Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le secret des Crop Circles

Le secret des Crop Circles

Depuis plusieurs décennies déjà ils sont un mystère non encore résolu. Jusqu’à ce jour. Car le voile se lève enfin sur les crop circles, ou cercles de culture. L’une des plus grandes énigmes des XXeme et XXIeme siècles. En fait l’un des plus gros canular. Révélations recueillies au sud de l’Angleterre, dans le petit village de Marlborough.

Il est 10 heures du matin. Le dimanche 25 août 2013. Un jour froid et humide, comme il y en a beaucoup au sud de la Grande Bretagne, même à cette période de l’année. Je suis venu admirer un crop circle. Un cercle de culture en français, apparu deux jours auparavant. Je suis plus attiré par la beauté de la figure dont nous avons déjà presque tous en main une photo aérienne, que véritablement convaincu de sa nature « authentique ». Bref, je suis là en curieux, pour essayer moi aussi de comprendre. Je ne vais pas être déçu.

Nous sommes à Beckhampton, non loin d’Avebury dans le Wiltshire. Les badauds se pressent pour observer de près ce message de la nature ou d’entités supérieures ? Nul ne le sait vraiment. Mais les supputations vont bon train depuis les années 60 où les premiers cercles mystérieux sont apparus dans des champs de blé, de colza ou de cultures diverses. Les tiges de blé ici sont couchées et comme tressées les unes sur les autres. Les bordures de la figure, qu’elles soient courbes ou droites, sont parfaitement tracées. Déjà au sol, l’œil n’est pas perturbé par des ratures ou des approximations. Et cette impression est encore renforcée bien sûr quand on prend de la hauteur pour regarder les figures du ciel.

Un peu à l’écart, un homme d’age mur attire mon attention. Il ne semble pas du tout intéressé par le crop circle mais plutôt excédé par l’attitude béate de certaines personnes qui ont l’air de découvrir la huitième merveille du monde, ou sont en passe d’entrer en transe ! Je m’approche prudemment de lui.

-Impressionnant, n’est-ce pas ?

-Cette foutaise ? (Crap en anglais. Jeu de mot avec crop. Ndla)

-Vous n’y croyez pas ? Demandé-je.

L’homme a un rire nerveux.

-Si vous me demandez si je crois en Dieu, je vais vous dire ceci : Les gens en parlent, il est donc dans la tête et l’imagination des gens. Il n’est donc pas inconcevable d’y « croire », même si Dieu n’est qu’une vue de l’esprit, le fruit de l’imagination de l’homme. Ça, dit-il en tendant la main vers la nouvelle figure apparue dans le champs qui nous fait face, c’est palpable, c’est là, on le voit. La question d’y « croire » ne se pose pas. La question qui se pose est celle de son origine. Et moi, je vous le dis, l’origine des crop circles n’est ni divine, ni extraterrestre, ni encore moins le fruit de quelque entité magique ou impalpable vivant sous la terre. Tout ça c’est des balivernes. Ça va trop loin. Va falloir que ça s’arrête un jour.

Il a dit ces derniers mots comme si il se parlait à lui même. J’hésite un peu :

-Vous… vous savez qui fait ça ?..

Tout à coup il se braque.

-Vous n’êtes pas une de ces saletés de journalistes au moins ? Vous êtes qui vous ? Et qu’est-ce que vous faites là ?

-Je suis Français. Je ne suis pas journaliste, je suis opticien, si ça vous intéresse… Je suis un curieux de passage, tout simplement. Mais j’ai l’impression que vous en savez plus que la plupart d’entre nous ici. Je me trompe ?

C’est à son tour d’hésiter. Après un court instant il répond :

-Y en a marre, vraiment. Si vous voulez tout savoir, retrouvez moi au Royal Oak ce soir, à Marlborough. Soyez-y à 16 h et attendez moi.

Je suis pile à l’heure. Je ne vais pas manquer l’occasion d’en savoir enfin un peu plus sur ce phénomène, même si je suis surtout convaincu que j’ai rendez-vous avec un type rondouillard et plutôt sympathique malgré son côté un peu bougon, qui va me donner une énième explication fantaisiste sur un des mystères les plus controversés de ces dernières années. Je suis loin d’imaginer ce que je vais entendre.

Je patiente plus de deux heures. L’homme m’a dit d’attendre. Je me rends compte que je ne connais même pas son nom. Je commence à me demander s’il va venir quand il entre enfin dans le pub, un peu fébrile, en tenant un énorme dossier sous le bras. Il regarde à droite, puis à gauche, derrière lui aussi et il va avoir cette attitude pendant toute la durée de notre entretien.

-Vous êtes bien assis ? Me demande-t-il tout de go en s’installant. On n’a pas de temps à perdre. Je n’en peux plus de toutes ces conneries.

L’entretien va durer plus de trois heures. Je n’en rapporte ici que les grandes lignes. Voici ce qu’il va me raconter :

-Nous sommes en 1973. J’étudie les mathématiques à Oxford. Et aussi ce qui va devenir une véritable révolution planétaire : l’informatique. Je vous passe les détails mais je suis plutôt doué. J’étudie toute sorte de langages informatiques, Basic, Cobol, Fortran, Simula, APL etc… Retenez bien que nous sommes au début des années 70. IBM va bientôt avoir le succès mondial qu’on lui connaît, puis Microsoft mais l’informatique est encore une science réservée à quelques initiés, comme moi. J’ai 21 ans à l’époque. Un jour, dans le cadre d’un voyage aux Etats Unis, je suis contacté par un ex étudiant en ingénierie et sciences appliquées de Harvard. Je vais l’appeler Clive. Je ne peux pas vous donner sa véritable identité. Il est mort en 2009. Mais je ne veux pas que sa famille ait des problèmes. Clive a travaillé pour la NASA, l’armée et le gouvernement des Etats Unis sur des dossiers très sensibles, tels que la conquête spatiale ou l’armement. Il était spécialisé dans les communications.

-Heu… ok. Et vous, comment vous appelez-vous ?

-Appelez moi John. Et évitez de m’interrompre sinon on va y passer la nuit ! Bref, à l’époque Clive a sept ans de plus que moi et il a été à la tête d’un de ces petits groupes d’étudiants potaches qui font des blagues pour passer le temps et pour sortir la tête de leurs études, nous l’appellerons le groupe Alpha. Fin 1965, alors qu’il est un jeune étudiant, il part en voyage en Australie, dans la ville de Tully, où il a de la famille. Il va passer le jour de l’an là-bas. Il va même prolonger un peu son séjour car il va tomber malade. Une curieuse maladie. Il est fatigué et a de la fièvre mais les médecins ne comprennent pas ce qu’il a jusqu’à ce qu’il se remette de lui même. Le 19 janvier 1966, un propriétaire du coin découvre dans ses marécages une sorte de nid d’oiseau géant formé par des roseaux couchés et dit avoir été témoin de phénomènes étranges comme des boules de feu et la circulation d’engins mécaniques. Le bruit commence à courir qu’il s’agit de soucoupes volantes. Clive vient de commencer ce qui va devenir l’un des plus grands canulars du XXeme siècle.

Pendant des années il s’intéresse de très près aux micro ondes. A l’époque les études portent sur les communications qu’elles permettent. De nos jours, les micro ondes servent à nos téléphones mobiles ou à chauffer nos plats. Clive lui, développe ses recherches autour des bandes de fréquences au dessus des 40 GHZ. Pendant de nombreuses années il va développer de véritables armes grâce à cette technologie en collaboration avec l’armée américaine. Certaines expériences ont eues lieu aux Etats Unis, au Texas et au Nouveau Mexique où du bétail a été retrouvé affreusement mutilé sans qu’aucune explications n’ait pu être apportée. Des vaches ou des chevaux ont été découverts avec un trou béant les traversant de part en part, comme brûlés par un énorme rayon laser. Des cadavres ont été retrouvés avec les os du crâne apparents et complètements vidés de leur substance organique par exemple, sans que le reste du corps ait subit quelque autre dommage. Clive a participé à ces expériences. Mais il va aussi poursuivre un programme très précis en secret, pour lui même, avec sa petite équipe du groupe Alpha. Tous des surdoués. C’est ce groupe qui entre en contact avec moi en 1973. A ce moment je n’ai jamais entendu parlé des crop circles. Clive me présente son projet comme une simple plaisanterie. Nous sommes à l’époque où les témoignages sur les OVNIS abondent dans le monde entier. Clive n’y croit pas. Il est convaincu que les OVNIS relèvent du fantasme des hommes et il décide de s’en amuser. Le groupe Alpha fonctionne comme une mini société secrète mais ses règles sont très strictes. Pour en devenir membre, il faut jurer fidélité à son leader, Clive, et ne jamais parler de ses activités. Aujourd’hui Clive est mort. Et les choses prennent des proportions ridicules. Vous avez peut-être entendu parlé de cette supercherie sur les Ummites. Si non, je vous invite à vous renseigner. Mais nous sommes maintenant dans la même situation que l’inventeur des Ummites, nous ne contrôlons plus rien et à travers le monde de plus en plus de gens pensent que nous sommes contactés par de extraterrestres ou je ne sais quelles créatures divines à travers les crop circles. Certains ont des illuminations, des sectes se forment. Conneries…

Il marque un temps.

-Bref. En 1973 Clive me demande d’élaborer un programme informatique qui gérerait les déplacements d’un petit véhicule qu’il me présente. Un engin radiocommandé à quatre grosses roues pas plus gros qu’un aspirateur de l’époque, affublé d’un drôle de bec de canard. Il s’agissait en fait d’un canon à micro ondes à gamme de longueur d’ondes courtes et ultra courtes. C’est avec cet engin que Clive a tracé les premiers crop circles de 1966 à la fin des années 70, en Australie, au Canada et en Angleterre. En 1978 j’entre en piste. J’ai réussi à programmer le petit véhicule pour qu’il réalise des figures d’abord simples, puis de plus en plus compliquées et ce de façon quasi autonome. Tout ce que nous avions à faire c’était d’amener le robot (car il s’agissait bien de cela) sur une zone à l’écart de toute présence humaine, en toute discrétion donc, et à le laisser faire son « travail ». Le passage successif du robot pour créer la figure finale couche les végétaux sous l’effet de la chaleur dans le sens des micro ondes, ce qui donne cet aspect tressé qui intrigue tant. Le rayon d’action des ondes peut varier de quelques centimètres à moins de deux millimètres.

John a ouvert son énorme dossier à la couverture rouge un peu passée et me tend des photos du fameux robot et de lui avec ses compagnons de l’époque.

-Là, c’est Clive, me dit-il.

L’homme est plutôt petit, il porte une chemise à manche courtes et arbore un sourire radieux, comme quelqu’un qui vient de faire une bonne plaisanterie…

Le dossier contient toutes les coordonnées de tous les lieux sur lesquels ont sévit Clive et son groupe Alpha. Et bien sûr toutes les photos correspondantes. Il y a aussi des pages entières de programmes informatiques.

John continue :

-Ainsi au fil des années des figures de plus en plus élaborées sont apparues, au rythme des progrès informatiques tout simplement. En très peu de temps j’étais capable de tracer un cercle de plusieurs dizaines de mètres de diamètre avec une précision d’un demi centimètre ! Soit même pas la distance entre deux épis de blé. Les batteries du véhicule nous ont souvent posé quelques problèmes, nous obligeant à revenir sur zone parfois pour finir un tracé. Mais là aussi tout s’est amélioré très vite. Le robot a gagné en finesse et en discrétion. Nous en avons aussi utilisé plusieurs en même temps pour certaines figures plus élaborées qui auraient nécessité trop de temps à un seul robot. Chaque fois nous choisissions des lieux symboliques ou chargés d’histoire comme le site de Stonehenge par exemple, afin de renforcer la portée mystérieuse du phénomène. Puis les sceptiques se sont demandés pourquoi les crop circles n’apparaissaient que dans le pays anglo-saxons… alors nous avons voyagé et créé d’autres groupes Alpha à travers de nouveaux pays. Nous avons même fait apparaître des cercles sur la glace ou dans la neige, ce qui est plus facile et plus rapide que dans un champs, contrairement à l’idée reçue. Désormais il est aussi possible que les groupes utilisent des drones, mais je n’en ai pas la certitude. Il semble également que les ultrasons soient employés pour diriger les micro ondes à distance, ainsi qu’on le fait déjà pour diriger des sons. Imaginez : un drone, des ultrasons pour diriger les micro ondes, un peu comme un vidéo projecteur, et vous avez une figure qui apparaît en quelques secondes. En tout cas c’est comme ça que je ferais aujourd’hui.

En ce moment les armées du monde entier, qui ont elles aussi développé des recherches dans le sens de celles de Clive, ainsi que les services secrets, s’intéressent de très près aux crop circles. Ils savent eux, comment ils sont élaborés. Et ce n’est plus qu’une question de temps pour qu’ils comprennent qui est derrière tout ça. Les micro ondes laissent des traces qui sont bien répertoriées du reste par les observateurs. Elles produisent aussi parfois de petits cercles de lumières comparables à des mini aurores boréales ou encore des petits éclairs, des étincelles. Plusieurs observations ont été faites à ce sujet. Comprenez que la technologie utilisée est classée top secret, et a été détournée dans le but de faire croire à ce canular innocent au départ mais que plus personne ne contrôle. Du moins en apparence. Car tout ceci a pris des proportions délirantes. Vous devez vous demander ce que nous en avons tiré, puisque nous sommes restés anonymes toutes ces années. D’abord ça nous a amusé. Puis l’intérêt grandissant, il y a eu des produits dérivés qui sont apparus. Posters, livres d’études, voyages de découvertes, que sais-je encore ? La portée lucrative du phénomène n’est pas à démontrer aujourd’hui hélas ! Des profits considérables sont générés, encore amplifiés par les rumeurs colportées grâce à Internet. Et les gens qui en profitent maintenant n’ont plus rien à voir avec le groupe Alpha d’origine.

Le plus délirant c’est qu’il m’a suffit d’intégrer dans mes dessins des fractales de Mandelbrot par exemple pour que la communauté scientifique se mette à s’intéresser au phénomène. Parfois mes tracés étaient purement géométriques et suivaient mon inspiration du moment. Certains y ont vu une « suite logique » et en ont déduit des équations ou des théorèmes ! Hallucinant ! Je me suis amusé un jour à construire une synthèse de mes derniers dessins, une sorte de mélange en somme. Et des mathématiciens de renom y ont vu la manifestation indiscutable d’une intelligence supérieure. J’en ai été flatté au début mais tout cela me laisse maintenant un goût amer. En vérité n’importe quel étudiant en mathématiques de niveau moyen est capable de tracer ce genre de dessin.

Même la tête d’alien de Winchester du 18 août 2002 accompagné de son fameux disque, n’a pas réussi à mettre la puce à l’oreille des observateurs qui auraient pourtant dû y voir la supercherie qui paraissait évidente ! Sur le disque « gravé » en ASCII dans les blés -et qui m’avait donné du fil à retordre croyez-moi !- nous avions écrit le message suivant :

« Méfiez-vous des porteurs de fausses nouvelles et des promesses non tenues. Beaucoup de souffrances mais il y a encore du temps. Croyez. Il y a du bon là-haut. Nous nous opposons à la tromperie. Fin de la communication ».

(Ndla : traduit par mes soins. Le texte original étant : « Beware the bearers of false gifts and their broken promises. Much pain but still time. Believe. There is good up there. We oppose deception. Conduit closing ». Voir photo d'illustration.)

Tout ça avec une syntaxe approximative qui laissait croire à une origine « non humaine ». Message sibyllin sans grande signification et qui n’apportait en tout cas aucune explication claire ni aucun élément nouveau ou réellement constructif. Accompagné en plus d’une image parfaitement réalisable avec n’importe quel ordinateur du commerce et ne nécessitant nullement de disposer d’une technologie supérieure ! Les observateurs n’y ont pourtant vu que du feu et cela a renforcé la croyance selon laquelle ces « messages » nous étaient envoyés par des extraterrestres. C’était comme si, plus on voulait dévoiler la supercherie et plus les gens croyaient à son authenticité. Pourtant il faut noter une invraisemblance de taille. Il y a d’abord eu des cercles sans signification, puis des formules mathématiques, puis des messages écologiques, des représentations du système solaire, des têtes d’alien et même des masques Mayas ! Aujourd’hui les cercles sont très beaux mais ne veulent plus rien dire. Où est la cohérence dans tout cela ? On attribue les cercles tantôt à Dieu, puis aux extraterrestres, puis à des créatures souterraines ou encore aux Atlantes ! C’est devenu un fouillis sans nom. Croyez-vous vraiment que si des êtres intelligents voulaient entrer en contact avec nous, ils le feraient de façon aussi désordonnée ? Non, en vérité c’est juste le signe que l’idée originale s’est diluée en même temps que le premier groupe Alpha. Et je ne vous parle pas de certaines imprécisions de figures dues à des irrégularités du terrain et que personne ne relève. Je pense en particulier à cette figure de Milk Hill en 2001 composée de 409 cercles. Si vous regardez bien, sur l’une des branches, il y a des petits cercles à l’extérieur trop près les uns des autres, entre les onzième et douzième cercles en partant du centre. De même, certains treizième cercles sont plus petits que les autres. Ces « erreurs » sont toujours passées sous silence et l’on ne met en avant que le côté exceptionnellement précis des figures.

Maintenant je suis fatigué et je désire que cela cesse. C’est pour ça que je vous en parle. Je ne vous connais pas. Je ne sais pas quelles conséquences vont découler de mes révélations. Mais je suis à la fin de ma vie et il n’y a pas encore eu mort d’homme ! Tout cela est devenu ridicule mais n’a nuit à personne. Certes il y a eu des secrets militaires employés à des fins de plaisanterie et si je dois en partager la responsabilité un jour, je suis prêt à le faire. Les personnes qui sont maintenant derrière les crop circles sont plutôt puissantes. Mais je n’en connais plus aujourd’hui aucune moi même ! Le pire serait que la technologie développée par jeu ne tombe entre des mains mal intentionnées. Le monde souffre déjà de trop de misère et d’injustice pour lui infliger une nouvelle croyance imbécile et dénuée de fondement. Il y a de moins en moins de cercles qui apparaissent. Il y en aura moins cette année qu’il n’y en a eu l’année dernière. Peut-être un signe que le phénomène s’essouffle. Pourtant je crains des dérives à venir dans un monde où les gens perdent leurs repères. Je vous demande de colporter cette nouvelle par tous les moyens que vous trouverez. Je viens de faire ma part. Maintenant, faites la vôtre.

J’étais soudain investi d’une mission de la plus haute importance ! Et cet article est la première action que je mène pour la remplir. Je suis resté plusieurs jours dans le petit village de Marlborough. Et malgré de nombreux passages au pub du Royal Oak, je n’ai jamais revu John. Il a bien sûr refusé de me laisser son précieux dossier rouge. Mais il a accepté de prendre mes coordonnées et promit de me venir en aide si cela s’avérait nécessaire…


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 15 janvier 2014 13:06

    Jolie histoire.


    • rouhouhou 15 janvier 2014 13:35

      Un robot indépendant et programmé par ordinateur (déjà ça ne courait pas les rues les ordinateurs en 1966), capable de gérer sa position et, j’imagine, de corriger le tir en cas de glissade, embourbement ou autre (il bosse dans un champ le truc quand même...).

      Le tout équipé d’un « aspirateur » qui envoie des micro-ondes (pas vraiment courant non plus les micro-ondes en ce temps là)... 
      Dans les années 60...
      ...
      ...
      ...

      Il avait un budget de la NASA le mec ou il était équipé par des extraterrestres ?

      Et maintenant on guide le son avec des ultrasons ?




      • pissefroid pissefroid 15 janvier 2014 15:48

        Détrompez-vous, le radar existe depuis les années 30.
        Ils sont couramment utilisés depuis les années 40.
        Les micro-ondes sont donc bien connues des spécialistes.


      • Hervé Buschard Hervé Buschard 15 janvier 2014 20:12

        Relisez bien l’article... John n’est censé avoir commencé à participer qu’en 1978. A l’époque, moi même, même pas étudiant en informatique mais juste ami avec un, je programmais des horloges en Basic sur un écran de télé... avec un magnétophone à cassette ! Alors...


      • Hervé Buschard Hervé Buschard 15 janvier 2014 20:57

        Dans certains musées très modernes, on utilise les ultrasons pour diriger un commentaire sonore que vous n’entendrez qu’en vous plaçant devant le tableau que vous admirez... Tandis que votre voisin lui, entendra un autre commentaire, sur un autre tableau. Et oui... 

        Vous n’imaginez pas le nombre de choses qu’on peut transporter par ultrasons !
        Les infrasons aussi sont très intéressants. On a découvert que très récemment que les éléphants communiquent ainsi grâce à une zone très particulière de leur cerveau à plusieurs kilomètres de distance ! Les infrasons (les basses) voyagent à travers le sol jusqu’à la plante de leurs pieds qui est très sensible, ensuite c’est le squelette qui fait le reste.
        Les humains aussi utilisent cette technique pour certains cas de déficit auditif. L’induction osseuse est de plus en plus souvent utilisée pour recevoir les sons. 
        Bref, ne croyez pas que toutes les technologies déjà découvertes soient forcément disponibles pour le grand public... Et quand c’est la cas, comme pour les micro ondes, il faut savoir que le grand public n’utilise qu’une infime partie de leurs applications.

      • Hervé Buschard Hervé Buschard 15 janvier 2014 22:13

        Pour ce qui est de gérer sa position, vous avez déjà entendu parler de triangulation ?

        Ensuite, le robot évolue sur les tiges des végétaux déjà couchées... des roues suffisamment grandes peuvent facilement s’en sortir. De plus, un champs semé a été labouré et la terre a été travaillée de sorte qu’il est relativement plat et régulier.
        Et en ce qui concerne la précision, John la met lui même à mal en notant que personne ne relève les nombreux défauts de certaines figures. Certes le résultat est bluffant « d’en haut » mais quand on y regarde de plus près...
        La « précision » des figures est l’un des arguments majeurs des défenseurs de crop circles pour en souligner le caractère mystérieux. Nous venons de voir que cet argument n’est pas fondé. Sur ce point je suis d’accord avec vous.

      • CommunArt CommunArt 16 janvier 2014 12:30

        Sons, ultrasons et micro-ondes, ben voyons…

        C’est tellement simple de noyer l’explication sous quelques arguments pseudo-scientifiques destinés à enrhumer le client ! En tous cas c’est assez drôle et l’article est bien écrit…

        Il y a aussi la version Star Trek qui se résume comme suit : « Nous avons utilisé la polarisation ionique du plasma des photons en concentrant les rayons gamma autour d’un vortex hélicoïdal quantique… Capitaine… »

         smiley

      • CommunArt CommunArt 16 janvier 2014 12:48

        En tous cas c’est un très bon article Hervé !

        A n’en point douter, l’équipe Alpha, clive et ses amis étudiants potaches, disposait dans les années 70 d’une technologie de contrôle de la lumière ( des ondes radio aux rayons gamma, tout cela n’est après tout que de la lumière à des niveaux d’énergie très variés) qui nous éblouirait encore aujourd’hui, sans jeu de mot inutile smiley

        Je suis certain que, malins comme ils l’étaient, ils ont pris soin de filmer leurs aventures, comme le Doc Emmett Brown pour ses voyages temporels, non ?

        Il est curieux que l’armée d’aujourd’hui se contente d’utiliser une technologie basée sur le son qui semble préhistorique comparée à l’équipe Alpha… De simples canons sonores utilisant les fréquences audibles par l’oreille humaine pour paralyser, c’est un peu pathétique quand on sait que depuis 40 ans, on peut « transpercer du bétail à distance », comme avec un rayon laser…

        Qu’une technologie ait permis, grâce aux ultra-sons et aux micro-ondes ( qui déjà n’ont strictement rien à voir du point de vue de leurs fréquences, longueurs d’onde et amplitude) de tresser des épis de blé dans le but de réaliser un canular, après tout pourquoi pas ?

        Mais en disposant d’une telle technologie, il y avait certainement d’autres applications et une source de fortune intarissable à faire prospérer. Mais non… John est un petit bonhomme rondouillard qui traîne au Pub en mangeant des chips au vinaigre smiley

        On ne demande qu’à y croire ( et à rêver ! ), mais il faut que le brave John fasse un encore un petit effort...




      • Hervé Buschard Hervé Buschard 16 janvier 2014 23:13

        Merci CommunArt !

        Enfin quelqu’un qui n’est pas dupe !
        Ouf ! Je n’en pouvais plus !
        En plus vous avez de l’humour. Il y a longtemps que j’attendais ce genre de message.
        Bien sûr John n’existe pas. Pas plus que les petits hommes verts ou les trolls...
        Mais les crop circles sont un tel mystère que merde ! Il doit y avoir une explication ! Non ? Alors celle là ou une autre...

      • morice morice 26 août 2014 22:59

        une planche et une ficelle et c’est tout... comme quoi votre tentative de bluffer et de déformer ne marche pas. Ce n’est même pas drôle, car vous embarquez des gens dans votre... ROMAN.


      • Yohan Yohan 27 août 2014 00:12

        Momo, c’est l’hôpital qui se fout de la charité


      • Hervé Buschard Hervé Buschard 27 août 2014 07:56

        Et non... car avec une planche et une ficelle comme vous dites, on casse les tiges des végétaux. Comment expliquez-vous alors que dans un « véritable » crop-circle, les tiges soient pliées et qu’un noeud se soit formé à l’endroit de cette pliure ? De plus, une fois pliées, les végétaux continuent de pousser. Enfin, leur structure moléculaire a été modifiée. Comment feriez-vous ça avec une planche et une ficelle... ?


      • zlaan 28 juin 12:32

        @morice
        Et un peu d’humour, non ?
        Vous dites : une planche et une ficelle, et c’est tout... Si vous dites cela c’est que vous avez certainement essayé, sinon en parler n’a aucune valeur.
        Mais pour tresser les épis, on se sert de la planche ou de la ficelle ?  smiley


      • zlaan 28 juin 12:55

        @Hervé Buschard
        Celle-là est la meilleure et la plus sympa que j’ai entendu/vu !

        Bravo pour cet article qui m’a tenu presque 1 h commentaires inclus. smiley
        Je suis vraiment très curieux au sujet de ces crops ! Mais quand va t-on savoir ? ? smiley


      • Hervé Buschard Hervé Buschard 28 juin 21:38

        @zlaan
        Bonsoir et merci pour votre commentaire.
        Hélas, je crois que nous ne sommes pas prêts de« savoir », comme vous dites.
        Mais je me plais à penser que mon article n’est peut-être pas si loin de la réalité...
        Cordialement.


      • soi même 15 janvier 2014 13:42

        C’est comme pour le 11/9 , on nous prends pour des cons.


        • howahkan Buddha Marcel. 15 janvier 2014 14:01

          il est dit : Croyez-vous vraiment que si des êtres intelligents voulaient entrer en contact avec nous, ils le feraient de façon aussi désordonnée

          des êtres intelligents, ne voudraient surement pas entrer en contact avec nous directement ! Pourquoi ? pour être enfermé, torturé, servir pour des experiences pseudo scientifiques ......etc etc.....l’intelligence a déserté cette planète, depuis que le marchand du temple a gagné partout des consommateurs , mais il nous reste le QI pour faire de grosses machines pour jouer avec smiley


          • totojordi 15 janvier 2014 19:09

            Et comment peut-on dire que c’est désordonné, toute la galaxie ne réfléchit pas de la même façon genre intro/développement/conclusion.


          • apopi apopi 15 janvier 2014 14:03

             Donc, si j’ai bien compris c’est Dieu qui a créé ce robot farceur dans les années 60 ?

             Elle est bonne la bière dans le sud de l’Angleterre ?


            • Greenman Greenman 15 janvier 2014 14:38

              Enfin, quel intérêt de « dévoiler » tout ça sans preuve ?

              Comme cela, ce n’est qu’une théorie de plus. Des faits tangibles, des plans, des tests, ou des utilisateurs de ce fameux robot pour confirmer/recouper ?


              • Xenozoid Xenozoid 15 janvier 2014 14:45

                parceque, agora a le droit de voir une quennele made in craps ?
                ca change


                • Tillia Tillia 15 janvier 2014 15:22

                  Les Crop Circles c’est un peu comme le Père Noël, un rapport à l’enfance, ce sont de très belles histoires auxquelles on voudrait n’avoir jamais cessé d’y croire 


                  • shayologo 15 janvier 2014 15:59

                    Un petit robot autonome en 1966 quand le moindre ordinateur prenait une place énorme ? mais alors qui a tracé les crop circle avant 1965 ? car depuis l’antiquité on en retrouve des textes.


                    • Hervé Buschard Hervé Buschard 15 janvier 2014 20:22

                      Hum... Unimate, 1961, premier robot industriel créé pour General Motors. Je vous rappelle que John n’est censé avoir commencé à participer à l’élaboration des crop circles qu’en 1978... 

                      Quant aux crop circles de l’antiquité, merci de me citer les textes dans lesquels ils apparaissent. Ca m’intéresse...
                      Objectivement, quand on observe les crop du début et ceux qui apparaissent de nos jours, il y a une évolution évidente de la « technique » employée pour les tracer, quelle qu’elle soit. Même les plus fervents défenseurs des crop le reconnaissent. Ils l’attribuent d’ailleurs à l’évolution des technologies de nos amis Alien... Je suis plus terre à terre et je pense qu’il s’agit tout simplement de l’évolution des technologies... humaines !

                    • Graffias Graffias 15 janvier 2014 16:02

                      Bonjour

                      Merci pour votre témoignage. J’ai longtemps cru que c’était l’oeuvre de HAARP mais je savais que les micro ondes étaient employées pour réaliser ces dessins. J’ai vu les images de cette technologie utilisée sur un troupeau de vache texan et je dois dire que vu la précision, la rapidité et la létalité ça fait peur. Les armes balistique ne font pas le poids.
                      Vous écrivez qu’un drone volant peut en être équipé ... « oh my god ».


                      • almodis 15 janvier 2014 16:50

                        j’étais à Marlborough en Juillet 1989 , et je me souviens de l’émoi à la découverte de ces cercles

                        « mystérieux » ... deux jours plus tard , le canular était révélé par des journalistes locaux et des étudiants ...


                        • totojordi 15 janvier 2014 18:51

                          Et quelles étaient les raisons de ce canular ? Quelle méthode utilisée ?


                        • joelim joelim 15 janvier 2014 19:05

                          Le fun / planchette tenue par 2 cordes 

                          (très facile de faire un joli rond j’ai essayé)

                        • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 2014 17:09

                          S’il y a des extraterrestres qui regardent nos programmes télé, la manière dont les politiques gouvernement, les disparités entre riches et pauvres,les religions et leurs fanatiques prêts à massacrer les « infidèles », les guerres, la pollution industrielle, chimique, pharmaceutique, les mouvements occultes qui régissent nos états ils retraverseront très vite la galaxie pour retourner chez eux tellement ils seront dégoûtés et se demanderont comment les habitants ordinaires de cette boule du pus appelée Terre font pour supporter tout cela sans tout mettre à feu et à sang .....


                          • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 2014 17:14

                            Une autre explication inintéressante sur ce phénomène, elle à l’avantage de sortir des idées habituelles divine ou extraterrestre, pour une fois ce serait l’homme avec sa technologie qui le ferait .... 


                            • François51 François51 15 janvier 2014 17:21

                              et voila encore un complot. c’est comme les chemtrails, les crops circles, ça n’existe pas.


                              • Stof Stof 16 janvier 2014 09:39

                                Je dirais qu’au contraire, comme les OVNI, le phénomène existe manifestement. Quant à l’explication, c’est une autre histoire.


                              • mortelune mortelune 15 janvier 2014 17:50

                                HAARP  utilisent les micros ondes et rien ne dit que ce ’monstre’ n’ait pas eu un début dans les années 60. Nicolas Tesla (1856-1943) est le père de cet invention et quelques petits malin (y compris l’armée us) ont pu reprendre à leur compte quelques une de ces idées.


                                nota : joli article en tout cas

                                • wqwqwq 10 mars 2015 15:38

                                  @mortelune
                                  HAARP utilise les ondes courtes pas les micro ondes...


                                • Castel Castel 15 janvier 2014 18:05

                                  « Le monde souffre déjà de trop de misère et d’injustice pour lui infliger une nouvelle croyance imbécile et dénuée de fondement. »

                                  Ouais, le vieux devient fatigué à priori... la souffrance du monde n’a rien à voir avec les croyances, au contraire parfois.


                                  • Hervé Buschard Hervé Buschard 15 janvier 2014 20:32

                                    Le « vieux » comme vous dites, veut juste nous mettre en garde sur les dérives qui pourraient découler de croyances non fondées... Des sectes entre autres...


                                  • Castel Castel 16 janvier 2014 08:59

                                    Pardonnez-moi, mais, est-ce que la croyance que le monde existe est fondée ? Et fondée par quoi si ce n’est des croyances ? (attention, ce sont des questions de haute portée philosophique)


                                  • bourrico6 16 janvier 2014 11:57


                                     Pardonnez-moi, mais, est-ce que la croyance que le monde existe est fondée

                                    Pour tes sens, il existe, c’est la seule chose qui compte.

                                    Ce genre de question est sans réponse, c’est bien de la poser, mais faut pas s’y attarder.


                                  • Castel Castel 16 janvier 2014 13:42

                                    « Pour tes sens, il existe, c’est la seule chose qui compte. Ce genre de question est sans réponse, c’est bien de la poser, mais faut pas s’y attarder. »

                                    Oui, mais alors, accordez-moi l’idée que tout ce qu’on peut nommer dans l’ensemble « monde » n’est qu’une croyance sans fondement. Une croyance qui permet de fonctionner à l’intérieur de cette ensemble.

                                    Concernant les crop circles, il me semble que la seule démarche intéressante est de rester ouvert. Prendre ceux qui pense aux mystères, les prendre pour des gogos, n’est pas une solution.


                                  • Hervé Hum Hervé Hum 15 janvier 2014 18:55

                                    Merci pour l’histoire, je m’étais jamais vraiment posé la question sur ces crop circles, n’en voyant pas l’intérêt.

                                    Mais pourquoi pas !

                                    reste que l’intelligence cognitive ne prédispose pas de la conscience, sinon il n’aurait pas pu dire cela.

                                    Le pire serait que la technologie développée par jeu ne tombe entre des mains mal intentionnées. Le monde souffre déjà de trop de misère et d’injustice pour lui infliger une nouvelle croyance imbécile et dénuée de fondement.

                                    Parce que pour lui, l’armée n’est pas une mauvaise main ? Ils ne font jamais rien de mal intentionnée qui fera souffrir le monde ? Les drones tueurs c’est pour faire le bien, c’est bien connu.

                                    Ah, vieillesse ennemi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès