000 « touristes ».
                                        Toutefois l’énormité des manifestations qui sont plus culturelles que cultuelles, nécessite une organisation spéciale, qui si elle a un coût, entraine pour les municipalités des frais particuliers d’organisation.
                                        Les bénéfices sont en sont l’attraction touristique et la notoriété du Limousin.
                                        Cette obligation de sécurité, qui explique les extravagants frais payés par le ministère de l’intérieur pour les raves parties géantes, s’appliquent aux municipalités concernées.
                                        C’est une obligation légale, à peine de contentieux en responsabilité. En plus, une organisation défaillante ne peut être qu’une contre-publicité calamiteuse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès