Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le sexisme ordinaire

Le sexisme ordinaire

Nuit du vendredi 13 juillet, sur France 2 c’est soirée de gala en direct de Carcassonne. J’ai zappé au début, je suis tombée sur Patrick Sébastien, je re-zappe vers la fin et il est encore là ! Et il dérape. Enfin, cela n’a sans doute pas choqué grand monde...

Ce cher Patrick nous présente sa nouvelle chanson, intitulée « La pleine lune » (il me semble, en tout cas c’est le sujet). Vous avez déjà tout compris, le doute s’installe : parle-t-il de l’astre ou d’une certaine partie de notre anatomie ? La réponse vient sans tarder.

Tandis que les danseuses de M. Sébastien se mettent en place, ce bon vieux Michel Drucker fait remarquer à son invité qu’elles sont plutôt court vêtues. En effet, elles arborent un mini-short laissant entrevoir généreusement leur postérieur et une chemise remontée juste en dessous de la poitrine. Et Patrick de répondre : « c’est pour mieux apprécier la pleine lune ! » Ha ha ha ! Mais quel blagueur ce Patrick ! Ah qu’elle est bien bonne ! Je m’en roule par terre ! Je suis effarée...

Evidemment, la chorégraphie laisse la part belle aux fesses des demoiselles au sourire coincé. Et les cameramen s’en donnent à cœur joie sur les gros plans : mais regardez-moi ces fesses !!! Filme, coco, filme !! C’est trop. Je coupe.

Ce fut juste une phrase et une chorégraphie, personne, à part quelques féministes dans mon genre, n’a remarqué. C’est ça, le sexisme ordinaire, ce genre de détail qui passe tout seul sur le service public à une heure de grande écoute. Ça ne mérite pas une pétition, ni une manifestation, M. Sébastien ne recevra pas de lettres indignées ou de bonnes claques. Non.

Tout simplement parce que ce que j’appelle « dérapage », il y en a des dizaines par semaine et que plus personne n’y prête attention. Parce qu’après tout les paires de fesses et de seins pour vendre du gel douche, ben, c’est comme ça... parce que les potiches à décolleté à la télé, c’est devenu normal... Il arrive encore des fois que je sois choquée, mais ce qui me fait peur c’est que ça devient rare. Moi aussi, je m’habitue, et j’ai beau m’indigner devant ma télé ou écrire à la Halde, j’ai l’impression que ça ne change rien. Je suis blasée. Et ça fait peur. J’imagine le nombre de femmes arrivées au même point que moi, qui ne font plus que soupirer et baisser doucement la tête quand elle voit s’étaler en 4 par 3 les fesses d’une autre.

L’image de la femme en France est en pleine régression. Oh bien sûr, il n’est pas venu le temps où on va nous reprendre le doit de vote mais soyez plus attentifs. Quand vous vous déplacez en ville, observez bien les panneaux publicitaires, jetez un œil aux couvertures des magazines, faites bien attention aux publicité télévisées...

Ouvrez les yeux, vous comprendrez pourquoi nous sommes encore une poignée à parler de lutte pour l’égalité des sexes...


Moyenne des avis sur cet article :  3.11/5   (178 votes)




Réagissez à l'article

136 réactions à cet article    


  • Bouli (---.---.248.176) 18 juillet 2006 11:10

    Faute de frappe dans le titre, ça le fait pas ! C’est « ordinaire » qu’il faut lire... bien sûr.


    • Alexandre Santos (---.---.183.195) 18 juillet 2006 18:34

      Je pense que le vrai sexisme ordinaire, c’est qu’on ne voit pas des fesses d’hommes. Après tout, pourquoi la pleine lune renvoyerait uniquement vers les fesses de femmes ?

      Je pense que dans ce cas, l’auteure de l’article se trompe de cible.


    • (---.---.162.15) 18 juillet 2006 11:28

      Effectivement, Patrick Sébastien aurait montré sa « pleine lune » à lui, ça aurait été « plus féministe »...

      Autre idée : voiler les acteurs/actices (sauf au milieu côté pile) jusqu’à ne plus distinguer clairement leur sexe et mettre encore davantage en évidence leur lune.

      Merci pour cet article constructif qui, espérons le, fera évoluer la télévision vers du meilleur cul.

      Am.


      • claude (---.---.137.18) 18 juillet 2006 11:33

        bien que je partage votre point de vue et vos sentiments relatifs à la position et la perception de la femme dans et par la société actuelle il est quand même deux points essentiels contre lesquels vous ne pouvez rien :

        1) d’une part le besoin narcissique perverti qu’ont beaucoup de personnes du sexe féminin à s’exhiber, dans leur inconscient cela titille agréablement leur esprit pour ne pas dire autre chose, à savoir qu’elles sont matées, et désirées, bref qu’elles disposent d’un certain pouvoir sur les pulsions du sexe opposé,

        2) d’autre part le besoin d’argent ; le sexe et tous ses produits ou prestations parallèlles trouveront toujours des personnes prètes à vendre leur image et donc leur corps

        ces deux besoins peuvent être indépendants voire liés,

        s’il n’y avait pléthore de candidates à l’argent facile croyez vous qu’il pourrait y avoir cette submersion de fesses, de seins, de corps dénudés ? et je reste modéré dans mon vocabulaire car j’en entends de bien plus vulgaires et bien plus crus ;

        j’ai trois filles adorables, très féminines et pas du tout habillées coincées, ni tchador, ni bigotes et dont tout mon entourage est unanime à reconnaître la pudeur dans la mise et le comportement ; les décolletés ne peuvent descendre plus bas qu’une certaine limite imposée pas plus que les ourlets qui ne peuvent remonter plus haut qu’un autre limite ;

        elles savent être appréciées et aimées pour leur être intérieur et pas seulement pour leur paraître extérieur même si celui ci n’est pas négligé, et elle savent qu’il y a des choses que l’on ne peut vendre.

        nous devrions donc réfléchir aux problèmes de l’éducation


        • pluskezorro pluskezorro 18 juillet 2006 11:39

          Commentaire intelligent.


        • Bouli (---.---.248.176) 18 juillet 2006 11:39

          Permettez-moi de réagir à vos deux remarques :

          1) Ce besoin narcissique, qui s’appelle « aimer plaire » s’applique également aux hommes et il n’y aucun mal à ça. S’il est « perverti » chez certaines femmes, c’est parce que la société dans laquelle elles sont élevées leur fait croire qu’il n’y a qu’en plaisant physiquement aux mâles qu’elles existent. Donc, l’évolution de la société peut changer ceci.

          2) d’autre part le besoin d’argent ; ça, malheureusement, c’est un point compliqué et il est certain que s’il y a de la demande, des femmes désespérées vendront leur corps car elles n’auront que ça pour s’en sortir... C’est un point que l’on peut changer mais il faut prendre en compte en grand nombre de facteurs.


        • Adolphos (---.---.59.170) 18 juillet 2006 11:48

          « elles savent être appréciées et aimées pour leur être intérieur et pas seulement pour leur paraître extérieur »

          Et pour certaine femme, l’être intérieur, c’est vachement important smiley


        • Zasta (---.---.138.7) 18 juillet 2006 14:21

          au bout d’un moment , ce genre de croisade féministe risque d’énerver plus d’une personne.

          La presse spécialisée de mode etc etce principalement féminine tient le haut du pavé ... Les sagas télés sont omniprésente, énormément de programmes lisses à la télés.. Les pères portent en 2006 des poches kangourou à bébés

          et on va faire un DRAME ? pour P. Sebastien qui est pas hyper fin, mais bon ? il sort des années 80 non ? donc , moi je vois pas le problème ... je suis un homme, et si je devais me prononcer , je pense qu’effectivement il y a un problème et que la balance des sexes n’est pas équilibrée

          alors laissez un peu les mecs tranquilles :

          - stop aux metro / uber / ***sexuel
          - arrêtez la folie de bébés / famille dans ce pays
          - ne nous faites pas croire que c’est le miracle de sex and the city alors qu’il n’y a jamais eu autant de célibataires dans le pays
          - « être heureux en famille » n’est pas un programme politique : c’est une flèche à l’arc du marketing tout au plus
          - arrêter de crier dès qu’il y a un porno à la télé , il y a toujours eu des pornos, ça existait déjà sur les murs de la Rome Antique, c’est obcène uniquement si les jeunes construisent leur sexualité en fopnction de ça

          Bref lachez nous !! Je suis un mec, et mon but dans la vie n’est pas d’être une chienne de garde : si personne ne s’est affolée du Drame Sébastien, ce n’est pas mon devoir de rectifier la perception de la femme dans la société, mon devoir et ma conscience m’incite à essayer de vivre avec des personnes réelles plutot qu’avec des fantasmes issus de la têtes des scénaristes tv.


        • Adolphos (---.---.59.170) 18 juillet 2006 11:37

          « Ouvrez les yeux, vous comprendrez pourquoi nous sommes encore une poignée à parler de lutte pour l’égalité des sexes... »

          Ah Ah AH ! L’égalité des sexes ! Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !

          Vous êtes comique.


          • hemhem (---.---.226.2) 18 juillet 2006 11:38

            J’ai pas bien compris la thèse de ton commentaire Monsieur X. Où veux-tu en venir exactement ? Si tu ne trouves pas cet article constructif, qu’est-ce que tu fous sur agoravox ? Précisons : je suis un homme. Et reprécisons : c’est sans doute à cause de gens comme toi que ce genre d’article devient nécessaire. Un conseil : laisse les gens de bonne bolonté parler entre-eux et retourne sur abrutis.com


            • Adolphos (---.---.59.170) 18 juillet 2006 11:46

              « Et reprécisons : c’est sans doute à cause de gens comme toi que ce genre d’article devient nécessaire. Un conseil : laisse les gens de bonne bolonté parler entre-eux et retourne sur abrutis.com »

              Tu as le droit d’être effeminés. Mais l’égalité, ca n’existe pas, ca n’a jamais existé, ca n’existera jamais. Donc pond autant d’article que tu veux, auto-proclame toi de bonen volonté (un peu de masturbation ne fait pas de mal, n’est-ce pas), mais tout ca ne conduira à RIEN.


            • Bouli (---.---.248.176) 18 juillet 2006 11:49

              Monsieur,

              Essayons d’avoir un débat constructif. Ne tombez pas dans la facilité, allons, élevez un peu le niveau ! A moins que vous ne sachiez argumenter correctement...


            • Marsupilami (---.---.40.129) 18 juillet 2006 12:30

              @ Bouli

              Ne réponds pas à Adolphos, c’est un troll-robot spammeur.

              Même si je n’ai pas la télé et que par conséquent je ne vois jamais ces obscénités sexistes - auxquelles se livrent volontiers des femmes exhibitionnistes qui en font leur gagne-pain - je trouve insupportable de genre de vulgarité graveleuse.

              Mais il vaut mieux voir ça que des nanas en tchador. Le plus abominable des sexismes, il est là. Les nanas en tchador des pays musulmans ne choisissent pas d’être bâchées : cela leur est imposé. Les pétasses qui se vendent dans les peu ragoûtants spectacles de Sébastien, elles choisissent de se montrer à moitié à poil. Personne ne les y oblige, sinon la pression d’une société mercantile à paillettes. Elles ont tout le loisir de faire un autre choix si elles le désirent.

              Les nanas en tchador aussi, mais elles risquent dans la majorité des cas d’en mourir.


            • Adolphos (---.---.59.170) 18 juillet 2006 12:38

              « Ne tombez pas dans la facilité, allons, élevez un peu le niveau ! »

              D’accord : vouloir l’égalité homme femme, c’est vouloir accorder des priviléges à un groupe uniquement fondé sur des critéres biologique, comme le font lois en faveur des noirs, des homosexuels, et autres minorités. C’est donc parfaitement raciste comme idée, et en plus inefficace, car aprés le sexe, pourquoi ne pas légaliser le critére biologique du poid ? de la Taille ? de la couleur de cheveux ? des yeux ? de peaux ? Etc... Tout cela est contraire au Droits de l’Homme et du Citoyen, dans lesquel la Loi est la même pour tous, quelque soit par ailleur la situation réel des personnes. Tomber dans ce piége (et c’est déja fait, car les lois catégoriel et non universel sont légion) conduit à la guerre de tous contre tous pour imposer ses priviléges, donc à la guerre civile. C’est une autoroute pour les idées de « préférences nationales ». C’est aussi construire une société trés peu sur, où le droit, les régles du jeu change tout le temps. Cela nous conduit à une société avec trés peu de liberté, ou en comparaisons la Chine sera un espoir pour les hommes libres.

              En plus, les minorité enmerdante, on se débrouille pour les exclure (ex les vieux pour qui il faut payer un impôt suplémentaire lors du licencicemnt, sont évidement licencier automatiquement avant d’atteindre cette age, pis voila), donc ca n’a aucun interet pour les femmes..

              Par ailleur si on est pour l’égalité des sexe, donc pour des quota d’homme de 50%, que l’on commence donc par faire le ménage dans la fonction public, ou les femmes sont sureprésentés, au grand préjudice des hommes.


            • Malcolm (---.---.117.148) 18 juillet 2006 11:41

              « L’image de la femme en France est en pleine régression. »

              Mais non. Elle est ce qu’elle a toujours été. Vous ne pensiez tout de même pas - c’est ça l’utopie - bouleverser les mentalités millénaires en quelques dizaines d’années d’hystérie féministe.

              Ce que vous appelez « régression », c’est tout simplement le retour - au galop - du naturel.

              Il faut vous y faire, ma bonne dame.


              • Bouli (---.---.248.176) 18 juillet 2006 11:45

                ce que vous pensez être « naturel » est une construction culturelle, la place de la femme n’est pas la même dans toutes les sociétés : il en existe où elle est parfaitement l’égale de l’homme, d’autres où on la dit « supérieure »... Rien de naturel dans tout ça.


              • Adolphos (---.---.59.170) 18 juillet 2006 11:47

                Bof, les femmes ont un QI plus faible que les hommes, d’aprés un ancien président de harvard (il parlait de ses scientifiques).

                Elles sont aussi moins forte, donc pas égales, naturellement.


              • (---.---.38.140) 18 juillet 2006 12:29

                Bouli, vous pourriez nous citer les sociétés ou elle est l’égale de l’homme ou supérieure ?

                J’avoue à la lecture de votre article ne pas tres bien saisir votre idéal pour la femme en général...et je ne pense pas, en tous cas en Europe ou aux USA, que ce soient les hommes dans les années 1960 qui aient imposé la ligne de conduite vestimentaire ( mini jupe, inventée par une femme, mini short..) à tenir aux femmes...

                Les femmes dansant derriere Patrick Sebastien, n’ont pas été forcées à faire ce boulot... Si cela lui pose un probleme de conscience, une femme, meme avec beaucoup d’argent , ne dansera pas en mini short, elle a toujours le choix... elle est libre de dire « oui » ou « non ».


              • Vince-d (---.---.226.2) 18 juillet 2006 11:59

                Je lis l’article et je me dit : « tiens, y’en a quand même une qui se sort les doigts du cul ». Je lis les commentaires et je me dis « ah ben putain, y’a quand même du boulot ». Aaaaah, qu’il est confortable cet anonymat messieurs qui vous permet de dire toutes les aloperies que vous voulez sans avoir à vous applatir parce que, oui, la personne qui a écrit cet article sera peut-être celle-là même que vous draguerez mièvrement en boîte samedi prochain. C’est ça l’hypocrisie ordinaire aussi !

                Enfin bref, continuez de fantasmer sur la femme soumise, objet, continuez de phasmer sur le cul de shakira sur internet et un jour, vous réaliserez que votre connerie congénitale vous a amené à vous retrouver seul ou, pire, à avoir à votre tour une femme-objet. vous réaliserez peut-être que, si (comme VOus le prétendez) l’homme est plus intelligent que la femme, rien ni personne ne peut le prouver, surtout pas vos propos scandaleux et choquants autant que stupides.

                On m’a conseillé de venir sur ce site, on a dû mal me renseigner. C’est la première et dernière fois que je fous le clavier sur un site pareil.

                P.S. : Courage mademoiselle, y’en a au moins un qui vous soutient.

                P.P.S. : Ben oui, moi aussi je suis un mec !


                • claude (---.---.137.18) 18 juillet 2006 12:14

                  désolé moi aussi je la soutiens bien que mon commentaire ait pour objet de lui faire percevoir l’ampleur du problème auquel elle s’attaque, elle n’est pas prête à sortir de l’auberge avec tous les trolls machistes qui vont venir anonymement s’éclater ;

                  juste un dernier point par rapport à mon post plus haut, si j’avais eu un fils je l’aurais élevé dans le même respect pour les femmes que celui qu’il aurait dû à sa mère ; brider ses pulsions ne signifie pas les étouffer mais les canaliser dans une bonne direction et ce n’est pas parce qu’on ne se permet pas n’importe quoi tout et rien que l’on n’est pas épanoui. je suis persuadé que le tout permis tue les rêves et les désirs.


                • (---.---.162.226) 18 juillet 2006 12:35

                  @ Vince-d

                  Il ne faut pas faire attention à Adolphos. Ce n’est qu’un provocateur qui est à lui tout seul tous ce que l’être humain peu être de plus mauvais. Il ne faut pas généraliser. Certe ils sont quelques uns comme ça sur ce site. Ne leur prétez pas attention et ne répondez pas à leurs posts provocateurs. Ce sont de parfait troll qui ne reconnaitrons jamais leurs torts, qui n’argumenterons jamais leurs points de vue et qui de toute façon savent qu’ils ont raison et qu’ils vous emmerdent. Ignorez les, c’est toute la reconnaissance qu’il mérite.


                • claude (---.---.137.18) 18 juillet 2006 12:06

                  @ Bouli, si vous vous destinez à un métier de la communication

                  Amicalement, juste un conseil IGNOREZ TOTALEMENT les commentaires signés « adolphos » c’est un méga troll patenté et professionnel qui pourri systématiquement tous les fils de discussions, ses commentaires :

                  vous ne les voyez pas

                  vous ne les lisez pas

                  ( et si vous n’avez pas su résister à la tentation de les lire )

                  vous n’y répondez surtout pas

                  vous aurez suffisamment à faire avec les trolls de passage

                  bon courage


                  • Bouli (---.---.248.176) 18 juillet 2006 12:10

                    Merci Claude Je connais cet Adolphos, le voyant régulièrement tenir des commentaires honteux sur le site. Je voulais juste le titiller un peu mais c’était la seule réponse que je lui aurai faite. ceci est un appel à tous ceux et toutes celles qui veulent réagir à ce article : ignorer Adolphos qui ne cherche que le conflit et non des débats construits. Merci à tous !


                  • kyf (---.---.224.10) 18 juillet 2006 12:07

                    Je suis effaré par ces commentaires machistes pseudo freudien reduisant la femme à un objet « se laissant désiré »... c’est un peu comme la femme violée qui souhaite inconsciement ce qui lui arrive. Il est particulièrement joli de voir une femme devetue tout comme un homme alors pourquoi n’exhiber que la femme... que reprochons nous à notre propre corps d’homme pour vomir de façon monomaniaque autant de conceptions d’un autre age... mais l’age ici n’a plus d’interet car à part la science l’homme n’a pas beaucoup évolué. Le probleme n’est donc pas de reduire l’image de la femme à ce que nous voulons qu’elle soit mais pourquoi elle se retrouve être l’objet recurrent et unique des meilleures et plus vaseuses blagues masculines avec ses variantes homosexuelles... Ah le sexe fort qui use de sa force pour opprimer... c’est du liberalisme sexuel tout simplement. L’égalité n’est pas physique mais spirituelle et morale... l’équité est physique tout comme morale. Mais il est plus facile de se vautrer dans la facilité qui n’a jamais rimé avec élévation de soi.


                    • Johan Johan 18 juillet 2006 12:18

                      A l’auteure,

                      J’aimerais que le feminisme conduise les Femmes a se laisser le choix de leur vie.

                      Ni a vouloir faire comme les hommes. Ni a vouloir faire ce que les hommes veulent.

                      La est le vrai combat. Les Femmes ont prouve qu’elles pouvaient tout mener de front, et souvent mieux que les Hommes (les Femmes avec lesquelles j’ai travaille m’ont toujours impressionne).

                      J’esperais que les Femmes, plus humaines, moins cyniques, nous enrichissent de leurs valeurs. Je crois que le transfert qui s’est fait a manque le coche, qu’on a partage les travers et pas les qualites.

                      Quand les Femmes diffuseront le message qu’on peut etre materialiste et carrieriste, qu’on peut ne pas l’etre.

                      Quand les patronnes (vu le niveau d’instruction des femmes, c’est elles qui sont amenees a le devenir) laisseront du temps a leurs employees pour avoir des enfants (si elles le souhaitent, quand elles le souhaitent).

                      Et choisir librement leur destin sans systematiquement en payer les consequences (pour le moment, vu qu’on leur fait choisir entre les enfants ou le boulot, la chasse a la fortune reste reelle).

                      Et quand elles ne se laisseront plus dicter leur conduite par la publicite ou la societe,

                      Alors les Femmes seront libres.


                      • Bouli (---.---.248.176) 18 juillet 2006 12:24

                        Je suis bien d’accord. Le but du combat féministe n’est pas que les femmes deviennent des hommes et en aucun cas qu’elles fassent ce que les hommes veulent. Elles doivent être libres de choisir leur vie, de disposer de leur corps, au même titre que les hommes, c’est-à-dire sans influence (société, publicité, magazines, religion... j’en passe et des meilleurs) Le but du féminisme c’est de faire comprendre à toutes et à tous que hommes et femmes sont des êtres humains égaux.


                      • Adolphos (---.---.59.170) 18 juillet 2006 12:26

                        « Le but du combat féministe n’est pas que les femmes deviennent des hommes et en aucun cas qu’elles fassent ce que les hommes veulent. »

                        Non, le but c’est avant tout de voler le salaire des hommes..


                      • Johan Johan 18 juillet 2006 12:39

                        Une petite remarque a l’auteure,

                        Egaux voudrait dire sans difference. A mon humble avis, heureusement qu’on est pas egaux et qu’on peut s’enrichir de nos differences. De plus ceci interdirait d’amenager la societe pour ce qui est a la fois un fardeau et une magie, a savoir l’enfantement.

                        Comme entre les cultures, cette egalite la est un leurre.

                        J’utiliserais le mot « equivalent » : dans le sens dont la valeur est egale et doit etre egalement respectee.

                        Amicalement.

                        A Adolphos,

                        ton commentaire me fait penser a un sketch de J E Moustic hilarant ou il placait la Femme au centre de tous les maux de la societe (l’as tu vu ?).

                        On ne peut pas dire qu’il ait a premiere vue restaure l’image de la Femme, mais si l’on comprend son ironie, le travail est insidieux et efficace.


                      • Adolphos (---.---.59.170) 18 juillet 2006 12:46

                        Les femmes doivent être respecter, évidement, puisqu’elles ont une ame, et sont égales à la face de Dieu. Mais rien de plus.


                      • Bouli (---.---.248.36) 18 juillet 2006 13:58

                        va pour « équivalent » alors... dans « égaux », je voulais dire qu’hommes et femmes sont des êtres humains tous les deux. « équivalent » avec votre explication me convient


                      • Bouli (---.---.248.36) 18 juillet 2006 14:07

                        A tous,

                        Il y a un ethnologue qui nous a prouvé, il y a un bout de temps déjà, que la place qu’on accorde à la femme et à l’homme dans une société n’est en rien « naturel » mais relève de la culture.

                        Ainsi Margaret Mead est allée dans le Pacifique « étudier » d’autres sociétés, d’autres modes de vie. Voici un lien vers un résumé (vraiment résumé) de son livre : http://www.ac-versailles.fr/PEDAGOGI/ses/traveleves/fichlect/moeurs.htm

                        Vous apprendrez beaucoup, bonne lecture


                      • Jesrad (---.---.20.126) 18 juillet 2006 16:13

                        Derek Freeman a enquêté sur le sujet et pense que Margaret Mead s’était laissé abuser par de jeune Samoans qui voulaient la faire marcher, et va même jusqu’à la suspecter de fraude directement. Il fait un décompte impressionnant des contradictions entre ses livres, les notes prises sur le terrain, et la réalité.

                        Pour en savoir plus : http://www.stpt.usf.edu/ jsokolov/314mead1.htm


                      • Adolphos (---.---.59.170) 18 juillet 2006 16:18

                        « Il y a un ethnologue qui nous a prouvé, il y a un bout de temps déjà, que la place qu’on accorde à la femme et à l’homme dans une société n’est en rien »naturel« mais relève de la culture. »

                        Ouais, c’est le même baratin qu’avant 1789, et on a vu le résultat...


                      • Re:M. & G.H.Mead & Malinowski (---.---.44.250) 18 juillet 2006 16:24

                        Vous parlez des gens j’ai partiellement connu et ils racontent sur la Polynesie et sur les Etats Unies des mythes.


                      • fredleborgne (---.---.140.132) 18 juillet 2006 12:20

                        Sexe et sexisme font bon ménage, n’en déplaise aux féministes. Au lieu de se battre pour des éniemmes règlements, il vaut mieux se battre contre l’abêtissement général et interdire les émissions débiles dites « de divertissement ». Moi, je n’ai pas vu toutes ces fesses parce que je n’ai pas besoin d’un débile pour en voir quand j’en ai envie. Il y aurait une vraie libéralisation des moeurs, il n’y aurait pas ainsi exploitation de frustrations.Et si les femmes « honnêtes » ne faisaient pas le jeu de cette frustration elles aussi, elles éviteraient que d’autres se substituent à elle dans le désir masculin de leur compagnon. Sans frustration, il n’y aurait pas non plus escalade et vulgarité. Quand le problème sexuel sera réglé, on pourra ensuite lutter contre le sexisme, devenu inutile pour assouvir le besoin sexuel à moindre frais apparents.

                        P.S Non frustré, j’aime, je respecte et je suis fier de ma femme depuis 15 ans, même si aujourd’hui elle n’a vraiment pas la beauté des jeunettes qui s’exibent et qu’elle n’a jamais été dans le super top . Comme quoi la beauté intérieure peut compenser, je suis d’accord.

                        Mais les féministes ne sont pas les meilleurs défenseurs de la cause des femmes.


                        • Dric (---.---.38.90) 18 juillet 2006 12:22

                          Je ne penses pas que l’égalité des sexes ait un rapport avec les pubs de gel douche, et encore moins avec la lourdeur volontaire de Patrick Sebastien. On voit aussi des hommes nus à la télé (moins c’est vrai), et pour ma part ça ne me choque pas. Ce que je trouves choquant ce sont les différences de salaires et les comportements machistes. Et je préfères de loin voir une femme nue à la télé qu’une photo d’une femme au foyer derrière ses fourneaux.

                          Voir des corps féminins nus vendre du gel douche, ça me semble normal. Personne ne se douche habillé... La pub n’est là que pour attirer l’oeil. Et on sait que l’oeil humain est capable de discerner beaucoup plus rapidement un corps nu que d’identifier un visage. Donc oui, le nu fait vendre. Et ça n’a rien à voir avec une quelconque différence femmes/hommes.

                          Il existe bien des boites de strip-tease pour femmes à Las Vegas ou des hommes dansent avec juste un petit string. Devrais-je crier au scandale, à l’exploitation du corps masculin ?

                          Pour moi ce n’est pas en cachant la nudité à la télé qu’on fera évoluer les mentalités. Nous naissons nus, assumons-le.


                          • claude (---.---.137.18) 18 juillet 2006 13:11

                            je ne suis pas plus pour le dénudement du corps masculin que féminin ; le corps est le contenant, le support, appelez cela comme vous voulez, d’un esprit, d’une âme, d’une pensée, appelez cela comme vous voulez

                            et la nudité pose le problème de réduire un être à sa seule apparence physique ce qui est préjudiciable à la personne.

                            je partage totalement le point de vue de l’internaute Johan qui propose « équivalence » plutôt que « égalité » car il est vrai que nous serons toujours différents dans nos morphologies et nos psychismes mais égaux dans nos besoins et nos droits.

                            pour autant être égux dans nos droits ne devraient pas signifier égaux dans nos absurdités intrinsèques, des hommes vouloir se comporter comme des femmes et vice-versa n’apporte rien à la construction de l’humanité

                            une image : comment faire passer le courant à l’aide d’une rallonge électrique dont les deux extrémités seraient mâles ou femelles ? vous n’obtenez plus aucune énergie.


                          • Adolphos (---.---.59.170) 18 juillet 2006 13:14

                            « et la nudité pose le problème de réduire un être à sa seule apparence physique ce qui est préjudiciable à la personne. »

                            En quoi est-ce préjudiciable ? Si l’apparence physique n’est pas importante, pourquoi se maquiller ?


                          • Dric (---.---.38.90) 18 juillet 2006 13:33

                            « et la nudité pose le problème de réduire un être à sa seule apparence physique ce qui est préjudiciable à la personne. »

                            On pourrait aussi dire que la nudité efface les signes de richesse et d’appartenance pour ne livrer que l’esstentiel...

                            Iriez-vous spontanément vers quelqu’un dont les codes vestimentaires sont à l’opposé des vôtres ? Certains le peuvent, moi j’ai des difficultés et je dois me forcer à en faire abstraction.


                          • Moué (---.---.41.150) 18 juillet 2006 13:41

                            Ce qui me choque surtout c’est le caractère commercial de l’affaire. Les fesses ne sont là que pour vendre un produit. C’est juste de l’exposé comme un bel emballage pour promouvoir une chanson, un savon , une voiture. Donc il s’agit bien de la femme-objet n’en déplaise à certains.

                            A quand les hommes à poil quand on essaie de nous vendre une cuisine ? A quand une belle paire de miche masculine quand on essaie de nous vanter les mérites d’une crème antiride ?

                            De 2 choses l’une, soit ce n’est pas choquant de voir des miches de fille et on met tout le monde à la même enseigne, soit vous concédez que c’est dégradant pour toutes les jeunes filles qui se construisent de voir ces exhibitions permanentes de filles lascves dans des clips à la mode (entre autre).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès