Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le projet des projets

Le projet des projets

Bonsoir, 

Je suis SuperMamie, simple citoyen, ancien employé de banque auprès de trader ainsi que dans les agences bancaires 10 ans d'expériences, j'ai donné ma démission il y a quelque temps, j'ai une société informatique en auto entrepreneur.
Comme beaucoup d'entre vous, j'ai l'espoir d'une alternative sociétale meilleure pour le plus grand nombre, afin de parvenir à une réelle alternative viable et plausible.
 
Mon expérience de la vie, m'a amené à réfléchir et regarder dans un premier temps beaucoup alternatives, mais aujourd'hui je suis prêt à partager ma réflexion, attendre vos critiques.
Mon but, c'est de nous amener à penser demain afin de ne laisser personne d'autres le faire à notre place.
 
Ainsi vous trouverez un projet des projets, qui je pense redonnera plus qu'un espoir à la race humaine.
 
En outre, tous les projets ont déjà été expérimentés avec d'excellents résultats à différentes échelles, mais ont été stoppé au "profit" de notre société actuelle.
 
Le projet des projets a pour but de pallier aux limites de notre société qui sont :
 
1. la création (ou la destruction) irresponsable de monnaie et de pouvoir d’achat, par les décisions des banques et des particuliers ;
2. le financement d’investissements à long terme, par des fonds empruntés à court terme ;
3. la confusion de l’épargne et de la monnaie ;
4. la très grande sensibilité du mécanisme du crédit actuel à la situation conjoncturelle ;
5. l’instabilité foncière qu’il engendre ;
6. l’altération des conditions d’une efficacité maximale de l’économie ;
7. l’altération de la distribution des revenus ;
8. et enfin, l’impossibilité de tout contrôle efficace du système du crédit par l’opinion publique et le Parlement, en raison de son extraordinaire complexité.
Très bonne critique via agoravox http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/critique-du-systeme-monetaire-70543
 
Le projet est déjà en terme de "territoire" de se baser sur un remaillage local via la répartition des hommes sur celui-ci, te le projet écophare => http://ecophares.com/
 
Afin d'arriver à une certaine autonomie pour une meilleure équité et répartition dans la qualité des échanges, il faut se baser également sur les ressources existantes et les besoin, repris en partie dans les projets écophares, il nous faut un projet d’échange et de trocs basé sur Le mouvement EBR-T, Économie Basée sur les Ressources la Transition http://www.ebrt.org/
 
Afin de pallier aux limites du troc qui sont :
 
- différence entre l'offre et la demande
- La marchandise n’est souvent pas divisible 
- La confiance des acteurs
- Le stockage des produits a un coût
- l’absence de taxe
 
Il nous faut une unité de mesure ( comme l'or ou la monnaie l'est ) qui soit la même pour tous, qui soit infinie dans du finie, divisible, à taille humaine, et un constante, ainsi le but est de mettre en place la monnaie temps, projet soutenue et développé par messieurs Philippe Derudder, Bernard Lietaer, Silvio Gesell, ou encore madame Margrit Kennedy
http://www.veblen-institute.org/IMG/pdf/monnaies_temps_bruno_theret_fr_.pdf
http://fr.wikipedia.org/wiki/Monnaie_compl%C3%A9mentaire
 
En terme de prise d’évolution sociétale, et sur les décisions importantes à prendre ( la politique ), il serait sain de mettre en place 
Première raison : la religion :
 le religieux et le politique sont étroitement liés, comme en témoigne le grand nombre de fêtes qui associent les deux aspects. 
 Tirer au sort au sort, ce n'est donc pas choisir un candidat à l'aveuglette mais s'en remettre aux dieux/hasard dont le choix a toutes chances d'être meilleur que celui des hommes.
 
Deuxième raison : le principe d'égalité
 Il est certain que le tirage au sort n'aboutit pas nécessairement à la désignation du plus méritant, ou du plus compétent, alors qu'une une "élection" permet de "choisir" parmi des candidats potentiels. Mais dans un idéal véritablement démocratique, le pouvoir doit-il seulement revenir aux meilleurs ? Ce gouvernement des meilleurs, ne devient-il pas en ce cas, au sens propre, une "aristocratie" ? Si on ne confie le pouvoir qu'à des spécialistes avertis ou éduqués pour cela.Ne doit-il pas logiquement être exercé à tour de rôle par des citoyens de compétences très diverses ? 
 Il faut noter que les citoyens ainsi désignés (politiques, jurés ou magistrats) étaient, avant leur entrée en fonction, soumis à un examen préalable : la docimasie. Ils ne prêtaient serment que si cet examen leur était favorable.
 
Troisième raison : le devoir civique
 Le tirage au sort obligeait pratiquement tous les citoyens à exercer un jour ou l'autre une fonction politique
 Les candidats à la magistrature n'étaient pas si nombreux qu'on pourrait le croire, car il fallait passer une année entière au service de l'Etat en délaissant ses affaires privées.
 La rémunération, garantie par la taxe ( temps ). A titre de comparaison, un artisan devrait gagner 60% à 80% du salaire du tiré.
 
Quatrième raison : la méfiance
 Les démocrates craignaient toujours un retour de la tyrannie et grande était leur méfiance à l'égard de tous ceux qui devaient exercer un pouvoir.
 Tirer les magistrats au sort permettait donc d'éliminer une partie de ceux qui n'étaient poussés que par leur ambition personnelle.
 
Nous pourrions simplement faire tirer les élus qui débattront à l'échelle des pays ( projets ecophares ), avec une représentation plurielle à l’échelle d'un pays si besoin ( il ne devrait pas y avoir de frontières)
Cf : Etienne Chouard, Laurent Louis, et bien d'autres :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/04/30/216-synthese-sur-l-exemple-de-l-islande-les-banquiers-en-prison-et-une-assemblee-constituante-tiree-au-sort
http://info-resistance.org/2012/03/islande-a-fait-sont-assemblee-constituante-sans-les-partis-politques/
 
Ainsi, avec ces grands projets mis en place, cela aurait pour direction, d'aboutir au projet Venus
http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Venus_Project
http://www.thevenusproject.com/
 
Bien entendu ce grand projet ne peut se faire sans vous, et libre à vous de critiquer ( positivement ou négativement ) ce grand projet d'unification des alternatives pour nous offrir un monde meilleur.
 
Merci d'avoir pris le temps de me lire.
 
Bonne soirée.
 
SuperMamie
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • howahkan Buddha 30 septembre 2013 15:22

    travaillons collectivement, ce qui est déjà le cas depuis des millénaires , seul je ne fais strictement rien et au mieux je survis a peine, la majorité ne survivant pas...
    le chemin de « moi je » mal placé est le chemin du danger ,de la violence et des guerres ..mais des morts pour le business et le confort est admis par tant de personnes....tous complices alors.. ? oui.

    Le gros du dossier c’est le partage...............c’est à cause de cela que la disparition des humains est une possibilité...

    L’humain , y veut pas partager.....enfin les 20% qui dirigent...pourquoi dirigent t ’ils d’ailleurs ? parce qu’ils le veulent, ça n’a rien à voir avec des compétences...beaucoup d’humain sont naturellement solidaires d’ailleurs donc ne cherchent pas le leadership mais la coopération et le partage...en paix, amicalement, efficacement....et oui le groupe uni par soucis de bien etre mutuel est efficace...donc a du temps pour autre chose que travailler pour not’ bon maitre...

    ce sont ces humains là qui nous sauverons l

    quand à ce propos : Mais dans un idéal véritablement démocratique, le pouvoir doit-il seulement revenir aux meilleurs ? Ce gouvernement des meilleurs,

    je remets en cause le mythe du ,de la meilleure. Quoi mais je suis fou ??
    C’est difficile à montrer ,parce que ça part d’une partie du cerveau dont nous n’avons pas du tout la conscience.....je l’appelle le cerveau analytique là ou se situe le « moi je »..C’est une machine d’analyse automatique binaire oui/non de sa propre mémoire , appelée« à tort ma conscience »

    ,elle marche en mode oui/non...oui je t’aime , et non je te tue...........si si ! et elle choisit tout le temps le meilleur.....ou mais pour elle, pas pour le groupe...,ceci ou cela....appliquée à des domaines pratiques genre faire des choix pour monter la maison, c’est indispensable pour que au moins elle tienne debout, mais appliqué à la vie entre humain..........elle choisit un, donc élimine les autres....un a raison, tous les autres ont tort...ceci est une fausse proposition.

    partant de ce principe , vu que la compétition est partout, nous avons donc les meilleurs partout , si si ,c’est obligatoire car la compétition dans nos cerveau désigne un meilleur....pourquoi ? on ne sait pas. On vit donc le meilleur des mondes possible selon cette théorie aberrante du meilleur................
    donc absolument tout ce qui se passe sur cette terre est grâce à des meilleurs tout le temps forcément, alors les vols, les massacres , les guerres, les pollutions, et toute cette violence constante est le résultat de la théorie des.....meilleurs......
    Vous savez le meilleur gastro-physicien..(drôle non !!) ,seul il n’existera jamais car c’est le travail des autres qui le dégage des contraintes de survie pour étudier,vous croyez que même il le sache ? même pas !!! .....donc le groupe uni est ce qui permet tout le reste, ça vient d’abord...il a la primauté sur le reste....bien sur il y a des gens + doués ici et là, mais encore seuls sans le groupe que font ils ? rien...si ils survivent c’est déjà bien...Le groupe est ce qui prime !! si si.

    seule la communauté collective organisé sans la société marchande de profit qui est guerre permets à chacun de s’exprimer là ou il a des envies, ou nulle part si il le veut, là ou il a des capacité des talents....mais le talent d’une personne n’est jamais le sien.....il est un don de « Mère Nature », il n’est pas mon don, mais un don qui est la car a l’origine , avant que nous perdions l’intelligence, les humains étaient unis, c’est obligatoire....sinon nous aurions disparus depuis longtemps quasiment des le début en fait avec notre état de l’esprit d’aujourd’hui...alors les différences étaient une option intelligente de L’Origine , car c’est pareil un groupe a besoin de TOUS les talents.....le plus vital des talents n’est pas inné, il s’agit du talent de la coopération qui devrait se réveiller comme notre intelligence globale en quittant l’enfance..mais je crains que l’humain actuel est resté en enfance...mais l’enfance doit se terminer un jours ,comme la graine devient fleur puis meurt elle aussi.......notre vie à un début et une fin...et le refus de la fin qui signifie pas de continuité pour ce que je veux , amène notre cerveau enfant a fuir le réel, et l’autre partie du cerveau ne s’ouvre ainsi jamais plus..
    nous sommes coincés dans la zone concept de nos cerveaux,elle n’est que machine........le marteau n’aura jamais le sens.....on aurait du « s’aimer » soi même et donc les gens, et alors utiliser les outils et les objets , mais comme il nous manque l’essentiel du cerveau intelligent donc global on aime les objets outils et on utilise les gens

    voila c’est tout pour le moment...qui a dit ouf ?? smiley salutations...au projet venus............


    • SuperMamie 30 septembre 2013 22:42

      Bonsoir Buddha, 


      Je suis d’accord avec toi sur l’essentiel, et la valeur binaire est tiré de l’EGO qui nous permet via lui de se reconnaître comme unique et nous différencier à partir du tout...

       mais que penses tu de la monnaie temps ainsi, que du projet écophares sur le découpage de la France par PAys ( au nombre de 378 ) afin de revenir sur des territoires à l’échelle humaine...

      Merci en tout les cas de ta réponse.

    • howahkan Buddha 1er octobre 2013 09:15

      mais que penses tu de la monnaie temps ainsi, que du projet écophares sur le découpage de la France par Pays ( au nombre de 378 ) afin de revenir sur des territoires à l’échelle humaine...


      je pense, pas superficiellement mais après des années de réflexion mais surtout de vision, si si smiley, que sans aller aussi loin,ce qui pour moi et pas mal de gens n’est pas loin du tout, ce monde des humains ne changera pas et restera définitivement barbare...

      Tant que l’on ne comprendra pas que les leaders sont quasiment tous des névrosés qui veulent le pouvoir uniquement par soucis seulement personnel , pour uniquement capter le maximum sur le dos des populations qui ne voient pas cela...guerres et destruction vont continuer jusqu’à ce que il n’y ai plus un seul être vivant..c’est tout...il n’y a même plus de choix à ce stade
      ..c’est justement la spécificité de l’époque que l’on vit... mais je crois que tu « sais » cela...il y a une fenêtre d’ouverture ...
      Le travail de ces gens de pouvoir que pour leur satisfaction personnelle contre la majorité consiste juste à souffler sur les habituels leviers...toi tu mérites plus, toi tu es supérieur, ta religion, ta race , ton age, ta couleur etc etc etc bref de mettre en avant toutes les différences qui seront de toutes façons toujours là et de ne jamais mettre en avant tout ce qui nous est commun ..sans collectif pas de survie...le collectif prime sur tout le reste ,comme dans l’univers entier ou tout est lié...désolé, encore une ’vision’ et des expériences de cela..

      L’échelle locale humaine me semble incontournable, le partage gratuit de toute info pratique aussi etc etc etc...c’est un formidable ’chantier " très intéressant en fait, là ou chaque talent spécifique peut justement au contraire de ce qui se passe s’épanouir intégralement ..la plupart des talents sont en fait tués dans l’oeuf dans ce monde que personnellement je trouve assez vain, miséreux malgré la richesse .....et barbare..malgré nos belles et bonnes machines..

      A tout ceci manque une dimension du cerveau que pour moi nous avons perdu..De ce coté là aussi, dépendra la maturité de nouvelles relations entre humains..depuis longtemps elles ne sont basés que sur l’utilisation des autres par profit , du moins c’est ce que l’on croit penser très superficiellement...c’est le sujet d’une vie...krishnamurti en a beaucup parlé bien sur...mais au dela des mots ceci doit etre une experience personnelle....la peur de tout est un obstacle majeur..la peut qui est fuite , crée la douleur de vivre,cette douleur rends mauvais...etc etc etc...des mois de discussions sérieuses la dessus sont nécessaires..j’arret car le sujet n’a pas de fin, la connaissance intuitive n’ a pas de fin...

      amicalement.............


    • Rensk Rensk 30 septembre 2013 18:25

      Moi je constate une chose...

      Tu prétend avoir ouvert un truc d’informatique... mais tu reste banquier donc arnaqueur du peuple dans le fond de toi.

      Selon moi tu est en train d’arnaquer tes futures clients...

      Tu aurais du faire assureur car les assurances achètent les banques et les banques achètent les assurances...


      • SuperMamie 30 septembre 2013 22:45

        Bonsoir Rensk, 


        Et qu’as tu as dire sur le projet des projets ?

        Penses tu être capable d’une critique constructive ?

        Merci de ta réponse néanmoins ( néamoins si tu as fait l’effort de lire tout le texte )...

        • Bubble Bubble 1er octobre 2013 08:29

          Bon, critique courte : 


          Tirer au sort au sort, ce n’est donc pas choisir un candidat à l’aveuglette mais s’en remettre aux dieux/hasard dont le choix a toutes chances d’être meilleur que celui des hommes.

          Sympa d’afficher un tel mépris pour la religion, vous avez déjà perdu 50% de votre auditoire. Oubliez cet argument.

          Le tirage au sort obligeait pratiquement tous les citoyens à exercer un jour ou l’autre une fonction politique
           Les candidats à la magistrature n’étaient pas si nombreux qu’on pourrait le croire, car il fallait passer une année entière au service de l’Etat en délaissant ses affaires privées.
           Les démocrates craignaient toujours un retour de la tyrannie et grande était leur méfiance à l’égard de tous ceux qui devaient exercer un pouvoir.
           Tirer les magistrats au sort permettait donc d’éliminer une partie de ceux qui n’étaient poussés que par leur ambition personnelle.

          Vous ne voyez pas la contradiction ? Si tout le monde est amené à exercer une fois dans sa vie, les ambitieux aussi. Je pense que vous considérez le hasard comme un filtre à catastrophes, et bien sachez que c’est faux. Il y a 10% de français illettrés, que fait on lorsque l’un est nommé ? Une chance sur 10, ça arrive vite !

          Mais dans un idéal véritablement démocratique, le pouvoir doit-il seulement revenir aux meilleurs ?

          Démocratie signifie pouvoir au peuple, pas à un représentant, même choisi au hasard. 

          • HELIOS HELIOS 1er octobre 2013 11:10

            Critique et contre-critique...

            L’angelisme c’est super, mais... la realité de l’homme n’est pas le partage, c’est la competition, la concurrence et la preference concentrique. Votre projet, même projet des projets est intenable, car il ne prends pas en compte la realité.

            ***** Démocratie signifie pouvoir au peuple, pas à un représentant, même choisi au hasard. *****

            Vous avez raison, mais, dans un pays de 65 M d’habitants, comment fait on pour decider ?
            Réponse : on met en place un systeme de delegation dans lequel les « délégués » transmettent au niveau superieur la volonté des déléguants.

            La nature humaine etant ce qu’elle est, le choix du delegué est complexe et le controle de son action par le delegant ne l’est pas moins.

            A ce jour, le choix du délégué se fait par un vote sur des personnes selectionnées. on peut se poser des questions sur le choix et le mode de selection (regles electorales)

            Ensuite l’action du delegué est-elle sincere et respecte-elle la volonté des délégants ? A ce jour ce n’est pas le cas, nous avons un tunnel autocratique entre 2 elections.

            Qu’en est-il du controle (et de la sanction) sur l’action du délégué par les delegants, sachant que ce sont les delegués qui ont defini les sanctions et le mecanisme de justice (décision) et de contrainte ?...

            ... ben rien, et cela permet tout et n’importe quoi, comme ce prefet (qui ne fait pas partie des délégués, rappellons le) de participer activement a la repression routiere (sur les autres) et qui fait payer ses exces de vitesse prives par son administration !

            Fais-ce que je dis, ne fais pas ce que je fais, voila la nouvelle devise de l’administration.... apres Cahuzac, le paysage devient plus clair, n’est-ce pas ?


            Conclusion : Aucun systeme n’est parfait, choisissons d’améliorer celui existant et d’en limiter les effets nefastes.
            Il est urgent de reformer le systeme politique (gestion des délégués et de la délégation) mais surement pas d’en changer la finalité.

          • Bubble Bubble 1er octobre 2013 11:25

            Selon moi, le représentant dans une démocratie idéalisée serait responsable des affaires courantes, pas détenteur d’un pouvoir décisionnel fort, et les grandes prises de décision se font par référendum d’initiative populaire. Avec la technologie internet actuelle, je trouverais curieux qu’on ne puisse pas mettre en place un système sécurisé qui permette de réaliser des votes électroniques plus ou moins rapidement.

            Le hasard, ça marche bien quand tout le monde a un haut niveau d’éducation, ce qui était peut être le cas pour les systèmes démocratiques antiques où les éligibles faisaient déjà partie d’une population triée sur le volet. Pour une situation française, j’ai tendance à penser que l’éducation est majoritairement bonne plutôt que totalement bonne, d’où la préférence pour un pouvoir décisionnel de type référendum.


          • demosoluce 1er octobre 2013 12:05

            @ Bubble et aux autres,

            je suis assez las car on tourne toujours en rond sur cette histoire de tirage au sort pour la simple et unique raison que bcp de personnes qui s’expriment à ce sujet n’en ont pas compris le principe.

            Le Tirage au sort n’a pas pour objectif de choisir quelqu’un qui va décider pour toi. Le but n’est pas de remplacer un système de délégation de pouvoir par un autre. Une des bases de cette réflexion démocratique est d’en finir avec la délégation de pouvoir car à partir du moment où on délègue son pouvoir (par le tirage au sort, le vote représentatif ou autre), on accepte qu’une autre personne puisse décider pour son intérêt et donc potentiellement contre mon intérêt. C’est humain.

            Ce dérapage s’applique systématiquement avec un système de délégation de pouvoir par vote représentatif car comme le souligne bien Bouddha, les personnes qui s’impliquent dans une carrière politique sont principalement ceux qui désirent exercer le pouvoir. Donc ceux qui voudront l’exercer dans leur intérêt ou celui de leur groupe d’intérêt seront sur-représentés. le fait qu’un système électif nécessite la puissance financière pour être efficace fera que l’intérêt particulier ne sera pas seulement sur-représenté mais quasiment total. Le tirage au sort peut répondre à cette problématique dans le sens où il va empêcher la stratégie de conquête du pouvoir pour défendre des intérêts particuliers. Mais il ne répond pas à la problématique du choix collectif et donc interdit la mise en place d’un projet collectif (ce qu’il nous manque prinipalement en ce moment). C’est donc la raison pour laquelle le tirage au sort n’a pas pour but de désigner des décideurs mais des « contrôleurs/exécutants ». petite paranthèse : le système actuel n’empêche pas l’incompétence dans l’aspect décisionnaire, on s’aperçoit même que nombres de ministres ou secrétaires d’Etat (gouv UMP comme PS) occupent des postes qui ne sont pas en rapport avec leurs compétences prouvées mais suivent plus une logique de conduite de carrière (et vous pouvez avoir un incompétent doublé d’un malhonnête : Cahuzac est chirurgien plastique, pas financier, fiscaliste ni économiste et a prouvé sa malhonnêteté).

            La décision politique reste donc au main du peuple. Et c’est là effectivement qu’il faut réfléchir sur l’organisation de l’expression populaire, passant par le référendum d’initiative poppulaire comme en Suisse bien entendu mais aussi l’échelle territoriale de l’expression politique. L’expérience « Démocratie Réelle » pour les élections européennes est un bon exemple. Si le candidat régionall, désigné par tirage au sort auparavant, est élu, son rôle sera de transmettre au corps électoral les grandes réflexions et projets de vote du Parlement Européen, d’organiser un vote de ceux qui voudront s’exprimer, puis de relayer ce choix par son vote à Bruxelles. ce n’est donc pas lui qui décide. Son vote bruxellois n’est que l’expression du choix de ses « administrés ».

            dans ce sens, cette réflexion de découpages par « pays » est intéressante. Il faut effectivement définir ce qui est du niveau du choix local/régional/national. Le peuple gardera le contrôle décisionnel par son implication politique : se rappeler que les votes actuellement à l’Assemblée ne sont pas si nombreux et que souvent les bancs sont vides. Chaque personne pourra s’exprimer directement ou donner sa procuration à un « groupe politique » dont il se sentira proche. Les « groupes politiques » pourront varier selon les thèmes. Il est donc possible d’interagir sur le politique sans être débordé par l’action citoyenne.

            En résumé, 3 niveaux. Le peuple garde le contrôle politique. Une assemblée de contrôle/exécutifs est tirée au sort et a pour rôle d’appliquer le choix du peuple et donc de contrôler que les « techniciens » l’appliquent correctement et honnêtement. Ils peuvent nommer des « techniciens » pour l’application de décisions (vote de cette assemblée contrôle/exécutifs suite à une sélection basée sur des critères de compétence) ou proposer au peuple une liste de personnes aptes pour les grands postes (économie, justice, défense etc...).


          • demosoluce 1er octobre 2013 12:07

            Pardon Bubble, je n’avais pas vu votre intervention de 11h25 (je rédigeais la mienne à ce moment là).


          • howahkan Buddha 1er octobre 2013 13:36

            +..................................10 smiley


          • SuperMamie 5 octobre 2013 08:38

            @ Helios « Conclusion : Aucun systeme n’est parfait, choisissons d’améliorer celui existant et d’en limiter les effets nefastes. 
            Il est urgent de reformer le systeme politique (gestion des délégués et de la délégation) mais surement pas d’en changer la finalité. »


            Mais le projet écophares permettrait de décentraliser 80% des décisions à prendre en local ; et il est applicable de suite....
            Ainsi la majorité des décisions pourrait etre prise par tirage au sort et chaque acteurs locaux aurait son mot à dire, pour aller plus loin sur la representativté, elle doit se fait par des personnes élus ( donc qui se présente ) qui seront tirés au sort, pour 20% des decisions « commerciales » pour le pays, le reste la guerre et le reste, ce n’est pas notre affaire ni nos histoires, il faut se recentrer sur nous mêmes, à l’échelle humaine.......donc ensemble à l’échelle de la planète...en prenant le temps ( et pas QUE comme monnaie ;) )


          • Klisthène 2017 Kxyz 1er octobre 2013 13:11

            tu as raison parkway si la France empruntait auprès de la BCe comme les Usa le font directement auprès de la FED économie 13 milliards d euros ...
             après vous répondre à supermamie j ai regardé certains de tes liens ils me semblent bien éloigné de l esprit que tu veux défendre..
            l avenir est à l économie collaborative...et il n a pas besoin de tirage au sort pour désigner un chef dans ce cadre là..


            • demosoluce 1er octobre 2013 14:31

              Je répète Kxyz et vous invite à lire mon commentaire si vous ne l’avez pas fait : le tirage au sort n’a pas pour but de choisir un chef.


            • Klisthène 2017 Kxyz 1er octobre 2013 14:42

              je ne faisais pas référence à votre réflexion ni celle de l auteure puisque comme je vous le disais la questionne pose pas dans l économie collaborative..


            • demosoluce 1er octobre 2013 15:18

              On ne parle pas dans le texte d’économie mais de politique. L’économie se doit d’être organisée, régulée, sinon on voit ce que cela donne. Dans le cas des SOL de Toulouse, il y a une association qui regroupe les adhérants et il faut bien une représentation décisionnelle pour le fonctionnement du système. Ils fonctionnent sur le consensus, puis si impossible, le consentement, c’est à dire que si une réserve est faite, le conseil doit tenter d’y répondre jusqu’à ce que celui qui a exprimé la réserve donne son consentement (reconnait qu’on a réglé sa réserve). Enfin, si encore impossible, vote aux 2/3. dans ce cas effectivement, il n’y a pas de tirage au sort mais il faut bien définir qui va être au conseil. Plus l’organisation sera grande et plus il faudra définir une organisation « politique ».

              Non ?


            • Klisthène 2017 Kxyz 1er octobre 2013 23:04

              mais l un est lié à l autre il est vrai qu au pays de Colbert ,le politik imagine qu ’il doit interférer dans l économik avec les résultats souvent désastreux que chacun connait..
              vous ne pouvez pas parlé de système politik en oubliant l organisation économik c est un oubli j imagine à défaut d être un non sens..

              L auteure nous évoque le tirage au sort comme garantie pour les citoyens je vous redis et votre exemple en est une très illustration il est possible de décider collectivement sans devoir s en référer au hasard...
              la seule garantie pour les Citoyens est une constitution forte et des contres pouvoir puissants .le mandat unique est une voie possible évitant la professionnalisation du pouvoir.par exemple la motion de censure citoyenne aussi mais certainement pas le tirage au sort chimère sans intérêt..


            • Hermes Hermes 1er octobre 2013 14:35

              Bonjour,

              Intéressante approche. Un des principes fondamentaux à prendre en compte est le principe de polarité : toutes les utopies ont généré des idéologies qui ont engendré leurs oppositions.

              Celà se passe dans les frictions liées à la cohabitation et la transition qui sont des phases absolument impossibles à éluder. Par ailleurs celà arrange toujours les personnalités qui cherchent à se manifester, car la défense du « juste » est une bonne justification.

              La réduction à l’unicité symbolique génère une force et son contraire. De ce point de vue je dirai que le mal est dans l’oeuf. En effet, votre approche me semble extrèmement intéressante, toutefois, quelle est la nécessité de la faire converger de façon unificatrice vers UN projet, comme écrit à la fin de l’article. l’intégration des principes que vous énoncez, peut se faire naturellement par la compréhension progressive de leur bon fondement, par capillarité en quelque sorte, et donner lieu à de multiples formes qui auront intérêt à échanger.

              Et ce processus a tout intérêt à ne jamais être nommé et réduit à un symbole réducteur, sinon il portera toujours le germe de la violence par la différenciation qu’il incarnera.

              L’impatience et l’envie d’aboutir est un piège pour l’esprit.

              Merci en tout cas d’apporter votre pierre à l’édifice.

              Bonne journée ! smiley


              • Hermes Hermes 1er octobre 2013 14:43

                Par ailleurs je vous encourage à vous méfier des ramifications trans-humanistes qui transpirent autour du Venus project en dépit du caractère bon-enfant sous lequel vous l’abordez et qui semblerait refléter chez vous un esprit fort sympathique. L’humain est bien plus que sa rationalité ! En bien comme en mal, et au delà....

                Cdt.


              • Marc Chinal Marc Chinal 1er octobre 2013 18:24

                Bon, super mamie, la question se pose : monnaie or not monnaie ? smiley


                • SuperMamie 2 octobre 2013 18:15

                  Je vous remercie de vos réponses.


                  Le projet des projets, est une direction, une proposition que je juge complète ( ou à compléter si vous voyez des manques, toutes critiques est bonnes à prendre si constructives ) pour l’élaboration d’une société alternative, ÉQUITABLE plutôt qu’égalitaire.

                  Niveau économique, la gestion de la monnaie se fait de gré à gré, gérée/contrôlée par une banque autogérée, quand à sa limitation celle que nous souhaitons, c’est du virtuel, donc par définition uniquement la limité qu’on lui donne... la monnaie ayant été créée au départ pour palier au défaut du troc et du change, seul le gré à gré devrait permettre la création monétaire, mais monétiser comme vous le souhaitez, billets, cb etc... 

                  Politiquement au niveau des lois, seul le « ne fait pas à autrui ce que tu veux pas que l’on te fasse » serait applicable...
                  ce qui permettrais une pluralité plus importante de panels sur le marché de l’offre et la demande
                  Niveau religion, la liberté de culte est importante, mais n’a pas a entrer d’un la vie du peuple..Les religions sont des principes personnels, et donc assujettis à soi, voir étendu à son cercle privé.



                  ====================================================
                  MONNAIE TEMPS
                  Le but serait simple, en terme de monnaie, revenir au système du trocs et de l’échange, et au besoin à la monnaie temps, il suffit au final d’en finir avec l’€ au profit de la seul monnaie temps, soit pour 8h de travail, un gain de 8heures=480min=28800secondes, que tu pourras dépenser comme tu le souhaites, 

                  si je prend l ’exemple d’une baguette, il me faut du blé, pour faire la farine, pour faire une pâte qui en chauffant me donnerais du pain auquel le temps du transport seraient à ajouter...
                  il suffirait donc pour chaque étape (économique ) de calculer le temps humain de la récolte de la matière première jusqu’à sa transformation en produit fini, qui aboutirai en divisant à l’unité, à un baguette à 8 minutes par exemple....
                  Et nous résonnerons la même manière pour tout type de produit....

                  ce serait donc en cela la monnaie complémentaires, elle existe, a déjà existé, et a permis des « miracles » humains avant la reprise et sa destruction 
                  ex : Initiatives actuelles et passées

                  l’HERMES (Bordeaux)
                  Abeille (Villeneuve-sur-Lot)
                  Occitan (Pézenas)
                  Cigalonde (La Londe-les-Maures)
                  Mesure (Romans-sur-Isère)
                  Sol
                  Sol-violette (Toulouse)
                  Chiemgauer
                  Système d’échange local
                  SOL
                  Banque WIR
                  terra (monnaie planétaire, post-dollar)
                  Wörgl ou l’« argent fondant » 

                  Ses avantages seraient donc de favoriser la production locale, et de proposer une parfaite équité au niveau économique puisque cela permettrait la juste création de monnaie en rapport à un réel besoin de consommation.

                  Les prix des produits quant à eux seront toujours déterminé par le rapport de l’offre & la demande, dans une concurrence pure et parfaite, car l’agrégat économique, est la même une constante que l ensemble des hommes interprètent ( comme dans les pyramides  ), mais je ne garde que le temps par sa simplicité.....
                  Niveau politique, personnellement, je dirais que ma vision est à 360° plutôt qu’ 180°, et que ça se rapprocherait plutôt de notre économie Néo Libéral ou libre échange ( Merci Lippann ), auquel l’agrégat économique serait l’unification de la monnaie, par le temps (Je signale déjà, qu’il est déjà notre agrégat auquel nous y ajoutons une valeur/devise avec un cours/change)

                  ====================================================
                  ECOPHARES

                  Le projet écophares à redimensionner la France entre en 378 pays ( pays de la Loire etc etc..) et naturellement, les pays ont des sites ou ils expriment leur besoins de mains d’œuvres, leur spécialités, expertise etc...
                  Le but de ce projet à la base est d’aider les gens à s’implanter dans ces pays, afin de recréer un remaillage local, avec des professions, des besoins existants, ainsi que domaine vides, des maisons vides....Ainsi ces territoires inoccupés/abandonnés devront être ré habités et développés.....au besoin via des fermes bio, ou agricultures bio pour les nourrir et les loger...
                  C’est redonner la priorité au réel besoin qui sont NOURRIR + LOGEMENT

                  =========================================================
                  EBRT

                  Ce projet est simplement que sur les nouveaux territoires déterminé ( les pays )
                  un bilan des excédents et des besoins seront effectués, afin de réellement pouvoir échanger avec les autres pays, au sein du pays, et nous nous retrouverons donc, à nouveau avec un bilan des excédents et besoins...à échanger avec les autres pays....

                  =========================================================

                  Globalement les changements escomptés......

                  Que le peuple se réapproprie le temps, aujourd’hui, plus personne ne prend le temps, puisqu’il est assimilé à de l’argent.
                  Notre système économique actuel reconnait la fameuse pyramide de Maslowhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins_de_Maslow
                  comme importante dans la stèle de l’échelle de nos besoins ( cours d’économie), 
                  hors , aujourd’hui elle est « trafiquée » par la valeur ARGENT qui vient EN TOUT ETAT de la BASE au SOMMENT en HAUT de cette pyramide....Ainsi la monnaie temps permettrait avec une taxe ( pour le pays ainsi que les personnes dans le besoins handicapés par exemple, des besoins d’investissement à des échelles nationales, comme l’espace, la R&D, etc...des financement sur le long terme ) un maximum de 4h de travail par jour pour commencer pour que tous puisse avoir de quoi manger et un toit....et surtout un axe comparatif entre le fait maison et le tout fait...ce qui aboutirait au final à ce que les gens aient le plus de temps libres possibles pour....VIVRE, donner du temps à leur famille enfants, religions, passions etc.....et les gens se réuniront de nouveau pour échanger et aller plus loin de leur conception de comblement de besoin, par des échanges d’idées, et projets.... 
                  Cela sous entend bien entendu une refonte de l’éducation par la libération des savoirs, et plus une capacité à raisonner par de la logique plutôt qu’apprendre des textes tout faits...( à approfondir...)

                  Après pour les « riches et les pauvres », faisons un sondage avec des réponses cachées jusqu’à échéance du sondage sur 1 semaine, 15 jours, sur :

                  Un pauvre c’est en dessous de XXXX€
                  Un riche c’est en dessus de XXX€ avec des choix multiples bien sûrs.....

                  Les réponses seront toutes différentes ( du moins limitées par les choix que vous laisserez ) car dépendantes des ressources et expériences de chaque...
                  un RMISTE sera peut-être 1500€ on est riche, quand l ouvrier dira 2500€ ont est riches, et le cadres 5000€ on est riches et l’inverse marche.....
                  car la valeur riche ou pauvre c’est comme le café ou le thé c’est une valeur que tu adhères ou pas (aimes ou pas ) et à différent niveau ( serré, long, déca etc...) car personnel...

                  MON BUT EST SIMPLEMENT D ENLEVER LA VALEUR AU CHOSE pour L UNIFORMISER SANS VALEUR POUR ALLER A L ESSENTIEL

                  Comme j’aimais et j’aime toujours le dire......
                  Dans le désert, ni l’or, ni l’argent, ni l’€ te donneront à boire........
                  Allons à l’essentiel, localement car tout le monde peux autogouverner au format local, car tout le monde se connaissait...et la confiance est obligatoire sinon la personne était exclu du cercle......

                  SuperMamie

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

SuperMamie


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès