Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Le socialisme est l’avenir de l’homme !

Le socialisme est l’avenir de l’homme !

Toujours en voyage dans le continent capitaliste d'Amérique, je continue d'apprendre sur les us et coutumes de ceux qui font battre l'économie actuelle.

Récemment j'ai parlé avec une de mes collègues de travail. On parlait de ses enfants, deux petits bouts de 12 ans et 9 ans. Elle était très fière de me les montrer en photographie et de m'expliquer ce qu'ils faisaient de leur temps libre. Ces deux petits font comme beaucoup d'enfants du sport, de la natation précisément. Ils sont doués elle m'a parlé de leurs exploits, de leurs médailles, des tournois provinciaux, et internationaux qu'ils font. Bref que du bonheur.

Enfin excepté pour ce que ça lui coute. En effet elle doit débourser des milliers de dollars chaque année pour leur entrainement. Il faut savoir qu'au Canada le sport ne se fait pas à l'école ou dans des associations sportives subventionnées. Tout se fait dans des clubs privés. Vous payez donc cher, très cher pour l'entrainement de vos enfants. Et ce qui m'a étonné c'est que plus ils réussissent plus vous payez. Car en effet il faudra leur payer le trajet jusqu'aux tournois puis le logement et, tenez-vous bien, leur passage dans la piscine. Chaque fois que ses enfants mettent le pied dans la piscine pour concourir c'est dix dollars. Plus ses enfants réussissent et se qualifient pour le tour suivant plus elle paye. Quand vous savez qu'il peut y avoir 7 à 8 passages par tournoi, faites le calcul.

Étonnant..

J'ai trouvé ça très étonnant. Le sport est par nature une méritocratie. Dans mon esprit cela doit permettre aux enfants de s'élever par leurs performances et non leur position sociale. J'ai donc été très surpris de constater qu'au Canada seuls ceux qui en ont les moyens peuvent pratiquer le sport de haut niveau.

Cette anecdote m'a fait poser des questions. Dans une société où l'argent permet aux enfants de progresser, combien de potentiels sont gâchés ? 

Nous avons entendu beaucoup de politiciens français dire qu'il y a trop de noirs et d'arabes dans l'équipe de football français. Et généralement les entraineurs de leur répondre que ce n'est pas une question de races mais de résultat. Contrairement au canadien, le système sportif français est en effet très égalitaire à tel point que ça doit être l'une des seules institutions de notre pays qui permet de gommer efficacement la classe sociale, la race et la religion pour ne se baser que sur les compétences. Comment fonctionne-t-il ? Et bien à travers un réseau associatif et scolaire, les jeunes sont repérés puis vont dans des centres de football professionnel pris en charge soit par les clubs ou par l'état. Ce modèle fonctionne aussi bien en France qu'en Espagne où l'exemple emblématique est celui de Messi qui a vu toute sa vie basculée à partir du moment où son club le Barca a pris son avenir en main.

Nous pouvons donc dire qu'une institution qui gomme les inégalités sociales va voir l'émergence d'une élite compétente quoi qu'on pense de l'équipe de France. Le socialisme sportif permet l'émergence de Zidane et de Messi.

Ca peut prêter à sourire, cela est néanmoins vrai. Nous pouvons appliquer ce principe à l'ensemble d'une société. Combien de talents ou potentiels ont été gâchés par manque d'argent ? Combien d'étudiants ont abandonné leurs études ? Combien d'entrepreneurs ont dû arrêter eurs projets ? Combien de programmes sociaux n'ont jamais vu le jour ?

Le capitalisme nous dit que si ce projet n'a pas marché c'est que son idée était mauvaise. Ainsi si un enfant n'est pas médecin ou footballeur professionnel c'est qu'il n'en a pas les capacités. Pourtant on peut constater que seules les compétences ne suffisent pas à expliquer l'échec dans le système capitaliste. Et également dans une société dominée par l'argent, ce sont ceux qui ont les moyens de s'offrir les bons postes qui vont dominer. Qu'ils soient compétents ou non.

La logique arrive donc à cette évidence. Seul le socialisme permet le plein potentiel d'un groupe. C'est en gommant les inégalités que nous pouvons savoir lequel de ces individus est le plus capable de réussir la tâche que l'ensemble du groupe va lui demander. L'argent, la religion, la race, ainsi que tous ces critères discriminatoires n'aboutissent qu'à une chose. Fausser l'analyse du groupe et précipiter son déclin. 

Nous n'avons pas besoin d'une société où l'argent domine car c'est une société où il est suceptible d'émerger une élite d'idiots. De plus les libéraux disent que ce qui est rare est cher, cela implique que plus on veut une chose plus on doit payer cher pour l'avoir. Cette philosophie voit l'émergence d'une économie de besoins. Aussi bien dans le domaine du sport, de l'éducation, de la santé, de l'énergie, ... Non ce dont nous avons besoin c'est d'une société socialiste où l'argent n'est pas un moteur de l'action à entreprendre et où les idées et les personnes peuvent pleinement s'épanouir. La logique et la raison poussent à dire que cette société est inévitable car elle est l'étape suivante vers la modernité.

Documents joints à cet article

Le socialisme est l'avenir de l'homme ! Le socialisme est l'avenir de l'homme ! Le socialisme est l'avenir de l'homme ! Le socialisme est l'avenir de l'homme !

Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Jean-Louis CHARPAL 28 janvier 2013 10:59

    Je suis entièrement d’accord avec cet article.

    Mais il paraît utile de compléter ces propos en précisant le mot « socialisme » et donc celui de « socialiste ».

    Je suis personnellement socialiste au sens où l’entendait Jaurès : la justice sociale dans le respect des libertés et des valeurs républicaines.

    Ce qui exclut toutes les inepties totalitaires du XXè siècle (Staline , Mao, Pol Pot, Ceaucescu etc...) qui ont relevé non du socialisme, mais d’une sorte de « fascisme rouge » aussi abject que la « fascisme noir ».

    Si « le rouge et le noir » ont selon Stendhal, caractérisé le XIXè siècle, force est de constater que pour des raisons différentes, mais encore plus calamiteuses, ces mêmes couleurs peuvent caractériser le XXè siécle.

    Mais il faut aussi exclure à mon sens, et à l’inverse, du champ du socialisme, l’utra libéralisme de gauche, alias « social libéralisme », prôné par la soi disant « Internationale socialiste » dont les dirigeants du PS se réclament.

    Cette gauche molle, ralliée au dogme ultra libéral, dont la devise est « le pouvoir du fric, pour le fric et par le fric » ne peut se réclamer du socialisme et ne peut donc se dire « socialiste ».

    Face aux spéculateurs, un véritable homme de gauche se doit de dire : I am very dangerous !

    Le contraire de ce qu’a proclamé Hollandréou à Londres .


    • Denzo75018 29 janvier 2013 10:47

      A ne tronçonner que ce que l’on veut de l’Histoire d’un parti ou bien de son dogme, on pourrait tomber dans l’absurdité de trouver au socialisme les « mêmes valeurs » tronquées que dans le national socialisme ...


    • alinea Alinea 28 janvier 2013 13:05

      À ma connaissance, la France est le seul pays au monde où l’entraîneur de l’équipe de France ( mon exemple concerne le VTT) est un fonctionnaire !
      Est-ce un oubli de la part de nos néo-libéraux ? Il y a gros à parier qu’au train où vont les choses, ça ne durera pas. Dommage ! Ça marche bien !


      • foufouille foufouille 28 janvier 2013 13:16

        aucun « isme » ne protegent des sociopathe
        dans le socialisme, on les retrouve au pouvoir


        • schweizer711 28 janvier 2013 15:00

          « Ce modèle fonctionne aussi bien en France qu’en Espagne... »

          Il resterait néanmoins à expliquer pour quelles raisons, génétiques ou autres, l’équipe d’Espagne parvient à être la meilleure du monde avec 100 % d’Hidalgos de souche..


          • colza 28 janvier 2013 15:29

            Peut être qu’en Espagne tout le monde aime le foot et est prêt à se lever la peau pour devenir footballeur, tandis qu’en France seuls les arabes et les noirs sont prêts à faire des efforts pour briller dans le milieu du foot (c’est même leur seule solution pour être acceptés dans la société française)



            • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 28 janvier 2013 15:47

              Bonjour,


              Je suis tout a fait d’accord avec le rôle d’ascenseur social que permet le foot, ou le sport en France. c’est malheureusement plus le cas a l’école (a mon avis), les devoirs a la maison en sont je trouve en partie responsable, mais la n’est pas le sujet.
              Le sport Français a quand même encore de gros effort à faire quand on sait que mathieux valbouena, et le tennisman grojean on était tous les deux virer de leur centre de formation parce qu’il était trop petit, pôle France tennis pour grojean et centre de formation des girondins pour valbouena, il serait quand même intéressant que l’ont arrêté de recruter uniquement sur des critères de taille ou de résultat chronométrique, et le talent ??? Il faudrait aussi ne pas lâcher comme des merde se qui se blesse ou se casse et ne peuvent plus continuer une carrière sportive alors qu’ils ont sacrifier leurs études pour leur sport et la grandeur de la France.
              Maintenant une chose est certaine c’est que l’avenir de l’homme et dans le partage et le respect de l’autre...
              Cordialement
              Franck.

              • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 28 janvier 2013 16:25
                <Nous n’avons pas besoin d’une société où l’argent domine car c’est une société où il est suceptible d’émerger une élite d’idiots.>

                Malheureusement le mal est déjà fait....

                Cordialement
                Franck

                • louphi 28 janvier 2013 16:34

                  Jeremy971

                  « Le socialisme est l’avenir de l’homme ! »

                  Karl Marx et Friedrich Engels avaient déjà décrit plusieurs sortes de socialisme voire de communisme. Ainsi, on dénombre : le socialisme réactionnaire, le socialisme allemand ou socialisme « vrai », le socialisme petit-bourgeois, le socialisme conservateur ou socialisme bourgeois, le socialisme ou communisme critico-utopique (Voir dans Manifeste du Parti Communiste). Jeremy971 a lui aussi évoqué le socialisme sportif. Chaque classe sociale, et même chaque fragment de classe sociale, semble donc avoir son socialisme ou son communisme. C’est ce qui sème la confusion.

                  Par exemple, vous semblez oublier que Hitler, lui-aussi, se disait socialiste. Par exemple encore, en plus d’être réactionnaire, le socialisme de Hollande est un socialisme belliqueux et colonial. Rien de surprenant pour le socialisme bourgeois.

                  Le communisme de Marx et Engels, poursuivi par Lénine et Staline, lui, s’appelle le communisme scientifique. L’outil scientifique du communisme scientifique, pour analyser la société et l’Histoire est le matérialisme dialectique. Le communisme scientifique, le marxisme-léninisme, est l’exact opposé des autres socialismes qui, sauf démagogie, n’entendent pas changer la société en supprimant l’exploitation de l’Homme par l’homme, mais au contraire veulent maintenir cette exploitation sous une forme ou une autre.

                  « Non ce dont nous avons besoin c’est d’une société socialiste où l’argent n’est pas un moteur de l’action à entreprendre et où les idées et les personnes peuvent pleinement s’épanouir ».

                  Pour être clair, vous devez donc préciser votre socialisme parmi en sachant que ce qui importe en politique, ce ne sont pas les étiquettes et les épaulettes que l’on s’accroche sur les oripeaux, mais ce sont les objectifs que l’on poursuit, les actes que l’on pose, les idées que l’on répand et les classes sociales qui sont servies. Moi, je choisis le socialisme scientifique qui affirme la dictature révolutionnaire du prolétariat comme moyen de passage de la société capitaliste à la société communiste.


                  • pierrot pierrot 28 janvier 2013 18:09

                    C’est bien vrai le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme alos que le socialisme c’est exactement le contraire !


                    • philippe913 29 janvier 2013 09:17

                      où est ce que vous voyez du socialisme là dedans ?

                      au contraire, on mets les gens en compétition dans les clubs et associations et seuls les meilleurs émergent, les moins bons devant aller faire autre chose (professionnellement parlant), perso, je vois là une compétition tout ce qu’il y a de libérale.
                      Autant que je sache, les associations sont des ong, créées et développées par le privé.

                      Alors pour vous, étant donné qu’il y a subvention, c’est socialiste ?
                      un petit peu réducteur je trouve.

                      et enfin, dire que l’entraîneur français est fonctionnaire et que c’est merveilleux, mmmm, je reste dubitatif eu égard aux résultats de notre équipe de France de foot...


                      • Aldous Aldous 29 janvier 2013 09:56

                        En france il n’y a plus de Parti Socialiste.


                        Juste un Parti Sociétaliste !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès