Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le rapport annuel de Médecins du monde remet en cause le mythe du malade (...)

Le rapport annuel de Médecins du monde remet en cause le mythe du malade “fraudeur”

Petit pavé dans la grande marre de la démagogie. Le rapport annuel de Médecins du monde (MDM) présenté mardi indique sans ambiguïté que les exclus soignés en France par MDM (plus de 24 000 patients dont 16 753 nouveaux en 2007), notamment des sans-papiers et des SDF, sont “de vrais malades” et non “des fraudeurs”.

MDM pointe l’amalgame facile entre des pratiques déviantes pourtant marginales et l’ensemble des malades sur lesquels on fait peser une suspicion injuste. « Pour nos dirigeants, le problème n’est pas que 13,2% de la population française vivent sous le seuil de pauvreté, mais qu’il puisse y avoir une petite minorité de fraudeurs parmi eux qui feraient semblant de n’avoir pas de ressources pour obtenir, qui un RMI (Revenu minimum d’insertion), qui une CMU (couverture maladie universelle) ».

A l’inverse, le rapport de l’ONG souligne la marginalisation des malades pauvres pour lesquels tous les dispositifs deviennent au fil du temps de plus en plus inaccessibles. Le profil socio-économique des patients est “toujours aussi marqué par la précarité” : 23 % d’entre eux vivent dans la rue ou dans un logement précaire (35 %) et 99,7 % sous le seuil de pauvreté.

Des malades loin d’être imaginaires. Près de 50 % des patients souffrent de pathologies nécessitant un suivi médical d’au moins six mois (hypertension artérielle, diabète…) et près du quart des consultations concernent des pathologies potentiellement graves comme le cancer, souligne l’ONG.

Seuls deux patients sur dix disposent d’une couverture maladie, alors que 78 % pourraient théoriquement en bénéficier, indique le rapport qui fait état de retards d’accès aux soins faute d’ouverture de droits dans 11 % des consultations et continue à dénoncer “le refus de soins par les professionnels de santé”.

L’hôpital n’est pas épargné. L’accès aux soins de santé à travers les permanences Pass est jugé insuffisant et encore trop hétérogène. De même, MDM fait état d’un accès difficile des plus précaires aux consultations spécialisées au sein de l’hôpital (dentaires, ophtalmologiques ou psychiatriques) ou au plateau technique.

La pauvreté en temps de crise est une valeur sûre. Martin Hirsch, le Haut commissaire aux Solidarités actives, a appelé les 27 pays de l’Union européenne, à “ne pas réduire” le niveau des protections sociales, car ce sont elles qui permettront, selon lui, de faire une “différence fondamentale par rapport à la crise de 1929″ où les “gens tombaient comme des mouches”.

Dans ce contexte la question des franchises médicales, des déremboursements massifs de médicaments, des fermetures d’hôpitaux de proximité est plus que jamais d’actualité. Sans conséquences pour des malades disposant de revenus corrects et de moyens de transport, elles sont à l’inverse dramatiques pour des personnes en situation précaire.

Comme le rappelle le collectif Les Malades solidaires, aux problèmes de santé s’ajoutent la misère, l’angoisse quotidienne des frigos vides, des factures et de leurs relances, avec, au final, la perspective de se retrouver à la rue.

Comme toujours, les personnes démunies seront les premières victimes des grands soubresauts du système financier international. Ce n’était déjà pas brillant avant. Sur un an, les permanences d’accueil du Secours populaire ont ainsi reçu 15 à 20 % de demandes d’aides supplémentaires. Paradoxalement, l’Etat qu’on annonçait désargenté a bien fini par trouver on ne sait trop où 360 milliards pour des établissements financiers guidés par l’appât du gain facile ou des gestions hasardeuses.

Nicolas Sarkozy a promis une moralisation du système financier. Elle pourrait commencer par la naissance d’une Charte de déontologie sur le rapport entre les banques françaises et leurs clients en situation précaire et se poursuivre par une taxation des mouvements financiers pour alimenter les comptes sociaux.


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 17 octobre 2008 15:51

    il y a deja un certain temps que je met plus les pieds chez le medecin
    vive l’automedication


    • JPC45 17 octobre 2008 15:52
      article qui part d’un bon sentiment mais qui mélange tout. si les plus démunis n’ont pas accès aux soins, ils auront du mal à frauder donc le rapport cité ne démontre ni ne contredit rien.

      A noter que les bénéficiaire de la CMU sont exonérés des franchises médicales.

      Il aurait été intéressant de creuser le pourquoi de ce faible taux de couverture maladie alors qu’il pourrait être plus élevé.

      A noter également, que les professionnels de santé ne sont pas intéressés par les CMU car ils ne peuvent pas tarifer comme ils veulent. C’est une réalité qui a déjà été dénoncé mais finalement rien n’est fait !
      comme je le dis les professionnels de santé défendent avant tout leurs intérêts avant celui des malades et se servent souvent de la défense des malades pour justifier ce statu quo et faire que rien n’est fait (pharmacie, médecins, etc.)

      Notre système, qui est soit disant le meilleur au monde !, laisse en effet les plus démunis de cotés

      • foufouille foufouille 17 octobre 2008 16:46

        les autres systemes ont pas l’air mieux


      • Henry Moreigne Henry Moreigne 17 octobre 2008 19:06

        L’intérêt du rapport de MdM est double. 1) c’est une ONG modérée qui ne peut être suspectée de noircir le tableau et qui connaît bien la réalité du terrain 2) Cette même ONG indique que la fraude, à savoir des gens qui n’auraient pas droit à la CMU mais qui s’arrangent pour en bénéficier afin de jouir de la gratuité est marginale. Enfin, attention aux effets de seuil. Ce n’est pas parce que l’on n’est pas bénéficiaire de la CMU que l’on n’est pas dans une situation précaire. Je vous invite à consulter le site des malades solidaires.


      • JONAS JONAS 18 octobre 2008 00:32

        @ L’Auteur,

        Mais oui ! Vous avez raison…Il faut soigner ceux qui n’ont jamais cotiser et que ceux qui cotisent payent les 100 % pour 100 %.

        La Sécu a été inventée pour ça !

        On pourrait même faire comme dans le film " Soleil Vert ", les vieux qui ont cotisé, les euthanasier à partir d’un certain âge, ils ne rapportent plus rien !

        Ceux que vous voulez soigner non plus ! Mais avec l’argent de ceux qui bossés toutes leurs vies, vous les sauverez et il en viendra des millions d’autres… !

        Je finis par me demander, si il n’y a pas des maquereaux humanistes dans ce pays ?

         

        @ +


        • foufouille foufouille 18 octobre 2008 11:10

          imagine le gamin de12a qui se fait rneverser par une voiture et devient tetraplegique. il a jamais cotise


        • Nycolas 18 octobre 2008 13:02

          C’est cela ! Donc d’après vous, Jonas, certains auraient droit aux soins parce qu’ils ont la possibilité de cotiser, et les autres peuvent crever ? Mais dites le franchement !

          Avec une telle logique favorable à l’exclusion, n’allez pas vous plaindre que - comme dans soleil vert - les rues des villes et l’escalier de votre immeuble seront encombrés de pauvres, de malades, de marginaux et d’autres exclus qui tendront la main pour avoir une misérable pièce...

          Quand on utilise une référence cinématographique, on devrait au minimum savoir de quoi on parle ! Vous, vous ne faites que de la rhétorique à deux balles.


        • JONAS JONAS 20 octobre 2008 14:41

          Nycolas,

          Mais oui Messieurs, vous êtes des dieux ! En paroles bien sûr…. !

          Pas comme sœur Emmanuelle ou Thérésa….. !

          Que dis-je, des petits Jésus ! Alors vendez tous vos biens pour les pauvres, faites comme lui, prenez votre bâton de pèlerin et allez convertir le monde.

          Commençez par l’Islam, une expérience sûrement passionnante, mais prenez des notes chaque jour, postez sur une boîte postale, nous aurons au moins le début d’un livre.

          Au fait le petit garçon écrasé, c’est un orphelin, il n’a pas de parents ? Mais suis-je bête ! Il est le nouveau-né de la génération spontanée, puisque ça vous arrange !

          Nous sommes moi et mes collègues que de pauvres cons de pompiers !

          Nous ne nous prenons pas pour des dieux ! NOUS !

          Allez, bonne journée.

           


        • Eloi Eloi 21 octobre 2008 20:28

          Au fait le petit garçon écrasé, c’est un orphelin, il n’a pas de parents ?

          D’une : oui peut-être.

          De deux : si ses deux parents travaillent tous les deux pour -100€ d’épargne par mois, je doute qu’ils aient le moindre moyen pour payer ses soins. on le laisse crever dans le caniveau si on constate qu’il n’a pas sa carte ?

          De trois : nous ne sommes pas des Dieux, comme vous dites, mais pouvez-vous considérer que nous soyons fiers de payer les soins de ce petit garçon  ? Et de nos retraités ?

          De quatre : en tant que pompier, en cas d’accident professionnel, j’imagine que vous ne demanderez nulle contribution à la société, même si vos soins coûtent plus chers que votre vie entière de cotisations ? Même si cette même société vous la propose, par respect  ?

          De cinq : comment en arrive-t-on à vôtre degré de cynisme ?


        • Botsu 22 octobre 2008 11:52

          Je propose


          - la santé au mérite

          - la bouffe au mérite

          - l’énergie au mérite

          - l’éducation au mérite

          - le logement au mérite
          ...

          - la Répression gratuite smiley


        • orange orange 18 octobre 2008 01:02

          Les plus démunis ont accès aux soins peut être pas tous s’est sur. Il faut savoir que pour 
          eux se n’est pas uniquement le manque d’argent ou bien de n’avoir pas la CMU ( couverture médical universel ), le plus dur s’est de se présenté à un médecin de peur d’être mal reçu, ou encore de ne pas savoir s’exprimé pour expliqué son état de santé.


          • foufouille foufouille 18 octobre 2008 11:12

            dis plutot de trouver un medecin qui accepte les pauvres
            la plupart ne se deplace deja plus
            et meme avec le 100%, ils veulent se faire payer d’avance


          • pax_christi 18 octobre 2008 10:21

            bonjour,

            MDM est une ONG crédible et son rapport est sans doute irréprochable. Mais je ne crois pas qu’il remet en cause le mythe du malade fraudeur comme vous le dites.
            la fraude à l’assurance maladie concerne plus :

            • la fraudre pour obtenir le RMI et donc la CMU
            • les arrêts de travail injustifiés
            • la complaisance de certains médecins qui prescrivent des examens et des médicaments sans aucune responsabilité (c’est la sécu qui paye ! )


            • foufouille foufouille 18 octobre 2008 11:16

              c’est vrai que le RMI est une panacee !
              et les bureaucrates demandent zero papier ?
              les draudeurs sont soit des pistonnes (genre pinault valenciennes), soit des criminels organises
              les autres subissent des controles


            • brieli67 18 octobre 2008 11:52

              la faute aux médecins ? un peu facile celle-là.
              Tiens pârticipez aux rondesdu Samu social. Ca manquede bras et d’humanisme dans ces battues nocturnes.

              Les Restos du Coeur une grande foutaise une couillonade d’outre-tombe du Coluche tellemenyt ensencé par cette bienfaisance. Que de la merde en boîte fournie par le fleuron de notre Industrie alimentaire ;
              Z’avez gouté cette pitance composée de raclures de citernes ?
              Un traitement moins industriel et rationnel de l"Ordinaire" comme disent les militaires améliorerait la qualité de cette bouffe et permettrait de créer de nombreux emplois.

              Les fringues idem Emmaus préfére vendre le surplus que desélectionner des vêtements consistants pour l’hiver des gens dans la rue. Les gerçures des pieds et des mains dues au froid et des gangrènes historiques dans ce Quart_ Monde....

              c ’est honteux pour la France si riche et votre jacasserie pseudo-intello les mainsdans la poche m’énerve au plus haut point.


              • foufouille foufouille 18 octobre 2008 11:59

                tout les pauvres ne vont pas au samu social
                d’accord pour le reste


              • chmoll chmoll 19 octobre 2008 11:50

                ont peut dire s’qu’ont veut, le RMI des ceçi des cela

                mais l’constat est là,frauder pour rester en vie pour la plupart

                j’me demande si l’qualificatif frauder,veut dire quelque chose dans ces cas là


                • foufouille foufouille 19 octobre 2008 13:02

                  pour ces gens la, frauder equivaut a refuser de crever en travaillant


                • JONAS JONAS 20 octobre 2008 18:22

                  Dites-moi tous ! Vous parlez de Médecins du Monde ! ? ? ?

                  Alors compte tenu de la misère qu’il y a dans ce pays, ils devraient peut-être intervenir en France ? Médecin de France c’est un joli nom.

                  En bon père de famille, si vos enfants sont malades, vous n’envoyez pas votre médecin référent chez les voisins ! Ou alors, je me permettrais de vous dire, que vous êtes des pères indignes.

                  Vous comparez vos situations aux " riches ", vous avez toujours l’œil rivet sur les plus riches.

                  Jamais l’un d’entre vous, n’a comparé sa situation à celle des plus pauvres.

                  Regardez un peu les paysans chinois, Indiens, Brésilien et même ceux des derniers pays entrant dans la CE !

                  Ils leur manquent des dents, ils n’ont pas de lunettes, ils vivent dans ce que nous appelons en Provence des cabanons, ils sont habillés avec des guenilles et ils n’ont pas d’ordinateurs comme vous pour s’exprimer sur ce Blog !

                  Alors votre pauvreté est toute relative…. ! Pour eux vous êtes des riches, tellement riches qu’ils aspirent tous à prendre votre place de pauvre en risquant leur vie !

                  Alors votre malice, vous fait cibler les héritiers de patrons et de toute manière ce sont tous des escrocs… ! Celui qui est inscrit au RMI en fraude, n’est pas un voleur, ceux qui bénéficient de la CMU et même des bons " sous chiens ", que ma femme voie repartir en 4x4, sont aussi des gens honnêtes ?

                  Vous n’avez pas encore compris que nous sommes tous des prédateurs.

                  Un jour je parlais avec des jeunes gens, après une intervention, nous parlions d’un certain B. Tapie et de ses problèmes avec la justice… ! Ils ont tous dit unanimement que s’ils avaient été à sa place, ils auraient fait pareil.

                  Alors Messieurs, un peu de pudeur ! Ce qui est scandaleux, c’est que certains hommes qui travaillent soit des pauvres ! Mais les chômeurs, les Rmistes, les fraudeurs y sont pour quelque chose….

                  @ +

                   

                   

                   

                   


                  • Eloi Eloi 21 octobre 2008 20:34

                    Vous n’avez pas encore compris que nous sommes tous des prédateurs.

                    Nous avons tellement compris que non que nous allons finir par vous enfermer pour protéger nos enfants. Et le pire c’est qu’on arrivera presque, par faiblesse, par vous donner la télé.

                    Jonas : si l’homme est un prédateur, c’est à forciori en groupe. Si l’on se mange entre nous, on se fait manger par les tigres.

                    Putain des millions d’années à vivre en société pour que quelques boute-en-train veuillent nous démontrer le contraire. Espérons qu’il retombe un jour sur terre.

                    Jonas : 60 millions d’hommes soudés dans une société solide et confiante dans ses membres, vous ne croyez pas qu’elle est capable de déplacer des montagnes ? Tiens, elle le fait, même...


                  • Annie 21 octobre 2008 20:44

                    MDM travaille en France depuis des années et des années avec les exclus

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès