Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le sens de la fin du liquide et des chèques

Le sens de la fin du liquide et des chèques

Ce sont des informations qui peuvent passer inaperçues, d’autant plus qu’elles peuvent paraître aller dans le sens du progrès qu’apporterait la modernité : l’argent liquide et les chèques pourraient disparaître. Mais ces évolutions ont un sens, loin d’être aussi positif qu’on peut le penser. 

 
Fin d’un service public
 
Bien sûr, les partisans de cette évolution, comme Michel Sapin en mars dernier, disent faire « la chasse à l’argent liquide pour lutter contre le financement du terrorisme » et évoquent la lutte contre la fraude ou les pratiques illégales pour justifier cela. C’est ainsi que le gouvernement a baissé le seuil des paiements en liquide de 3 000 à 1 000 euros. En revanche, le seuil passe seulement de 15 000 à 10 000 euros pour les touristes étrangers, qui, outre le fait de ne pas payer la TVA, sont décidemment bien mieux traités que les citoyens français, avec un seuil dix fois plus élevé et qui ne baisse que d’un tiers. Le même Michel Sapin a annoncé cette semaine de nouvelles mesures pour réduire l’utilisation du chèque et promouvoir l’usage des cartes bleues, en réduisant légèrement les frais de transaction.
 
A première vue, on peut considérer que cela est un progrès, que ce sera plus pratique. Sauf que quand on paie en liquides, ou par chèque, cela ne coûte rien aux usagers, commerçants ou individus, et ne rapporte donc rien aux banques. Alors que quand on paie par carte bancaire, les banques touchent une commission. Derrière ce pseudo progrès, se cache, comme souvent, de simples intérêts financiers, bien discrets. En fait, même si les arguments sur la lutte contre la fraude sont recevables, il s’agit d’un recul du service public de l’argent. On peut aussi douter de la véritable practicité d’une telle évolution pour les petits paiements et quid des risques posés par toutes ces transactions réalisées sur Internet. Enfin, quel paradoxe de laisser utiliser Bitcoin, malgré son utilisation par des réseaux frauduleux !
 
L’argent Big Brother
 
Outre la fin d’un service public, notamment à des fins financiers des banques, décidemment bien défendues par le gouvernement actuel, cette évolution pose un autre problème, un nouvel exemple de l’orwellisation de nos sociétés. En effet, derrière la digitalisation de l’argent, et tous les problèmes évoqués plus haut, se pose aussi le problème d’une société où les individus finissent par pouvoir être fliqués en permanence, au point que des assurances proposent aujourd’hui des remises aux automobilistes qui acceptent un mouchard qui surveillent leur comportement. Bien sûr, on peut penser qu’il s’agit d’une récompense de ceux qui respectent les règles et qu’après tout, il n’est pas injuste qu’ils ne paient pas pour ceux qui ne les respectent pas et qui coûtent plus cher à la collectivité à travers ce mécanisme.
 
Mais ce raisonnement pose problème. Ne s’agit-il pas de mettre un doigt dans un système où les individus pourraient en permanence être suivis, dans un système quasiment totalitaire et proche de l’univers imaginé par Georges Orwell dans 1984 ? Car après tout, pourquoi ne pas utiliser les données que pourraient donner les montres connectées pour adapter les cotisations des mutuelles de santé en fonction de l’état de santé et des pratiques de chaque individu ? A chaque fois, cela sera vendu comme une récompense pour ceux qui ont les comportements les plus vertueux, mais cela ne risque-t-il pas à une escalade dans le flicage de tous les individus ? Et dans les prémices actuelles d’une telle évolution, la suppression de l’argent liquide n’est-elle pas un élément fondateur de l’orwellisation de nos sociétés ?
 

Bien sûr, la dialectique de la défense de fin de l’argent liquide est facile : il suffit de dire que cela permettra de lutter contre la criminalité et les fraudes. Mais est-ce le véritable motif et cela le permettra-t-il vraiment ? Ou s’agit-il d’une défense d’intérêts privés, potentiellement porteuse d’une dérive orwellienne ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.51/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 19 octobre 2015 09:21
    Entièrement d’accord avec le fond de l’article et le sens du phénomène.

    Mais dire que «  les touristes étrangers, qui, outre le fait de ne pas payer la TVA, sont décidemment bien mieux traités que les citoyens français,  »..paraît abusif :

    - les membres de l’UE n’ont pas accès au ’duty free" à l’intérieur de l’espace Shengen

    - les repas au restaurant, sorties, pleins d’essence, locations de meublés, nuitées hôtelières achetées sur place sont soumis à la TVA pour tout le monde, y compris les touristes qui la paient même quand ils achètent le journal

    C’est un détail, mais la rigueur me semblait vous tenir à coeur, c’est pourquoi je me permets cette remarque.


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 19 octobre 2015 13:02

      @M de Sourcessure
      Vous avez tout à fait raison en ce qui concerne la TVA appliquée à la consommation en France, la même pour les français et pour les étrangers, encore heureux !

      Par contre merci de m’expliquer pourquoi les membres de l’UE n’ont pas accès au « duty free », je suis ignare dans ce domaine.


    • Sarah Sarah 19 octobre 2015 15:54

      @M de Sourcessure

      Ce n’est pas ce que dit l’auteur, je le cite : « le gouvernement a baissé le seuil des paiements en liquide de 3 000 à 1 000 euros. En revanche, le seuil passe seulement de 15 000 à 10 000 euros pour les touristes étrangers, »


      Lee gouvernement de Paris crée donc une inégalité contraire aux Droits-de-l’Homme.


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 19 octobre 2015 17:00

      @Sarah
      moi aussi j’ai cité l’auteur, j’ai même mis des guillemets 


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 19 octobre 2015 17:05

      @Parlez moi d’amour

      L’Union Européenne est un marché intégré, disposant de règles uniformes en matières de commerce et de taxes, dont la TVA. 
      Ainsi, si on achète un bien n’importe où dans l’Union et qu’on y paye les taxes, on est libre de circuler librement dans toute l’Union avec ce bien (pour autant qu’on soit le consommateur final et non qu’on en fasse un commerce)
      Très logiquement, dans cet espace économique unifié qu’est l’Union Européenne, il n’y a plus d’exportation ou d’importation lorsqu’on fait ses courses en France alors qu’on habite en Belgique ou au Luxembourg. Il n’y a donc aucune raison qu’un magasin situé à l’entrée du tunnel sous la manche ou dans un aéroport puisse vendre des produits hors taxes, sauf si il s’agit bien entendu d’un vol international (c’est-à-dire quittant l’Union). Ainsi, depuis 1999, les magasins « Duty Free » ou « Tax Free Shop » dans les aéroports sont essentiellement une tromperie à destination des gogos qui n’ont toujours pas compris que nous vivons dans l’Union Européenne composée d’Etats membres et non plus dans une mozaïque de pays indépendants et souverains, comme c’était le cas au XIXème siècle.
      D’ailleurs, l’avez-vous remarqué, il n’est plus nécessaire de déclarer ses devises lors d’un passage de « frontière » interne de l’E.U., pas plus que de présenter un passeport ou un visa. Une simple carte d’identité suffit, et aucune autorité d’un état de l’Union ne peut vous interdire de circuler (libre circulation des citoyens européens), de travailler, de vous établir, d’acquérir un terrain ou une maison et même de créer une entreprise ou d’ouvrir un compte en banque. Les plus anciens se rappellent que certains appareils chers (essentiellement appareils photos) étaient plombés ou portaient des identifiants qui indiquaient que les taxes avaient déjà été payées, afin de permettre leur passage à ces frontières de l’époque. Si vous voulez revivre l’expérience d’une vraie frontière internationale, je vous propose celle qui sépare la partie libre de Chypre de la zone d’occupation militaire turque (République Turque de Chypre Nord) ou encore la frontière entre Israël et la Palestine, sans parler de la frontière entre les deux Corées...
      L’Union Européenne a imposé aux aéroports ayant des destinations internationales (c’est-à-dire hors E.U.) de prévoir deux zones distinctes totalement isolée l’une de l’autre : l’espace international, réservé aux voyageurs quittant l’E.U., et l’espace européen, où les règles de l’Union continuent de s’appliquer, sans exceptions. Plus spécifiquement, les magasins « Duty Free » ou « Tax Free Shops » qui continuent à afficher ce nom et qui ne sont pas situées dans la zone internationale de l’aéroport n’appliquent aucune réduction de taxe ni de T.V.A, sauf dans certains cas sur présentation d’un billet pour un vol international.
      Ex : si un paquet de Malboro coûte 5€50 en France et 3€50 au Luxembourg, faites vos courses lors de votre passage au Luxembourg. Si vous faites cet achat à l’aéroport, vous ne bénéficierez d’aucune réduction supplémentaire. Vous payerez votre paquet à 3€50 (si votre billet est un vol intérieur).
      La fermeture des derniers « Tax Free Shops » qui effectivement vendaient hors taxes a eu lieu en 1999, soit il y a déjà près de huit ans. Certains étaient situés dans des zones où il n’y avait aucun espoir de vol internationaux, ce qui signifiait pour eux la fermeture inévitable. C’était le cas des deux côtés du tunnel sous la manche, ce qui a provoqué beaucoup de manifestations et de grèves à ces endroits. J’habitais en Angleterre à l’époque, je l’ai vécu.
      Si vous disposez d’un billet pour un vol international, alors vous aurez soit accès à des magasins hors taxes dans la zone internationale (dont l’accès est réservé aux porteurs d’un billet international), soit vous pourrez acquérir des biens détaxés dans des « Duty Free Shops », à condition de présenter votre billet d’avion international à la caisse. Le prix de deux fardes de Malboro (pour garder l’exemple) tombe alors en dessous de 10 €. Là, il y a vraiment détaxe ! Dans certains aéroports, vous pouvez acheter « hors taxes » (toujours moyennant un billet international) dans la zone E.U., mais le bien vous sera remis après votre passage dans la zone internationale.



    • prismsoul prismsoul 19 octobre 2015 18:13

      @M de Sourcessure justement non... la détaxe pour les touristes est justement là pour leur permettre d’éviter de payer la TVA. Il faut être bien accroché (et renseigné) pour pouvoir en bénéficier, mais la possibilité est là.


    • Spider 19 octobre 2015 21:23

      @Sarah

      Une autre chose dont personne ne parle mais qui vaut son pesant de cacahouètes :

      On ne peut plus payer ses impôts en espèces au delà de 300€. (même par TIP à la poste)

      Ce qui équivaut à obliger les gens au prélèvement bancaire ou à payer par chèque ou CB.


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 20 octobre 2015 23:18

      @M de Sourcessure

      Merci pour les explications, j’ai tout compris !


    • Allexandre 19 octobre 2015 09:27

      Les progrès technologiques, loin de nous libérer, nous aliènent chaque jour un peu plus et font de nous des êtres décérébrés. « Je pense donc je suis » disait il, il doit se retourner dans sa tombe le pauvre Descartes !!!!


      • tashrin 19 octobre 2015 09:39

        globalement d’accord evidemment, l’etape d’apres la puce implantée dans le bras à la naissance pour payer en RFID
        Ceci etant, les plus gros utilisateurs d’argent liquide sont les mafieux et les partis politiques de tous poils... On a encore un peu de temps
        J’me suis toujours demandé ce qui se passerait si j’entrais dans une concession de voitures haut de gamme avec une valise pleine et que je leur disais : je veux celle là !
        A mon avis, on repart au volant, interdiction ou pas


        • fred.foyn Le p’tit Charles 19 octobre 2015 10:22

          Comme nous sommes en dictature il est normal que la mafia veuille contrôler notre argent...


          • Sarah Sarah 19 octobre 2015 16:25

            @Le p’tit Charles
             

            Quelqu’un n’a pas forcément envie que le gouvernement sache où il est allé et ce qu’il a acheté.


          • Sarah Sarah 19 octobre 2015 16:28

            Avez un paiement obligatoire par carte, ils pourront savoir que vous êtes allé dans telle ville puisque vous y avez acheté de l’essence, ensuite acheté chez LIDL pour 91,25 Euro, ce que vous y avez acheté, puis entré dans une librairie et acheté un livre qui déplait au pouvoir.

            Ensuite vous êtes allé au cinéma voir un film critique envers la politique gouvernementale puis avez fini la soirée dans un restaurant ; non seulement, le gouvernement saura exactement ce que vous avez mangé mais la note mentionne 4 personnes dont l’une a elle aussi acheté un livre presque à la même heure dans la même librairie, ce qui fait qu’on pourra la soupçonner d’avoir dîner avec vous, et enfin, pas de chance, sans que vous le sachiez, le patron du restaurant est un membre du conseil municipal et est un opposant connu au régime.


            Ne soyez pas surpris si quelques temps après vous vous retrouvez en camp.


          • bernard29 bernard29 19 octobre 2015 10:43

            la Fin de l’EURO

            C’est ainsi que le débat furieux entre les Anti-EUROs et les Pro-EUROs prendra fin. Il n’y aura plus ni billets ni monnaie, il n’y aura que des Smartphones et des montres connectées. 

            Les « sans dents » et « sans mobiles » ne font bien évidemment plus partie de la société solvable. Ils seront abrités dans les écoles et autres bâtiments désaffectées, à défaut d’une distribution de tentes et autres toiles de camping. 


            • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 19 octobre 2015 12:42

              @bernard29


              comme les « sans-dents » constituent la majorité de la population, il faudra aussi réquisitionner les églises, et en premier les cathédrales... elles retrouveront leur vocation d’asiles !

            • devphil30 devphil30 19 octobre 2015 10:51

              Il est certain que les déclarations de Mr Sapin vont faire peur aux truands qui n’utiliseront plus d’argent liquide ....


              C’est effectivement la mise en place d’un contrôle de la circulation de l’argent avec des risques de spoliation important.

              Sortir du système bancaire lorsque l’on fait partie de la classe moyenne n’est pas simple car même les retraits sont plafonnés à la semaine.
              Les retrais ne sont plus possibles en guichet sauf à prévenir plusieurs jours à l’avance.
              Les chèques peuvent être refusés etc ....

              On ressent un malaise à déposer de l’argent dans une banque car il est plus simple d’en déposer mais pour le récupérer on a l’impression de voler la banque ou de la mettre sur la paille.....

              Les banques blanchissent l’argent de la drogue et de la mafia via des sociétés off shore puis l’argent arrive tout propre dans les banques traditionnelles.

              Ces mesures sont clairement destinés à nous rendre de plus en plus tributaires des banques en utilisant encore une fois le prétexte de la sécurité des transactions quand ce n’est pas le terrorisme.

              La ficelle est très grosse mais comme la plupart n’ont pas grand chose en banque , ils ne comprennent pas la portée des ces mesures.

              Merci à Laurent Herblay pour tous vos articles de très bonne qualité avec des sujets intéressants et variés.

              Philippe 


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2015 18:16

                @devphil30
                Bonjour,
                Vous avez effectué un virement de compte à compte ? Par exemple du livret A à votre compte courant ? ça prend des jours et des jours, allez savoir pourquoi à l’heure informatique.... !!


                Il est bon de savoir qu’une directive européenne permet de ponctionner les comptes bancaires.
                Et il semble que la garantie des dépôts bancaires soit une blague...

              • Croa Croa 26 octobre 2015 08:13

                À Fifi Brind_acier « du livret A à votre compte courant ? »
                Tu dates ! C’est devenu possible et rapide. Toutefois il est nécessaire de signaler à la Poste les intitulés de tes autres comptes récepteurs de manière permanente (Pas sûr que ce soit un progrès !)


              • Sozenz 19 octobre 2015 11:10

                mettez l étiquette progrès , et on vous fait tout avaler !!

                Qui avale une noix de coco fait confiance en son anus !
                le vieillot du bobo c est pas beau !

                • sarcastelle 19 octobre 2015 11:11

                  Je règle le maximum possible de dépenses en liquide et chèques. Ces procédés qu’on voudrait nous faire considérer comme rétrogrades sont révolutionnaires puisqu’il est révolutionnaire à notre époque de crotte de défendre son autonomie dans tous les domaines. 


                  • VICTOR VICTOR 19 octobre 2015 11:44

                    @sarcastelle
                    Je fais pareil. Je sors du liquide au dab de mon bureau de poste et je paie tout en talbins. Et pour les factures genre EDF et autres, toujours en chèques.


                  • alinea alinea 19 octobre 2015 13:25

                    @VICTOR
                    Moi itou !!
                    C’est que j’ai horreur du virtuel, du rien, déjà que l’argent n’est plus grand chose, à force d’être tout !
                    Mais il m’a fallu changer de station service, les chèques se volent, paraît-il !! ou sont en bois !!
                    Certains ont pensé à la monnaie locale, elle deviendra un passage obligé s’ils réussissent leur coup !!


                  • Zousch Zousch 20 octobre 2015 15:45

                    @alinea
                    Et moi, tout pareil......et je continuerai jusqu’au bout ! 


                  • Werner Laferier Werner Laferier 19 octobre 2015 11:56

                    Une excellente mesure, l’argent liquide a plusieurs défauts, dont l’accroissance des faux-monnayeurs (blanchiment d’argent), le financement de réseaux terroristes, les dépenses de personnes lambda dont on ne peut contrôler.
                    La démocratie, c’est aussi de veiller sur ces concitoyens.
                    Pour moi ça recouvre deux traits principaux  : le pouvoir appartient aux élus du peuple et l’idée de respect des droits de l’Homme, un État de Droit, un État qui ne vote pas de lois arbitraires, à l’opposer des autres démocraties, à l’opposé de l’UE, des USA.
                    Méfiance envers le peuple.
                    En effet je ne sais pas par quel miracle le pouvoir détenu par le peuple entraîne ou garantit systématiquement les droits de l’Homme. La majorité n’est pas synonyme de légitimité ou de décision raisonnable. Que le pouvoir appartienne au peuple ou au tyran, le risque liberticide et arbitraire est toujours présent, certes on peut supposer que le régime est moins dictatorial quand le pouvoir appartient au peuple mais ça reste la tyrannie de la majorité. 51 % peuvent toujours imposer des lois arbitraires aux 49 autres.
                    Le problème réside donc dans le pouvoir et sa limitation, et non à qui appartient le pouvoir, cela reste secondaire. Il faut donc limiter l’État a ses fonctions régaliennes, Justice Police et armée, le reste ne le regardant pas et n’étant pas dans ses fonctions.
                    Les transactions financières de personne lambda doivent être contrôlées afin de garantir un meilleur suivi des individus, surtout qu’on ne sait pas ce que font des gens lambda de leurs argents (réseau illicite, financement de drogues ou réseaux de contrebande, reproduction de faux permis de conduire ou de construction...).


                    • Werner Laferier Werner Laferier 19 octobre 2015 11:59

                      @Werner Laferier
                      Le contrôle doit se faire de la banque qui aura l’accès aux informations des individus jusqu’au ministre des finances, le banquier doit collaborer avec le gouvernement.


                    • mac 19 octobre 2015 13:55

                      @Werner Laferier
                      Troquez votre liberté pour plus de sécurité (et de contrôle) et vous n’obtiendrez ni l’un ni l’autre...


                    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 16:46

                      C’est toujours un plaisir de lire l’incroyable Werner !  smiley


                    • agent ananas agent ananas 19 octobre 2015 17:55

                      @Werner Laferier

                      Fichtre ! Si l’abolition du liquide va mettre fin au blanchiment, alors les banques ont du soucis à se faire... la Grande Bretagne étant l’épicentre du blanchiment en Europe. Par exemple, HSBC a été condamné à payer plus d’un milliard de dollar d’amende pour avoir servit de lessiveuse aux cartels mexicains. On comprend pourquoi HSBC met la clef sous la porte en Europe et va concentrer ses activités en Asie.
                      Par ailleurs la crise de l’immobilier en Grande Bretagne est du au recyclage de l’argent sale international dans l’immobilier ce qui a entrainé une inflation du marché, rendant de plus en plus difficile voire impossible l’accès à la propriété pour les classes moyennes britanniques.
                      Fin de l’argent liquide ? Chiche !


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2015 18:21

                      @Werner Laferier
                      Le terrorisme à bon dos. Le financement des terroristes est assuré par le Pentagone, le Qatar et l’ Arabie Saoudite..... Enfin, était financé, car la roue tourne, Poutine a envoyé « de bons baisers de la Mer Caspienne », qui changent radicalement les données au Moyen Orient et un peu plus loin...
                      Va falloir trouver un autre argument.


                    • chantecler chantecler 20 octobre 2015 07:04

                      @Werner Laferier
                      L’argent délocalisé n’est pas sans risque : un certain nombre d’escrocs s’emploient à pirater vos codes et vos réseaux .


                    • Aristide 19 octobre 2015 12:22

                      Une remarque simple. Vous laissez tous plus de trace avec vos références et vos idées sur AV qu’en payant votre autoroute avec une CB.


                      C’est tout de même assez légitime de ne pas faciliter la fraude, le black, les trafics, ... Et puis rien n’interdit de payer en liquide ou en chèque, la limite de 1000 € par paiement en liquide ne me semble pas être un obstacle à la vie courante de la quasi totalité de la population dont le revenu mensuel moyen est autour de 2000 €.

                      Après, on peut individuellement choisir de ne pas avoir de CB, de ne pas avoir de portable, mais dans le même temps poster sur internet des articles et messages dévoilant ses opinions et ses engagements, ses haines, pour certains insulter des personnes identifiables sera toujours plus « dangereux » que de payer sa baguette par CB.





                      • mac 19 octobre 2015 12:53

                        @Aristide
                        La différence c’est que personne ne nous oblige à venir poster sur AVX.
                        Si nous le faisons c’est que nous nous croyons encore dans un semblant de démocratie et qu’ exprimer ses opinions n’a rien de répréhensible à priori.
                        Dès que la dictature est avérée, c’est promis j’arrête !


                      • mac 19 octobre 2015 14:02

                        @Aristide
                        J’ajoute que si les gens viennent sur AX, c’est peut-être parce qu’il faut aller chercher de plus en plus loin pour trouver des gens qui s’intéressent quelque peu au devenir du monde et à la politique. L’entourage, les collègues sont souvent plus intéressés à consommer qu’à exister...


                      • Nycolas 19 octobre 2015 14:35

                        @Aristide

                        "Une remarque simple. Vous laissez tous plus de trace avec vos références et vos idées sur AV qu’en payant votre autoroute avec une CB.« 

                        Affirmation paradoxale.

                        Ce qui est déploré d’une manière générale n’est pas qu’on ne puisse pas mal agir dans le secret, mais bien plus globalement que tous nos actes soient contrôlés et dirigés dans le sens d’un intérêt qui est contradictoire avec le nôtre : celui d’un état corrompu qui veut des »citoyens" productifs qui ne perdent pas leur temps et leur énergie à penser et agir autrement que dans l’intérêt du parasite qui cherche à les régir. Pour dénoncer cela, il faut bien passer par l’expression de son opinion, et tenter d’en passer par l’anonymat pour cela serait d’une incohérence assez grossière, lorsque l’on en est à revendiquer la possibilité de pouvoir continuer à être des individus non régentés en permanence par une entité supérieur et tyrannique.

                        L’individu est en droit de pouvoir dire et agir sans que ce qu’il fait ou dit soit contrôlé, examiné, jugé et validé par des instances qui ont été créées pour le considérer par défaut comme un délinquant qui doit bien, à un moment ou à un autre de son existence, commettre des actes répréhensibles selon les intérêts de l’entité dominante.

                        Par conséquent, et sans vouloir promouvoir une paranoïa générale quant à l’ampleur de l’emprise de l’entité dominante, il me semble élémentaire, légitime et nécessaire de dénoncer l’élargissement constant de cette emprise. Ce n’est pas parce que tant de gens sont victimes du syndrome de la grenouille plongée dans l’eau qui chauffe peu à peu que l’eau ne chauffe pas. Il y a effectivement une tendance factuelle à l’extension du contrôle et à la restriction des moyens à la disposition de l’individu de base pour, simplement, exister par lui-même, fait apparemment à la fois dangereux et scandaleux pour l’entité dominante dont l’instinct de groupe pousse à vouloir tout observer et tout contrôler. Si vous continuez à dire indéfiniment que ce n’est pas alarmant car, soi-disant, la vie implique que vous soyez contrôlé et que tout ce que vous fassiez prête à conséquence, viendra fatalement un jour où la ligne rouge sera franchie par une entité qui ne s’embarrasse guère d’éthique en matière de contrôle d’une populace qui lui fait peur car elle a de plus en plus conscience de son oppression et du fait que ses intérêts et ses moyens lui échappent chaque jour un peu plus.

                        On peut aussi, en effet, ne s’inquiéter de rien et se dire que tout cela passera. Car, en effet, tout cela passera. Il faudra bien que notre civilisation chute de haut, que notre planète meurt, que le système solaire ait une fin. Mais en attendant, tout ce qui s’y déroule a, justement, des conséquences sur nous. Tous ceux qui se sentent impuissants, tous ceux qui ne voient pas l’intérêt de se préoccuper de leurs propres intérêts lorsqu’ils leur sont ravis à petit feu, se font complices involontaires de leurs agresseurs, et donc également bourreaux passifs de leurs semblables.

                        Je ne prône pas l’agitation mentale envers une menace. Juste la conscience et la responsabilité. Tant que nous nous laisserons offerts en tant que victimes à une prédation financière, banquière, industrielle et étatique, celle-ci progressera inévitablement du fait de la nature humaine, jusqu’à un stade où notre marge de manoeuvre sera si étroite qu’il se pourrait que même le droit de parler de la défense de ses propres intérêts comme je suis en train de le faire, pourrait être considéré comme un crime de haute volée contre l’autorité indiscutable et immanente de ceux qui détiennent le pouvoir (économique, politique, technique, idéologique, symbolique, etc.).


                      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 16:47

                        @Nycolas

                        Excellent commentaire, rien à ajouter. 

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 octobre 2015 18:28

                        @mac
                        Cela y ressemble de plus en plus... Le Point et l’ Express ont « oublié » dans les listes des Régionales, les listes de l’ UPR. Et voilà que le Figaro fait pareil, en « oubliant » de citer la tête de liste UPR Jean Christophe Loutre, en Région Normandie... Les messages envoyés pour signaler cet oubli disparaissent rapidement.


                      • Aristide 19 octobre 2015 21:01

                        @Nycolas


                        Heureusement que vous êtes là pour montrer les dangers, désigner les complices involontaires, enfin ... C’est bizarre que cette modification bien modeste qui ne changera rien à 99,999 % de la vie des français et 100 % de nous les modestes salariés, retraités, artisans (euhh ...) ... soit à ce point attaquée alors qu’elle va génér ( un peu) les fraudeurs de toute engeance. 

                        Un très long discours, rédigé avec talent, l’emprise élargie ? Ah bon ... M’enfin, je vais de ce pas sortir quelques milliers d’euros de mon compte en Suisse.




                      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 19 octobre 2015 21:23

                        @Aristide
                        « C’est bizarre que cette modification bien modeste qui ne changera rien à 99,999 % »

                         

                        C’est bizarre : le fait que tous vos échanges économiques soient placés sous surveillance ne vous dérange pas... alors que vous êtes ici anonymement. 

                      • tf1Groupie 19 octobre 2015 21:36

                        @Qaspard Delanuit

                        C’est sûr que quand on n’a pas la conscience tranquille ça dérange ... smiley

                        Et ici vous n’êtes pas si anonyme que ça, mais ce n’est pas votre pseudo qui compte c’est votre IP.

                        Et vous avez beaucoup plus de chances que votre PC soit « visité » par un hacker, un truand où par logiciel espion commercial que par le gouvernement.


                      • Aristide 19 octobre 2015 22:35

                        @Qaspard Delanuit


                        Quels échanges, la baguette, l’autoroute, les courses, le médecin, EDF, eau, ma nouvelle tele, l’abonnement internet, ... Non je n’ai rien de bien secret à cacher.

                        Par contre livrer mon identité sur internet, quand on voit les quelques allumés qui croisent dans les parages. 

                        Au fait c’est un pseudo votre blaze ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès